• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 24 juin 2014

« Aux Portes de la Vie » expérience sur le Nil

Posté par othoharmonie le 24 juin 2014

 

images (16)L’Egypte est le berceau de l’influence mystique, son énergie symbolise la coexistence des Mondes. C’est une énergie puissante qui nous « réveille ». C’est un pays fascinant pour l’âme car nous sommes touchés dans l’émotionnel. Il faut sentir ce qui se passe, vivre le moment présent, pour être éveillé à quelque chose de différent. 

Un berceau mystique !

Ce voyage a été magnifique et je me félicite de ne pas avoir écouté celles et ceux qui nous l’avaient déconseillé. Bien sûr, quelques inscrits on finit par céder à leur et ont annulé, ils furent aussitôt remplacés et la felouque Queen Farida était complète, à l’immense joie de notre guide Sameh et de tout l’équipage. « Enfin des gens qui nous font confiance et ne succombent pas à la peur… !   » 

Il est vrai que le groupe et moi nous étions faits un point d’honneur d’être solidaires de nos amis égyptiens et de nous fier à leur bon sens et leurs informations objectives. Nous savons les ravages que font les médias quand il s’agit de désinformer. Une fois sur place, se retrouver (presque) seuls à visiter Louxor, Karnac ou Philae était à la fois un privilège qui favorisait l’enseignement et le ressenti profond, mais aussi un crève-cœur devant le désoeuvrement de celles et ceux qui ne vivent que du tourisme. Nous avons compris que déserter ces lieux millénaires participe à l’effondrement du pays. Nous avons en quelque sorte bravé l’interdit – la France déconseillait de s’y rendre, au grand dam de notre guide – parce que nous nous sommes fiés aussi à notre ressenti. 

Ne sommes-nous pas en recherche ?

L’Egypte millénaire nous instruit de notre futur et en nous y rendant dans des conditions exceptionnelles d’organisation et d’hospitalité, comme à chaque fois depuis plus de 15 ans, nous avons refusé de nous laisser enfermer dans le passé, prison dont la peur est le geôlier. La seule prise de risque réside dans le fait de se laisser manipuler par les informations officielles qui, nous avons pu le constater sur place, sont à charge. 

L’Egypte est et reste un berceau mystique qu’il faut continuer d’alimenter de nos visites, de nos prières sur les lieux sacrés et de notre foi. Nous y avons donc apporté notre part, infime goutte d’eau qui aurait manqué si nous nous étions désistés comme les autres. 

Et nous y retournerons en novembre avec deux programmes magnifiques : une formation sur la loi d’Attraction en lien avec la sagesse égyptienne, suivie d’une nouvelle croisière sur la felouque Queen Farida et son équipage hors pair. Je vous dis au plaisir de vous accueillir et de rencontrer nos frères et sœurs d’Egypte.

Jean-Claude Genel. 

AMON-RA est le Dieu Créateur, il crée à partir du chaos (Isephet), il y a émergence… de la même façon, une idée émerge de notre esprit et permet à la création d’un projet, d’un acte… mais nous sommes souvent trop dans le passé, donc nous entretenons l’imagination, le connu et nous sommes prisonniers. L’imaginaire (l’inconnu = le UN connu) nous permet d’être créateur. Les symboles nous aident à réfléchir pour dépasser ce qui est connu.

Le futur nous visite continuellement pour nous entraîner vers quelque chose d’autre, l’imaginaire, et nous oblige à sortir de nos habitudes pour aller de l’avant. Il faut écouter ce que nous ressentons et qui est vivant. L’imaginaire, c’est ouvrir son esprit pour envisager des hypothèses de vie. C’est sortir de nos croyances pour nous amener vers quelque chose que nous allons comprendre. 

Nous portons les symboles en nous. Pour avancer, il nous faut les comprendre et ainsi nous délivrer tout seuls. En Egypte, ils sont présents partout. Sameh, notre guide, a su si bien nous les expliquer ! Ensuite Jean-Claude Genel nous a aidés à transposer, à faire des liens, à en comprendre le sens… Ainsi, le Nil, sur le plan symbolique, est la Voie Lactée sur Terre (la voie sacré), la réplique de l’au-delà (médecine, sciences, connaissance), tout ce que nous devons incarner. C’est le Ciel sur la Terre. Nous sommes dans deux Mondes en même temps. Sur le felouque, à l’écoute dans le silence, le vent léger dans les voiles murmure à nos oreilles une douce musique cristalline qui apaise, chante la vie…  et quand nos yeux s’emplissent de la majesté d’un coucher de soleil flamboyant qui réchauffe le cœur, nous sommes bouleversés et nous nous interrogeons. Qu’est-ce que cette émotion revêt pour moi ? Quel enseignement, quelle évolution ce moment m’apporte-t-il ? 

En Egypte, nous sommes traversés par des énergies qui nous travaillent et qui suscitent des questionnements profonds, fondamentaux, qui amènent chacun à être l’écoute de lui-même, à l’écoute du désir humble de comprendre sa vie : 

-       Qu’est-ce que mon âme est venue chercher ?

-       Qu’est-ce que je prends de ce pays ?

-       Qu’est-ce que j’ai compris ?-        

Actuellement, il y a réactivation de l’énergie des Pyramides et de tous ces Temples qui s’adaptent en nous. Les temps sont liés à des constellations et sont donc capables de s’ajuster à un autre taux vibratoire. Ce voyage, c’est comme un baptême. Traverser ces énergies nous délivre des énergies du passé et réactive l’espace qui a dominé notre incarnation en Egypte et que nous portons toujours en nous-mêmes. C’est une réhabilitation. Sur le sol d’Egypte, une « Force » est éveillée ou ensemencée en chacun. Un espace intelligent (notre futur) va s’amplifier. 

Voilà en quelques lignes ce que Claudette Flaurenza a compris pendant cette croisière sur le Nil, à travers ses ressentis et l’enseignement de J-Claude Genel. Elle n’en n’est pas revenue tout à fait comme avant…

Publié dans UNE TERRE D'ALLIANCE | Pas de Commentaire »

Etre motivateur de Vie

Posté par othoharmonie le 24 juin 2014

 

Jean-Claude Genel raconte…

images (15)Comment vous est venue l’idée de structurer un cercle d’étudiants que vous appelez « Motivateurs de Vie » ?

Tout est parti d’une constatation que j’ai faite voici de nombreuses années et qui se vérifie encore aujourd’hui avec l’immense dispersion des gens dans le développement personnel. La plupart vivent une spiritualité dont Dieu est absent !… Ils la vivent donc sans implication, comme une mode ou un savoir à acquérir. Ils apprennent des choses plus ou moins exactes, agissent de moins en moins avec amour mais parlent de plus en plus de ce qu’ils ne savent pas. Tout cela manque singulièrement d’une dimension mystique, le mysticisme étant, pour moi, la capacité à ressentir la puissance de Dieu en soi et à y rester relié. Au sien de l’ULV, les étudiants sont clairement en quête de cette dimension en eux et les Motivateurs de Vie, quant à eux, choisissent un programme d’entraînement sur deux ans qui leur permet de se familiariser avec cette force dynamique afin de la laisser agir à partir de leur propre motivation.

Le Motivateur de Vie apprend donc à utiliser cette force-là ?

Le Motivateur de Vie apprend déjà la reconnaître quand elle se manifeste dans sa vie et à faire la différence entre ce qui ressort du volontarisme de l’ego et la volonté de l’âme. La qualité vibratoire n’est pas la même et ne se ressent pas dans le corps au même endroit. Ce que produit l’ego est géré par le mental et ce qui vient de l’âme est géré par le cœur. Les MDV apprennent donc progressivement à sentir en eux ce que je nomme la « présence divine », c’est à dire le champ d’énergie global dont ils font partie et dont ils sont responsables. Etre motivateur, c’est vraiment utiliser cette force première pour mieux vivre son quotidien, aller davantage vers une intelligence du cœur qui permet de quitte sa zone de confort pour oser explorer sa nature divine. 

La peur ne servirait donc plus d’aiguillon ?

Quand on sent cette puissance en soi, c’est elle qui nous motive et nous emporte dans un élan puissant. Plus besoin de la peur car la certitude d’être un être spirituel venu vivre une expérience humaine s’affirme. Il n’y a pas plus belle expérience que d’être motivé par soi-même car c’est aussi se rencontrer. Alors, on puise dans cette force et la partager augmente notre rayonnement. Aider les autres se fait tout seul. Très vite, le lien avec la vie intérieure est plus direct car c’est elle qui motive. Je ne parle pas de la vie quotidienne qui est une illusion, un grand mensonge qui nous tient en esclavage tant qu’on ne réalise pas que la seule issue est la richesse de ce que l’on ressent. C’est cette vie-là qui nous engage à prendre la responsabilité d’aider les autres à trouver leur propre source de motivation. 

Que recherche avant tout l’étudiant qui souhaite devenir Motivateur de Vie ?

La notion de service est sous-jacente à toute demande. L’amour est donc au centre de ce qui préoccupe les candidats, quelque chose aussi qui est de l’ordre de l’harmonie avec soi, qui implique le sens de l’éthique, avec la volonté de pratiquer les valeurs ou états ressources. Retrouver aussi la joie de vivre au quotidien même si celui-ci peut être dérangeant. Dans les lettres de candidature qui me parviennent, je ressens leur désir d’être au cœur de leur vie intérieure, de la rayonner naturellement d’en comprendre les enjeux positifs. La quête du Motivateur s’articule aussi autour d’une volonté de réfléchir et d’analyser avec bon sens tout ce qu’il a appris de lui grâce aux valeurs. 

La formation sur deux ans leur permet de travailler en étroite collaboration avec vous J.Claude. N’est-ce pas ce qu’ils recherchent avant tout ?

Cela fait partie de la motivation… Mais c’est avant tout un échange, un vrai partenariat. Leur présence aux ateliers de formation, puis aux ateliers de recherche, me permet d’aller puiser des inspirations insoupçonnées, que ce soit des messages, des lectures akashiques, l’ouverture d’espaces dédiés à Jean ou à Marie-Madeleine. Tout cela leur permet de s’affirmer dans leur foi mais surtout de rester naturels. Etre naturel laisse passer le meilleur de soi, donne plus de force et engage à plus de responsabilité sans effort et sans vouloir paraître. C’est une forme d’autonomie à partir de ce que chacun sait ce qu’il lui faut devenir. Le Motivateur de Vie n’est pas un recruteur pour l’ULV, mais un disciple de la vie que j’accompagne au mieux des enseignements christiques dont je suis inspiré. 

Peut-on dire qu’un Motivateur de Vie apprend à devenir un exemple pour les autres ?

Il apprend à l’être déjà pour lui-même en développant la « présence à soi », aussi souvent que possible. Il développe ainsi des qualités d’observateur, de pédagogie toujours en lien avec e qu’l ressent des forces qui l’animent. Les ateliers que j’anime pour eux sont alors des oasis de repos, de bilan et d’enseignement. Ils représentent des moments privilégiés de ressourcement pour continuer de se sentir élevé de l’intérieur par la présence de Dieu. Ce sont aussi des laboratoires dans lesquels nous entretenons l’alchimie constante des révélations intérieures qu’imposent un comportement juste et digne. 

La Virya (gestuelle des valeurs de l’âme) fait désormais partie du programme des étudiants de l’ULV. Fait-elle partie du cursus des Motivateurs de Vie ?

téléchargement (9)Oui, avec en plus la possibilité de l’enseigner à l’issue du cursus sur lequel je suis en train de travailler. la Virya est une discipline toute neuve » et son potentiel est illimité. Je poursuis son exploration et chaque Motivateur en recevra les fruits à titre personnel puis dans le cadre de son bagage pédagogique si’l souhaite l’enseigner. La Virya va devenir un outil d’activation et d’intégration corporelle des douze états-ressources et ce travail en profondeur aidera les Motivateurs de Vie à augmenter leur sensibilité aux énergies du nouveau cycle. La période est propice et c’est pourquoi une nouvelle promotion commencera début mai 2014 en Bourgogne. 

DEVENIR MOTIVATEUR DE VIE, c’est devenir disciple de la Vie !

« Conduire sa vie par le pouvoir des Valeurs » au 06 10 39 94 64 ulv.genevieve@gmail.com  

Publié dans APPRENDS-MOI, TRANSFORMATION INTERIEURE | Pas de Commentaire »

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...