Que la vie soit La VIE

Posté par othoharmonie le 21 juillet 2014

 

 

images (5)Réflexion sur la manipulation génétique.

La vie est une conséquence, elle est le résultat d’un processus long et complexe. La vie est un aboutissement, c’est la nature qui l’a créée et non l’humain venu de je ne sais quelle planète habitée. La vie n’a pas été importée sur terre, elle s’y est développée tout naturellement. Mais il nous faut comprendre que derrière la nature, il existe un Maître incontesté. Sans lui, c’est le néant qui prévaut. Sans lui, c’est la tristesse qui domine. Sans lui, c’est l’incompréhension qui surgit. 

Vivre sur terre est un mal nécessaire et non une finalité. La vie n’est pas un jeu, elle n’est pas davantage le fruit d’une manipulation génétique ou biologique qui se substitue à l’accouplement indispensable des êtres vivants et de la raison d‘être. La vie n’est pas facile à donner, elle est même souvent une épreuve pour ceux qui la portent. La vie est constituée de nombreux séjours terrestres, en tout cas pour l’humain, car les végétaux ou les animaux n’ont pas la même évolution. 

Donc, si la vie de tout humain est composée d’étapes, il convient de ne pas ajouter de difficultés supplémentaires à ces vies terrestres qui connaissent de nombreuses épreuves et souffrances. 

Partant de ce constat, il faut se poser les bonnes questions sur la vie. Est-il dans ce cas opportun de la forcer ou de la créer presque artificiellement ? Non, il n’est pas admis par notre Divinité, par notre Père Céleste, qu’il en soit ainsi. 

N’oublions pas que toute vie sur terre comporte une âme ou un embryon de cette âme divine. Il est donc de la responsabilité de chacun de savoir s’il est utile ou non de donner la vie, même si la nature en a décidé autrement ; Si la nature s’oppose à la naissance d’un nouvel être physique et physiologique, il y a souvent une raison profonde ignorée ou enfouie momentanément au fond de la mémoire. Ce qui veut dire qu’une étape du parcours doit ou devrait se dérouler ainsi. 

Je suis dur dans mes propos, mais sachez que la lumière est pour nous éteinte, et pour eux éclatante. Nous ne voyons pas très loin dans notre vie, alors qu’’ils ont une vision pénétrante et sans ombre. Rares seront les humains qui les suivront dans ces propos. Ils sont pour la plupart trop attachés au système sourd et aveugle qui els conditionne. Il est donc impossible ou impensable pour ceux-là d’adhérer à notre enseignement et d’en reconnaître la justesse. L’Amour est le seul mouvement spontané qui donne la vie. Toute vie créée plus ou moins artificiellement est handicapée par l’absence du souffle d’amour qui régit la vie. 

Il faut rester simple et naturel chaque fois qu’un geste d’une telle importance est réalisé. Cela signifie que seule la vie donnée naturellement mériterait de s’exprimer pleinement ; l’autre vie, la vie artificielle ; celle qui est donnée par les chimistes et par tous ces manipulateurs de cellules humaines n’es pas, vous l’avez compris, une vie naturelle.  La question qui se pose n’est pas celle du reniement ou du renoncement. Elle est tout simplement une question de conscience humaine qui doit trouver sa réponse dans les principes élémentaires qui sont à l’origine de la vie. Rassurons-nous, les enfants conçus en éprouvette reçoivent une âme divine. Il n’est pas question de les en priver, même si leur conception n’est pas entièrement naturelle, elle reste un moindre mal, toléré par Dieu mais non encouragé. 

Je sais que ces propos déstabilisent bon nombre d’entre nous, parce que nous raisonnons uniquement avec notre logique terrestre. Si nous étions convaincus de façon absolue de l’existence de cette Vie qui suit la mort physique, nous serions pris à contre-pied dans nos décisions et nos choix de vie. Le seul problème qui se pose à nous est celui de l’embrigadement. Nous sommes sous tutelle de la science, nous sommes sous tutelle de ces savants terrestres qui sont, à nos yeux, des puissants…. Les savants de la terre sont de petites consciences, et ont de nombreuses choses à apprendre de l’expérience de gens simples et sages. Ils se croient supérieurs parce qu’ils sont les maîtres du corps humain et de la destinée. C’est en tout cas ce qu’ils imaginent parce qu’en réalité ils ne maîtrisent rein, tout être humain curieux et passionné par ce corps de chair que nous habitons. 

Elevons nos niveaux de conscience et réfléchissons bien avant d’agir. Ne mettons pas en péril la Vie d’autrui en lui donnant le vie. Méditons cette parabole afin d’en extraire la divine substance.

 

Laisser un commentaire

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...