• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 26 janvier 2014

L’intuition de dire merci !

Posté par othoharmonie le 26 janvier 2014

 

 images (14)

Par David Ciussi


« Ici », dans ces instants simples et glorieusement terrestres, l’intuition ne me sert pas seulement dans les choses que je dois faire. Elle est révélatrice et unificatrice; elle apporte la paix et donne de la vigueur à mon corps. Elle n’est pas uniquement une « petite voix » qui me guide ou me conseille. Elle me plonge, entièrement, dans la révélation des lois de la nature tout entière.

L’intuition est une union intime avec le principe de l’Être, ressentie en chacun de nous ; c’est un moment de poésie qui rend la vie aimante, miraculeuse, qui nous aide, nous réchauffe et nous ouvre l’esprit, à la magie de la réalité immédiate, à la connaissance du vécu, à notre conscience. 

L’intuition de l’instant présent 
«Je respire, je souris, je vois une semence de pissenlit s’envoler. Le petit parachute continue son vol léger, si léger… Le cerisier n’en peut plus de générosité, je goûte le mouvement du désir d’aller à sa rencontre, de cueillir une de ces petites boules rouges extraordinaires… » Marie T. 

Lorsque je suis dans l’intuition de l’instant présent, je me sens unifié, en paix; chaque arbre, chaque oiseau, chaque lac ou montagne, devient comme un temple, où il fait bon remercier dans le silence. Ici le temps ne passe pas, il s’éternise en rendez-vous intimes et chose étrange, les souffrances ont disparu. Ma présence est d’une précision absolue et j’écoute la symphonie de la vie, comme on écoute du Mozart, mais sans en connaître le nom. Je redeviens comme un enfant. Je vois le monde à cœur ouvert, dans une intuition globale. Mon regard n’est pas usé par le passé; la joie colore tout ce que j’observe. Je vis libre de tout savoir mental, je découvre, explore et tourne la clé de l’intuition, dans un mouvement qui ouvre toutes les choses. Ensemble, mon cœur et ma pensée disent merci ! 

Dire merci ! 
Vous souvenez-vous de cet élan vital de dire merci à ce qui est présent ? Remercier apporte l’union totale avec la source de la vie, accéder à cette intuition, donne la vigueur du corps et l’élan de l’intelligence. Le vrai miracle, c’est de prendre conscience de tout ce qui est déjà là, déjà donné, au lieu de se plaindre ou d’espérer un avenir meilleur. 

Lorsque nous n’apprécions pas notre vie, en relation avec la réalité d’ici et de maintenant, nous souffrons car nous n’acceptons pas la réalité de la vie, comme elle se donne à nous. Des mécanismes cérébraux maintiennent, en nous, la souffrance de la séparation avec l’univers. Accéder à une union plus vraie, plus profonde de soi, avec la réalité intime des choses et des évènements, nous évitera de nous voir séparés. Notre corps et notre esprit sont un ensemble unifié, si on ne les sépare pas par « un moi », réactivé par le manque ou la souffrance. 

Amis, que vous manque-t-il dans cet instant? 
Et si nous remercions la vie, notre vie, et si nous remercions nos enfants, notre conjoint, nos frères et sœurs, nos parents, en leur disant que nous avons confiance en eux et qu’ils nous manquent lorsqu’ils ne sont pas là. 
Et si nous prenions un repas sans télévision, en prenant conscience que notre assiette est pleine. 
Et si nous prenions conscience que nous sommes en bonne santé. 
Et si nous marchions, comme quelqu’un qui retrouve l’usage de ses jambes, alors qu’il était dans le plâtre. 
Et si nous faisions un petit signe de la main, à un voisin ou à un passant, avec un sourire. 
Et si nous étions un peu imprévisibles, en accomplissant des actes de réconciliation, avec ceux que nous boudions. 
Et si nous nous aimions pour du vrai… 

David Ciussi. Pédagogue de l’Essentiel david.ciussi@numericable.fr 
www.davidciussi.net  prochains ateliers : – Atelier-Aventure 

Publié dans SAGESSE | Pas de Commentaire »

Amour pour soi

Posté par othoharmonie le 26 janvier 2014

 avec Isabelle St Germain

 « Retrouver l’Amour pour soi »

téléchargement (5)

Isabelle St Germain, avant toute chose, parlez-nous de votre parcours spirituel…
Tout a débuté à l’âge de 24 ans, j’ai commencé à découvrir la puissance de la transmission vibratoire dans une formation en parapsychologie, mais une petite voix me disait de poursuivre, qu’il y avait plus à découvrir. J’ai été attirée par l’énergie universelle et j’ai poursuivi avec le EMF et continué avec différentes techniques, mais au fond de moi, je savais que ce n’était pas tout à fait ça, qu’il manquait quelque chose de très important. J’ai cherché longtemps et un jour, je me suis levée avec un grand sourire et de nombreuses connaissances très intéressantes. Depuis ce temps, je suis enseignée par les Êtres de Lumière et j’ai finalement trouvé ce qui me manquait, l’Amour du Soi.

Le travail que vous faites est en quelque sorte une mission?
Je préfère dire que ce que je fais depuis maintenant 7 ans représente ce qui est inscrit dans mon livre de vie. En quelque sorte, je suis venue finaliser ce que j’avais commencé dans certaines incarnations passées. J’ai choisi avant d’arriver dans cette incarnation, tout ce qui se produit dans ma vie et j’en suis totalement responsable, le beau comme le moins agréable à vivre. Et c’est tous les jours que je travaille sur moi. Par la persévérance et la confiance en moi, je suis arrivée à garder la simplicité, mais à trouver l’équilibre.

En quoi est-ce vital de retrouver l’amour pour soi ?
L’Amour est l’élément essentiel à toute forme de perfection et de complétude. Sans amour du Soi, le corps se dégénère, l’émotionnel destructeur se met en action et les problèmes de santé commencent. Lorsque cette grande puissance d’Amour est intensifiée et reconnue, c’est toute la Magnificence de l’Être qui émerge et le corps retrouve la santé et cesse de se dégénérer à l’instant même. L’Amour permet d’aller au-delà de tout, car la guidance que nous recevons par notre cœur devient très claire et très précise.

Cela implique un travail sur nos croyances…
Mes guides de Lumière m’ont toujours dit de ne pas jeter mes croyances à la poubelle, de simplement regarder si celles-ci m’apportaient de la joie et du bonheur ou si elles me limitaient dans les désirs de mon cœur. Je peux modifier mes croyances lorsqu’elles ne m’épanouissent pas, mais à mon rythme, car rien n’est imposé. L’idéal est d’ouvrir les portes des croyances pour permettre de refaire des choix à partir du cœur et non plus parce que les parents nous les ont imposées.

Qu’est-ce que cela change dans notre quotidien de Co créer sa vie de façon consciente?
Cela nous permet de devenir responsables de tout, il n’y a plus de victimes. Tout ce qui se réalise dans notre vie est le fruit de nos pensées, nos paroles et nos gestes. La reconnaissance envers la route parcourue est essentielle, car c’est nous qui avons fait le chemin. L’estime, la foi et la confiance augmentent de jour en jour et la vie est beaucoup plus agréable puisque nos projets et désirs du cœur se réalisent plus facilement et plus rapidement.

Quel message pourriez-vous apporter à nos lecteurs?
Que tout part de nous, qu’en chaque personne se trouve une source intarissable d’amour et qu’à partir du moment où elle est reconnue, tout se transforme en nous et autour de nous. Que la vie est le plus beau cadeau que nous ayons reçu et qu’il est important d’accepter de vivre pleinement, peu importe ce que nous avons eu à traverser par le passé. J’aimerais que chaque Être humain, puisse un jour dire dans une grande ronde, que la Paix est enfin arrivée, car tous nous avons cru en l’Amour du Soi! Erreur ! Référence de lien hypertexte non valide.

+d’infos ici

Propos recueillis par Marjolaine Watelle.

Publié dans SAGESSE | Pas de Commentaire »

La Voie de la Sagesse

Posté par othoharmonie le 26 janvier 2014


(Version PDF) 

images (13)

        Après des années et des années passées à prier, jeûner et vivre dans l’indigence, un disciple se présenta humblement devant son guru : 

- Maître, affirma-t-il, je suis prêt à connaître l’Illumination. 

- Ah oui? répondit le vieux sage sans même ouvrir les yeux pour regarder celui qui se tenait devant lui. Eh bien, racontez-moi donc ce qui vous arrive. 

- Maître, dans un premier temps, j’ai appris à maîtriser mon corps. Par le yoga et la relaxation, je suis parvenu à espacer mes respirations et ralentir les battements de mon cœur, pour obtenir un état de paix intérieure et de calme infini. La faim et le besoin de sommeil n’ont plus de prise sur moi. Je peux méditer des jours durant sans bouger un seul muscle. 

- C’est très bien, répondit le saint homme sans broncher, mais encore? 

- J’ai aussi appris à maîtriser mes pulsions et mes émotions. La vue d’une belle femme ne me tourmente plus, la misère du monde ne m’affecte plus et les pleurs d’un enfant me laissent complètement froid. Je me contente d’être témoin de tout ce qui m’entoure et de prier avec ferveur afin que tout ceux qui vivent sur cette terre soient enfin soustraits à la souffrance ou aux illusions du manque. 

- Voilà qui a dû exiger beaucoup de renoncement de votre part, mon fils, renchérit le vieil homme avec un léger sourire dans la voix. Y a-t-il autre chose que vous aimeriez ajouter? 

- Oui, bien sûr, Maître. Je me suis longuement appliqué à faire taire toutes mes pensées, à annihiler tous mes désirs et à ne plus avoir d’opinion personnelle sur quelque sujet que ce soit. Sincèrement, je crois avoir réussi à me débarrasser de mon Ego et à vider mon esprit de toute forme de réflexion aliénante une fois pour toute. 

- Vous avez consacré toute votre vie à vous améliorer sans relâche, mon enfant, mais croyez-vous avoir accompli tout ce qui était en votre pouvoir pour mériter de devenir guru à votre tour? 

- Tout à fait, Maître. J’ai suivi tous vos enseignements à la lettre, pratiqué religieusement tous les exercices que vous m’avez appris, observé toutes vos règles de conduite et ce, sans défaut, depuis de longues années. Je suis prêt à parcourir les routes à mon tour pour prêcher la voie de l’accomplissement, telle que vous et vos prédécesseurs nous l’ont transmise… 

Le sage des sages poussa alors un long soupir. Ses paupières s’entrouvrirent et un flot de Lumière étincelante s’échappa de ses yeux. Muet de stupeur, le disciple tomba à genoux et se sentit tout à coup enveloppé d’un halo chatoyant pénétrant en lui par chaque parcelle de son être. Le guru se leva dignement et s’approcha de son élève. Il mit la main sur son épaule et, tandis que le jeune homme fût parcouru d’un chaud courant électrique, il lui murmura à l’oreille : 

- Si tu avais accompli tout ce que tu affirmes candidement devant moi, tu ne serais aucunement surpris par cette Lumière qui cherche à s’infiltrer jusqu’à ton cœur. Tu as oublié que tu n’es pas seul dans l’Univers et que tu vis, croît et respire avec tout ce qui EST. L’Illumination ne s’obtient pas par l’effort ou le mérite, mais bien par la Grâce divine qui te relie en Conscience avec toute la Création. Quand tu auras connu cela, alors toi aussi tu seras un Maître. 

Le disciple repartit tout penaud en se disant, bien humblement, qu’il lui restait encore une longue route à parcourir. Et le grand sage s’attrista encore plus, car il vit que son élève n’avait rien compris et qu’il cherchait encore à l’extérieur, dans les apparences et les illusions de ce monde ce qui, en fait, avait toujours été et serait toujours là, au plus profond de lui-même. »

 Et vous, parvenez-vous à entrevoir la Lumière qui brille derrière vos yeux? Ressentez-vous en vous la présence de cette Flamme divine qui aspire à embraser tout votre Être? Votre cœur danse-t-il de Joie en communion avec tout ce qui vit?                       

De plus en plus de thérapeutes et de Maîtres spirituels incitent les gens qu’ils côtoient à prendre le temps de se regarder dans le miroir chaque matin. Dans le but de mieux se connaître et d’apprivoiser qui nous sommes, quoi de mieux que de se regarder « dans le blanc des yeux »? 

Certaines personnes apprennent même à entrer en relation avec cette image d’eux-mêmes, là, dans la glace. Elles se disent bonjour, à quel point elles se trouvent belles, quelles sont les qualités qu’elles reconnaissent en elles-mêmes, etc. 

C’est un très bon exercice servant à la fois à surmonter sa peur du ridicule (oser se parler à soi-même à voix haute!) et à développer son estime de soi (se faire des compliments à soi-même rehausse la perception de l’on a de soi). 

L’ultime défi demeure cependant de parvenir à soutenir son propre regard, en silence, pendant plusieurs minutes. Il est facile de se contenter de s’accorder un regard bref et fuyant, de se sourire en ajustant son maquillage ou en se rasant de près. Mais c’est toute une autre histoire de fixer les yeux d’un autre… tout en sachant que ce sont les siens.

 On dit que les yeux sont le miroir de l’âme. Vous êtes-vous déjà demandé de quoi avait l’air votre âme, votre Essence divine? Serait-il possible de percevoir sa propre Lumière intérieure à travers son double, ce pâle reflet de soi-même emprisonné derrière cette surface polie? 

Oserez-vous tenter l’expérience? C’est très facile : il vous suffit de vous imaginer que Dieu lui-même pose sur vous son regard rempli d’Amour. Il vous contemple à travers vos propres yeux et vous percevez sa présence aimante à travers les vôtres. Une rencontre en toute intimité avec votre propre parcelle divine, pour découvrir la Lumière qui brille dans vos yeux lorsque vous vous sentez pleinement aimé, accepté et accueilli. 

Vos proches, les personnes que vous aimez le plus au monde, connaissent ce regard empreint de tendresse et de plénitude. Mais vous, vous êtes-vous déjà permis de vous aimer de cette façon? D’apercevoir ce nuage de bonté qui vous caractérise au fond de vos pupilles illuminées par un éclair de Joie et une Étincelle de Bonheur indescriptible… 

Un regard d’Amour sincère et durable envers soi-même est une excellente manière de goûter à la Plénitude en soi-même, d’accéder à l’Illumination de tout son Être : lorsque l’on découvre la présence de Dieu en soi, on ne peut plus jamais se percevoir de la même façon! 

Essayez-le, vous verrez bien!

 images (8)

Extrait du livre « Bienvenue dans la 5e dimension »

par Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, Éditions des 3 Monts, 2007, pages 235 à 237.
 « La Voie de la Sagesse » est aussi disponible sur www.biancagaia.com 
Vous êtes invité à faire circuler ce texte
 à condition d’en respecter l’intégralité,y compris ces quelques lignes.
Pour vous inscrire/désinscrire sur notre liste d’envoi,
 vous informer sur nos services personnalisés
 ou tout simplement communiquer avec nous :
 par courriel info@biancagaia.com

Publié dans SAGESSE | Pas de Commentaire »

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...