Deviens ce que tu es…

Posté par othoharmonie le 5 avril 2016

 

 

Roseline Mourtier, vous proposez des séminaires intensifs « Deviens ce que tu es » que vous présentez comme un chemin vers la libération, l’éveil et qui ont un grand succès en France. Qu’est-ce qui nous empêche d’être nous-mêmes ? La peur ?

Sous les pressions de notre environnement familial, de l’école, du travail, de notre environnement socioculturel, nous nous sommes laissés étouffer, mutiler, déposséder de notre être véritable. Nous ne savons plus ce que nous voulons ; nous sommes dans la confusion car bien souvent nous confondons « Comment on est » avec « Ce que l’on est ».

L’objectif des Séminaires Intensifs est clairement énoncé dans son titre : il s’agit d’amener les participants à vivre une expérience de libération du niveau d’être « de la personnalité : comment on est » à cet autre niveau d’ÊTRE : « notre véritable nature : Ce que l’on est »

Parce que vivre habité par les soucis, l’inquiétude et le stress ne correspond pas à la vraie nature d’un être humain.

Un séminaire intensif c’est oser, pendant quelques jours, faire marche arrière ! S’arrêter pour souffler ; pour respirer la vie qui nous fait vivre.

Pour ensuite retourner à la vie quotidienne animés par des certitudes profondes et des valeurs oubliées : la simplicité, la sérénité, la simple joie d’être.

l'eau

En quoi consiste la technique du Séminaire Intensif ?

Dans les séminaires intensifs, c’est l’alliance de la contemplation avec la communication, pratiquée avec persévérance qui ouvre le chemin fécond de l’Éveil à sa véritable nature.

Les Intensifs d’Eveil sont une démarche originale et irremplaçable, située entre psychothérapie et retraite spirituelle.
Découverte et mise au point par Charles Berner aux Etats-Unis vers 1970, et introduite en France par Jacques de Panafieu en 1976. Le processus est basé sur la pratique contemplative de koans et la communication. Un koan est une énigme pour le mental, un questionnement fondamental qui sert de fil d’Ariane pour remonter à la source de qui nous sommes vraiment.

Ce koan est appelé axe de contemplation.

Le premier axe de contemplation utilisé est : « Qui suis-je ? ».
Chaque session de contemplation / communication dure quarante minutes et il y a douze ou treize sessions au cours d’une journée durant lesquelles chacun va rencontrer, tour à tour, tous les autres participants.

Les sessions de contemplation / communication alternent avec des sessions vouées au silence en marchant seul dans la nature, des temps de participation aux activités quotidiennes, de repos, d’exercices énergétiques et des temps consacrés aux repas. Tous ces moments sont une occasion d’être en intimité avec soi-même pour accéder à un profond niveau d’attention et de présence.

Des rencontres individuelles sont également offertes pour épauler et stimuler la démarche de chacun.

C’est un audacieux voyage dans les montagnes et vallées de sa propre existence, débouchant sur une plus grande simplicité d’être et un recentrage naturel de sa vie sur l’Essentiel. Une explication plus approfondie du processus est donnée le premier soir.

Quelle est votre compréhension de l’éveil ? Est-ce un phénomène graduel ou instantané ?

Une expérience de contact direct avec la Vérité ne peut jamais se perdre parce qu’elle se situe hors du temps, dans l’éternité.
Cela dit, la capacité à l’appliquer dans la vie peut s’estomper dans les jours ou les semaines qui suivent, par exemple, si on ne continue pas à respecter sa propre énergie en se donnant du temps pour soi. Cependant la connaissance véritable aura gagné du terrain.

Beaucoup de participants sentent le besoin de consolider leurs acquis et de prolonger leur recherche en participant à d’autres séminaires de ce type.

Fin août, vous proposez un stage « Mal-être » et nostalgie de l’Unité qui utilise la Rebirth-Thérapie et la Méditation, à qui s’adresse ce stage ?

« Rebirth-Thérapie et Méditation » convient à quiconque éprouve un intérêt sincère à clarifier ses émotions et de prendre le temps de l’Être plutôt que celui du faire.

Pourquoi est-ce que la thérapie et la respiration conscience peuvent aider à nous libérer intérieurement, est-ce que la pratique de Vipassana ou Zazen ne suffit pas parfois ?

L’un soutient et renforce l’autre.
Le vaste mouvement des thérapies, qui s’est développé au cours de ce dernier siècle, nous aura appris à ne plus nier le corps et les émotions.

Les méthodes classiques d’introspection se sont vues dépassées par le besoin d’un travail sur soi dans le  » vécu « , le  » ressenti « .
Inspirée d’une approche directe, sans jugement et sans fuite, la Rebirth-Thérapie ou respiration consciente amène à traverser totalement une émotion – d’aller avec elle – dans la respiration en abandonnant tout jugement à son sujet.

L’accueil des ressentis qui s’expriment dans l’instant génère une véritable libération.
La pratique méditative devient alors plus facile.
Elle prolonge l’expérience de l’unité, où règne le potentiel inné de tout être humain : la plénitude, la sérénité, la confiance.
La respiration consciente, la méditation ne concernent pas uniquement les personnes qui ont des problèmes mais aussi celles qui désirent donner une réelle qualité à leur vie quotidienne.

Les prochains séminaires :

Cliquez ici pour voir les pages web de Roseline Mourtier

Laisser un commentaire

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...