Le voyage de Ritavan

Posté par othoharmonie le 25 août 2014

 : jeu cartes initiatique et livre de sagesse

 

Le Voyage de Ritavan est un jeu de cartes d’un genre nouveau dont le but est de nous accompagner dans la découverte de notre vrai moi. Imaginé par Myrrha, célèbre artiste créatrice des enluminures du jeu et son conjoint Samuel Djian-Gutenberg, consultant en astrologie transpersonnelle depuis 35 ans, il est un recueil de sagesse et de savoir-vivre très poétique. Rencontre artistique et spirituelle avec un couple hors pair.

 Ritavan montage FB3

« Le voyage de Ritavan » est un jeu initiatique de 76 cartes. Comme d’autres jeux de développement personnel, il s’utilise par tirage. Il se compose de 64 cartes-enluminures dotées d’un mot-clé et de 12 cartes-alliés, représentant chacune un chat céleste relié aux douze maisons astrologiques. La carte qui représente Ritavan, qui est le guide, se met à part. Le jeu est accompagné d’un manuel comportant des textes profonds et inspirés correspondant à chaque carte : le bréviaire du chercheur ainsi que d’une règle du jeu.

Pourquoi avoir créé le « Voyage de Ritavan » alors qu’il existe déjà beaucoup de jeux de cartes ?

Samuel : Au départ, nous n’avons pas pensé créer un jeu. Myrrha a commencé à peindre les enluminures qui devaient, par la suite, devenir les cartes du jeu, d’abord pour exprimer sa créativité. Comme elle était très atteinte dans son corps, le fait de peindre lui permettait de surmonter la souffrance. Beaucoup de dessins ont été réalisés dans les chambres et les lits d’hôpitaux, dans les salles d’attente des médecins… C’est un processus de guérison dans lequel elle a inclus la terre, que nous trouvons sur chaque carte, car la terre est aussi atteinte dans son corps. Ce n’est que par la suite que le jeu s’est imposé à nous comme une évidence.

Qui est Ritavan ?

Myrrha : Ritavan est un nom hindou qui signifie « le protecteur des lois universelles ». En sanscrit « rita » veut dire « la loi » et « van » « le gardien ou le protecteur ». C’est aussi le nom qu’un sage a donné à Samuel en Inde (parce que Samuel est  astrologue et l’astrologie est l’une des expressions de la loi chez les Hindous).

Ritavan, le petit enfant bleu a progressivement pris sa place. Après maturation, en discutant avec Samuel, c’est lui qui est devenu le pèlerin, l’enfant de la terre, notre enfant, l’enfant  » divin » de tous les êtres humains, en fait. Il est le petit enfant « Krishna », le petit enfant « Bouddha » ou encore le petit enfant « Christ »,  un petit enfant divin universel.  Sa mission est de rappeler aux Hommes les préceptes universels oubliés pour leur permettre de rétablir l’équilibre et l’harmonie en eux et sur la Terre.

Comment utiliser le jeu ?

Samuel : Après un temps de concentration pour pouvoir formuler clairement notre question, nous tirons une des 64 cartes-enluminures qui va nous dire dans quel type de voyage nous nous trouvons à ce moment précis. Il y a huit familles de voyages. Si nous sommes dans un « voyage d’envol » par exemple, nous savons déjà que nous pouvons aller de l’avant mais si nous sommes dans un « voyage d’attente », il est bon de faire une pause et, éventuellement, de se réajuster.  Pour « un voyage initiatique », plus éprouvant, on va s’aider en faisant un autre circuit avec « un voyage de guérison « ,etc . On complète  le tirage avec un voyage aux pays des chats-alliés.

Un petit livre (illustré de nombreux symboles) donne le sens profond de la situation que nous vivons, notamment à travers «le regard de Ritavan».
 
 
Ce jeu est-il magique, que permet-il ?

Samuel : Le but du jeu est de nous éclairer sur le sens d’une situation que nous sommes en train de vivre et de voir si ce que nous avons entrepris est bien en accord avec la loi universelle telle qu’elle est transmise à travers les différents enseignements de l’Humanité. C’est pourquoi, au cours de notre périple, nous traversons différentes cultures et différents pays, chacun, à travers sa particularité, étant une expression de la sagesse universelle. J’ai conçu les textes, notamment « Le regard de Ritavan », dans le même esprit que quand je fais une consultation en astrologie transpersonnelle.

Myrrha : Ce sont aussi des pays de l’âme. Quand j’ai peint les enluminures, je me suis laissée porter par le processus de guérison dont j’ai parlé. Au fur et à mesure que j’avançais, la magie  (l’âme agit) opérait, chaque peinture émergeant naturellement et je vivais moi-même cette mutation bénéfique à l’intérieur de moi. Quand le jeu s’est imposé à nous et que nous avons commencé à le concevoir, nous nous sommes rendu compte que chaque carte trouvait sa juste place dans la structure sacrée du 64. Et cette magie opère aussi quand on tire une carte. Ce n’est évidemment pas par hasard si on tire une carte plutôt qu’une autre. La synchronicité dont parle Jung joue vraiment. Et la magie a aussi  été présente dans notre couple tout au long de la création du jeu.

Qu’est-ce que la « vibration primordiale » ?

Samuel : Les différents enseignements spirituels nous disent qu’une tonalité unique vibre dans l’univers. Quand nous nous accordons à cette tonalité, nous sommes en phase avec les lois de l’univers et nous pouvons agir de manière « juste ». Les Hindous l’appellent le « Om » ou « Aum ». Yogananda, dans son « Autobiographie d’un yogi », l’explique de manière lumineuse.

Myrrha : C’est pour illustrer cela que Ritavan joue d’un instrument, l’instrument qui fait résonner la vibration au cœur de tout être et de toute chose. C’est une tonalité universelle.

Comment s’y accorder ?

Il existe différentes techniques pour cela. Principalement la méditation. « Le Voyage de Ritavan » se base sur les préceptes transmis par les enseignements spirituels. Ils nous donnent des indications sur la meilleure manière d’agir pour être en accord avec la loi primordiale, que les bouddhistes appellent la « bonté primordiale », les chrétiens la « conscience christique »…Par exemple, comme il est dit, rejeter quelqu’un parce qu’il est différent de nous est une action qui n’est pas « juste » et la vie se chargera de nous le faire savoir d’une manière ou d’une autre. C’est ce que nous voulons partager avec Ritavan. Pour les personnes qui n’ont pas spécialement d’orientation spirituelle, on peut dire que Le Voyage de Ritavan est un manuel de « savoir-vivre ».

Les peintures de Myrrha fonctionnent-elles comme des mandalas optiques ?

Oui, on peut dire ça. Les peintures en elles-mêmes ont une force telle qu’elles peuvent servir de support de méditation. Elles sont inspirantes et transportent celle ou celui qui les contemplent directement dans une autre dimension, celle de l’âme et de l’ouverture du coeur, qui se situe au-delà du verbal. Nous avons reçu de nombreux témoignages en ce sens. Beaucoup de personnes, de thérapeutes, de magnétiseurs, nous ont dit les utiliser dans les processus de guérison. La force et l’impact sont très forts au niveau du cœur et de l’âme et ces témoignages nous ont incité à créer un DVD qui présente, à travers des vidéos et des diaporamas, les enluminures du Voyage de Ritavan mais aussi du Tarot de l’Ange Liberté que nous avons créé il y a quelques années (Editions Michel Jonasz).

Le voyage de Ritavan, la carte aux trésors intérieurs. Éditions Le Souffle d’Or. 
Un autre jeu illustré par Myrrha : Féminitude, une exploration des mystères de votre être intérieur. 

Plus d’informations : LatelierdeMyrrha.com et Samuel Djian-Gutenberg, astrologue

Laisser un commentaire

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...