• Accueil
  • > Archives pour janvier 2016

La femme est une locomotive

Posté par othoharmonie le 6 janvier 2016

ILESA

Spirituellement en avance sur l’homme, elle a une plus grande compréhension de la vie.
Elle incarne le futur dans son ventre et pousse aux changements et à la paix constamment.
Si l’homme a des arguments intellectuels, elle sent avec son instinct, avec ses tripes et a souvent raison.

Ne dit-on pas que derrière un homme important, il y a toujours une femme qui veille au grain ?
L’homme a besoin d’être stimulé par la femme qui le secoue régulièrement.
Et la femme apprend à avancer malgré cet homme qui traîne les pieds.

Le cycle d’action d’une femme est sur un mois (la femme et la lune), lui un an. Ils sont complémentaires, il prend plus le temps de la réflexion, elle est plus fonceuse.
Les conflits sont normaux dans une relation et c’est génial car c’est là que les deux protagonistes en apprennent le plus sur la vie et sur eux-mêmes.

En formant un couple, que cherche-on ?
Ce que l’on n’a pas, ce que l’on doit développer.
Elle recherche l’affection, lui le sexe. Il cherche la performance, ( C’est lui qui a eu la plus grosse truite ! ) ça la fait rire. Elle va trop vite, il prend son temps. Elle changerait le canapé chaque mois, lui jamais. Elle prend la vie trop au sérieux, il joue, il blague…
Et l’inverse parfois…

Les relations sont donc difficiles, il y a des décalages importants, des attentes différentes, les déséquilibres sont normaux. Je ne dois pas m’attendre  à ce que l’autre fonctionne comme moi.  Si j’accepte cet état de fait, alors toutes mes relations s’apaisent.

Encore un exemple : ELLE se plaint toujours qu’il ne parle pas. Mais LUI n’a rien à dire et ne comprend pas pourquoi il faudrait parler !
Juste un truc entre nous : Plus la femme accepte qu’il ne parle pas, plus il va parler.
Et aussi, plus elle se tait, plus il parle.

Dans le Tao, la femme fait grandir la conscience de l’humanité, l’homme la soutient et l’aide à mettre en place, à incarner, à concrétiser le langage du Cœur de celle-ci.

 « La femme est l’avenir de l’homme » chantait Jean Ferrat.

Tiré de l’enseignement donné au Cercle Taoïste Lyon

Publié dans Etat d'être, Humeur, LECTURES Inspirantes | Pas de Commentaire »

INTERDIMENSIONALITÉ DÉROUTANTE

Posté par othoharmonie le 5 janvier 2016

Sans titre4Toutes les choses sont connues comme des potentiels dans le « présent ». Cependant, les potentiels sont aussi vus comme si tout se manifestait en même temps. Ce n’est pas quelque chose de facile à comprendre. Pouvez-vous concevoir un cercle d’influence, peut-être comme l’intérieur d’un ballon géant au milieu duquel vous êtes assis? Autour de vous, vous pouvez voir tous les potentiels de toutes les choses qui ont déjà été, qui sont ou qui pourraient être, sur la surface intérieure. En effet, les potentiels du passé sont autant là, et quand nous disons « potentiels du passé », ce n’est pas une erreur. Qu’est-ce que le passé, en fait, qu’une illusion qui vous donne une perception de l’endroit où vous êtes dans le présent? En plus, la raison pour laquelle cela se situe dans un cercle, c’est parce que tout cela combine continuellement tous les points… ne se terminant jamais, et sans aucun point d’origine ou de terminaison.

« Kryeon, le passé n’est pas une illusion… il a eu lieu! », pourriez-vous dire. Nous disons ceci: Quand le passé « a eu lieu », où étiez-vous? La réponse est que vous étiez au même endroit où vous êtes maintenant. Il ne s’est passé qu’un instant de vraie réalité – celle qui est dans vos yeux qui se déplacent entre ces mots maintenant. Les mots du prochain paragraphe ne sont pas encore là parce qu’ils sont dans le futur. Mais ils existent tous les deux, n’est-ce pas?

Voici la vérité: Votre « véritable » réalité est celle de tous les mots que vous venez juste de lire, ceux que vous lisez présentement et ceux qui vont suivre. S’il en est ainsi, alors, ils sont tous égaux dans votre expérience de lecture, mais les quelques phrases que vous venez de lire ont seulement aidé à mettre en place les phrases suivantes que vous lisez présentement et celles que vous allez lire ensuite. C’est un cercle logique, et c’est en dehors du « temps » linéaire. Donc, même si quelque chose pourrait s’être réellement « produit » dans votre cercle de réalité, cela est toujours « actif » dans votre influence de contrôle, à savoir, comment vous vous sentez par rapport à cela et ce que vous faites par rapport à cela, basé sur vos impressions. Donc, tout cela fait partie de votre co-création. Le passé n’est pas coulé dans le ciment. Au lieu de cela, il y a une mise en place qui vous amène là où vous êtes, et cela fait encore partie de votre expérience du « maintenant ». Quand vous changez votre « maintenant », vous changez aussi la mise en place, le passé.

Par exemple, disons que vous lisez quelque chose d’ahurissant et de renversant dans les mots que vous avez en face de vous. Cela ne peut pas être défait. C’est arrivé. Vous avez réellement lu ces mots. La « lecture des mots » est le véritable passé linéaire. Plus tard, dans les paragraphes suivants, il y a des affirmations qui vous disent ce qui s’est réellement passé en ce qui concerne l’information ahurissante. Vous relaxez. « Oh! … maintenant, je comprends », et vous souriez. Cela ne vous dérange plus, donc… vous avez juste changé le passé! Le fait que vous ayez lu les mots n’a pas changé, mais votre attitude « présente » envers ces mots a changé. C’est une métaphore linéaire très pauvre pour un concept interdimensionnel, mais c’est le mieux que nous puissions faire pour vous aider à comprendre que votre entière réalité pourra être changée quand vous le souhaiterez.

Chère famille, nous continuons tous à s’asseoir dans ce ballon, jetant un regard aux potentiels… chacun d’entre nous, incluant votre groupe de soutien. Ce que vous ne comprenez pas, c’est cette partie de « vous » qui est toujours avec nous! Nous sommes plus près que des frères et soeurs. Nous sommes « en amour » les uns avec les autres, reliés les uns aux autres de façons que Dieu seul peut comprendre.

Où êtes-vous réellement? Quelle part de maîtrise recevez-vous, cher être humain? Comprenez-vous qu’il y a seulement une partie de vous sur cette planète qui fait le travail? Les autres parties sont toujours dans la bulle, avec tout ce qui reste de vous… co-créant, planifiant, et mettant en place les instructions de l’énergie du boss – la partie de vous qui marche sur la terre dans la dualité.

Par KRYEON – Extraits du channeling LES PERCEPTIONS DE LA MAÎTRISE – II, sur le blog de Francesca  http://othoharmonie.unblog.fr/

Publié dans En 2012-2013 et après 2016, Expériences, Nouvelle conscience | Pas de Commentaire »

La fin du stade de l’ego pour les artisans de Lumière

Posté par othoharmonie le 5 janvier 2016

 

Les guerres intergalactiques étaient dans une impasse avant que la terre n’entre en jeu. Lorsque la bataille s’est renouvelée sur la terre, elle s’est réellement transférée à la terre. Avec ce transfert, quelque chose a commencé à changer dans la conscience galactique. Le temps des guerres galactiques était fini.

Bien qu’elles soient restées activement concernées par l’humanité et la terre, les âmes galactiques se sont lentement retirées dans un rôle d’observatrices. Dans ce rôle, elles ont commencé à prendre conscience d’une sorte de fatigue particulière dans leur être. Elles se sentaient vides. Alors que les combats et les batailles se poursuivaient, celles-ci ne les fascinaient plus autant qu’autrefois. Elles ont commencé à se poser des questions philosophiques telles que: Quel est le sens de ma vie? Pourquoi je me bats tout le temps? Le pouvoir me rend-il vraiment heureuse? En se posant ces questions, leur lassitude de la guerre se renforçait.

Sans titre1

Les guerriers galactiques atteignaient graduellement la fin de leur stade de l’ego. A leur insu, ils avaient transféré l’énergie de l’ego et de la lutte pour le pouvoir à la terre, lieu énergétiquement ouvert à cette énergie. A cette époque, les âmes humaines commençaient juste à explorer le stade de conscience de l’ego.

Dans la conscience des guerriers galactiques, un certain espace s’est créé: un espace pour le doute, la réflexion. Ils sont entrés dans une phase de transformation, que nous décrirons en distinguant les étapes suivantes:

  1. Etre insatisfait de ce qu’une conscience fondée sur l’ego peut offrir, aspirer à « autre chose »: Le début de la fin.
  2. Prendre conscience de ses attaches à une conscience fondée sur l’ego, reconnaître et se libérer des émotions et des pensées qui les accompagnent: Le milieu de la fin.
  3. Laisser mourir en soi les vieilles énergies fondées sur l’ego, se débarrasser du cocon, devenir son nouveau soi: La fin de la fin.
  4. L’éveil d’une conscience fondée sur le coeur, motivée par l’amour et la liberté; aider les autres à faire la transition.

Ces quatre étapes marquent la transition d’une conscience fondée sur l’ego à celle qui est fondée sur le coeur.

Souvenez-vous bien que la terre et l’humanité ainsi que les royaumes galactiques traversent cette phase, mais pas en même temps.

La planète terre entre maintenant dans la troisième étape. Nombre d’entre vous, les artisans de Lumière, sont aussi à cette troisième étape, en phase avec le processus intérieur de la terre. Certains se battent encore avec la seconde étape, et quelques-uns sont déjà parvenus à la quatrième et goûtent les délices de la joie véritable et de l’inspiration.

De grandes parts de l’humanité, toutefois, ne désirent pas du tout se libérer de la conscience fondée sur l’ego. Elles ne sont pas encore entrées dans la première étape de la phase de transition. Ce n’est pas quelque chose à juger, à critiquer ou plaindre. Voyez plutôt cela comme un processus naturel tel que la croissance d’une plante. Vous ne jugez pas une fleur pour être en bouton au lieu d’être en pleine floraison. Essayez de voir cela sous cet angle. Porter des jugements moraux sur les effets destructeurs de la conscience fondée sur l’ego dans votre monde provient d’un manque de compréhension des dynamismes spirituels. De plus, cela affaiblit vos forces, puisque la colère et la frustration que vous ressentez parfois en regardant les nouvelles ou en lisant vos journaux ne peuvent pas être transformées en quelque chose de constructif. Cela ne fait que vous épuiser et abaisser votre taux vibratoire. Essayez de voir les choses avec un peu de recul, en ayant confiance. Essayez de ressentir intuitivement les courants souterrains de la conscience collective, ce que vous ne lisez ni n’entendez dans les medias.

Cela n’a aucun sens d’essayer de changer des âmes encore prisonnières de la réalité de la conscience fondée sur l’ego. Elles ne veulent pas de votre aide, puisqu’elles ne sont pas encore ouvertes aux énergies fondées sur le coeur que vous, les artisans de Lumière, souhaitez partager avec elles. Même si à vos yeux, elles semblent avoir besoin d’aide, aussi longtemps qu’elles n’en veulent pas, c’est qu’elles n’en ont pas besoin. C’est aussi simple.

Les artisans de Lumière sont très enclins à donner et à aider, mais ils y perdent souvent leur capacité de discernement. Cela provoque un gaspillage d’énergie et peut résulter pour eux en doute de soi et en déception. S’il vous plaît, utilisez ici votre capacité de discernement, car le désir d’aider peut tragiquement devenir un piège pour les artisans de Lumière et les empêcher d’achever réellement la troisième étape de la transition. (La notion d’aide est explicitée plus loin et dans le message « Pièges sur la voie du guérisseur », 2ème partie).

Nous allons maintenant conclure notre description des artisans de Lumière à la fin de leur stade de l’ego. Comme nous l’avons vu, en ce temps-là vous, parmi d’autres empires galactiques, avez interféré avec l’humanité alors que l’être humain moderne prenait forme. A mesure que vous avez commencé à jouer un rôle d’observateurs, vous vous êtes lassés de combattre.

Le pouvoir que vous aviez si longtemps cherché avait eu pour résultat un type de domination qui anéantissait les qualités uniques et individuelles de ce que vous dominiez. Ainsi, rien de nouveau ne pouvait entrer dans votre réalité. Vous tuiez tout ce qui était « autre ». Ce mode de fonctionnement avait rendu votre réalité statique et prévisible au bout d’un certain temps. Lorsque vous avez pris conscience de la vacuité du combat pour le pouvoir, votre conscience s’est ouverte à de nouvelles possibilités. Une aspiration est née pour autre chose.

Vous aviez achevé la première étape de la transition vers une conscience fondée sur le coeur. Les énergies de l’ego, qui avaient régné librement pendant des éons, s’étaient calmées et libéraient un espace pour autre chose. Dans votre coeur, une nouvelle énergie s’était éveillée, comme une tendre fleur. Une voix subtile et calme commençait à vous parler de votre foyer, un lieu que vous aviez connu autrefois mais dont vous aviez perdu la trace en chemin. Vous ressentiez de la nostalgie.

Tout comme les âmes de la terre, vous aviez fait l’expérience autrefois de l’état océanique d’unité d’où toute âme est originaire. Graduellement, vous aviez évolué à partir de cet océan en unités individuelles de conscience. « Ces petites âmes » que vous étiez alors avaient un grand appétit d’exploration, tout en gardant en elles le souvenir douloureux d’un paradis qu’elles avaient dû laisser derrière elles.

Plus tard, lorsque vous êtes passées au stade de la conscience de l’ego, cette douleur était encore présente en vous. Pour l’essentiel, ce que vous avez essayé de faire a été de remplir cette place vide avec le pouvoir. Vous avez cherché à vous combler en jouant le jeu du combat et de la conquête.

Le pouvoir est l’énergie qui s’oppose le plus à l’unité. En exerçant le pouvoir, vous vous isolez de l’autre. En luttant pour le pouvoir, vous vous éloignez encore plus de votre foyer: la conscience de l’unité. Le fait que le pouvoir vous éloigne de votre foyer au lieu de vous en rapprocher vous était caché pendant longtemps, puisque le pouvoir est fortement entremêlé d’illusion. Le pouvoir peut facilement cacher son vrai visage pour une âme naïve et inexpérimentée. Il crée l’illusion de l’abondance, de la plénitude, de la reconnaissance et même de l’amour. Le stade de l’ego est une exploration sans restriction de l’étendue du pouvoir: gagner, perdre, lutter, dominer, manipuler, être l’offenseur et la victime.

Au niveau intérieur, l’âme est déchirée à ce stade. Le stade de l’ego provoque une attaque contre l’intégrité de l’âme. Par intégrité, nous voulons dire l’unité naturelle et l’intégralité de l’âme. En passant au stade de l’ego, l’âme entre dans un état de schizophrénie. Elle perd son innocence. D’un côté, elle se bat et conquiert; de l’autre, elle réalise que c’est mal d’endommager et de détruire d’autres êtres vivants. Ce n’est pas mal selon une loi objective ou un juge. Mais l’âme réalise subconsciemment qu’elle fait quelque chose qui s’oppose à sa nature divine. C’est dans la nature de son essence divine de créer et de donner la vie. Lorsque l’âme fonctionne sur un désir de pouvoir personnel, au fond d’elle naît un sentiment de culpabilité. Là encore, ce n’est pas un verdict extérieur qui proclame qu’elle est coupable. C’est l’âme qui réalise qu’elle perd son innocence et sa pureté. Tandis que l’âme poursuit sa quête de pouvoir sur le plan extérieur, un sentiment croissant d’indignité la dévore de l’intérieur.

Le stade de la conscience fondée sur l’ego est un stade naturel dans le voyage de l’âme. En fait, il concerne la pleine exploration d’un aspect de l’être de l’âme: la volonté. Votre volonté constitue le pont entre le monde intérieur et l’extérieur. La volonté est cette part de vous qui focalise l’énergie de votre âme dans le monde matériel. La volonté peut être inspirée par le désir du pouvoir ou par celui de l’unité. Cela dépend de l’état de votre conscience intérieure. Lorsqu’une âme atteint la fin du stade de l’ego, la volonté devient de plus en plus une extension du coeur. L’ego ou la volonté personnelle ne sont pas détruits, mais s’écoulent en accord avec la sagesse du coeur et son inspiration. A ce point, l’ego accepte joyeusement le coeur comme guide spirituel. L’intégralité naturelle de l’âme est restaurée.

Quand vous, les âmes d’artisans de Lumière, êtes arrivées à la deuxième étape de cette transition, vous avez ressenti le désir sincère de rectifier ce que vous aviez fait de mal sur la terre. Vous avez réalisé que vous aviez maltraité les êtres humains vivant sur la terre et que vous aviez empêché la libre expression et le développement des âmes de la terre. Vous avez réalisé que vous aviez violé la vie en essayant de la manipuler et de la contrôler selon vos besoins. Vous avez voulu libérer les êtres humains des chaînes de la peur et des restrictions qui avaient apporté beaucoup d’obscurité dans leurs vies, et vous avez eu le sentiment que vous pourriez accomplir le plus à cet égard en vous incarnant vous-mêmes dans des corps humains. Vous vous êtes donc incarnées dans des corps humains, dont vous aviez vous-mêmes participé à la création de la génétique, pour transformer de l’intérieur vos créations. Les âmes qui sont venues sur la terre avec cette mission avaient l’intention de répandre la Lumière dans les créations qu’elles avaient manipulées.

C’est à cause de cela qu’on les appelle « artisans de Lumière ». Vous avez pris la décision d’agir ainsi et de vous embarquer dans toute une série de vies terrestres, sous l’impulsion d’un sentiment nouveau de responsabilité ainsi que du désir sincère de prendre sur vous ce fardeau karmique, de façon à être pleinement capables de vous libérer du passé.

Pamela Kribbe www.jeshua.net/fr web Jeshua Challelings, « L’Artisan de Lumière II » SUR LE BLOG de Francesca http://othoharmonie.unblog.fr/

Publié dans En 2012-2013 et après 2016, LECTURES Inspirantes, UNE TERRE D'ALLIANCE | 1 Commentaire »

QUESTION : Qu’est-ce que la jalousie?

Posté par othoharmonie le 2 janvier 2016

 

 Jalousie

    KRISHNAMURTI : La jalousie suppose d’être insatisfait de ce qu’on est et d’envier les autres, n’est-ce pas? L’insatisfaction par rapport à soi-même est le commencement même de l’envie. Vous voulez ressembler à quelqu’un d’autre qui a plus de connaissances, ou qui est plus beau, ou qui a une plus grande maison, plus de pouvoir, une meilleure situation que vous. Vous voulez être plus vertueux, vous voulez savoir comment méditer mieux, vous voulez accéder à Dieu, vous voulez être autre que vous n’êtes, vous êtes donc envieux, jaloux. Comprendre ce que l’on est extrêmement difficile, parce que cela suppose d’être totalement libéré de tout désir de changer ce que l’on est en quelque chose d’autre. Le désir de se changer engendre l’envie, la jalousie, alors que la compréhension de ce que l’on est suscite une transformation de cet état. Mais voyez-vous, toute votre éducation vous incite à vouloir être différent de ce que vous êtes. Lorsque vous êtes jaloux, on vous dit: « Voyons, ne sois pas jaloux, c’est affreux! » Vous vous efforcez donc de ne pas être jaloux. Mais cet effort même fait partie de la jalousie, car vous voulez être différent. Une belle rose est une belle rose, un point c’est tout. Mais nous, les humains, nous avons reçu en partage la capacité de penser, et nous pensons mal. Savoir comment penser requiert énormément de pénétration, de compréhension, mais savoir quoi penser est comparativement facile.

 

Or notre éducation actuelle consiste à nous dire quoi penser, elle ne nous apprend pas comment penser, comment explorer, pénétrer les choses ; et ce n’est que lorsque le professeur autant que l’élève savent comment penser que l’école est digne de ce nom.

 

KRISHNAMURTI – LE SENS DU BONHEUR 

Publié dans SAGESSE, UNE TERRE D'ALLIANCE | Pas de Commentaire »

POURQUOI UTILISER LA SYNCHROMANTIQUE

Posté par othoharmonie le 2 janvier 2016

 

Tout d’abord, la Synchromantique signifie : « Synchroniser le sentiment de ce que vous voulez réaliser à votre action physique afin qu’ils puissent agir ensemble ».

nature

La nature vous a donné les outils dont vous avez besoin et le moyen de vous en servir, l’intégration des deux c’est la Synchromantique, le moyen dont se sert la nature de la puissance dont vous êtes doué. Vous avez à présent tous les éléments dont vous pouvez avoir besoin pour la pleine réalisation de vos désirs.

« L’action semble faire suite au sentiment, mais en réalité l’action et le sentiment vont de pair, et en réglant l’action, qui est plus directement sous le contrôle d la volonté, nous pouvons indirectement régler le sentiment, qui ne l’est pas ».

S’enquérir de ce qu’est le concept de vie d’un être ne peut que faire surgir l’image limitée que contemple son intellect. Vous connaissez l’histoire des aveugles qui se rendirent au jardin zoologique. Ils s’attardèrent auprès d’un éléphant afin de pouvoir le décrire à un ami, aveugle également, qui ne les avait pas accompagnés. L’un d’eux revint en disant qu’en vérité un éléphant était tout semblable à un serpent. Cet homme n’avait tâté que la trompe. Un autre dit que l’éléphant était pareil à un arbre ; il n’avait remarqué que la patte du pachyderme. Non, dit un troisième, ce n’est point cela, l’éléphant est comme une feuille de chou. Celui-là avait caressé l’oreille de l’animal. Enfin le quatrième compara l’éléphant à une corde ; il n’avait tenu que la queue.

Tout ceci pour dire que chacun de nous est convaincu de voir les choses telles qu’elles sont. Mais nous ne les voyons que telles que nous sommes. Avec la vision limitée de l’intellect nous ne parvenons jamais à voir le tout, et les parties que nous décrivons ne le constituent jamais. La vision plus étendue ne vient que par le sentiment…. à travers l’intuition… la Source Intérieure.

Le désir de modeler de la terre glaise, de faire un chapeau, d’écrire, d’écrire un poème ou de confectionner un meilleur ragoût, c’est l’Amour qui s’ordonne de s’exprimer. Et l’Amour en prendra la responsabilité, donnera le talent, le temps et les matériaux nécessaires, que vous n’ayez déjà fait ou non. Car tout simplement nous honorons la vie, ce n’est pas elle qui nous honore. Notre talent n’est jamais personnel ; il appartient à la vie….

L’Entendement Intérieur, avec sa qualité sensible, ne fonctionne point par raisonnement ou en luttant pur un objectif préconçu. Il ne place aucune entrave entre lui-même et le but de sa satisfaction ; au contraire, il prend immédiatement l’attitude d’harmonie et de satisfaction.

Si nous écoutons l’Entendement Intérieur au lieu d’écouter l’intellect, la satisfaction n’est point un rêve chimérique mais une actualité.

A ce sujet, ne croyez pas qu’en vous souciant vous pourrez faire face à vos besoins journaliers, quels qu’ils soient. Ne vous mettez point en souci pour ce dont vous avez apparemment besoin. Il y a en vous une Puissance Universelle ; lorsque vous aurez pris conscience de Sa présence, elle comblera tous vos besoins. La même Puissance qui revêt de splendeur les lis et nourrit les passereaux, pourvoira complètement à vos besoins. Cherchez donc d’abord cette Puissance-Entendement Intérieur qui est en vous-même et lorsque vous l’aurez découverte, tout le reste vous sera donné par surcroît.

Les plus grandes valeurs sont l’amour, le bien-être, la beauté, la satisfaction, la plénitude. Aucune ne se peut exprimer par l’intellect qui ne connaît que les mots et les définitions. L’Entendement Intérieur seul peut les ressentir. Il s’agit de prendre la position que vous assumeriez si la faculté à laquelle vous aspirez était déjà développée en vous et d’agir en conséquence pour continuer jusqu’à ce qu’il en soit ainsi. C’est cela la Synchromantique.

Votre Moi Intérieur possède tout ce dont vous pouvez avoir besoin, songez-y. Votre intellect vous a trompé, il vous a fait croire qu’il est une providence, et en cela il est menteur et imposteur. La vraie Providence c’est votre Entendement Intérieur. Lorsque vous l’écoutez, vous vous mettez à son diapason. Et vous apprendrez que l’intellect ne peut rien par lui-même – c’est toujours l’Entendement Intérieur qui agit. Ecoutez la Source de toutes choses, elle se fera entendre de vous par vos sentiments.

C’est l’intellect qui se sert de mots pour interpréter les sentiments. Ayant écouté dans la détente et la tranquillité, vous allez à vos affaires ; vos réponses, en général vous seront données de façon normale. Elles viendront toujours. Certaines personnes les reçoivent en ayant l’impression d’entendre une voix intérieure, d’autres ont une impression de Lumière, d’autres se réveillent la nuit et s’aperçoivent qu’elles sont en possession de la solution de leur problème. L’individu a de nombreuses façons de décrire le résultat de son « écoute », à cause de l’inhabilité des sens à décrire par des mots limités l’action illimitée de l’Entendement Intérieur.

Chaque fois que vous laissez agir la Puissance Intérieure, vous sentez que vous construisez des maisons de plus en plus belles. A mesure que vous montez, vos ailes s’affermissent. Les efforts deviennent de moins en moins durs. Votre puissance s’accroît et votre effort a pour résultat de vous débarrasser de l’effort. Vous êtes dans l’instantanéité, ayant quitté le temps et le processus – vous respirez.

Bien penser n’est pas seulement le chemin mais seulement l’indication du chemin, son but n’est pas atteint. Ce n’est que s’il vous a convaincu du fait tout puissant que vous ne pouvez obtenir ce que vous voulez qu’en agissant comme si vous l’aviez.

La synchomantique démontre que toutes les facultés servent à embellir notre vie à condition d’être employées à forger notre caractère plutôt que d’être dirigées vers un objet limité. C’est alors que toute notre vie s’élargit, nous avons le sentiment d’être élevé, d’être branché sur une longueur d’ondes plus haut. Ne s’occuper que d’objets limités limite notre vie. Se tourner vers des objectifs sans limite c’est aller au-delà des frontières, des murs, c’est s’élever au-dessus de toutes les obstructions vers la plénitude.

SOURCE : Francesca du blog SPIRITUALITE D’AUJOURD’HUI : http://othoharmonie.unblog.fr/

Publié dans Chemin spirituel, En 2012-2013 et après 2016, TRANSFORMATION INTERIEURE | Pas de Commentaire »

12
 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...