25 AFFIRMATIONS POSITIVES SUR DIVERS THÈMES

Posté par othoharmonie le 29 août 2015

 

DIMENSION PHYSIQUE (5)
DIMENSION ÉTHÉRIQUE (5)
DIMENSION ASTRALE (5)
DIMENSION MENTALE (5)
DIMENSION CAUSALE (5)

potion_magique

DIMENSION PHYSIQUE :

1) Chaque partie de mon corps reçoit l’énergie lumineuse de mon être et se régénère. Mes pieds, mes chevilles, mes jambes, mes genoux, mes cuisses, mes hanches, mon sexe, mes fesses, mon dos, mon ventre, mon estomac, mes poumons, mon cœur, mes bras, mes coudes, mes poignets, mes mains, mon cou, mon visage, ma boîte crânienne et mes cheveux reçoivent cette belle énergie qui habite au fond de moi et qui les énergise de plus en plus.

2) Je respire profondément, je laisse mon sang se purifier, se remplir de lumière blanche et dorée. Je le laisse voyager partout dans mon corps, pour irriguer chaque partie du corps et donner à chaque cellule la nourriture dont elle a besoin pour vivre en santé.

3) Mon Esprit d’Intelligence Amoureuse infinie vient énergiser ma vie et me donner la force, la vigueur, la vitalité dont j’ai besoin pour travailler joyeusement, faire des exercices régulièrement, prendre des marches de santé et sentir mon corps devenir de plus en plus fort !

4) Je remercie chaque partie de mon corps pour tous les services qu’elle me rend chaque jour de ma vie en me permettant de me déplacer, d’agir, de parler, de travailler, de m’amuser avec les gens que j’aime. Je prends soin de ce corps si précieux qui m’accompagne à chaque instant. Je le traite comme un ami merveilleux qui m’accompagne partout où je vais.

5) Je me vois avec un corps parfaitement en santé, ayant un poids idéal, une flexibilité qui me permet de bouger librement comme j’en ressens l’élan, une force et une vitalité qui rendent chacune de mes actions simple et aisée. Je me laisse guider par la Source de Vie pour découvrir les chemins de santé les plus simples et les plus puissants qui soient pour moi et qui m’aideront à vivre toujours plus dans la Joie. www.everyoneweb.fr/lasanteillimitee

images (15)

DIMENSION ÉTHÉRIQUE :

6) Je suis de plus en plus doux ou de plus en plus douce avec moi et avec les autres, j’apprends à m’aimer profondément, à me respecter et à aimer et respecter les autres, en étant de plus en plus doux ou douce avec eux également.

7) Avec cette personne que j’aime, je développe des rapports de tendresse, de complicité, de partage vrai, de transparence et d’honnêteté. J’offre le meilleur de ce que je suis et j’apprécie immensément que cette personne m’offre aussi le meilleur d’elle-même.

8) J’embellis et j’enrichis constamment ma sexualité. J’apprends à maîtriser mon Feu sexuel, mon Feu sacré, et à prolonger les moments de sensualité. Je découvre de plus en plus ce qu’est l’Amour tantrique et la grande vitalité qui découle de la circulation interne de mon énergie sexuelle si puissante. www.everyoneweb.fr/sexualitetantrique

9) Je nourris mon corps d’aliments vivants, de fruits et légumes débordant de saveur, d’oxygène et de vitalité. Je ressens les bienfaits de donner à mon corps de bons ingrédients pour l’aider à bien fonctionner à chaque jour de ma vie.

10) Je vais marcher au grand air, dans un parc, dans un bel endroit de verdure, où l’air est vraiment sain et m’apporte une énergie nouvelle. Je contemple toute cette belle Nature remplie de vie… Je remercie de pouvoir voir tant de beautés et d’avoir le temps de contempler ces lieux apaisant, ressourçant, énergisant !

images (15)

DIMENSION ASTRALE :

11) J’écoute de belles musiques et je regarde de belles prestations artistiques afin de sentir mon âme s’élever de plus en plus haut…

12) J’inspire les gens par mes talents artistiques en partageant mes dons, mes créations, mes innovations… qui peuvent faire du bien aux personnes qui les côtoient.

13) Je me laisse porter par mes plus beaux rêves, mes plus belles visions intérieures et je m’ouvre chaque jour un peu plus afin de découvrir les nouvelles opportunités qui m’aideront à les matérialiser dans ma vie présente.

14) J’observe mes émotions… j’apprends à les aimer comme des enfants sages ou turbulents, et j’identifie les pensées qui les nourrissent. Je donne de moins en moins de force aux pensées qui provoquent en moi des émotions dysharmonieuses et souffrantes. J’invite et j’accueille librement les pensées qui provoquent en moi des émotions agréables et joyeuses. www.everyoneweb.fr/vivredanssonessence

15) Je m’ouvre à la possibilité de faire des voyages intérieurs merveilleux pour aller rencontrer dans d’autres dimensions des gens intéressants, de nouveaux enseignants, des guides, des parents disparus, dans des lieux magnifiques où je me sens vraiment bien.

images (15)

DIMENSION MENTALE :

16) Je vais me chercher à la bibliothèque ou en librairie de bons livres qui me permettent d’élargir mes horizons et d’apprendre de nouvelles choses inspirantes.

17) Je cherche sur Internet des informations qui me font du bien, qui m’apaisent, qui m’aident à solutionner divers aspects de ma vie ou encore qui me font rire, qui m’amusent, qui m’apportent un ressourcement précieux. www.everyoneweb.fr/ecolevirtuelle

18) Je réfléchis aux sujets qui me questionnent… j’en parle avec de bons amis, j’approfondis ma connaissance des thèmes qui peuvent améliorer ma qualité de vie. Je dis aux gens que j’aime que je les aime et qu’ils sont précieux dans ma vie ou je leur écris un petit message gentil, que je dépose quelque part où ils pourront le trouver et sourire en le lisant !

19) Je prends quelques minutes pour écrire ce que j’aime de ma vie, ce que je ne comprends pas, ce que je souhaite réaliser dans les mois ou les années à venir… Je laisse venir les inspirations créatrices, j’écris tout ce qui me passe par la tête et qu’il me fait du bien d’exprimer ainsi librement.

20) Je me donne des moments de repos pour mon mental, des moments où je pense le moins possible et où je contemple la nature, j’écoute ou je joue de la musique, je donne ou je reçois un bon massage, je prends un bon bain, ou je savoure un bon repas dans la tranquillité.

coeurs_1-572a6

DIMENSION CAUSALE :

21) Je visualise que partout sur Terre : au Nord, au Sud, à l’Est et à l’Ouest, les gens sont de plus en plus épanouis, de plus en plus heureux, de plus en plus créatifs, en santé, amoureux et joyeux !

22) Je m’ouvre pour découvrir de nouvelles avenues de collaboration et d’entraide avec les gens que je rencontre sur ma route. Je découvre comment nous devenons tous plus forts et plus heureux en partageant nos talents, nos ressources, nos dons de toutes sortes.

23) Chaque jour, je prends quelques minutes pour relaxer, méditer, écouter en moi les inspirations nouvelles qui me viennent, qui me sont données, et les solutions qui apparaissent tout à coup dans ma tête quand je suis calme et en paix. www.everyoneweb.fr/centredemeditation

24) Je visualise que les gens de tous les pays sur notre si belle planète se transforment, s’embellissent, deviennent plus lumineux, plus créatifs, plus disposés à laisser jaillir le meilleur de ce qui vit dans leur cœur :

Les grands-parents, les parents et les enfants, les enseignants et les étudiants, les médecins, les infirmières, les secrétaires, les préposés, le personnel de soutien, les mécaniciens, les informaticiens, les techniciens, les politiciens, les responsables d’équipe, les comptables, les administrateurs, les directeurs, les entrepreneurs, les illustrateurs, les chanteurs, les danseurs, les comédiens, les musiciens, les acrobates, les éclairagistes, les chorégraphes, les compositeurs, les sonorisateurs, les balayeurs, les nettoyeurs, les cuisiniers, les ouvriers, les bijoutiers, les menuisiers, les plombiers, les électriciens, les constructeurs, les rénovateurs, les décorateurs, les transporteurs, les camionneurs, les restaurateurs, les aubergistes, les hôteliers, les épiciers, les caissiers, les vendeurs, les empaqueteurs, les jardiniers, les maraîchers, les cultivateurs, les producteurs, les cinéastes, les réalisateurs, les scripteurs, les scénaristes, les écrivains, les conférenciers, les photographes, les vidéastes, les animateurs, les dessinateurs, les inventeurs, les humoristes, les coiffeurs, les maquilleurs, les esthéticiennes, les designers, les concepteurs, les cascadeurs, les entraîneurs, les athlètes, les journalistes, les graphistes, les dentistes, les peintres, les sculpteurs, les soudeurs, les chômeurs, les testeurs, les chroniqueurs, les superviseurs, les sauveteurs, les agents et assistants, les guides, les gardiens, les architectes, les archéologues, les ethnologues, les sociologues, les psychologues, les coachs, les thérapeutes, les consultants, les fabricants, les policiers, les pompiers, les juges, les avocats, les notaires, les actuaires, les recherchistes, les chimistes, les biologistes, les physiciens, les astrophysiciens, les livreurs, les facteurs, et tous les autres qui n’ont pas été nommés dans cette liste !

25) J’apprends à aimer sans juger les gens de tous les milieux, de tous les horizons, de tout âge et toute condition, et tout particulièrement : les bébés, les personnes âgées, les malades, les handicapés, les gens emprisonnés, les criminels, les êtres inconscients, les immigrants, les individus turbulents ou méchants… Je découvre comment ils sont souvent le miroir de parties cachés de mon être que je ne suis pas capable de voir et d’accepter à divers moments de ma vie. Je cherche à les comprendre et à me comprendre, à observer les ressemblances et les différences, et à voir que derrière toute limitation, toute difficulté majeure et toute méchanceté, se cache souvent l’inexpérience, la souffrance, la peur et surtout : le manque d’Amour de soi et de la Source d’où nous venons toutes et tous.

MERCI DE FAIRE VOYAGER CES INFORMATIONS LIBREMENT…

Julie MORIN sur http://juliemorin.ca/

Publié dans APPRENDS-MOI, En 2012-2013 et après 2016, Exercices simples, Philosophie de la VIE, TRANSFORMATION INTERIEURE, Travail sur soi ! | Pas de Commentaire »

Dansez dans la lumière

Posté par othoharmonie le 29 août 2015

DANSEZ DANS LA LUMIEREPuisque la plupart d’entre vous sont des enseignants, des guérisseurs et de ceux qui ont bien voulu ouvrir des portes pour les tenir ouvertes aux autres, vous êtes appelés à l’action. Ce que nous vous demandons, c’est de ne pas avoir peur de votre lumière. Accueillez cette lumière brillante et toutes les formes qu’elle prendra. Chez beaucoup d’entre vous, les autres la verront en vous avant vous-mêmes, mais vous vous éveillez enfin de votre rêve. Votre désir le plus grand était de venir sur Terre avec tous vos pouvoirs et voici que cela arrive. C’est arrivé exactement comme vous l’aviez imaginé; exactement comme vous l’aviez initié avec votre coeur et votre énergie. Dansez dans cette lumière. Chantez cette chanson; écrivez ce livre, ancrez la lumière comme vous le pouvez et vous ferez plus de place à la lumière que vous ne l’aviez jamais cru possible. Vous commencerez à accepter votre propre beauté, qui est quelque chose qui effraie à mort la plupart d’entre vous. C’est bien de vous voir comme un être humain; c’est excellent de vous découvrir, tant que vous pouvez vous accrocher à vos imperfections… Préparez-vous à les perdre, très chers. Vous avez créé plus de magie que vous ne le comprendrez jamais. 

Nous vous avons souvent dit que les regards de tout l’univers sont fixés sur la planète Terre en ce moment. Vous êtes la seule planète de libre-arbitre, sans règles, et vous voici en train de faire consciemment un nouveau pas dans votre évolution. Vous avez gagné le jeu. Vous pouvez retourner à la Source. Vous pouvez décider que tout est fini, parce que vous avez fini la planète Terre. C’est ce qui est arrivé, mais vous êtes là, à vous demander ce que vous pourriez faire de plus. Que puis-je faire maintenant ? Comment puis-je aller plus loin et faire partie de cela ? Accueillez votre lumière. C’est cela que vous pouvez faire.

Vous allez voir le changement se refléter dans le monde qui vous entoure. Ayez le courage de vous y lancer, de le faire vôtre. Vous y avez travaillé pendant tant d’incarnations que vous le méritez. Maintenant qu’il est là, devant vous, faites joyeusement ce pas et faites-le consciemment. Nous savons qu’il existe des millions et des millions d’autres êtres dans d’autres dimensions de temps et d’espace. Vous appelez certains d’entre eux des ET ou des visiteurs, mais ce sont tous des êtres de lumière, tout comme vous. Il y a diverses nuances d’êtres de lumière. Certains sont très avancés technologiquement et d’autres très avancés en énergie du coeur ou ce que vous appelez spiritualité. Il y a, dans l’univers, des endroits où des êtres extrêmement avancés arrivent à relier leurs multiples dimensions, car tout un chacun peut expérimenter cela. Cependant, aucun d’entre eux ne fait consciemment un pas vers son prochain stade d’évolution comme vous le faites vous-même.

SOURCE : Espavo, LE GROUPE http://transbeacon.lightworker.com/

Publié dans APPRENDS-MOI, Méditation, Nouvelle TERRE | Pas de Commentaire »

Si les sages du monde dialoguaient entre eux

Posté par othoharmonie le 28 août 2015

 

 

 Auel ? serait leur ­enseignement ? 

Frédéric Lenoir répond à cette question, en nous conviant à une étrange rencontre au sommet !

 p055_1_06

Qu’est-ce que vous appelez l’âme du monde ? 

Ce concept philosophique désigne une force qui maintient l’harmonie de l’univers. On le trouve chez Platon, il a ensuite été repris par les stoïciens puis par les néoplatoniciens, et traduit au Moyen Âge par Anima Mundi. Il signifie que dans cet univers, les choses ne sont pas agencées par hasard. Toutes les parties y sont ordonnées, comme nous pouvons dire qu’en l’homme il y a une âme qui maintient l’harmonie entre le corps, la psyché et le mental. L’âme du monde est une intelligence ou une force qui n’est pas extérieure à nous. Nous sommes immergés en elle. Cela signifie aussi que notre vie a du sens, que ce qui nous arrive n’est pas lié au hasard. 

Les huit sages qui se réunissent dans votre livre sont issus de traditions différentes : chrétienne, musulmane, bouddhiste, chamaniste, etc. Ce concept d’âme du monde pourrait-il réellement les satisfaire tous ? 

Toute la difficulté de ce livre est d’arriver à faire passer un message commun à des sages qui appartiennent aux grands courants spirituels de l’humanité. Le concept d’âme du monde peut les réunir car il est à la fois philosophique et religieux. 

Plusieurs philosophes y adhèrent (prenez l’exemple de Spinoza), mais aussi tous les courants panthéistes comme le chamanisme. Les courants bouddhistes, chinois et hindous admettent eux aussi qu’il y a une harmonie dans l’univers. Quant aux monothéismes – judaïsme, Christianisme, islam – pour qui il y a un dieu créateur, ils acceptent l’idée d’un ordre dans l’univers ; ils vont simplement ajouter que cet ordre vient de Dieu. Pour les uns, le sens est dans la nature, pour les autres, c’est un dieu extérieur qui l’a créé. Mais tous s’accordent sur le fait que ce sens ou cette harmonie existent. 

Toutes les sagesses et traditions religieuses ont-elles en commun de prôner la même posture existentielle ? 

Il ne s’agit pas d’une posture, mais d’un regard. Elles éclairent l’homme sur ce qu’est une vie bonne. Toutes les sagesses et les spiritualités s’accordent sur les moyens de réussir sa vie. Je ne parle pas des religions dogmatiques, mais des traditions mystiques reposant sur des expériences spirituelles. Parmi les sages qui se rencontrent dans mon livre, il y a un mystique soufi et non un imam, un kabbaliste et non un rabbin, un moine et non un évêque…C’est pour cela que le dialogue est possible. 

Vous pensez qu’un tel colloque serait envisageable dans la réalité ? 

Des mystiques et des sages de toutes les cultures du monde pourraient se réunir et avoir des discours à peu près similaires. Bien sûr, le fait qu’il s’agisse d’un conte m’a permis de faire une synthèse très libre. Ainsi dans le livre, lorsque l’un ou l’autre s’exprime, on ne sait pas si c’est un bouddhiste, un musulman, ou un chrétien qui parle. Et cela n’a pas d’importance. 

Pourquoi avoir situé l’action au Tibet ? 

Il est évident que tous les Tibétains ne sont pas des sages. Mais le Tibet représente dans l’imaginaire collectif une sorte de mythe de la terre spirituelle et sacrée. C’est un pays qui a été consacré à la spiritualité pendant plus de mille ans, et qui symbolise aujourd’hui la résistance à la puissance matérialiste chinoise. Par ailleurs, l’exil des maîtres tibétains suite à l’invasion chinoise a joué un rôle déterminant dans le développement de la sagesse bouddhiste en Occident. Ce sont les maîtres vivants qui ont transmis ses enseignements. 

Dans votre livre, les personnages sont mus par leurs intuitions. écouter son intuition, est-ce écouter l’âme du monde ? 

Je pense que nous sommes une partie de l’âme du monde, que notre esprit est relié à cette âme cosmique. Nous faisons parfois des choses sans nous soucier des conséquences pour autrui et pour le monde. Ce que nous faisons inspiré par l’âme du monde est juste pour nous, pour les autres et pour le monde. 

C’est ce que vous pensez profondément ? 

C’est ma conviction. Ce livre est pour moi la quintessence de la sagesse telle que je l’ai comprise à travers trente ans de réflexion, de rencontres, de lectures et d’expériences personnelles. 

2270032087_1

Suivre cette intuition permet-il de se réaliser soi-même ? 

Je pense qu’en suivant notre intuition la plus profonde, celle qui est inspirée par l’âme du monde, nous allons réaliser ce qu’il y a à la fois de plus singulier, de plus personnel en nous, et de plus transpersonnel, de plus universel. C’est là le paradoxe. Plus on parvient à identifier qui nous sommes vraiment – par un travail à la fois psychologique, philosophique et spirituel –, plus on est à notre place dans le monde. On ne fait alors qu’accomplir notre destin, on se relie à l’âme du monde et à ce qu’elle a voulu pour nous. Mais cela ne peut se  faire sans notre libre arbitre, notre soif de vérité, sans avoir fait l’effort d’aller vers cela. Beaucoup de gens, en restant à un niveau narcissique d’ego, de paresse, de satisfaction des désirs immédiats, passent à côté d’une destinée profonde, d’une réalisation intérieure. 

Votre description du chemin à suivre est limpide. Mais n’est-ce pas l’Himalaya à gravir ? 

C’est l’Himalaya à gravir, mais on a toute la vie pour le faire ! La quintessence de cette réalisation, c’est lâcher l’ego. Et cela se fait au quotidien.

 

extrait du Magazine Inexploré N°15 – JUILLET – AOUT – septembre 2012

Publié dans APPRENDS-MOI | Pas de Commentaire »

La propagation de la Lumière

Posté par othoharmonie le 28 août 2015

 

chakrasPrenez ces sourires qui vous viennent parfois et propagez-les alentour. Prenez le don que chacun d’entre vous possède et trouvez le moyen de l’utiliser d’une façon ou d’une autre – même si ce n’est qu’un ancrage momentané de l’énergie – trouvez une façon de l’utiliser de sorte que vous puissiez voir et offrir vos capacités à d’autres. Oui, cela peut être parfois décourageant à cause de vos systèmes de croyances. « Oh, cette personne-ci fait cela et celle-là a cette formation. Si je veux faire cela, alors je devrai suivre les mêmes étapes. Je devrai suivre la même formation et cela me prendra des années. » Nous vous disons qu’il est inutile de faire ainsi à présent. Tout le monde appelle votre énergie et nous vous disons que, si vous commencez à entrer dans votre énergie, dans votre passion, ceux d’entre vous qui ont besoin d’une formation, qui ont besoin d’autre chose, y seront dirigés très rapidement. Vous n’avez pas besoin de le planifier, il vous suffit d’avancer dans la direction qu’indique votre cœur et de le laisser vous montrer le chemin. Laissez dieu venir à travers vous. Reflétez cette énergie et, quelle qu’elle soit – une religion, une technique de guérison, un livre, une statue ou un rocher, cela ne fait pas de différence, si vous y croyez, cela fonctionnera. Vous êtes réellement le centre de votre propre univers et nous vous demandons de commencer à le remarquer en chaque action que vous créez.

C’est très difficile pour beaucoup d’entre vous parce que pour accomplir votre tâche, vous êtes venus avec un niveau de sensibilité incroyable. Cette sensibilité fait que vous ressentez tout et que vous hésitez tout à coup à extérioriser votre énergie en vous disant : « Tout le monde va le sentir. Je n’ai pas le droit d’extérioriser mon énergie parce que tout le monde la sentira et que ce sera envahissant pour les autres. » Nous espérons que vous pouvez envisager le contraire. Vous portez votre énergie parce que vous êtes la seule personne qui puisse apporter cette partie de la Source à la planète. Vous êtes la seule personne qui puisse apporter cette pièce du puzzle de la Source et vous vous demandez : « Suis-je assez bon pour cela ? » Tout le monde, à la Source, vous dit d’aller de l’avant, de prendre votre pièce sur l’échiquier et de la jouer au mieux de sa valeur, car vous l’avez mérité.

FRANCESCA du blog  http://othoharmonie.unblog.fr/

Publié dans Chemin spirituel, Nouvelle TERRE, UNE TERRE D'ALLIANCE | Pas de Commentaire »

Pratiquer la conscience du cœur

Posté par othoharmonie le 26 août 2015

 

meditatingLa cohérence cardiaque est une pratique personnelle du Dr DavidO’Haret ­considéré comme l’un des meilleurs spécialistes internationaux de la cohérence cardiaque, est basée sur une respiration rythmée, facile à mettre en œuvre et dont les nombreux bienfaits vont bien ­au-delà d’une simple ­relaxation : diminution du stress, retour à la clarté ­mentale et au calme, ­ amélioration de la conscience, de l’attention et de l’observation de soi, meilleures perceptions… 

Qui n’a jamais rêvé de développer un fonctionnement intuitif au quotidien ? En voici quelques clés : 

Rythmez votre respiration

Retenez bien ces trois chiffres : « 3, 6, 5 » car ils pourraient bien changer votre vie ! Il s’agit d’un truc pour se rappeler les indications suivantes : 3 fois par jour ; 6 respirations par minute pendant 5 minutes et ce, 365 jours par an ! 

Les trois chiffres qui forment le nom de cet exercice ont chacun une raison d’être basée sur la physiologie et les constatations faites lors des études cliniques et chez les pratiquants réguliers. Au calme, installé sur une chaise face à une table ou un bureau, les pieds au sol et le dos bien droit, commencez par une profonde expiration ! 

Ensuite, et pendant 5 minutes, à l’aide d’un chronomètre pour compter les secondes, faites des respirations abdominales de 10 secondes chacune ! 

Inspirez par le nez pendant 5 secondes en faisant rentrer l’air dans votre ventre, puis expirez par la bouche tout en freinant légèrement la sortie d’air au niveau des lèvres pendant 5 secondes également. 

Installez la pratique

La première séance est à faire au lever, avant la prise du petit déjeuner. C’est de loin la séance la plus importante car elle permet de diminuer la production de cortisol, la fameuse hormone du stress, qui, produite en excès, réduit les capacités de réflexion et de décision. 

Pour éviter de faire l’impasse, mettez votre réveil dix minutes plus tôt que d’habitude.

Vous ne le regretterez pas ! Les effets de l’exercice durent environ quatre heures, si bien que la deuxième séance est à effectuer avant le déjeuner. Elle permet de prendre du recul par rapport aux événements de la matinée, de conserver clarté mentale et fraîcheur et d’atténuer le deuxième pic de cortisol du début d’après-midi. Enfin la troisième séance est à organiser en milieu ou fin d’après-midi. 

C’est la plus difficile à mettre en place mais elle est capitale pour aborder la fin de journée et la nuit. 

Elle vous aidera à trouver un bon sommeil. L’important est dinstaller un rituel

Offrez-vous la possibilité de tester cet exercice sur une dizaine de jours afin de constater les premiers effets et jugez vous-mêmes de son efficacité. 

extrait du Magazine Inexploré N°15 – JUILLET – AOûT – septembre 2012

Publié dans Auto-Guérison, Exercices simples, Méditation | Pas de Commentaire »

21 jours de lumière reflétée (réfléchie)

Posté par othoharmonie le 26 août 2015

La source

A partir de maintenant, et pour les 21 jours qui viennent, nous vous montrerons qui vous êtes.

Vous verrez votre propre pouvoir vous être directement reflété en quelque chose que vous possédez – une idée, un concept qui se manifeste juste devant vous. Attendez-vous à des miracles pendant ces 21 prochains jours. Vous en créerez beaucoup au cours de votre vie mais il y en aura au moins un, irréfutable, que vous comprendrez absolument – du cœur de votre essence – avoir créé. Nous faisons cela de temps en temps pour vous donner confiance, pour que vous puissiez voir votre nature véritable. Vous avez érigé un voile qui vous empêche de vous souvenir de la Source, qui vous empêche de vous rappeler vos vies passées, qui vous empêche de réaliser vos progrès en tant qu’âme et maintenant ce qui se passe, c’est que vous commencez à totalement dissoudre le voile.

Vous avez placé le voile entre les deux lobes de votre cerveau. C’est la raison pour laquelle vous avez deux hémisphères cérébraux. Considérez que l’hémisphère gauche maintient l’illusion du temps et que dans l’hémisphère droit le temps n’existe pas. Ainsi, l’hémisphère droit représente la Source, le gauche représente la Terre. Ils se mêlent à présent comme ils ne l’ont encore jamais fait. L’esprit évolue et l’être physique évoluera désormais de manière à héberger l’esprit réalisé. C’est ainsi que nombre d’entre vous commencent à parler à l’esprit d’une manière ou d’une autre. Vous commencez tous à découvrir des parties de vous directement reliées à la Source. Si vous le croyez, vous apprendrez à ramener cette énergie en vous pour ancrer votre lumière. Vous ancrerez la lumière, vous lui ouvrirez de nouvelles voies et ferez appel à votre lumière d’une façon très puissante.

Chacun de vous commence à le faire à sa façon. Si nous pouvions vous donner à tous une chose simplement en vous tapotant l’épaule, ce serait la confiance. Ce serait la confiance de l’âme parce que votre âme a voyagé de nombreuses fois sur cette Terre. Beaucoup d’entre vous ont fait un incroyable périple et de grands sacrifices pour que la Terre puisse réaliser ces prochaines étapes… et vous y voilà. Certains d’entre vous se sont réveillés du rêve en disant : « A présent que je suis éveillé, que suis-je censé faire ? ». Cela nous fait beaucoup rire car c’est là l’action du voile. Nous ne sommes pas ici pour vous enseigner quoi que ce soit, nous sommes ici pour vous aider à vous re-souvenir. Nous sommes ici pour vous aider à dévoiler cette part de vous-mêmes de sorte que vous puissiez voir vous-mêmes ce reflet de vous. Il ne s’agit pas de vous montrer quelqu’un d’autre ou de vous prouver vos capacités ou votre magie. Ensuite, vous faites évoluer cela, vous l’équilibrez avec de la responsabilité et de l’harmonie avec les autres dieux qui vous entourent et vous apprenez à infuser le tout avec de la lumière. Cela amplifie naturellement votre lumière. C’est exactement ce vers quoi vous allez et exactement ce que vous commencez à faire à présent.

Publié dans Bonjour d'amitiés, Créativité, En 2012-2013 et après 2016 | Pas de Commentaire »

Miroir, Miroir de notre humanité

Posté par othoharmonie le 25 août 2015

 

Narcisse_caravageTrès chers, vous êtes des créateurs. Vous créez chacune de vos pensées. Chacune de vos émotions est un déclencheur qui envoie la pensée à travers l’univers en vue de la manifester. Cela se réalise magnétiquement, à travers votre cœur. Cela se fait en lien avec tous les autres créateurs, et pourtant vous êtes un créateur « caché » – dieu qui s’incarne d’une certaine façon. Pour venir ici-bas et jouer le jeu de prétendre être un humain, il fallait entrer dans l’illusion du temps, car il est impossible d’être infini sur la planète Terre. Ce jeu consiste à prétendre être fini et à présent vous avez appris à y jouer presque trop bien puisque votre nature véritable est infinie. Pour créer cette illusion, chacun d’entre vous crée un espace sacré qui lui est propre; sa propre réalité à l’intérieur de sa propre bulle; et cela fonctionne très bien, jusqu’au moment où vous commencez à prendre conscience que vous n’êtes pas le seul créateur sur la planète Terre. C’est de là que viennent vos défis et si vous observez votre société, votre commerce, vos gouvernements et toutes vos vibrations collectives, qu’il s’agisse de religions, d’églises, d’organisations de toutes sortes dans lesquelles vous vous réunissez pour refléter votre magie, c’est de cela qu’il s’agit.

Regardez toutes les bonnes choses qui en ont résulté. Les religions ont suscité une force immense, l’unité et la communauté fondées sur une conscience d’amour. Elles ont renforcé les concepts et les idées que de nombreuses personnes avaient testés et utilisés avec succès. Pourquoi est-il si merveilleux que quelque chose de cette nature existe ? Parce que c’est un système de croyances qui peut refléter votre lumière. C’est un peu comme un miroir. Il y a plusieurs de ces miroirs sur Terre, cela ne se limite pas aux religions. Chacun d’eux reflète votre magie unique d’une certaine façon et contribue à vous rappeler qui vous êtes réellement. C’est là que vous régénérez l’esprit en vous, le dieu intérieur.

Pourquoi donc y a-t-il autant de religions sur la planète Terre ? C’est une question récente. La raison, c’est tout simplement qu’il y a différentes gammes de vibrations dans le monde et qu’il faut que toutes soient représentées. Peu importe celle que vous utilisez parce qu’elles reflètent toutes votre lumière. Les problèmes surviennent quand un dieu ne laisse pas de place aux autre dieux. La plupart des religions sont devenues exclusives et cela a engendré de nombreux problèmes et de nombreuses guerres. C’est pourquoi nous disons que vous êtes en évolution et que si vous souhaitez voir votre véritable reflet dans le miroir, il vous faut trouver un miroir suffisamment flexible pour évoluer avec vous.

Des miroirs de lumière

miroirQu’est-ce donc qu’un miroir de lumière ? Si nous vous donnons une pierre – une toute petite pierre – en vous disant : « Mets cette pierre dans ta poche et tout ira magiquement bien à partir de maintenant », cela marchera-t-il ? Si vous croyez que cela marche, cela marchera. C’est un miroir. Quand vous allez chez le docteur, le docteur vous dit : « Ce n’est rien, on va régler ça, pas de problème. C’est courant. Prenez simplement cette pilule, passez une bonne nuit de sommeil et ce sera fini. » Est-ce que cela marchera ? Si vous le croyez, oui. Si vous avez des doutes, si vous doutez même que la médecine allopathique marche pour vous, cela ne marchera pas. Ce n’est pas quelque chose de pur et dur qui marche pour tout le monde. C’est pour cela que chaque individu a son individualité. Au fur et à mesure que vous évoluez, la gamme des diversités s’élargira encore.

Ce que nous vous disons, c’est que ces choses sont des reflets de votre lumière. C’est ainsi que les petits dieux doivent utiliser leur énergie sur la planète Terre. Ils doivent la refléter d’une certaine manière pour pouvoir la voir eux-mêmes. Nous vous demandons donc d’être conscients de vos miroirs et nous vous demandons de collectionner des miroirs, beaucoup de miroirs, de les mettre dans votre maison et d’installer tous ces potentiels de façon à pouvoir vous y voir régulièrement. Non, nous ne parlons pas ici de miroirs visuels, vous pouvez vous relaxer. Cela ne signifie pas qu’il vous faille vous recoiffer chaque fois que vous vous voyez dans un miroir. Cela signifie que vous avez de nombreuses croyances flexibles à travers lesquelles vous pouvez utiliser votre pouvoir… qui peuvent refléter votre lumière.

De nombreux guérisseurs et enseignants entendent nos paroles. Nous faisons appel à de nombreux guérisseurs et enseignants car c’est avec cette énergie que nous travaillons sur Terre depuis de nombreuses, très nombreuses de vos vies et nous sommes très enthousiastes car vous êtes arrivés au point où vous commencez à soulever le voile. Vous commencez à entendre des sons, différentes choses derrière le voile que vous n’aviez jamais entendues auparavant. C’est votre évolution, c’est le changement dans votre être physique qui vous permet de faire cela. Cela prouve que vous commencez à devenir conscients. C’est une illusion de croire qu’il n’y a qu’une seule vérité et que tous ces fragments sont censés refléter votre vérité.

Pourquoi dis-je cela ? Pourquoi disons-nous que chacun d’entre vous a une vérité alors qu’il y en a en fait tellement sur cette planète ? Nous en avons déjà parlé. Nous vous avons dit qu’il fallait vous rappeler deux points importants. Premièrement, vous êtes dieu et vous avez la responsabilité d’utiliser vos pouvoirs créatifs. Deuxième point, et sans doute tout aussi important, vous n’êtes pas le seul dieu. Il vous faut également utiliser votre pouvoir en harmonie avec les autres créateurs qui vous entourent. C’est cela qui rassemble tout le collectif céleste qui doit être créé sur terre. C’est ce vers quoi vous allez – une société empuissancée (réalisée) – telle qu’elle n’a jamais existé sur Terre. Vous avez toujours eu le libre choix mais, en tant que vibration collective, vous n’avez jamais choisi de prendre réellement votre pouvoir. Qu’est-ce que cela signifie ? Si vous êtes dieu, est-ce que cela veut dire qu’en tant que dieu, vous n’avez dorénavant plus besoin de jouer à ce jeu ?

SOURCE : Espavo, LE GROUPE http://transbeacon.lightworker.com/

Publié dans En 2012-2013 et après 2016, Nouvelle TERRE, PENSEE MAGIQUE - LEITMOTIV et RITUELS | Pas de Commentaire »

Les messages prémonitoires sont déstabilisants

Posté par othoharmonie le 25 août 2015

emergence-de-reve-exp

Ces messages sont troublants, même s’ils concernent des inconnus.

Pourquoi a-t-on l’information ? Qu’en faire ?

« Depuis 3 ans, je reçois des visions d’accidents de voiture, de déraillements de train, de troubles sociaux parfois confirmés par l’actualité, dit Ulrich. Je n’ai pas toujours les clés, je me sens impuissant. »

 Lorsqu’ils touchent des proches, ces pressentiments bouleversent. « Suite à un rêve pas rigolo impliquant une femme de sa famille, j’ai appelé une amie pour prendre de ses nouvelles, raconte Anne-Lise. Elle m’a appris que sa mère venait de mourir. » A chaque prémonition, la jeune femme s’interroge : doit-elle ou non en faire part ? « Pendant longtemps, je n’ai rien dit, mais des forces me poussent à parler. Quel est l’intérêt d’annoncer des choses dures, auxquelles je ne peux rien changer ? »

Les questions soulevées par ces expériences sont vertigineuses. D’où viennent ces messages ? Sont-ils des projections de notre intériorité, ou démontrent ils l’existence d’un champ d’information extérieur, affranchi des frontières de l’espace et du temps, auquel nous pouvons nous connecter ? Signifient-ils que le futur est écrit ? Pourquoi moi ? se demande -t-on aussi.

Pourquoi maintenant ? Est-ce le fruit du hasard ou ai-je été choisi ? Que veut-on me dire ? Que suis-je censé faire de ces informations ? Comme nt me protéger, si elles prennent le pas sur ma vie ?

Beaucoup essaient d’analyser, de trouver une explication rationnelle. Anne-Lise, par exemple, a tenté d’identifier les circonstances de ses rêves prémonitoires : émergeaient-ils plutôt les jours de fatigue, de stress ou de pleine lune ?

« Je n’ai rien trouvé de tangible, rapporte-t-elle, si ce n’est peut-être, à chaque fois, un état de fragilité émotionnelle. » Pour le docteur en psychologie Jean-Luc Van den Bergh, du réseau d’écoute de l’INREES, l’important est bien de dépasser sa surprise ou sa peur pour « décrypter en quoi cette expérience s’inscrit dans notre contexte de vie ».

 Car aussi surprenant que cela paraisse, « nos prémonitions pour autrui parlent d’abord de nous ». Traversons-nous une situation de crise ? Sortons-nous d’une période d’interrogation ?

« C’est souvent dans ces moments que notre inconscient, qui en sait plus que notre conscient, nous délivre des messages. »

Tout va bien ? Alors c’est peut-être qu’une pratique « comme le yoga ou le tai-chi » nous permet subitement d’accéder à un potentiel « qui est en chacun de nous ».

Quelle information cette expérience nous apporte-telle donc sur nous-mêmes ? En quoi nous demande t-elle d’évoluer ? Comment en faire une opportunité de mieux se comprendre et de grandir ?

« Pour Jung, les rêves sont un outil prospectif », rappelle Jean-Luc Van den Bergh. 

Par Réjane Ereau Magazine Inexploré N°21

Publié dans Rêves | Pas de Commentaire »

Les vibrations qui nous guérissent

Posté par othoharmonie le 23 août 2015

 Young-Woman-in-Sun-Salutation

Que se passe-t-il Guy Corneau ? 

Je trouve un élément de réponse lorsque je repère en moi les contours de la carapace que j’ai créée pour avancer dans la vie. Il s’agit d’une sorte de personnalité qui se construit en nous pour répondre aux heurts et aux blessures de l’existence. Si vous vous sentez rejeté dans votre famille, vous pouvez, pour être accepté, devenir celui ou celle qui écoute tout le monde. Vous trouvez un rôle qui vous permet d’avoir de la reconnaissance. 

Enfant, le fait d’être reconnu apaise nos angoisses profondes comme la peur de ne pas exister. Nous nous mettons de côté pour nous adapter aux demandes et aux besoins des autres et de nos parents. Dans cet acte, il y a une division d’avec soi-même. C’est un drame qui arrive à la plupart des enfants. 

Coupé de mon énergie vitale 

Au début, la carapace est molle. Cette personnalité permet de parer les coups, mais elle est centrée sur la crainte d’une répétition d’expériences désagréables comme le rejet ou l’abandon. Dès qu’une situation rappelle le passé, la peur entre en jeu, une sonnette d’alarme résonne, qui dit : « Ne dépasse pas les limites de ta personnalité car au-delà, tu n’es plus en sécurité. » 

Cette personnalité contrainte engendre des états intérieurs ternes, tristes. Cette tristesse parle de la joie de l’enfant qui a été laissée de côté pour survivre. Dans cet écart entre ce que vous êtes profondément et cette personnalité s’installe la possibilité d’une maladie ou d’accidents – des tentatives de la nature pour défaire  la structure qui s’est sclérosée et ne permet plus le mouvement de la vie. Car elle vous coupe du cœur du réacteur : votre force créatrice. Ces problèmes sont d’abord affectifs, puis deviennent nerveux – se traduisant par de grandes fatigues, comme cela a été mon cas – et enfin physiques. 

En ce qui me concerne, mes passions étaient l’art, le théâtre, la danse. Mes parents ont découragé cette vocation. Je ne leur en impute pas la faute. Ce qui m’intéresse, c’est le constat : se couper de ses sources créatrices génère de graves problèmes. A l’époque où ma maladie s’est exprimée, je menais trois existences en une, avec beaucoup de contraintes, et pas assez de temps pour me ressourcer. Surtout, ma créativité se bornait à un cadre trop sérieux par rapport à ce que je suis réellement – une nature poétique, contemplative, artistique, introvertie, qui a besoin de solitude et de s’exprimer dans l’art. Ce qui souffrait, c’était la part vraiment subjective de moi-même, celle qui veut créer, explorer, se tromper, s’amuser. Bref, mon masque social, ma persona , pour reprendre la terminologie de Jung, était en train de bloquer mon énergie vitale. 

Le pouvoir de l’imagination 

Bien sûr, il y a plusieurs facteurs qui construisent un cancer : des mutations cellulaires, des fragilités génétiques, votre environnement, votre mode de vie…Mais ce dont vous pouvez vous occuper par vous-même, c’est de votre état intérieur. Comment peut-on par exemple faciliter un chemin de guérison en agissant pleinement sur son taux d’énergie, sa vitalité ? Répondre à cette question est l’objet de mon dernier livre, Revivre ! , dans lequel je relate l’expérience du cancer – la Les vibrations qui nous guérissent dans Guérir en douceur GuyCorneauBonus21mienne, et celle d’une personne qui m’était chère, Yanna, à qui elle fut fatale. 

Dans ce parcours, les techniques énergétiques ont joué un grand rôle, à côté des traitements conventionnels et d’autres outils comme la psychothérapie, le contact avec la nature, une alimentation saine, l’acuponcture… 

Guy Corneau extrait du Magazine Inexploré N°15 – JUILLET – AOUT – septembre 2012

 

Publié dans Guérir en douceur, Nouvelle conscience | Pas de Commentaire »

Salutations de la Source

Posté par othoharmonie le 23 août 2015

 

Très chers, ce jour est unique car vous avez créé un niveau de vie qui n’avait encore jamais existé. Vous avez ouvert la porte à quelque chose de magique. L’énergie croissante vous a permis de faire ce pas. Cela a déjà commencé de diverses manières, et chaque jour, en ouvrant les yeux et en accueillant la nouvelle journée, cela recommence à un autre niveau. Chaque chose que vous y ajoutez vous ouvre à un nouveau niveau. Mais permettez-nous de vous expliquer ce qui vous attend, car certains d’entre vous vont le vivre très prochainement dans leur vie.

ange merkaba

« Des lumières brillantes »

On voit des quantités de lumières brillantes sur la planète Terre, des gens qui rapportent la lumière de la Source et la rayonnent à travers leur enveloppe physique, pour vous aider à vous voir et à voir la lumière de la Source plus facilement. Vous savez depuis toujours que certains êtres viennent avec une lumière presque trop brillante pour la supporter. C’est comme si l’éclat presque trop brillant de leurs yeux attirait l’attention, et ils sont si créatifs que tout ce qu’ils touchent devient magique.  Mais parfois, leur vibration est si haute qu’il leur est difficile de se sentir bien sur Terre, cette planète à la vibration si basse.  Beaucoup ont vu de ces brillantes lumières que nous appelons des « Anges terrestres ».  Ils naissent avec de nombreux dons,  s’offrant gracieusement et sans hésitation.  Ils le font parfois à leurs propres dépens et le prix à payer est parfois lourd.  Et pourtant, ils laissent derrière eux des dons  incroyables qui permettent à toute l’humanité de progresser.  Vous les avez vus chez de nombreux artistes célèbres, tels des musiciens qui sont morts trop jeunes mais ont laissé une empreinte indélébile sur Terre. Certains Anges Terrestres ont vécu une vie extrêmement difficile en tentant d’être des humains sur la planète. Nous vous disons ceci maintenant, parce qu’un nombre limité de tels êtres est venu avec une lumière tellement brillante qu’ils ne pouvaient pas se cacher. Eh bien, très chers, nous vous disons que vous êtes sur le point d’acquérir cette lumière. Et nous vous demandons : y a-t-il, maintenant même, assez de place dans votre vie pour le cas où cela vous arriverait aujourd’hui ?

Ce que vous allez découvrir, c’est que même s’il semble merveilleux d’avoir autant de lumière et de vivre une connexion aussi forte avec la Source, nombreux sont ceux d’entre vous qui n’ont pas encore assez de place dans leur vie pour cela. Vous avez édifié votre vie autour de votre existence quotidienne, vos désirs, vos joies et vos passions, mais qu’arriverait-il si vous rayonniez tout à coup cette incroyable lumière comme le font les Anges terrestres ? Le moment est venu d’y réfléchir. Evaluez votre vie – où que vous soyez. Vous êtes nombreux à évaluer vos relations, votre métier ou même ce que vous devez faire de votre temps, chaque jour. Il devient extrêmement important de le faire, parce que vous êtes ici-bas pour une bonne raison. Vous êtes ici pour rapporter une nuance de lumière de la Source que vous êtes seuls à pouvoir apporter sur Terre. Votre âme a passé par d’innombrables incarnations juste pour que vous puissiez porter cette lumière, en être l’expression. Et vous voici arrivés à ce point. Nous vous le disons, beaucoup d’entre vous craindront leur propre lumière, car c’est bien plus effrayant que de la voir reflétée chez quelqu’un d’autre. Cependant, il se trouve que vous êtes en train d’atteindre un niveau de confiance de l’âme qui fait qu’il vous devient possible de porter cette énergie de la Source. Ce qui est important, c’est que jusqu’à maintenant, au cours de l’histoire, lorsque cela arrivait, cela n’arrivait qu’à une personne par ci, par là sur la planète; les porteurs de lumière étaient très disséminés, Mais maintenant, vous portez tous cette même lumière.

SOURCE : Espavo, LE GROUPE http://transbeacon.lightworker.com/

Publié dans Beaux textes, Channeling, En 2012-2013 et après 2016 | Pas de Commentaire »

LES 10 MECANISMES DE DEFENSE

Posté par othoharmonie le 22 août 2015

 

304346_ALE REFOULEMENT : Le refoulement, mécanisme de défense du Moi, est inconscient, c’est-à-dire que les sensations, les souvenirs, le vécu pénible et culpabilisant, les pulsions réprouvées par le Surmoi n’émergent pas dans le champ de la conscience. Ils en sont bannis, car en désaccord avec la personnalité morale et les lois sociales admises, avec les convictions religieuses et idéologiques.

LA SUBLIMATION : C’est la transposition d’une énergie instinctuelle vers un but social, artistique etc ; élevé. Ainsi, les conflits peuvent être résolus par la poursuite d’idéations accaparant l’activité cérébrale ou physique. La sublimation est une d’adaptation au milieu susceptible de résoudre des situations conflictuelles et, même d’utiliser leur potentiel dynamique dans la structuration du Moi.

LE DEPLACEMENT : C’est un mécanisme inconscient différent de la sublimation. Il n’est pas exhaustif comme la sublimation. Selon Freud, il s’agit d’un processus primaire du subconscient ; Le bébé privé du sein materne suce son pouce ; l’instinct ne pouvant se satisfaire a déplacé son objet. Le déplacement permet donc de se libérer des tensions provoquées par la censure (Surmoi) et le Moi, par rapport aux forces instinctuelles (le Ça).

LA REGRESSION : C’est un phénomène de fuite par la régression à un stade de la vie de moindre maturation. L’aliénation de la personne apparaît à la suite de la frustration par un refuge à un stade antérieur de la structuration du Moi. Par exemple, l’enfant ayant grandi, soudain confié à des mains étrangers, se sentant affectivement frustré, peut régresser au stade sadique-anal, devenir énurésique.

LA PROJECTION : Le psychisme se libère de tendances obsédantes génératrices de conflits par la projection sur autrui de pulsions censurées. C’est ainsi que pervers refoulé prête ses tendances à l’inversion à une foule de personnages en vue qui ne le sont aucunement. La projection revêt un autre aspect quand une image émanant de soi est projetée idéalement sur un être qui semble incarner des éléments inhibés de la personnalité.

L’IDENTIFICATION : Pour aimer, l’enfant doit admirer. Il a besoin d’un modèle dont il subisse le rayonnement, dont il reconnaisse la supériorité. Par une sorte de mimétisme, il s’approprie le rôle, la puissance d’un être proche, le père le plus souvent ; Le mécanisme d’identification joue aux divers stades de la structuration psychologique. Il arrive que l’adolescent veuille ressembler à telle ou telle vedette ; Cela peut influer sur son comportement, voire susciter une vocation dans un sens bénéfique ou défavorable, selon que son identification va dans le sens des possibilités réalisatrices ou n’y correspond aucunement.

LA COMPENSATION : La compensation peut être inconsciente, ais alors elle s’assimile aux états névrotique s, elle est un mécanisme de fuite. C’est le comportement de l’homme qui, ayant essuyé des échecs dans sa vie professionnelle, trouve la compensation dans une fantasmagorie où il tient le rôle gratifiant d’un conquérant ou d’un personnage aux exploits légendaires. Mais la compensation reste un phénomène normal chez l’être équilibré ; elle lui permet d’échapper à la sanction morale de l’échec, celui-ci étant inhérent à l’entreprise humaine, comme le succès.

LA SUBSTITUTION : C’est un mécanisme qui entre en jeu pour libérer l’individu de ses tensions quand il y a frustration. Ainsi, le garçon déçu qui ne peut satisfaire son désir sexuel avec la femme qu’il convoite et qui substitue aux rapports hétérosexuels, l’auto-érotisme masturbatoire. C’est ersatz ne lui apporte pas la même satisfaction, mais libère une tension devenue insupportable.

LA FANTAISIE : Ce mécanisme de défense participe de l’imagination ; c’est une sorte de rêve éveillé qui consiste en la résolution des tensions que font naît les états conflictuels. La pulsion, au lieu de trouver son exutoire dans l’action, le trouve dans l’imagerie mentale incontrôlée. La fantaisie nourrit les rêveries et parfois les délires ; c’est aussi une fuite devant les difficultés de la vie. A un degré moindre, la fantaisie permet d’échapper aux états névrotiques qui peuvent se développer à la suite d’échecs et de frustrations.

LA DISSOCIATION : Il s’agit d’un mécanisme de défense qui s’apparente aux phénomènes de fuite et de régression, mais caractérisé par des ambivalences multiples qui donnent un comportement étrange et flottant, insaisissable pour l’entourage. Le laisser-aller, la démission des adultes ont donné naissance à une génération de schizophrènes qui se complait dans le refus de se colleter avec la vie, dans la paresse. L’individu, une fois que le pli est pris, devient irrécupérable et accroît les charges de la société.

Issu du livre LA MAITRISE DE VOTRE SUBCONSCIENT de Marcel Rouet en vente ici sur mon blog : http://bibliothequecder.unblog.fr/2014/11/30/la-maitrise-de-votre-subconscient/

Publié dans Etat d'être, Philosophie de la VIE, Travail sur soi ! | Pas de Commentaire »

Un rayonnement de Lumière, de pouvoir et d’Amour (Invocation)

Posté par othoharmonie le 22 août 2015

La Grande Invocation

La Grande Invocation

 

Les thèmes de la lumière, de l’amour et du pouvoir fleurissent dans les écrits mystiques d’Orient et d’Occident. La capacité de transformer un simple être humain en une conscience supra-humaine est l’un des pivots de tout enseignement véritable. Il est dit que lorsque le Bouddha accéda à l’éveil sous l’arbre de la bodhi, son aura s’épanouit en un geste spontané de bénédiction et de compassion pour la terre et chaque être vivant, par la lumière de sa connaissance. A cet instant, il devint la lumière du monde.

Dans la Bible, nous lisons que lorsque Jésus subit l’initiation de la Transfiguration, son rayonnement de lumière était tel que Pierre, Jacques et Jean, qui symbolisent les corps mental, astral et physique (le soi inférieur), ne pouvaient le contempler. Il les conduisit à la montage…

Le royaume de Lumière est le lieu de la parfaite Grandeur, et pour pénétrer cette frontière de haute énergie, nous devons être capables de vibrer en synchronicité avec sa fréquence. Nos corps mental, émotionnel et physique doivent être livres, débarrassés de la peur, de l’anxiété, des préjugés, de la colère, de l’orgueil et de l’envie, car ces éléments agissent comme des points de friction lorsque les énergies de haute fréquence de l’esprit les rencontrent.

Il est dit qu’aux yeux des grands esprits qui observent l’humanité depuis les plus hauts royaumes de la conscience, chaque être humain apparaît comme une minuscule unité de lumière. Ces lumières, parfois brillantes, parfois vacillantes, sont répandues sur toute la planète. Dans certaines zones, elles se forment en amas et leur effet est d’éclaircir les brouillards et les miasmes de l’illusion et de la peur qui entourent l’aura subtile de la Terre.

S’il en est ainsi, alors c’est rendre service à l’humanité que de commencer quotidiennement à emplir notre aura de lumière, à la faire rayonner doucement sur le monde dans une bénédiction silencieuse – ne cherchant rien en retour et recevant tout chose.

LA GRANDE INVOCATION

A partir du point de Lumière au sein d e l’Esprit de Dieu

Que la lumière jaillisse dans l’esprit des hommes

Que la Lumière descende sur Terre.

 

A partir du point d’Amour au sein du Cœur de Dieu

Que l’amour jaillisse dans le cœur des hommes

Puisse le Christ revenir sur Terre.

 

A partir du centre où se manifeste la Volonté de Dieu

Que la quête guide la faible volonté des hommes

La quête que les maîtres servent et connaissent

 

A partir du centre que nous appelons la race des hommes

Que le Plan d’Amour et de Lumière s’accomplisse

Et puisse-t-il sceller la porte du mal.

 

Que la Lumière, le Pouvoir et l’Amour restaurent

Le Plan divin sur Terre

 

Source : Francesca du blog http://othoharmonie.unblog.fr/

Publié dans A et B | Pas de Commentaire »

Rythme de vie et intuition

Posté par othoharmonie le 20 août 2015

jardin-zenLe rapport au temps comprend à la fois le temps linéaire, ponctué et séquencé, proche de nos besoins vitaux physiques, et le temps englobant (les espaces-temps de l’infini). Il s’agit de les accueillir tous deux, dans un même espace, de les sentir onduler en nous. L’animal nous propose un mode de vie où nous pouvons ralentir quand un temps de pause linéaire est nécessaire, et savoir écouter les voix de l’intuition, savoir et pouvoir réagir en conséquence en adoptant une réponse d’Intelligence : répondre à sa créativité lorsqu’elle nous est proposée.

C’est donc un rythme pulsé par la Vie elle-même qui parle à travers nous, et qui saura prendre soin de nous, y compris sur le plan de nos besoins les plus physiques comme l’alimentation, la respiration, etc. Tout ce qu’un animal sait satisfaire de façon innée : la vie ne le laisse pas se déconnecter de ses saveurs, l’intuition parle bien à travers le corps de l’animal pour lui faire entendre quels sont ses besoins à respecter. L’Intuition parle aussi à travers l’Être, dans ses différentes échelles de préhension de la vie, pour lui faire entendre – lui suggérer — quoi penser avec son Esprit, à quoi ouvrir son Cœur. L’Intuition parle de Créativité et le corps entend… parce qu’il sait écouter et ensuite répondre à cet appel dans un cheminement temporel, dans sa mise en pratique. La voix de l’Intuition, qui devient créatrice, prime sur tout le reste, en créant ainsi un espace de bonté en action, de bonheur, de sécurité, de santé, un sentiment d’aise, celui d’être en accord concrètement avec son « génie » créatif. Ce créatif est libre de s’exprimer, de provoquer des idées, de susciter des envies (allant du repos intérieur ou méditatif, à l’action de grâce, en passant par différentes expériences concrètes).

En écoutant son rythme de vie, l’Être répond à l’Intuition qui lui imprime une légère tension bienfaisante, celle de l’Élan de Vie qui n’a rien à voir avec l’action continue empressée des sociétés humaines. Il s’agit plutôt d’un état réceptif suffisant dans lequel peuvent se déposer des germes de vie et de suggestions, qui lorsqu’ils grandissent, se manifestent et évoluent à travers nous en différents registres (mental, corporel, spirituels, etc), poussant vers différents états de conscience intérieure et de pratique extérieure, créant ainsi et offrant ce que l’on nomme la VIVANCE : la vie en mouvement : la vivre tout en la sentant!

Pour avoir été éduquée, enseignée par de nombreux animaux, dès l’enfance, pour les rencontrer chaque jour nombreux, je peux véritablement témoigner de leur lien tout particulier et intense avec cette notion de Vivance. Ils expriment la vivance, dans tous leurs faits et gestes, dans leur corps tout autant que dans leur conscience la plus profonde, et ils nous expriment leur expérience.

Même un animal domestique, parfois travesti dans son comportement par des modes de vie humains et certaines modalités d’absence de conscience dans la surconsommation émotionnelle, reçoit son Intuition qui le fait baigner au fond de lui dans un état de béatitude consciente, en lien avec la force créatrice, qui provoque avant tout et naturellement son bien-être global, un mouvement d’équilibre.

L’Homme aussi a accès à cette place où tout est calme, tout est fluide, tout est sain ; où l’Homme n’a plus oublié, il se rappelle. Mais souvent auprès de l’Animal nous puisons plus facilement à cette source commune de bonheur, comme s’il y avait moins à gratter chez lui, comme si la couche de sale était moins tenace que chez un humain, empreint de tradition, croyances et véritables répétitions, véritables glues pour l’âme qui alors perd son élan et ne sait plus entendre.

L’âme se construit alors une identité en marge de l’Élan de vie, pour survivre, car elle court après la sensation de vivre, elle ne sait plus vivre, elle ne sait plus entendre concrètement. Cette nouvelle identité toute façonnée ralentit et brime l’âme, qui pourtant se souvient d’où elle vient, où elle est née et à quel Esprit elle appartient. Ne sachant plus quoi ni comment faire pour retrouver le lien à cet État, elle cherche et l’âme s’empresse alors, s’affole, s’accélère sans attendre et entendre la voix qui parle, ou alors se noie dans la démotivation, la tristesse profonde qui enlise et fait perdre tout espoir… perdant ainsi le fil du BON-HEURE, perdant le lien sacré au Temps… pas celui forcément des Humains, ce temps linéaire souvent fragmenté et fractionné, pas seulement celui-là ; on parle ici du Temps Absolu et Relatif, celui qui n’a aucune vérité..si ce n’est toutes les vérités possibles.

Celui où l’On Est.

Extrait de Florence Emmeline Lombardini

Ostéopathe animalière de formation vétérinaire, communicante animale, claire-sentante

Facebook : Florence Lombardini

Association Wakama Nagi – Esprit Animal : www.wakama-nagi.org

Publié dans En 2012-2013 et après 2016, PENSEE MAGIQUE - LEITMOTIV et RITUELS | Pas de Commentaire »

LA MÉDITATION DE DÉCRISTALLISATION DE L’ÉGO

Posté par othoharmonie le 20 août 2015

 

Image-10Tu prends le temps de relaxer, d’imaginer une scène de ta vie qui a été désagréable à cause de la présence de ton égo (peur, colère, jalousie, orgueil, luxure, convoitise, gourmandise, paresse…), tu revois la scène mentalement, comme un film, et tu demandes à l’Esprit divin en toi de t’expliquer ce que tu ne comprenais pas au moment où la scène a été vécue.

Tu lui demandes ensuite de te montrer quelle aurait été la scène idéale, si tu l’avais vécue dans ton essence de lumière. Tu vois à nouveau le film de cet instant de ta vie, mais cette fois, tu te vois agir avec Conscience, Liberté, Puissance, Amour, Créativité, Joie, afin de modifier ce qui a besoin d’être modifié et de jouer à la perfection cet instant de vie. Tu te vois avec les qualités de ton essence au lieu des défauts de l’égo.

Ces qualités peuvent se résumer ainsi: confiance, calme, joie pour le bonheur en soi et pour celui des autres, humilité, sexualité tantrique, simplicité volontaire, tempérance, dynamisme… Tu fais ces étapes jusqu’à ce que tu sentes que tu as compris quelque chose d’important et que tu as décristallisé une partie de ton égo, de ton inconscience passée, et que ton essence de lumière vient de grandir et de s’enrichir. Cette méditation est très puissante et elle transforme grandement notre vie si nous la faisons régulièrement avec nos facettes d’égo les plus désagréables.

Plus nous décristallisons notre égo, plus nous nous éveillons, plus notre lumière intérieure grandit, plus notre vie s’embellit. Il faut parfois faire cette méditation pendant x jours ou semaines sur un même type d’égo en nous afin de concentrer davantage nos énergies de compréhension et de transformation.

Si nous chassons trop de lièvres différents à la fois, nous risquons de tous les perdre, dit le dicton. Alors au lieu de choisir d’éliminer plusieurs facettes de notre égo en même temps, nous choisissons plutôt la facette d’égo qui nous dérange le plus, qui nous déséquilibre le plus, ou qui nous fait perdre le plus d’énergie. Ainsi, cette méditation agit de façon très efficace pour nous aider. Et lorsqu’un facette d’égo en nous est décristallisée, et que nous avons récupéré la qualité qui y était emprisonnée, l’essence qui était étouffée en elle, nous pouvons nous concentrer sur une nouvelle facette… et nous faisons ce processus, jour après jour, année après année, pour métamorphoser profondément notre vie !

Extrait du livre de JULIE MORIN intitulé : LE GRAND BONHEUR ou Comment unifier en son cœur la Science, la Philosophie, l’Art et la Mystique ?  Site web de référence : www.JulieMorin.ca

Publié dans APPRENDS-MOI, Auto-Guérison, Méditation | Pas de Commentaire »

Accéder et épanouir notre énergie sacrée

Posté par othoharmonie le 17 août 2015

 

1--40-Passez-vous votre temps à courir, au seuil de l’effondrement ? Croulez-vous sous les engagements, incapable de les refuser ? Les vampires d’énergie ont-ils laissé sur vous les traces de leur morsure ? Le journal télé- visé saturé de violence tarit-il votre énergie ? Une crise énergétique souterraine menace notre monde. Notre société hautement technologique et lunatique induit en nous un épuisement persistant tant physique qu’affectif et spirituel. Nous sommes assaillis par une pléthore d’informations. Et notre asservissement aux téléavertisseurs, au courrier électronique, au télécopieur et au téléphone nous éreinte tant et si bien que le techno-désespoir forme désormais notre lot à tous. Par ailleurs, nous voici opprimés par les réalités géopolitiques ; des forces hostiles s’opposent à nous et ce, à l’échelle globale. Pas étonnant que notre énergie en pâtisse ! Le plus inquiétant, c’est que nous en sommes venus à considérer comme normaux ces états de fatigue et d’abattement. Il faut impérativement modifier cette attitude insensée que conforte notre société, peu importe les menaces extérieures.

La psychiatrie énergétique est une sous-spécialité de la médecine énergétique ; elle conçoit le corps humain et l’esprit comme l’expression d’énergies subtiles. Les traditions thérapeutiques dans plusieurs cultures envisagent ces énergies subtiles comme la force vitale, un concept qui fait déplorablement défaut dans le domaine des soins de santé. Quel leurre ! Car il s’avère impossible de définir l’être humain sans cette notion. La psychiatrie énergétique fait appel à la science médicale conventionnelle, mais elle fait également appel à ce concept d’énergie subtile afin de maximiser notre force vitale grâce à des méthodes qui peuvent être utilisées au quotidien. Cette approche amène un vaste éventail de connaissances sur l’énergie subtile et l’applique spécifiquement à la psychiatrie, domaine qui utilise de plus en plus la médication et qui est de plus en plus en mal de nouvelles idées.

Il faut revoir les programmes des écoles de médecine pour qu’ils enseignent aux étudiants la manière de sentir le plein spectre de leur réserve énergétique et d’y accéder. Il ne suffit pas d’indiquer à quelqu’un comment bien s’alimenter, il faut aussi lui apprendre à choisir des aliments qui procurent une recrudescence énergétique spécifique. À quoi bon conseiller à un patient de dormir davantage si vous ne lui enseignez pas à se détendre ? Voilà pourquoi les recommandations traditionnelles sur l’énergie n’ont aucun effet. Vous suivez les instructions du médecin à la lettre et vous vous sentez toujours épuisé ? Vous n’êtes pas responsable. Il vous faut une prescription plus complète.

Vous apprendrez à vous prémunir contre les gens qui siphonnent votre énergie, ainsi que la manière de combattre ces sentiments d’impuissance ou de panique qui nous affligent face au chaos social actuel. Chacun de nous peut profiter d’une recrudescence de vitalité. Nous habitons un monde où sévissent la violence, l’égocentrisme, l’instabilité économique et des maux inquiétants. Cependant, on y rencontre aussi l’amour, les miracles et la guérison. Nous sommes des parties de vastes champs énergétiques invisibles en mouvement. Ceux-ci sont soit négatifs, soit positifs et ils influent sur la santé planétaire et individuelle

Nous savons tous que nos sources d’énergie sont l’alimentation, le sommeil et l’exercice. En revanche, nous subissons également l’influence d’un réseau très vaste de champs énergétiques que nos cinq sens ne perçoivent pas. Songez à la gravité, cette force d’attraction vers le noyau terrestre qui nous retient au sol. Ou aux champs magnétiques : vous vous rappelez certainement ces objets métalliques mystérieusement attirés par un aimant dans vos cours de science à l’école primaire. De manière analogue, il existe un champ énergétique, une « vibration », émanant de tout ce qui nous entoure, qu’il s’agisse des aliments, des amis ou des événements de l’actualité. Notre réaction à ces vibrations transparaît dans notre niveau d’énergie. Ces états que nous considérons d’habitude comme appartenant au domaine physique, affectif ou sexuel et que traduisent des expressions comme « mon cœur bat la chamade », « j’ai peur » ou « le désir me trouble » ne sont finalement que l’expression diversifiée de l’énergie subtile. Si vous êtes particulièrement sensible et que vous êtes souvent vidé ou épuisé, cette approche vous permettra de mener une existence exubérante plutôt qu’une vie dans laquelle vous passez votre temps à vous remettre.

Je vous conseille de lire :   ACCEDER A SON ENERGIE SACREE de Judith Orloff aux Editions Ariane    http://editions-ariane.com/  

Publié dans En 2012-2013 et après 2016, TRANSFORMATION INTERIEURE, UNE TERRE D'ALLIANCE | Pas de Commentaire »

A L’ère du Non-jugement

Posté par othoharmonie le 17 août 2015

Le-Non-JugementAlors, faites ce bond en avant, en entrant dans l’ère du Non-jugement. Je sais que cela n’est pas facile, car on vous a inculqué depuis des millénaires ces notions de peur qui vous freinent et ont permis à certains de vous contrôler à loisir ; ce qui est encore le cas pour beaucoup d’entrevous…

Mais maintenant, rejetez ces peurs qui ne reposent sur rien et entrez pleinement et en conscience dans l’ère du NON-JUGEMENT. C’est ce passage obligatoire, que certains appellent la 4e dimension, la dimension du cœur, l’expression de l’Amour… par le chakra du cœur… peu importe le nom que l’on y donne. Étant donné que dans le Nouveau Monde qui vous attend, à l’issue de l’ascension de la Terre, ces notions de « jugement » et de « pardon » n’existent plus, car tout est Amour.

Mais ne pensez pas : « Je n’ai qu’à attendre que cela arrive, puisque c’est si bien annoncé… ». Que nenni ! C’est libérés de ces notions erronées que vous pourrez franchir les portes du Nouveau Monde. Aussi, préparez-vous immédiatement, sans attendre, afin de pouvoir goûter très prochainement à cette joie incommensurable de l’Amour Inconditionnel et Universel, qui vous attend.

Considérez simplement, dans ce processus, que vous êtes à l’école de la Vie et que pour pouvoir accéder à la classe « supérieure », vous devez avoir auparavant intégré ce qui en est l’essence… en l’occurrence dans le cas présent, intégrer pleinement l’Amour.

Soyez et Rayonnez

Ce n’est que lorsque les notions de jugement et de pardon ne seront plus qu’un lointain, très lointain souvenir, que vous aurez pleinement intégré l’Amour inconditionnel. Mais tout ceci peut aller très vite, aussi vite que l’évolution actuelle de la planète, sinon plus… cela ne dépend que de vous.

Posez-vous simplement la question : « Pourquoi continuer à être l’instrument des Autres, et penser qu’ils sont responsables des embûches sur mon chemin, et moi victime… » au lieu de dire simplement : « JE SUIS et j’assume qui JE SUIS », en permettant à l’Être de Lumière en moi de s’exprimer, d’Être et des Rayonner.

Prenez cette décision tout simplement, avec votre cœur, SANS JUGEMENT, ni envers vous-même, ni envers les Autres.

SOYEZ et RAYONNEZ, mes chers Enfants de la Terre.

Je vous aime.


Message du Maître Hilarion, reçu le 11 juillet 2015 par Jean-Paul Thouny

 

 

 

Publié dans Channeling, SAGESSE | Pas de Commentaire »

Ouvrir l’âme à la sensibilité

Posté par othoharmonie le 15 août 2015

 

3681sensibleConscients de la pollution et de la déformation de l’aura par toutes sortes d’événements quotidiens, il n’est pas surprenant que nous cherchions à l’endurcir contre les multiples agressions de l’environnement. Sur le plan émotionnel et mental, ce « durcissement » constitue la cuirasse caractérielle si bien décrite par Reich dans ses textes et ses travaux. Sur le plan physique, nous sommes semblables à ces gens qui vivent près d’une voie ferrée ; nous nous débranchons d’une quantité d’impressions et choisissons celles que nous voulons recevoir. Poussé à l’extrême, ce comportement interdit la pénétration d’impressions vitales pour notre bien-être physique et psychologique ; si nous n’y prenons garde, nous risquons de créer un monde étroit, un véritable étau dans lequel nous serons prisonniers.

L’amour est le pivot énergétique autour duquel la vie tourne et évolue. L’amour ne se laisse pas facilement approcher, ou exprimer – la considération, l’attention, le recueillement, la patience et la compréhension sont les clés de l’amour, mais non l’amour même. Paradoxalement, l’amour est immédiatement disponible et parfaitement insaisissable. Tant que nous n’aurons pas appris à reconnaître sa nature et à en imprégner notre aura, nous devrons recevoir à des techniques de purification et de guérison.

Ce domaine n’est pas toujours abordé avec le sérieux nécessaire. Plutôt que de chercher à l’intérieur d’eux-mêmes la raison de leurs problèmes, les gens préfèrent s’imaginer qu’ils sont les victimes d’une attaque psychique, ou que les forces cosmiques du mal sont venues les empêcher de rendre les plus grands services à l’humanité. Si vous vous sentez vidé de votre énergie, on vous conseillera presque invariablement de construire un cercle de lumière autour de vous. Bien que cette technique puisse s’avérer utile, il s’agit d’un exercice dangereux, s’il est pratiqué trop souvent. Créer un cercle autour de soi sous forme d’une lumière visualisée équivaut à encercler l’aura d’une ligne d’énergie impénétrable qui finira pas ne plus rien laisser entrer ni sortir. Ce genre d’exercice comporte trop de connotations négatives. Plus subtilement, il implique que la personne qui tente de se protéger ainsi présente certaines particularités qui les désignent comme victime.

Nous devons nous rappeler qu’aucune force négative ne peut pénétrer dans l’aura, si celle-ci ne contient déjà l’image de cette force. C’st, le plus souvent, la présence d’une pensée ou d’un désir négatifs qui permet aux forces disruptives de se répandre en son sein.

La meilleure forme de protection provient de notre capacité à entrer consciemment dans le mandala de l’âme. A l’évidence, cela présuppose une certaine connaissance de soi et la possibilité de reconnaître et d’enregistrer la nature des énergies de l’âme. Il ne s’agit pas d’une tâche aisée, et une telle maîtrise ne peut s’acquérir qu’avec le temps. En attendant, il existe nombre de techniques destinées à accroître la sensibilité de l’aura, sans pour autant créer une barrière rigide, laquelle ne peut que déformer la réalité et retarder la progression du pèlerin sur la voie.

Des méthodes simples et diverses se révèlent extrêmement efficaces, dès que vous avez compris leurs principes d’application. Il n’est pas dans mon intention d’entrer ici dans les détails, mais simplement de décrire une technique spécifique dont l’effet sur l’aura est immédiat et clairement reconnu.

Le patient est allongé, couché sur le ventre, les bras le long du corps. Le thérapeute place ses mains sur la tête du patient en effleurant à peine ses cheveux. Les mains courent ensuite légèrement le long du corps jusqu’aux pieds. Ce mouvement doit être répété plusieurs fois été effectué ensuite de la tête à l’extrémité des doigts. Les mêmes mouvements peuvent être pratiqués avec le patient étendu sur le dos, afin de traiter la partie antérieure du corps. Cette forme de soins semble éliminer tous les nœuds et déformations de l’aura, et ses effets bénéfiques sont immédiatement perceptibles ; En associant la visualisation de la couleur à ces mouvements, la qualité de la guérison peut encore être accrue.

Ces exercices de visualisation et techniques thérapeutiques favorisent la restauration de l’harmonie et de l’intégrité du corps. Appliqués avec soin et bon sens, ils se révèlent bénéfiques. Il existe évidemment bien d’autres approches tout aussi efficaces. Il est préférable cependant de choisir celles que vous sentez le mieux et de les pratiquer jusqu’à ce que vous atteignez un haut niveau de sensibilité. Ce progrès vous permettra de purifier totalement votre aura et de préserver quotidiennement son intégrité, en écartant les forces et les influences nuisibles à la santé.

par Francesca du blog http://othoharmonie.unblog.fr/

Publié dans APPRENDS-MOI, L'Esprit Guérisseur, PENSEE MAGIQUE - LEITMOTIV et RITUELS | 2 Commentaires »

Se souvenir de la Famille

Posté par othoharmonie le 15 août 2015

120805arbreVous souvenir de votre famille spirituelle et avoir des contacts avec des êtres de même vibration que vous est  ce qui vous permet d’avancer le plus facilement. Réclamer votre pouvoir signifie vous rappeler qui vous êtes en vérité. Vous pouvez vous le rappeler le plus facilement en vous voyant à travers les yeux des membres de votre famille spirituelle originelle.

Ce sont ceux avec qui vous avez commencé le Jeu. Le système de comptage des points du Karma a fait qu’il a été nécessaire que les gens s’incarnent ensemble au même moment et dans les mêmes lieux. Au bout de longues périodes de temps, vous avez pu annuler votre karma avec cette famille et faire de nouvelles expériences avec une nouvelle famille. Ce mélange stimule le flux naturel d’énergie universelle et a été très important pour l’efficacité globale du Jeu. Maintenant, il est temps de réclamer votre pouvoir et de le détenir à l’intérieur de votre bulle biologique; le meilleur moyen de le faire est de retourner au contact de ces êtres particuliers qui formaient votre famille spirituelle originelle. Vous voir à travers leurs yeux vous aide à vous rappeler qui vous êtes en réalité et à réclamer le pouvoir qui est votre droit de naissance.

Trouvez ces personnes particulières. Vous les verrez entrer dans votre cercle de diverses manières. Faites de la place pour qu’ils vous trouvent et recherchez-les aussi. Tout comme les fourmis dont nous avons parlé, vous pouvez gagner en force en vous reliant les uns aux autres. En ce moment, et plus qu’à aucun autre, ceci est le moyen le plus efficace d’élever vos propres vibrations. Ne pensez pas qu’il soit nécessaire de vivre avec ces êtres sur un plan quotidien. Souvent, cette attirance vers une reconnexion est prise pour un appel à vivre en retraite avec une famille hautement avancée de vibration similaire à la vôtre. Nous vous affirmons que ceci couperait effectivement votre connexion au Tout.

L’Humanité est arrivée à un point où il lui est nécessaire de rayonner la lumière dans de nombreux domaines. Limiter les lieux où cette lumière peut rayonner n’est pas du plus grand intérêt. Recherchez le contact avec ceux de même vibration que vous et permettez à ces contacts de trouver leur propre niveau.  Votre côté humain pourrait vous faire penser que si un peu est bon, beaucoup est meilleur. Nous vous disons que ceci n’est pas vrai, et un contact même momentané avec votre famille spirituelle originelle accomplira le démarrage que votre Esprit recherche.

Dans l’action

La communication avec l’Esprit est toujours possible et pourtant, sans l’action, elle ne se produira jamais. Cela nous amuse beaucoup de vous entendre dire que vous souhaiteriez dialoguer avec l’Esprit. Combien de fois vous êtes-vous assis dans l’intention d’avoir un tel dialogue ? Même si vous le faites, n’êtes-vous pas rapidement découragés ? L’Esprit repose à votre côté à tout moment et chuchote à votre oreille. C’est votre droit de naissance et pourtant, même lorsque vous entendez la voix, votre égo vous dit que ce doit être votre imagination. Nous souhaitons vous dire très clairement : oui, c’est votre imagination, car c’est le moyen que nous utilisons le plus souvent pour vous parler. Le flux d’énergie que vous recherchez est le flux même qui atteint le peintre au moment où il prend son pinceau pour le tremper dans ses couleurs. C’est le même flux d’énergie qui court à travers les doigts du musicien lorsqu’il touche les notes de son piano. C’est encore le même flux qui souvent vous fait dire des paroles de profonde vérité lorsque vous entretenez une conversation avec quelqu’un. Dans votre tête, vous vous demanderez d’où est venue l’information, juste pour nous entendre rire doucement. C’est le fait de vous mettre dans une situation où l’énergie peut affluer qui augmente le flux d’énergie. Combien de fois donnez-vous à l’Esprit le temps d’affluer à travers vous ? Si vous désirez vraiment augmenter votre communication avec l’Esprit, cela vous demandera de la pratique. Exactement comme vous n’attendriez pas d’un enfant qu’il parle une langue sans faire de fautes, nous vous demandons de ne pas vous juger vous-même lorsque vous commencez le processus. Etirez le muscle et voyez-le se renforcer. Faites plus de place à l’information pour lui permettre d’affluer et elle augmentera de façon magique .

Il est temps maintenant que vous preniez sur vous de faire le pas. En exprimant votre intention, vous vous alignerez avec l’énergie nécessaire pour faire le saut. Même ainsi, c’est à vous seul de traverser la porte. Nous pouvons vous encourager et vous tenir la main, mais personne ne peut prendre contact avec l’énergie tant que vous n’aurez pas fait le premier pas. Cimentez votre intention de co-création en la faisant suivre de l’action. Dans la plupart des cas, le premier pas est tout ce qu’il faut pour faire démarrer le flux d’énergie. Ne craignez pas d’exprimer votre vérité en toute situation parce que souvent, c’est l’action qui est demandée pour que démarre le flux. Tenez-vous fermement dans la connaissance de votre coeur et ne remettez votre pouvoir à personne. Faites de la place au courant d’énergie de l’Esprit et il vous atteindra .

Et maintenant

Se souvenir de la Famille dans En 2012-2013 et après 2016 220px-Stammbaum_BluntschliCe que vous choisissez maintenant de faire vous appartient. Le Jeu s’est encore modifié et vous écrivez maintenant votre rôle juste avant de le jouer. Ce sont des moments passionnants, aussi bien pour vous que pour nous, parce que la signification des rôles que vous jouez maintenant dépasse de loin votre compréhension. En apprenant à parcourir chaque étape en unisson et reliés à l’Esprit, la création du Ciel sur Terre se fera bien plus facilement .

Vous dirigez l’issue du Grand Jeu vers de très hautes possibilités. Rapprochez-vous les uns des autres et aidez-vous mutuellement à trouver les réponses que vous cherchez. Rappelez-vous que vous êtes tous dans le même jeu. Lorsque vous tendez les bras à votre connexion à l’Esprit, n’oubliez pas de regarder dans les yeux de votre voisin. S’il vous arrive par moments de vous sentir seul et perdu, écoutez le rire doux et aimant qui résonne dans le lointain. Suivez-le et vous trouverez votre propre coeur. Nous sommes avec vous à chaque pas. Vous n’êtes jamais seuls. Ne perdez pas de vue qui vous êtes réellement, car vous portez déjà les couleurs de notre famille. Portez-les fièrement et sachez que nous sommes toujours à vos côtés – - – avec le sourire .

C’est avec le plus grand Amour que nous vous demandons de vous traiter mutuellement avec respect, de prendre soin les uns des autres et de bien jouer ensemble.

- – - Le Groupe

Steve Rother Gardien de l’Epée – retranscrit par Francesca du blog http://othoharmonie.unblog.fr/  

Publié dans En 2012-2013 et après 2016, LECTURES Inspirantes, Nouvelle conscience | Pas de Commentaire »

LA MÉDITATION D’ABONDANCE (exercice)

Posté par othoharmonie le 13 août 2015

L'Abondance

Lorsque tu prends du temps pour te relaxer, pour écouter de la belle musique, pour prendre un bon bain chaud, pour aller te baigner tranquillement, pour aller te faire bronzer, pour aller marcher dans la nature, pour contempler le ciel étoilé… tu peux faire cette Méditation d’Abondance, en partie ou en entier. Si tu la fais en entier, tu feras un parcours en 12 étapes, séparées en 4 sections de 3 éléments chacun. Si tu prends une minute par étape, cela te prendra 12 minutes.

Si tu prends 2 minutes et demi par étape, cela te prendra 30 minutes, donc une demi heure. Et si tu prends 5 minutes par étape, cela te prendra 60 minutes, autrement dit, une heure au total. (Note ajoutée mardi, le 13 janvier 2009.

Cette Méditation est maintenant offerte en format audio dans la section Visualisation créatrice de mon site RADIO-CONSCIENCE: www.everyoneweb.fr/radioconscience  )

 Si tu fais uniquement certaines étapes au choix cela te prendra une partie de ce temps seulement.

Les 4 sections des 12 étapes sont reliées à ceci : L’Intelligence, l’Amour, la Créativité et la Matérialité (la Matérialisation de nos rêves).

Imagine une horloge avec les 12 chiffres, les chiffres 1 à 3 sont pour la section Intelligence, les chiffres 4 à 6 sont pour la section Amour, les chiffres 7 à 9 sont pour la section Créativité, et les chiffres 10 à 12 sont pour la section Matérialité.

En commençant ta méditation, à l’étape 1, tu imagines ton Esprit, l’Esprit divin en toi, et tu établis une communication entre ton âme humaine et ton Esprit divin. Tu salues l’Esprit divin en toi, et lui demandes son aide, afin de t’aider dans le processus de fusion de tes différentes dimensions, tu t’ouvres pour que ton âme humaine, ton âme divine amoureuse et ton Esprit deviennent un !

À l’étape 2, tu imagines ton illumination. Tu sens que ton âme humaine reçoit toutes les informations et les énergies qui la transforment profondément. Tu ressens un bien-être immense t’envahir, tu te vois courir comme un enfant libre et heureux dans un grand champ, rempli soleil, de fleurs, de papillons multicolores et de beaux oiseaux, tout près d’une magnifique forêt et d’une rivière d’eau pure. Tu te vois en santé parfaite à vivre en harmonie avec la Nature, ayant en toi toutes les réponses que tu cherches.

À l’étape 3, tu ressens l’unité avec tous les niveaux d’univers du Grand Univers. Tu visualises les Planètes, les Systèmes solaires, les Galaxies, le Soleil Central, et tu vois des chemins lumineux qui réunissent tous ces lieux. Tu vois aussi des vaisseaux spatiaux qui se promènent sur ces voies sidérales, et tu vois aussi des millions et des millions d’êtres de toutes sortes qui vivent en divers lieux. Tu demandes à recevoir les informations, les messages qui te seront utiles pour aider la Terre à se transformer, à se spiritualiser.

À l’étape 4, tu envoies de l’Amour partout en toi et autour de toi, et dans tous les endroits de la Terre où à toutes les personnes de la Terre qui selon toi en ont particulièrement besoin. Si nécessaire, utilise la Fontaine d’Amour pour faire cela.

À l’étape 5, tu imagines l’être aimé qui correspond à ton idéal. Tu te vois en relation avec cet être merveilleux, tu te vois discuter, faire différentes activités, partager des moments d’intimité… Tu lui dis tout l’Amour que tu ressens en sa compagnie, tout ce que tu souhaites vivre à ses côtés, tu l’embrasses en lui donnant aussi une grosse accolade et tu lui dis: « Au revoir ». (Cela t’aidera à améliorer une relation présente où à préparer celle que tu auras dans le futur avec cet être que tu cherches et qui te cherche si tu ne l’as pas encore à tes côtés !)

À l’étape 6, tu visualises une belle grande Maison multidimensionnelle ou un beau grand Centre multidimensionnel de partage dans la région où tu vis. Tu te vois à l’intérieur en train d’y faire des activités avec des amis, des gens de ta famille, des collègues d’étude ou de travail, de belles nouvelles personnes que tu rencontres… Tu ressens l’ambiance formidable qu’il y a dans cette Maison ou dans ce Centre, et tout l’Amour que les gens s’offrent à travers les diverses activités et les nombreuses discussions animées. (Un exemple d’un tel lieu : www.everyoneweb.fr/centrecommunautaire  )

À l’étape 7, tu te vois en train de rire dans des situations où auparavant tu te serais mis(e) en colère ou tu serais devenu(e) triste ou dépressif(ve). Tu te vois avec un tout nouveau sens de l’humour. Tu imagines toutes sortes d’occasions pour sourire, rire, t’amuser, te détendre, avec des gens, face à la télé, au cours de spectacles, en lisant des livres amusants, drôles, divertissants…

À l’étape 8, tu imagines des solutions nouvelles pour tes problèmes. Tu ouvres les volets de ton cœur, et tu vois le soleil y entrer en apportant plein de nouvelles inspirations ou solutions. Tu acceptes les richesses de l’Univers, l’Abondance des trouvailles qui existent, tu imagines des opportunités nouvelles. Tu ressens que devant toute difficulté, il y a une avenue de solution. Tout dépend de ta créativité. Tu ressens de plus en plus de légèreté.

À l’étape 9, tu prends le temps de te ressourcer dans ton imaginaire pour avoir l’énergie qu’il te faudra pour appliquer les solutions dans ta vie. Tu imagines un bon repas, un bon massage, de la belle musique, un voyage, une nuit de sommeil, un moment de partage tantrique fabuleux, une escapade en voiture… quoi que ce soit qui serait bon pour toi et qui te ferait du bien. Tu savoures ces activités dans ton imagination. Tu peux concrétiser cela si tu en as la possibilité en faisant directement une ou plusieurs de ces activités dans les heures ou les jours qui suivent si tu en ressens le besoin.

À l’étape 10, tu embellis ton milieu de vie. Tu mets de la beauté partout où tu passes et tu imagines que les gens autour de toi font de même. Tu re-décores en pensée ta maison ou ton appartement, ton bureau ou ton lieu de travail ou d’étude, avec de nouvelles couleurs sur les murs, des oeuvres d’art ajoutées, de la verdure… peut-être aussi de la belle musique, pour créer une belle ambiance. Tu observes comment tu te sens de mieux en mieux dans ce nouveau décor. Tu vois des rénovations qui se font dans les rues, sur les façades de maison et dans les lieux publics. Tu vois les gens mettre des choses en ordre et nettoyer de nombreux endroits. Tu concrétises cela comme tu le sens dans ta vie.

À l’étape 11, tu accueilles en pensée des rentrées d’argent inattendues. Tu acceptes que l’argent te parviennent en accord avec la réalisation de tes plans lumineux. Tu visualises que l’argent est comme une rivière qui coule entre les gens pour les aider à matérialiser leurs plus beaux rêves. Tu réalises qu’il n’y a aucune pénurie d’argent. Que tout dépend de la pensée qui s’ouvre et qui crée. Tu acceptes l’Abondance dans ta vie, tu t’imagines dans le partage et la joie. Tu sens que tu peux utiliser avec Amour les sommes d’argent qui sont mises entre tes mains et que la vie matérielle devient de plus en plus simple et belle. Tu te sens heureux(se).

À l’étape 12, tu visualises les conseillers dont tu as besoin dans tous les aspects de ta vie. Ils viennent tous te rencontrer dans un bureau, un salon ou un atelier imaginaire que tu te crées. Ce sont les Esprits des êtres dont tu as besoin. Certains de ces êtres sont vivants, d’autres sont désincarnés, certains sont des anges, des archanges, des chérubins ou des séraphins… Tu peux aussi y rencontre Bouddha, Krishna ou Yeshua-Kristos, si tu le souhaites.

Dieu ou la Source infinie peut aussi être présent(e) chaque fois que tu Lui demandes. Il ou Elle se présente à toi sous la forme que tu préfères à ce moment. Tu ressens la communion de tous les Esprits, tu sais que tu n’es jamais vraiment seul(e), il y a toujours quelqu’un pour t’aider et t’inspirer.

Extrait du livre de JULIE MORIN intitulé : LE GRAND BONHEUR ou Comment unifier en son cœur la Science, la Philosophie, l’Art et la Mystique ?

Publié dans Méditation, Travail sur soi ! | Pas de Commentaire »

Un oracle offert par Gilles Delieuze

Posté par othoharmonie le 13 août 2015

 

L’Oracle des Maîtres Dauphins

 

Parce qu’il nous est offert, aujourd’hui, maintenant, d’accéder à notre conscience divine, comme cela n’a jamais été le cas auparavant. Parce que L’Univers nous propose d’unir notre microcosme au Macrocosme pour ne refaire plus qu’Un. Parce que cette possibilité est aujourd’hui offerte à tous sans exception. 

Choisir la Lumière, c’est aussi changer de regard, chausser de nouvelles lunettes. Poser ce regard neuf sur la vie, sur ce qui nous constitue, avec bienveillance, humilité, sans complaisance mais avec Amour, en comprenant qu’aucun des actes posés n’est définitivement ancré et qu’il nous appartient, à chaque instant, de faire le point et de confirmer certains programmes, d’en mettre d’autres à jour, de supprimer tous ceux qui alourdissent la machine inutilement. 

Choisir la Lumière, c’est aussi prendre conscience qu’au-delà des actes, notre véritable nature, notre part divine est inaltérable. Rien ni personne ne saurait l’entacher. Personne n’est indigne de la Lumière car nous sommes tous Dieu. Alors, au-delà de nos croyances d’être indignes ou impurs, nous pouvons, chacun, faire le choix conscient de dépasser cette peur fondamentale pour s’abandonner et retrouver le Meilleur, le Parfait en nous. 

La vie, quand nous entrons en résonance avec elle, est un cadeau à l’état pur, où l’espace de notre cœur spirituel prend toute la place. 

Ce Jeu donc, car il m’a été donné d’avoir accès à cette connexion énergétique avec les Maîtres Dauphins, permettant l’apaisement, la déprogrammation cellulaire, l’harmonisation énergétique la croissance spirituelle dans la Joie, le plaisir et l’Amour.  

Il s’adresse directement au cœur des Hommes, le message des Dauphins est complémentaire au message des Mayas. Les Dauphins sont simplement les messagers envoyés pour nous accompagner dans cette transition et dans l’ouverture de notre Cœur Cristal à travers l’énergie d’Amour Divin. 

Le coffret est constitué d’un livre de 127 pages et d’un jeu de 40 cartes (augmenté de 3 cartes inédites supplémentaires). Chacun des 14 Maîtres Dauphins vous délivre dans ce jeu 3 messages différents, à l’exception du Dauphin Diamant qui vous délivre un message unique. 

Au delà des tirages, des techniques de soins et de libération vous sont proposées afin de vous permettre de nettoyer tous les obstacles à votre réalisation.

 ORACLE 1

ORACLE 2

ORACLE 3

 

A découvrir sur http://www.dauphindelumiere.com/oracle/index.php 

 

 

Publié dans Astrologie et Esotérisme | Pas de Commentaire »

Les trois feux qui nous constituent

Posté par othoharmonie le 12 août 2015

 

hampi48Les pieds ancrés dans le sol, l’homme est en contact permanent avec le feu du centre de la Terre. Ce feu est rattaché à la notion de Dieu le Père (il est aussi difficile d’accéder au centre de la Terre que de regarder Dieu, et Moïse sur la montagne sacrée n’a vu qu’une des faces de Dieu). Il est le feu principiel qui monte de la Terre accompagné de deux autres feux qui, selon la tradition hindoue, sont Idâ et Pingalâ. Les énergies yin et yang ou les deux serpents entrelacés autour du bâton d’olivier ailé, symbole du caducée.

La Terre sur le corps de l’homme correspond au ventre. L’utérus de la femme est semblable à une grotte très vascularisée où le sang est comme du feu. Et que met-elle dans son ventre ? Le germe masculin, le principe le plus yang du yang, le feu. Le ventre de la femme est exactement fait à l’image de la Terre.

Lorsque les pieds sont en relation avec la Terre, le ventre reçoit les énergies du feu principiel. Symboliquement on représente cette partie du corps par un triangle inversé qui signifie la terre et l’eau, et un autre triangle pointe en haut qui représente la force, et un autre triangle point en haut qui représente la force la plus masculine la plus yang, le potentiel de vie, le feu. Ces deux triangles forment une étoile à six branches, mariage de l’eau et du feu.

L’eau correspond à la loge reins en acupuncture. Les reins ont deux polarités, l’énergie ancestrale et la volonté de l’individu. Il faut se mettre debout pour dire je veux. On se met alors en relation avec ses énergies ancestrales. On reste couché quand la volonté est annihilée. La terre est liée à l’au. Les Celtes vouaient un culte à la Terre, déité féminine, et ce culte se faisait autour d’un puits, car l’eau est symbole de vie et a un rôle purificateur.

La tradition ésotérique décrit trois feux :

Le feu serpent ou principiel, extrêmement puissant, enroulé à la base de la colonne vertébrale, monte le long de celle-ci, arrive au cœur, capte par les bras les deux autres feux ; l’énergie du Ciel à travers le Soleil Idâ ; et la matière ignée Pingalâ. Le Soleil est rattaché au Christ qui est Dieu manifesté. La matière ignée est l’expression de Dieu sur Terre, elle constitue chaque chose.

Cette montée du feu détermine l’œuvre au noir, l’œuvre au rouge et l’œuvre au blanc. L’œuvre au noir concerne les trois premiers chakras, c’est à dire la vitalité, la sexualité, l’émotionnel, tout ce qui exacerbe la dualité et provoque la multiplication d es conflits. C’est peut-être pour cette raison que la Vierge de la cathédrale de Chartes est noire car elle a été conçue pour travailler l’œuvre au noir, elle purifie l’émotionnel et on ne peut que conseiller en cas de conflit d’aller prier à ses pieds.

Le noir est obtenu en additionnant toutes les couleurs. La lumière blanche contient toutes les couleurs dans une seule teinte, c’est-à-dire qu’elle réalise l’unité et la transparence. Ainsi tout chemin spirituel commence par l’œuvre au noir, purification de la personnalité, qui transforme les forces égotiques par le cœur dans l’œuvre rouge.

C’est à ce stage que l’homme passe d e l’amour humain à l’amour spirituel. Vous me direz qu’elle différence y-a-t-il entre les deux ?

en-couleurs

L’amour humain est ressenti avec des hauts et des bas. Par exemple, alors que la personne aimée est physiquement près de vous et vous assure de ses sentiments, un simple regard, une attitude ou un malentendu suffisent à chambouler ou remettre en cause le sentiment qui unit. Ceci illustre toutes les fluctuations du comportement humain.

L’amour spirituel, lui, est ressenti au niveau du cœur de façon très intense et le sentiment éprouvé est caractérisé par une stabilité à toute épreuve pour une durée illimitée dans le temps.

La transformation due à la montée des feux s’achève dans l’unité et la purification de l’œuvre au blanc. Cette dernière œuvre concerne les trois derniers chakras, c’est à dire le centre laryngé, la glande pituitaire, plus connue sous le nom de troisième oeil, et le chakra coronal.

A ce stade, l’homme a acquis l’unité et la transparence. Il est capable de fonctionner en tant que pur canal qui répand la lumière divine dans le monde (l’anagramme de monde est démon), tout en continuant, cette fois, à éprouver et maîtriser les sentiments qui l’habitent.

La bouche, ou plutôt la sphère buccale est en mouvement même la nuit puisque la plupart des personnes qui grincent des dents le font la nuit. Ce mouvement est visible lors de la mastication, mâcher les aliments est un acte mécanique. Les dents broient, cassent, désintègrent les aliments. Ce stade peut être mis en relation avec l’œuvre au noir. La transformation de l’aliment (al : racine de l’âme) est une alchimie qui se fait à partir de la matière physique pour en dégager les essences, les principes chimiques et les qualités subtiles.

Puis la salive amène les perceptions, les sens sont éveillés ; goût, odeur, toucher, bruit, tout ce qui donne de l’appétit entre en scène, mastiquer devient mordre dans la vie, développer ses perceptions, sa sensualité, aimer. L’œuvre au blanc est en action.

La bouche nous permet de respirer, les enfants qui respirent bouche ouverte n’utilisent pas leur nez, les conséquences sont des malpositions dentaires dues à une position de la langue qui ne rejoint pas le haut du palais, mais reste horizontale comme une crêpe et se laisse couler entre les arcades. L’odorat chez l’homme est dû à 1,5 cm² de cellules qui descendent du cerveau, tandis que le chien à 15 cm². L’homme n’a pas le même flaire que le chien qui renifle les odeurs physiques, nous sentons les choses sur un plan plus subtil, psychique. Les parfums nourrissent l’âme, et rassasie l’estomac. le cuisinier qui es penché au-dessus de ses marmites connaît cela.

Les poumons, la respiration et la verticalité nous donnent la possibilité de parler. Si nous étions à quatre pattes nous ne pourrions qu’émettre des sons pour communiquer, la parole est créatrice, elle peut tuer ou guérir, selon la force du cœur présent entre les deux poumons. La parole est attribuée à l’homme afin qu’il puisse nommer son créateur. Sans dents il est plus difficile d’articuler, le bébé, le vieillard édenté n’ont pas une élocution performante. Ce stade correspond à l’oeuvre au rouge, la communion avec l’esprit est en chemin.

Dans le calendrier, il y a une période très favorable pour observer la montée des feux et faire ce travail. Elle début quarante jours avant le printemps et finit à la Pentecôte. Ainsi, durant environ cent jours, l’homme peut réaliser un chemin initiatique entier. L’énergie du printemps arrive, nous sommes en rapport avec la nature et le feu du centre de la Terre. Jusqu’au samedi de Pâques nous sommes dans l’oeuvre au noir. Durant cette période le feu monte. Il peut parfois être très brûlant, il réveille les instincts sexuels, bouleverse l’émotionnel et la vitalité prend un nouvel essor. Aussi est-ce pour cette raison que le Carême a été instauré à ce moment.

En général, ces périodes sont difficiles et douloureuses, car lorsque les énergies montent, on se trouve en état conflictuel avec l’émotionnel. Toutes les structures se trouvent ébranlées. Il faut renoncer aux anciennes croyances, essayer de comprendre et prendre en compte les nouvelles forces pour devenir libre intérieurement. Il y a une période de dix jours de préparation entre la mi-février (point de départ des quarante jours avant le printemps) et mardi gras ; puis encore dix jours entre l’Ascension et la Pentecôte qui achève le cycle des cent jours.

A partir de mardi gras, tous les douze jours le feu monte d’un chakra. A Pâques il ya un allongement du temps, car les deux énergies Idâ et Pingalâ arrivent entrent par les mains, pénètrent et se mélangent au niveau du cœur. A cette période il y a extériorisation. Nous sommes alors à l’œuvre rouge, l’intersection de la croix qui se situe au niveau du cœur. La cathédrale de Bourges a été particulièrement conçue pour ce moment.

chapelle_bourges_1

L’énergie continue sa remontée tous les douze jours, passe du cinquième chakra au sixième, puis au septième. C’est l’œuvre au blanc, la purification du mental en relation avec la cathédrale de Guingamp. A la Pentecôte le cycle est achevé. Le cycle de cent jours donne une impulsion particulière au cycle annuel dans lequel l’homme se restructure et grandit.

A la Saint le jour le plus long de l’année, on élimine par le rituel du feu toutes les scories, symboliquement représentées par la flambée du vieil homme en paille. L’homme est investi de toute la lumière spirituelle qu’il a assimilée.

L’alliance de Dieu entre le Ciel et la Terre est scellée par la naissance du Christ et durant le mois d’août, le mois de Marie, l’homme la célèbre en redonnant à la Terre les énergies célestes qu’il a reçues.

Nous allons vers Noël pour préparer une nouvelle naissance et c’est au milieu de la nuit, la plus longue que le germe d’un nouvel enfant divin va être déposé de nouveau. Ainsi chaque cycle annuel est une nouvelle naissance qui nous permet de croître en réalisant notre partie divine et d’atteindre la sagesse. 

  par Francesca du blog http://othoharmonie.unblog.fr/  

Publié dans DIEU, Etat d'être, LECTURES Inspirantes | Pas de Commentaire »

LA NUIT DES PARABOLES

Posté par othoharmonie le 12 août 2015

la nuit des paraboles

Un amour qui honore 

« Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles: -Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection. »*
Ainsi Dieu a-t-il présenté aux hommes Jésus, son envoyé. As-tu déjà vu quelqu’un présenter son conjoint ou ses enfants ? En général, que dit-on ? « Voici ma femme/ mon mari » ou « voici mes enfants », sans plus. Mais lorsqu’il présente son Fils Jésus à l’humanité, Dieu ne dit pas seulement : « c’est mon Fils ». Il le présente à sa manière, non la nôtre, c’est-à-dire selon qui il est dans sa nature. Il se révèle dans son amour immense, premier. Il ne peut faire autrement. ça émane de lui ; le trop plein de son être se révèle : avant toute chose, Dieu aime. C’est pourquoi nous pouvons venir à lui, sans crainte, en toute sécurité. Il ne nous fera jamais de mal. Confie ta vie à Dieu, tu découvriras l’amour dont tu as besoin. 

* Evangile de Matthieu ch.3 v.17

 

Un amour qui se donne et protège
 

 Paroles de Jésus : “Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis (…) Mes brebis écoutent ma voix ; je les connais et elles me suivent. Je leur donne la vie éternelle, elles ne seront jamais perdues et personne ne les arrachera de ma main. Mon Père me les a donnés, et mon Père est plus puissant que tout. Personne ne peut rien arracher de la main du Père. Mon Père et moi, nous sommes un.” *

Jésus a donné sa propre vie, pour toi, parce qu’il t’aime, parce qu’il t’a fait passé(e) avant lui dans ses choix. Il a donné sa vie pour que tu puisses hériter de la vie éternelle. Si tu lui donnes ta vie en retour, il va la protéger et tu auras l’assurance de rester avec Dieu, tous les jours de ta vie et après la mort. Personne ne pourra te ravir de sa main et t’enlever son amour.

* Evangile selon Jean ch.10 v.27-30

 

Un amour concret

Dieu s’intéresse-t-il vraiment à nous, nous demandons nous lorsque nous voyons ce qui se passe dans le monde, lorsque nous regardons notre propre vie. Mais savais-tu que Jésus te donnait la solution dans la Bible ? 
«Ne vous inquiétez donc pas en disant : “Qu’allons-nous manger ? qu’allons-nous boire ? qu’allons-nous mettre pour nous habiller ? ”… votre Père qui est au ciel sait que vous en avez besoin. Préoccupez-vous d’abord du Royaume de Dieu et de la vie juste qu’il demande, et Dieu vous accordera aussi tout le reste. »

* Evangile de Matthieu ch.6 v.31-33*

L’inquiétude : voilà notre problème. Jésus veut nous rassurer. Il nous pose la question : que cherchons-nous vraiment ? Dieu, ou simplement à bien vivre ? Il ne nous dit pas : ne cherchez pas du travail. Il nous dit : cherchez, mais cherchez aussi Dieu et dans une relation avec Lui, confiez-vous en Lui. Il nous invite à mettre notre main dans celle de Dieu, pour obtenir le vrai bonheur : l’amour véritable de Dieu. En quelque sorte, il recentre notre recherche sur ce qui devrait faire l’objet de notre désir. Tu veux manger ? Tu veux des fruits ? Arrête de sauter en l’air pour en attraper. Adresse-toi plutôt à l’arbre qui les donne. Tu trouveras alors un fruit bien meilleur : la vraie Vie, qui vient de l’amour que Dieu a pour toi, et tu auras en plus tout le reste. Car Dieu connaît tes besoins. Il souhaite vivement y répondre, dans une relation d’intimité avec toi. Aie confiance en son amour, préoccupe toi de lui, de le chercher : tu ne seras pas déçu(e). 

 

Un amour qui pardonne et libère

«Dieu fait ce qu’il promet et il est juste. Alors, si nous avouons nos péchés, il nous les pardonnera et il enlèvera tout le mal qui est en nous.» *  Tu as mal agi, mal parlé, mal pensé ? Viens avec confiance devant Dieu et là, dis-lui tout. Il ne te condamne pas, ne te jugera pas. Au contraire, il veut te libérer de toute culpabilité, et te relever, te restaurer. Il a le pouvoir de te libérer du mal en toi qui te conduit à faire ce que tu ne veux pas. Viens dans ses bras d’amour et là, laisse tomber les masques que tu portes dans la vie, sois vrai avec Dieu et avec toi-même : la liberté et la paix de Dieu viendront à toi.

* 1ère épître de l’apôtre Jean ch.1 v.9

 

Un amour appel à la vie

«Dieu vit alors tout ce qu’il avait fait :c’était très bon.»* La Bible nous dit que lorsque Dieu a créé l’univers, la terre, les plantes, et les animaux, il déclara que tout cela était «bon». Mais, lorsqu’il fit l’homme et la femme, il déclara ensuite que c’était «très bon». L’homme est le couronnement de l’oeuvre de Dieu, fait à sa ressemblance, l’expression même de son amour. Il se peut que tu ne te considères pas exceptionnel(le), mais tu l’es. Tu es unique, créé(e) de la main de Dieu pour une raison : parce qu’il t’a désiré(e), voulu(e), choisi(e) et aimé(e). Tu n’es pas le résultat du hasard ou d’un accident. Et Dieu te voit «très bon». Bien sûr, comme tous les êtres humains, tu es affecté(e) par le mal, qui a fait irruption dans la création de Dieu. Mais Dieu veut restaurer en toi ce que les blessures ont abîmé. Il veut te permettre de dire non au mal et te donner la possibilité d’amener à son plein épanouissement la «très bonne» personne qu’il voit en toi.

* Livre de la Genèse ch.1 v.31

 

L’amour ? C’est Dieu 

Un jour, Moïse demanda à Dieu s’il pouvait avoir le privilège de voir à quoi il ressemblait. Savez-vous ce que Dieu lui répondit ? « Je ferai passer devant toi toute ma bonté » (1) ! Il ne s’est pas présenté à lui d’une façon hautaine et grandiose, comme étant le Seigneur et Maître de l’univers, à qui l’homme doit obéir aveuglement. Non : « je suis amour ». Voilà ce que dit Dieu à Moïse. Même si Dieu est tout-puissant, même s’il est infini, au-delà de tout ce qu’on peut imaginer, il est aussi et surtout un Dieu qui nous respecte, nous aime profondément et désire plus que tout avoir une relation intime avec nous ! En passant devant Moïse, il s’écria : « [je suis] l’Eternel, Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère, riche en bonté et en fidélité, qui conserve son amour jusqu’à mille générations, qui pardonne l’iniquité, la rébellion et le péché » (2).

Voilà qui est Dieu ! Il n’est pas en colère contre toi. Il n’est pas ce Dieu punissant, en courroux, qui n’attend que de condamner, comme nous pourrions être tentés de l’imaginer. Mais il est bon, infiniment bon. Dieu t’attend les bras ouverts, vibrant du désir de passer du temps avec toi, tout en étant infiniment patient, parce qu’il ne te forcera jamais. Il te respecte trop pour cela. 

(1) Livre de l’Exode ch.33 v.18-19
(2) Livre de l’Exode ch.34 v. 6-7

 

Publié dans Beaux textes, DIEU, LECTURES Inspirantes | Pas de Commentaire »

MORALE DU BOUDDHISME

Posté par othoharmonie le 10 août 2015

 

bouddhismeLa quatrième des « vérités saintes » ou « chemin à huit branches » peut être considérée comme la morale du Bouddhisme, les « vérités » précédentes constituant sa doctrine. La seule vie sainte est, pour le Bouddhisme, la vie monastique car le précepte n’est pas de vivre en ce monde et de chercher à améliorer, mais de se détacher du monde. Il est dit formellement que seuls les moines peuvent parvenir à la délivrance complète ; les laïques devront revenir comme moines pour y arriver. Le fondement de la morale bouddhique n’est pas l’obéissance à la volonté d’un maître, mais le fruit des actes : récompense ou châtiment ; la moralité n’a pour but que le bonheur dans cette vie et dans les existences futures ou, à un degré supérieur, la délivrance. Cette morale est en générale négative. D’ailleurs elle n’a pas de valeur absolue ; c’est simplement un programme de vie que les sages ont jugé bon, mais il est révisable.

Son principe, c’est la droiture, c’est-à-dire l’éloignement de toute impureté, en paroles et en actions, et surtout le fait de penser et d’agir en conformité avec les lois de l’existence. Le Bouddhisme ignore les vertus chrétiennes, notamment l’humilité qui est incompatible avec une doctrine de confiance dans les forces humaines ; il ignore également la soumission, l’obéissance ; Gautama ne parle de l’obéissance que pour enjoindre à ses disciples de n’y pas succomber. Même le renoncement ne s’accomplit pas chez le bouddhiste à la façon d’un arrachement ; il vient de la réflexion, du raisonnement ce que ses méditations lui ont montré futile ou méprisable, il y renonce. En d’autres termes, la méthode de salut bouddhique est assez proche d’un système de recherches scientifiques. La moralité est simplement une attitude, elle n’est pas ce que nous appelons le Bien, pas plus que les actes que nous qualifions de vices ne sont le Mal. Pour le Bouddhiste, le Bien n’est pas un idéal, mais une bonne hygiène capable d’accroître la santé et le développement intellectuel. 

La notion de charité est étrangère au Bouddhisme primitif ; Gautama n’ordonne pas tant d’aimer son prochain que de ne pas le haïr ; il éveille et entretient des dispositions bienveillantes à l’égard du monde entier, mais sans oublier qu’attacher son coeur à d’autres êtres, c’est se condamner à souffrir. D’ailleurs, venir en aide au prochain est incompatible avec cette quiétude qui, pour le Bouddhisme, est le bien suprême ; aux yeux du bouddhiste en effet la vie qui conduit au nirvâna n’est pas une vie d’activité passée dans le tumulte du monde, mais une vie de solitude et de calme contemplation . Et puis, soigner les malades, subvenir aux besoins des nécessiteux, c’est contribuer à confirmer les malheureux dans leur attachement illusoire à l’existence individuelle, la chose même que le Bouddhisme cherche à faire disparaître.

    Le pardon est enseigné, mais avec cette arrière pensée que pardon et réconciliation sont de meilleure politique que vengeance, car l’inimitié ne s’apaise pas par l’inimitié . La voie à huit branches « n’est donc ni inaction, ni paresse, ni engourdissement ; le principal intérêt de la vie morale réside dans le travail incessant de la discipline intérieure. « Pas à pas, pièce à pièce, heure par heure, celui qui est sage doit épurer son moi de toute impureté, comme un orfèvre épure l’argent » (Dhammapada, stance 239) .

Ainsi, ce « moi » dont la réalité demeure pour la spéculation métaphysique une énigme indécise, la morale lui donne toute sa valeur. Les sens doivent être tenus en bride, une conscience claire doit toujours diriger tous nos mouvement, il faut parvenir à une absolue maîtrise de soi. Cette victoire, l’homme ne la doit qu’à lui seul. Il n’y a pas d’excuse au mal, chacun est entièrement responsable pas de compensations : une bonne action n’en rachète pas une mauvaise ; les actes coupables doivent d’abord être expiés intégralement, puis les vertus reçoivent leur récompense. La misère, la maladie, les souffrances dans cette vie sont la punition des fautes antérieures ; la santé, la fortune, les dignités, le bonheur domestique sont la rémunération des mérites. Il est dit « Le moi est le protecteur du moi ; quel autre protecteur pourrait-on avoir que soi-même ? ».

    Le bouddhiste n’a aucun dieu à remercier, de même qu’il n’en appelle aucun à son aide. Le Bouddha ne peut donner la victoire à ses disciples, il ne peut que leur en montrer le chemin ; il leur enseigne à se délivrer comme lui-même s’est délivré. On ne le prie pas ; étant « éteint »(parinivriti)il ne retire pas plus d’avantage d’un culte qui lui serait offert qu’il ne souffre des offenses. Le dévot n’attend aucune faveur de sa piété ; mais penser au Bouddha, c’est orienter ses sentiments vers lui.

- Au contraire, le Christ se donne comme le Sauveur, comme l’unique Sauveur du monde, comme l’unique condition du salut : « Je suis la Voie, la Vérité, la Vie ; nul ne vient au Père que par moi ; hors de moi, vous ne pouvez rien ; venez a moi, vous tous qui êtes fatigués et chargé : je vous soulagerai ; je suis avec vous tous les jours jusqu’à la Fin du monde. » Il n’y a dans le Bouddhisme pas plus de place pour la prière que pour la grâce.

    bouddha-lotusCe qui remplace la prière, c’est la méditation. Elle consiste, non pas dans l’examen discursif d’un problème, mais en une intense concentration de l’esprit, en une réflexion profonde, suivant un plan et une méthode fixes, pour détourner la pensée du monde extérieur et goûter à l’avance la « cessation du périssable », pour voir non plus la surface changeante des choses, mais leur fond éternel. Ce qui consomme la délivrance, c’est la sagesse, c’est-à-dire une attitude mentale : la connaissance de la doctrine, surtout des quatre vérités. Le bouddhiste sait que tout est illusion ; il ne cherche que le savoir.

C’est pourquoi sagesse et méditation se prêtent mutuellement appui et secours. Le Bouddhisme est un système de reploiement. Pour lui, la voie du salut s’ouvre en sens inverse de la direction normale de la vie. Il ne prêche pas l’inaction, mais il mène à la suppression de toute personnalité. L’absence de personnalité caractérise le Bouddhisme : elle se retrouve dans tous les produits de son activité (littérature impersonnelle, style sans caractère, art emprunté à la Grèce, dégoût des recherches scientifique) et jusque dans la physionomie de ses moines. Assurément, il enseigne à modérer les désirs, mais il méconnaît cette beauté : le désir du mieux, la soif d’une vie plus pleine.

 Or le Christ a dit : « Je suis venu afin que mes brebis aient la vie et qu’elles l’aient avec abondance. »

Extrait de BOUDDHISME ET CHRISTIANISME  (Édition de 1925) retranscrit par Francesca du blog http://othoharmonie.unblog.fr/

Publié dans SAGESSE | Pas de Commentaire »

L’Homme Morpho. : constatation historique

Posté par othoharmonie le 10 août 2015

 

neandandmod

L’homme du XXIè siècle n’a plus la même structure morphologique que l’homme de Co-Magnon qui passait sa vie à lutter pour se nourrir. On peut noter que l’homme de la préhistoire a un maxillaire inférieur bien développé, alors que l’homme de nos jours présente une morphologie de type cérébral. C’est-à-dire que son front est devenu plus haut et plus large tandis que l’angle mandibulaire s’est rétréci.

Tout au long de cette évolution, la transformation des dents s’est faite moins vite que celle de la structure osseuse. Elles n’ont pratiquement pas bougé au niveau des formes. En somme leur modification s’est faite dans un sens différent du reste du corps, elles ont gardé leur volume alors que les bases qui les supportent ont rétréci.

Le résultat de tous ces changements est dû au fait que l’homme ne mobilise plus toute sa force instinctive pour se nourrir, mais développe de plus en plus ses fonctions intellectuelles.

Le parodonte est une zone d’échange d’informations par l’intermédiaire de cellules, entre la dent et le corps. Il correspond au terrestre. Lorsqu’il est pathologique, les dents peuvent être mobiles. La mobilité est généralement due à un déséquilibre alimentaire,  à un stress, le tout pouvant se résumer à une impossibilité de « mordre la vie à pleines dents ».

La dent est composée d’émail, soit 95 % de minéral et 5 % d’organique (protéines). Plus le minéral est pur, plus il reflète la lumière. Ce qui met l’émail en liaison avec la conscience. La dentine, ou ivoire, est parcourue par des milliers de tubules à travers lesquels se font les échanges entre la pulpe et le corps. Elle est composée de 65 % de minéral et de 35 % d’organique. Elle correspond au corps éthérique.

La pulpe est située au cœur de la dent. Elle est composée de vaisseaux sanguins, de nerfs et d’un tissu organique. Elle est en relation avec l’émotionnel ou l’astral, comme l’eau et le sang.

Quand une dent nécessite un soin, pour connaître la qualité de l’énergie qui la traverse, on recherche le chakra avec lequel elle est en relation pathologique. Pour ce faire, on prend une partie ou la totalité de l’arcade dentaire, tel un arc de cercle, et on la projette sur les différents centres énergétiques ; Les incisives placées sur chaque centre énergétique permettent de positionner les autres dents selon un trajet bien déterminé ; les arcades dentaires dessinée sont considérés comme les zone réflexogènes situées sur les oreilles, le visage, les pieds. Le corps est un hologramme, ce qui est vu à un endroit existe en projection dans les différentes partie du corps, et y résonne ; une perturbation peut se manifester dans le sens ascendant et descendant.

Exemple : une molaire inférieure abîmée peut déclencher une sciatique, et une sciatique peut lancer une douleur au niveau de cette dent.

Pour connaître vos chakras, rejoignez ce lien : Fleches-7

http://devantsoi.forumgratuit.org/search?search_keywords=chakras

Les projections sur les chakras majeurs ou mineurs permettent de détecter des pathologies entre certaines dents de l’arcade et les parties du corps physique situées à l’intersection du trajet des projections.

Les chakras sont reliés au corps subtil, celui-ci étant la source du corps énergétique. Ceci peut s’expliquer si l’on considère le corps physique, le corps énergétique, ou corps subtil. Il comprend le corps éthérique, manifestation du corps physique ; la matière est chimique, physique, organisée elle devient organique avec manifestation du corps éthérique, sans corps éthérique les forces de décomposition entrent en jeu et la matière dite vivante, meurt.

Ensuite, les échanges entre le corps organique et l’extérieur ainsi qu’à l’intérieur de lui-même se font et le corps dit astral apparaît. Corps éthérique et corps astral font partie des végétaux et minéraux.

L’homme a une activité mentale donc un corps mental ; des émotions, un corps émotionnel ; une spiritualité, un corps spirituel. Ces corps ne sont pas séparés, mais interactif, la conscience en se développant fait la part des choses pour établir une harmonie, un équilibre de la personne.

par Francesca du blog http://othoharmonie.unblog.fr/

Publié dans Chemin spirituel, LECTURES Inspirantes | Pas de Commentaire »

Sur le Chemin de la Pensée

Posté par othoharmonie le 8 août 2015

 

regard-778995Pour comprendre le concept de la pensée, il faut connaître tout d’abord d’où provient cette pensée et où elle se situe dans le temps et l’espace. La pensée est invisible et elle se situe partout dans l’Univers autour de nous. Elle est omniprésente.

Comment cette pensée est-elle alors captée par l’homme ? Il faut savoir que nous avons 7 centres énergétiques que nous appelons « chakras » puisque ces centres marquent les points de croisement de nos énergies, nous pouvons les considérer comme des sceaux. Ces sept centres donc, constituent également une forme de réflecteurs, et l’homme est capable de faire revenir la pensée ou d’attirer la pensée vers ces centres énergétiques. L’être humain que nous sommes peut aussi capter cette pensée, car elle est magnétisée, en quelque sorte par les sept sceaux et elle y est attirée comme par un aimant.

Nous dirons que cette pensée entre par notre récepteur, ce septième sceau que nous appelons le sceau de la couronne. Le récepteur accepte cette pensée et l’analyse. C’est à ce moment que l’homme analyse une pensée comme étant positive ou négative. Il entre alors dans l’esprit binaire. Cet esprit binaire provient du fait que nous utilisons un tiers de notre cerveau….

Notre conscience envoie alors un signal qui cristallise une pensée ensuite reçue par notre récepteur, appelé « cerveau ». A partir de ce moment, c’est là que tout se joue car notre cerveau qui fonctionne à un tiers de sa capacité, a développé le concept binaire entre la pensée et le cerveau. La pensée est pure et entre de façon pure dans le cerveau, cependant, pour fonctionner notre cerveau nous fait entrer dans notre esprit binaire, nous devons être logique, avoir du sens, sans quoi, nous pensons être « insensés ».

L’esprit binaire a besoin d ‘une dualité, d’une sorte de polarité : le négatif, le positif. Notre esprit se balade alors entre le succès et l’échec, le pour et le contre, la santé et la maladie. Il est d’ailleurs inconcevable pour beaucoup d’entre-nous de penser que le succès pourrait être omniprésent, sans l’échec.

L’esprit binaire se balance donc entre le positif et le négatif. L’homme puisqu’il pense de cette façon, peut tendre vers la pensée positive, mais pour tendre vers cette pensée positive, il doit avoir connu une pensée négative sans quoi il ne pourrait connaître l’opposé, soit le positif. Alors il analyse et encore une fois, se balance entre le vrai et le faux, le passé et le futur, le positif et le négatif. Il est régit par cette force. A partir de ce moment, l’homme agit selon sa pensée analysée. Il manifeste alors ses expériences dans la réalité, dans tous ses gestes quotidiens et dans tout ce qu’il choisit de vivre, en accord avec sa pensée positive et négative.

Sur notre plan, il y a une vague de pensées positives… la pensée à l’état pur, n’est ni positive, ni négative, la pensée est seulement « pensée. La force divine est pure  et ne se balance pas entre vrai et le faux puisqu’elle est pure. Mais comment découvrir cette force ? Tout simplement en regardant à l’intérieur de vous.

Lorsque l’homme pourra entretenir une seule pensée, une pensée pure, divine, il pourra créer de fantastiques réalités. Non pas parce qu’il entretient une pensée positive, mais parce qu’il entretient une pensée divine qui provient de l’intérieur de soi, qui est le tout et l’homme peut manifester cette pensée à l’état pur.

Pour qu’une pensée se cristallise, pour qu’un désir se manifeste, l’homme doit fixer un point « X » dans son esprit et voir, en image, cette pensée déjà concrétisée. Il doit voir dans son esprit cette image, soit le produit final qu’il désir obtenir. Il doit garder cette image et en même temps, entretenir cette pensée, ce désir dans son esprit. Donc, pensée et image peuvent créer une manifestation dans notre réalité. L’homme a de la difficulté à entretenir image et pensée au même moment, ceci est causé par le balancement de son esprit que l’on pourrait appeler « doute ».

Ce doute est fortement entretenu par l’homme et ce doute provient encore une fois de l’esprit binaire qui se balance et se balance, puisque l’homme connaît seulement un point « A » et un point « B », c’est à dire le positif et le négatif. Il croit devoir connaître le négatif, le point A, avant de connaître le positif, le point B, ce pourquoi il rate souvent sa cible. Alors que ce n’est pas seulement une question d’équilibre entre positif et le négatif mais c’est plutôt une question de reconnaissance de sa propre divinité et de sa confiance en lui. 

Une fois que l’humanité aura goûté aux saveurs infinies de sa personnalité, il connaîtra l’autre dimension. Et pour goûter à ces saveurs infinies, il faut d’abord affirmer et reconnaître que l’homme est divin, voilà une première porte à franchir et ensuite l’homme peut expérimenter sa propre divinité, son infinité.

La pensée régit toutes les parties de notre corps. Elle actionne les mouvements de notre corps, la pensée actionne une force en nous que l’on appelle « énergie » et cette énergie se traduit en termes physiques. Notre fonctionnement corporel et notre création de chaque expérience nous permettent d’expérimenter dans l’action, mais là, il y aune différence entre une action et une réaction. Donc l’homme qui utilise un tiers de son cerveau ne peut que « réagir » à cette force qu’est la pensée et non pas « agir » avec la pensée. Cependant, l’homme peut transcender cette réaction et connaître l’action, en coopérant avec cette force pure, avec la pensée et ainsi actionner les forces qui se manifesteront dans son quotidien, dans toutes ses expériences.

On parle fréquemment de « forme-pensée », et une forme-pensée doit être pensée d’abord, avant de prendre forme. Une forme-pensée provient du même récepteur et prend forme dans notre quotidien. Donc cette forme est la manifestation de cette pensée, qu’elle soit matérielle ou spirituelle. Une pensée prend forme dans la pensée, et la forme prend forme dans la pensée. Sans pensée, nous ne pouvons régir et mouvoir notre corps, la pensée est infinie, partout, puissante, sans limite.

Bien évidemment, pour manifester toute forme de pensée dans notre réalité, il fait avoir la volonté sans quoi cette pensée ne peut prendre forme. La volonté en d’autres termes, pousse, actionne vers l’extérieur la pensée pour se manifester dans notre réalité, puisque l’homme a besoin d’expérimenter, de voir, de toucher, d’entendre de goût et de sentir pour recevoir la connaissance.

Soyons responsables de nos pensées… toute personne a une volonté, même si parfois on entend dire : « Non, ne n’ai pas voulu cette expérience dans ma vie »… Mais qui d’autre a créé cette expérience ? Une force extérieure ? IMPOSSIBLE !…  Il n’existe pas d’erreur de parcours, il n’existe que des expériences, lesquelles nous apportent les émotions nécessaires pour devenir SAGESSE.

Voilà le chemin de la noble vertu du Maître que nous deviendrons.

Source : Francesca du blog http://othoharmonie.unblog.fr/

Publié dans Penserie, TRANSFORMATION INTERIEURE, Travail sur soi ! | Pas de Commentaire »

12
 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...