Autohypnose

Autohypnose Hypnose-accouchement     L’autohypnose   

En dépit du fait que la vie est plus facile qu’autrefois, nous vivons constamment dans le stress. Nous sommes sans cesse sollicités par la famille, les amis, la radio, la télévision, le travail, les obligations de toutes sortes.

Observez les gens autour de vous et parlez un peu avec eux : beaucoup d’entre eux ne prennent jamais cinq minutes dans une journée pour s’arrêter et se reposer en toute quiétude. Tout se passe comme si nous faisions partie d’une danse infernale dont nous n’arrivons pas à sortir pour souffler un peu. 

Ce climat de compétitivité nous pousse donc à adopter un style de vie qui est une véritable course contre la montre, et bien souvent, tout simplement une cource contre les autres. Et pourtant, certains d’entre-nous réussissent véritablement à être heureux, socialement et dans leur vie privée. 

Vous remarquerez que ces « gagnants » n’affichent pas le visage de l’épuisement. Ce sont des gens calmes qui respectent certains principes. Pour ne pas courir tout droit vers la crise cardiaque, pour ne pas se faire dévorer tout cru par l’adversité, ils ont su développer la capacité de se retirer en eux-mêmes pour se ressourcer. Et ils y parviennent bien souvent grâce à une forme ou une autre d’autohypnose. 

L’autohypnose constitue en effet un moyen privilégié de retrouver votre tranquillité d’esprit et de vous refaire des forces. Elle recrée un contact profond avec vous-même qui vous dégage des influences négatives du monde extérieur. Comme son nom l’indique, l’autohypnose vous permet de vous hypnotiser vous-même. Sans recourir au service d’un hypnotiseur, vous pouvez ainsi vous conditionner positivement vis-à-vis de ce que vous désirez changer ou améliorer en vous.

Et comme nous allons maintenant le voir, l’autohypnose est aussi un moyen très efficace pour s’auto-suggestionner et  pour créer l’état psychique propice à n’importe quelle pratique que l’on appel « ésotérique » (pendule, cartes, divination…). 

Mais, avant de s’auto-suggestionner, qui fait partie d’un autre chapitre, nous allons procéder à la pratique de l’autohypnose. 

Lorsque vous êtes parvenu à maîtriser la relaxation, la concentration et la visualisation pour pouvez entreprendre l’exercice qui suit ! 

 2j9rnuey

  EXERCICE

emoticoneTout d’abord, veillez à ce que la pièce soit à une température agréable. Aucun courant d’air ne doit la traverser. Si c’est le soir, optez pour un éclairage tamisé (mais évitez l’obscurité). Pendant que vous serez sous hypnose, vous ne devrez être distrait par aucun stimuli sensoriel. Assurez-vous aussi que personne ne vous dérangera et si possible, débranchez le téléphone ou mettez votre répondeur automatique en marche.

emoticoneAsseyez-vous le plus confortablement possible, mais ayez soin de bien garder les pieds en contact avec le sol. 

emoticone Fixez un point bien précis devant vous. Vous pouvez fixer n’importe quel point, mais je vous recommande de fixer : 

-         Soit la flamme d’une bougie que vous aurez pris soin d’allumer auparavant (la flamme vacillante provoque un effet hypnotique. Au début, cela favorise l’état d’hypnose. Avec la pratique, vous n’en aurez plus besoin). 

-         Soit le point central d’un cercle. 

 emoticone Laissez-vous aller… respirez profondément. Fixez bien le point de focalisation mentale (flamme ou autre) et dites-vous intérieurement : « Mes paupières deviennent de plus en plus lourdes… » Fixez le point de focalisation jusqu’à ce que vos yeux se ferment et dites-vous : « elles vont bientôt se fermer… Je serai sous hypnose… »

emoticoneQuand vos yeux sont fermés, dites-vous : « Je me relaxe maintenant… A chaque respiration, je me relaxe de plus en plus, et mes paupières sont de plus en plus lourdes… Je me sens tout à fait bien… » 

emoticoneC’est maintenant le moment de relaxer vos muscles. Relaxez-les d’abord du pied à la hanche, un côté à la fois. « Mon pied gauche se relaxe… Ma jambe gauche se relaxe… Ma cuisse gauche se relaxe… Ma hanche gauche se relaxe… Toute ma jambe gauche se relaxe… J’entre en état d’hypnose… ». Faites la même chose pour la jambe droite. 

emoticoneEnsuite, dites-vous : « La relaxation s’étend à tout mon corps. Mes muscles abdominaux se relaxent… Ma poitrine se relaxe…. Mes muscles du dos se relaxent… Mes épaules se relaxent… Ma nuque se relaxe… Toutes les tensions disparaissent… ». 

emoticoneProcédez ensuite à la relaxation des bras, des épaules jusqu’aux doigts. Relaxez d’abord le bras gauche, ensuite le bras droit. (notez qu’à ce stade, votre respiration devrait maintenant être plus lente). 

emoticoneCela fait, relaxez les muscles de votre visage. Ceux qui entourent la bouche, ceux qui entourent les yeux… « Mon front se relaxe, comme le reste de mon corps… Toutes les tensions se retirent, se dissolvent… » 

emoticoneMaintenant, dites-vous « Je descends de plus en plus profondément en moi-même« . Répétez-vous cette affirmation plusieurs fois. Imaginez ensuite un escalier roulant. Tandis que vous êtes dans cet escalier, comptez de dix à zéro, en vous disant « Je descends de plus en plus profondément… A chaque chiffre, je vais de plus en plus profond… ». Au chiffre zéro, imaginez que vous quittez l’escalier roulant et recommencez une fois ou deux.

emoticoneLe moment est maintenant venu de répéter votre formule d’autohypnose. S’il s’agit de vous préparer à une séance quelconque, répétez, par exemple : « Je me mets en contacts avec mon subconscient qui sait tout« . 

« j’ai la certitude que mon subconscient va me fournir une réponse précise et exacte aux questions que je lui poserai« . 

« Je me branche de plus en plus sur mon intuition« .  « J’entre en communion avec l’esprit des plus grands » (vous pouvez aussi choisir le nom d’un Maître que vous admirez tout particulièrement ». 

Prononcer d’abord la formule choisie en murmurant, puis énoncez-la mentalement. Laissez votre « voix mentale » la répéter spontanément, comme si c’était quelqu’un d’autre qui le faisait. N’intervenez pas. Plus la répétition est spontanée et rythmée, plus vous vous branchez sur votre subconscient. 

emoticoneUne fois que vous sentirez que « le clou est suffisamment enfoncé », préparez-vous à sortir de l’état d’autohypnose. Pensez : « Maintenant, je vais me réveiller… Je me sentirai parfaitement reposé et très alerte… » Commencez à compter de 0 à 10. A 10, claquez des mains pour signifier clairement que vous sortez de l’état d’autohypnose.

  C’est maintenant le moment de vous asseoir si vous vous étiez allongé. Testez dès maintenant vos capacités (cartes, pendule, questionnement etc…). 

Notez qu’après un certain entraînement, vous pourrez vous mettre en état d’autohypnose en comptant simplement de 10 à 0 sur un rythme très lent. L’état d’autohypnose ne sera peut-être pas aussi profond que lors d’une séance normale. Mais si vous êtes pressé par le temps, cette courte séance vous donnera suffisamment de calme et d’inspiration pour entamer votre pratique. 

Cette méthode peut également vous permettre de vous autosuggestionner, que ce soit pour une maladie, une dépendance quelconque (tabac, café, drogue…), faciliter votre apprentissage spirituel, la confiance en soi, agir sur des parties de votre corps : maigrir, vous débarrasser d’un comportement néfaste à votre bien être, etc, etc…. 

Sachez également que : s’il vous arrive de vous endormir profondément après une séance d’autohypnose, ce n’est pas grave du tout, dormez autant qu’il vous conviendra…. 

Méthode de Christiane Denryck dans comment développer votre puissance mentale.

Vidéo et autres conseils en page suivante … ici —> http://othoharmonie.unblog.fr/autohypnose/faire-un-choix/

belles images

Laisser un commentaire

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...