Des Images pour communiquer avec son Ange

Posté par othoharmonie le 8 mars 2016

 

 TAROT

Le Tarot : une origine spirituelle

L’ancêtre du Tarot de Marseille nous a été donné par des Initiés : les traces les plus lointaines remontent à l’ancienne Egypte (4200 ans av.Christ) où Thot Hermès, le grand Initié de l’époque utilisait des images symboliques pour faire vivre des expériences spirituelles à ses disciples. Cet outil initiatique s’est perdu durant de nombreux siècles pour réapparaître vers les 12/13ème siècle grâce à des initiés Soufis (porteurs de cette spiritualité orientale). Le Tarot renaît alors au cœur d’une période de renouveau spirituel avec les troubadours, les chevaliers du Graal, l’amour courtois…Cette sagesse venue d’Orient vit alors une transformation pour s’adapter à l’Occident. Puis le Tarot trouve sa forme « définitive » à la fin du 14ème siècle.

Ce bref historique invite à considérer le tarot comme un outil sacré, un grand « livre » de sagesse empli d’une richesse spirituelle infinie. Aujourd’hui, le tarot de Marseille présente 22 lames majeures montrant de façon plus ou moins voilées, 22 étapes de l’évolution, 22 facettes et potentiels de l’être humain, 22 manières de vivre des expériences humaines…

Le Tarot, un moyen de développer son libre-arbitre ?!

Dans notre société matérialiste, le tarot est considéré comme un art divinatoire, pour « dire l’avenir ». Pourquoi a-t-il perdu la profondeur initiatique de ses origines ?

Il faut savoir que depuis la Renaissance, l’être humain vît une identification de plus en plus forte au monde matériel, ce qui le coupe davantage de sa nature spirituelle (pour en savoir plus, voir le livre de Pierre Lassalle « La vie spirituelle »). Cette séparation l’insécurise fortement car il perd la conscience de sa nature éternelle et donc la confiance en son futur. Ainsi s’explique la recrudescence de la voyance : ce besoin vital de connaître son avenir pour se rassurer. Cependant, les réponses qui sont données dans les pratiques divinatoires apportent au mieux une connaissance psychologique de l’individu mais ne répondent aucunement aux vraies questions sur le sens de la vie. Ce tarot divinatoire empêche surtout l’individu de penser et de faire des choix par lui-même pour se reconnaître en tant qu’être spirituel adulte, capable de diriger sa vie à partir de vraies et nobles valeurs. Comme de nombreux autres outils spirituels, le Tarot a été matérialisé et désacralisé, créant ainsi une dépendance entre la personne qui cherche de l’aide et son médium.

Oui, d’une certaine façon, le Tarot peut nous montrer notre avenir mais pas celui que l’on croit !

Il nous montre des étapes pour nous améliorer, exprimer de plus en plus nos qualités d’être spirituel jusque dans notre vie matérielle. Le tarot est un langage codé, symbolique pour nous aider à prendre du recul par rapport à une question, à en voir le point de vue spirituel. Son but n’est pas de nous dicter ce qu’il faut faire, effaçant notre libre-arbitre, mais au contraire, il nous invite à nous poser les bonnes questions puis à choisir en tenant compte de notre dimension spirituelle. L’utiliser ainsi fait naître un sentiment de liberté mêlé de joie de vivre et de volonté d’entreprendre.

Du Tarot vers l’Ange…

Mais, qui nous « parle » au travers du Tarot ?
Lorsqu’on fait un tirage, que l’on questionne le tarot avec un état d’esprit sincère, en cherchant la vérité, avec l’envie de grandir, d’évoluer, de se transformer, c’est celui que l’on nomme l’Ange-guide (ou le Gardien de notre destinée) qui nous « répond ». Cette entité spirituelle, plus évoluée que nous, a en main toutes les « cartes » de notre destinée sur terre. Notre Ange veille sur nous comme un grand frère et nous accompagne pour accomplir notre but de vie. Le Tarot est donc pour Lui un moyen idéal pour entrer en relation avec son protégé et le guider. En apprenant à « parler le Tarot », on apprend à communiquer de façon de plus en plus sensible avec son Ange et à ne plus perdre le fil qui nous relie à notre nature spirituelle.

Ainsi, le tarot joue le rôle d’intermédiaire entre les mondes spirituel et matériel. Notre pensée interprète le tirage grâce à la connaissance symbolique des 22 lames majeures, ce qui nous rapproche de la manière de voir de notre Ange. Si on ajoute à cela la méditation sur les Images du Tarot, alors nous vivons l’expérience intérieure et vivante du message que notre Ange nous a adressé. (voir livre de Pierre Lassalle et Céline Divoor « Parler le langage des Anges »). A chacun de nos efforts d’élévation vers le point de vue de notre Ange, c’est un peu la mission originelle du Tarot que nous faisons renaître.
Pratiquer de façon autonome le Tarot est un excellent moyen de retrouver une confiance absolue dans l’existence du monde spirituel, présent à nos côtés à chaque instant de notre vie, si on y est attentif !

Et n’oublions pas, le Tarot est un jeu, ce n’est pas un hasard ! C’est justement pour apprendre à jouer avec la vie, à cultiver un détachement par rapport à soi-même et aux événements, et apprendre toujours plus des expériences pour progresser vers son futur dans la liberté.
Les « cartes » sont entre vos mains,
A vous de jouer !


Virginie LANDELLE

images (1)A 22 ans, elle découvre ce langage merveilleux des 22 lames majeures du Tarot de Marseille qui lui ouvrent le chemin d’une évolution spirituelle, lui dévoilant le vrai sens de sa vie : partager aux autres cette proximité qu’elle retrouve consciemment avec le Monde Spirituel ou monde angélique.

Durant quinze années, elle apprend à parfaire cette relation au Monde Spirituel par la pratique méditative dans le cadre du Sentier du Graal, une université spirituelle libre créée et enseignée par Pierre Lassalle (auteur de nombreux ouvrages de spiritualité). Elle est amenée aussi à transmettre le fruit de ses transformations au travers d’animations de séminaires, d’ateliers, de conférences sur le Tarot, de nombreuses consultations individuelles en thérapie spirituelle ainsi qu’à co-écrire un livre avec Pierre Lassalle « Les mystères de l’Enfant Intérieur – un point de vue spirituel » (eds. Terra Lucida)

 

Sur le blog de Francesca http://othoharmonie.unblog.fr/

Publié dans Astrologie et Esotérisme, Tarots et tirages Cartes | Pas de Commentaire »

Se connaître avec les cartes

Posté par othoharmonie le 28 février 2015

 

SeConnaitreCartesLes cartes de tirage ont longtemps été perçues comme un outil « ésotérico-magique ». De plus en plus, elles sont conçues comme un moyen de développer son intuition.

De plus en plus de jeux de cartes paraissent chaque année. Au traditionnel tarot de Marseille et autres classiques, s’ajoutent désormais des jeux destinés à nous mettre en relation avec notre inconscient, nos guides, ou notre intuition, selon la terminologie utilisée. Sur les 3 000 exemplaires du Voyage de Ritavan édités en octobre 2012 – des cartes joliment illustrées dont le personnage principal est un enfant de couleur bleue – plus de 1 500 se sont déjà vendus. « Les jeux sont porteurs de messages de l’âme, les gens qui les utilisent sont dans une démarche spirituelle portée par les peintures des cartes », indique Samuel Djian-Gutenberg, le créateur. « Les cartes prolifèrent et tous les milieux sociaux, toutes les catégories socio-professionnelles, sont désormais concernés », précise Claudia Trédaniel, des éditions du même nom. S’agit-il d’un nouvel avatar de la quête de soi ? 

Plus seulement des supports de voyance

Par le passé, les cartes étaient utilisées essentiellement comme un outil divinatoire. À l’instar d’autres intermédiaires – pièces de monnaie du Yi-King, runes, etc. – la carte est alors un support de l’information reçue. « Toutes les cartes fonctionnent comme un alphabet, comme des lettres qui, associées, prennent tout leur sens », explique Maud Kristen, une voyante célèbre qui milite pour une approche rationnelle de cette capacité. Utilisées pour des personnes aux situations différentes, les cartes sont en quelque sorte un langage personnel exprimant les impressions des voyants, raison pour laquelle certains, comme Maud Kristen, dessinent leur propre jeu. Les cartes permettent d’évaluer les chances de réalisation d’une situation et peuvent répondre à des questions précises. 

Le travail de celui qui les utilise est tout d’abord intuitif. La carte vient en appui de l’intuition et de la sensibilité. Elle précise une vision ou un ressenti. C’est un détail de la carte qui va faire écho. La thérapeute Naty Davillars, qui utilise les cartes de manière marginale dans sa pratique, les qualifie de « support pour avoir de l’information. C’est comme un scénario décliné sous forme d’images en mouvement. Un film se déroule au niveau de l’écran mental, déclenché par la configuration de plusieurs cartes ou un détail sur une seule carte. Cela peut concerner des événements passés, présents ou futurs. » Elle considère les cartes comme des capteurs d’un flux d’informations qui n’a rien de figé et que nos actions peuvent modifier. 

Le miroir de soin

Depuis quelques décennies, les cartes servent à un autre usage, à la fois psychologique et thérapeutique. Dans cette optique, le tirage des cartes, face cachée, cesse de révéler le futur. Pourtant, il ne doit rien au hasard. C’est un autre mécanisme qui est sollicité, dont les ressorts sont tout aussi mystérieux que ceux de la divination. Le consultant tire les cartes qui correspondent à ses problématiques profondes. Les cartes permettent alors d’avoir en quelque sorte une photographie du paysage de l’inconscient du consultant à un moment donné, avec ses enjeux, et même les clés qui peuvent permettre de se sortir de telle situation. La pionnière de la psychologie transpersonnelle, Denise Roussel, les décrivait comme « un miroir vivant qui utilise harmonieusement notre intuition. » Elle était insatisfaite des outils dont disposaient auparavant les psychologues et fut l’une des premières à introduire cet « outil projectif » dans son travail thérapeutique. Selon elle, les images servent à canaliser l’inconscient avec une rapidité et une précision stupéfiantes. Cela repose sur l’idée que l’esprit inconscient est capable de choisir parmi une série d’archétypes, sans les voir, celui ou ceux qui sont signifiants pour lui. Les cartes jouent le rôle de miroir pour une psyché aux paysages sans cesse changeants. On y cherche une vision profonde de soi-même, et non plus, comme dans la voyance, des informations renseignant sur une situation extérieure. 

L’un des plus célèbres thérapeutes tarologues est Alejandro Jodorowsky, qui a élaboré une démarche fondée sur la lecture des 78 cartes du tarot de Marseille, conçues comme autant de facettes d’un immense mandala embrassant l’aventure humaine. Le psychanalyste Carl Gustav Jung parlait de synchronicités pour désigner des coïncidences saisissantes entre un événement et un état psychique. Avec le tarot, ces coïncidences sont provoquées, raison pour laquelle Jodorowsky parle de « psychomiracles ». « En 40 ans de pratique, toutes les personnes qui ont travaillé avec moi ont toujours tiré des cartes qui correspondaient exactement à leurs problèmes. Pourquoi ? C’est un mystère. » Dans l’approche de Jodorowsky, le tarot est un outil d’exploration des enjeux profonds, cachés, souvent transgénérationnels, des individus. 

Carole Sédillot, qui enseigne le symbolisme et la mythologie, s’est intéressée notamment au rapport entre les figures du tarot de Marseille et les archétypes jungiens : « Bien utilisées, les cartes viennent nous dire des choses que nous ignorons, elles offrent à chacun l’occasion de révéler la part unique de son être en quête de réalisation. » Selon elle, de nombreux thérapeutes utilisent d’ailleurs les cartes comme outil thérapeutique même si ce n’est pas pleinement assumé. 

Développer son intuition

Désormais, certains voyants utilisent les cartes comme support informatif non plus seulement pour prédire l’avenir mais pour aider l’autre à mieux se connaître et lui « révéler son moi intime », comme l’explique Maud Kristen, qui ajoute que « les cartes permettent de tisser un lien avec soi-même ». Pour cela, « il faut utiliser les cartes de manière respectueuse dans le cadre d’un travail personnel et non prédictionnel, c’est la seule façon d’accéder à la prise de décision juste, avertit la célèbre voyante, l’important est de trouver le jeu qui crée sa propre résonance et se sentir bien avec ». De nombreux jeux de cartes ont vu le jour, qui se détachent du traditionnel tarot de Marseille. A l’instar des Portes de l’intuition, une création de Vanessa Mielczareck, qui a également consacré un livre aux facultés intuitives. « Les gens ont besoin d’être guidés vers les meilleures solutions possibles, et les cartes leur fournissent certains éléments de réponse », analyse-t-elle. Dans son jeu, elle a remplacé les figures traditionnelles par ses propres créations, « en lien avec notre époque actuelle ». La frontière entre divination pure et usage de son intuition reste poreuse : chaque lame du jeu est une porte pour accéder à son intelligence intuitive, et prendre ensuite une décision qui soit en accord avec elle. Les personnages représentés nous invitent à les suivre dans un univers de poésie, nous mettant en contact avec des vérités profondes. « Nous vivons dans une culture rationnelle où la logique est mise en exergue et laisse peu de place à l’intuition. Les cartes doivent permettre à l’individu de se reconnecter avec son intelligence intuitive et d’entrer en contact avec lui-même, en lui donnant accès aux profondeurs de sa psyché », conclut Vanessa Mielczareck. 

Toutefois, « les cartes ne doivent pas devenir un interlocuteur moqueur », met en garde Maud Kristen. Peur et désir interviennent souvent dans un tirage et le faussent. Il faudrait, selon elle, solliciter les cartes lorsqu’on est délesté de charges émotionnelles trop lourdes. Les utilisateurs s’accordent également sur le fait que pour se référer aux cartes, il faut être honnête envers soi-même, et ne pas céder aux sirènes de la pensée magique, qui voit partout, sans discernement, des signes qu’elle crée elle-même. L’idée n’est pas de modifier le cours des choses mais d’apporter une vision supplémentaire. Alejandro Jodorowsky décrivait les cartes comme des « fauves dangereux ne pouvant être domptés que par un sage ». De plus en plus, nous leur demandons d’éveiller le sage qui sommeille en nous.

Channels, Erik Piganicouvmax_87
Presses du Châtelet (Novembre 2003 ; 275 pages) 

La Voie du Tarot, Alexandro Jodorowsky
Éditions J’ai Lu (Septembre 2010 ; 575 pages) 

 couv_1221

 

Publié dans APPRENDS-MOI, Tarots et tirages Cartes, Travail sur soi ! | Pas de Commentaire »

Le Tarot et son voyage

Posté par othoharmonie le 7 novembre 2014

 

tarot-divinatoire-1-114654_LPar Christiane Corinthios

Je travaille et étudie le Tarot depuis plus de 25 ans, son symbolisme a été à l’origine de beaucoup de mes toiles, ayant peint à plusieurs reprises le Tarot et du coup j’ai pu m’imprégner de ses messages.

« Votre stage m’a fait voir les tarots sous un autre point de vue il m’a aussi aidée à ma démarche de connaissance de moi-même et a contribué à mon travail d’autoguérison »

Le Tarot est une source inépuisable de connaissance, de compréhension de soi, de l’autre et il nous apprend quelque chose tous les jours, et il est également divinatoire. Il trouve son origine dans la nuit des temps, nul ne sait exactement quand il est apparu. J’utilise le Tarot de Marseille pour sa simplicité, simplicité apparente toutefois, et ses couleurs franches.

Dans le travail PEINTURE TAROTS CHAKRAS, dans l’interprétation que l’on fait du Tarot, c’est la dimension psychologique qui prime.

Le Tarot est le miroir de notre inconscient, il révèle ce qui est en nous profondément et n’a pas atteint notre conscience, ce qui est en fait au sous-sol de notre être. Il contient en 78 Lames, 22 Majeures, 56 Mineures, ce sont les 22 Majeures qui sont utilisées. Ma vision et mon interprétation du Tarot sont tant le regard du peintre que de la Tarologue, les deux pour moi étant intrinsèquement liés.21 étapes initiatiques avant d’arriver à la 22ème Lame qui est LE MAT, l’Arcane sans nombre.

Le Bateleur (I) l’enfant vient au monde avec son potentiel, mais ne sait pas encore l’utiliser, c’est la Papesse (II) qui possède le  » Livre de la vie » qui débute son cheminement et son enseignement elle lui livre une partie de son savoir que l’Impératrice (III) lui fera comprendre ce qui le mènera vers l’Empereur(IIII) avec qui il construira. 

COMPRENDRE POUR BATIR. Le Pape (V) réunit, bénit, unit et enseigne au Bateleur à être lui-même. L’Amoureux (VI), c’est notre Bateleur qui a grandi, a fait des rencontres et est confronté à ses premiers choix qu’il soit d’ordre amoureux ou autres. Il se retrouve à la Croisée des Chemins, quelle direction prendre ? 

Le Chariot (VII) qu’il a remporté une victoire en faisant le bon choix et il devient maître de sa vie. Notre Bateleur à ce moment rencontre La Justice, (VIII), celle qui équilibre, qui tranche, celle qui le confronte à sa propre vérité et lui dit : « LA REPONSE EST EN TOI ». La Justice regarde droit devant elle.

L’Hermite (VIIII) « Le Porteur de Lumière » nous invite à une introspection, à la prudence, à la réflexion et nous enseigne le temps et la patience, avant d’entamer un nouveau cycle avec La Roue de Fortune (X) Lame qui indique qu’un temps succède à un autre, le mouvement est enclenché. 

Le vent tourne. La Force (XI) nous enseigne la confiance, la force tranquille. 
Le Pendu (XII) signifie l’arrêt autant subi que voulu. Sa tête est en bas l’énergie circule différemment, il réfléchit mais peut se libérer quand il veut, les nœuds sont lâches. Cet arrêt est NECESSAIRE, il regarde les choses sous un autre angle. « Tout ce qui est en haut est comme ce qui est en bas »

Car nous arrivons maintenant à l’Arcane sans nom (XIII), bien que graphiquement elle peut paraître effrayante, c’est une Lame DE VIE. Elle tranche, élague, déblaye l’inutile, c’est la LOI DE LA TRANSFORMATION, l’on peut voir sur son squelette un épi de blé. Tempérance (XIIII) est la LOI DE TRANSMUTATION. C’est l’Ange qui s’incarne, la communication entre deux énergies, elle nous parle de temps, d’équilibre et de fluidité.

Le Diable (XV) est la seule LAME matérielle du Tarot de Marseille, c’est la matière, la manipulation, l’enchaînement à tout. Mais aussi la Lumière dans les Ténèbres, Il nous invite à aller dans nos ténèbres avant de connaître la Lumière, une fois nos ténèbres acceptées, Lucifer le porteur de Lumière, l’Ange déchu.

La Maison-Dieu (XVI) fait tomber toutes les illusions inutiles et libère toutes les énergies bloquées, elle fait voler les murs de la prison intérieure. L’Etoile (XVII) elle nous ramène aux sources, nous avançons protégés, guidés, car libre de toutes entraves et confiants, autant dans l’Amoureux il fallait faire un choix, autant dans l’Etoile nous sommes libérés du choix, il suffit de se laisser guider.

La Lune (XVIII) représente la mémoire du passé, l’imaginaire, la matrice, les illusions, et parfois l’obscurité qui précède Le Soleil (XVIIII), qui nous met en plein jour. Joie et reconnaissance que nous retrouvons dans Le Jugement (XX) appelé aussi « LE REVEIL DES MORTS » sa trompette nous prévient, c’est le renouveau, nouvelle naissance qui mène vers un nouveau Monde (XXI), donc une nouvelle vie, une autre vie. 

Enfin Le Mat ou L’ARCANE SANS NOMBRE, (dont l’ARCANE SANS NOM est le squelette, même position) la plus difficile, la plus imprévisible, la plus inclassable Lame du Tarot. Il sait tout, il est libre. Mais que va t il faire de sa Liberté ? Car être LIBRE et posséder le savoir comme lui n’est pas facile. 

Il peut basculer dans la folie ou partir sur les routes et enseigner CAR IL SAIT, puisqu’il vient de faire son VOYAGE INITIATIQUE.

Le parti que j’ai pris dans cette description s’inscrit dans les étapes initiatiques de ce je nomme « Le Voyage du Bateleur » (titre d’un Livre de Dicta et Françoise) 

images (3)

La première étape consiste à regarder le tirage dans son ensemble.
Quelle est l’impression ressentie au vu de cette disposition des Lames, quelle est la direction des regards, qui regarde qui…que me disent ces images (la non-connaissance du Tarot est un plus car la personne qui effectue le travail n’est pas tenté par une interprétation tarologique et rentre plus facilement dans le ressenti. Ce sont ses commentaires qui vont orienter le travail. 

Quelle en est la première impression en fonction des couleurs, des Lames mises en relation les unes avec les autres.
Ce que l’on peut dire du tirage de Patricia c’est que si le 1er chakra semble équilibré, il indiquerait plutôt une stabilité matérielle mais un manque du côté du père (l’Empereur dans la colonne de gauche, le dos au Diable),
Ce manque affectif et cette non-reconnaissance dans l’enfance induit un 2ème chakra perturbé et un manque de conscience par rapport à ses besoins, doublé d’une instabilité affective, (l’Amoureux au niveau du Hara indique un écartèlement.
La Lune au niveau 3ème chakra, nous parle d’émotions vives et débordantes, et surtout indique que Patricia absorbe également les émotions des autres, elle prend tout sur et pour elle. 

Au niveau affectif et au niveau de l’échange avec autrui tout semble désordonné et bloqué (Le Pendu au niveau du 4ème chakra) elle ne sait pas comment gérer et n’arrive pas à exprimer ses besoins, ses désirs mais si l’envie et le désir de s’exprimer sont là, elle se fait mal comprendre et ne trouvent pas les mots justes ; (Bateleur au 5ème chakra entouré du Pape et de la Papesse). 

L’Hermite au niveau du troisième œil, nous dit que Patricia tourne est repliée sur elle-même, elle a le potentiel pour s’ouvrir à un autre niveau de conscience mais pour l’instant elle ne peut pas, il y a trop de choses à régler dans sa vie, tant au niveau de son passé que de son présent.

Le chakra coronal, est ouvert (le Soleil au centre même si il n’est pas directement rattaché au coronal se trouve entre le Jugement et le Monde) confirme que Patricia a les moyens en elle et que malgré les difficultés rencontrées, les remises en question et les décisions à prendre, elle est reliée et trouvera la force de prendre en main sa vie et d’affronter certaines découvertes découlant de son tirage. 

L’arcane sans nom en synthèse de tout de ce tirage confirme qu’elle est prête à entamer ce travail de remise en question. Les transformations à venir même si elles sont douloureuses, sont porteuses d’espoir.
L’on peut faire la réflexion suivante, les chakras 1 et 7 sont ouverts, le problème rencontré est que les 5 autres sont soit fermés, soit bloqués c’est comme si Patricia était à l’intérieur d’une bouteille et que le vin commençait à fermenter.

A la fin du premier week-end Patricia a réalisé un arbre dont le tronc était d’une grande épaisseur mais les racines étaient si petites qu’elles ne pouvaient porter l’arbre et les branches étaient toutes petites. Ce qui confirmait bien la stabilité matérielle qui existait, mais la finesse des racines renvoyait au manque du père et donc de ses repères et les branches à sa difficulté à s’imposer et à se faire reconnaître.
Il est bien évident que c’est une interprétation succincte de ce tirage, je me suis attachée à la colonne du centre qui est le présent de Patricia, l’explication complète demanderait beaucoup trop de place.
En fait, dans les stages les rapports des Lames les unes avec les autres sont détaillées, explicitées et commentées.

En conclusion le témoignage de Patricia :
« Le travail effectué sur les chakras m’a permis de découvrir au fil des séances l’importance qu’il y avait d’aller à la rencontre de moi-même. Ce fut une révélation sur la personne que j’étais et dont je n’avais même pas conscience. Ce travail m’a permis de me comprendre mieux et de commencer à m’aimer tout simplement telle que j’étais et à penser par et pour moi-même.
J’ai appris peu à peu à laisser de côté le jugement et le regard de l’autre et cela m’a ouvert à un monde nouveau où j’avais ma propre identité et MA place… Enfin! »

Bibliographie 
Le Langage des couleurs – René-Lucien ROUSSEAU Edition Dangles
Manuel des Chakras – Shalila SHARAMON – Bodo BAGINSKI – Edition Entrelacs
Tarots- Marcel PICARD/Max LAMANDE – Albin Michel

 

http://www.magazine-essentiel.com/developpement-personnel/art-th%C3%A9rapie/peinture,-chakras-et-tarots.html

 

 

Publié dans Tarots et tirages Cartes | Pas de Commentaire »

Tarot Humaniste

Posté par othoharmonie le 25 juillet 2014

Tarot Humaniste dans APPRENDS-MOI tarot-de-marseille    Bonjour à tous et toutes            0002044C dans Entre amis 

Ces derniers jours, j’ai reçu quelques messages de mes amies, qui se reconnaîtront d’ailleurs, me demandant à peu de choses prêt la même chose au sujet du TAROT HUMANISTE dont j’exécute les tirages depuis quelques années maintenant …  

Alors je me suis dit, finalement pourquoi je ne ferais pas un post spécifique sur mon blog afin d’expliquer ma façon personnelle d’utiliser le Tarot de Marseille.  

Et bien voilà, c’est parti …  

Le tirage du Tarot Humaniste me suit depuis 1998, j’ai appris à effectuer les assemblages à l’aide du livre d’Alain Brêthe intitulé :  

L’INTERPRETATION DES TIRAGES : – Le Tarot Humaniste – Réédition grandement revue et augmentée des 462 assemblages Aux éditions Alain Brêthe. 

Je vous reporte donc ici les questions que j’ai reçues dernièrement :  

« Francesca, Je suis en train de lire des tirages humanistes que tu as fait sur ton Forum « La Vie Devant Soi » 

Quelle(s) question(s) poses-tu pour faire ce tirage ?

Utilises-tu un conditionnement psychologique particulier ? 

Tu prends le prénom de la personne et puis ?  

Ce tirage est valable sur quelle période ?     

Pourquoi tu fais des tirages gratuitement, ça t’apporte quoi ? 

Pourquoi 642 combinaisons ? 

A quel rythme peut-on exécuter des tirages ?

Dans quels buts autres que spirituels peut-on s’en servir ?

tarot-marseille dans Tarots et tirages Cartes

Donc  voici, je vais tenter de répondre joyeusement, sans rien oublier, à toutes ces gentilles questions :

  Tout d’abord, je vous mets le lien pour vous procurer cette méthode, je l’ai retrouvée moi-même sur le site PRICEMINISTER :   Le Tarot Humaniste consiste en un tirage de 2 lames seulement, sur les 22 Arcanes Majeurs du Tarot de Marseille

1 TETE DE CHAT MINI

 

En réalité, LE TAROT HUMANISTE vous amène à une meilleure connaissance de vous-mêmes, vous révèle votre potentiel créateur et vous propose une voie d’accomplissement. Il est une invitation au changement et au mieux-être. C’est un peu comme si vous étiez mis en possession de clés pour votre évolution. Ce peut être celle de votre problématique passée, présente ou bien encore future. Le Tarot Humaniste vous amène à une meilleure connaissance de vous-mêmes en vous révélant votre potentiel créateur dont parfois nous n’avons pas conscience.  

En explorant tous les assemblages possibles avec deux Arcanes (soit 462 assemblages possibles) on y trouve une interprétation sur le plan général, professionnel, sentimental et spirituel ; sous l’angle de la psychologie et de la symbolique.  

De très bons conseils… des pistes de réflexion… un regard plus objectif sur ses difficultés personnelles et surtout, comment y remédier pour attendre nos objectifs avec une certaine lucidité.  

Je sais que quelques uns d’entres-vous connaissent déjà le tirage du Tarot Humaniste et je les en remercie ! 

Et rien n’empêche de le refaire puisqu’en effet, il est évolutif, au gré de vos humeurs du moment présent ! L’utilisation correcte en serait d’à peu près un tirage à intervalle d’un trimestre…  

Pourquoi 462 combinaisons ?

 Tout simplement parce que 22 Arcanes Majeurs associées par 2 = 462 possibilités de lecture. Si Alain Brêthe les avait assemblées par exemple par trois, il y en aurait eu alors 9240 et impliquerait un ouvrage de 700 pages : dit-il lui-même

Il arrive qu’une carte soit mal aspectée (explication dans le livre) dans ce cas là, j’utilise une carte que l’on appelle de recouvrement. 

Et pourquoi je fais ça ? Et qu’est-ce que cela m’apporte ? 

ben ! tout simplement le plaisir de pouvoir rendre service…  le plaisir de renseigner quelqu’un …    la réponse est : que cela m’apporte même BEAUCOUP, car la personne qui reçoit un tirage du tarot humaniste a entre les mains les clés de son évolution, et mon plus grand plaisir c’est de voir quelqu’un qui se donnera la peine afin de prendre sa Vie en main pour évoluer. 

Car le tarot humaniste, c’est par le fait une invitation au changement et au mieux-être, il donne des pistes de lâcher-prise, nous libère du passé et touche également au profil psychologique pour mieux atteindre notre objectif spirituel.

D’ailleurs, je vous en avais fait une petite démonstration sur mon blog, à cet endroit exactement : http://othoharmonie.unblog.fr/2010/04/11/le-tarot/  lorsque j’ai fait une interprétation pour moi-même. 

Un seul prénom me suffit pour interpréter un assemblage, je n’ai nul besoin d’en savoir plus, moins j’en sais sur une personne et plus cela me met à l’aise. La seule résonnance du prénom me suffit. J’intègre au plus profond de mon être sa consonance et je pose la seule et unique question :   « qui est …. Untel ? «  

On peut également utiliser le tirage du Tarot Humaniste pour une question précise touchant un seul sujet (travail – amour etc…) mais après c’est au consultant d’interpréter la vision que j’en ressortirai, car n’oublions pas que ce Tarot est symbolique, il faudra donc savoir lire entre les lignes !! 

Et je signale au passage que le TAROT HUMANISTE n’est absolument pas prédictionnel, mais c’est un outil de développent personnel !

Je ne pose jamais de questions à la personne qui me demande un tirage !! 

Il peut arriver que les réponses tirées ne correspondent pas à l’attente du consultant. Personnellement je dis tout ce que je « ressens » et non ce que le consultant aimerait entendre. C’est à lui ensuite de se donner la peine de comprendre ou de « laisser tomber » …. Chacun a son libre-arbitre ! 

Il m’est arrivé d’ailleurs sur le forum que quelqu’un me dise : « j’aurais préféré avoir le même tirage que… untel a eu ! »  Or, nous avons tous nos bagages, notre personnalité, c’est à chacun de savoir utiliser son potentiel pour évoluer dans de meilleures conditions possibles ! 

Pour ceux que cela intéresse, rejoignez La Vie Devant Soi 

Il suffit d’être membre actif au Forum afin de pouvoir en bénéficier.

Merci de votre compréhension !

Le Tarot Humaniste est un support que j’aime beaucoup en terme de symbolique, c’est un fabuleux outil de développement personnel ! 

voilà, j’espère n’avoir rien oublié, et si toutefois vous avez d’autres questions, n’hésitez surtout pas à demander … 

 tarot dans Travail sur soi !

 

 

Publié dans APPRENDS-MOI, Entre amis, Tarots et tirages Cartes, Travail sur soi ! | 17 Commentaires »

Sagesse de l’Inde : Cartes L’oracle de l’Inde Eternelle

Posté par othoharmonie le 7 janvier 2014

 

jonasz-12-Oracle-COUV-HD-185x300L’Hindouisme est la troisième religion pratiquée sur Terre après le Christianisme et l’Islam. Son nom en sanskrit San Tanadharma signifie « Lois Éternelles ».

Les millions de dieux que compte l’Inde ont chacun leur fonction et leur signification. Pour les Hindous, l’homme ne peut concevoir le grand Tout dans sa forme pure et originelle et c’est pourquoi Celui-ci s’est fragmenté en dieux et déesses, afin de donner des conseils, du réconfort et d’aider au dépassement de soi.
Deux jeunes auteurs, Gabriel Kishan et Hannah Jonasz, viennent de publier un coffret comprenant un livre et des cartes présentant cinquante divinités majeures de l’Hindouisme, dans une iconographie inédite, colorée et féérique.

Cartes : L’oracle de l’Inde éternelle

L’Oracle de l’Inde Eternelle est un outil de développement spirituel et de méditation, conçu pour emprunter la voie de l’Ahimsa, une notion fondatrice de l’Hindouisme qui signifie « Respect de la Vie » et « Non-Violence » et défend la Bienveillance envers toute forme de vie.
Cet oracle est fait pour répondre à toutes les questions, le plus  précisément possible. Il offre une lecture et une interprétation faciles et guidées grâce à des tirages simples et un manuel explicatif.
Les réponses fournies ne s’arrêtent pas à une issue positive ou négative mais nous éclairent aussi sur notre fonctionnement intérieur et spirituel.

L’Oracle se compose de plusieurs familles : les grandes Déesses, les grands Dieux, les Dikpâla, gardiens des huit dimensions de l’ancien territoire indien, les autres divinités importantes, les Navagrahas ou Influences d’énergies Cosmiques et astrologiques et les Vâhana – véhicules des dieux – animaux sacrés servant de montures aux divinités. Pour commencer cette nouvelle année, ISHANA – un des Dikpâla – qui incarne la Mémoire et les leçons apprises du Passé, nous délivre son message :

« Je suis Ishana, la Mémoire de tout ce qui est. Dans mon essence, il n’y a pas de conception de temps.  
Curieux paradoxe pour l’incarnation de la Mémoire ?
Je suis simplement. Je suis ton miroir incandescent. Je porte en moi sur ta Terre, tes joies et tes peines.
Je
 m’incarne partout en tant que cinquième élément, le plus subtil, celui qui lie et relie tout à la Création.
Je suis dans la perception de toute chose. Je suis souvent incompris.

Mon visage t’est inconnu et il est inutile de m’en donner un. Tu me prêtes celui de mon Père Shiva alors que je n’en ai pas besoin.
Ne cherche pas à me donner une forme pour me contenir.
Je suis dans le Divin. Je suis dans Toi. Je suis le Mystère des Mystères.
Je suis la divinité à la qualité que tu me prêtes. Je suis l’une des matières primordiales.
Je  suis Amour… Je suis Eux. Je suis Toi. »

Ishana est le gardien du Nord-Est et la divinité de l’élément Éther (ou Akasha). Son nom veut dire « Seigneur » et le préfixe Ish représente le pouvoir spirituel invisible qui gouverne l’Univers.

Ishana personnifie l’Énergie Fondamentale. L’Akasha est aussi la mémoire de toute vie, de tout ce qui se passe sur Terre. Chaque fait, chaque détail de la vie d’un individu est enregistré dans l’Éther ce qui fait d’Ishana le gardien de la mémoire terrestre. Il est également le dieu de la Souveraineté, de la Purification, de la Santé, de la Prospérité, de la Paix et de la Connaissance.

Son mantra – AUM HAM ISHANAYA NAMAH – est utilisé pour guérir l’âme et les mémoires karmiques ; il permet l’élévation de la conscience.

Gabriel Kishan, pour le texte et la conception, et Hannah Jonasz, pour les illustrations, ont élaboré ensemble ce magnifique coffret inspiré que l’on peut se procurer en librairie et sur le site des  Éditions Michel Jonaszwww.editionsmicheljonasz.fr

Publié dans Tarots et tirages Cartes | Pas de Commentaire »

Initiation aux cartes des tarots

Posté par othoharmonie le 1 août 2013

 

Préambule à une initiation au tarot

Le tarot s’utilise comme art divinatoire depuis le XVIIIème siècle.

Les cartes du tarot comme telles, sont beaucoup plus anciennes et datent du XIV ème.

Initiation aux cartes des tarots dans Astrologie et Esotérisme tarot

Les historiens du tarot lui donnent une origine fabuleuse. Du fait de son usage par les gitans et que longtemps l’on crut d’origine égyptienne, on a longtemps pensé que le tarot provenait de ces terres orientales. En réalité, les recherches actuelles ont démontré que l’origine des gitans se situe en Inde. De ce fait, il est possible de croire que le tarot ne provient pas de l’Egypte mais bien de l’Inde et qu’il fut diffusé dans le reste du monde grâce aux voyages de ce peuple nomade.

L’art du tarot se base sur la croyance de que rien n’est le fruit du hasard mais que tout procède d’un ordre préétablit. De ce fait, les cartes entremêlées restent étroitement liées magiquement entre elles et leurs influences se répercutent sur les personnes. Le tarologue doit être clairvoyant. Les cartes du tarot, par leur graphisme, leurs couleurs vives, stimulent le don de voyance du tarologue et l’obligent à centrer son esprit et à aiguiser les sens de son subconscient.

Le tarot, le jeu le plus riche et complet par son substrat symbolique développe l’intuition et la clairvoyance. Chacun de ses symboles possède une force active et permet de pénétrer la ligne de vie du consultant, de découvrir son passé et de connaitre son futur.

Pour les tarologues, la pratique du tarot conduit à une discipline morale. Une fois en contact avec le tarot, la personne clairvoyante ne peut plus tricher et se fait plus intuitif. En ordonnant son imagination créatrice, elle s’efforce pour arriver à développer une attention soutenue et acquière la volonté de comprendre les choses avec patience.

Arriver à avoir la conscience de soi même et comprendre qu’il existe des différents plans de conscience sont deux des principes fondamentaux de l’enseignement du tarot. Dans notre vie pleine d’énigmes, le tarot consiste en un ensemble cohérent qui représente la vie ésotérique de l’homme. Consulter le tarot consiste à chercher la vérité, un absolu qui se situ au-delà de l’illusion. Consulter le tarot s’est se diriger vers le monde magique du karma multiple.

Le mystère des origines du tarot

L’origine exacte du tarot reste un mystère. Cependant, son origine indienne est probable et le tarot serait arrivé jusqu’à nous par le peuple gitan, ces éternels nomades. La première référence écrite de l’existence des cartes du tarot date de l’interdiction de son usage en 1367 en Suisse pour motif religieux.

A cette époque, les cartes du tarot et les cartes à jouer en général étaient appelées en Italie naibbes et en Espagne naipes. Cette terminologie semble procéder de l’arabe naibi, venant lui-même de la racine naib d’origine indo pakistanaise, ce qui accrédite d’autant plus la thèse selon laquelle le tarot eut été introduit en Europe par les gitans, exilés d’Inde par Tamerlan.

Le potentiel symbolique du tarot

Le tarot peut sembler un simple divertissement. En réalité, le tarot, chargé de pouvoir, transmet une puissance effective au travers de ses figurations symboliques. Le tarot fixe notre attention, nous oblige à regarder et à imaginer. Un nouveau monde surgit, de découvre provocant une série de vision. Ces cartes archétypes du tarot réveillent les forces de notre subconscient. Le tarot provoque une rupture avec notre environnement habituel.

Cette vision du monde obtenue grâce à l’étude du tarot crée un système d’images analogiques grâce à un tissu de correspondances qui nous permet d’interpréter les cartes du tarot selon notre propre degré de connaissance.

De ce fait les interprétations peuvent varier selon les individus, selon leurs conceptions personnelles mais elles terminent toujours par des résultats similaires car chaque carte du tarot possède une valeur éternelle et unique.

Les arcanes majeurs du tarot peuvent se diviser en groupes symboliques.
• 6 personnages de haut rang social : l’Impératrice, l’Empereur, le Pape, la Papesse, l’Hermite et le Fou.
• 2 personnages allégoriques : le Diable et la Mort
• 4 vertus cardinales : la Justice, la Force, la Tempérance, la Force
• 3 éléments astronomiques : le Soleil, la Lune et les Etoiles
• Les difficultés de la vie sont représentées par : l’Amoureux et la Roue de la Fortune
• Les 4 éléments de la fatalité : le Char, la Tour, le Jugement et le Monde. 

Dans les cartes du tarot tout est symbolique. Depuis la taille de la carte (la hauteur est sensiblement le double de sa base, formant ainsi un carré large) jusqu’à la numérologie, les couleurs, les signes que nous découvrons dans chacune des figures.

Les couleurs du tarot

La répartition des couleurs dans les cartes du tarot n’est pas arbitraire, mais renforce l’aspect général de la carte. Il existe un choix déterminé quant à son élaboration. Les couleurs du Tarot de Marseille correspondent à des valeurs ésotériques.

Dans le tarot de Marseille, le bleu es la couleur dominante. Cette couleur foncée, de valeur nocturne, représente dans le tarot tout ce qui est passif, lunaire. Il représente dons les forces obscures de l’âme, les puissances occultes de la nuit. Avec ce ton froid, est représenté le secret, la valeur de l’anima.

Le rouge est présent dans chacune des cartes du tarot de Marseille. C’est la couleur de l’énergie, des manifestations de l’animus, du sang, de l’esprit qui domine l’instinct. C’est la connaissance ésotérique.

Le jaune figure en quantité beaucoup plus petite dans le tarot de Marseille, c’est la couleur chaude du soleil, de la lumière intellectuelle. Elle nous transporte vers l’éternité.

Le vert est également une couleur symbolique très importante car c’est la couleur de la mutation et de la renaissance.

Le fond des cartes du tarot est blanc. Le noir implique la passivité. On trouve également dans le tarot des tons d’ocre rosé, couleur de la chair. Tout ce qui tient de l’humanité apparait de cette couleur.

Quelques formes de tirages du tarot

1. Tirage du tarot en croix

croix dans Tarots et tirages CartesLe tirage du tarot en croix est une méthode d’interprétation tarologique proposée par Stanislas de Gaita au XIX ème siècle. C’est surement la méthode de divination par le tarot la plus utilisée. Pour ce tirage du tarot on utilise les arcanes majeurs (22 cartes). On utilise 4 cartes entre les 22.

- La 1ère carte(le positif) représente le consultant

- La 2ème carte (le négatif) indique quels sont les éléments généraux défavorables.

- La 3ème (la vibration) indique quelles sont les possibilités de la force majeure.

- La 4ème (la direction) indique le cadre général de la réponse.

La synthèse est la combinaison numérologique des cartes tirées. C’est-à-dire qu’il s’agit d’additionner la valeur chiffrée de chaque carte, chiffre indiqué sur la carte même. On additionne tous les chiffres et l’on interprète son résultat.

2. Etoile de Salomon

etoileL’étoile de Salomon est un tirage de cartes pour lequel on utilise uniquement les arcanes majeurs, excepté le Monde. Le consultant doit choisir 7 cartes de la main gauche et les disposer une par une afin de former une étoile de Salomon. Cette opération se répète 3 fois. De ce fait, à la fin, le jeu se trouve composé de 7 groupes de 3 cartes. Chaque groupe exprime une des catégories suivantes : présent, futur, désirs, surprise, ennemis, désirs du consultant. Les trois cartes du tarot qui composent chacune de ces catégories doivent s’interpréter dans leur ensemble. Ce tirage permet d’avoir une vision globale du présent et de l’avenir du consultant.

3. Le jeu de cartes : oui ou non

Le jeu du oui ou non est un tirage du tarot utilisant la totalité des arcanes majeurs. Premièrement, le consultant doit formuler une question à laquelle le tirage doit pouvoir répondre par oui ou par non. Lorsque la question est formulée clairement et avec précision, le consultant choisi un numéro entre 1 et 22. Le chiffre choisi correspond à un des 22 arcanes majeurs qui compose le jeu de tarot (par exemple, le Soleil correspond à l’arcane XIX).

Le consultant mélange et coupe les cartes du tarot. Il choisit les arcanes un par un formant ainsi 6 alignements en formes de pyramide renversée. La première ligne se compose de 6 cartes du tarot, chaque ligne qui suit est dotée d’une carte en moins que la précédente.

fleche-a-droiteSi vous désirez un tirage gratuit du tarot et son interprétation gratuite visitez votre tirage et interprétation gratuite ici : http://www.horoscopes-voyance.com/tarot-par-mail.php

Publié dans Astrologie et Esotérisme, Tarots et tirages Cartes | Pas de Commentaire »

Le Tarot de Marrakech

Posté par othoharmonie le 25 mai 2013

 

Hommage aux créateurs inconnus et aux terres ancestrales

Interview de Georges Colleuil

Venez me rejoindre sur le forum  http://devantsoi.forumgratuit.org/ 

 

Le Tarot de Marrakech dans Tarots et tirages Cartes marac-300x133

  Georges Colleuil vous avez réalisé avec le peintre Valadié un nouveau Tarot et écrit un livre dans lequel vous supposez une origine arabe au Tarot. Pouvez-vous nous expliquer votre démarche ? 
Nous avons voulu Valadié et moi-même, ressusciter le Tarot originel que d’anciennes légendes rattachent à la civilisation pharaonique. Il ne s’agit pas d’une origine exclusivement arabe. Sept sages venus d’Orient et d’Occident se seraient réunis à la fin du XIIème siècle dans la cité de Fez pour mettre en sécurité la totalité des savoirs universels disparus dans l’incendie de la bibliothèque d’Alexandrie et dont ils auraient conservé la mémoire. Depuis plus de deux mille ans le Tarot serait ainsi passé de mains en mains, calligraphié par un artiste de Marrakech en 1198, volé par des brigands, racheté par des cabalistes espagnols persécuté au XV° siècle, sauvé par l’amour d’une femme et quasiment échoué dans la ville de Marseille. Le Tarot contient donc dans ses symboles la mémoire d’une sagesse antique, colorée par l’énergie particulière de Marrakech.

  Comment expliquez-vous que les images du tarot aient pu traverser les siècles et les continents, déclenchant de telles passions ? 
En fait, ces images sont des archétypes. Modèles symboliques universels, les archétypes nous renvoient à ce qu’il y a d’universel dans l’homme… l’humain ! Le Tarot est donc humaniste il nous rapproche de notre humanité. Bien sûr il a pu être perverti, détourné de son but et son sens a souvent été trahi.

   Quel est le point commun entre votre Tarot et l’esprit du Tarot en général, et quelles sont les différences avec le Tarot de Marseille par exemple ? 
Notre récit raconte l’histoire d’une résistance. Notre Tarot de Marrakech, comme tous les tarots du monde, synthétise nos aspirations et notre vision du monde. Il souhaite rendre hommage à l’esprit du Tarot qui depuis des millénaires résistent à la confiscation de la connaissance. Le Tarot suit l’évolution des mentalités. Il est le témoin de son temps. Il interpelle les artistes depuis toujours. Salvador Dali, Niki de Saint Phalle, aujourd’hui Valadié. Il inspire les poètes, Breton, Nerval, Apollinaire, les écrivains, Italo Calvino, Swift, Jules Verne. Il sert de modèle aux constructeurs de cathédrales, de blason aux grandes familles italiennes de la Renaissance. Il constitue une grille de lecture philosophique, un grimoire alchimique. On l’utilise comme test de projection psychologique, outil de développement personnel, de méditation, de voyance, de coaching… A la cour des Miracles comme dans les grottes secrètes d’Orient, il sert de carte d’identité aux sans-papiers. Chaque Tarot, et il y en a des dizaines de milliers différents, met l’accent sur un aspect plutôt que sur un autre. Le « Marrakech » s’intéresse plus particulièrement aux mémoires oubliées qui continuent à vibrer en chacun d’entre nous, et surtout au caractère universel de ces mémoires.

  Les signes et symboles qui sont dans vos lames, les avez-vous voulus ? quelle est la part d’intuition, de connaissances cachées, de choix délibérés, etc.
Eternelle question du processus créatif. « L’auteur veut dire que… ! » Soit il l’a dit – et ce n’est pas nécessaire d’en rajouter, soit il ne l’a pas dit – et alors on est dans une autre alternative : Il ne l’a pas dit mais ça se dit en lui – il ne l’a pas dit mais je le lis en lui !

  En fait quelle est la part de l’inconscient de l’auteur et celle du lecteur ? 
La question est de savoir si ce que je rencontre dans un poème, une musique ou une peinture est plus ou moins réel que ce que l’auteur y a mis. Le Tarot se prête à cette réflexion. Quelle est la part de l’inconscient de l’auteur, de son intuition, de son inspiration et la part de projection du lecteur ? Nous avons abordé la création du Tarot de Marrakech sous cet angle.

  Quel est le message du tarot de Marrakech ? 
Nous avons voulu dire des choses mais sans velléité de transmettre un message. Sachant l’intérêt du processus de projection dans le Tarot, nous avons laissé de grandes possibilités d’interrogation aux lecteurs. Il y a ce que nous avons « voulu dire », ce qui « se dit » à notre insu et ce qui est projeté par le lecteur. Celui-ci a le choix entre « l’auteur a voulu dire que » et « ce que je vois ou comprends est la projection de mes désirs ou de mes peurs ». C’est une des particularités du Tarot d’être en permanence réécrit par ses créateurs mais aussi par celui qui l’utilise.

  Pouvez-vous comparer deux lames ? 
Le Mat et le Mejnoun. Tous deux libres parce que hors les cadres et cheminant loin des sentiers battus. Ils flirtent tous les deux entre folie et sagesse. La sagesse du Mat est atypique et rebelle, celle du Mejnoun est folie d’amour.

  Pour quoi dites-vous que le fou d’amour est un authentique sage ? 
Parce qu’il a dépassé le besoin d’être aimé et prodigue tout son amour avec une vraie générosité. Il ne souffre pas du sentiment d’insécurité affective propre aux hommes en général. Cela ne l’empêche pas de connaître le chagrin mais son chagrin n’est pas une plainte, il se transforme en un chant universel, que les hommes se transmettent ensuite de générations en générations… Le fou d’amour ne connait pas le désespoir car il est fou d’amour pour l’amour, il aime l’amour et l’amour jamais ne l’abandonne.

  Mais il est rejeté par la société ! 
Oui, les hommes ne lui font pas de place au sein de leur communauté. Le Mejnoun, comme le Mat, ne sont inscrits dans aucun parti, n’appartiennent à aucune confrérie, ils ne cotisent à aucune caisse, si ce n’est à la caisse d’insécurité sociale… Le Mat est rebelle à la société, c’est un contrebandier un sdf, un hors la loi, un voyou, un insoumis. Il est insaisissable, inclassable, incassable. Le Mejnoun est tout entier tourné vers l’amour. Les scorpions, les serpents et les hyènes tentent de le détourner de son chemin de sagesse mais ils n’y parviennent pas. Son regard est illuminé. Certains diraient allumé ! Le sourire qu’il affiche est très différent de celui du Mat. Le sourire du Mat est cynique, ironique, j’menfoutiste, provocateur, moqueur comme le chant du merle… Celui du Mejnoun est réjoui, comblé, ravi. Ravi comme si on l’avait ravi des territoires de la médiocrité et qu’un Djinn bienveillant, s’étant emparé de son âme, l’avait conduite vers des terres radieuses !

  Georges Colleuil anime des séminaires sur le Tarot de Marrakech et ses méthodes de tirage
  Pour tout renseignement : Visitez les siteswww.georgescolleuil.com www.tarotdemarrakech.com

Publié dans Tarots et tirages Cartes | Pas de Commentaire »

Se connaître avec les cartes

Posté par othoharmonie le 25 mai 2013


Les cartes de tirage ont longtemps été perçues comme un outil « ésotérico-magique ». De plus en plus, elles sont conçues comme un moyen de développer son intuition.

Venez me rejoindre sur le forum  http://devantsoi.forumgratuit.org/ 

Se connaître avec les cartes dans Tarots et tirages Cartes carte-300x148

De plus en plus de jeux de cartes paraissent chaque année. Au traditionnel tarot de Marseille et autres classiques, s’ajoutent désormais des jeux destinés à nous mettre en relation avec notre inconscient, nos guides, ou notre intuition, selon la terminologie utilisée. Sur les 3 000 exemplaires du Voyage de Ritavan édités en octobre 2012 – des cartes joliment illustrées dont le personnage principal est un enfant de couleur bleue – plus de 1 500 se sont déjà vendus. « Les jeux sont porteurs de messages de l’âme, les gens qui les utilisent sont dans une démarche spirituelle portée par les peintures des cartes », indique Samuel Djian-Gutenberg, le créateur. « Les cartes prolifèrent et tous les milieux sociaux, toutes les catégories socio-professionnelles, sont désormais concernés », précise Claudia Trédaniel, des éditions du même nom. S’agit-il d’un nouvel avatar de la quête de soi ? 

Plus seulement des supports de voyance

Par le passé, les cartes étaient utilisées essentiellement comme un outil divinatoire. À l’instar d’autres intermédiaires – pièces de monnaie du Yi-King, runes, etc. – la carte est alors un support de l’information reçue. « Toutes les cartes fonctionnent comme un alphabet, comme des lettres qui, associées, prennent tout leur sens », explique Maud Kristen, une voyante célèbre qui milite pour une approche rationnelle de cette capacité. Utilisées pour des personnes aux situations différentes, les cartes sont en quelque sorte un langage personnel exprimant les impressions des voyants, raison pour laquelle certains, comme Maud Kristen, dessinent leur propre jeu. Les cartes permettent d’évaluer les chances de réalisation d’une situation et peuvent répondre à des questions précises. 

Le travail de celui qui les utilise est tout d’abord intuitif. La carte vient en appui de l’intuition et de la sensibilité. Elle précise une vision ou un ressenti. C’est un détail de la carte qui va faire écho. La thérapeute Naty Davillars, qui utilise les cartes de manière marginale dans sa pratique, les qualifie de « support pour avoir de l’information. C’est comme un scénario décliné sous forme d’images en mouvement. Un film se déroule au niveau de l’écran mental, déclenché par la configuration de plusieurs cartes ou un détail sur une seule carte. Cela peut concerner des événements passés, présents ou futurs. » Elle considère les cartes comme des capteurs d’un flux d’informations qui n’a rien de figé et que nos actions peuvent modifier. 

Le miroir de soin

Depuis quelques décennies, les cartes servent à un autre usage, à la fois psychologique et thérapeutique. Dans cette optique, le tirage des cartes, face cachée, cesse de révéler l&e futur. Pourtant, il ne doit rien au hasard. C’est un autre mécanisme qui est sollicité, dont les ressorts sont tout aussi mystérieux que ceux de la divination. Le consultant tire les cartes qui correspondent à ses problématiques profondes. Les cartes permettent alors d’avoir en quelque sorte une photographie du paysage de l’inconscient du consultant à un moment donné, avec ses enjeux, et même les clés qui peuvent permettre de se sortir de telle situation. La pionnière de la psychologie transpersonnelle, Denise Roussel, les décrivait comme « un miroir vivant qui utilise harmonieusement notre intuition. » Elle était insatisfaite des outils dont disposaient auparavant les psychologues et fut l’une des premières à introduire cet « outil projectif » dans son travail thérapeutique. Selon elle, les images servent à canaliser l’inconscient avec une rapidité et une précision stupéfiantes. Cela repose sur l’idée que l’esprit inconscient est capable de choisir parmi une série d’archétypes, sans les voir, celui ou ceux qui sont signifiants pour lui. Les cartes jouent le rôle de miroir pour une psyché aux paysages sans cesse changeants. On y cherche une vision profonde de soi-même, et non plus, comme dans la voyance, des informations renseignant sur une situation extérieure. 

L’un des plus célèbres thérapeutes tarologues est Alejandro Jodorowsky, qui a élaboré une démarche fondée sur la lecture des 78 cartes du tarot de Marseille, conçues comme autant de facettes d’un immense mandala embrassant l’aventure humaine. Le psychanalyste Carl Gustav Jung parlait de synchronicités pour désigner des coïncidences saisissantes entre un événement et un état psychique. Avec le tarot, ces coïncidences sont provoquées, raison pour laquelle Jodorowsky parle de « psychomiracles ». « En 40 ans de pratique, toutes les personnes qui ont travaillé avec moi ont toujours tiré des cartes qui correspondaient exactement à leurs problèmes. Pourquoi ? C’est un mystère. » Dans l’approche de Jodorowsky, le tarot est un outil d’exploration des enjeux profonds, cachés, souvent transgénérationnels, des individus. 

Carole Sédillot, qui enseigne le symbolisme et la mythologie, s’est intéressée notamment au rapport entre les figures du tarot de Marseille et les archétypes jungiens : « Bien utilisées, les cartes viennent nous dire des choses que nous ignorons, elles offrent à chacun l’occasion de révéler la part unique de son être en quête de réalisation. » Selon elle, de nombreux thérapeutes utilisent d’ailleurs les cartes comme outil thérapeutique même si ce n’est pas pleinement assumé. 

Développer son intuition

Désormais, certains voyants utilisent les cartes comme support informatif non plus seulement pour prédire l’avenir mais pour aider l’autre à mieux se connaître et lui « révéler son moi intime », comme l’explique Maud Kristen, qui ajoute que « les cartes permettent de tisser un lien avec soi-même ». Pour cela, « il faut utiliser les cartes de manière respectueuse dans le cadre d’un travail personnel et non prédictionnel, c’est la seule façon d’accéder à la prise de décision juste, avertit la célèbre voyante, l’important est de trouver le jeu qui crée sa propre résonance et se sentir bien avec ». De nombreux jeux de cartes ont vu le jour, qui se détachent du traditionnel tarot de Marseille. A l’instar des Portes de l’intuition, une création de Vanessa Mielczareck, qui a également consacré un livre aux facultés intuitives. « Les gens ont besoin d’être guidés vers les meilleures solutions possibles, et les cartes leur fournissent certains éléments de réponse », analyse-t-elle. Dans son jeu, elle a remplacé les figures traditionnelles par ses propres créations, « en lien avec notre époque actuelle ». La frontière entre divination pure et usage de son intuition reste poreuse : chaque lame du jeu est une porte pour accéder à son intelligence intuitive, et prendre ensuite une décision qui soit en accord avec elle. Les personnages représentés nous invitent à les suivre dans un univers de poésie, nous mettant en contact avec des vérités profondes. « Nous vivons dans une culture rationnelle où la logique est mise en exergue et laisse peu de place à l’intuition. Les cartes doivent permettre à l’individu de se reconnecter avec son intelligence intuitive et d’entrer en contact avec lui-même, en lui donnant accès aux profondeurs de sa psyché », conclut Vanessa Mielczareck. 

Toutefois, « les cartes ne doivent pas devenir un interlocuteur moqueur », met en garde Maud Kristen. Peur et désir interviennent souvent dans un tirage et le faussent. Il faudrait, selon elle, solliciter les cartes lorsqu’on est délesté de charges émotionnelles trop lourdes. Les utilisateurs s’accordent également sur le fait que pour se référer aux cartes, il faut être honnête envers soi-même, et ne pas céder aux sirènes de la pensée magique, qui voit partout, sans discernement, des signes qu’elle crée elle-même. L’idée n’est pas de modifier le cours des choses mais d’apporter une vision supplémentaire. Alejandro Jodorowsky décrivait les cartes comme des « fauves dangereux ne pouvant être domptés que par un sage ». De plus en plus, nous leur demandons d’éveiller le sage qui sommeille en nous.

Publié dans Tarots et tirages Cartes | Pas de Commentaire »

Les « rencontres » avec le Tarot de Marseille

Posté par othoharmonie le 23 février 2013

 

Rencontre signifie « se trouver en contact ». Les rencontres sont deux ou plusieurs lames qui se suivent, se trouvant dès lors en contact. Il en résulte une influence qui peut changer la nature de ces lames et leur signification…

Pour plus de facilité, afin de permettre au débutant de connaître ces rencontres, vous trouverez les plus importantes sous forme d’un petit « dictionnaire alphabétique », de consultation aisée et pratique. Le Tarot, devenant ainsi familier, permettra une progression des plus rapides dans l’art de l’interprétation.

 Les

 

Cliquer sur la lettre de votre choix afin de retrouver le site explicatif :

 

A

C

D

E

F

G

H

I

L

M

N

O

P

R

S

T

U

V

 

 

 

Faites votre tirage en ligne http://www.boudry.net/tarot-tirage-gratuit.html

Je précise que ce site est sérieux…. !

Publié dans Tarots et tirages Cartes | Pas de Commentaire »

Tirage du thème astral du Tarot de Marseille

Posté par othoharmonie le 11 janvier 2013


Tirage du grand jeu
(thème astral)

La personne qui désire consulter le Tarot battra et étalera toutes les cartes.
Elle en tirera douze dans les lames majeures qu’elle étalera devant elle de la façon suivante:

Tirage du thème astral du Tarot de Marseille dans Tarots et tirages Cartes tirage_grand1

Sur chacune de ces 12 lames majeures, successivement, elle étalera, sans les retourner (comme pour les 12 lames majeures déjà tirées) 12 lames mineures, puis encore une nouvelle fois 12 autres lames mineures, portant le total des lames tirées à:

- 12 lames majeures
- 24 lames mineures
Soit 36 lames en tout.

Le tirage est ainsi constitué.

Les lames devront être choisies sans précipitation. Ce n’est qu’une fois les douze premières lames majeures tirées qu’on les retournera. De même pour les douze autres lames mineures. Elles ne seront retournées qu’une fois la dernière lame posée. Lorsqu’on coupe le jeu, il est inutile de regarder la coupe, qui ne possède aucune signification. Les lames ne devront jamais être battues dans tous les sens, haut et bas confondus. 

Nous remarquons que les tarots forment l’image d’un cercle, d’une roue, ce symbolisme étant déjà en lui-même celui d’un changement. C’est la roue des choses, la roue karmique dans laquelle l’être est enfermé s’il n’est pas guidé par sa volonté ou par un maître (c’est chose identique) vers la délivrance, la libération.
Cette roue va tisser des événements qu’il faut décrire.

Exemple d’un tirage du grand jeu

Publié dans Tarots et tirages Cartes | Pas de Commentaire »

Tarot : Référentiel de Naissance

Posté par othoharmonie le 5 janvier 2013

 

de Georges Colleuil

« Le Tarot ne sert pas à lire l’avenir mais à le construire » Passionné par les sciences de l’homme et le langage de l’âme, Georges Colleuil mène une recherche originale sur les propriétés thérapeutiques des symboles. Cet ancien professeur de philosophie a mis au point des outils révolutionnaires comme le Référentiel de Naissance pour accompagner des milliers de personnes dans leur processus d’auto-guérison. Dans son cinquième ouvrage « Tarot, l’île au Trésor », il met à la portée de tous, la somme de ses années d’expérience et de recherche. Pour Soleil Levant, Georges Colleuil nous fait part de la philosophie humaniste qui anime le Tarot de Marseille et nous offre un aperçu du Référentiel de Naissance.

Tarot : Référentiel de Naissance dans Entre amis boules-2Depuis plus de vingt ans, je développe et affine ma recherche sur le contenu symbolique du Tarot et je me bats pour le nettoyer des préjugés qu’il subit. Le Tarot fait partie du patrimoine culturel de l’humanité. Les images fortes qu’il contient ont toujours fasciné les hommes. Elles ont fait l’objet d’études scientifiques, archéologiques, sémiologiques et sociologiques. Elles ont inspiré de grands esprits, philosophes, artistes, écrivains. Elles sont des archétypes, des images originelles. Travailler les archétypes et le symbolisme revient à s’intéresser à ce qu’il y a d’universel dans l’homme.

Le Tarot n’est pas ésotérique, il est humaniste ! Quant au Référentiel, sa fonction essentielle consiste à actualiser la dimension universelle des Arcanes du Tarot, dans l’expérience individuelle de chacun. Le Référentiel de Naissance est donc devenu avec l’expérience et les années une méthode « d’apprentissage d’être », fondée sur la sagesse et la symbolique du Tarot de Marseille. Il a d’ores et déjà sa place dans l’outillage de la psychothérapie, du coaching et des ressources humaines. Je reste persuadé, qu’avec les années, le Référentiel prendra un grand essor, développant des fonctions thérapeutiques, énergétiques et sociales.

Créé en 1983, le Référentiel de Naissance permet de vivre le symbole mais aussi de l’intégrer et de l’exprimer. En aucun cas, il ne peut être assimilé à un destin, à un horoscope. Il s’agit plutôt d’un contrat avec soi-même. Un moyen dynamique d’évolution et de développement personnel. D’ailleurs, les symboles rencontrés ne doivent pas être pris dans un sens figé, mais faire miroir avec nos ressentis et notre vécu. Par exemple, un Hermite dans un Référentiel de Naissance pourrait évoquer une prédisposition à la solitude ou à la sagesse selon le vécu de chacun.

Structure générale du Référentiel de Naissance : les quatorze Maisons

Pour composer son Référentiel, il est nécessaire de faire coïncider 14 Arcanes obtenus par un calcul numérologique avec les 14 Maisons (emplacement des Arcanes dans le Référentiel correspondant à différents aspects de l’existence). Les lames sont disposées le long de quatre axes formant une croix.

Chaque Maison concerne un domaine de l’activité humaine et les calculs sont obtenus à partir de la date de naissance. Les réductions pour le Référentiel se font toujours entre 1 et 22. Quand une soustraction donne 0, on utilise le Mat.

Modes de calcul

Maison 1 : le jour de naissance : La personnalité

Maison 2 : le mois de naissance : la quête

Maison 3 l’année de naissance : les préoccupations de la pensée

Maison 4 la somme du jour, du mois et de l’année de naissance. On réduit à la fin du calcul : l’orientation concrète de l’existence

Maison 5 la somme des Maisons 1, 2, 3, 4 : le passage obligé

Maison 6 la somme des Maisons 1 et 2 : les qualités

Maison 7 la soustraction entre les Maisons 2 et 3 : les défis

Maison 8 la somme de la Maison 6 + l’année concernée réduite entre 1 et 9, sauf 11 et 22 qui ne se réduisent pas : la météo de l’année

Maison 9 la somme des Maisons 6 et 7 : le soi

Maison 10 la différence entre la Maison 9 et le nombre 22 : les expériences

Maison 11, la somme des Maisons, 7, 3 et 10 : le projet parental inconscient

Maison 12, la somme des Maisons 6, 2 et 4 : la guérison

Maison 13, la somme des Maisons 12, 1, 5, 3, 11, constituant l’échelle de Jacob ajoutée à la somme des Maisons 4, 5, 2 et 9, formant la ceinture. On ne réduit qu’à la fin. On observe qu’il faut compter deux fois la Maison 5 : la problématique.

On appelle réduction le nombre formé par l’addition des chiffres qui composent un nombre donné. Exemple 34 = 3 + 4 = 7

Pour comprendre le fonctionnement d’un Référentiel de Naissance, prenons l’exemple du Référentiel de Naissance de Bob Marley né le 6 février 1945. Les deux Amoureux présents en Maison 11 et 1 encadrent parfaitement le Soleil en Maison 3 et l’Hermite en passage obligé (Maison 5).

En effet, la Maison 11 peut souvent être interprétée comme un projet parental inconscient qui pré-orienterait le cheminement d’une personne. Si on regarde les origines du chanteur, on distingue déjà dans l’Amoureux de la Maison 11 le sentiment d’être pris entre deux cultures avant même de venir au monde. Né d’un père blanc, officier de marine, et d’une paysanne jamaïcaine noire, Bob Marley découvre très vite la difficile condition des métis et l’incroyable misère de la Jamaïque. Si on ajoute que son père a abandonné sa femme et son fils parce que ses propres parents désapprouvaient sa relation avec une noire, on comprend que l’enfance et l’adolescence du jeune Bob se soient déroulées dans des questionnements douloureux. Le racisme, l’absence du père et la position de métis furent le ferment de son humanisme et de sa rébellion qu’illustrent la plupart de ses 250 chansons.

L’Amoureux, notamment en Maison 11, symbolise souvent cette difficulté à trouver sa juste place lorsque l’on est tiraillé entre deux cultures. Lawrence d’Arabie, JF.Kennedy, Daniel Cohn Bendit, Marilyn Monroe, ont dû aussi ressentir, avec un Amoureux en Maison 11, les tensions et les forces contradictoires qui conduisent les êtres à s’engager sur d’autres voies que celles désignées au départ par leur lieu ou leur programme de naissance. Á moins qu’il s’agisse de s’engager dans le processus de conciliation des contraires ! Amour, choix et engagement, sont les trois mots clés de l’Amoureux ! Bob Marley réussit cette synthèse avec un Amoureux en Maison 1, signe de grand charisme et de capacité à distribuer beaucoup d’amour autour de lui. Si avec un Amoureux en Maison 11 Bob Marley peut se sentir écartelé entre deux mondes qu’il ne comprend pas, avec le Soleil en Maison 3 il est animé d’un profond désir de réconciliation de ces mondes. Le Soleil en Maison 3 est, rappelons-le, le signe d’un grand désir d’humanisme, de fraternité et d’égalité sociale. Nelson Mandela a lui aussi cet aspect dans son Référentiel : Soleil en Maison 3 !

Georges Colleuil a étudié le Référentiel de Naissance d’environ 500 personnalités, artistes hommes politiques. Ses analyses ont ainsi mis en évidence l’adéquation entre les propositions de leur Référentiel et la réalisation des potentialités inscrites dans les différentes maisons. Vient de paraître : Le Référentiel de Naissance, « Tarot, l’île au trésor », aux éditions Arkhana Vox

www.georgescolleuil.com

Publié dans Entre amis, Tarots et tirages Cartes | Pas de Commentaire »

Tirage en Croix du Tarot

Posté par othoharmonie le 28 novembre 2012

 

Ce tirage s’emploie lorsqu’on désire connaître l’issue d’une seule question. On doit se limiter de préférence à une seule question.

Cette discipline est importante. Toutefois, des raisons graves, importantes, peuvent motiver un second tirage, pour une question indépendante de la première. De toute façon, ce ne saurait être une demande banale ; il faut qu’elle engage l’avenir du Consultant.

Tirage en Croix du Tarot dans Tarots et tirages Cartes tirage_croix

Description de la conduite à suivre :

Le jeu battu et étalé, on fera tirer successivement quatre lames (ou on les tirera pour soi, si l’on consulte seul).

La 1ère lame tirée concerne le Consultant, accessoirement ce qui est en sa faveur, ce qui agit pour la résolution de ce qu’il demande.

La 2e lame tirée, qui fait face à la 1r°, concerne le monde, l’entourage, accessoirement l’opposition qui sera faite au Consultant ou les délais impartis. Si la question englobe une autre personne, c’est cette lame qui désignera cette tierce personne.

La 3e lame tirée concerne l’état de la question, la sensibilité particulière du Consultant avec elle. Elle est neutre en quelque sorte, puisqu’elle concerne passé et présent.

La 4e lame tirée est la plus importante ; elle indique la réponse à la question. De son symbole, de ses affinités avec la 1ère et la 2e tirées on doit déduire la réponse.

Dernière opération : on fait la somme des lames et on tire du jeu la lame indiquée par ce total (qui peut du reste être l’une des quatre déjà tirées) puis on la met au milieu du jeu. Elle indique la suite qui sera donnée, et résume les affinités entre la 1ère tirée et la quatrième.

Exemple :
1ère lame tirée : le Monde. 
2e lame tirée : le Mat.
3e lame tirée : le Bateleur. 
4e lame tirée : le Pape.
21 + 0 + 1 + 5 = 27. On décompose si le total est supérieur à 22, comme c’est le cas ici. 2 + 7 = 9. L’Ermite sera tiré du jeu et mis au milieu.

clic ici :  EXEMPLE D’UN TIRAGE EN CROIX

 

Publié dans Tarots et tirages Cartes | Pas de Commentaire »

Le Tarot de Marseille

Posté par othoharmonie le 28 novembre 2012


 

Le Tarot de Marseille dans Tarots et tirages Cartes jean_dodal_tarot_trump_18-161x300Contrairement à d’autres tarots divinatoires, ce jeu de cartes a un aspect authentiquement médiéval. Les traits sont malhabiles, les couleurs grossières et des fautes semblent apparaître : on lira une faute d’orthographe sur le mot « Hermite », l’article la semble manquer de l’expression « la Roue de Fortune », etc.
De plus, des images aux sujets très évocateurs apparaissent sur chaque carte du Tarot.

Réfléchir à ces « erreurs » permet de prendre conscience que ces cartes peuvent offrir une richesse d’informations variant selon la lecture.

Selon les éditions du Tarot, on trouvera quelques différences entre les couleurs, en quantité et en teinte. Alors qu’à l’origine les cartes comportaient du vert, l’arrivée de l’imprimerie a réduit les couleurs à cinq, chacune illustrant un concept :

* le rouge = l’activité
* le bleu = la passivité
* le noir = le mal, l’inconscient á transformer
* la couleur chair = la vie, La matière.
* le jaune = le mental abstract. les idées
* l’orange = le mental concret
* l’or = le divin. La lumière de l’esprit

Parmi les traces les plus anciennes qui ont été trouvées, il y a les tarots de Jean Noblet vers 1650, de Jean Dodal vers 1701, et de Nicolas Conver en 1760. Mais bien des thèmes se retrouvent déjà sur les tarots enluminés de Visconti et de Charles VI, datant du milieu du XVe siècle.

Bien des thèses différentes et souvent contradictoires existent concernant l’histoire du tarot de Marseille avant ces œuvres d’art du XVe siècle en Italie. Plusieurs pistes ou sources se croisent, selon qu’on considère le tarot de Marseille comme un jeu de cartes, un objet historique médiéval ou un outil dédié à la divination, ce qu’il est tout à la fois.

Historiens des jeux de cartes et ésotéristes ne s’accordent pas, et sont même très divisés entre eux. Les ésotéristes et amateurs de cartomancie racontent d’ordinaire que, dans l’Antiquité, il aurait existé des jeux de cartes divinatoires en Égypte, comme un mythique tarot égyptien ou « livre de Thot », très proche du tarot de Marseille selon eux (mais rien de semblable n’a jamais été trouvé par l’archéologie), et en Grèce, amenés, a-t-on dit souvent, par les gitans (qui étymologiquement signifie venant d’Égypte), peuple d’origine indienne. Cette culture des cartes divinatoires pourrait donc être originaire d’Inde, bien que les jeux de cartes eux-mêmes seraient originaires de Chine, et parvenus en Europe par les biais des Arabes sous le nom de naibi, selon les historiens.

Concernant les arts divinatoires semblables à la cartomancie dans l’Antiquité, auxquels les ésotéristes veulent rattacher le tarot de Marseille (ce qui est historiquement contestable), Cicéron signale, dans son « De la divination », le tirage des « sorts » (des lamelles d’écorce avec des symboles) au temple de Fortuna à Péneste, et Plutarque, à la fin du Ier siècle, se plaint, dans ses « Dialogues pythiques », des charlatans hantant les abords des temples, qui proposent « aux femmes et aux valets » (sic) des oracles obtenus à partir de « tablettes » tirées au hasard. Une telle forme de divination populaire existait donc bien avant l’arrivée des premiers Gitans, ce qui fragilise la thèse si souvent affirmée d’une origine indienne ou passant par ces nomades lors de leur prétendu séjour en Egypte, qui relève du mythe. Cependant, depuis la chute de l’empire romain, il faudra attendre la fin du XVIIIe siècle pour entendre parler de cartomancie – et pas encore avec le tarot de Marseille -, d’abord en France semble-t-il, ces pratiques étant totalement absentes de tous les procès de sorcellerie.

Publié dans Tarots et tirages Cartes | Pas de Commentaire »

La Réalisation de Soi

Posté par othoharmonie le 26 août 2011

SCENARIO UNIVERSEL DE LA REALISATION DE SOI 

auteur : Jean-Louis Brun

Issu du site http://www.legendes-et-mythes.fr/4.cfm?p=162-legendes-mythes-initiation-origine-yi-king  

Le schéma que vous allez découvrir est une succession de huit tableaux symboliques. Témoin de la Tradition, doté d’un caractère universel, il est présent sur tous les continents dans une quinzaine de mythes, l2gendes et textes sacrés pour lesquels il constitue un véritable paradigme (voir : Le Planisphère). Il a été révélé par six ans de recherches le Yi Jing, dont il permet d’expliquer la structure énigmatique (voir livre : «Yi King : un chemin initiatique»). Mais ce site internet ayant pour vocation de réunir des visiteurs et des contributeurs de toutes origines, j’ai souhaité que la connaissance du Yi King ne soit pas nécessaire : c’est pourquoi j’ai mis au point un système de symboles qui la rend superflue. Les amateurs de Yi King pourront trouver l’origine de ce système dans la rubrique Origine du Paradigme. 

 

La Réalisation de Soi dans Tarots et tirages Cartes tarot19  Parmi les légendes, mythes et documents portant sur l’initiation, les origines du tarot de Marseille se perdent dans la nuit des temps. Ce « livre aux pages non reliées » contient des éléments d’hermétisme, de mythologie égyptienne, d’ésotérisme chrétien… Son approche repose sur une hypothèse développée par Philippe Camoin, descendant de la plus ancienne famille de cartiers de Marseille, qui enseigne les codes symboliques du tarot. Il a étudié le tarot de Marseille en suivant les séminaires de Philippe Camoin

Le rapprochement du paradigme et des 22 arcanes majeurs du tarot de Marseille repose sur le modèle suivant : ces cartes étant numérotées de 1 à 21 (plus une carte sans numéro), on considèrera qu’il y a trois séries de sept cartes : 1 à 7, 8 à 14 et 15 à 21. Les cartes numéro 1, 8 et 15, qui sont les premières cartes de chaque série, forment un trio qui relève d’un même tableau symbolique ; de même pour les cartes 2, 9 et 16, qui sont les secondes, de même pour les cartes 3, 10 et 17, et ainsi de suite jusqu’au trio 7, 14 et 21.
Toutefois, les interprétations qui vont suivre sont indépendantes de l’enseignement de Philippe Camoin.
Le jeu de tarot qui est reproduit ici est celui de Nicolas Conver, 1760. Les nombres romains sont légèrement différents de ceux couramment utilisés, par exemple : 9 ne s’écrit pas IX mais VIIII, 4 ne s’écrit pas IV mais IIII.

Pour en savoir plus sur le tarot de Marseille : www.camoin.com.  

 

 

                Tarot de Marseille – Etape 1 

 

 

                Tarot de Marseille – Etape 2 

 

 

 

                Tarot de Marseille – Etape 3 

 

 

                Tarot de Marseille – Etape 4 

 

 

 

                Tarot de Marseille – Etape 5 

 

 

                Tarot de Marseille – Etape 6 

 

 

 

                Tarot de Marseille – Etape 7 

 

 

                Tarot de Marseille – Etape 8 

 

Les cartes du tarot qui illustrent ces pages sont celles du tarot de Marseille de Nicolas Conver, 1760, réédité par la maison Camoin, descendants de Nicolas Conver. Pour en savoir plus sur le tarot de Marseille

Les dessins et enluminures sont aimablement fournis par Jean-Luc Leguay, héritier d’une tradition de Maîtres enlumineurs depuis le VIII° siècle.

barre maisons illuminées

SITE PILGRIM : http://www.legendes-et-mythes.fr/40_1.cfm?f=8-legendes-mythes-tarot-marseille

 

 

Publié dans Tarots et tirages Cartes | Pas de Commentaire »

Une coupe se vide

Posté par othoharmonie le 26 août 2011

Etape 1 : une coupe se vide. 

 Une coupe se vide dans Tarots et tirages Cartes legendes-mythes-initiation-paradigme-universel 

                        L’étape 1, début d’un cycle, correspond au Bélier dans le cycle zodiacal.

Le premier tableau du schéma de l’initiation identifié dans les légendes et mythes est une coupe au-dessus de l’eau : on peut y voir une coupe qui s’est vidée de son contenu, ou encore qui s’est élevée au-dessus des eaux inférieures.
La coupe, tout d’abord, est la forme concave par excellence, symbole universel du cœur : rattaché à la matière mais tourné vers le ciel, organe ontologique de l’intuition, « intellect » des grecs, outil d’accès à la connaissance immédiate, le cœur est en Chine le logis de l’esprit. Le cœur est le trône de l’Empereur, le lieu de commandement de l’individu, mais ce trône peut être usurpé par les émotions qui l’emportent, le ballottent et prennent le pouvoir. 

584-legendes-mythes-fang dans Tarots et tirages Cartes Les eaux inférieures sont les eaux les plus basses : celles de la mer, amères, éloignées de la source, toxiques pour les végétaux (y-compris pour les organismes marins, qui luttent en permanence contre l’invasion du sel), stérilisantes pour la terre, et dont les vagues ballottent les hommes. La stérilité et les vagues sont des conséquences du dualisme : la première est par définition la non-rencontre des principes mâle et femelle, qui font deux au lieu de ne former qu’un ; les secondes expriment le balancement permanent entre pôles opposés qui caractérise la pensée dualiste et l’emprise des passions : aimer ou ne pas aimer, attirer ou rejeter, juger en permanence… 

Le tableau symbolique qui est proposé ici représente donc le cœur, organe de la connaissance immédiate, qui s’est vidé de la pensée dualiste et passionnelle qui exerçait son emprise sur l’individu.
Les images associées à cette étape dans différents légendes et mythes seront une coupe, un lac en vidange, un puits d’eau salée, des terres stériles envahies par l’eau salée ou irriguées à l’eau douce, des symboles des pensées tels que des chevaux qui courent, des armes blanches (les épées sont symbole d’air, donc de paroles et de pensées), une mort symbolique (puisque c’est la fin d’une certaine manière de penser et de voir les choses)… 

Dans certains cas, l’image associée à cette étape est celle d’une forêt : ainsi la « gaste forêt » du premier chapitre de Perceval, la « selva oscura » du premier chapitre de l’Enfer de Dante ou encore le mythe indien de l’incendie de la forêt de Khândava. Pourquoi le même tableau symbolique peut-il être exprimé parfois par les eaux inférieures, et parfois par une forêt ? Les eaux inférieures sont un symbole de la matéria prima et cette étape figure la sortie du chaos, de la matière inorganisée et informe. Or le même mot est souvent utilisé pour désigner le bois et la matière : ainsi hylé en grec, ou encore materies en latin qui a aussi bien donné « matière » que le mot espagnol « madera » qui signifie bois. C’est pourquoi la sortie du chaos peut aussi bien être illustrée par de l’eau que par des bois. 

L’étape suivante sera l’arrivée de la lumière (la connaissance), d’eau douce (une eau fertilisante, venue du ciel, qui est aussi symbole de vérité) ou une manifestation divine (l’esprit, qui se manifeste lorsque le cœur est libéré des eaux inférieures). 

L’auteur : Jean-Louis Brun

du site : http://www.realisation-de-soi.fr/6.cfm?p=10-lux-orientalis-initiation-legendes-mythes-accueil 

Publié dans Tarots et tirages Cartes | Pas de Commentaire »

Le feu monte vers le ciel

Posté par othoharmonie le 26 août 2011

Etape 2 : un feu inférieur monte vers le ciel. 

Le feu monte vers le ciel dans Tarots et tirages Cartes legendes-mythes-initiation-paradigme-universel  

                L’étape 2 correspond au Taureau dans le cycle zodiacal. 

Le second tableau du schéma de l’initiation identifié dans les légendes et mythes est la foudre sur le feu : un feu qui monte vers le ciel (il faut ici noter que, dans la symbolique chinoise, la foudre a un mouvement ascendant, « le tonnerre sort en grondant de la terre »). 


Le feu inférieur est, par définition dans la symbolique chinoise, ce qui s’attache à la matière et la consume, le désir dévorant. Il aspire à retourner à sa nature céleste. C’est aussi, de manière universelle, un symbole de clarté et de conscience : « c’est clair », « it is clear », « es ist klar », « ming bai », « è chiaro », toutes ces expressions qui emploient la lumière signifient « je comprends ». C’est également l’œil, le regard détourné vers la matière mais dont l’aspiration originelle est supérieure. legendes-mythes-initiation-tradition-universelle-etape-2 dans Tarots et tirages CartesC’est enfin une énergie, un feu, le Qi originel des reins.
La foudre, elle, est le véhicule du feu, qui ramène celui-ci à sa nature céleste alors qu’il s’attachait à la matière en bas. La foudre est également appelée « éveilleur » dans la symbolique chinoise : élevant le feu du désir vers le ciel, elle provoque un éveil. 

Le tableau symbolique qui est proposé ici représente donc la maîtrise des passions et la réorientation du désir vers les réalités supérieures.
Les images associées à cette étape dans différents légendes et mythes seront une maison ou une tour (une image du corps humain, dans les deux cas) frappée par la foudre et/ou envahie par un feu, un taureau (symbole de l’énergie sexuelle), un voile qui se lève (« l’éveilleur » est littéralement « celui qui lève un voile »), un troisième œil (la lumière unique en haut du corps, par opposition à la lumière duelle en bas)…
La première étape a permis de libérer le commandement de l’être des pensées dualistes et des émotions, la seconde réoriente le désir pour la matière vers les réalités supérieures. Les aspects inférieurs de l’eau et du feu ont ainsi été maîtrisés : les émotions ne gouvernent plus l’individu, l’emprise de la matière ne détourne plus le regard vers le bas.

 

 

L’auteur : Jean-Louis Brun

du site : http://www.realisation-de-soi.fr/6.cfm?p=10-lux-orientalis-initiation-legendes-mythes-accueil  

Publié dans Tarots et tirages Cartes | Pas de Commentaire »

Le vent sur la coupe

Posté par othoharmonie le 26 août 2011

Etape 3 : le vent sur la coupe 

 Le vent sur la coupe dans Tarots et tirages Cartes legendes-mythes-initiation-paradigme-universel

                                  L’étape 3 correspond aux Gémeaux et au Cancer dans le cycle zodiacal.


Le troisième tableau du schéma de l’initiation identifié dans les légendes et mythes est le vent ou un arbre sur une coupe. Le vent et le bois (et par extension, l’arbre, qui est le bois vivant) sont équivalents dans la symbolique chinoise, c’est pourquoi j’ai choisi de les réunir par l’image d’une feuille.
Le vent ou l’air est un symbole universel pour la parole et les pensées. L’arbre et le vent ont une propriété commune, celle de réunir l’eau et le feu : le premier réunit dans ses feuilles la lumière du soleil et la sève venue de la poussée radiculaire ; le second transporte, dans les nuages, une eau évaporée par les rayons du soleil.
Nous avons décrit plus haut le symbole de la coupe : le cœur, le centre de l’être, le lieu de commandement de l’individu. 

4076_2008-1092_b dans Tarots et tirages CartesLe tableau symbolique qui est proposé ici représente donc l’écoute de la parole par le cœur, et réciproquement la parole qui sort du cœur : le cœur est devenu l’organe cognitif et la partie de l’être qui s’exprime, le maître intérieur, la sincérité intérieure. Si l’on remplace le vent par l’arbre, il s’agit d’un symbole éminemment axial : un arbre, symbole de l’axe du monde, sur le cœur, symbole central de l’être. Simultanément, ce tableau incite à évoquer le voyage qui mène à ce centre et les dangers qui caractérisent ce voyage : le temps, la distance, le fourvoiement, la sollicitation de maîtres extérieurs, le danger que l’intelligence cérébrale et dualiste s’empare du trône.
Les images associées à cette étape dans différents légendes et mythes seront un voyage, un jardin avec un arbre au centre, des symboles axiaux tels que le Dieu Atlas, une clairière avec un arbre en son centre, un lac ou une piscine, des allusions à une vérité insaisissable, au cœur, à la vérité que le coeur permet de saisir…

Cette étape marque la reconquête du gouvernement de l’individu, la réalisation de l’homme en tant qu’homme. Elle correspond à ce que l’on appelle la « porte des hommes ».

 

 

 L’auteur : Jean-Louis Brun http://www.realisation-de-soi.fr/6.cfm?p=10-lux-orientalis-initiation-legendes-mythes-accueil

Publié dans Tarots et tirages Cartes | Pas de Commentaire »

La montagne sous le ciel

Posté par othoharmonie le 26 août 2011

Etape 4 : la montagne sous le ciel 

La montagne sous le ciel dans Tarots et tirages Cartes legendes-mythes-initiation-paradigme-universel   

                                                                         L’étape 4 correspond au Lion dans le cycle zodiacal.

Le quatrième tableau du schéma de l’initiation identifié dans les légendes et mythes est une montagne sous le ciel.
Le ciel, représenté ici par un cercle, est l’esprit, le niveau le plus élevé de l’Etre, que vous pouvez appeler le Principe, l’Univers, Dieu, le Logos, le Dao, la Vie…


La montagne est tout simplement l’état le plus élevé de la matière. C’est la matière qui s’élève au-dessus du « vulgaire » vers le ciel et qui se conforme à lui en adoptant la forme d’une voûte. A ce titre, elle peut aussi être exprimée par l’image équivalente d’une île, qui émerge des eaux inférieures. La montagne, reliant la terre et le ciel, est un symbole universel d’axe du monde, et par conséquent un lieu immuable puisqu’il demeure immobile alors que tout tourne autour de lui : la symbolique chinoise lui donne aussi le nom d’« immobilisation ». Enfin, la montagne, dans l’imaginaire chinois, abrite G8%20-%20L'Amour%20dans%20les%20Quatre%20Saisons dans Tarots et tirages Cartesfréquemment une grotte, que j’ai fait figurer dans ce symbole (et dont l’idée se déduit également du trigramme correspondant dans le Yi Jing) ; en ce sens, la montagne contient un espace intérieur à la manière d’une matrice : la matière, se rapprochant du ciel, se prépare à être fécondée par lui.
Le tableau symbolique qui est proposé ici représente donc une scène qui se déroule dans l’axe du monde, tout comme la précédente : le passage de la matière à l’esprit, le rapprochement de la matière et de l’esprit pour une union, la conformation de la matière à l’ordre universel. 

Les images associées à cette étape dans différents légendes et mythes seront un changement de peau (le passage de la matière à l’esprit), la capacité de tracer des plans architecturaux (la conformation de la matière aux lois universelles : l’architecture sacrée)… En outre, l’image proposée pourra être liée à la fin de la réalisation de l’homme en tant qu’homme et au début des grands mystères pour la réalisation supra-individuelle. A ce titre, le roi qui a appris à régner sur lui-même dans les trois premières étapes devra être tué, car il est ego et individualité et doit donc être dépassé. Le « roi des animaux » est le lion, et peut-être faut-il y voir la raison pour laquelle, lorsqu’apparaît un lion dans un mythe ou une légende, c’est généralement à cette étape (les Noces Chymiques, les Travaux d’Hercule, le Tarot de Marseille, le culte mithriaque…).

 

 

L’auteur : Jean-Louis Brun

du site http://www.realisation-de-soi.fr/6.cfm?p=10-lux-orientalis-initiation-legendes-mythes-accueil 

Publié dans Tarots et tirages Cartes | Pas de Commentaire »

La foudre sous la montagne

Posté par othoharmonie le 26 août 2011

Etape 5 : la foudre sous la montagne 

La foudre sous la montagne dans Tarots et tirages Cartes legendes-mythes-initiation-paradigme-universel

                                                                                                               L’étape 5 correspond à la Vierge et à la Balance dans le cycle zodiacal.

Le cinquième tableau du schéma de l’initiation identifié dans les légendes et mythes est la foudre sous la montagne.
La foudre et la montagne ont déjà été présentées dans les étapes 2 et 4. La foudre demeure la montée d’un principe yang, masculin. La montagne est une élévation de la matière au-dessus du « vulgaire », elle peut donc aussi être exprimée par une  dans Tarots et tirages Cartesîle ; c’est un renflement de matière sacralisée qui contient un vide intérieur. Foudre et montagne en vis-à-vis expriment aussi la complémentarité Yin-Yang : féminin-masculin, matière-esprit.

Le tableau symbolique qui est proposé ici représente donc la pénétration de la matrice de matière par l’esprit. Mais c’est aussi l’arrivée de lumière en bas et l’immobilisation en haut, un tableau caractéristique de la position retournée du fœtus avant la naissance, qui est attaché au cordon en haut et qui voit arriver la lumière en bas. La période délimitée par la fécondation et le retournement est la gestation, une période pendant laquelle un futur être est nourri. Signalons que dans le Yi Jing, l’hexagramme correspondant, formé de la foudre sous la montagne, a la forme la plus creuse qui soit pour un hexagramme, ce qui évoque également une matrice. Signalons également qu’il ressemble à une bouche et que ses commentaires traitent d’ »alimentation matérielle et spirituelle des hommes ». Or la bouche et la matrice sont étroitement liées dans les mythes et textes traditionnels, ce que signalent Mircéa Eliade et, plus anciennement, Platon dans Le Banquet ; du reste, l’enfant-Christ est « le Verbe » et les discours accouchés par une bouche relèvent bien du « verbe ».
Les images associées à cette étape dans différents légendes et mythes seront un personnage tête en bas, une balance (ou « bascule », qui inverse le haut et le bas), un fruit, un accouplement, une grossesse, une bouche, un discours, l’alimentation matérielle ou spirituelle des hommes…
Cette étape annonce évidemment la suivante : un accouchement. 

L’auteur : Jean-Louis Brun

du site  http://www.realisation-de-soi.fr/6.cfm?p=10-lux-orientalis-initiation-legendes-mythes-accueil 

Publié dans Tarots et tirages Cartes | Pas de Commentaire »

La pousse sous la terre

Posté par othoharmonie le 26 août 2011

 Etape 6 : la pousse sous la terre

 

 

La pousse sous la terre dans Tarots et tirages Cartes legendes-mythes-initiation-paradigme-universel

                                                                                                                                     L’étape 6 correspond au Scorpion dans le cycle zodiacal.


BB2 dans Tarots et tirages CartesLe sixième tableau du schéma de l’initiation identifié dans les légendes et mythes est une jeune pousse sous la terre.
Comme précédemment, la feuille symbolise aussi bien un arbre que le vent, la parole.
 La terre est la matière, l’obscurité, et tout à la fois la mort et la fertilité.
Le tableau symbolique qui est proposé ici représente donc une jeune pousse qui se fraie un chemin à travers la terre vers la lumière. Ce peut être une traversée épuisante, à l’image du passage du col de l’utérus.
Les images associées à cette étape dans différents légendes et mythes seront une naissance, un choix, la victoire sur une illusion… 

L’étape suivante sera bien sûr l’arrivée à la lumière.

 

L’auteur : Jean-Louis Brun

http://www.realisation-de-soi.fr/6.cfm?p=10-lux-orientalis-initiation-legendes-mythes-accueil 

Publié dans Tarots et tirages Cartes | Pas de Commentaire »

Le feu sur le ciel

Posté par othoharmonie le 26 août 2011

Etape 7 : le feu sur le ciel

Le feu sur le ciel dans Tarots et tirages Cartes legendes-mythes-initiation-paradigme-universel  

                                                                                                     L’étape 7 correspond au Sagittaire et au Capricorne dans le cycle zodiacal.

8 dans Tarots et tirages CartesLe septième tableau du schéma de l’initiation identifié dans les légendes et mythes est un feu dans le ciel.
Le feu a déjà été présenté dans son aspect inférieur. Mais il s’agit ici d’un feu supérieur, puisqu’il est dans la partie supérieure du tableau symbolique. Il s’agit de la lumière qui rayonne.
Le ciel peut être vu, naturellement, comme un ciel intérieur.
Le tableau symbolique qui est proposé ici représente donc le rayonnement d’un être habité par l’esprit. Analogiquement, il correspond bien sûr à la lumière atteinte par l’enfant au terme de l’accouchement.


Les images associées à cette étape dans différents légendes et mythes seront souvent la naissance d’un fils, l’arrivée d’un roi, du fait que les rois sont de nature solaire (comme l’indique leur couronne d’or rayonnante) et du fait que « réalisation » a la même origine que « royal ». Ce peut être aussi un char, qui est l’attribut universel des dieux solaires, ou encore un œil (l’œil étant évidemment lié au feu, à la lumière) ou une porte dans le ciel (il s’agit ici de la « porte des dieux »). 

L’auteur : Jean-Louis Brun

du site pilgrim : http://www.realisation-de-soi.fr/6.cfm?p=10-lux-orientalis-initiation-legendes-mythes-accueil

Publié dans Tarots et tirages Cartes | Pas de Commentaire »

L’eau sur la terre

Posté par othoharmonie le 26 août 2011

Etape 8 : l’eau sur la terre 

 L'eau sur la terre dans Tarots et tirages Cartes legendes-mythes-initiation-paradigme-universelL’étape 8

correspond au Verseau dans le cycle zodiacal.
Le septième tableau du schéma de l’initiation identifié dans les légendes et mythes est l’eau sur la terre.

  

RTEmagicC_6cad7edff9.jpg dans Tarots et tirages CartesL’eau a déjà été présentée sous son aspect inférieur. La voici maintenant dans la partie supérieure du tableau symbolique : il s’agit d’une eau pure, proche de la source, fertilisante. L’eau sur la terre représente la fertilisation du monde de la matière, par opposition aux eaux inférieures qui stérilisaient le sol. La symbolique du Yi Jing dit ici clairement que les eaux sur terre unissent leurs cours, ce qui donne au tableau symbolique un sens d’union, de solidarité, et confirme son caractère fertile : la fertilité vient de l’union des principes opposés, alors que la toxicité provenait de leur séparation.


Les images associées à cette étape dans différents légendes et mythes seront des eaux qui s’unissent, le lavage de la terre, le retour de l’initié pour aider les hommes…

 

  L’auteur : Jean-Louis Brun 

du site pilgrim : http://www.realisation-de-soi.fr/6.cfm?p=10-lux-orientalis-initiation-legendes-mythes-accueil

Publié dans Tarots et tirages Cartes | Pas de Commentaire »

Le Tarot de Marseille

Posté par othoharmonie le 11 octobre 2010

Le Tarot de Marseille dans Tarots et tirages Cartes homepage_logo

 

Les Arcanes du Tarots de Marseille sont un support pour l’interprétation de « l’avenir »… 

tarot_10 dans Tarots et tirages Cartes

 

Mais il faut se laisser pénétrer par les cartes, leurs formes (symbolisme des formes), leur symbolisme des couleurs, des nombres pour accéder à des contrées plus éloignées du monde rationnel et ainsi avoir accès à l’intuition et à la compréhension qui elle seule avec le don de clairvoyance permettront de véritablement voir l’avenir.


Pour comprendre la véritable signification des lames du Tarot, il faut pénétrer leur âme, il faut pouvoir les palper, les sentir vivre, sentir leur vibration et leur magnétisme. Les cartes du Tarots parlent et se combinent entre elles. C’est de cette façon seulement que l’on pourra découvrir leur véritable message et le chemin qu’elles nous conseillent de suivre. 

Les cartes du tarots sont un support et un instrument mis dans les mains de l’homme pour lui permettre de décoder l’avenir et lui donner le don de clairvoyance. L’homme connaissant son avenir pourra grâce à son libre arbitre le modifier dans ses actes ou ses pensées.


C’est en cela que le tarot est un instrument
précieux et puissant: Il met l’homme face à lui-même tout en le libérant de son destin. Pour celui qui sait le comprendre et qui suit ses mises en garde et ses conseils. C’est aussi un instrument dangereux qu’il faut respecter. 

 

Le Tarot de Marseille est constitué de 22 arcanes majeurs et de 56 arcanes mineurs. En tout 78 lames. Les arcanes majeurs sont les plus connus et les plus utilisés lors des consultations de voyances et pour prédire l’avenir. Les arcanes mineurs sont plus difficiles à interpréter et beaucoup plus nombreux. Ils sont moins utilisés mais peuvent se révéler très utiles pour donner plus de précisions sur une situation. Une fois de plus, il n’y a pas de règle stricte, chacun doit faire comme il ressent et écouter son intuition.

tarots

Le sens des cartes 

Plusieurs philosophies s’opposent: Certains considèrent que les cartes ne peuvent pas être tirées à l’envers et que à l’endroit elles expriment tout aussi bien leur message. D’autres par contre préfèrent ajouter un sens à leur verticalité. 

 

Retrouvez le langage de chaque carte en suivant….. 

 

 Référence : www. le-chariot.com.

.

 

grand-tarot

 

  

 

Publié dans Tarots et tirages Cartes | Pas de Commentaire »

Voyage avec le Tarot

Posté par othoharmonie le 11 octobre 2010

Petit voyage à travers les cartes du Tarot de Marseille 

 (Je vous donne la lecture de chaque carte)

Voyage avec le Tarot dans Tarots et tirages Cartes tarots

Le tarot se présente comme un parcours initiatique dont la première carte est le Bateleur    

et la dernière le Monde. Il forme un tout structuré et de forte cohérence. Chaque arcane contient le message ou la somme des parcours initiatique de la précédente soit dans son évolution soit dans son accentuation. La preuve en est donnée par les couples de L’Empereur/Impératrice et du Pape/Papesse qui ont de toute évidence un lien entre eux ou bien par la présence d’un arcane sans nom (L’arcane sans Nom) et d’un arcane sans nombre (Le Mat) ou le sceptre symbole de pouvoir que l’on retrouve dans L’Empereur, L’Impératrice et Le Chariot. Il est notoire, que tous ces liens ne sont pas le fruit du hasard et semblent bien obéir à un dessein plus grand

  

Le Bateleur (I) est la première impulsion, le point de départ, le commencement du parcours. C’est le coureur au début de la course, l’étudiant face à sa vie. Il réunit entre ses mains tous les instruments nécessaires pour faire le voyage. On pourrait se hasarder à formuler l’hypothèse d’une division du parcours, puis par la similitude entre les chapeaux du Bateleur et de la Force qui pourraient représenter la première partie du parcours puis entre Le Pendu et Le Monde qui se présentent tous les deux sous la même position (debout avec une jambe repliée sur l’autre) mais inversés l’un par rapport à l’autre  

tarot_10 dans Tarots et tirages Cartes

 

Le pèlerin commence son voyage et rencontre la Papesse (II). Il se trouve de ce fait confronté à la connaissance spirituelle et à ses secrets. Le livre ouvert sur les genoux de la Papesse concerne l’homme comme l’atteste sa couleur chair. D’ailleurs, si on place les deux cartes cote à cote, on constate que La Papesse est tournée vers le Bateleur, elle semble le regarder et elle tient son livre exactement au même niveau que la bourse qui est posée sur la table du Bateleur. En continuant notre raisonnement on pourrait supposer que La Papesse se reflète dans le quatrième pied de la table qui n’apparaît pas sur l’image du Bateleur et qui de ce fait symboliserait le monde de l’invisible, monde sur lequel règne La Papesse. 

tarot_10

 

Le Bateleur continue son parcours de la connaissance de l’univers et il rencontre l’Impératrice (III) dont il prend l’intelligence et la vivacité intellectuelle, il obtiendra ainsi avec aisance le pouvoir, la puissance matérielle et spirituelle qui se manifestera dans l’Empereur (IIII) et grâce au Pape (V) sa puissance matérielle s’élargira au monde spirituel.    

Puis, déçu de l’illusion du pouvoir, qui, matériel ou spirituel, ne constitue pas la véritable connaissance, il se trouvera confronté à des choix. Un grand conflit intérieur le déchirera dans la carte de l’Amoureux (VI) . C’est dans cette carte que l’on retrouve Le Bateleur en compagnie de deux femmes. Ces deux personnages semblent symboliser un choix que devra faire Le Bateleur entre la vertu ou la légèreté, à moins qu’il ne s’agisse d’un passage symbolisé par les deux femmes et l’ange dans le plan supérieur de la carte. Quoiqu’il en soit, il sortira visiblement victorieux de l’épreuve comme le symbolise Le chariot (VII). Ici Le Bateleur, possesseur des attributs royaux : la couronne et le sceptre. aura enfin acquis l’expérience du pouvoir et obtenu une reconnaissance méritée. Il peut alors commencer son initiation spirituelle pour atteindre un niveau de connaissance supérieure   

Cette première épreuve lui a donné une grande force et une grande énergie. Il est très sûr de lui, mais n’a pas encore appris les limites et les interdits que lui inculquera La Justice (VIII). Il devra apprendre à contrôler sa fougue et ses impulsions, à se plier aux lois et respecter les règles sociales   

Suite à ce premier avertissement, il décide de commencer sa recherche initiatique avec L’Hermite (VIIII), le pèlerin prend son bâton et dans la solitude et l’éloignement du monde, retraite voulue et jugée nécessaire, il commence sa méditation. C’est un temps d’arrêt, le temps de se pencher sur soi et sur son passé, de faire son chemin intérieur. Ce repli est nécessaire pour se recentrer et découvrir le sens profond des choses qui échappent au premier regard

tarot_10

 

C’est là, qu’il apprend que rien n’est jamais acquis avec les aléas du hasard et du destin dont il est la victime, ainsi que l’implacable logique suivant laquelle toutes les choses évoluent avec La Roue de Fortune (X).    

Suite à cette constatation et après avoir subi le cycle infernal de l’éternel recommencement, il possède suffisamment de Force (XI) psychique intérieure pour finir son cycle avec Le Pendu (XII).    

Le deuxième cycle est bien plus difficile et dangereux que le premier. Avec l’Arcane sans Nom (XIII), il fait l’apprentissage de la mort physique pour apprendre à renaitre sous une autre forme spirituelle. Libéré de son corps et suite à la transformation qu’est la mort, il entame une période de lente mutation où il doit comprendre la vérité non pas telle qu’elle apparaît mais, dans son essence pure. Un immense sacrifice est nécessaire pour cela. Une fois qu’il a compris le chemin qu’il doit prendre, il connait la renaissance symbolique avec La Tempérance (XIIII).    

Il fait ce travail avec son esprit, mais ce repos est de courte durée, car il se trouve vite confronté à la bassesse de ses instincts les plus vils avec Le Diable (XV). Dans son égarement, il sera rappelé à l’ordre par La Maison Dieu (XVI). Il devra apprendre à résister aux tentations comme celles de l’orgueil et de l’ambition démesurée qui sera punie par le châtiment divin. Il recommencera tout à nouveau, en faisant table rase sur son passé

tarot_10

 

C’est alors, qu’un guide apparaîtra sous la forme de L’Etoile (XVII) qui lui permettra de commencer sa véritable construction et de naître ainsi enfin affranchi de toutes les vicissitudes du monde et des hommes   

Un dernier avertissement lui sera cependant encore donné par La Lune (XVIII) avec le risque de la mort spirituelle et de l’inconscient. Ultime épreuve qu’il devra affronter et réussir pour mériter de se laisser réchauffer aux doux rayons du Soleil (XVIIII) et se régénérer, suite à une dernière épreuve celle du Jugement (XX) des hommes où il devra savoir assainir son monde intérieur et spirituel. Il pourra enfin savourer une victoire méritée et se complaire dans la plénitude avec le Monde (XXI) 

Retrouvez le langage de chaque carte à la suite …..

 76127348foto-cours-site-gris-gif

Publié dans Tarots et tirages Cartes | Pas de Commentaire »

Le Ternaire des Tarots

Posté par othoharmonie le 7 octobre 2010

Le Ternaire 

Le Ternaire des Tarots dans Tarots et tirages Cartes tarot_10

Trois est un nombre sacré et universellement fondamental. On le retrouve partout dans de nombreuses sociétés et cultures. Les exemples abondent


Dans notre culture, il fait bien sûr référence à Dieu qui est trois et un à la fois. C’est l’addition de 1 + 2 soit de l’unité et de la dualité. C’est un nombre fécond par excellence qui traduit la sphère intellectuelle et spirituelle. C’est aussi l’expression de l’achèvement, de tout ce qui est parfait, de l’Unité Divine

  

On retrouve cette référence au nombre trois dans la nature, l’univers et le cosmos. Le temps est trois : la passé, le présent et le futur. Il y a aussi les trois éléments: le soufre, le sel et le mercure ; les trois plans : les enfers, la terre et le ciel ; les trois niveaux de la vie : le matériel, le spirituel et le divin

  

tarot_10 dans Tarots et tirages Cartes

Dans le Tarot, cette référence au ternaire apparait partout, et dans presque toutes les cartes (dans Le Bateleur, La Papesse, L’Impératrice, Le Pape, L’Amoureux…), elle se combine aussi souvent avec l’expression du quaternaire (4) qui est alors le symbole de la stabilité, de la matérialité et de la chose accomplie

 

nnn 

 

L’Empereur se trouve sous le nombre quatre. Il faut remarquer que 4 est écrit IIII, comme la succession de I, signe de l’évolution initiatique depuis la carte I qui se fait par couches successives, par additions successives. Le nombre quatre, ainsi écrit donne III + I = IIII. Le nombre parfait,3, représente le ternaire et 1 celui de l’unité. Cela nous permet aussi d’affirmer que L’Empereur en dehors de son pouvoir matériel dispose aussi d’un pouvoir spirituel

 

nnn 

Le nombre 4 qui correspond à la forme géométrique du carré est le symbole de la force et de la stabilité, c’est aussi le nombre de l’élément matériel et concret. Ce nombre est associé au quaternaire. ll comporte en lui les points cardinaux et les éléments cosmiques. 

La Tiare est ornée de sept triangles, chiffre symbolique également.

76127348foto-cours-site-gris-gif

Publié dans Tarots et tirages Cartes | Pas de Commentaire »

12
 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...