• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 23 janvier 2015

Notre Connexion au Coeur

Posté par othoharmonie le 23 janvier 2015

2ryonscoeursQue vous soyez prêts ou non… la Vie change

Essayer de résister à tous les changements qui surviennent dans notre vie est illusoire. Lorsque nous nous accrochons à notre environnement familier, notre monde n’en est que plus déséquilibré et troublé. Ouvrez-vous à l’époque excitante qui nous attend: que nous soyons prêts ou non, elle arrive. Le changement peut créer quelque chose de magique et renouveler le sens de votre vie.

C’est ce que je ressens très fort dans ma vie. Comme vous le savez tous, Steve et moi avons manifesté notre intention de créer notre nouvelle demeure à Las Vegas, dans le Nevada. Maintenant que nous nous sommes réservé quelques jours dans notre programme de voyages, il se pourrait bien que notre rêve devienne réalité. Je ne sais pas pourquoi nous sommes tous deux si excités de déménager là-bas. Je me demande parfois ce qui nous a pris. Notre famille et nos amis les plus proches habitent tous dans la région de San Diego. Pourquoi sommes-nous attirés dans cette nouvelle région pour y recommencer notre vie ? Steve et moi, nous avons appris à faire confiance et à avancer.

Il est intéressant que nous soyons juste revenus d’une visite dans la région de Las Vegas où nous avons cherché notre nouvelle maison. Les maisons se vendent si vite là-bas, du fait que la région est tellement recherchée, que nous n’avons pas encore pu en acheter une. Nous avons décidé de vendre notre maison en Californie, où nous avons vécu 28 ans, et de louer quelque chose à Las Vegas jusqu’à ce que nous trouvions l’endroit idéal. Cette confiance en notre déménagement s’accompagne d’une quantité d’émotions inattendues. J’accuse le coup, que ces émotions s’expriment sous forme de larmes, d’anxiété ou de confrontations – qu’on pourrait appeler des désaccords – avec Steve. Il semble que nous ayons tous tendance à laisser s’exprimer nos émotions envers ceux que nous aimons le plus… ou n’est-ce que moi ?

Il s’est encore produit autre chose d’intéressant au cours de ce voyage à Las Vegas : c’est que l’énergie du passé se combine avec l’énergie du futur. Après que Steve et moi ayons passé plusieurs jours à chercher ensemble notre maison et à découvrir la région, Steve a repris l’avion pour retourner à la maison pendant que je restais à Las Vegas, de sorte que j’ai pu passer quelques jours avec des amies qui venaient me trouver. Ces deux amies, que j’ai connues quand nous avions 14 ans, me sont très proches. Nous avons pu rattraper tout le temps perdu. En un certain sens, j’avais l’impression que Bonnie et Vickie m’aidaient à m’ancrer dans ma nouvelle réalité. J’ai adoré les moments que nous avons passés ensemble à Las Vegas. Bien entendu, nous avons joué, vu quelques spectacles et nous avons apprécié la vie nocturne sur le Strip, mais j’ai aussi pu leur montrer la beauté des montagnes environnantes et l’endroit que j’appellerai bientôt mon chez moi. Et en plus, j’ai bien sûr aussi apprécié leur soutien dans ce que je vais entreprendre. C’est comme si le passé, le présent et le futur s’étaient réunis pour voir ce que j’allais en faire.

Mais je ne suis pas la seule à éprouver ces sentiments de grands changements. Chaque fois que je parle à quelqu’un qui vient voir Steve dans des sessions privées, ou à quelqu’un que je rencontre à l’un de nos séminaires, j’entends que c’est la même chose pour tout le monde. Nous partageons tous cette période de grands changements. Et en réalisant que nous ne sommes pas seuls mais que nous sommes tous dans le même bateau, nous sentons le réconfort de l’unité de conscience.

Eveillez-vous à cette extraordinaire période de la vie. Acceptez les cadeaux qui vous arrivent dès que vous manifestez votre intention. Rappelez-vous que vous êtes de puissants créateurs et que vos pensées créent réellement votre réalité. Choisissez soigneusement ce que vous émettez vers l’univers. Nous avons le droit de désirer plus d’amour, de richesse, de sécurité financière ou de quoi que ce soit, parce que l’abondance en toute chose est à la mesure de ce que nous demandons. L’univers s’ouvre à nous pour nous donner ce qui nous appartient de naissance. Nous n’avons rien d’autre à faire que d’accepter. Rendez grâce pour tout ce que vous êtes prêts à faire entrer dans votre vie. Ainsi, nous créons l’abondance spirituelle. Osons créer le tourbillon d’énergie de « Tout Ce Qui Est », puis ouvrons-nous au changement.  L’Energie Universelle n’attend que l’instant où nous revendiquerons ce qui nous appartient de naissance. Nous sommes les seuls à nous limiter. L’Esprit ne connaît pas les limitations. C’est là une caractéristique humaine.

En possession de votre abondance, rappelez-vous la loi de la circulation. Permettez au courant divin de vous traverser. Acceptez de partager votre abondance, dans tous les domaines, avec tous ceux qui vous entourent. Plus nous créons de bien pour nous-mêmes, plus nous aurons à donner. Voilà le but suprême de la vie. Vivez dans l’abondance et ouvrez-vous aux nombreux changements qui vous ouvrent les bras. Célébrez chaque jour en rendant grâces.

Dans l’Amour et la Lumière,
par Barbara du Groupe
http://transbeacon.lightworker.com/

Publié dans DIEU, TRANSFORMATION INTERIEURE, UNE TERRE D'ALLIANCE | Pas de Commentaire »

La spiritualité, une quête individuelle

Posté par othoharmonie le 23 janvier 2015

 

conscience-spirituelleSon premier roman, Loin de Chandigarh, a fait de Tarun Tejpal un des souffles de la littérature indienne contemporaine. Son nouveau roman, La vallée des masques, interroge les prêts-à-penser, y compris en matière de spiritualité.

Il était une fois Aum. Maître spirituel, guide éclairé, « pur des purs » mythique aux idées séduisantes de vérité : se détacher du fardeau de la possession et de l’ego, trouver la paix intérieure, bâtir une société où tous les hommes seraient libres et égaux… Il était une fois un homme. Sans nom. Sans visage non plus, car dans la confrérie d’Aum où il naît et grandit, tout le monde porte un masque, en signe d’unité et de fraternité.

Le héros de La vallée des masques parle de méditation, d’éveil, de sixième sens, de connexion à la nature. Pourtant, le nouveau roman de Tarun Tejpal n’a rien d’une quête mystique et initiatique. « Ce livre explore plutôt les dangers du dogmatisme,commente son auteur. Dans toute l’histoire de l’humanité, même les plus belles idées, parées des meilleures intentions, finissent par engendrer des systèmes où règne la domination. »

Tarun Tejpal sait de quoi il parle : son expérience de journaliste nourrit depuis plus de vingt ans sa compréhension des organisations humaines, qu’elles soient sociales, politiques ou spirituelles. « Grandes ou petites, le schéma est toujours le même. Au départ, le discours semble plausible, les idées attractives. Et puis, petit à petit, tu ressens un malaise. » Soit parce que le leader « instrumentalise le mythe pour lui faire dire ce qui l’arrange », acquérir un pouvoir et maintenir une emprise. Soit parce que certains fidèles, par besoin de trouver un cadre et de s’en remettre à quelqu’un, tombent dans la soumission et la superstition.

« Le doute toujours alterne avec la foi, commente Tarun Tejpal. Pour aller de l’avant, on a besoin de croire en quelque chose. Mais sans vigilance, la foi est la porte ouverte à toutes les chimères, toutes les manipulations. La spiritualité doit être une quête individuelle. Personne ne peut prétendre détenir la vérité et te dire quoi faire. »

Clés pour avancer : curiosité, libre-arbitre, mais aussi empathie et capacité à embrasser le monde dans sa diversité. « La perfection n’existe pas ! L’homme est complexe, le monde aussi. Je suis terrifié par les gens qui disent savoir ce qui est bon, non seulement pour eux, mais pour les autres. D’où vient ce besoin de contrôler ? » Et cette capacité à se conformer, s’enfermer dans des postures… « Il n’y a pas un seul chemin. A chacun de faire sa propre expérience et d’inventer ses propres règles. »

Comme lui le fait : « Je suis un mélange de civilisations, et ce mélange me rend heureux. Dans ma tête, je me sens très occidental. Je suis agnostique, je crois à la logique, à la raison, j’écoute Mozart et Beethoven, mais dans mon cœur, je suis complètement oriental. Mes impulsions sont très indiennes. J’adopte la philosophie hindoue parce qu’elle célèbre la vie, ne la dénigre pas. Des chapitres entiers parlent de sexe et célèbrent l’amour ! »

L’amour… « Dans un monde en peine, dont on a du mal à comprendre le sens, c’est la seule chose qui peut nous sauver ! » Peu importe de quoi, « c’est une attitude ». S’ouvrir, accueillir, comprendre, accepter, être là, s’engager…

Une manière d’être que Tarun Tejpal cultive au quotidien. Dans sa maison secondaire de l’Himalaya, « où règne indubitablement un haut niveau de spiritualité ». Dans son amour de la musique qui, par sa capacité à« nous ébranler, nous habiter, nous libérer », est selon lui « ce nous rapproche le plus du divin. » Dans l’écriture, enfin. « Quand je commence un livre, j’ai une idée du sujet, des situations, des personnages, mais je ne sais jamais comment ils vont évoluer. C’est un processus organique, une exploration intérieure. » Une« conscience en expansion » qui le guide dans tout ce qu’il entreprend. Notamment en tant que fondateur et rédacteur en chef de Tehelka, un magazine d’investigation réputé. « Les journalistes doivent être des guerriers, s’engager dans les batailles de la société ». En restant fidèles à ce qu’ils souhaitent couvmax_936raconter,« car toute histoire, au final, est un médicament dans la grande pharmacopée des histoires du monde : peu importe ce qui te pousse à l’écrire, elle finira par trouver écho chez quelqu’un, le soulager face à ses propres difficultés. »

La vallée des masques, Tarun Tejpal
Albin Michel (Août 2012 ; 464 pages) 

 

 

 

 

 

 

Publié dans SPIRITUALITE c'est quoi ? | Pas de Commentaire »

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...