Le 11/11/11 avec P.CALIXTE

Posté par othoharmonie le 11 novembre 2011

Message de Philippe Calixte :

 

http://www.dailymotion.com/video/xm5oq4

 

 

Pour en savoir plus, rejoignez le site de Philippe C. ICI….

gifs étoiles   Merci Philippe gifs coeur

Publié dans Channeling, Méditation | 2 Commentaires »

Méditations de Lao Tseu

Posté par othoharmonie le 29 octobre 2011

  cliparts fleurs            Quelques citations de Lao Tseu.wmv

  

 

 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Lao-Tseu – Tao Te King (1)

 

  

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

Lao Tseu – Le Tao Te King ou Suivre la Voie 2-3

 

 

Image de prévisualisation YouTube 

 

 

 

 

 

  

 

cliparts fleurs

Publié dans Méditation | Pas de Commentaire »

Etre Zen, un art de vivre

Posté par othoharmonie le 29 octobre 2011

Méditation : 

 

 

Image de prévisualisation YouTube 

 

 

 

 

 

 

 

 

cliparts fleurs

Publié dans Méditation | Pas de Commentaire »

Travailler sur l’Aura

Posté par othoharmonie le 14 octobre 2011

 

Dans la Science ésotérique, il est dit que là où habite un Initié, aucun esprit mauvais n’a le droit d’entrer. 


Et quand il veut faire un grand travail spirituel, l’Initié réserve un endroit et le consacre pour leur en interdire l’entrée : 


Il l’entoure d’un cercle, y inscrit des noms sacrés et il est tranquille, il peut travailler. 

Alors, voici maintenant l’application pratique : 


Travailler sur l'Aura dans Méditation aura-d-amour-thumb4192196Si vous ne mettez pas d’écriteau « Défense d’entrer » à votre maison, ou si vous laissez la porte ouverte, toutes sortes de créatures malveillantes peuvent venir vous voler. De même si vos cœurs, vos âmes, vos esprits restent ouverts aux quatre vents sans être consacrés, protégés, entourés d’une barrière de lumière, les esprits ont le droit d’entrer, de salir, de ravager, et de partir en emportant tous vos trésors. 

 

Pour un disciple ou un Initié, la meilleure protection contre tous les mauvais courants et les esprits ténébreux, c’est son Aura. Plus elle est lumineuse, large, plus les couleurs en sont pures, plus vous êtes en sureté, car l’Aura joue le rôle d’une carapace qui protège contre tous les mauvais courants qui circulent. 

 

Est-ce que vous veillez à cela ? Non, vous restez exposé à tous les courants, et ensuite vous allez vous plaindre de vous sentir fatigué, triste et malheureux. 


Alors quelle conclusion tirer ? 


Qu’il faut penser à travailler sur l’Aura. Comment ? 

 

« En allant chaque matin au lever du Soleil, en regardant comment il s’entoure lui-même d’une Aura formidable pleine de couleurs merveilleuses, vous devez vous dire : “Moi aussi, je veux m’entourer des plus belles couleurs !”. Fermez les yeux, imaginez que vous êtes entouré de violet, de bleu, de vert, de jaune, d’orange, de rouge … et longtemps, très longtemps, vous vous baignez dans cette lumière, vous imaginez qu’elle rayonne et s’étend très loin, et que toutes les créatures qui se trouvent dans cette atmosphère en bénéficient, que tous ceux qui vous fréquentent ou entrent en contact avec vous pourront recevoir des bénédictions. De cette façon, votre Aura vous sert de protection et en même temps, elle est une bénédiction pour les autres, parce que grâce à elle, vous pouvez aider les créatures. » 

Omraam Mikhaël Aïvanhov : (source: prosveta.com)

barre bijou 2

Publié dans Méditation | Pas de Commentaire »

La méditation

Posté par othoharmonie le 27 août 2011

 

Ce texte est extrait du livre intitulé « de la connaissance de soi », par Krishnamurti, éditions Le Courrier du Livre

 

La méditation dans Méditation Qu-est-ce-que-la-meditation,3084944-MDonc, le commencement de la méditation est la connaissance de soi, ce qui veut dire être conscient de chaque mouvement de la pensée et de l’émotion, connaitre toutes les couches de ma conscience – non seulement les couches superficielles, mais les activités cachées, secrètes, profondes. Mais pour connaître les activités profondément cachées, les mobiles secrets, les réponses, les pensées et les sentiments, il faut qu’il y ait de la tranquillité dans l’esprit conscient ; c’est-à-dire que l’esprit conscient doit être immobile afin de recevoir les projections de l’inconscient. L’esprit superficiel, conscient, est absorbé par ses activités quotidiennes : gagner de l’argent, tromper les gens, exploiter, s’évader des problèmes – toutes les activités quotidiennes de notre existence. Cet esprit superficiel doit comprendre la vraie signification de ses activités et, ce faisant, introduire une tranquillité en lui-même. Il ne peut pas provoquer une tranquillité, une immobilité, par un enregistrement, par une contrainte, par une discipline. Il ne peut engendrer la tranquillité, la paix, le calme, qu’en comprenant ses propres activités, en les observant, en en étant conscient, en voyant sa dureté, la façon dont il parle à son domestique, à sa femme, à sa fille, à sa mère, etc. Lorsque l’esprit conscient superficiel est ainsi éclairé sur toutes ses activités, par cette compréhension, il devient spontanément calme (non drogué par des contraintes ou des désirs enrégimentés) et alors, il est dans une situation où il peut recevoir les émissions, les suggestions de l’inconscient, de ces nombreuses couches de l’esprit que sont les instincts raciaux, les souvenirs enterrés, les poursuites cachées, les blessures profondes et encore ouvertes. Ce n’est que lorsque la conscience entière est déchargée, débarrassée de toute mémoire, quelle qu’elle soit, qu’elle est en état de recevoir l’éternel. 

 

Donc, la méditation est la connaissance de soi, et sans connaissance de soi il n’y a pas de méditation. Si vous n’êtes pas averti de toutes vos réactions tout le temps, si vous n’êtes pas pleinement conscient, pleinement informé de vos activités quotidiennes, vous enfermer dans une chambre et vous asseoir devant le portrait de votre gourou, de votre maître, faire puja, méditer, est une évasion. Sans connaissance de soi il n’y a pas de pensée correcte, et ce que vous faites n’a pas de sens, quelle que soit la noblesse de vos intentions. La prière n’a aucun sens sans connaissance de soi ; mais lorsqu’il y a connaissance de soi, on pense juste, donc l’action est correcte. Et lorsque l’action est correcte, il n’y a pas de confusion, donc pas de supplication pour que l’on vienne vous tirer d’affaire. Un homme pleinement lucide est en état de méditation ; il ne prie pas, parce qu’il ne veut rien. Par la prière, par l’enrégimentement, par la répétition, par des japam et tout le reste, vous pouvez amener une certaine tranquillité ; mais ce n’est qu’un abrutissement qui réduit l’esprit et le coeur à un état de lassitude. C’est droguer l’esprit ; et l’exclusion, que vous appelez concentration, ne mène pas à la réalité – aucune exclusion ne peut jamais le faire. Ce qui engendre la compréhension est la connaissance de soi, et il n’est pas très difficile d’être lucide si l’on en a réellement l’intention. 

 

med1 dans MéditationSi cela vous intéresse de découvrir le processus total de vous-même – non simplement la partie superficielle, mais le processus total de votre être entier – c’est relativement facile. 

 

Si vous voulez réellement vous connaître, vous sonderez votre coeur et votre esprit afin de connaître tout leur contenu ; et lorsqu’il y a l’intention de savoir, on sait. L’on peut alors suivre, sans condamnation ni justification, chaque mouvement de la pensée et de l’émotion; et en suivant chaque pensée et chaque sentiment à mesure qu’ils surgissent, on donne lieu à une tranquillité qui n’est pas imposée, qui n’est pas enrégimentée, mais qui provient de ce que l’on n’a pas de problèmes, pas de contradiction. C’est comme l’étang qui devient paisible, tranquille, un soir où il n’y a pas de vent. Et lorsque l’esprit est immobile, ce qui est immesurable entre en l’être. 

 

Signé Jiddu Krishnamurti 

Publié dans Méditation | 2 Commentaires »

Nouvelle Terre de Eckhart Tolle

Posté par othoharmonie le 24 août 2011

Licornes gifL’avènement de la conscience humaine 

En faisant la lumière sur le changement radical de conscience, Eckhart Tolle décrit en détail comment fonctionne notre conscience reposant sur l’ego. Puis il nous amène vers cette nouvelle conscience afin que nous puissions faire l’expérience de qui nous sommes vraiment, chose infiniment plus grande que tout ce que nous pensons être actuellement.

Nouvelle Terre de Eckhart Tolle dans Méditation sonL’avènement de la conscience humaine  

son dans Méditation  État actuel de l’humanité – Ego  

son  - Au cœur de L’Ego  

son - Les rôles joués par les divers visages de l’Ego  

son Le corps de souffrance  

son – La libération  

son – Découvrir qui vous êtes véritablement  

son – La découverte de l’espace intérieur  

son – Votre raison d’être profonde 

son – Une nouvelle terre   

fleche-gif-078 Achetez ce double CD-audio en ligne…  

SOURCE : http://blog.nous-les-dieux.org/nouvelle-terre-de-eckart-tolle/     

Publié dans Méditation | Pas de Commentaire »

Dire Oui à la Vie!

Posté par othoharmonie le 24 août 2011

 

Dire Oui à la Vie! dans Méditation private-category-nbatr98h-imgLa  transformation positive de notre pensée et de notre langage est une façon de comprendre qu’il est important de dire Oui à la Vie ! Si nous voulons lutter contre la peur ou si nous voulons transcender en nous ses mécanismes, l’un des éléments fondamentaux est d’apprendre à dire oui à la Vie, oui à la Joie, mais aussi de dire oui à la peine, oui aux événements qui se présentent, quels qu’ils soient. C’est ici, en fait, l’idée de vivre au présent en dehors de toute attitude qui serait conflictuelle par rapport à la Vie.

Cela ne veut pas dire que l’on ne peut pas nourrir des idéaux, des projets, mais dans le contexte de la vie quotidienne, il est très important, ne serait-ce que pour transcender cela par la suite, de d’abord dire oui aux choses telles qu’elles se présentent. J’ai déjà dit que lutter contre la peur, c’est intégrer les grands principes de toutes les démarches initiatiques, et vous avez ici, justement, un de ces grands principes à comprendre : être capable de dire oui aux choses de la Vie et, quelles que soient ces choses, on peut “Faire”.

Nous avons vu auparavant qu’il ne faut pas dire “Je ne suis pas en mesure d’assumer”, mais plutôt “Quoi qu’il se passe, je vais assumer”. Si vous étiez capables de travailler cela quotidiennement, de vous imprégner profondément de cette phrase, de cette façon de voir les choses, vous découvririez que, finalement, même si la vie ne vous donne pas ce que vous auriez souhaité, vous pouvez toujours faire quelque chose.

Si vous avez souhaité avoir de l’or et que la vie vous apporte de l’argile, vous pouvez très bien faire une belle poterie, vous pouvez peut-être même faire une pièce de céramique exceptionnelle, d’un esthétisme fou. Si on vous donne de l’argent, vous ferez un bijou en argent, si on vous donne du bois, vous ferez une sculpture en bois. Comprenez bien qu’avec l’un ou l’autre de ces éléments, vous pouvez toujours réaliser votre projet de sculpture.

Tout ceci pour bien vous montrer que, dans ce “Oui à la Vie”, nous ne sommes plus en rupture avec ce qu’elle nous offre; quoiqu’il nous soit offert, nous pouvons en faire quelque chose.

Prenons par exemple deux hommes à qui on va demander de préparer un repas végétarien. On les met chacun dans une pièce séparée et on leur donne à chacun un certain nombre d’éléments (légumes, fruits, etc…) et ils doivent se débrouiller avec ce qu’ils ont sous la main.

Le premier homme est un cuisinier de métier et, comme il est habitué à avoir tout ce dont il désire, là il commence à se dire qu’il lui manque certains produits et tout cela commence à l’ennuyer, alors il doute, panique… et finalement, sa conclusion est de se dire : “Non, je ne peux pas assumer cela”. Résultat : il ne réalise aucun plat.

De l’autre côté, le deuxième homme n’est qu’un cuisinier amateur, mais, ne sous-estimant pas ses propres valeurs, il va réussir un plat merveilleux et attrayant. Pourquoi ? Parce qu’il est du genre à se dire : “Quoiqu’il advienne, je vais assumer. J’ai un peu de légumes, un peu de fruits et de fromage de chèvre, un peu d’huile d’olive… Eh bien je vais faire avec !” C’est là une attitude qui permet d’enlever une peur énorme, parce que si, comme le premier homme, nous assujettissons notre succès à des conditions extérieures – à savoir, selon l’exemple vu ci-dessus, pouvoir obtenir tous les aliments que nous souhaitons pour préparer ce repas – vraiment, il y a de quoi avoir peur parce qu’on semble alors ignorer que la vie ne nous donne pas toujours ce que l’on veut.

Eh oui, quand on se sent toujours dépendant des conditions extérieures, on est condamné à avoir peur. Mais du moment où l’on sait que, quelles que soient les circonstances extérieures qui arrivent, on pourra faire quelque chose, on sera alors en mesure d’assumer au moment opportun. On le pourra parce qu’on aura su dire oui à la vie ! A ce moment là, la peur a beaucoup moins d’emprise sur soi.

 

 Issu du site : http://www.lousonna.ch/999/mschema.html#00 

Publié dans Méditation | Pas de Commentaire »

Accédez à une Méditation Très Profonde

Posté par othoharmonie le 8 août 2011

 

Accédez à une Méditation Très Profonde  dans Méditation meditation3g1


Par Claude Cléret Message reçu par Infolettre d’Isab’ailes : découvrir annonceurs en visitant le site : www.terre-de-lumiere.com 

Vous voulez accéder à des états profonds de méditation, pour vous détendre ou pour accéder à la vérité de votre Être ? Dans ce cas vous savez à quel point il peut être difficile d’obtenir les résultats que vous recherchez : il faut en effet environ 10 ans de pratique, à raison de plusieurs heures par jour. 

Heureusement, une nouvelle technologie vous permet très simplement de maîtriser votre mental et d’atteindre le silence de l’esprit.

 

   

mini-86064783fleche-droite-004-gif dans Méditation Cours gratuit d’introduction disponible ici : www.meditation3g.com 

31v-ybuOqGL._SL500_AA300_1. Méditation 3G – Alpha 

Une méditation au niveau dit ‘alpha’, de douce relaxation. Idéal pour réduire votre stress, vous préparer à un travail créatif ou de concentration. 

2. Méditation 3G – Theta 

Une méditation au niveau dit ‘Theta’, qui permet d’accéder au plus profond de nous-mêmes. Intuition, travail artistique, résolution de blocages anciens, meilleure compréhension de nos situations conflictuelles, libération émotionnelle, expériences spirituelles, … 

3. Méditation 3G – Delta 

Une méditation très profonde, qui vous guide jusqu’à l’état de sommeil. Idéal pour s’endormir ou pour préparer la nuit à nous ‘porter conseil’.

Chaque niveau est fourni en version courte (20mn) et en version longue (35 mn).

 

 

mini-86064783fleche-droite-004-gifPour commander, cliquez ici.

 

 Un doute ? Une question ? envoyez un mail à contact@meditation3G.com, l’équipe de Claude Cléret et lui-même seront très heureux de vous aider ! 

 

 

3CDs

Publié dans Méditation | Pas de Commentaire »

Science de l’Abondance

Posté par othoharmonie le 4 août 2011

Vous devez vous défaire du vestige de la vieille idée qu’il y a un dieu qui veut que vous soyez pauvres et qui veut vous maintenir dans cette pauvreté. 

 

Science de l’Abondance dans Méditation dieu-et-terreLa substance originelle, qui est tout ce qui est, et qui est dans tout, qui vit en tout et en nous, est une substance consciente et vivante.

Étant ainsi, elle a le désir naturel de toute substance vivante: le désir de s’accroître et d’élargir sa part de vie. 


Une semence mise dans la terre entre en activité et par cet acte de vie produira des centaines d’autres semences. La vie naît de la vie. Se multiplier est toujours un acte de croissance.

L’intelligence utilise les mêmes lois que la nature. Chaque pensée que nous émettons favorise l’émission des pensées suivantes. Notre conscience est en perpétuel état d’expansion. 


Chaque fait que nous apprenons nous conduit vers un autre fait; la connaissance est ainsi un accroissement perpétuel.

Chaque talent que nous cultivons nous donne le désir d’acquérir d’autres talents. Nous sommes gouvernés par les nécessités de la vie qui cherche son expression et nous pousse à savoir plus, à faire plus, à être plus. 


Pour savoir et être plus, nous sommes obligés d’avoir plus de choses à notre disposition parce-que nous n’apprendrons, ne ferons et ne deviendrons, qu’en nous servant de plus en plus des choses. Nous sommes donc, pour vivre plus, obligés d’acquérir plus de prospérité. 


Ainsi le désir de la prospérité manifeste l’aptitude à une vie plus large, plus conforme à notre nature. Chaque désir traduit l’effort en nous d’une possibilité non encore exprimée et qui désire se manifester. C’est la force en train de chercher à s’exprimer qui cause les désirs. 


Ce qui vous donne le désir d’avoir plus de possibilités matérielles, c’est la même vie que la vie qui fait pousser les plantes. C’est la vie qui cherche à s’exprimer plus largement en vous. La substance unique, suivant les lois qui poussent à vivre davantage, veut vivre davantage en vous.

Donc, elle désire que vous puissiez avoir toutes les choses dont vous pouvez vous servir. Il n’est pas exagéré de dire que c’est le désir de l’Esprit Infini que vous deveniez riche. 


Il peut mieux s’exprimer par votre intermédiaire si vous pouvez vous servir de beaucoup de choses, à condition que vous les considériez comme venant de lui. Il peut vivre davantage en vous si vous avez à votre commandement une possibilité illimitée de vie. 

L’univers désire que vous ayez tout ce que vous désirez avoir. La nature est sympathique à vos projets. Tout, de par l’ordre naturel, est pour vous. Gardez en vous l’idée ferme que cela est la vérité. Mais il est essentiel que votre but soit en harmonie avec le but du Tout. 

 

Vous devrez désirer une vie vraie et pas seulement les plaisirs ou les sensations. La vie est l’expression des fonctions, mais non point seulement de certaines fonctions.

L’individu ne vit vraiment que quand il accomplit toutes les fonctions physiques, mentales et spirituelles dont il est capable, sans excès. 

coeur_073.gif

Extraits tirés du livre: « La Science de l’Abondance » de « Wallace D. Wattles »

Publié dans Méditation | Pas de Commentaire »

Méditation du Sourire intérieur

Posté par othoharmonie le 28 juillet 2011

La Méditation du Sourire Intérieur contribue aussi aux transformations de l’Alchimie Interne Suprême. Toutes ces Méditation du Sourire  intérieur  dans La Sexualité Sacrée sourirepratiques taoïstes démontrent que notre corps est le temple de l’âme et de l’esprit. Jésus nous a dit « votre corps est le temple de Dieu », Bouddha affirme la même chose. Que ce soit Jésus, Bouddha ou Mahomet, aucun d’entre eux n’a jamais bâti de véritable temple mais ils ont développé leur propre temple. 

La connaissance la plus importante, c’est celle de vos organes : où sont-ils exactement situés ? Quelles sont les émotions positives et négatives qui y résident ? Par exemple, le foie abrite la colère mais aussi la gentillesse, la générosité et l’énergie de l’amour. Le foie est situé sous la cage thoracique à droite. Il suffit de le visualiser, de lui sourire, de lui envoyer de l’amour et de la gentillesse. Frottez-vous autour du foie et vous commencerez à sentir que la colère se transforme en gentillesse et générosité. Voilà la pratique la plus simple de l’Alchimie mais qui est aussi très puissante, à faire chaque jour. 

 

De la même façon, vous pourriez transformer la haine, qui peut résider dans votre cœur, en amour. 

Le principe est simple, il suffit de « fixer » l’énergie. Fixer l’énergie c’est tout simplement se concentrer sur un point de notre corps interne ou externe. Le ressenti quel qu’il soit est énergie. En transmettant une douce énergie du sourire sur nos organes, nous éliminons très simplement les émotions négatives qui peuvent les perturber.

Allongez-vous ou installez-vous dans une position confortable (assis si vous le souhaitez) le dos bien droit : Laissez votre corps se détendre.
Posez vos mains sur le bas votre ventre la paume droite sur la paume gauche, les doigts légèrement repliés pour fermer le circuit de l’énergie.
Posez la pointe de votre langue sur le palais tout proche des dents du haut.
Fermez les yeux

Laissez votre visage se détendre complètement, en un léger sourire….

Laissez circuler une quelconque idée extérieure, ramenez votre attention sur vos sensations internes. Pensez à des choses agréables. Souriez…..
Souriez des yeux…. sourirez de la bouche…. souriez du visage,.. de la gorge,.. souriez jusqu’à derrière votre tête,.. sourirez dans votre esprit.

Ressentez alors cette douce et tendre énergie………

Ressentez vos paupières sourire…. vos yeux,….. l’arrière de vos yeux,.. comme un soleil.
Votre front est parfaitement détendu,.. souriez en son centre, au niveau d’Ajna entre les sourcils
Concentrez un maximum d’énergie en ce centre,……. énergie qui de là, va descendre en cascade vers vos organes. Elle descend dans votre cerveau,… dans votre bouche,… vos mâchoires sont parfaitement détendues.

Guidez à présent votre sourire dans votre gorge,… votre cou,… votre nuque, ….l’énergie du sourire tel un courant tiède descend vers l’arrière de votre corps,.. les épaules,………… la colonne vertébrale,………. vos reins,…….. vos lombaires….. Ce courant tiède éveille un bien être.
Partout où il passe……………………………

Revenez maintenant sur le devant de votre corps,…. les épaules,…. le buste,……. le cœur,….. fixez quelques seconde sur celui ci,……. ressentez cette tiédeur, ou chaleur,……. laissez ce muscle baigner dans cette énergie…… Laissez le s’ouvrir comme un lotus….Restez le temps que vous le souhaitez.

Passez à présent sur les poumons,…… vos bronches,…… à chacune des cellules qui permettent de respirer…….. Ne vous empêchez pas de soupirer……… Souriez……. Vous êtes bien…..

Redescendez sur les organes de l’abdomen,…. le foi,.. la rate,.. les intestins, l’intestin grêle, le gros intestin,…… l’estomac.. pensez à sa fonction (chaque fonction de chaque organe) pensez à cet organe, à son rôle dans l’équilibre de l’organisme, à sa forme, aimez le,……… ayez un dialogue avec lui; dite lui ce que vous avez à lui dire……. demandez lui pardon de l’avoir négligé… remerciez le…. Dites mentalement ce que vous souhaitez…… 


Ce dialogue est d’une grande utilité, il éveille la conscience, renforce l’harmonie intérieure, consolide l’unité corps esprit.

Rajoutez une dernière couche d’Amour et de bien être, sentez vous vibrant… plein…

Relâchez tout doucement les mains… tout doucement……….. étirez-vous lentement…très lentement……. ouvrez quand vous le sentez les yeux…. Restez ainsi le temps qui vous parait nécessaire… Ne parlez pas tout de suite…. Savourez la libération de vos tentions dans cette relaxation profonde. 

 

Extrait du livre de  de Mantak Chia / Le TAO DE L’AMOUR RETROUVE

flower-sunflower dans Méditation

Publié dans La Sexualité Sacrée, Méditation | Pas de Commentaire »

Neutraliser Les Problèmes

Posté par othoharmonie le 10 juillet 2011

  

 

LA PURETÉ FONDAMENTALE DE L’ESPRIT par SA SAINTETÉ LE DALAÏ LAMA 

Extraits de son livre LEÇONS D’AMOUR, p. 27 à 38 – Plon 2006 

 

Neutraliser Les Problèmes dans Méditation 38228_dalai-lama-une

Analysons maintenant les émotions conflictuelles comme la convoitise, la haine et la jalousie. Ces comportements découlent de la vision erronée que les objets existent comme des entités indépendantes, alors qu’en réalité, il n’en est rien. La force d’une telle ignorance génère toutes ces émotions désagréables. Le maître yogi indien Dharmakirti répond à l’analyse que nous venons d’effectuer pour savoir si l’ignorance et les problèmes qui l’accompagnent sont intrinsèques à la nature même de l’esprit en disant : « La nature de l’esprit est une claire lumière. Les souillures sont superficielles. » La nature de la conscience la plus profonde et la plus subtile est pure. La colère, l’attachement sont accessoires et ne subsistent pas dans l’essence de l’esprit. Nous l’appelons l’esprit inné et primordial de la claire lumière. Il est aussi surnommé la nature du Bouddha, car il rend possible l’illumination. Il se trouve à la racine de toute conscience. Nous exprimons tous de la compassion à des degrés de développement et d’ampleur différents. L’intelligence nous guide pour distinguer le bien du mal. Voilà les conditions indispensables pour atteindre l’illumination. 

 

Après avoir admis que les souillures ne sont pas gravées dans l’esprit, s’y opposer et les éliminer est possible en créant des antidotes, des attitudes qui vont agir comme des médicaments pour les combattre. Si les souillures étaient indissociables de l’esprit, les pensées négatives – la colère, la haine, etc. – devraient persister dans l’esprit aussi longtemps qu’il existe. Mais ce n’est pas le cas. Vous n’êtes probablement pas en colère tandis que vous lisez ces lignes et que vous réfléchissez. L’esprit peut s’affranchir des penchants comme la colère et l’attachement. 

 

Parfois, dans notre vie, nous ressentons de la colère et de l’attachement. À d’autres moments, du détachement, de la satisfaction, de l’amour et de la compassion. Le désir et la haine envers une personne ou une chose ne s’expriment jamais au même moment. Ces deux attitudes s’opposent. Quand l’une prend de l’envergure, l’autre s’affaiblit. 

 

La connaissance de la nature ultime des choses consolide l’amour et la compassion. L’ignorance conçoit les objets de manière erronée en leur attribuant une existence intrinsèque. Quelle que soit la force de la haine ou de la fierté, ces attitudes négatives naissent de l’ignorance. La méprise sur la nature des êtres et des choses est à l’origine de la haine et du désir. Heureusement, les sentiments qui s’opposent à la haine et au désir s’expriment, qu’il y ait ou non une conception erronée d’une existence indépendante des choses. 

 

Lorsque l’ignorant et le sage observent un phénomène, leurs perceptions s’opposent. La sagesse s’appuie sur la vérité et l’ignorant sur de mauvais principes qui provoquent une vision déformée de la réalité. Renforcer la sagesse affaiblit l’ignorance. La sagesse amoindrit la méprise sur la nature des choses et des êtres jusqu’à la disparition totale de l’ignorance. 

 

Drag and drop me   LE TOURMENT EST INTÉRIEUR  Drag and drop me 

Les événements extérieurs ne sont pas à l’origine de notre souffrance. L’esprit non maîtrisé est la cause de toute souffrance. L’apparition d’émotions conflictuelles dans notre esprit pousse à des actes négatifs. Les émotions et les visions erronées recouvrent l’essence pure de l’esprit. Leur force nous pousse alors à commettre des fautes qui engendrent inévitablement la souffrance. Nous devons éliminer, consciemment et avec soin, de telles attitudes dommageables. Agir comme si nous devions disperser les nuages, pour qu’un ciel bleu éclate. Les actes nuisibles cessent avec la disparition des attitudes, émotions et conceptions dommageables. Le grand yogi tibétain Milarépa (XIe-XIIe siècle) disait: « Naître, naître de l’univers; se dissoudre, se dissoudre dans l’univers. « Il faut être à l’écoute de sa conscience pour savoir détruire les idées mal fondées et donner une impulsion pour revenir à une réalité plus profonde. Le ciel existait là avant que les nuages ne l’envahissent et il sera encore là lorsqu’ils se seront dissipés. Même si les nuages recouvrent chaque centimètre carré jusqu’à l’horizon, il est toujours là. 

 

L’eau, aussi sale qu’elle puisse être, est par nature propre et non polluée. De la même façon, l’essence d’un esprit, fût-il troublé, n’est pas souillée. Les émotions conflictuelles comme la haine ne peuvent pas affecter l’esprit de claire lumière. La prochaine fois que la haine surgira, sortez de cette exaltation mentale et observez la haine en pleine action. Dans « Je hais … », la « haine » et le « moi » sont liés l’un à l’autre. Et pourtant, en vous plaçant en tant qu’observateur, vous avez écarté légèrement la haine. Toutes les anomalies qui ont provoqué cet état d’emportement se révèlent alors. 

 

Pour réaliser cet exercice, il faudra d’abord développer vos aptitudes à surveiller vos pensées. Tant que votre conscience conceptualise, il est difficile pour la pensée d’observer la pensée. En devenant capable d’observer les pensées dès qu’elles naissent, le potentiel de la conscience à se concentrer sur elle-même augmente progressivement. Et, dès que surgit une expression de haine, l’esprit ne verse plus dans la colère. En étant proche de la conscience, à la fois comme expert et objet expertisé, vous pouvez dorénavant reconnaître ce que l’on appelle la « conscience ordinaire », non affectée par le fait d’aimer ou de ne pas aimer, de désirer ou de ne pas désirer. Quand l’esprit n’est pas sollicité par ses multiples fonctions, sa clairvoyance se manifeste. Et si vous persistez, cette capacité de clairvoyance se développera. La haine se mélange lentement à l’essence de la conscience, car la nature profonde de la haine est aussi lumière et connaissance. 

 

Le flux de vos idées et de vos pensées ne doit pas être interrompu intentionnellement. Ne vous laissez pas emporter par elles et ne laissez pas votre esprit se fondre en elles. Alors l’esprit reprendra sa forme originelle pour que la clairvoyance se révèle. Et sa pureté fondamentale s’exprimera. 

Lorsque vous comprenez que la claire lumière est l’essence de votre esprit, des qualités de plus en plus grandes telles que l’amour se déploient. La transformation spirituelle n’est pas motivée par l’environnement extérieur. Il ne sert à rien d’accumuler encore et encore plus d’objets matériels: vous resterez insatisfait. 

 

La libération est atteinte par la connaissance de l’essence ultime de l’esprit lui-même. Personne et rien d’autre ne peut nous l’accorder. Le bonheur s’acquiert avec la maîtrise de l’esprit. Sans elle, le bonheur est inaccessible. Nous ne serons pas affligés ou nous ne causerons pas de souffrance si nous avons confiance dans la luminosité fondamentale de la nature de l’esprit, la claire lumière. 

 

Drag and drop me   L’ESPRIT DIAMANT  Drag and drop me 

Cette claire lumière, fondamentale et lumineuse, est l’origine de tout esprit, à jamais indestructible, inaltérable comme un diamant. Pour le bouddhisme, cet aspect de l’esprit est permanent dans le sens où il est perpétuel, sans aucune interruption. Il a toujours existé et existera à jamais. Il n’est pas un phénomène qui naît de la causalité. 

 

Notre esprit d’origine est pur, naturellement libre de tout problème. Les phénomènes purs et impurs apparaissent à l’intérieur de cet esprit comme les manifestations de sa spontanéité. Le rayonnement sans entrave de l’esprit est appelé la compassion. Les actions compatissantes émergent de sa nature spontanée et de sa pureté. 

 

L’esprit diamant est libre de toute souillure, comme un ciel couvert de nuages, même s’il émet des sentiments bons ou mauvais comme le désir, la haine ou la confusion. L’eau peut être très sale: sa nature profonde reste claire. De la même manière, toute émotion conflictuelle, quelle que soit sa puissance, générée par l’esprit diamant est un artifice. L’esprit fondamental est perpétuel et demeure non affecté par les souillures. 

 

L’esprit diamant originel possède toutes les qualités spirituelles extraordinaires comme l’amour ou la compassion illimités. Elles se manifestent seulement lors de circonstances particulières. Dans un sens, aux prémices du commencement, nous étions « illuminés », dotés d’un esprit à l’origine profondément bon. 

 

Drag and drop me    ÉVALUER NOTRE SITUATION PRÉSENTE Drag and drop me 

 

Cette renaissance humaine se fait dans un corps qui sera l’instrument nécessaire pour atteindre plus facilement tous les buts, qu’ils soient provisoires ou définitifs. Il ne faut pas gâcher cette vie. Cette renaissance parmi la myriade de formes de vie possibles dans ce monde est tellement unique et avantageuse! Votre potentiel intérieur ne sera pas pleinement réalisé si vous ne vous employez qu’à atteindre une meilleure existence pour vos prochaines renaissances, ou si vous cherchez seulement à vous libérer individuellement des liens qui vous attachent à la souffrance. Sous cette forme humaine, vous devez faire tout ce qu’il est possible pour achever un développement spirituel total et parfait. 

 

Méditation 

  1. Méditez sur votre potentiel actuel pour effectuer un développement spirituel : vous avez un corps humain, l’enseignement spirituel est à votre portée. Vous avez la capacité d’intérioriser les enseignements spirituels. Vous possédez un esprit diamant. 

  2. Appréciez les opportunités présentes pour exercer une pratique spirituelle. 

  3. Établissez comme motivation le souhait d’aider, en dehors de vous-même, tous les êtres vivants. 

  4. Ayez pour but d’aider les autres. 

 

Sa Sainteté le Dalaï Lama 

 

dalai-lama_toulouse2011_copie dans Méditation

Publié dans Méditation | Pas de Commentaire »

BIEN MEDITER

Posté par othoharmonie le 4 juillet 2011

 

BIEN MEDITER dans Méditation detente%20expressMéditation de Metta – par Bhante Henepola Gunaratana

 

 

Ce texte est récité ou contemplé au début de chaque méditation du matin pendant les retraites conduites par Bhante. Il est extrait de l’ouvrage de Bhante : Méditer au quotidien.

 

Au commencement de toute séance de méditation, dites en vous-même les phrases suivantes. Ressentez réellement l’intention correspondante:

1. Que je sois bien portant, heureux et en paix.
Qu’il ne m’arrive aucun mal.
Que je ne rencontre ni difficultés ni problèmes.
Puissé-je toujours connaître le succès.
Que je sois également patient, courageux, compréhensif et déterminé à faire face et à surmonter les difficultés, problèmes et échecs inévitables dans la vie.

2.
Que mes parents soient bien portants, heureux et en paix.
Qu’il ne leur arrive aucun mal.
Qu’ils ne rencontrent ni difficultés ni problèmes.
Puissent-ils toujours connaître le succès.
Qu’ils soient également patients, courageux, compréhensifs et déterminés à faire face et à surmonter les difficultés, problèmes et échecs inévitables dans la vie.

3. Que ceux qui m’enseignent soient bien portants, heureux et en paix.
Qu’il ne leur arrive aucun mal.
Qu’ils ne rencontrent ni difficultés ni problèmes.
Puissent-ils toujours connaître le succès.
Qu’ils soient également patients, courageux, compréhensifs et déterminés à faire face et à surmonter les difficultés, problèmes et échecs inévitables dans la vie.

4.
Que tous les membres de ma famille soient bien portants, heureux et en paix.
Qu’il ne leur arrive aucun mal.
Qu’ils ne rencontrent ni difficultés ni problèmes.
Puissent-ils toujours connaître le succès.
Qu’ils soient également patients, courageux, compréhensifs et déterminés à faire face et à surmonter les difficultés, problèmes et échecs inévitables dans la vie.

5.
Que mes amis soient bien portants, heureux et en paix.
Qu’il ne leur arrive aucun mal. Qu’ils ne rencontrent ni difficultés ni problèmes.
Puissent -ils toujours connaître le succès.
Qu’ils soient également patients, courageux, compréhensifs et déterminés à faire face et à surmonter les difficultés, problèmes et échecs inévitables dans la vie.

6.
Que toutes les personnes qui me sont indifférentes soient bien portantes, heureuses et en paix.
Qu’il ne leur arrive aucun mal.
Qu’elles ne rencontrent ni difficultés ni problèmes.
Puissent-elles toujours connaître le succès.
Qu’elles soient également patientes, courageuses, compréhensives et déterminées à faire face et à surmonter les difficultés, problèmes et échecs inévitables dans la vie.

Lire la suite… »

Publié dans Méditation | Pas de Commentaire »

Un vent de changement s’installe

Posté par othoharmonie le 22 juin 2011

Reçu par email de : Terre de Lumière www.terre-de-lumiere.com


Texte de Sébastien Plante, Physiothérapeute, Ostéopathe et Auteur

Un vent de changement s’installe dans Méditation 525_cheval_mini_640

 

Le monde dans lequel nous vivons est en perpétuel changement depuis le début des temps. Les cultures se font et se défont. Certaines espèces disparaissent alors que de nouvelles font leur apparition. Les mentalités  et les valeurs changent de sorte que le visage du monde se modifie. L’humanité va de l’avant, dans une évolution  qui se fait de plus en plus rapidement, évoluant non pas vers une catastrophe écologique ou une impasse économique mais plutôt vers une conscientisation de l’être et une ouverture accrue du coeur.

Chacun de vous avez une influence sur ceux et celles qui évoluent autour de vous. En vous éveillant, vous devenez une étincelle qui embrasera les autres et qui influencera la conscience collective. Les changements individuels précèdent toujours les changements collectifs. Chacun de vous contribue à la beauté de cette transformation mondiale en vous transformant vous-mêmes. Plus vous portez votre attention sur ce qu’il y a de positif, moins vous laissez de place à la négativité de s’installer. N’oubliez jamais que vous pouvez changer la vie de quelqu’un simplement en lui offrant un sourire ou des paroles réconfortantes au moment où il en a le plus besoin.

Nous sommes actuellement plongés dans une ère de changement et ce changement de mentalité génère parfois beaucoup de résistance. La plus grande résistance que vous rencontrerez sera celle qui vient de votre intérieur, de votre fermeture d’esprit et qui vous garde prisonnier de vos fausses croyances. Ne résistez pas au changement, c’est l’essence même de la vie. Accueillez avec amour les alternatives qui s’offrent à vous dans un processus d’éveil, d’illumination et d’évolution. Utilisez simplement votre discernement en vous centrant sur votre cœur et suivez cette voix. Ne jugez pas ceux qui empruntent une voix différente de la vôtre car chacun chemine à sa façon et à son rythme.

L’humain actuel n’est pas le dernier maillon de la chaîne évolutive et il sera dépassé. Ce processus est déjà commencé. 

Ce prochain bond évolutif laissera derrière lui les humains « animaux » alors que les humains conscients seront projetés vers l’avant. Tous les bonds évolutifs se sont vécus de cette façon alors que de nouveaux êtres naissent et certains restent
derrière ou disparaissent. Tous les habitants de notre planète doivent de préparer à mourir à leur ancienne réalité et mentalité. 


Ceux qui en prendront conscience survivront alors que les autres seront emportés par la maladie ou tout autre désastre naturel. L’humanité est à l’aube d’un grand bouleversement et les changements physiques de la Terre ne sont rien en comparaison de la refonte des consciences humaines.Pour lire la suite…… 

 
Fleche dans Méditation  Pour découvrir plusieurs autres excellentes chroniques :
http://sebastienplante.blogspot.com 

Publié dans Méditation | Pas de Commentaire »

Audios de méditations guidées

Posté par othoharmonie le 16 juin 2011

à Télécharger de Suite

D’environ 30 minutes chacune

Audios de méditations guidées dans Méditation 203533_198189030217867_5164025_n

Instantanément vous expérimentez :

  • Une détente profonde et un grand bien etre  en atteignant rapidement un état de lâcher prise;

  • Automatiquement le calme s’installe dans votre mental et vous apporte une plus grande clareté;

  • Vous ressentez un état de légèreté obtenu par la purification de vos corps subtils;

En pratiquant régulièrement,

  • Vous permettez à votre corps de se régénérer et d’éliminer de nombreux troubles psychosomatiques;

  • Vous établissez ainsi un contact intérieur avec votre Soi qui s’approfondit au fil du temps, et permet ainsi à votre cœur de s’ouvrir à l’Amour et de le manifester participant à votre croissance intérieure, maturité et sagesse spirituelle.

le souffle liberateur le souffle liberateur

Méditation guidée de base pour atteindre un état de relaxation profond, le calme mental et la paix intérieure avec le support de la respiration.

Prix: €17

Ecouter l’extrait audio

 

Présence à la terre Présence à la terre

Pour renforcer son contact à la Terre Mère et communiquer avec les éléments de la nature avec le coeur.

Prix: €17

Ecouter l’extrait audio

 

Couleurs et chakras Couleurs et chakras

Méditation vibratoire de rééquilibrage énergétique avec l’aide du souffle,de la couleur, de l’énergie.

Prix: €17.00

Ecouter l’extrait audio

 

Réconciliation avec mon corps Réconciliation avec mon corps

Comment établir un contact avec l’intelligence du corps pour entrer en communication avec lui et pour se libérer de blocages émotionnels.

Prix: €17.00

Ecouter l’extrait audio

110420_Audios dans Méditation

Publié dans Méditation | Pas de Commentaire »

Utilisez les objets consciemment et avec amour

Posté par othoharmonie le 22 mai 2011

Utilisez les objets consciemment et avec amour dans Méditation conscience

 

Combien d’appareils, d’ustensiles, d’objets de toutes sortes avez-vous à utiliser chaque jour ! Et la plupart du temps, vous les manipulez de façon distraite, ou même en les bousculant, en les malmenant. 

 

Pourquoi ne les prenez-vous pas consciemment et avec amour ? 

 

Même si vous n’acceptez pas l’idée que la manière dont vous vous servez des objets peut agir sur eux de façon nocive ou bénéfique, vous êtes obligé d’admettre qu’elle agit en tout cas sur vous. 


Faites l’expérience, et vous verrez que bousculer les objets ne produit pas les mêmes effets que se servir d’eux avec maîtrise et amour. 

 

Quoi qu’on fasse, il faut apprendre à le faire en essayant d’introduire dans ses gestes quelque chose de meilleur, de plus spirituel. 

 

« C’est pendant les repas qu’il faut commencer à apprendre le contrôle, la maîtrise.
Il y a des jours où vous êtes énervé, alors prenez les repas comme une occasion magnifique de vous calmer. Vous faites attention à vos gestes, vous mâchez la nourriture lentement, et quelques minutes après vous sentez que votre nervosité disparaît. Alors, exercez-vous à manger sans faire aucun bruit. 


Ainsi, par exemple, vous aurez l’occasion de développer votre amour, votre intelligence et votre volonté chaque fois que vous voudrez vous servir des objets qui sont sur la table : essayez de les prendre sans les heurter, sans rien bousculer à côté, ce sera l’occasion de faire preuve d’attention, d’adresse, de concentration, de prévoyance… c’est formidable ce qu’on peut gagner pendant les repas ! 


Rien qu’en regardant quelqu’un manger, sa façon de toucher les objets, de les saisir brutalement ou sans les tenir assez solidement, vous pouvez tirer des conclusions pour son avenir. » 


Omraam Mikhaël Aïvanhov 

 

 

(source: prosveta.com)

conscience_logo_mutli dans Méditation

Publié dans Méditation | 1 Commentaire »

Personne pour nous sauver

Posté par othoharmonie le 17 mai 2011

PERSONNE NE VA VENIR NOUS SAUVER DE NOUS-MÊMES. 

 

Drag and drop me

Nous sommes chacun doté de la capacité d’être responsable de la qualité de notre expérience. Toutefois, tant que nous ne ressentirons pas consciemment l’impact de notre conscience compatissante, notre peur non intégrée, notre colère, notre douleur et notre tristesse continueront à fonctionner comme la source causale inconsciente de notre désharmonie extérieure, de notre mal-être, de nos maladies et de nos illusions. En continuant à réprimer et à endormir notre état émotionnel non intégré – au lieu de nous permettre d’être émotionnellement portés et stimulés par quelqu’un ou quelque chose – nous demeurons une espèce inauthentique, déséquilibrée dans son intégrité et souffrant du manque de capacité émotionnelle pour réaliser intimement une prise de conscience de ce que nous sommes ou ce que Dieu est pour nous.  

 

C’est seulement en développant notre aptitude à ressentir les choses que nous pourront être libérés de cette délicate situation. 

 

Publié http://blog.nous-les-dieux.org/le-processus-de-la-presence-par-michael-brown/ 

InterObjectif – L’ESPRIT COLLECTIF EN ACTION !

Personne pour nous sauver dans Méditation A-la-rech-du-Bonheur-La-pense-Positive

Publié dans Méditation | Pas de Commentaire »

Le sens du végétarisme

Posté par othoharmonie le 1 mai 2011

Le sens du végétarisme dans Méditation vegetarismePensée d’Omraam Mikhaël Aïvanhov 

« Il faut arriver à se nourrir comme les abeilles. Il n’y a qu’elles qui ne produisent pas de déchets malpropres. Ce qu’elles mangent, c’est le nectar des fleurs et ce qu’elles rejettent, c’est le miel. Voilà pourquoi les abeilles sont le symbole de la sixième race. Elles absorbent la nourriture la plus sublime, la transforment en miel et ne produisent pas d’impuretés.

À l’origine, l’homme était semblable à l’abeille. C’est à partir du premier péché que ses excréments ont commencé à sentir mauvais. Auparavant, tout était parfumé. Vous l’ignoriez peut-être, mais chez les hommes très évolués, les sécrétions et les excrétions ne produisent aucune odeur désagréable. Les esprits parfaits ne produisent que de la Lumière et de la Vie.

Ceux qui tuent les animaux pour les manger ont ensuite une lourde dette à payer. Les âmes des animaux viendront en eux et elles diront : « Nous venons en vous car vous avez entravé notre évolution ; à présent, faites-nous évoluer ! » Ainsi, ces hommes seront intérieurement entourés d’âmes animales. Ils les porteront et les nourriront. Ces âmes animales pousseront des soupirs en eux, si bien qu’ils auront un terrible fardeau à porter.

Ne vous étonnez donc pas que certains de vos amis ou de vos ennemis aient parfois un comportement animal. Quand ils mangent de la viande, ils se retrouvent fatalement dans des tempêtes furieuses. À ce moment-là, ils sont animaux, ils ne sont pas humains.

L’homme de la Nouvelle Époque ne connaîtra pas tout cela. Rien de ce que vous dénommez « humain » ne l’est encore véritablement. En réalité, l’homme n’est pas encore venu sur cette Terre. C’est encore le royaume des animaux qui se manifeste à travers l’humanité.

Quand l’homme se manifestera, on verra qu’il est l’image de Dieu. Alors, des événements splendides se produiront. »

 

 

Extrait de « Le sens du végétarisme », d’Omraam Mikhaël Aïvanhov
Éd. Prosveta – Collection Vidélina

vegetarisme_g dans Méditation

Publié dans Méditation | Pas de Commentaire »

L’ART de la MEDITATION

Posté par othoharmonie le 7 avril 2011

L'ART de la MEDITATION  dans Méditation 20080928195756_meditation_retouche_apercu-border

La méditation nous vient en aide quand nous souhaitons transformer nos pensées négatives de malheur, de haine ou de désespoir. Si nous vivons des événements malheureux ou si nous ne pouvons visualiser un horizon qui nous libère de tout désagrément émotionnel et parfois physique, il est intéressant de regarder en nous et de nous interroger sur la finalité de cette situation. À quoi se fier? Qu’est-ce qui est permanent? Qu’apprenons-nous sur nous-mêmes lorsque nous sommes confronté aux difficultés ? À mettre en perspective nos aspects négatifs et à dépasser notre intérêt personnel. Apprendre à relativiser nos sentiments et nos réactions permet de nous détendre et de regagner confiance en la vie même si quelque chose a réellement échappé à notre compréhension. Cela nous aide à reprendre espoir si nous nous sentons perdu.

 

 

Prenez un moment pour réfléchir à une situation difficile que vous êtes en train de vivre ou que vous avez récemment vécue. Ces moments se caractérisent par une inquiétude, une tension, une peur, un doute ou un désespoir. Ils font ressortir les aspects les plus négatifs de notre personnalité; nous sommes alors déconnecté de notre être supérieur, incapable de voir la lumière de l’amour de Dieu, totalement envahi par le désespoir et la peur.

 

 Des jours, des semaines, des mois ou des années nous sont nécessaires pour surmonter ces situations négatives. Nous sommes imperméable à la vérité et à la perspicacité. Nous risquons d’être submergé par des sentiments de perte, de trahison, de séparation et de colère. Pourtant, en avouant nos sentiments, nous cédons à leur pouvoir et apprenons des choses sur nous-mêmes. Nous apprenons aussi l’existence de quelque chose de permanent et d’indélébile qui n’est pas affecté par les émotions; il s’agit du soi, ce substrat de notre vie qui ne change jamais quoi qu’il arrive en surface. 

En examinant la situation qui vous a affecté, demandez-vous quels sont vos sentiments. Ne les jugez pas, laissez-les participer à votre expérience. Demandez-vous ce qui est permanent et quelle partie de vous-même n’est pas affectée par le changement? Que ressentez-vous ?

 

 

Maintenant, demandez-vous s’il y a d’autres sentiments ou pensées associés à cette situation. Vous êtes-vous senti confus, bouleversé ou distant ? Pouvez-vous laisser ces sentiments s’exprimer tels qu’ils sont, réels mais non entièrement vrais ?

 

 

Avez-vous tiré des conclusions de cette situation? Avez-vous résolu quelque chose en éprouvant ces sentiments? Vous êtes-vous ancré dans la réalité de votre vérité? Êtes-vous en accord avec votre conscience?

 

 

Un tel examen de la situation peut vous éviter de vivre dans le renoncement ou le chaos. Si vous vous fiez à vos sentiments et à votre faculté de percevoir la vérité, vous pouvez également faire le nécessaire pour votre santé, votre bien-être et votre sécurité.

 

 Faites confiance à la source pour vous montrer comment être compatissant, aimant, fidèle à vous-même et juste envers les autres. Restez tranquille, ne faites rien. Libérez-vous de l’énergie que vous avez retenue en vous et prenez un moment pour être en paix avec vous-même. L’acceptation de la vérité vous permettra de vous connaître et donc de guérir. 

 

ENERGIE SUBTILE, AURA ET CHAKRAS – 2
par
AMBIKA WAUTERS 

SOURCE : Le livre des chakras, pages 22 à 37
Editions Soline, 2003

meditation_sept dans Méditation

Publié dans Méditation | Pas de Commentaire »

La chaise vide

Posté par othoharmonie le 7 mai 2010

La chaise vide dans Méditation dyn010_original_622_782_jpeg_2643541_9f7459d8a23dc62d372d78648a85ad1b

La fille d’un homme avait demandé au pasteur de sa localité de venir prier avec son père.
Lorsque le pasteur arriva, il trouva l’homme étendu dans son lit
avec sa tête soulevée par deux oreillers.
Il y avait une chaise vide à côté de son lit.

Le pasteur supposant que le vieil homme savait qu’il venait et attendait sa visite, dit : «J’imagine que vous m’attendiez.» ; «Mais non, mais qui êtes vous?» dit le père.

Le pasteur lui dit son nom, puis il fit la remarque : «J’ai vu la chaise vide, alors j’en ai déduit que vous saviez que j’allais venir!»

«Ah oui… la chaise.» dit l’homme dans le lit. «Pourriez-vous fermer la porte s’il vous plaît?»
Un peu confus, le pasteur ferma la porte.

«Je n’avais jamais dit cela à personne, même pas à ma fille.» dit l’homme.
«Mais durant toute ma vie, j’ai jamais su comment prier. À l’église j’avais l’habitude d’entendre le pasteur parler de la prière, mais cela me passait par dessus la tête.»
«J’ai abandonné toute tentative de prière,» continua le vieil homme, «jusqu’au jour où, il y a à peu près 4 ans, mon meilleur ami me dit :

«Jean, la prière c’est simplement une question d’avoir une conversation avec Jésus.
Voici ce que je te suggère: Assieds-toi sur une chaise, et mets une chaise vide en face de toi, et dans la foi, vois Jésus assis sur la chaise. Ce n’est pas effrayant ou étrange, parce qu’il a fait cette promesse en disant : «Je serai toujours avec vous.»
Puis parle-lui de la même manière que tu le fais avec moi maintenant.»

 

«Alors j’ai essayé, et j’ai tellement aimé ça, que maintenant je le fais quelques heures chaque jour. Je fais très attention par contre. Si ma fille me voyait parler à une chaise vide, soit elle ferait une dépression, soit elle m’enverrait à la maison de fous.»

Le pasteur était si profondément touché par l’histoire qu’il encouragea le vieil homme à continuer son voyage de cette façon. Alors il pria avec lui, le oignit d’huile, et retourna à l’église.

 

Deux soirs plus tard, la fille du vieil homme appela le pasteur pour lui dire que son papa était mort cet après-midi là. «Est-il mort en paix ?» ; «Oui, et lorsque j’ai quitté la maison vers 2 heures, il m’a appelé près de son lit, il m’a dit qu’il m’aimait, et m’a embrassée sur la joue. Lorsque je suis revenue du magasin, une heure plus tard, je l’ai trouvé mort.»

 

 

Et elle continua, «Mais il y avait quelque chose d’étrange à sa mort. Apparemment, juste avant de mourir, papa s’est penché et s’est appuyé la tête sur la chaise près de son lit.
Que déduisez-vous de cela?»

Le pasteur essuya une larme de son oeil, et dit : «J’aimerais tellement qu’on puisse tous partir de cette manière.»

 

 

Source: Anonyme.www lespasseurs.com

 

 

Vieux-monsieur-heureux dans Méditation

Publié dans Méditation | Pas de Commentaire »

Espace libre

Posté par othoharmonie le 25 avril 2010

Espace libre dans Méditation gif-blog-1Comment laisser un espace libre 

Si nous n’avons qu’un seul récipient et que celui-ci est rempli d’une substance qui ne nous sert pas, ni ne nous intéresse pour rien. Ne croyez-vous pas qu’il serait nécessaire de vider et de nettoyer ce récipient pour pouvoir le remplir d’une autre substance souhaitée mais différente ? Si nous encombrons ce récipient en mélangeant deux substances incompatibles le résultat sera mortel ? Nous fonctionnons de la même manière avec l’esprit, nous stockons une immense quantité de choses qui ne nous servent pas et qui occupent tout l’espace mental.

La personne désire seulement stocker, emmagasiner. Elle croit que le fait de posséder est ce qui a de plus important, elle ne se rend pas compte que tout a une limite, que l’ingestion et l’incompatibilité créent une grande confusion, un obstacle difficile à surmonter. La finalité se traduit par le doute et la perte de confiance en soi-même. Le chemin d’évolution se doit d’être ordonné et bien dirigé pour que les résultats soient sûrs, positifs …..

Tout ceux qui croient qu’ils peuvent évoluer en gardant cette partie négative, égoïste et bestiale se trompent. La seule chose qu’ils font c’est souffrir, et lutter constamment à contre courant, perdant tout leur temps et finalement toutes leurs opportunités de grandir.

Nous devons être intelligents, clairs, réels et pratiques. La bête et l’ego, sont les responsables de nos obstacles et de toutes nos souffrances dans notre vie.

Si nous voulons vraiment passer à des états plus évolués, nous devons dominer la bête et dissiper l’ego.

Un travail quotidien tranquille, constant et conscient, est la seule manière de réussir. Les miracles n’existent pas.

S’OBSERVER, NE PAS S’IDENTIFIER, TRANSFORMER les IMPRESSIONS, ne pas fonctionner de manière mécanique, et prendre conscience de tout, à chaque moment de l’existence.

Je sais que ce n’est pas facile, précisément lorsque le moment est arrivé de sortir de la mécanique, mais c’est possible ! Quand la personne a compris, et que la pratique va de paire avec les résultats, il arrive que cela devienne facile. 

Copyright. All rights reserved. http://www.amour.tv/comment_laisser_un_espace_libre.htm

 55588211 dans Méditation

Publié dans Méditation | 1 Commentaire »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Posté par othoharmonie le 16 avril 2010

envoyé par ghislaine
le 28 avril, 2010 @ 10:05
L’amour est partout
par Omraam Mikhaël Aïvanhov
Qu’est-ce que l’amour ? Une énergie cosmique qui est répandue partout dans l’univers. C’est pourquoi vous pouvez trouver l’amour dans la terre, dans l’eau, dans l’air, le soleil, les étoiles… Vous pouvez le trouver dans les pierres, les plantes, les animaux… Et vous pouvez aussi bien sûr le trouver chez les humains ; mais justement, pas seulement chez eux, comme vous avez trop tendance à le croire. Oui, pourquoi devez-vous vous sentir privé d’amour parce que vous n’avez pas un homme ou une femme à tenir dans vos bras ? Ce n’est pas le corps, ce n’est pas la chair qui vous donnera l’amour, car l’amour ne se trouve pas là. L’amour peut se servir du corps physique comme support, mais lui, il est ailleurs : il est partout, c’est une lumière, un nectar, une ambroisie qui remplit l’espace.

Omraam Mikhaël Aïvanhov dans Méditation dyn010_original_374_330_gif_2563118_2f5dad77b3518e4f67ee65f75b0ba748Connaissez-vous les œuvres de : Omraam Mikhaël Aivanhov  ?   dyn010_original_374_330_gif_2563118_2f5dad77b3518e4f67ee65f75b0ba748 dans Méditation

Alors faites connaissance dès maintenant : http://www.prosveta.com/omraam-mikhael-aivanhov.phtml?language_id=1&distributor_id=1&SESSION_ID=PROSVETA4bc7e9ba36117  personnellement, j’adore méditer sur les pensées d’Omraam Mikhaël Aïvanhov….  

Un petit panel pour la route !dyn010_original_374_330_gif_2563118_2f5dad77b3518e4f67ee65f75b0ba748

Une pensée  
« Depuis des millénaires, combien de civilisations, combien de religions ont disparu ! Si elles n’ont pas pu résister au temps, c’est que les valeurs qu’elles portaient étaient insuffisantes pour créer la nouvelle vie : elles se sont cristallisées, fossilisées, et l’esprit est venu balayer ces anciennes formes caduques. Alors, ne vous arrêtez pas à ce qui est en ruines, n’allez pas à la recherche des décombres en croyant que vous y trouverez de l’inspiration pour votre vie intérieure.
Beaucoup de spiritualistes voudraient revenir vers les Initiations anciennes, leur redonner vie. C’est une erreur. Il ne faut pas réveiller les mystères du passé, car même au point de vue spirituel il est dangereux de vouloir ranimer ce qui est déjà mort. Au lieu de vous occuper du passé, tendez-vous vers l’avenir, car ce qui est votre avenir est le présent des êtres supérieurs qui veillent sur vous. Ainsi, en recevant ce que vous donnent ces êtres, vous accélérez votre évolution. »
 
« Omraam Mikhaël Aïvanhov »  JOLI-PAPILLON

La pensée d’Omraam Mikhaël Aïvanhov 

« Vous dites que vous avez besoin d’amis qui vous comprennent, et que nulle part vous ne trouvez cette compréhension. Demandez-vous d’abord ce que vous voulez qu’on comprenne en vous. Et même si ce sont vos aspirations les plus élevées, pourquoi exiger des autres qu’ils pénètrent dans votre cœur et dans votre âme pour savoir ce qui s’y passe ?

Il devrait vous suffire de savoir que vous avez la compréhension et le soutien des anges, des entités lumineuses qui peuplent l’espace, et de Dieu Lui-même qui vous a créé. Pour le reste, vos sensations, vos humeurs, vos sympathies, vos antipathies, dites-vous bien que ce ne sont que des questions de tempérament, que chacun a le sien et qu’il n’est pas tellement important que les autres s’y intéressent et les comprennent. D’ailleurs, êtes-vous sûr de bien vous comprendre vous-même ? Non ? Et vous voulez que les autres le fassent ! »

C’est une pensée mais une pensée différente de tant d’autres, une pensée à méditer et à savourer pleinement  

 dyn010_original_374_330_gif_2563118_2f5dad77b3518e4f67ee65f75b0ba748                                 dyn010_original_374_330_gif_2563118_2f5dad77b3518e4f67ee65f75b0ba748                                                    dyn010_original_374_330_gif_2563118_2f5dad77b3518e4f67ee65f75b0ba748

Pensée du vendredi 16 avril 2010                                                                                                                           

Présent – doit transformer le passé et orienter l’avenir

 « Chaque matin, au réveil, dites-vous que rien n’est plus important que de bien vivre aujourd’hui. D’une certaine façon le passé est toujours vivant, il agit encore sur votre présent, mais vous n’êtes pas obligé de lui laisser prendre le pouvoir. C’est au présent que vous devez donner le pouvoir, afin qu’il domine le passé, qu’il le terrasse même pour le transformer.
Quand le passé était le présent, il était tout-puissant. Maintenant qu’il est le passé, il est subordonné au présent, et c’est le présent qui a voix au chapitre. Le passé est révolu et l’avenir est justement « à venir ». C’est au présent d’imposer sa volonté afin de transformer le passé et d’orienter l’avenir. »
 

Omraam Mikhaël Aïvanhov                

                                                            

Un lien : http://www.wat.tv/video/omraam-mikhael-aivanhov-images-eo39_e9e9_.html 

Pensée du lundi 19 avril 2010

On appelle le soleil « la lampe de l’univers », car il éclaire le monde et c’est grâce à sa lumière que nous pouvons y voir. Quand ce n’est pas le soleil qui nous éclaire, nous avons besoin d’autres sources de lumière : ampoules électriques, bougies, lampes de poche, phares… Les objets ne sont donc visibles que dans la mesure où une lumière tombe sur eux et les éclaire ; c’est une loi du monde physique et c’est aussi une loi du monde spirituel. Mais dans le monde spirituel, il n’existe aucune lampe que nous pourrions allumer comme nous allumons la lampe de notre escalier ou de notre chambre ; et si nous voulons y voir, c’est nous qui devons projeter une lumière de nous-même. Voilà pourquoi tellement peu d’êtres sont capables de voir dans le plan spirituel : parce qu’ils attendent que les objets soient éclairés, alors que c’est à eux de projeter les rayons qui leur permettront de voir.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 nnn3je8ddn4

 

Publié dans Méditation | 1 Commentaire »

Reflet du miroir

Posté par othoharmonie le 13 avril 2010

Le génie menteur ou les 7 miroirs de l’âme !

Reflet du miroir dans Méditation wshik40o

Il y avait une fois un jeune prince qui trouvait les gens autour de lui méchants et égoïstes. Il en parla un jour à son précepteur qui était un homme sage et avisé et qui confia une bague au prince. - « Cette bague est magique. Si tu la tournes trois fois sur elle-même, un génie t’apparaîtra. Toi seul le verra. Chaque fois que tu seras insatisfait des gens, appelle-le. Il te conseillera. Mais fais attention : ce génie ne dit la vérité que si on ne le croit pas. Il cherchera sans cesse à te tromper. »  Un jour, le prince entra dans une violente colère contre un dignitaire de la cour qui avait agi contre ses intérêts. Il fit tourner trois fois la bague. Aussitôt, le génie apparut: - « Donne-moi ton avis sur les agissements de cet homme, dit le prince. » - « S’il a fait quelque chose contre toi, il est indigne de te servir. Tu dois l’écarter ou le soumettre. » À ce moment, le prince se souvint des paroles étranges de son précepteur. - « Je doute que tu me dises la vérité », dit le prince. 

- « Tu as raison », dit le génie, « je cherchais à te tromper. Tu peux bien sûr asservir cet homme, mais tu peux aussi profiter de ce désaccord pour apprendre à négocier, à traiter avec lui et trouver des solutions qui vous satisfassent tous deux. » Parcourant un jour la ville avec quelques compagnons, le prince vit une immense foule entourer un prédicateur populaire. Il écouta un instant le prêche de cet homme et fut profondément choqué par des paroles qui contrastaient violemment avec ses propres convictions. Il appela le génie. - « Que dois-je faire ? » - « Fais-le taire ou rends-le inoffensif », dit le génie. « Cet homme défend des idées subversives. Il est dangereux pour toi et pour tes sujets. » Cela me paraît juste, pensa le prince. Mais il mit néanmoins en doute ce que le génie avait dit. 

- »Tu as raison », dit le génie, « je mentais. Tu peux neutraliser cet homme. Mais tu peux aussi examiner ses croyances, remettre en cause tes propres certitudes et t’enrichir de vos différences. » Pour l’anniversaire du prince, le roi fit donner un grand bal où furent conviés rois, reines, princes et princesses. Le prince s’éprit d’une belle princesse qu’il ne quitta plus des yeux et qu’il invita maintes fois à danser sans jamais oser lui déclarer sa flamme. Un autre prince invita à son tour la princesse. Notre prince sentit monter en lui une jalousie profonde. Il appela alors son génie. - « Que dois-je faire, selon toi ? «  - « C’est une crapule », répondit le génie. « Il veut te la prendre. Provoque-le en duel et tue-le.  » Sachant que son génie le trompait toujours, le prince ne le crut pas. 

- « Tu as raison », dit le génie, « je cherchais à te tromper. Ce n’est pas cet homme que tu ne supportes pas, ce sont les démons de tes propres peurs qui se sont éveillés quand tu as vu ce prince danser avec la princesse. Tu as peur d’être délaissé, abandonné, rejeté. Tu as peur de ne pas être à la hauteur. Ce qui se réveille en toi dans ces moments pénibles te révèle quelque chose sur toi-même. «  À l’occasion de la réunion du grand conseil du royaume, un jeune noble téméraire critiqua à plusieurs reprises le prince et lui reprocha sa façon de gérer certaines affaires du royaume. Le prince resta cloué sur place face à de telles attaques et ne sut que répondre. L’autre continua de plus belle et à nouveau le prince se tut, la rage au cœur. Il fit venir le génie et l’interrogea. - « Ôte-lui ses titres de noblesse et dépouille-le de ses terres », répondit le génie. « Cet homme cherche à te rabaisser devant les conseillers royaux. » - « Tu as raison », dit le prince. Mais il se ravisa et se souvint que le génie mentait. 

- « Dis-moi la vérité » continua le prince. - « Je vais te la dire », rétorqua le génie, « même si cela ne te plaît pas. Ce ne sont pas les attaques de cet homme qui t’ont déplu, mais l’impuissance dans laquelle tu t’es retrouvé et ton incapacité à te défendre. » Un jour, dans une auberge, le prince vit un homme se mettre dans une colère terrible et briser tables et chaises. Il voulut punir cet homme. Mais il demanda d’abord conseil au génie. - « Punis-le », dit le génie. « Cet homme est violent et dangereux. » 

- « Tu me trompes encore », dit le prince. - « C’est vrai. Cet homme a mal agi. Mais si tu ne supportes pas sa colère, c’est avant tout parce que tu es toi-même colérique et que tu n’aimes pas te mettre dans cet état. Cet homme est ton miroir. » Une autre fois, le prince vit un marchand qui voulait fouetter un jeune garçon qui lui avait volé un fruit. Le prince avait vu filer le vrai voleur. Il arracha le fouet des mains du marchand et était sur le point de le battre lorsqu’il se ravisa. - « Que m’arrive-t-il », dit-il au génie. « Pourquoi cette scène m’a-t-elle mis dans cet état ? » 

- « Cet homme mérite le fouet pour ce qu’il a fait », répondit le génie. - « Me dis-tu la vérité ? » - « Non », dit le génie. « Tu as réagi si fortement parce que l’injustice subie par ce garçon t’a rappelé une injustice semblable subie autrefois. Cela a réveillé en toi une vieille blessure. » Alors le prince réfléchit à tout ce que le génie lui avait dit. 

- « Si j’ai bien compris », dit-il au génie, « personne ne peut m’énerver, me blesser ou me déstabiliser. - « Tu as bien compris », dit le génie. « Ce ne sont pas les paroles ou les actes des autres qui te dérangent ou que tu n’aimes pas, mais les vieux démons qui se réveillent en toi à cette occasion : tes peurs, tes souffrances, tes failles, tes frustrations. Si tu jettes une mèche allumée dans une jarre d’huile, celle-ci s’enflammera. Mais si la jarre est vide ou qu’elle contient de l’eau, la mèche s’éteindra d’elle-même. Ton agacement face aux autres est comme un feu qui s’allume en toi et qui peut te brûler, te consumer, te détruire. Mais il peut aussi t’illuminer, te forger, te façonner et faire de l’autre un allié sur le chemin de ta transformation. Toute rencontre difficile devient alors une confrontation avec toi-même, une épreuve, une initiation. » 

- « J’ai besoin de savoir encore une chose », dit le prince. « Qui es-tu ? » - « Je suis, moi aussi, ton reflet dans le miroir. »

Charles Brulhart Janvier 2004

svb6ws3s dans Méditation

Publié dans Méditation | 1 Commentaire »

Introspection sexualité

Posté par othoharmonie le 13 avril 2010

Introspection sexualité dans Méditation bonbisouTiens ! ce matin je suis allée lire le forum de mon ami Guy et il y avait une conversation sur la sexualité….

 Une fille disait ceci

Pas besoin de grandes explications pour voir tout simplement que je n’ai pas envie de sexe.

  Citation:  « Beaucoup de femme que je côtoie n’ont pas trop de besoin de ce coté là…. et puis il y a l’âge!!!! ou alors il faut rencontrer par hasard la personne qui fera redémarrer la flamme. Effectivement, il y a des femmes qui n’ont pas de grands besoins sexuels. J’en fais sans doute partie. Pour ce qui est de rencontrer quelqu’un par hasard, pour que la flamme redémarre, je pourrai peut-être le confirmer ou non un jour. Je me suis beaucoup rapprochée d’un ami rencontré il y a environ 4 ans. Pendant quelques temps, une liaison surtout virtuelle avec quelques rencontres. Une relations très particulière, très profonde, mais le sexe, pas vraiment, non. Du moins pour l’instant. »   

Personnellement, il y a maintenant quelques années où je me détachais du contact sexuel, n’y trouvant plus réellement de nourriture et 4 ou 5 ans où le sexe n’est réellement plus une nécessité et je ne m’étais pas encore arrêtée réellement sur le sujet en profondeur. Je n’avais plus du tout envie du contact sexuel, ni physique d’un homme …. Un point c’est tout et pour moi c’était naturel parce que je me délectais d’une toute autre nourriture, celle de la spiritualité, sans penser à autre chose…. Mais donc ce matin, je me suis franchement arrêtée sur le sujet pour en faire mon introspection…. 

Voici le résultat de mon introspection : 

Mon travail ultime depuis des années fut d’éveiller ma conscience. L’un des principes majeurs se trouve être la transcendance dans mes différents niveaux de perception jusqu’au plein éveil de ma conscience de chaque instant, au-delà des limites sensorielles et mentales…. 

Il est donc naturel d’être passée par une autre nourriture. Pour moi,  le sexe, ne devait être ni réprimé, ni encensé, ni même sublimé, mais tout simplement transcendé afin d’utiliser cette énergie sexuelle devenue latente comme un tremplin pour m’élever beaucoup plus vers ma nature divine.  J’ai pris conscience que je suis libérée de mes conditionnements et de mes inhibitions à ce niveau-là aussi.

Quelque chose de profond a changé en moi, j’ai eu besoin d’autres outils que ceux de la sexualité. J’ai tout naturellement transcendé mon animalité afin d’éveiller ma conscience, afin d’adhérer plus aux forces spirituelles qu’aux énergies animales. Pour moi, ce n’est pas le sexe qui est important, c’est l’Amour…. 

Je préfère de loin aujourd’hui, les relations plus cérébrales pour Atteindre l’amour-spirituel celui qui procure la liberté d’Aimer. Là où il n’existe plus d’attente. Plus besoin de retour. A ce stade, l’Amour ne s’exprime plus de façon sensuelle ni cérébrale, il est la pure expression de notre conscience. Il ne s’agit plus de prendre, mais d’offrir.  Elever la femme et l’homme jusqu’à l’amour-spirituel est mon objectif !

fleur_lotus_mariage dans Méditation

Publié dans Méditation | 1 Commentaire »

Le présent

Posté par othoharmonie le 11 avril 2010

Les yeux de lâme

Le présent dans Méditation i_logo

 

Deux hommes, les deux sérieusement malades, occupaient la même chambre d’hôpital. Un des deux hommes pouvait s’asseoir dans son lit pendant une heure chaque après-midi afin d’évacuer les fluides de ses poumons. Son lit était à côté de la seule fenêtre de la chambre. L’autre homme devait passer des journées couché sur son dos.

Les hommes parlaient pendant des heures. Ils parlaient de leurs épouses et familles, leurs maisons, leurs emplois, leur participation dans le service militaire et où ils avaient été en vacances. Et chaque après-midi, quand l’homme dans le lit près de la fenêtre pouvait s’asseoir, il passait le temps à décrire à son compagnon de chambre tout ce qu’il pouvait voir dehors. L’homme dans l’autre lit commença à vivre pour ces périodes d’une heure où son monde était élargi et égayé par toutes les activités et couleurs du  monde extérieur.

De la chambre, la vue donnait sur un parc avec un beau lac. Les canards et les cygnes jouaient sur l’eau tandis que les enfants naviguaient leurs bateaux modèles. Les jeunes amoureux marchaient bras sous bras parmi des fleurs de chaque couleur de l’arc-en-ciel. De grands arbres décoraient le paysage et une belle vue de la ville pouvait être vue dans la distance. Pendant que l’homme près de la  fenêtre décrivait tout ceci dans le détail exquis, l’homme de l’autre côté de la chambre fermait ses yeux et imaginait la scène pittoresque. Lors d’un bel après-midi, l’homme près de la fenêtre décrit une parade qui passait par là. Bien que l’autre homme ne pouvait pas entendre l’orchestre, il pouvait la voir avec l’oeil de son imagination tellement son compagnon l’a dépeint avec des mots descriptifs.

Les jours et les semaines passèrent. Un matin, l’infirmière de jour est arrivée pour apporter l’eau pour leurs bains et trouva le corps sans vie de l’homme près de la fenêtre, qui est mort paisiblement dans son sommeil. Elle était attristée et appela les préposés pour prendre son corps. Dès qu’il senti que le temps était approprié, l’autre homme demanda s’il pouvait être déplacé à côté de la fenêtre. L’infirmière était  heureuse de le transférer et après s’être assurée qu’il était confortable, elle le laissa seul.

Lentement, péniblement, il se monta vers le haut sur un coude pour jeter son premier coup d’oeil dehors. Enfin il aurait la joie de le voir lui-même. Il s’étira pour se tourner lentement vers la fenêtre près du lit. Tout ce qu’oeil vu, fut un mur. L’homme demanda à l’infirmière pourquoi son compagnon de chambre décédé avait décrit de si merveilleuses choses. L’infirmière répondit que l’homme était aveugle et ne pouvait même pas voir le mur. Elle dit: « Peut-être, il a juste voulu vous encourager. »

Epilogue…

Il y a un bonheur énorme à rendre d’autres heureux, en dépit de nos propres situations. La peine partagée est la moitié de la douleur, mais le bonheur une fois partagé, est doublé. Si vous voulez vous sentir riche, vous n’avez qu’à compter toutes les choses que vous avez que l’argent ne peut pas acheter. Aujourd’hui est un cadeau, c’est pourquoi il s’appelle le présent.

 

Anonyme

Publié dans Méditation | 1 Commentaire »

introspection

Posté par othoharmonie le 9 avril 2010

 introspection dans Méditation coeurdecountry125444434331_art

LE 31 JANVIER 2010Parfois, lorsqu’on se raconte sur un forum, c’est-à-dire qu’on explique sa propre démarche sur notre chemin spirituel, comment l’on a acquis la confiance en soi et que l’on affirme ses propres vérités, certains prennent volontiers pour vrais vos écrits et les apprécient et d’autres ont l’impression qu’on les a agressé …. Ils ne vous prennent pas au sérieux et vous traitent parfois d’orgueilleux (Hum ! hum !)Pourquoi certaines personnes détestent les gens qui ont confiance en eux ?

POURQUOI lorsque l’on affirme qui l’on EST, certains vous traitent d’être sans humilité, voire même orgueilleux ? 

Le résultats de ma méditation sur ce sujet :

ET PUIS, j’ai trouvé ma réponse …… L’excès de confiance en soi peut devenir arrogance et même méprisable, et l’on devient soi-même méprisable à partir du moment où on l’affiche ouvertement. Donc ne pas chercher l’acceptation de ses pairs à tout prix… car il n’y a rien à prouver, ni à se prouver… mais ETRE seulement soi-même !

papillon%2520frise%2520stylisee dans Méditation 

Le 10 FEVRIER 2010 : Puis, mes démarches de questionnement se sont posées là : Que dire à tous ceux que leur propre mort terrorise ?


Comment les convaincre qu’elle n’est que le passage d’une courte vie terrestre semée d’embûches et de souffrances, à une totale félicité, dans la chaude compagnie de ceux qui les ont précédés ?…

La mort n’est pas une punition mais une délivrance. Elle ne ferme pas la porte de la vie, elle l’ouvre toute grande. Elle n’est pas un anéantissement mais une renaissance.

Lorsqu’elle frappe à la porte, cette mort-délivrance, pourquoi tant de gens réagissent-ils à contresens ?
Ils pleurent, alors que l’absent se réjouit. Ils vont fleurir une tombe sous laquelle il n’y a personne. Ils s’emmurent dans un silence désespéré alors que les fanfares du ciel accueillent un bienheureux…

Mais comment leur expliquer ??

Très sincèrement, je ne vous cacherai pas que c’est cette ignorance qui me désole le plus !! 

ET PUIS, j’ai trouvé ma réponse ….. Je n’ai pas à me sentir concernée par ce que « je juge » comme non-compréhension de mes pairs ! Chaque chose en son temps, je ne me suis pas ouverte moi-même à la compréhension en un jour et donc à chacun son heure, à partir du moment où je reste présente et disponible pour soutenir l’autre…. Restez moi-même !

frise-jeanne-600 

Le 15 FEVRIER 2010 :

J’en suis venue à pousser un coup de gueule sur les forums …. En disant : 

J’en ai mare de voir autour de moi des gens qui se laissent encore piéger par de faux semblants, j’en ai mare de constater que la sincérité ça n’existe que chez très peu de gens. Cela me fait de la peine que certains se fassent piéger.Cela me peine de constater comme les gens n’aperçoivent leurs qualités et leurs vices qu’au travers de leur l’amour-propre; ils sont toujours d’eux-mêmes des témoins infidèles et considère que la parole de l’autre a plus d’importance.Beaucoup trop de faux-semblants par complaisance… qui font du mal lorsque la sincérité émerge… Je fais partie de ceux qui pensent très sincèrement que ceux qui négligent de nous dire la vérité nous vol un bien qui nous appartient. 

Cela m’énerve de voir que les gens sont toujours séduits par la même erreur, dire que nous ne prenons des amis que pour avoir des gens particulièrement destinés à nous plaire : notre estime finit avec leur complaisance ; le terme de l’amitié est le terme des agréments, de fausses sollicitudes. Et quels sont ces agréments ? qu’est-ce qui nous plaît davantage dans nos amis ? Ce sont les louanges continuelles, que nous levons sur eux comme des dûs. D’où cela vient qu’il n’y a plus de véritable amitié parmi les hommes? que ce nom n’est plus qu’un piège, qu’ils emploient avec bassesse pour se séduire mutuellement ?  Je déteste la flatterie ! Qu’à sa place règle la Sincérité ! J’en ai mare de voir les dégâts que cela peut causer autour de moi …. Ça m’énerve de voir des personnes chères à mon cœur se laisser détruire par de faux semblants d’amitié ! et le travail qu’ils ont à faire ensuite pour regagner leur estime d’eux-mêmes. 

ET PUIS, j’ai trouvé ma réponse …. Rien n’a bougé quant à la nature de l’homme mais par contre quelque chose a bougé en moi ; Reste sincère Francesca, d’autres ont à apprendre sur leur condition, et ce n’est pas à toi de les juger…. Reste présente et disponible auprès de tes amitiés ; Car il te faut comprendre que subir une quelconque destruction, c’est apprendre les pièges de l’ego….

 frise%2520bambous

Le 20 FEVRIER 2010 je me posais des questions sur l’humilité et j’en suis venue à affirmer ceci : pour moi, l’humilité découle de la vérité. Je pense que si l’on est vrai avec soi-même, on l’est tout le temps, avec toute personne que l’on rencontre, en compagnie d’une ou des milliers de personnes. Ainsi, on ne peut pas devenir orgueilleux. Mais est-ce une bonne définitionL’humilité serait-elle le contraire de l’orgueil ?Faut-il plus d’humilité pour occuper les devants de la scène ou les coulisses ? 

ET PUIS, grâce à l’aide de Jean-Yves, j’ai trouvé la réponse par le fait que revendiquer d’être humble, c’est qu’en réalité, il y a un niveau prétentieux en soi ; le désir d’être humble est une tentative de contrebalancer cette prétention que l’on ne veut pas voir car elle corrompt l’image que nous avons de nous. Et Jean-Yves m’avait dit ceci : « Vivre la prétention (si c’est ce qui est présent en soi) est sans doute préférable à une volonté d’être humble. Car ainsi, par l’honnêteté avec soi-même, c’est la blessure qui sous-tend la prétention qui est appelée à se révéler et ainsi, celle-ci devient elle-même ouverte à un champ de conscience plus large… » – Merci encore à toi… cela m’a beaucoup aidée !en découvrant que la fierté en place d’orgueil aurait été un mot plus adéquat, qui n’a nul besoin de se mesurer à l’autre, ni de le rabaisse ; ETRE SOI-MEME 

roses_roses2

 

Mon dernier petit soucis de FIN FEVRIER 2010, était celui-ci :  L’intellect peut-il aider à la progression spirituelle ou pas ?

EtLa domination de l’intellect est-elle un « passage obligé » de l’évolution spirituelle ou plutôt un « handicap » ? 

ET PUIS, j’ai trouvé ma réponse……… Ni l’un, ni l’autre, car l’intellect est mon moteur de découverte, certes parfois envahissant, mais qui m’aide à détecter où se situe réellement l’intuition et comme me l’avait dit Loryan je crois : « l’intellect peut parfois être un très bon « anti-virus »". L’intellectualité m’aide à disséquer, afin de ne pas tomber dans le piège du mysticisme ! Elle crée l’équilibre entre l’ésotérique et l’exotérique ! 

petite%2520frise%2520petite%2520fleur

 

Le 1er MARS 2010 / je travaille sur un autre sujet, car j’ai découvert dernièrement que s’incarner sur terre est le contraire exact de ce que j’avais cru jusqu’à aujourd’hui …Je suis dans la période d’intégration de cette découverte là :

celle qui fait que ma condition humaine est ici sur terre pour se reposer dans la matière et non pour y travailler…. Ce n’est pas ici que je peux acquérir la vraie conscience puisque je suis déjà « conscience » (esprit désincarné). Chez moi c’est pas ici, puisque lorsque je pense « mort », j’ai cette formidable sensation de « rentrer chez moi »….

Il faut être dans l’esprit libre pour accéder au Tout, donc sans la matière… puisque c’est là où je me sens le mieux. Je crois très sincèrement, que je me suis fais des films, des mises en scène afin de vouloir croire le contraire !

Je n’ai finalement juste qu’à trouver ce qui est bon pour moi sur terre afin de me reposer correctement et ensuite je pourrai « retourner chez moi »….

Ce que je croyais, n’est qu’en réalité une inversion des « réalités »… et ce déclenchement chez moi, s’est produit suite au visionnage du film « LES AUTRES » d’Alejandro Amenabar, sorti en 1997 je crois, avec Nicole Kidman.

Il me faut dorénavant, bien intégrer cette réalité ! 

 

gif_soleil

Publié dans Méditation | 2 Commentaires »

1...34567
 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...