UN LONG CHEMIN VERS L’EMPATHIE

Posté par othoharmonie le 18 novembre 2014

 

images (1)L’empathie est l’une des nombreuses manifestations du principe d’Amour. Quand j’évoque le mot « amour », je ne me réfère pas à une attitude ou un comportement sentimental, mais à une force possédant un grand pouvoir de cohésion. Une force qui agit de manière attractive, magnétique, une force qui rapproche, assemble, soigne et unit. Une force qui répand le bien-être, la joie et la sérénité. L’empathie, c’est la faculté de s’identifier à une autre personne, de se rapprocher d’elle, de se mettre à sa place et d’entrer dans son monde intérieur afin de bien la percevoir, la comprendre, la ressentir et l’intégrer en soi.

L’empathie nous défocalise de nous-mêmes, de nos petits problèmes de notre univers clos. Elle nous ouvre à l’autre, à son univers, à son mode de perception. Notre champ de vision s’en trouve démesurément agrandi. Nous ne percevons plus le monde à travers notre propre prisme limité, mais aussi à travers celui d’autrui. En agissant ainsi, nous nous ouvrons à toutes les réalités existantes, nous acquérons la faculté de prendre du recul face aux événements, de les relativiser, de ne plus les dramatiser, d e leur accorder l’importance réelle qu’ils ont, rien de plus. C’est en découvrant le monde intérieur de l’autre que nous sommes à même de déceler sa profondeur et sa richesse.

L’empathie ne consiste pas seulement à ressentir les émotions, les peurs, les aspirations, de nos semblables, mais aussi à bénéficier de ce qu’ils peuvent eux aussi nous apporter. Je donne à une personne, je l’aide à parcourir une certaine distance, je lui sers momentanément de guide, de soutien, et en retour, j’apprends à son contact, je me transforme, j’évolue, ma qualité de conscience s’affine, ma relation est un échange.

Décrite de cette manière, la faculté d’empathie peut sembler difficile à acquérir. C’est loin d ‘être le cas. Cela demande bien sûr de fournir un certain effort, d’être animé d’une bonne volonté, de faire preuve d’un peu de patience et de persévérance. Comme toutes qualités nouvelles à acquérir, il est essentiel d’effectuer un travail sur soi afin de parvenir à l’intégrer. Il en est de même pour l’empathie. Au début cela peut paraître ardu, mais avec de l’entraînement, cette qualité se développera et deviendra, pour notre plus grand bonheur, partie intégrante de nous.

EXTRAIT DU LIVRE : L’interprétation des Arcanes Mineurs par Alain BRETHES aux Editions Oriane.

Laisser un commentaire

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...