AVOIR LA SIMPLICITE D’UN ENFANT

Posté par othoharmonie le 14 mai 2015

 

 

5272484Un enfant est confiant, il ne doute de rien. Il dit: Cette boîte est une automobile, et il la traite en automobile. Cette maison que j’ai dessinée est ma maison, il y croit, et pourtant elle n’y ressemble en rien. 

Cette simplicité confiante devrait se réfléter dans notre vie d’adulte. Bien sûr, qu’il faut être réaliste, mais optimiste et certain que notre manière de penser conditionne notre vie. Si on voit les choses sous leur meilleur jour, si on cherche à les réaliser positivement, elles se réaliseront, et certainement dans le meilleur sens pour nous. 

L’être simple s’accommode à toutes les conditions, il s’adapte, s’il n’y a pas d’autres moyens de réaliser sa vie, même aux situations les plus difficiles. 

L’être simple n’est pas susceptible, il donne le bénéfice du doute à celui qui l’a offensé, il se demande qui l’a poussé à agir ainsi. D’ailleurs, quand sommes-nous sers des intentions de l’autre? 

L’être simple trouve toujours des mots aimables à dire à son interlocuteur, il n’a pas de fausse honte à montrer sa satisfaction de rencontrer quelqu’un qu’on lui présente. La complexité est évolutive lorsqu’elle rend la structure plus fine, plus spécifique mais la résultante de cette variété de combinaisons est l’harmonie qui crée l’unité, état idéal de la perfection. 

Tout est simple dans la création, malgré la diversité de la matière, car les lois sont immuables et réglées d’une manière infiniment plus juste que le meilleur mécanisme d’horlogerie construit de main d’homme. 

La simplicité est raisonnée, elle n’est pas naïve, elle ne gobe pas tout ce qu’on lui dit, mais elle ne réfute rien avant de l’avoir analysé, ou d’avoir la preuve de l’erreur qu’on lui présente. L’être simple, s’il ne croit pas ce qu’on lui dit, se tait, n’engage pas de polémiques inutiles, puisqu’il ne sait pas. 

La simplicité accepte de ne pas tout savoir, et que d’autres peuvent connaître des faits ou des lois mieux que lui. 

La simplicité n’est pas l’humilité. L’humilité d’un homme le rend injuste envers lui-même, il diminue sa valeur et fait naître souvent la crainte et le manque de confiance en soi, d’où, repliement sur lui-même, croyant toujours que les autres peuvent travailler mieux que lui. 

Tandis que la simplicité n’entrave pas son succès par toutes sortes de petits comportements négatifs que peuvent avoir les autres envers lui, il fait ce qu’il croit devoir faire, sans fausse humilité, comme sans orgueil, simplement, comme une chose normale, lors même que son oeuvre est remarquable. 

La personne simple ne se crée pas de problèmes si ses vêtements, sa maison, ne sont pas aussi beaux que ceux de ses visiteurs; elle y compense par sa gentillesse, sa bienveillance et sa bonne humeur. La simplicité adoucit les angles et désarme souvent le plus vindicatif, comme le plus orgueilleux. 

Un être simple est celui qui comprend toutes les nuances de la vie et des sentiments.

C’est l’être qui croit à la beauté des choses, qui admire facilement ce qui est bon et qui ne rougit pas de le dire. La simplicité est la facilité d’adaptation à chaque personne et à chaque milieu et celle de s’unir à la nature et au Cosmos. 

par Madame Adéla Tremblay Sergerie

 

 

Laisser un commentaire

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...