L’intuition de dire merci !

Posté par othoharmonie le 26 janvier 2014

 

 images (14)

Par David Ciussi


« Ici », dans ces instants simples et glorieusement terrestres, l’intuition ne me sert pas seulement dans les choses que je dois faire. Elle est révélatrice et unificatrice; elle apporte la paix et donne de la vigueur à mon corps. Elle n’est pas uniquement une « petite voix » qui me guide ou me conseille. Elle me plonge, entièrement, dans la révélation des lois de la nature tout entière.

L’intuition est une union intime avec le principe de l’Être, ressentie en chacun de nous ; c’est un moment de poésie qui rend la vie aimante, miraculeuse, qui nous aide, nous réchauffe et nous ouvre l’esprit, à la magie de la réalité immédiate, à la connaissance du vécu, à notre conscience. 

L’intuition de l’instant présent 
«Je respire, je souris, je vois une semence de pissenlit s’envoler. Le petit parachute continue son vol léger, si léger… Le cerisier n’en peut plus de générosité, je goûte le mouvement du désir d’aller à sa rencontre, de cueillir une de ces petites boules rouges extraordinaires… » Marie T. 

Lorsque je suis dans l’intuition de l’instant présent, je me sens unifié, en paix; chaque arbre, chaque oiseau, chaque lac ou montagne, devient comme un temple, où il fait bon remercier dans le silence. Ici le temps ne passe pas, il s’éternise en rendez-vous intimes et chose étrange, les souffrances ont disparu. Ma présence est d’une précision absolue et j’écoute la symphonie de la vie, comme on écoute du Mozart, mais sans en connaître le nom. Je redeviens comme un enfant. Je vois le monde à cœur ouvert, dans une intuition globale. Mon regard n’est pas usé par le passé; la joie colore tout ce que j’observe. Je vis libre de tout savoir mental, je découvre, explore et tourne la clé de l’intuition, dans un mouvement qui ouvre toutes les choses. Ensemble, mon cœur et ma pensée disent merci ! 

Dire merci ! 
Vous souvenez-vous de cet élan vital de dire merci à ce qui est présent ? Remercier apporte l’union totale avec la source de la vie, accéder à cette intuition, donne la vigueur du corps et l’élan de l’intelligence. Le vrai miracle, c’est de prendre conscience de tout ce qui est déjà là, déjà donné, au lieu de se plaindre ou d’espérer un avenir meilleur. 

Lorsque nous n’apprécions pas notre vie, en relation avec la réalité d’ici et de maintenant, nous souffrons car nous n’acceptons pas la réalité de la vie, comme elle se donne à nous. Des mécanismes cérébraux maintiennent, en nous, la souffrance de la séparation avec l’univers. Accéder à une union plus vraie, plus profonde de soi, avec la réalité intime des choses et des évènements, nous évitera de nous voir séparés. Notre corps et notre esprit sont un ensemble unifié, si on ne les sépare pas par « un moi », réactivé par le manque ou la souffrance. 

Amis, que vous manque-t-il dans cet instant? 
Et si nous remercions la vie, notre vie, et si nous remercions nos enfants, notre conjoint, nos frères et sœurs, nos parents, en leur disant que nous avons confiance en eux et qu’ils nous manquent lorsqu’ils ne sont pas là. 
Et si nous prenions un repas sans télévision, en prenant conscience que notre assiette est pleine. 
Et si nous prenions conscience que nous sommes en bonne santé. 
Et si nous marchions, comme quelqu’un qui retrouve l’usage de ses jambes, alors qu’il était dans le plâtre. 
Et si nous faisions un petit signe de la main, à un voisin ou à un passant, avec un sourire. 
Et si nous étions un peu imprévisibles, en accomplissant des actes de réconciliation, avec ceux que nous boudions. 
Et si nous nous aimions pour du vrai… 

David Ciussi. Pédagogue de l’Essentiel david.ciussi@numericable.fr 
www.davidciussi.net  prochains ateliers : – Atelier-Aventure 

Laisser un commentaire

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...