Les boissons « light » sont de faux amis

Posté par othoharmonie le 28 janvier 2014

Nul ne sait si la consommation régulière de faux sucre pourrait faire grossir, mais il semble désormais certain qu’elle n’aide pas à maigrir…

Le point.fr titrait aujourd’hui

Boire « light » pousse à manger davantage

2380587-jpg_2048257

Toutes celles – et ceux – qui espèrent perdre du poids en se privant de « vrai » sucre vont être déçus en découvrant les résultats d’une étude menée par Sara Bleich et Julia Wolfson, chercheuses au département de santé publique de l’université Johns Hopkins à Baltimore (États-Unis). Dans l’American Journal of Public Health, elles démontrent que les Américains en surpoids qui consomment des boissons « light » mangent finalement plus que les autres. Et donc ne maigrissent pas. Mais attention, cela ne permet en aucun cas de dire que le faux sucre fait grossir.

Pour arriver à cette conclusion, les chercheuses ont étudié des données nationales – recueillies entre 1999 et 2010 – concernant les apports caloriques quotidiens de près de 24 000 personnes, représentatives de l’ensemble de la société américaine et réparties selon leur poids : moyen, élevé ou excessif (obésité). Cette « photographie » sur 24 heures de chacun des participants leur a permis de remarquer que la consommation de boissons allégées était inversement proportionnelle à la masse corporelle : elle passe même du simple au double entre les individus minces (11 %) et obèses (22 %).

Leurs travaux soulignent également que le fait de privilégier les produits « light » n’a pas de répercussions sur les apports caloriques totaux au cours de la journée. Et cela pour une raison simple : les personnes en surpoids et obèses s’autorisent à manger plus quand elles font « l’effort » de prendre des boissons sans calories (ou presque). Le surplus de nourriture n’est pas négligeable puisque les deux chercheuses estiment qu’il va de près de 90 kcal en moyenne pour les personnes en surpoids à plus de 190 kcal pour celles souffrant d’obésité.

Les édulcorants artificiels pourraient affecter le métabolisme

Le Dr Sara Bleich a expliqué à l’agence Reuters que le besoin de compensation pourrait être plus ou moins conscient, après avoir « économisé » des calories sur les boissons. De plus, « cette recherche, associée à d’autres études, montre que les édulcorants artificiels pourraient affecter le métabolisme ou les envies des gens, même si nous devons mener encore d’autres études », note-t-elle. En d’autres termes, le vrai sucre fait monter la glycémie, ce qui déclenche toute une cascade d’événements. Avec le faux sucre, le taux de sucre dans le sang ne change guère et le métabolisme pourrait être perturbé. Quant aux mécanismes cérébraux de la récompense, ils ne sont pas activés par les édulcorants. Le plaisir n’est pas au rendez-vous.

Alors que, selon le Los Angeles Times, « la consommation de boissons light est passée de 3 % des adultes en 1965 à 20 % aujourd’hui », Sarah Bleich met en garde contre ce marché florissant, principalement dirigé vers les personnes en surpoids ou obèses. Pour elle, le fait de privilégier les boissons light pour tenter de perdre du poids n’a vraiment aucun intérêt s’il n’est pas accompagné par une modification du régime alimentaire et donc une réduction des apports caloriques quotidiens. À cela il faut ajouter que la pratique régulière d’une activité physique, aussi, est indispensable pour perdre des kilos superflus.

Laisser un commentaire

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...