• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 9 décembre 2013

Dans les bras de “mother India”

Posté par othoharmonie le 9 décembre 2013

images

 » En Inde, on vit nu ou quasiment. On a l’impression d’être dans une espèce de bulle, de poche humide et chaude, atemporelle, où même la communication est censée se faire par “vibrations”.  » Pour Régis Airault, l’Inde n’est pas sans rappeler une sorte de  » grande mère  » archaïque qui dans le même temps attire et avale le voyageur en quête du  » grand tout « , mais le rejette à force d’étrangeté, et de différence, car  » l’Inde, c’est le pays de l’altérité « .

De là à penser que le processus de séparation avec la mère est au centre des problématiques rencontrées par certains voyageurs, il n’y a qu’un pas. Pour Régis Airault,  » voyager, c’est avant tout fuir la figure paternelle pour ne pas l’affronter, sans pour autant abandonner l’espoir de la dépasser et de réaliser quelque chose d’œdipien en parcourant le monde « . C’est fuir le deuil de la toute-puissance infantile, tout en se donnant les moyens de faire effectivement ce deuil. Dans nos sociétés, où les rites initiatiques n’existent plus, chacun se crée ses propres épreuves ; l’Inde, qui représente en Occident une sorte de  » nirvana maternel « , est, pour cela, une destination privilégiée des jeunes adultes.

Mais sur cette route, certains butent sur un écueil majeur : ils  » partent tout en restant « , fusionnels, adolescents, et pris dans leur désir d’immortalité. Ajoutez à cette tentative de séparation symbolique des conditions matérielles précaires, l’épreuve de la chaleur, de la dysenterie, qui font partie du processus initiatique, et vous ne pouvez éviter les incidents.

En 1993, Jean-Marc a voyagé seul en Inde pendant un an. Il avait 29 ans.  » J’avais arrêté de travailler, réglé tous mes comptes. J’étais dans un tel état d’esprit que si j’avais pu être rayé de l’état civil, je l’aurais fait !  » C’est donc une véritable volonté de renaître, de recréation, qui l’a entraîné là-bas.  » Sauf que ça peut vous tuer « , précise-t-il. C’est au moment où il décide de rentrer en France, après s’être laissé absorber pendant de longs mois par le pays, qu’il tombe malade,  » tétanisé, sans appétit, avec des douleurs partout pendant six jours !  » Il présentait tous les symptômes du paludisme… alors qu’il n’était pas allé en zone tropicale !

Le passage par l’Inde

Pour de nombreuses personnes, le passage par l’Inde joue donc comme une épreuve initiatique, qui passe nécessairement par une forme de mort à soi pour revenir différent. Cela ne signifie pas que les chemins de la sagesse mènent forcément à la folie. Olivier Germain-Thomas, producteur à France Culture et auteur de La Tentation des Indes (Albin Michel, 1993), confirme que les Occidentaux vont chercher là-bas  » ce qui est moribond chez nous, l’élan spirituel. Mais il y a dans l’Occident actuel une hâte. Or le besoin de spiritualité n’appelle pas une réponse rapide, comme on prendrait un ticket pour Disneyland. C’est long, c’est lent. Il faut être prêt.  » Telle est sans doute la leçon majeure de l’Inde.

 

article Angoisse et tristesse inexplicables, crises de panique et de sidération, hallucinations… L’Inde peut faire chavirer dans la folie certains vacanciers.

Naïri Nahapétian Pascale Senk

 

Publié dans VOYAGE EN INDE | Pas de Commentaire »

Jacques Crèvecoeur et développement personnel

Posté par othoharmonie le 9 décembre 2013

 

http://www.sommet2013.alchymed.com - Écoutez un extrait du témoignage de Jean-Jacques Crèvecoeur présenté lors du grand Télésommet du développement personnel et du mieux-être. 

Depuis 1983, Jean-Jacques Crèvecoeur développe une multitude d’outils et de processus pédagogiques pour aider les individus à reprendre leur vie en main de manière autonome et responsable. Son éthique personnelle, en tant que formateur et conférencier, c’est de n’enseigner que ce qu’il vit, avec beaucoup d’authenticité et de transparence. À ce propos, il préfère plutôt se définir comme un accoucheur du potentiel humain et comme un catalyseur de changements durables. Ses thèmes de prédilection et d’expertise sont les jeux de pouvoir relationnels, la transformation alchimique de nos ombres et la guérison des maladies par une approche reliant le corps et l’esprit.

Laissons Jean-Jacques raconter son point de bascule, cet événement important qui a transformé sa vie…

En 1997, je serais mort d’un cancer du cervelet, si je n’avais pas réussi à transmuter de manière alchimique l’immense stress que j’avais vécu le jour de mon anniversaire, à 36 ans! À travers cette expérience bouleversante, j’ai su, pour la première fois de ma vie ce que signifiait descendre aux enfers. Lors de mon récit, je vous partage le cheminement que j’ai suivi pour retrouver ma paix intérieure, avec pour conséquence secondaire une guérison physique inattendue, sans aucun traitement médical…

Image de prévisualisation YouTube

Inscrivez-vous dès maintenant. 

points_de_bascule_tome2_1_35 conférenciers, auteurs, formateurs, coachs et thérapeutes sont réunis pendant une semaine pour vous raconter leurs points de bascule, pour vous partager une histoire inspirante et transformatrice.

EN PLUS, recevez tout à fait gratuitement les 2 livres numériques (eBooks) «Points de bascule» créés pour l’événement. plus de 250 pages qui pourraient transformer votre vie.

 

 

Publié dans TRANSFORMATION INTERIEURE | Pas de Commentaire »

Michel Poulaert et développement personnel

Posté par othoharmonie le 9 décembre 2013

 

Écoutez un extrait du témoignage de Michel Poulaert présenté lors du télésommet du développement personnel sur http://sommet2013.alchymed.com/

Un regard vif, les yeux rieurs et un sourire toujours accroché à ses dents du bonheur, Michel Poulaert tient plus d’un ouragan que d’une petite brise. Ses interventions dynamiques ne passent pas inaperçues et son énergie inépuisable ne laisse personne indifférent. Inutile de le classer, il ne rentre dans aucun tiroir! Michel POULAERT est ce qu’on appelle un « optimiste » contagieux. Cet homme qui vient du monde du commerce international, a connu un parcours très riche et s’est servi de toutes ses expériences comme des forces pour TOUJOURS rebondir, même dans les plus grandes difficultés… Les épreuves, il les transforme en énergie féconde et les utilise comme leviers de progression personnelle qui inspire quotidiennement des dizaines de milliers de personnes qu’il touche en entreprise, sur les réseaux sociaux et son blogue, « Source d’Optimisme ». Il est suivi par plus de 175.000 fans sur Facebook. Convaincu que nul ne naît avec une prédisposition à l’échec, il partage son crédo avec conviction : « il est impossible de changer la direction du vent, mais nous pouvons toujours changer les voiles de position. »

Image de prévisualisation YouTube

points_de_bascule_tome2_1_Michel raconte son Histoire de bascule

Je sais ce que signifient l’abnégation et le manque. Je n’avais aucune perspective d’emploi. Les enfants devaient manger et nous n’avions pas assez d’argent pour nous nourrir confortablement. C’est alors que j’accepte tout ce qui se présente à moi. Ainsi par exemple, le temps de quelques semaines, je me suis retrouvé monteur dans le bâtiment en journée en combinant des animations d’événementiels le soir. J’arrivais à faire des journées démentielles de 16 à 18 heures, six jours sur sept… Ce qui me faisait tenir le coup, c’était mon état d’esprit et plusieurs sources de motivation.

 

Publié dans TRANSFORMATION INTERIEURE | Pas de Commentaire »

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...