BOIRE DE L’EAU IONISEE

Posté par othoharmonie le 26 mars 2014

 

 

NOUS AVONS TOUS BEAUCOUP TROP D’ACIDES

 

sang_plus_epais

 Régulièrement, nous sommes surpris de remarquer que de plus en plus de jeunes présentent des maladies de personnes plus âgées, et ce, même les enfants. Une nature contaminée, de mauvaises habitudes alimentaires, le stress, tous ces facteurs aggravent le métabolisme et leur assimilation.

Le but de chaque aliment est d’apporter les éléments nutritionnels et ainsi l’énergie nécessaire pour le développement du corps. La différence entre de bons et de mauvais aliments se manifeste par la quantité et le nombre de résidus dangereux pour le corps produits par ces aliments. Plus le produit sera de meilleure qualité, moins il restera de résidus acides et, plus les minéraux neutraliseront les acides : il en résultera donc plus de résidus alcalins. Lorsque l’on choisit un produit alimentaire, il faut se rappeler que les éléments alcalins, en neutralisant les résidus acides, nettoient le corps, alors que les éléments acides créent des conditions pour que l’organisme s’acidifie et soit donc contaminé par des déchets acides. L’une des garanties fondamentales d’une bonne santé est la balance entre acides et alcalins.

L’alimentation contemporaine est source de produits alimentaires qui acidifient le corps, notamment la viande et ses dérivés, les produits à base de farine blanche, le café, les boissons alcooliques, les jus pasteurisés, le poisson et les produits de la mer, le pain, les gâteaux, les desserts, les œufs, les diverses boissons gazeuses et autres. La liste des produits alcalins est beaucoup plus modeste : fruits frais, légumes, salades, pommes de terre, eau minérale non gazeuse et autres. Il est clair qu’il n’est pas facile de réguler, grâce seulement à l’alimentation, l’équilibre des alcalins et des acides.

Les acides – produits lors d’un processus métabolique -, le corps essaye de les neutraliser et de les éliminer grâce notamment aux urines, à la sueur ou au dioxyde de carbone expiré. Pour cela, il est important de recevoir, grâce à la nourriture et aux liquides consommés, une quantité nécessaire de minéraux alcalins, les plus importants étant le potassium, le sodium, le calcium et le magnésium.

Le manque de ces substances alcalines entraine une augmentation de l’acidité du corps et une diminution de l’alcalinité du sang. L’intervalle admis de fluctuation de l’indice décrivant l’alcalinité du sang, le pH, est très étroit : le pH doit être compris entre 7,3 et 7,45. Même une légère déviation de ces valeurs peut entrainer des troubles graves du corps, et quand l’acidité du corps augmente jusqu’à un pH de 6,95 : l’homme perd connaissance et meurt. Pour réguler tout cela, le corps transforme ces déchets liquides en matière solide et les accumule à divers endroits, le plus souvent dans le tissu de graisse afin de diminuer leur acidité. (Souvent l’accumulation de graisse, l’obésité, est la conséquence d’accumulation de déchets acides non éliminés). Les déchets acides solides sont le cholestérol, les calculs rénaux, biliaires, les urates, les sulfates, les phosphates.

Très souvent, le corps, surtout à partir de 45 ans, n’arrive plus à éliminer tous les déchets acides. Ainsi tout ce qui n’est pas éliminé s’accumule dans divers endroits du corps, le corps devient plus acide. Là ou les déchets acides s’accumulent, il en résulte des troubles de la circulation sanguine, les organes vitaux ne sont donc pas assez approvisionnés par le sang, leurs fonctions s’en trouvent perturbées. C’est donc pour cela que l’accumulation des déchets acides est la cause principale d’un vieillissement prématuré et de maladies dégénératives.

 

Le secret d’une bonne santé et d’une longue vie réside dans la capacité du corps à neutraliser et à éliminer ces déchets.

Comment les maladies débutent ?

Quand il manque des substances alcalines qui pourraient être apportées par la nourriture, notamment le calcium, le corps les « emprunte » aux os. C’est le début de l’ostéoporose. Quand l’excédent des sels, des acides de l’urine s’accumulent dans les articulations, il se développe une arthrite, un podagre. Si au niveau du pancréas, en ce qui concerne la neutralisation des déchets acides, il manque des ions calcium, la fabrication d’insuline s’en trouve perturbée, et cela peut conduire à un diabète.

Si aujourd’hui les médicaments qui régulent l’acidité de l’estomac sont très populaires, le problème très souvent n’est pas l’acidité élevée de l’estomac mais l’acidité trop élevée du corps en général.

Une des causes d’une tension élevée est que dans un corps en milieu acide, le sang s’épaissit et à tendance à obstruer les capillaires.

Les déchets acides s’accumulent également dans les vaisseaux. Ils peuvent boucher les capillaires qui fournissent le sang pour le cerveau. Le corps en contrepartie essaie de coller ces particules sur les parois des artères. Cela limite ainsi le flux de sang et étouffe l’activité du cœur. La circulation du sang est donc perturbée et il peut en résulter des maladies du cœur, et se développer de l’artériosclérose. Quand l’activité physique augmente, ou en situation de stress, la tension peut augmenter fortement et éjecter les particules flottantes des déchets, qui peuvent boucher les vaisseaux qui fournissent le sang au cerveau. Il peut y avoir un réel danger d’une attaque cérébrale. En buvant de l’eau alcaline, ces particules flottantes sont liquéfiées, dissoutes naturellement et facilement éliminées par les reins.

Les alcalins neutralisent l’acide

La chimie nous a appris que les acides sont neutralisés par les alcalins. Lorsque l’on touche de la viande, les mains deviennent aussitôt collantes. Enlever les graisses d’origine acide n’est pas facile. Il faut du savon (c’est un alcalin) qui neutralise les graisses, les mains deviennent ainsi propres.

Pour nombre d’entre nous, une douleur à différents endroits du corps nous angoisse. Souvent, la cause de cette douleur est l’amoncellement de déchets acides, qui s’accumulent chacun de manière différente. Les symptômes des maladies montrent à côté de quel organe, dans quels tissus les déchets se sont accumulés. Il est important de comprendre que tous les produits alimentaires, sains ou non, coûteux ou non, forment des déchets acides dont l’accumulation est la cause principale des maladies dégénérescentes chez l’adulte. Pour cette raison, il n’est pas étonnant que la diminution de l’amoncellement de déchets acides dans le corps entraine une amélioration de la santé. La consommation d’eau alcaline (vous trouverez une description de l’eau alcaline dans la partie suivante) résout remarquablement et très efficacement ces problèmes.

CE QUE DISENT LES SCIENTIFIQUES ET LES EXPERTS A PROPOS DE L’ACIDIFICATION DU CORPS

Beaucoup de maladies ont une cause commune, que plusieurs scientifiques ont décrit comme un déséquilibre des alcalins et des acides, soit une acidification du corps. Sang Whang, un scientifique américain ayant analysé l’influence de l’équilibre entre acides et alcalins pour l’acidification du corps s’est appuyé sur des recherches effectuées à l’Université de Californie sur l’alimentation contemporaine.

Il faut savoir que dans le passé, l’homme consommait en moyenne 35% de viande et 65% de produits végétaux. Les substances alcalines, c’est-à-dire la quantité des ions potassium et sodium dans les produits alimentaires était trois à quatre fois plus importante qu’aujourd’hui. Les quantités de potassium dans une ration alimentaire quotidienne ont chuté de 250 mg à 70 mg, et de 220 mg à 50 mg en ce qui concerne le sodium. Quand il y a un manque de substances alcalines, les déchets acides ne sont pas neutralisés complètement. Cela entraine alors un vieillissement plus rapide du corps et un « rajeunissement » des maladies.

Sang Whang a décrit les conséquences de ce processus : « (…) en vieillissant il se forme beaucoup trop de radicaux d’acide (H+) et peu d’hydrocarbonates (HCO3-), c’est l’une des causes de l’acidification du corps. On peut donc émettre la forte hypothèse que le corps s’acidifie  ».

En 1933, le docteur William Howard Hay, dans son livre novateur « A New Health Era » écrivait que l’accumulation d’acides et donc un certain empoisonnement du corps, était la cause de toutes les maladies : « … toutes les maladies, bien que d’apparences différentes, sont comme une seule, cela peut sembler étrange mais c’est ainsi. »

Le docteur Susan Lark, lectrice à l’université et auteur de « Chemistry Of Success », dit en substance que : « quatre à six verres d’eau alcaline par jour diminuent l’acidité du corps. Il faudrait consommer de l’eau alcaline quand il y a un risque d’avoir les maladies suivantes, comme un refroidissement, une grippe ou une bronchite, c’est-à-dire quand il y a de fortes chances d’augmentation de l’acidité du corps. Comme pour les vitamines C, E et beta carotène, l’eau alcaline réagit comme antioxydant, parce qu’elle possède de nombreux électrons libres. Cela permet d’éviter les maladies du cœur, les attaques cérébrales et les troubles du système immunitaire. »

L’auteur du livre « Youthing », Harald Tietze, explique qu’en buvant régulièrement de l’eau alcaline, il est possible de diminuer le niveau des déchets acides jusqu’à un niveau équivalent à celui d’une personne plus jeune. L’eau alcaline reconstruit et ravive les fonctions des organes.

Les recherches du docteur en sciences médicales Walter Irlacher sur l’influence de l’eau alcaline sur les caractéristiques du sang et sur le traitement des maladies dues à une augmentation de l’acidité corps ont fait sensation en Allemagne. Pour ses recherches, le chercheur a utilisé la méthode de microscopie phasique des contrastes (Dunkelfeldmikroskopie). 

A gauche, la photo du sang d’un homme sain. On peut voir l’amoncellement des déchets non éliminés. A droite les modifications du sang quand le corps s’acidifie : agglutination des érythrocytes et donc sang plus épais.

Le chercheur D. Aschbach a annoncé, quant à elle, des résultats prometteurs d’expériences cliniques réalisées à la clinique  de « Recherches de solutions activées et l’application de leur utilité » à Berlin menées sur l’action de l’eau alcaline utilisée pour soigner les diabètes de type I et II. Après une consommation d’eau alcaline pendant 4 à 6 semaines, les besoins des injections d’insuline ont diminué de 70%, la quantité de glucose dans le sang a diminué de presque 30%. Même après avoir arrêté de consommer de l’eau alcaline, l’état est resté stationnaire encore 4 à 5 mois. Ces résultats ont été confirmés par des chercheurs japonais. 

A gauche, la photo du sang d’un malade atteint de diabète type II, l’état pathologique des érythrocytes : agglutination. A droite, la photo du sang du même patient après 14 min après avoir bu de l’eau alcaline (pH= 9) : les érythrocytes circulent librement dans le flux du sang. 

Lire la suite sur : LE DOS AGILE http://www.dosagile.com/ 

77 BOULEVARD AUGUSTE BLANQUI - 75013 PARIS - TEL.0145810514 - www.dosagile.com et contact@dosagile.com

 

Laisser un commentaire

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...