• Accueil
  • > Conversation avec Dieu – nouvelles révélations

Conversation avec Dieu – nouvelles révélations

Nouvelles Révélations 

« Une conversation avec Dieu » 

 

Neale Donald Walsch 

 

Conversation avec Dieu - nouvelles révélations dans A et B Neale-Donald-Walsch

S‘il te plaît, Dieu, viens ici. Nous avons besoin d’aide

 

Je suis là

 

Nous avons besoin d’aide. 

 

Je sais. 

 

Maintenant. 

 

Je comprends

 

Le monde est au bord du désastre. Et je ne parle pas d’un désastre naturel, mais d’une calamité engendrée par l’homme. 

 

Je sais. Tu as raison. 

 

Écoute, les humains ont déjà vécu des désaccords, parfois graves, mais à présent, nos divisions et désaccords peuvent mener non seulement à des guerres (ce qui est déjà funeste) mais à la fin de la civilisation telle que nous la connaissons. 

 

C’est exact. Tu as bien évalué la situation. Tu saisis la gravité du problème, mais c’est sa nature qui t’échappe. N’en connaissant pas la cause, tu continues de chercher à la résoudre sur tous les plans, sauf le bon

 

Lequel ? 

Le plan de la croyance

 

Le monde actuel est confronté à un problème spirituel. 

 

Ce qui vous tue, ce sont vos conceptions de la spiritualité

 

Vous persistez à vouloir résoudre le problème du monde comme s’il était d’ordre politique, ou économique, ou même militaire, et ce n’est rien de tout cela. C’est un problème spirituel, le seul que les humains ne semblent pas savoir résoudre

 

Alors, aide-nous. 

 

C’est ce que je suis en train de faire

 

Comment ? 

 

De bien des façons

 

Nommes-en une. 

 

Ce livre

 

Ce livre va nous aider? 

 

C’est possible

 

Qu’avons-nous à faire? 

 

Le lire. 

 

Et ensuite? 

 

En tenir compte

 

C’est ce qu’ils disent tous. «Tout est dans le Livre, affirment-ils. Lisez-le et tenez-en compte. C’est tout ce que vous avez à faire.» L’ennui, c’est qu’ils brandissent tous des livres différents

 

Je sais

 

Et chaque livre énonce quelque chose de différent. 

 

Je sais. 

 

Alors, maintenant, nous devons «lire et tenir compte» de ce livre

La question n’est pas de savoir ce que vous devez faire, mais bien ce que vous pourrez faire si vous le choisissez. C’est une invitation, et non une exigence

 

Pourquoi voudrais-je lire cet ouvrage, puisque je me suis déjà fait préciser par des croyants véritables que toutes les réponses se trouvent dans les autres livres – ceux-là mêmes dont ils me demandent de tenir compte

 

Parce que vous n’en avez pas tenu compte

 

Mais oui, nous l’avons fait. Enfin, nous croyons. 

 

Voilà pourquoi vous avez besoin d’aide, à présent. Vous croyez l’avoir fait, mais ce n’est pas le cas. 

 

Vous persistez à déclarer que vos textes sacrés (vos cultures en ont un grand nombre, et ils sont différents) vous accordent l’autorité nécessaire pour agir ainsi, pour vous traiter mutuellement comme vous le faites. 

Si vous alléguez cela, c’est seulement parce que vous n’avez pas vraiment tenu compte du message profond de ces livres. 

 

Vous les avez lus, mais vous ne les avez pas vraiment écoutés

 

Mais oui, nous l’avons fait. Nous faisons ce qu’ils nous disent

 

Non. Vous faites ce que VOUS dites qu’ils vous disent

 

Qu’est-ce que ça signifie? 

 

Tout simplement que tous les textes sacrés transposent le même message fondamental. Ce qui diffère, c’est l’interprétation qu’en font les humains. 

 

Il n’y a rien de « mal » à avoir des interprétations différentes. Ce qui peut vous nuire, cependant, c’est de vous diviser à propos de ces différences, de vous blâmer les uns les autres à cause de ces différences, et de vous entretuer à la suite de ces différences. 

 

C’est ce que vous faites maintenant. 

Ce que vous faites depuis assez longtemps. 

 

Vous ne pouvez même pas vous entendre au sein d’un groupe précis, encore moins entre groupes, sur le message et la signification d’un tel livre, et vous utilisez ces désaccords pour justifier ensuite de massacres. 

 

Vous vous disputez sur ce que dit le Coran, sur le sens de ses paroles. 

Vous vous disputez sur ce que dit la Bible, sur le sens de ses paroles. 

 

Vous vous disputez sur ce que disent le Veda, la Bhagavad-Gita, le Lun-yü, le canon pali, le Tao-tôking, le Talmud, le Hadith, le Livre de Mormon… 

  

Et que dire des Upanishad, du Yi-king, de l’Adi Granth, du Mahâbhârata, des Yoga-sutra, du Mathnawi, du Kojiki? 

 

Ça va, on comprend. 

 

Non, en fait, vous ne comprenez pas. Justement. Il y a bien des textes sacrés, mais vous faites comme s’il n’y en avait qu’un

 

C’est votre texte sacré qui est vraiment sacré. Tous les autres sont, au mieux, de médiocres substituts, au pire, des blasphèmes. 

 

Non seulement il n’y a qu’un seul texte sacré, mais il n’y a aussi qu’une interprétation: la vôtre. 

 

Cette arrogance spirituelle, c’est ce qui a causé le plus de douleur à votre espèce. Vous avez souffert davantage (et fait davantage souffrir les autres) avec vos idées sur Dieu qu’avec vos idées sur tout le reste de l’expérience humaine. 

 

Vous avez fait de la source de joie suprême celle de votre plus grande douleur

 

C’est débile. Pourquoi donc? Pourquoi avons-nous fait cela

 

Parce qu’il y a une chose, une seule, pour laquelle les humains semblent vouloir tout sacrifier. 

 

Ils sacrifient volontiers l’amour, la paix, la santé, l’harmonie et le bonheur, tout comme la sécurité et même leur équilibre mental, à cette seule et unique chose

 

Laquelle? 

 

Le fait d’avoir raison. 

Vous êtes prêts à céder tout ce pour quoi vous avez jamais lutté, tout ce que vous avez jamais désiré, tout ce que vous avez jamais créé, afin d’avoir « raison ». 

 

En fait, pour cela, vous êtes prêts à sacrifier la Vie même

 

Mais n’est-ce pas dans l’ordre des choses? Écoute, il faut bien défendre quelque chose dans la vie. Et la Parole de Dieu, c’est ÇA qui est juste

 

Quel Dieu? 

 

Quel Dieu? 

 

Oui, quel Dieu? 

 

Adonaï? Allah ? Élohim ? Dieu ? Hari ? Jéhovah ? Krishna? Le Seigneur Jésus ? Bouddha ? Rama ? Vishnou ? Yahvé ? 

 

Le Dieu dont la parole nous a été rapportée avec clarté par le Maître et les prophètes.   

 

Quel Maître et quels prophètes? 

 

Quel Maître et quels prophètes? 

 

Oui

 

Adam? Noé? Abraham? Moïse? Confucius? Siddharta Gautama? 

Jésus? Patanjali? Mahomet? Baha’Ullah? Jalal al-Din Rumi? Martin Luther

Joseph Smith? Paramahansa Yogananda? 

 

Tu ne mets pas tout ce monde-là sur le même pied, dis? 

 

Pourquoi pas? L’un d’eux est-il plus grand que les autres? 

 

Certainement! 

 

Lequel ? 

 

Celui en qui je crois! 

 

Exactement. Maintenant, tu saisis

 

Alors, que veux-tu que je fasse? Que je sacrifie mes croyances? 

 

Je ne te demande rien. L’important, c’est ce que tu veux faire

 

Je veux trouver un moyen de dépasser toutes ces croyances confuses qu’entretiennent les humains. 

 

Il y en a un

 

Lequel ? 

 

Les transcender

 

Qu’est-ce que ça veut dire? 

 

Transcender signifie aller au-delà, dépasser, et non rejeter ou détruire complètement. Il n’est pas nécessaire d’éliminer une chose pour la surpasser.

41AZ3WT4RFL._SL500_AA300_ dans A et B

2 Réponses à “Conversation avec Dieu – nouvelles révélations”

  1. Francesca dit :

    Etrange cette réflexion Amélia…. ; ND.Walsch, une secte à lui tout seul ! hihihi !

    Je tenais à préciser que si secte il y a Amélia, la seule que je connaisse en ce bas monde, c’est celle que régit notre société…
    et le pire, c’est que personne ne peut s’en échapper…. à méditer !

    Merci de votre passage !

  2. amelia dit :

    joli secte ce donald walch

Laisser un commentaire

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...