• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 5 août 2015

L’être humain divin fut créé par dessein sacré

Posté par othoharmonie le 5 août 2015

 

téléchargementPendant des milliards d’années, le développement de la vie terrestre constituait la préparation de Gaia à l’apparition de l’humanité, une humanité définie par la divinité et non par l’évolution. Il y a eu au moins quatre tentatives de naissance de la vie sur la planète et la dernière n’a réussi que grâce à l’existence de la photosynthèse. L’humanité est apparue tardivement pour deux raisons. Premièrement, il fallait d’abord que le système solaire se stabilise, que tous les astéroïdes et toutes les comètes aient trouvé leur orbite et ne puissent plus frapper la Terre. Deuxièmement, il fallait aussi attendre que les Pléiadiens soient prêts à nous ensemencer de leur divinité.

La Terre est donc très vieille, mais l’humanité ne l’est pas. La connaissance a pénétré chez les humains lorsque la planète fut touchée par dessein sacré, ce que kryeon décrit ainsi :

« par dessein sacré, cette planète fut visitée sur un mode quantique par des créatures éclairées qui n’étaient pas des anges. Il est difficile de décrire ce qui s’est passé, mais cela s’est réellement passé. Sachez que la vie abonde dans l’Univers, dont vos leçons font partie. Il existe des créatures biologiques sur des planètes comme la vôtre, qui ont une atmosphère comme la vôtre, mais où il n’y a pas de guerre. Ces créatures vivent à l’état quantique et savent toutes pourquoi elles sont là. Elles forment des sociétés deux fois plus vieilles que la Terre.

Un tel groupe qui existait alors et qui existe toujours, à des années-lumière de votre planète, a quand même pu y venir facilement et planter les germes du sacré dans votre ADN. Ils avaient la permission de le faire, avec l’accord de tous les êtres angéliques de l’Univers. Ce ne fut pas un accident ni une affaire conquête. Ce fut une œuvre d’Amour….

Il est difficile de décrire en termes tridimensionnels ce qu’ils ont donné à cette planète. Utilisant les attributs d leur état quantique, ils ont fait don à l’humanité de deux couches d’ADN supplémentaires. Ils ne l’ont fait qu’à l’une des vingt-six sortes d’humains qui existaient alors car elle était la seule qui fut prête à recevoir ce cadeau. »

(Canalisation de Kryeon intitulée « L’histoire de l’humanité, donnée en méditerranée occidentale lors de la huitième croisière annuelle de Kryeon, en août/septembre 2007).

Selon Kryeon, l’être humain divin fut créé par dessein sacré, et les parents de l’humanité sont les Pléiadiens venus de la constellation des Sept Sœurs. Au cours des ans, Kryeon a livré de l’information sur le moment où cet ensemencement de la planète a eu lieu, mais les dates semblaient parfois contradictoires. Lors d’une récente canalisation, toutefois, sur un bateau de croisière ancré dans un port hawaïïen, il a clarifié les choses :

« Salutations, très chers, Je suis Kryeon, du Service magnétique. Mon partenaire Lee Carroll n’a aucune raison d’être anxieux avant une canalisation comme celle-ci. Il s’est déjà assis dans ce fauteuil des centaines fois pour utiliser le portail par lequel son soi supérieur livre un message clair qui lui est très familier. Et pourtant il est anxieux, comme il l’est chaque fois qu’il se retrouve à l’ombre de la Montagne Lémurienne (Hawaïï). Il reconnaît cette énergie, sans toutefois reconnaître ce qui est caché dans son akash.

L’énergie présente ici est donc mûre pour l’information que je désire vous apporter, et mon partenaire n’est nerveux que parce qu’il est chez lui en ce lieu d’où proviennent ses plus lointains souvenirs akashiques. Premièrement, nous sommes sur l’eau. Cependant, dans cette situation particulière [le bateau est amarré], nous ne nous déplaçons pas. Les canalisations précédentes qui ont eu lieu sur ce bateau ont été plus faciles pour mon partenaire parce que lui et son auditoire se déplaçaient [le bateau voguait]. Rien du tout ne les rattachait à la terre [le bateau n’était pas lié au continent]. Or, ici et maintenant, même si vous êtes à l’ancre et que vous flottez, il est dichotomique que vous soyez ainsi rattachés à la terre dans la présence « statique » de la grille cristalline. Cette combinaison crée une énergie unique car l’eau est réflectrice et l’énergie l’est donc également.

Il s’agit aujourd’hui d’une énergie reflétant le passé, reflétant l’histoire, vous reflétant ainsi que le rôle que vous avez peut-être joué en cet endroit où vous vous trouvez littéralement « à l’ombre des montagnes lémuriennes ». Une anomalie géologique que vous appelez un point chaud [l’attribut de la chaine de montagnes hawaïïenne] a créé un renflement dans la croûte terrestre, faisant s’élever cette montagne suffisamment pour que les sommets que vous appelez aujourd’hui l’archipel d’Hawaïï soient toujours recouverts de neige et de glace. Il s’est même formé des glaciers ici, en Lémurie [jusqu’à neuf mille mètres de hauteur], et c’est au sommet de ces montagnes que l’on accomplissait le travail sacré. La température était loin d’être tropicale comme elle l’est maintenant. A l’époque il faisait FROID.

kryeonAMon partenaire obtient donc maintenant de l’information personnelle qu’il ne connaissait pas. C’est peut-être la raison de son appréhension. Il n’aime pas le froid, même à ce jour. Il a choisi de vivre dans ces régions, littéralement en des centaines d’existences, afin de ne plus jamais se retrouver en situation de subir des hivers rigoureux. Il connaît ses existences qui lui ont été révélés par des lecteurs [ceux qui lisent dans les vies antérieures], il sait où il  a vécu et ce qu’il a fait, et il connaît même sa prochaine existence. Dans aucune de ses vies, il n’y avait d’hiver, à cause de ce qui s’est passé ici même [en Lémurie].

Mon partenaire assis dans ce fauteuil, ce Lémurien que vous regardez en ce moment, était alors un messager. En Lémurie, le métier de messager consistait à monter constamment sur ces sommets pour y porter des messages car c’était le seul moyen de communication. Il avait donc toujours froid. Aujourd’hui, il y a des endroits sur ces îles où il n’est jamais allé, précisément pour cette raison. Les chemins lui rappellent trop de mauvais souvenirs conservés dans on Akash depuis l’époque lémurienne. Vous savez donc maintenant pourquoi il aime tant les pays chauds.

Channeling retranscrit par Francesca http://othoharmonie.unblog.fr/

Publié dans Channeling | Pas de Commentaire »

Dissiper les nuages du matérialisme

Posté par othoharmonie le 5 août 2015

 

La pensée noosphérique n’est pas une pensée matérialiste. Voilà un point fondamental. Par sa nature même, la noosphère est un organe planétaire mental/spirituel de la quatrième dimension. Il s’agit de l’organe de l’évolution mentale/spirituelle de la planète en lien avec l’étoile qui l’accueille. C’est une perception ou un point de vue radicalement différent du système de pensée actuel. Vous pouvez difficilement évoquer les deux dans un même souffle.

le matérialisme

Lorsque nous parlons de l’histoire cosmique, nous évoquons l’empreinte du champ universel de l’intelligence reconnu comme l’ensemble d’un ordre au sein de la noosphère qui informe les plaques de la banque psi. C’est seulement à cette époque-là dans le temps que nous pouvions vraiment parvenir à l’histoire cosmique.

La cybersphère est le système d’intelligence produit par la technologie de l’information électronique et artificielle, à savoir Internet, et dépendant de cette technologie. La cybersphère est une ombre primitive de la noosphère. Il s’agit d’une sphère planétaire, mais elle demeure encore seulement une ombre, car elle ne possède pas la véritable essence lumineuse du système de pensée noosphérique. Cette cybersphère, contenue dans la technosphère, fournit de nos jours le tissu de connexions du système de croyances et du concept mondial. Par métaphore, nous pourrions comparer le concept du monde actuel à un énorme nuage qui recouvrirait la planète et serait maintenu par un système de croyances totalement matérialiste. Plus ce système de croyances perdure, plus cette couverture nuageuse s’intensifie, mais cela ne signifie pas que la lumineuse stratosphère noosphérique ne se trouve pas au-dessus. En effet, la noosphère est toujours à, quelle que soit la couverture nuageuse.

La désillusion de ce système de croyances matérialiste qui provoque cette couverture nuageuse est l’objectif de l’histoire cosmique. Ce n’est qu’à ce moment-là que le champ mental clarifié de l’humain pourra éclater au grand jour comme le champ mental planétaire. Jusqu’à la dissolution de la couverture nuageuse ou du système de croyances, l’appareil qui maintient ce système se transformera et sera transmuté et dissous afin qu’il ne reste plus que la noosphère.

Dissoudre le système de croyances matérialiste pourrait apparaître à certains esprits comme une tâche plutôt impossible, tout comme les plus fervents cyniques matérialistes affirmeraient qu’il est impossible de changer de calendrier. Ils disent cela parce qu’ils croient vraiment que vous ne pourrez jamais dissoudre ce système de croyances. Toute personne qui croit au Nouveau Temps et au changement de calendrier se heurtera à ce type de réponse de nombreuses fois.

Le mouvement de paix pour le changement de calendrier est comme une petite pousse ou un germe. Derrière cette pousse ou ce germe se trouve un rayon de lumière qui s’immisce dans le dense système de croyances matérialiste. Et derrière ce rayon de lumière se trouve en fait l’ensemble de l’élaboration des concepts et structures du principe qui constitue l’histoire cosmique.

Ce système de croyances matérialiste a accompagné l’espèce humaine depuis le début du cycle de l’histoire. En fait, nous pourrions dire que le système de croyances matérialiste est ce qui a créé le cycle de l’histoire humaine. Plus le cycle de l’histoire se rapproche du moment présent, plus le potentiel de compréhension de la réalité de l’histoire cosmique s’obscurcit. Dans les principales annales de la pensée religieuse et spirituelle – dans les plus grandes civilisations – il y a toujours eu une certaine compréhension de l’histoire cosmique. Tous les systèmes de croyances qui ont développé une vision concernant l’Absolu ou Dieu en tant que Réalité ultime, ou toute autre idée sur l’existence d’un Absolu ou d’une Réalité ultime, comme le Dharmakaya de Bouddha, touchent des principes de l’histoire cosmique.

Malheureusement, ces points de vue sont devenus tellement ésotériques qu’ils sont aussi devenus invisibles et finalement inexistants à mesure que le processus de l’histoire humaine matérialiste progressait. Lorsque nous parlons de l’histoire humaine et de la manière dont elle est écrite dans tous les manuels scolaires, nous faisons référence à l’histoire et à l’essor du matérialisme humain par le truchement de forces politiques en compétition appelées empires. Ces empires se sont bâtis sur des principes d’avidité et de cupidité. Ils reposent sur la croyance en la faiblesse de l’être humain et en la prédisposition de la nature humaine pour la cupidité. Dans ce système de croyances limité, rien ne peut stopper la cupidité de l’être humain, si ce n’est un frein à ses instincts avides en créant des structures politiques comme la démocratie. Ces structures sont censées tenir à distance les affreux aspects de la nature humaine, mais en réalité elles ne font que les encourager, car tout le système repose sur le mensonge. Le système de croyances qui prétend que les humains sont par nature mauvais et indignes de confiance crée un monde de peur et de défiance, de guerre et de terrorisme. Telle est la définition du concept mondial dominant appelé matérialisme historique.

Afin de détruire le matérialisme historique à la base du concept mondial actuel, nous devons distinguer ce qui constitue l’opposé du matérialisme, c’est à dire la réalité spirituelle. Le matérialisme est simplement une singulière exception sur le terrain de la réalité spirituelle qui constitue le terrain de toute chose. Ainsi, comme le terrain de la réalité est spirituel, le matérialisme devrait finir par stagner. Toutefois, cette vérité n’atténue pas le problème du concept matérialiste dominant dans le monde.

cerveau dans la loi du temps

Il est important de comprendre que cette conception du monde matérialiste est relative, qu’elle caractérise ce cycle auquel nous faisons référence sous le nom d’histoire humaine, et qu’elle est purement destinée à tester l’âme humaine. Réussir ce test consiste à revenir à un point de vue purement spirituel qui considère que le costume de la réalité est sacré, que l’univers recèle une paternité divine et que l’âme existe et porte en elle ‘inscription de Dieu : « Souviens-toi de moi ».

Pour détruire les racines du système de croyances dominant, vous devez vous engager avec détermination dans un point de vue spirituellement supérieur. Il y a eu, et il a toujours, divers points de vue spirituels qui visent cette direction, mais aucun d’eux n’a pu détruire l’intégralité du concept mondial. Au contraire, ils ont été assiégés jusqu’à devenir une partie de cette vision mondiale où chacun est contraint, d’une manière ou d’une autre, d’embrasser ce concept technosphérique matérialiste d’où n’apparaît aucune issu. Par conséquent, l’introduction d’un nouveau point de vue spirituel est obligatoire. Il doit être accompagné d’une formulation supérieure de la connaissance de l’humain planétaire, et c’est ici qu’entre en scène l’histoire cosmique.

Je vous conseille de lire le livre : de José Arguelles / Valum Votan / Stéphanie South / Reine Rouge

– LE LIVRE DU TRONE retranscrit par Francesca http://othoharmonie.unblog.fr/    

Publié dans En 2012-2013 et après 2016, LECTURES Inspirantes | Pas de Commentaire »

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...