• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 6 février 2014

cette notion de Nouvelle Terre

Posté par othoharmonie le 6 février 2014

images (1)


     Cette notion de nouvelle Terre n’est-elle pas juste une autre vision utopique ? Pas du tout. Pourquoi ? Parce que toutes les visions utopiques ont en commun la projection mentale dans un avenir où tout sera bien, où nous serons sauvés, où il y aura la paix et l’harmonie, et où tous nos problèmes auront disparu. Il y a eu des myriades de visions utopiques semblables, certaines s’étant soldé par la déception, d’autres par des désastres. Au cœur de toute vision utopique figure une des principales dysfonctions structurelles de la vieille conscience : la considération du futur comme planche de salut. La seule existence que l’avenir possède réellement est celle de forme-pensée. Alors, lorsque vous considérez l’avenir comme planche de salut, vous êtes inconsciemment en train de considérer votre mental comme planche de salut. Et vous êtes pris au piège de la forme, au piège de l’ego…

    La nouvelle Terre aura comme fondement un nouveau ciel, c’est-à-dire la conscience éveillée. La Terre, la réalité externe, n’en est que le reflet extérieur. La venue d’un nouveau ciel et, subséquemment, d’une nouvelle Terre ne sont pas des événements qui vont nous libérer. Rien ne va nous libérer parce que seul le moment présent peut nous libérer. Quand on réalise cela, l’éveil se produit. En tant qu’événement futur, l’éveil n’a aucun sens vu qu’il est la réalisation de la Présence. Alors, le nouveau ciel, la conscience éveillée, n’est pas un état futur à atteindre. Un nouveau ciel et une nouvelle Terre naissent en vous à cet instant et si ce n’est pas ce qui se produit, ils ne sont rien de plus qu’une pensée…

    Dans le sermon sur la montagne, Jésus a prédit ce que peu de gens ont compris à ce jour. Il a dit  » Heureux les humbles, car ils hériteront de la Terre?  » Qui sont les humbles et que veut dire l’expression  » ils hériteront de la Terre «  ?

     Les humbles sont les gens dénués d’ego, ceux qui se sont éveillés à la nature essentielle de leur conscience et qui reconnaissent cette essence chez toutes les autres formes de vie. Ils vivent dans une attitude de lâcher-prise et sentent qu’ils ne font qu’un avec le Tout et la Source. Ils incarnent la conscience éveillée qui se manifeste dans tous les aspects de la vie sur notre planète, y compris celui de la nature, puisque la vie sur Terre est indissociable de la conscience humaine qui la perçoit et interagit avec elle. C’est dans ce sens que les humbles hériteront de la Terre.

Nouvelle Terre,  Editions Ariane. Eckhart Tolle    

Publié dans Nouvelle TERRE | Pas de Commentaire »

la clé du changement

Posté par othoharmonie le 6 février 2014

images


    Depuis quarante-cinq ans, j’ai orienté mon parcours autour de cette question : comment se mettre au service de la vie, de la scène même de la vie, cette planète dont la beauté ne cesse de me couper le souffle ? Devant la marche du monde, je ne cesse de me demander comment il est possible que nous ne la voyions pas dans sa splendeur. Pourquoi n’avons-nous aucun émerveillement ? Vue du ciel, la planète n’est pas la mappemonde découpée que nous en avons fait. Nous sommes libres d’organiser le vivre-ensemble comme bon nous semble. Or nous avons eu la bêtise de fragmenter ce qui est par principe unitaire : la planète, le vivant…

La fragmentation met en opposition. Nous sommes toujours dans le dualisme, contre quelque chose. Nous avons aujourd’hui les moyens de détruire trente planètes. Gardons juste de quoi en détruire une ou deux et réinvestissons le reste dans l’invention d’un monde plus humain ! Pourquoi avoir donné une telle importance à l’argent ? Pourquoi avoir élu une pierre brillante pour condamner des humains dans des mines sous terre afin que d’autres se pavanent sous des lustres ? Nous nous sommes créé un microcosme hors-sol dans lequel nous caquetons. Au nom d’une prospérité qui profite au plus petit nombre, combien d’entre nous s’enferment entre quatre murs devant un ordinateur ? Nous nous sommes « surartificialisés », au point d’avoir parfois besoin d’apprendre à respirer… Ce paradigme de l’argent roi m’a poussé à retourner à la terre. Je ne veux pas céder ma part d’émerveillement devant la nature. Le bonheur ne s’achète pas, la joie ne s’achète pas. La joie naît de se sentir en harmonie avec la symphonie universelle. Nous sommes d’abord des êtres humains, et je ne veux pas que l’on m’appelle consommateur !

Le grand changement que nous connaîtrons peut-être est celui qui pourra nous désaliéner de la prétention d’un progrès qui proclame la libération de l’humain alors qu’il l’incarcère. Nous vivons et travaillons dans des structures de verre et de béton, nous nous déplaçons en « caisse » et pour nous divertir, nous allons en « boîte » ! Qu’attendons-nous pour admirer la nature, pour respecter la vie ? Nous sommes interpellés au plus intime de nous-mêmes et devons conserver le libre arbitre de choisir que la vie soit belle. La clé du changement est de remettre l’humain au cœur de nos préoccupations. On ne construit pas seulement le monde sur des structures apparentes, mais sur la puissance de notre subjectivité.

On ratatine l’amour en autant d’expressions qui le ridiculisent : « béguin », « amourette »… Or il est la plus grande force qui puisse exister. Nous ne pourrons construire un monde apaisé qu’en remettant de la beauté et de l’amour dans nos relations, en misant sur la richesse de nos valeurs les plus nobles : l’unité, la solidarité, la convivialité. Commençons par opérer ce changement en nous-mêmes.

Par Pierre Rabhi    

Publié dans Nouvelle TERRE, Philosophie de la VIE | Pas de Commentaire »

La conscience est l’huile qui garde la lampe allumée

Posté par othoharmonie le 6 février 2014

Le gardien de la paix

  par France Fisette

téléchargementLa paix intérieure est un lac calme et paisible où il fait bon ÊTRE tout simplement. Nulle chose extérieure ne peut la déranger.

J’ai essayé de me donner moi-même cette paix en cherchant à l’extérieur de moi dans toutes sortes d’expériences.

À travers ces nombreuses expériences, j’ai vécu des moments de calme mais aussitôt qu’un orage se levait à l’horizon, je perdais mon état superficiel de calme car les fondations de cette paix n’étaient pas solides.

Je poursuivais donc mes recherches afin de trouver cette paix et les mêmes causes produisaient les mêmes effets, c’est-à-dire une recherche extérieure de paix.

Vous savez, il y a un de ces jours où vous vous levez et vous vous dites en vous-même : « c’est assez, j’en peux plus de vivre avec cet état intérieur instable et souffrant. »

C’est ce qui m’est arrivée, j’ai dit un gros NON aux tempêtes émotives et rationnelles, s’en était assez de me laisser subjuguer par ces états de l’égo.

Cet égo qui aime les conflits et la souffrance et qui menait ma vie. J’ai pris conscience que je devais voir en moi les causes qui produisaient ces effets destructeurs dans ma vie.  Cette roue sans fin qui me faisait tourner en rond en produisant les mêmes conflits et les mêmes souffrances.

J’ai donc découvert qu’il y avait un grand « tapage » à l’intérieur de moi, c’est-à-dire les pensées qui s’amusent à me faire croire toutes sortes de peurs ou qui ruminent une histoire du passé me laissant ainsi dans un état d’inconscience du moment présent. Aussi, ces émotions que je n’arrivais pas à vivre et lorsqu’on ne vit pas ses émotions on les projette sur les autres ce qui cause automatiquement de la souffrance et des conflits et l’égo s’en nourrit abondamment.  L’égo menait ma vie, l’égo ÉTAIT l’auteur de tout ce mélodrame.

Tout ce que je vivais était un scénario de passé et de futur sans jamais vraiment vivre l’instant présent. Lorsque j’ai pris conscience que le seul moyen de sortir de cet égo (souffrance et conflits) était d’ÊTRE dans l’ici maintenant, j’ai posté un gardien à la porte de mes pensées et de mes émotions et ce gardien c’est ma conscience qui me dit que rien de tout cela n’est vrai car dans le présent tout est parfait.

Ce gardien est la sagesse, la lumière, la paix, la joie, la prospérité.  Lorsque l’égo (le mal) veut me propulser en dehors du moment présent (dans mes pensées illusoires) je me pose la question suivante : « Est-ce que cet événement est réel dans mon présent » et la réponse est à 99.9 % NON, je reviens donc immédiatement dans l’ici et maintenant.  Je ne nourris donc aucunement ces peurs, je ne fais que les observer et ainsi je reste dans un état de paix profonde qui est une sensation de vide et de plein en même temps.

Plus je suis à l’écoute de mon intérieur et plus je me sens bien.  Je ne ressens plus le besoin de chercher la paix (Dieu), je l’ai trouvé. Elle était derrière la porte de mes pensées et mes émotions. Je ne renie aucunement mes émotions et mes pensées au contraire je les écoute sans jugement, ni reproche et j’accepte qu’elles sont là. 

Les émotions doivent être reconnues et non reniées.  Il est très important de les vivre, de les accepter. Une journée je ressentais de la colère à l’intérieur de moi face à l’attitude d’une personne et j’ai reconnu et accepté cette colère et j’ai observé ma colère sans la nourrir en ruminant l’événement qui s’était produit car à ce moment les pensées prennent possession de l’émotion et là OUPS, de retour dans l’inconscience, le moment présent n’existe plus sauf cet événement passé.  C’est pourquoi il est important d’être à l’écoute pour essayer de reconnaître une émotion dès qu’elle se présente sinon le mental en prendra possession et là un perroquet apparaîtra dans vos pensées et répétera le même discours jusqu’à ce que vous lâchiez prise.

Avez-vous déjà pris le temps de juste observer la vie qui se passe en vous, le tourbillon de pensées et d’émotions qui nourrit l’égo et étouffe l’ÊTRE que vous êtes.  Soyez seulement l’observateur et tout cela s’arrêtera tout seul vous verrez et vous pourrez vivre dans l’éternel présent qui est la vie. Le passé était un moment présent et le futur sera un moment présent alors pourquoi vouloir vivre ou revivre un moment présent qui n’existe pas?  La vie est ici et maintenant, habitez votre être et votre corps au lieu de votre tête et vous serez en paix!

 

France Fisette
Pour suggestions ou commentaires écrivez-à :

ffisette@videotron.ca

Publié dans Philosophie de la VIE | Pas de Commentaire »

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...