Faut-il Acheter des équipements durables

Posté par othoharmonie le 14 septembre 2014

  

Afin d’associer la théorie à la pratique, nous avons souhaité ouvrir nos colonnes à l’Asbl ‘‘Les Amis de la Terre’’, reconnue par la Communauté Française comme association d’Education Permanente. Chaque mois, cette rubrique aborde une thématique qui témoigne d’un engagement Humain pour un mieux vivre individuel et collectif, ainsi qu’un engagement pour un respect profond de la Nature et de la Vie…

téléchargement (2)

Depuis une vingtaine d’années, les équipements électriques et électroniques ont envahi nos maisons de la cave au grenier et la tendance ne faiblit pas. La prise de conscience progressive de ce que les ressources de la Terre en matières premières et en énergies non renouvelables sont limitées, et pour la plupart très largement entamées, nous incite à nous poser la question avant tout achat : «Est ce bien un équipement «durable» ?

Est-ce que je pourrai l’utiliser longtemps ?» 

Comment, de manière pratique, faire un choix «durable» ?

Pour les équipements de moins de 100-150 euros, pour lesquels la réparation est presque exclue en raison du prix disproportionné demandé ou de la non disponibilité de pièces de rechange, la seule indication sérieuse de la «durabilité» du produit est la durée de garantie qui est en Europe de minimum deux ans. Personnellement, en raison de mes réflexes de bricoleur, je donne la priorité aux équipements pourvus de vis, car ils sont   normalement plus facilement démontables. 

Pour les équipements plus chers, la réparation devient possible et les réponses du vendeur quant à la durée de garantie mais aussi aux performances du service après-vente [lieu de dépôt, durée moyenne de réparation, tarif, etc...] sont des éléments importants pour faire le choix final. 

Un autre critère utile lors de l’achat est de donner priorité aux équipements simples, qui possèdent les fonctions nécessaires mais rien de plus. On n’a pas besoin d’une horloge sur l’appareil à café, ni sur le robot de cuisine ; tous ces gadgets électroniques sont une source possible de panne et toujours un élément de consommation électrique inutile d’autant plus qu’on ne les débranche plus de la prise. 

Enfin et peut-être le réflexe le plus important [et le plus difficile], lorsqu’on est «au bord de l’achat» est de se poser la question de l’intérêt de cet équipement. «Va-t-il réellement améliorer ma vie et celle de mes proches ou vat- il la rendre plus lourde pour moi, pour eux et pour la planète ?». Avec cette double question, chaque panne d’un de nos appareils peut devenir une opportunité de se simplifier sa vie, de redevenir un peu plus autonome [abandonner l’aspirateur électrique de table par un appareil purement manuel, oublier l’ouvre-boîte électrique pour ressortir l’ouvre boîte mécanique] ou parfois, mieux encore, de se désencombrer définitivement de ces appareils. 

Ezio Gandin

Les Amis de la Terre – Belgique Curieux, désireux d’en savoir plus, contactez-les Amis de la Terre au 081 39 06 39 [tous les jours ouvrables de préférence en matinée] ou via teramikaro@amisdelaterre.be

 Venez en discuter sur La Vie Devant Soi : http://devantsoi.forumgratuit.org/

Laisser un commentaire

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...