LIVRE V – page 208

LIVRE V – page 208…. 

KRYEON  - aux éditions ARIANE par Lee Caroll 

Messages de notre famille 

LE PLATEAU D’OR 

Durant l’ancienne énergie, les humains réagirent de cinq manières différentes aux problèmes que vous devez affronter aujourd’hui. Vous n’êtes pas une exception, vous savez. En votre qualité d’êtres humains éclairés, vos difficultés sont souvent identiques à celles des autres. Ce qui les rend particulières, c’est qu’aujourd’hui, vous les subissez (et non les autres). Peut-être vous considérez-vous comme éclairés. Le fait de savoir qui vous êtes et comment les choses fonctionnent ne vous exempte pas de certaines entraves. Décrivons maintenant la méthode utilisée par l’ancienne énergie pour le traitement des problèmes graves, et vous aurez ainsi la preuve que la dualité humaine existe réellement – au cas où vous l’ignoreriez ! 

1.     Fuir 

La première chose qu’un être humain fera probablement devant un problème grave sera de le fuir. « Si je cours suffisamment longtemps, il aura disparu quand je reviendrai« . C’est ce que se racontent ceux qui papillonnent un peu partout. Vous avez déjà constaté ce comportement. Ainsi commence la fuite et celle-ci peut revêtir différentes formes. Vous pouvez occuper votre esprit. Vous pouvez vous déplacer physiquement. Vous pouvez ignorer le problème – « Oh  ! tout va s’arranger, tout va s’arranger ». Mais il est toujours là, n’est-ce pas ? Il est toujours là et il s’aggrave peu à peu. Parfois, le fait de fuir envenime vraiment les choses ! Vous ne pouvez fuir vos difficultés. 

L’ancien paradigme considérait qu’il fallait d’abord fuir. Je vous pose maintenant la question : Pensez-vous que la fuite soit empreinte de spiritualité ? Pourquoi la peur et les problèmes sont-ils si détestés par une race si intelligente ?  Très chers, la réponse est d’ordre spirituel, parce que ces ennuis possèdent une caractéristique spirituelle ! Ce sont en fait des coups montés. Chaque fois qu’il se passe quelque chose d’une très grande importance – qui provoque la peur, l’angoisse et perturbe votre vie -, cela est un coup monté. Et la première chose que les êtres humains souhaitent, c’est de s’en échapper ! C’est une chose étrange, n’est-ce pas, pour une race intelligente ? Au lieu de cela, pourquoi ne l’affrontez-vous pas et ne recherchez-vous pas une solution ? Vous savez, en tout cela, une très forte influence spirituelle intervient. En chaque obstacle se retrouve un fragment de votre « véritable foyer », un fragment d’amour infini. Cependant, dans la dualité, la première réaction est souvent la fuite. « Je ne veux pas vivre cela », déclare l’être humain. Néanmoins, il s’agit là d’un élément de votre contrat, et parfois cela est difficile à accepter à cause de la peur créée par la dualité. 

2.     Résister 

Lorsque vous fuyez, bien que vous réalisiez que le problème subsiste, vous êtes nombreux à penser que la solution réside dans la moindre résistance. « Bon, je vais réagir, je vais faire ce qui me paraît le plus simple« , déclare l’être humain, et c’est alors qu’apparaît une dichotomie. Très souvent, cette solution de « moindre résistance » n’a strictement rien à voir avec la difficulté. C’est un faux prétexte, une attitude qui permet de s’en détourner. L’être humain se demande : « Quelle est la chose la plus simple à faire pour me débarrasser de cela ? Je vais m’en occuper, mais quelle est la façon la plus simple de procéder ?« . 

Cela nous rappelle la parabole de Sarah et la vieille chaussure, que nous vous avons peut-être déjà racontée auparavant et qui n’a absolument rien à voir avec une chaussure. Celle-ci n’est qu’une métaphore signifiant que l’être humain est attiré par ce qui est confortable et simple. Ecoutez, très chers : ce qui semble le plus agréable en ce moment se trouve, très souvent, au sein de l’ancienne énergie ! L’histoire de Sarah était simple : elle priait et priait encore pour obtenir l’emploi rêvé. Tout ce qu’elle souhaitait, c’était cette merveilleuse occupation où elle pourrait s’exprimer complètement. C’était la passion de sa vie. Elle pria dans ce but et finit par l’atteindre. Le seul ennui, c’était qu’elle devait prendre le métro pour se rendre à son travail. Or, Sarah souffrait de claustrophobie. Elle détestait le métro ! Chaque fois qu’elle y montait, elle transpirait, devenait anxieuse, avait peur et supportait à peine les quelques minutes du trajet. Elle avait cocréé spirituellement la situation convoitée, mais elle devait maintenant tenir compte d’une charge karmique qui semblait se mettre en travers de son chemin. 

Finalement, Sarah s’adressa à Dieu en ces termes : « Cela ne va pas, guides, Ange d’or, mon partenaire – cela ne vas pas« . L’Ange d’or lui demanda : « Qu’aimerais-tu faire pour résoudre ce problème ? » Et elle répondit : « Je dois trouver un autre emploi« . Et l’ange lui déclara : « Cette situation est celle que tu as réclamée et créée. Elle représente ta passion, le présent qui t’est accordé. Pourquoi ne déciderions-nous pas plutôt de transformer ta claustrophobie ? » Et Sarah répondit : « Parce que je suis claustrophobe depuis cinquante ans et que je n’exerce ce métier que depuis trois mois « . 

Sarah choisit la solution de facilité. « Aide-moi à trouver un emploi à côté de chez moi, dit-elle. C’est plus simple« . Beaucoup d’entre vous connaissent la fin remarquable de cette histoire vraie. En effet, Sarah finit par décider, grâce à son intention, de se débarrasser de cette caractéristique karmique qui lui faisait craindre les espaces réduits et de conserver l’emploi « parfait » qu’elle avait créé. Et c’est ce qu’elle fit. Au passage, lorsqu’elle agit ainsi, la Terre changea également un peu. Les êtres humains veulent souvent s’engager dans ce qu’ils estiment être la voie la plus rapide pour atteindre le succès, même si elle n’apporte pas de solution réelle. 

3.     Organiser / partager 

Selon le paradigme de l’ancienne énergie, l’être humain peut également faire preuve d’organisation pour résoudre ses problèmes. De nombreux humains pensent pouvoir se débarrasser de leurs difficultés en les partageant avec une quantité suffisante d’autres personnes ! Aussi organisent-ils des groupes de « psychodrame ». Ils réunissent leurs amis et leur font part de leurs ennuis. Ils ressassent sans cesse ces derniers, croyant peut-être qu’en agissant ainsi, leurs problèmes disparaîtront. Ils s’imaginent qu’en impliquant davantage de monde dans leurs difficultés, celles-ci s’amenuiseront. Ils ne souhaitent pas recevoir des suggestions ou trouver des solutions. Ils veulent véritablement charger le groupe de tout cela ! Cela ne fonctionne pas ainsi. Mêler d’autres personnes à vos tracas répartit l’énergie de façon incorrecte, car agir ainsi revient à tourner le dos à vos responsabilités vis-à-vis de ceux-ci. Personne ne peut résoudre les problèmes de votre propre karma. 

4.     Se soucier 

Certains d’entre vous connaissent bien ce sujet ! Parfois, au sein de l’ancienne énergie, la première chose qu’un être humain souhaite faire consiste à créer de l’énergie sous forme d’inquiétude. Nous avons déjà parlé de cela auparavant. L’inquiétude est une énergie. Elle est l’énergie de l’intellect sans l’amour. Saviez-vous cela ? L’intellect doté d’amour est une chose magnifique. L’intellect sans amour engendre soucis et angoisse. L’être humain pense parfois  que le tracas et l’énergie qu’il émet diminueront l’intensité de ses problèmes. Lorsqu’ils ont le choix entre la sérénité et l’inquiétude, les humains choisissent fréquemment cette dernière ! C’est un retour à la case départ, n’est-ce pas ? Il est exact que l’inquiétude dégage de l’énergie. La concentration sur un problème en augmente souvent l’importance ! Nous avons souvent parlé du carrefour qui se présente devant vous. Il est plus simple, lorsque vous apercevez une difficulté se profiler à l’horizon, de s’asseoir et de se faire du souci à son sujet plutôt que de se diriger vers elle et l’affronter. Souvent, le poteau indicateur de la solution se trouve au carrefour ! Vous devez vous centrer directement sur le problème en question afin de trouver la solution. Celle-ci ne vous apparaîtra pas avant que vous n’atteigniez le carrefour. L’inquiétude est une réaction commune chez l’être humain et elle doit être analysée spirituellement, car elle fait partie de sa dualité. Songez à tout ce que vous faites au lieu de faire face carrément aux problèmes ? S’agit-il là de la réaction d’un être spirituel, logique et objectif ? Non. C’est celle d’un être humain s’incarnant dans une réalité biaisée par la dualité – créant ainsi des réactions illogiques par rapport aux défis établis. Très chers, c’est pour cela que nous avons appelé ce que vous faites, votre « travail » ! 

5.     Se replier 

Lorsque tout le reste échoue, au lieu d’affronter les difficultés, de nombreux humains se replient sur eux-mêmes, provoque problèmes de santé et maladie. Fréquemment, au lieu de s’attaquer à un ennui de la vie courante, une personne va provoquer de grave dérèglements biologiques. Où est-il écrit : « Il vaut mieux quitter cette planète qu’affronter un problème ? » Nous allons vous le dire : c’est dans la dualité humaine ! N’est-ce pas là la preuve que quelque chose ne vas pas ? Qu’est-ce que la « nature humaine », de toute façon ? une forme de comportement illogique et comique ? Non. Dans le défi qu’est la dualité, il s’agit d’un des attributs spirituels d’une âme bénie en cheminement sur votre planète. Cela est commun à votre quête. 

Confrontés à leur problème, certains d’entre vous ont pu trouver quelques-uns de ces cinq attributs quelque peu familiers. Même ceux qui s’estiment « éclairés » et qui vibrent à une fréquence vibratoire élevée auront tendance à réagir selon les principes de l’ancienne énergie, jusqu’à ce qu’ils se trouvent empêtrés dans celle-ci et réagissent pour s’en sortir. Pourquoi vous entretenons-nous de ceci ? La raison n’est pas seulement de vous montrer la dualité à l’œuvre, mais également de vous faire voir la beauté de ce qui se présente, car ce que vous appeliez, dans l’ancienne énergie, des réactions de dualité normales sont aujourd’hui en mesure d’être transmuées spirituellement ! 

Vous, en votre qualité d’êtres humains, et nous, en notre qualité d’Esprit, en étroite coopération, avons le contrôle sur les problèmes qui surviennent dans votre vie. Nous disons qu’il est temps de tous les éliminer ! Il n’y aucune raison de fuir, de se faire du souci ou de tenter de trouver une solution de facilité et d’abandonner. 

Alors, comment réagit l’humain du Nouvel Age devant les difficultés qu’il a à affronter ? examinons cela pendant quelque instants. Celui qui est totalement éclairé, qui sait identifier les problèmes qui prend place dans le fauteuil d’or, celui qui vibre à une fréquence vibratoire élevée accomplira trois actions. L’humain du Nouvel Age possède un paradigme entièrement différent. 

La première action que l’être humain du Nouvel Age accomplira sera de trouver symboliquement la raison de ses problèmes. Cela est très important, car c’est la clef de ce qui va suivre. Il considérera ses problèmes et se dira : « Pour quelle raison tout ceci m’arrive-t-il ? Qu’est –ce que cela signifie ? » Il méditera en face de l’Esprit et, silencieusement, posera la question suivante : « Que dois-je savoir à ce sujet ? » Puis, il demandera non pas la solution, mais la sérénité. Cette attitude est tout à fait sage, car, avant tout, doivent exister équilibre et sérénité. Ensuite, la révélation de la solution parfaite. La sérénité doit impérativement chasser l’anxiété pour parvenir à la cocréation ! 

La deuxième action que réalisera l’être humain éclairé dans ce nouveau paradigme consistera à assumer les responsabilités posées par la difficulté, sans évaluer celle-ci par rapport à son importance ou à ce qui l’a provoquée, que cela semble être un accident ou non. Il dira : « A un certain niveau, c’est moi qui ai planifié ce qui arrive. J’en porte la responsabilité. C’est mon problème, donc, je peux le résoudre« . Il ne s’agit pas d’un « accident ». Il ne s’agit pas d’une fatalité et il n’y a pas de victime ici. 

La troisième action visera à entamer le processus de cocréation de la solution. Nous avons maintes fois traité de ce sujet et avons donné de nombreux chennelings concernant la cocréation, mais vous allez en apprendre un peu plus. Nous allons vous présenter un concept que nous n’avons encore jamais développé et qui peut modifier votre façon de penser, en votre qualité d’être humain du Nouvel Age, un concept qui va vous stupéfier, une nouvelle donnée expérimentale, un sujet de réflexion, quelque chose à revendiquer et à visualiser, quelque chose de réel ! Et tout ceci revêtira une haute portée spirituelle. 

[…] 

Vous contrôlez votre propre train….. les potentialités visant à résoudre vos problèmes existent réellement. 

Voici un exemple : selon certains, la Terre ressemblerait à une école. Nous vous avons parlé de leçons et d’expériences – la raison de votre présence ici. Les problèmes que vous affrontez représentent donc vos examens, n’est-ce pas ? Maintenant, je veux que vous vous retrouviez à l’école pendant quelques instants. Reportez-vous dans le passé, lorsque vous étiez écoliers et que vous écoutiez les leçons que l’on vous enseignait. Imaginons un instant que vos copies d’examens se trouvent sur vos pupitres et que vous soyez prêts à répondre aux questions au meilleur de vos connaissances. Vous souvenez-vous de cette époque ? 

Ecoutez bien ceci : dans votre école, toutes les solutions à vos questions d’examens étaient à votre disposition dans quelque tiroir, quelque casier, ou dans le bureau du professeur. Etes-vous d’accord ? Car on ne pouvait vous poser des questions d’examens sans qu’existent au préalable des réponses adéquates. Elles se trouvaient là, quelque part, prêtes à vous être fournies afin de vous permettre de vérifier vos connaissances. Aussi, je vous le déclare : au cours de vos années scolaires, les réponses aux questions de vos examens existaient déjà et se trouvaient à votre disposition, même lorsque vous étiez assis à vos pupitres en train de passer vos épreuves. Les réponses vous étaient cachées, mis n’en existaient pas moins, n’est-ce pas ?

Lire la suite ICI :  http://othoharmonie.unblog.fr/kryeon-livre-5/

       LIVRE V - page 208 364135730_L

  

Laisser un commentaire

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...