RIRE devenu symptôme de notre société malade

Posté par othoharmonie le 21 décembre 2013

 

Nathalie Rheims a regardé l’émission « Complément d’enquête » de Benoît Duquesne sur « la dictature du rire », devenue symptôme de notre société malade.

Photo d'illustration.

Bizarre, bizarre. Normalement, la liberté en matière d’humour est le paramètre absolu de la démocratie. Moins on a le droit, dans un pays, de caricaturer, de se moquer, de rire, plus on se rapproche du modèle de la Corée du Nord, où, à l’évidence, ça ne plaisante pas. Pourtant, jeudi soir, sur France 2, Benoît Duquesne se lançait courageusement dans un Complément d’enquête particulièrement « casse-gueule » sur « la dictature du rire », suivi, il faut le souligner, par deux millions de téléspectateurs intrigués par ce sujet.

Cette interrogation prolongeait quelques expressions de « ras-le-bol » venant de personnalités inattendues sur un tel sujet comme celle deFabrice Luchini dénonçant une certaine « tyrannie du rire obligatoire » ou Jean-Louis Borloo qui, tout simplement, n’en peut plus. Le sujet était particulièrement difficile à traiter, car tous les Français sont très attachés à cette liberté fondamentale, et leur besoin d’humour et de mise à distance est d’autant plus grand que la période qu’ils traversent est pénible.

Il n’est donc pas surprenant que tous les médias se lancent dans une compétition acharnée pour exploiter le filon des talents singuliers des « faiseurs de vannes » qui tend, depuis quelques années, à devenir une véritable industrie, particulièrement rentable. De ce côté-là, le redressement productif fonctionne très bien, merci. Des reportages très intéressants permettent de découvrir les équipes d’auteurs, payés au mot qui déclenche les rires, autour ou derrière nos « stars du LOL ».

Cette expression, qui s’est imposée comme un symptôme au cours de la dernière décennie, n’évoque-t-elle pas certaines de ces dérives qui finissent par saturer l’espace médiatique ? Les trois mots anglais qui la forment, Laughing Out Loud, ne traduisent-ils pas ce que pointait Luchini et qui rend le rire si lourd là où l’on aurait besoin de sa légèreté ?

« Contre-pouvoir »

Bien sûr, des hommes politiques aguerris comme Jean-Pierre Raffarin ne pouvaient que relativiser les choses en expliquant que les humoristes d’aujourd’hui n’avaient rien à envier en méchanceté aux chansonniers et caricaturistes d’autrefois. Mais justement, si le « message » de l’humour n’a pas changé, on peut se demander si le changement du « médium » ne finit pas par produire des effets inverses de ce que l’on attend. À l’époque des chansonniers, qui se produisaient sur une scène devant quelques centaines de spectateurs, on avait bien affaire à un « contre-pouvoir ». On pouvait toujours lire, chaque semaine dans Le Canard enchaîné, « la cour » où de Gaulle était présenté en Roi-Soleil, il n’y avait pas de confusion possible entre « le pouvoir », d’un côté, et le « contre-pouvoir », de l’autre.

C’est bien sur cette inversion des genres que porte la question aujourd’hui. La vanne et la caricature étant devenues la matière première principale de toute médiatisation, leur « force de frappe » écrase toute tentative de faire passer quelque message que ce soit. Rien, aucun discours, aucun message, ne peut résister à l’image de Hollande en Père Noël coincé dans la cheminée ou de sa simple gestuelle incarnée par Laurent Gerra, car c’est ce qu’on finit par attendre et par voir sur toutes les chaînes, même les plus sérieuses. Il faut ajouter à cela que la plupart des médias, ayant pris conscience de cette « force de frappe », ont appris à utiliser ces nouvelles formes d’humour non plus comme des « contre-pouvoirs », mais comme des instruments idéologiques de pouvoir direct, militants, qui en font désormais le « premier pouvoir ».

Le Point.fr – Publié le 20/12/2013 à 13:36 - Nathalie Rheims : « la dictature du rire »

Publié dans Sourire au rire | Pas de Commentaire »

Le sourire

Posté par othoharmonie le 18 février 2013

 Le sourire dans Sourire au rire sourire

« Le sourire est une marque, un signe d’un grand amour s’il est fait avec le coeur et la joie… il est une énergie qui peut tout changer… un simple regard change tout, alors imaginez un sourire!

Ne voyez pas ceci comme banale… le sourire peut changer une vie! Vous le savez… alors, qu’attendez-vous pour vous exprimer?

D’accord, il n’est pas facile d’être authentique tous les jours… on a pas la «pêche» à chaque lever du lit!

Oui, c’est possible… mais, la joie et le sourire sont toujours inscrits en votre coeur… qu’est-ce qui vous empêche de laisser votre coeur s’exprimer? Vous… votre mental… vos choix… vos émotions… ce qui est passé est passé… alors, dans l’instant présent qu’est-ce qui vous préoccupe au point de ne pas laisser se dessiner une marque aussi joyeuse sur votre visage rayonnant? Tout ce que vous ne pouvez changer dans le moment présent vaut-il la peine que nous y accordons tant d’énergie par la pensée? Alors, sourions!

Cela peut changer une vie! Que savez-vous vraiment de l’impact de votre attitude? Voir un sourire chez un inconnu dans la rue, cela peut tout changer… n’avez-vous jamais fait cette expérience? Voir un sourire inconnu? Pensez-y… »

Avec Amour
Sandalphon
Doan

Publié dans Sourire au rire | Pas de Commentaire »

Avant l’accouchement

Posté par othoharmonie le 3 janvier 2013

 

Avant l'accouchement dans Sourire au rire fad8d3b3Dans le ventre de leur mère, deux bébés discutent.

L’un est croyant, l’autre athée.

Le Bébé-Athée dit :

« Toi, tu crois à la vie après l’accouchement ? »

Le Bébé-Croyant répond :

« Bien sûr, c’est évident que la vie après l’accouchement existe. Nous sommes juste ici pour devenir forts et prêts pour ce qui nous attend après.

- Tout ça est insensé. Il n’y a rien après l’accouchement. Est-ce que tu peux… t’imaginer, toi, à quoi une telle vie pourrait ressembler ?

- Eh bien je ne connais pas tous les détails. Mais là-bas il y aura beaucoup de lumière, beaucoup de joie. Et par exemple, là-bas, on va manger avec notre bouche.

- Mais c’est n’importe quoi ! Nous avons notre cordon ombilical et c’est ça qui nous nourrit. Et de cette autre vie, il n’y a encore eu aucun revenant. La vie se termine tout simplement par l’accouchement.

- Non ! Je ne sais pas exactement à quoi cette vie après l’accouchement va ressembler mais dans tous les cas, nous verrons notre maman et elle prendra soin de nous.

- Maman ? Tu crois en Maman ? Et où se trouve-t-elle ?

- Mais elle est partout ! Elle est autour de nous ! Grâce à elle nous vivons, et sans elle nous ne sommes rien. Elle veille sur nous à chaque instant.

- C’est absurde ! Tu l’as déjà vue toi ? Moi non plus ! C’est donc évident qu’elle n’existe pas. Et puis, si elle existait vraiment, pourquoi ne se manifeste-t-elle pas ?

- Je ne suis pas d’accord. Car parfois, lorsque tout devient calme, on peut entendre quand elle chante, sentir quand elle caresse notre monde. Je suis certain que notre vraie vie ne commence qu’après l’accouchement.

- Moi je suis convaincu qu’après l’accouchement, il n’y a rien. C’est tout simplement irrationnel. « 

 

De la part d’hélène mon amie !

3-petis-coeurs dans Sourire au rire

Publié dans Sourire au rire | Pas de Commentaire »

Humour et spiritualité

Posté par othoharmonie le 27 octobre 2012

 


« L’humour est partie intégrante de la vie spirituelle. Si celle-ci se fait pesante, c’est le signe que quelque chose ne va pas. Notez que, même en termes physiques, plus on s’approche du centre de la Terre, moins il y a de  » gravité « . Pourquoi n’en irait-il pas de même avec ce centre de l’Univers qui se trouve là, en nous. » - [Douglas Harding]

Cette lumineuse citation de Douglas Harding nous offre une compréhension éclairante, une voie de réflexion sur les liens qui unissent l’humour et la spiritualité. Il est vrai que parfois, les austérités de certaines voies religieuses peuvent nous induire en erreur sur le rapport à la joie de vivre, à la gaieté et au rire. Au même titre, certaines personnes utilisant un humour égotiste dans le but de manquer de respect à autrui ont-elles aussi dévoyé l’objectif premier de l’humour. La corde de cithare casse avec l’austérité d’une vie de meurtrissure, et elle n’émet aucun son dans le vécu du rire du moi qui veut se préserver de son angoisse de vie. Comme disait avec justesse le Bouddha en son temps : « Pour résonner au mieux, elle doit se trouver au Milieu  ».

Humour et spiritualité dans Sourire au rire clin-doeil

 

À lire sur http://lejardindejoeliah.com/(article publié dans la revue 3ème millénaire n°76)

 

Publié dans Sourire au rire | Pas de Commentaire »

Un père et son fils

Posté par othoharmonie le 6 novembre 2011

Gif fleurs autre~ Le Coin Sourire ~Gif fleurs autre

 

Un jeune homme venait tout juste d’obtenir son permis de conduire.
Il demande donc à son père s’ils pouvaient discuter ensemble de l’utilisation de la voiture familiale.
Son père l’amène dans son bureau et lui propose le marché suivant.

« Tu améliores ton rendement scolaire, tu étudies la bible et tu te fais couper les cheveux. Ensuite, nous parlerons de la voiture. »

Un mois plus tard, le garçon revient à la charge et, encore, son père l’amène dans son bureau. Le père ne tarde pas à prendre la parole.

« Mon fils, je suis très fier de toi. Ça va beaucoup mieux à l’école; tu t’es concentré sur la bible plus que je ne l’aurais cru, mais tu ne t’es pas fait couper les cheveux. »

Le jeune réplique : 

« Tu sais, papa, j’ai réfléchi à cela. Samson avait les cheveux longs; Moïse avait les cheveux longs ; Noé avait les cheveux long et Jésus avait les cheveux longs ». 


Et du tac au tac, le père réplique : 


« Et ils se déplaçaient à pied ! » 

Un père et son fils dans Sourire au rire lollol346

Allez une autre…….. 

C’est un petit garçon qu’on met au lit et 5 minutes plus tard :

 - Papaaaaa ?    - Quoi ?
- J’ai soif. Veux-tu m’apporter un verre d’eau s’il te plaît ?
- Non, tu as déjà eu ta chance. On éteint les lumières !
 

Cinq minutes plus tard : 

 - Papaaaa ?  

 - QUOI ?
- J’ai SOIF ! Est-ce que je peux avoir un verre d’eau ? 
 - Je t’ai dit NON !
Si tu me le redemandes encore une fois, je te donne une fessée ! 


Cinq minutes plus tard :  

 - Papaaaaa ?   - QUOI!
- Quand tu viendras pour ma fessée, pourrais-tu m’apporter un verre d’eau ? 

 lollol346 dans Sourire au rire Découvrez  les annonceurs en visitant le site : www.terre-de-lumiere.com 

Publié dans Sourire au rire | 1 Commentaire »

Sourire !

Posté par othoharmonie le 19 septembre 2011

Gif cloche  Quelqu’un vient un jour trouver le grand philosophe Socrate et lui dit : 

- Sais-tu ce que je viens d’apprendre sur ton ami ?
- Un instant, répondit Socrate. Avant que tu me racontes, j’aimerais te faire passer un test, celui des trois passoires. 

 

- Les trois passoires ?  

- Mais oui, reprit Socrate. Avant de me raconter toutes sortes de choses sur les autres, il est bon de prendre le temps de filtrer ce que l’on aimerait dire. C’est ce que j’appelle le test des trois passoires. La première passoire est celle de la vérité. As-tu vérifié si ce que tu veux me dire est vrai ? 

- Non. J’en ai simplement entendu parler… 

- Très bien. Tu ne sais donc pas si c’est la vérité. Essayons de filtrer autrement en utilisant une deuxième passoire, celle de la bonté. Ce que tu veux m’apprendre sur mon ami, est-ce quelque chose de bon ? 

- Ah non ! Au contraire. 

- Donc, continua Socrate, tu veux me raconter de mauvaises choses sur lui et tu n’es même pas certain qu’elles soient vraies. Tu peux peut-être encore passer le test car il reste une passoire, celle de l’utilité. Est-il utile que tu m’apprennes ce que mon ami aurait fait ? 

- Non. Pas vraiment. 

- Alors, conclut Socrate, si ce que tu as à me raconter n’est ni vrai, ni bien, ni utile, pourquoi vouloir me le dire ?

 

 Lecture conseillée : ici 

 

La sérénité de Socrate, qui le rend étonnamment libre face aux circonstances, inspire tous ceux qui cherchent un chemin vers l’essentiel.

Gif ouragans

Publié dans Sourire au rire | Pas de Commentaire »

Pour rire !

Posté par othoharmonie le 19 septembre 2011

Une rousse et une blonde discutent. La rousse dit :

- J’en ai assez d’être seule… D’après toi, je devrais chercher quelle sorte de mari ?

La blonde répond :

- D’après moi, tu ferais surtout mieux de laisser les maris et de chercher un célibataire…

Gif fleurs autre

Un homme de 75 ans se fait examiner par son médecin. Tout est Ok,
mais avant de partir, le médecin lui demande : 


- Et la sexualité, monsieur Marcel ? 


- Ben ça va, mais quand je fais l’amour la deuxième fois, je suis tout en sueur. 


- Allons monsieur Marcel, vous savez, c’est normal !
C’est même extraordinaire que vous puissiez le faire deux fois.
Monsieur Marcel : 

- À bien y penser, oui, c’est vrai qu’il fait plutôt frais en janvier
et plutôt chaud en juillet !

Gif divers

Publié dans Sourire au rire | Pas de Commentaire »

Le Coin Sourire

Posté par othoharmonie le 13 août 2011



Le Coin Sourire dans Sourire au rire cureUne dame distinguée rentre de Suisse en avion.
Elle s’y retrouve assise à côté d’un brave curé à qui elle demande : 


- Pardon, père, est-ce que je pourrais vous demander une faveur ?
- Bien sûr, ma fille, que puis-je faire pour vous ?

- Voici : je me suis acheté un épilateur électrique super sophistiqué que j’ai payé extrêmement cher. J’ai vraiment dépassé les limites permises, j’ai peur de me le faire confisquer à la douane.Ne pourriez-vous le dissimuler dans votre grande soutane ? 

- Bien sur, mon enfant, que je le peux. Seulement je dois vous avertir que je ne sais pas mentir…

- Vous avez tellement bon visage, on ne vous posera sûrement aucune question.

Et elle lui remet l’épilateur.

On arrive donc à destination. Et quand vient son tour de se présenter au douanier, celui-ci lui demande :

- Mon père, vous avez quelque chose à déclarer ? 


Le père lui répond : 


- De la tête à la ceinture, je n’ai rien à déclarer, mon fils.

Trouvant cette réponse un peu étrange, le douanier ajoute :
- Et de la ceinture vers le bas, qu’est-ce que vous avez ? 


- J’ai là, dit le curé, un merveilleux petit instrument destiné aux femmes, mais qui n’a jamais été utilisé…

Et dans un grand éclat de rire, le douanier dit : 


- Allez, passez mon père, et au suivant ! 

 

japonaise%20morte%20de%20rire dans Sourire au rire


Découvrez  les annonceurs en visitant le site : www.terre-de-lumiere.com 

 

Publié dans Sourire au rire | 1 Commentaire »

Une histoire de Coca

Posté par othoharmonie le 8 août 2011



Une histoire de Coca dans Sourire au rire r7m35q7yLes dirigeants de Coca-Cola se rendent personnellement au Vatican pour faire une offre au Pape : 

 

- Votre Sainteté, nous vous proposons 5 millions de dollars par mois pour que vous changiez dans le Notre Père la phrase « donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien » par « donne-nous aujourd’hui notre Coca-Cola quotidien« . 

 

Après un moment d’hésitation, le Saint Père répond : 

- Nous ne pouvons pas faire cela, mon fils… 

 

Quelques mois plus tard, ils reviennent avec une nouvelle proposition revue à la hausse : 

 

- Votre Sainteté, notre firme vous offre 300 millions de dollars par an si vous changez dans  le Notre Père la phrase « donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien » par   »Donne-nous aujourd’hui notre Coca-Cola quotidien« . 

 

Après avoir marqué un temps de réflexion, le Saint-Père répond :

 

 - C’est impossible, nous ne pouvons pas faire cela, mon fils… 

 

Mais les dirigeants de Coca-Cola insistent, obtiennent une nouvelle fois  d’être reçus et lui présentent une nouvelle offre : 

 

- Votre Sainteté, notre firme a décidé d’offrir un milliard et demi de dollars par an à la Sainte Église si vous acceptez de changer dans le Notre Père la phrase « donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien » par « donne-nous aujourd’hui notre Coca-Cola quotidien« . 

 

Après un temps de cogitation intense, le Saint-Père se retourne vers son secrétaire et demande: 

 

- Il se termine quand notre contrat avec les boulangers ? 

 

 

Drag and drop me

 

Message reçu par Infolettre d’Isab’ailes : découvrir annonceurs en visitant le site : www.terre-de-lumiere.com 

Publié dans Sourire au rire | Pas de Commentaire »

Le Coin Sourire

Posté par othoharmonie le 22 juillet 2011

 Le Coin Sourire dans Sourire au rire kawaii-gif-anime.71671487.2836448014.1        A la poste, un monsieur dont la main est dans le plâtre s’approche d’une dame qui fait la queue au guichet : 
- Pardon, Madame, voudriez-vous m’écrire l’adresse sur cette carte postale ? 

La dame s’exécute de bonne grâce, acceptant même d’ajouter quelques mots et de signer pour lui. 
 


- Voilà ! dit-elle, puis-je faire autre chose pour vous ? 

- Oui, répond le monsieur, pourriez-vous ajouter en post-scriptum prière d’excuser l’écriture.
 

kawaii-gif-anime.71671487.2836448014.1 dans Sourire au rire

Un fils de banquier dit à son père : 
- Papa, prête-moi 20 euros, mais ne m’en donnes que 10. 


Le père demande :

- Pourquoi, mon garçon ? 

- Comme ça tu me devras 10 euros, je te devrai 10 euros et nous serons quittes !

Sourire

Publié dans Sourire au rire | 1 Commentaire »

Le Coin Sourire

Posté par othoharmonie le 10 juin 2011

Le Coin Sourire dans Sourire au rire new207 ~ Une mère rentre dans la chambre de sa fille qu’elle trouve vide.
Sur le lit une lettre. Elle imagine le pire en ouvrant la lettre :

Ma Maman chérie, je suis désolée de devoir te dire que j’ai quitté la maison pour aller vivre
avec mon copain. Il est l’amour de ma vie. Tu devrais le voir, il est tellement mignon avec tous ses tattoos, son piercing et sa super moto. Mais ce n’est pas tout ma petite maman chérie. Je suis enfin enceinte et Abdoul dit que nous aurons une vie superbe dans sa caravane en plein milieu des bois. Il veut beaucoup d’enfants avec moi, c’est mon rêve aussi. Je me suis enfin rendu compte que la marijuana est bonne pour la santé et soulage les maux. Nous allons en cultiver et en donner à nos copains lorsqu’ils seront à court d’héroïne et de cocaïne pour qu’ils ne souffrent pas.
 

Entre-temps, j’espère que la science trouvera un remède contre le sida pour qu’Abdoul aille mieux. Il le mérite vraiment tu sais. Ne te fais pas de soucis pour moi maman, j’ai déjà 13 ans, je peux faire attention à moi toute seule et le peu d’expérience qui me manque, Abdoul peut le compenser avec ses 44 ans. 


 

J’espère pouvoir te rendre visite très bientôt pour que tu puisses faire la connaissance de tes petits enfants. Mais d’abord je vais avec Abdoul chez ses parents en caravane pour que nous puissions nous marier. Comme ça ce sera plus facile pour lui pour son permis de séjour.  

Ta fille qui t’aime !

PS : Je te raconte des idioties maman, je suis chez les voisins.
Je voulais juste te dire qu’il y a des choses bien pires dans la vie que le bulletin scolaire
que tu trouveras sur ta table de nuit. Je t’aime maman.

2672-3d-coeur-sourire dans Sourire au rire

Publié dans Sourire au rire | 2 Commentaires »

Laisser-passer

Posté par othoharmonie le 22 mai 2011

Drag and drop me

C’est le jour de la rentrée à l’internat dans un Lycée mixte. Le directeur de l’établissement, puis le principal, y vont de leur speech d’accueil, et surtout de leurs recommandations : 


- Le dortoir des filles est défendu pour tous les garçons, et de la même manière, le dortoir des garçons est défendu pour les filles. Quiconque sera surpris en train d’enfreindre cette règle pour la première fois devra payer une amende de 200 €. À la deuxième infraction, l’amende est de 600 €  et la troisième fois, l’amende sera de 1200 €. 

 

Y a-t-il des questions ? 


Et à ce moment là, un jeune homme s’avance et demande timidement : 


- Euhh…C’est combien si on veut un laissez-passer pour l’année ?

gif  rire   3

Publié dans Sourire au rire | 1 Commentaire »

~ Le Coin Sourire ~

Posté par othoharmonie le 15 mai 2011


~ Le Coin Sourire ~ dans Sourire au rire porte-du-ciel-et-colombes-de-lumi%C3%A8re      A la porte du Ciel, un type furieux se présente devant St-Pierre. 


- Mais bon sang, qu’est-ce que je fais là ! hurle-t-il. Regardez-moi: j’ai 35 ans, je suis en pleine forme, je ne bois pas, je ne fume pas, hier soir je me suis couché bien sagement dans mon lit et voilà que je me retrouve au ciel ! C’est certainement une erreur !!! 


- Eh bien ! ça n’est jamais arrivé, mais enfin je vais vérifier, répond St-Pierre.
Comment vous appelez-vous ? 

- Dugommeau. Norbert Dugommeau.

- Oui… Et quel est votre métier ?

- Garagiste.
- Oui… Ah, voilà, j’ai votre fiche. Dugommeau Norbert, garagiste… 

Eh bien, monsieur Dugommeau, vous êtes mort de vieillesse, c’est tout.

- De vieillesse ? Mais enfin ce n’est pas possible, je n’ai que 35 ans…

- Ah moi je ne sais pas, monsieur Dugommeau. On a fait le compte de toutes les heures de main d’oeuvre que vous avez facturées, et ça donne 117 ans

 

 

exj6a13i dans Sourire au rire

 

Publié dans Sourire au rire | Pas de Commentaire »

~ Le Coin Sourire ~

Posté par othoharmonie le 6 mai 2011

Drag and drop me

Une importante exploitation forestière du Québec passe un jour une petite annonce dans le but de recruter un bûcheron… Quelques jours plus tard, un gringalet arrive et se présente : 


- Je viens pour l’annonce, pour le bûcheron…
- Mais tu n’es pas ce que je recherche. Il me faut un gars taillé dans l’acier, capable de bosser 10 heures par jour sans sourciller ! 


Le gars lui répond : 


- Laissez-moi vous montrer de quoi je suis capable.
- OK, voici une hache. Tu vois cet érable gigantesque là-bas, va l’abattre. 


Alors le petit gars s’en va au pied de l’arbre, et en une minute l’arbre est par terre !
Le chef d’exploitation n’en revient pas. Il demande : 


- Mais où as-tu appris à couper un arbre aussi vite ?
- Au Sahara…
- Tu veux dire, dans le ‘désert’ du Sahara ? 


Alors le gars rigole et dit :
- Ouais, c’est comme ça qu’ils l’appellent maintenant.

 

~ Le Coin Sourire ~ dans Sourire au rire collections-banniere-anime-poisson-img

 

 


Simon vient de se faire prendre par son papa en train de boire de l’alcool en cachette.
Le papa a décidé de lui faire une leçon de morale. Le papa entraîne Simon dans le jardin. 


Il emmène un verre de whisky et un verre d’eau. Il prend un verre de terre et le laisse tomber dans l’alcool. 


Puis il prend un autre verre et le laisse tomber dans l’eau. Le lombric dans l’eau reste vivant alors que celui du whisky se tord sur lui-même quelques instants et meurt. A la fin de l’expérience, le papa demande : 


- Alors mon fils, quelle est la leçon à en retirer ? 

Et Simon lui répond : 


- Heu, ça montre que quand on boit de l’alcool, on ne risque pas d’avoir des vers.

 

 

collections-banniere-anime-poisson-img dans Sourire au rire

 


Une petite dernière que je trouve vraiment charmante :

Mathieu revient de l’école avec sa dictée. Il a encore zéro. 


- Quelle raison vas-tu me donner cette fois? (soupire sa mère)
- Eh bien, j’hésite entre l’hérédité ou l’environnement familial. 

 

 

Source : info@terre-de-lumiere.com  


mort-de-rire_432_320

 

Publié dans Sourire au rire | Pas de Commentaire »

Jeu-Concours

Posté par othoharmonie le 19 avril 2011

  

 

Dans le cadre de notre tirage cette semaine, nous avons le bonheur de vous offrir le CD « Paix Amour et Lumière sur la Terre et dans mon Cœur » de Patrick Bernard. 

Jeu-Concours dans Sourire au rire fleche-gif-078site de référence : www.patrickbernard.com

 

En écoute méditative comme en musique d’ambiance, cet album est le parfait accompagnement pour un mieux-être renouvelé. Idéal pour la relaxation, la méditation, le yoga, le Reiki ou toute thérapie énergétique, cet album transforme tout lieu où il est joué en sanctuaire de bonheur. 

Pour participer, faites-nous parvenir un message intitulé Concours TDL à l’adresse info@terre-de-lumiere.com  et complétez spontanément la phrase suivante :  J’ai bien rigolé lorsque j’ai vu le film…

Bravo à Nora Lévesque gagnante du livre « Et si vous étiez Zen 365 jours par année ? » 

fleche-gif-078 dans Sourire au rire www.365joursdevacances.com 

 

 Je me sens zen et très relaxe lorsque … j’écoute les 4 saisons de Vivaldi

 

 

french-news-tour

Publié dans Sourire au rire | Pas de Commentaire »

Pour rire

Posté par othoharmonie le 10 juillet 2010

Cette histoire me vient du forum SP où mon amie Calixte l’a déposée ; je la reprends donc ici car je l’ai bien aimée, trop marrante !! 

 

  

Pour rire dans Sourire au rire 000203F0

 

 

Un jour, un homme rentre du travail pour trouver le chaos qui règne à la maison. 


Ses enfants, encore en pyjama, jouent dans la boue du jardin. 


Sur le gazon, tout autour de la maison, il y a des cartons de repas congelés et des boîtes de jus de fruits par terre. 


Quand il entre dans la maison, c’est encore pire : 


La vaisselle sale est éparpillée dans toute la cuisine, le repas du chien est renversé sur le sol, la vitre est brisée et traîne par terre sur une grande surface et il y a du sable par terre, sur la table de la cuisine et les meubles. 


Dans la salle de séjour, il trouve des jouets, des vêtements et une lampe renversée. 


A ce moment, l’homme a très peur qu’un malheur ait touché sa femme.
Il se précipite au second étage et là, stupéfait, il trouve sa femme encore en pyjama assise dans le lit en train de lire un livre. 


Elle se retourne en souriant et lui demande : 


- Comment était ta journée ? 


- Que s’est-t-il passé ici aujourd’hui ? 

Souriante… 


- Tu sais, chaque jour en rentrant, tu me demandes ce que j’ai fait durant la journée et quand je réponds que je me suis occupée de la maison et des enfants… 

Tu me dis : 


- C’est tout ? 

- Eh bien, aujourd’hui, je n’ai rien fait !

Merci Calixte f

Publié dans Sourire au rire | Pas de Commentaire »

Le reporter

Posté par othoharmonie le 3 mai 2010

 Le reporter dans Sourire au rire appareil-photo-187542299                                               gif_avion_JET dans Sourire au rire

Un photographe (d’un grand quotidien national) est affecté à un reportage sur un grand feu de forêt. La fumée étant trop épaisse pour obtenir de belles images, il décide d’appeler la direction de son journal pour louer un avion

La Direction accepte et réserve un appareil
Dès qu’il est arrivé au petit aéroport de sa région, le photographe voit l’avion qui l’attend sur la piste. Sans perdre un instant, il saute dedans avec son matériel et hurle : « Allons-y ! Allons-y ! » 


Le pilote décolle et prend rapidement de l’altitude

- « Volez au-dessus du côté nord du feu, dit le photographe, faites au minimum trois ou quatre passages. » 


-  » Pourquoi ?  » demande le pilote. 

- « Je vais prendre des photos ! Je suis un photographe, et les photographes prennent des photos !  » dit-il avec exaspération et en montrant son matériel. 

Après un temps de réflexion, le pilote se tourne et répond : 


 » Vous voulez dire que vous n’êtes pas l’instructeur ? «  

                                               RIRE

 

Publié dans Sourire au rire | Pas de Commentaire »

un éléphant et les aveugles

Posté par othoharmonie le 22 avril 2010

 Cette histoire me vient de mon amie Crépuscule… j’adore !! Merci Crépuscule !!

coeur

 

UN ÉLÉPHANT ET LES AVEUGLES

Une fois, six aveugles vivaient dans un village. Un jour, ses habitants leur dirent  »  Hé ! il y a un éléphant dans le village, aujourd’hui  »

 

Ils n’avaient aucune idée de ce qu’était un éléphant. Ils décidèrent que, même s’ils n’étaient pas capables de le voir, ils allaient essayer de le sentir. Tous allèrent donc là où l’éléphant se trouvait et. chacun le toucha.

 

 

un éléphant et les aveugles dans Sourire au rire elephant«   Hé ! L’éléphant est un pilier  » dit le premier, en touchant sa jambe.

 

«   Oh, non ! C’est comme une corde, dit le second, en touchant sa queue.

 

«   Oh, non ! C’est comme la branche épaisse d’un arbre  » dit le troisième, en touchant sa trompe.

 

«   C’est comme un grand éventail  » dit le quatrième, en touchant son oreille.

 

«   C’est comme un mur énorme  » dit le cinquième, en touchant son ventre.

 

«   C’est comme une grosse pipe  » dit le sixième, en touchant sa défense.

 

Ils commençaient à discuter, chacun d’eux insistait sur ce qu’il croyait exact. Ils semblaient ne pas s’entendre, lorsqu’un sage, qui passait par-là, les vit. Il s’arrêta et leur demanda «  De quoi s’agit-il ?  »

 

Ils dirent «   Nous ne pouvons pas nous mettre d’accord pour dire à quoi ressemble l’éléphant » Chacun d’eux dit ce qu’il pensait à ce sujet. Le sage leur expliqua, calmement «   Vous avez tous dit vrai. La raison pour laquelle ce que chacun de vous affirme est différent, c’est parce que chacun a touché une partie différente de l’animal. Oui, l’éléphant à réellement les traits que vous avez tous décrits  »

 

«  Oh !  » dit chacun. Il n’y eut plus de discussion entre eux et ils furent tous heureux d’avoir dit la réalité.

 

La morale de cette histoire, c’est qu’il peut y avoir une part de vérité dans ce que quelqu’un dit. Parfois, nous pouvons voir cette vérité, et parfois non, parce qu’il peut, aussi, y avoir différentes perspectives sur lesquelles nous ne pouvons pas être d’accord. Plutôt que de discuter comme ces aveugles, nous devons dire «   Peut- être que vous avez vos raisons ? « . De cette façon, nous ne nous perdrons pas en argumentations.

 

Chaton dans Sourire au rirebises !!

Publié dans Sourire au rire | 1 Commentaire »

anonyme

Posté par othoharmonie le 17 avril 2010

anonyme dans Sourire au rire seychelles_ile_desroches    Perdu sur une île

Parti faire une croisière en solitaire autour du monde, un cadre dynamique fait naufrage et échoue finalement sur une petite île perdue au milieu du Pacifique.  Il survit pendant quatre mois dans des conditions particulièrement précaires, se nourrissant exclusivement de bananes. Un jour toutefois, il aperçoit depuis la plage une embarcation à l’intérieur de laquelle se trouve la plus jolie fille qu’il n’ait jamais vue. 

Il lui fait des signes et elle débarque sur la plage.

Notre homme lui demande aussitôt : Mais d’où venez-vous ? 


Et la superbe créature lui explique : J’habite de l’autre côté de cette île, j’ai fait naufrage moi aussi il y a maintenant trois ans… 

L’homme : Heureusement que vous aviez cette barque pour vous en tirer !

La fille : Non, ce canoë, je l’ai fabriqué moi-même avec les matériaux que j’ai trouvés sur l’île.    Le cadre demande : Mais… avec quels outils ? 

La jeune femme explique : J’ai découvert sur l’île un type de pierre poreuse facile à sculpter. J’ai aussi trouvé un type d’arbre dont le bois est suffisamment souple pour être malléable… En associant ces deux matériaux, j’ai pu concevoir un outillage assez performant. Vous voulez voir ? Les deux naufragés font alors le tour de l’île pour débarquer devant un superbe bungalow peint en rouge et bleu. L’homme en perd presque l’équilibre. 


Il demande : Vous avez construit ça vous même ?


Et l’hôtesse des lieux explique : Oui, ce n’est pas grand chose mais c’est mon petit chez moi… 
  
En entrant dans le bungalow, l’homme est sidéré par le décor harmonieux et tous les équipements façonnés à la main. 


La jeune femme lui propose alors de boire quelque chose mais voyant le verre qu’elle lui tend, l’homme refuse poliment : Non, vous savez le lait de noix de coco, je ne peux plus le sentir. 

 

Et la jeune femme : Mais goûtez donc, c’est du gin. J’en ai quelques bouteilles en réserve…

Encore une fois, l’homme n’en revient pas… La jeune femme dit alors : Vous voulez prendre une douche et vous raser ? Il y a un cabinet de toilettes et un rasoir à l’étage. Pendant ce temps, je vais enfiler une tenue plus légère pour être à l’aise. 
 

Complètement fasciné, le jeune homme ne pose plus de questions et part se doucher. Un peu plus tard, la jeune femme réapparaît dans un déshabillé élégant et très suggestif… Elle s’assoit sur un divan moelleux qu’elle a confectionné elle-même et invite son nouvel ami à venir s’asseoir près d’elle. 

En le regardant d’un air doux, elle lui dit alors :
Dites-moi, vous êtes seul depuis si longtemps sur cette île perdue. Je suis sûre que quelque chose pourrait vous faire un immense plaisir. Quelque chose que vous n’avez pas pu faire depuis de si longs mois et qui vous démange… 


L’homme n’en croit pas ses oreilles et répond : 

Vous voulez dire… Ne me dites pas… Vous avez aussi de quoi lire mes mails ?

 

3149556oiseau2-gif dans Sourire au rire 000203FB 

Publié dans Sourire au rire | Pas de Commentaire »

Histoire de l’être

Posté par othoharmonie le 14 avril 2010

Histoire de l'être dans Sourire au rire gif-oiseaux-022En 2009, drôle d’endroit pour faire la connaissance d’une personne que l’on est sensé ne jamais rencontrer physiquement, vu qu’internet met pas mal de barrières physiques. Et pourtant, c’est arrivé, j’ai fait la connaissance de l’administrateur du forum auquel j’étais inscrite, il s’appelle GUY,  nous avons discuté des heures entières, jours après jours, de choses et d’autres comme on peut se l’imaginer. Guy a été hospitalisé 2 fois durant l’année 2009, dans une petite clinique tout près de chez moi…. Incroyable non !

 

Nous avons fait des balades ensemble, nous avons beaucoup ri et eu également des moments de silences… de vrais partages se sont réalisés entre-nous ; une compréhension et beaucoup d’affection… Un après-midi, sur un coin de table, à l’ombre des arbres du parc de la clinique, Guy s’est mis à écrire une histoire à l’intention d’une foromiste un peu égarée entre les définitions de l’âme et de l’esprit. Puis à l’éclosion de ce petit bijou, j’ai été comme subjuguée par le résultat de simplicité, je me sentais en harmonie avec cette petite histoire…. Je l’ai toujours conservée, et d’ailleurs mise sous transparent, affichée dans mon bureau. 

Alors je m’en vais la partager avec vous ici

papillonfleursfruits.gif

                                                                         

HISTOIRE DE L’ETRE 

amel%20coeur dans Sourire au rire
Il était une fois,  Deux femmes qui vivaient dans une maison. 

La première, du joli nom de « Ame » se plaisait dans sa chambre, et ne voulait jamais en sortir.

 Ame avait appris beaucoup de choses dans différentes maisons  qu’elle avait habitées. 

C’est un peu pour cette raison, qu’elle aimait tant rester dans sa chambre.

La deuxième femme, du nom d’ « Esprit » aimait beaucoup sa maison, où il faisait bon rire.

 Mais Esprit aimait aussi regarder ce qui se passait à l’extérieur  et aimait bien écouter ce qui se disait.

De temps à autre, Esprit aimait bien aller voir Ame pour lui raconter  ce qu’elle avait vu à l’extérieur. 

Elle ne lui faisait qu’un rapport rapide en forme de résumé  des faits les plus marquants.

La maison dans laquelle elles se trouvaient avait un joli nom que les deux sœurs lui avaient donné. 

Elle s’appelait « Corps ».

Corps était bien conçu, elle avait des fenêtres afin qu’Esprit puisse voir l’extérieur, et des soupiraux qui laissaient tous les sons entrer.

Ame, Esprit et Corps avaient une très bonne harmonie dans cette maison. Corps servait de refuge à Ame et Esprit.

Esprit apprenait chaque jour en ayant une vue sur l’extérieur.

 Esprit avait des moments de bonheur, des moments de colère, des moments de tristesse, des moments de joie, des moments d’étonnement, des moments de paix et d’amour.

Esprit n’a pas voulu m’en dire plus, car elle garde une partie pour elle, s’est un peu son jardin secret !!

Ame, quant à elle, reste toujours dans sa chambre.

 Esprit lui fait toujours ses rapports.  Ame lui murmure à l’oreille des conseils lorsque c’est important, mais laisse toujours le choix à Esprit de ses décisions.

Ame, Esprit et Corps ont souvent une très belle harmonie.

Lorsque Corps devient trop vieux, que les murs se fissurent, les vitres trop sales pour voir au travers et les soupiraux bouchés par le temps écoulé, Ame et Esprit quittent leur maison.

 Esprit prend le moins de bagages possible,  afin de ne pas s’encombrer de futilités.

Une fois parties de cette maison, elles connaissent un endroit doux et chaud dans l’attente de trouver une autre maison plus neuve…

 00020579  GUY  00020579 

amel%20coeur 

976842876_small 

Publié dans Sourire au rire | 3 Commentaires »

Histoire de mon enfance

Posté par othoharmonie le 7 avril 2010

 Histoire de mon enfance dans Sourire au rire 00020167 Je raconte cette toute petite histoire qui me vient de mon père, Moïse était son prénom. Il est décédé en debut d’année 2007.

J’ai souvent été bercée par cette histoire durant mon enfance, car mon père aimait à nous la raconter à mon frère Denis et à moi… Je la partage donc avec vous !

Mon père devait être tout en contradiction, une façon à lui de dire très certainement que rien n’est fixe, mais tout en mouvence, selon la réalité à laquelle on veut bien donner vie. Voici donc cette histoire :

 Il était une fois,

Par une sombre nuit d’été en plein jour,

Un jeune vieillard,

Assis sur un banc de pierre en bois,

Qui lisait son journal plié en quatre dans sa poche

A la lueur d’un réverbère éteint …

 

les-vieux dans Sourire au rire

 Image source :

Thierry EVRARD et ses marionnettes
2 rue de casse cou
18300 SAINT SATUR
06 89 50 56 91

Publié dans Sourire au rire | 1 Commentaire »

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...