• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 7 juin 2014

Rien n’est plus merveilleux que l’homme

Posté par othoharmonie le 7 juin 2014

 

La faculté d’adaptation rend l’esprit humain unique dans l’ensemble des espèces vivantes, rappelle Hubert Reeves.

C’est la phrase de Sophocle que répétait le choeur d’Antigone, il y a deux millénaires, en déclinant les prouesses des êtres humains. Cette admiration sans borne est reprise au XXe siècle par plusieurs physiciens, dont Einstein et John Wheeler, devant l’extraordinaire aptitude de l’intelligence humaine à déchiffrer le comportement de la nature. La physique quantique et la théorie de la relativité reproduisent, en effet, par calcul, certains résultats d’expériences de laboratoire avec des précisions supérieures à une partie dans un milliard ! Cette faculté rend l’esprit humain unique dans l’ensemble des espèces vivantes. Ses seuls compétiteurs connus sont le singe qui, rapporte-t-on, peut compter jusqu’à neuf et le corbeau qui peut compter jusqu’à sept.

Rappelons que, dans le contexte de l’évolution darwinienne, les facultés des êtres vivants se développent pour rencontrer les besoins d’adaptations aux conditions environnementales. Dans ce but, une certaine agilité à manipuler des images mentales est certes utile. Mais le même cadre explicatif peut-il rendre compte de l’apparition des prouesses fantastiques de l’esprit humain ? Question jusqu’ici sans réponse…

p-2642589-jpg_2283506

Le génie humain est impliqué dans sa propre précarité

La discussion s’enrichit à faire remarquer que les mêmes fabuleuses facultés mentales étaient nécessaires pour déchiffrer le comportement intime de la nature et élaborer des bombes atomiques, sachant que celles-ci pourraient éliminer l’espèce humaine. Cette mise en rapport des mots de Sophocle avec ceux d’Einstein peut au moins nous faire constater que le génie humain est impliqué dans sa propre précarité. Il peut mener à sa propre élimination. Cela, Sophocle l’ignorait, et c’est le XXe siècle qui nous l’apprit.

Dans le monde vivant, un des critères de longévité est la capacité à s’adapter à des situations naturelles changeantes. Les espèces qui n’y arrivent pas périssent. Celles qui y arrivent, par des mutations génétiques ou autrement, survivent et perdurent.

Aujourd’hui s’ajoute à cela la nécessité de s’adapter également aux situations nouvelles créées par les humains eux-mêmes. La crise écologique contemporaine en est la manifestation la plus spectaculaire. Le génie humain est-il assez « merveilleux » pour résoudre cette crise ? C’est la question qui se pose aujourd’hui à nous avec insistance, provoquant notre inquiétude. Il ne s’agit de rien moins que de la survie de notre espèce…

Le Point.fr – MAGAZINE

 

Publié dans UNE TERRE D'ALLIANCE | Pas de Commentaire »

Les secrets de l’Alchimie

Posté par othoharmonie le 7 juin 2014

 

Conférence exceptionnelle de Patrick Burensteinas

Qu’est-ce donc que l’alchimie ? A quoi ça sert ? Est-ce sérieux ? Ou simplement une croyance ancienne entourée de mystère et de fantasmes ? Pourquoi parle-t-on d’une technique magique pour transformer le plomb en or ? Physicien de formation, Patrick Burensteinas se présente comme alchimiste. Et il prévient tout de suite : « si vous venez à cette conférence pour apprendre à faire de l’or, vous allez être déçu ! ». Car la quête de l’alchimiste, ce n’est pas la matière, mais la lumière.

Découverte d’une « science » de l’esprit, en compagnie d’un des plus étonnants spécialistes français, loin des idées reçues…

Découvrir Le Voyage Alchimique

 accueil2

Le physicien de formation Patrick Burensteinas est un alchimiste. Il nous invite lors de cette soirée à découvrir les secrets de cette science bien particulière, loin des idées reçues et des fantasmes. D’ailleurs, d’emblée, il corrige un premier mythe : « si vous venez à cette conférence pour apprendre à faire de l’or, vous allez être déçu ! ». En effet, l’or de l’alchimiste, c’est la Lumière. Et le but de l’alchimie est de transformer la matière en Lumière, en énergie, ce qui est l’inverse du mouvement de la création, qui, elle, densifie la lumière et la transforme en matière. L’action de la conscience est au cœur de la pratique alchimiste de Patrick Burensteinas. « Comment la science peut-elle être sans conscience, s’interroge-t-il, lorsque l’on sait combien la conscience de la personne qui fait une expérience affecte le résultat de l’expérience ? » Un alchimiste travaille, parfois sa vie durant, précisément à calmer, à apaiser, à rendre immobile cette conscience constamment agitée. Dans quel but ? Celui de voir au-delà des apparences. Et dans celui, peut être, de voir apparaître un jour dans son creuset, cette fameuse Pierre philosophale

L’alchimiste manipule la langue des oiseaux, langue volatile qui lui permet de transmettre ses secrets. Patrick Burensteinas nous en fera découvrir les arcanes. Il nous racontera comment la lumière peut réellement transformer un métal en cristal… L’alchimie est une invitation à découvrir une autre vision du monde et de la réalité. Un autre éclairage. Découverte d’une science de l’esprit, en compagnie d’un des plus étonnants spécialistes français. 

Un coffret DVD à ne pas manquer
Le Voyage alchimique – Sur les chemins de la Pierre Philosophale, réalisé par Georges Combe, est une série de 7 films documentaires de 7 lieux qui représentent les 7 étapes d’un grand voyage initiatique alchimique. De Bruxelles à Saint-Jacques de Compostelle en passant par Paris, des alchimistes du passé ont inscrit dans des lieux prestigieux et à la vue de tous, les principes et les techniques qui permettraient d’obtenir la fameuse Pierre Philosophale. Mais comment déceler et comprendre ces indices ? Patrick Burensteinas, scientifique et alchimiste, nous accompagne et nous aide à déchiffrer les symboles cachés autour de nous sur ce chemin initiatique. 

En vente le soir de l’évènement au prix de 95 euros. 

Publié dans ADN Démystifiée | Pas de Commentaire »

A quoi sert le rêve ?

Posté par othoharmonie le 7 juin 2014

 

Processus aléatoire ou rencontre avec d’autres mondes ? Conférence de Tobie Nathan

Tout le monde rêve, toutes les nuits. Rêver est un processus biologique. Il est dans notre nature de rêver, comme il est dans notre nature de respirer ou de marcher. Si nous avons la chance de vivre septuagénaire, nous aurons passé plus de 23 ans à dormir, et plus de cinq ans à rêver. Mais pourquoi rêve-t-on ? Et à quoi sert le rêve ? S’agit-il seulement d’un mécanisme neurologique indispensable à notre équilibre psychologique ? Ou notre esprit fait-il dans le sommeil l’expérience d’une seconde vie ? 

Quand nous dormons, notre conscience dort-elle, ou est-elle en état modifié, capable de perceptions différentes de celles qu’elle permet à l’état de veille ? Le rêve est-il un pont qui mène vers d’autres dimensions de l’esprit et du réel ? Le rêve serait-il le lieu privilégié où rencontrer les mondes invisibles ?

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=wurHyFbY_s8

Cette vidéo provient de la conférence : A quoi sert le rêve ? » 

Tout le monde rêve, toutes les nuits, selon une séquence identique. La durée des rêves, l’alternance entre les différentes phases de sommeil sont semblables chez tous les êtres humains. Le fait de rêver est un processus biologique, probablement instinctif, qui ne dépend en aucune manière du désir du rêveur — conscient ou inconscient. Il est dans notre nature de rêver, comme il est dans notre nature de respirer ou de marcher. Si nous avons la chance de vivre septuagénaire, nous aurons passé plus de 23 ans à dormir, et plus de cinq ans à rêver. Mais pourquoi rêve-t-on ? Et à quoi sert le rêve ? S’agit-il seulement d’un mécanisme neurologique indispensable à notre équilibre psychologique et servant à la récupération nerveuse et musculaire ? Ou notre esprit fait-il dans le sommeil l’expérience d’une seconde vie ? Quand nous dormons, notre conscience dort-elle, ou est-elle en état modifié, capable de perceptions différentes de celles qu’elle permet à l’état de veille ? Le rêve est-il un pont qui mène vers d’autres dimensions de l’esprit et du réel ?

images (4)Tobie Nathan, professeur de psychologie et représentant le plus connu de l’ethnopsychiatrie en France, propose des réponses surprenantes. L’auteur de La nouvelle interprétation des rêves nous invite d’abord à la réflexion : « Que propose-t-on à l’homme, à la femme qui rêve ? Que doit-il faire de cet objet, ramassé en ses nuits, et qui parfois l’encombre des jours durant ? Que lui propose la tradition en Afrique ? En Australie ? En Asie ? En Amérique du Sud ? Que lui propose-t-on dans nos sociétés postmodernes ? » De ces questions en découle une autre, centrale : le contenu des rêves est-il aléatoire ou a-t-il un sens décryptable ? Pour Tobie Nathan, si les rêves n’ont pas une signification susceptible d’être décodée, ils constituent en revanche un formidable et inépuisable espace d’interprétation. En quoi décodage et interprétation sont-ils différents ? Pourquoi, et comment interpréter un rêve ? Après avoir exploré le rapport intime entre rêve et rêveur, Tobie Nathan nous proposera d’aller plus loin encore. Pourquoi fait-on des cauchemars ? Les rêves nous montrent-ils l’avenir ? Les rêves sont-ils imaginaires ? Quelles sont les différences entre les rêves et les songes ? Existe-il plusieurs types de rêves ? Le cas échéant, certains mondes perçus en rêve existent-ils de façon autonome ? Pour Tobie Nathan, « les êtres parfois rencontrés lors de rêves, des êtres que l’on postule vivants, mais que l’on sait aussi non-humains et échappant à la perception des humains, trouvent tout naturellement leur espace dans le rêve des humains. » Il poursuit en affirmant que ce sont les rêves qui ont probablement été la principale source d’information sur les singularités des dieux, sur leurs demandes et sur les caractéristiques de leurs rites. C’est la raison pour laquelle bien des dieux apparaissent en rêve, aux prophètes, bien sûr, mais aussi aux hommes ordinaires. Le rêve serait-il le lieu privilégié où rencontrer les mondes invisibles ?

Publié dans Rêves | Pas de Commentaire »

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...