• Accueil
  • > LIVRE VII – page 78….

LIVRE VII – page 78….

LIVRE VII – page 78….  KRYEON  - aux éditions ARIANE par Lee Caroll 

Un nouveau départ

 

Ceux qui arrivent 

Ce n’est pas tout. Il est un groupe d’humains qui arrive. Ils ne seront pas faciles à contrôler, car ils ne penseront pas comme vous. Vous n’aimerez pas certaines des choses qu’ils feront, mais ne pourrez rien y faire.  Ces enfants apparaîtront dans toute la région, pas seulement en Israël. Ils se trouvent sur toutes les frontières, dans toutes les tribus, tous les pays, toutes les communautés. Ne soyez pas choqués si, dans les temps à venir les enfants se mettent ensemble pour apprendre aux adultes une ou deux choses sur la paix. Lorsqu’ils auront plus de pouvoir, la réalité sera autre. Nous vous l’affirmons, car il en sera ainsi. C’est une partie de la promesse, de la solution. Un nouveau type d’êtres humains est en train d’approcher. Dans les deux camps en confit, ils marcheront main dans la main avec la divinité de Dieu. Ils comprendront que le cœur est le centre et connaîtront la différence entre le système immunitaire et le thymus.   

Cher être humain, vous quitter est toujours la chose la plus difficile pour nous. en vérité, l’enseignement a bien eu lieu aujourd’hui, et nous vous avons exposé beaucoup de notions. Certains d’entre vous partiront différents d’avant leur entrée ici. Vous porterez l’intention du manteau, sachant fort bien qu’en quittant cet endroit, vous pourrez revêtir le manteau du Maître ascensionné – vous mouvoir autrement parmi ceux avec lesquels vous travaillez ou jouez – et ressentir une paix intérieure au sujet de votre pays et de ceux qui font partie de la situation. Ici s’est produit plus qu’un simple enseignement.   

Avez-vous senti la caresse de ceux que vous aviez connus avant et qui vous ont quittés ? Ils sont là, vous savez, car ceci est une importante réunion. Nous vous l’avons précisé à notre arrivée. Nous ne voulons pas vous quitter. Tout le temps que nous fûmes ici, vos pieds ont été baignés. Certains d’entre vous ont ressenti la pression de l’Esprit sur leurs épaules. D’aucuns ont vu les couleurs ornant la scène. Plusieurs partiront d’ici conscients qu’aujourd’hui l’Esprit s’est adressé à eux comme à des membres de la Famille. Et quelques-uns d’entre vous se demanderont si tout cela s’est bien réellement passé.   

Chacun est aimé également. Très chers, il ne s’agit pas de ce que vous faites ni de votre travail. Il s’agit du voyage ! Vous êtes des membres de la Famille, et nous allons continuer de vous voir et vous revoir tout comme nous l’avons fait dans le passé.   Un jour viendra où nous nous verrons les yeux grand ouverts, et lorsque cela sera, vos chanterez votre nom pour moi dans la Lumière, dans le Hall d’honneur. Vous l’avez déjà fait, vous savez. Et lorsque je vous verrai, nous évoquerons ce temps où les humains s’étaient rassemblés à Tel-Aviv, prétendant ne pas se connaître. Et nous vivrons une autre réunion, celle que les mots ne pourront pas rendre, tant elle sera magnifique !   

Si vous pouviez voir ce que je vois, vous verriez le potentiel de ce que nous avons décrit sur cette planète auparavant. Depuis onze ans, nous nommons le potentiel qui se trouve maintenant sous vos yeux. Pour les Juifs et les gentils, nous nommerons cette énergie l’aube de la Nouvelle Jérusalem.   

La  Nouvelle Jérusalem n’est pas située en Israël. C’est la description d’une cité de la paix appelée la Terre. Et c’est approprié ! Est-ce vraiment ici, son centre ? Sur la seule planète de l’Univers où règne le libre arbitre, est-ce vraiment ici, le centre ? Oui, ça l’est ! vous le saviez, n’est-ce pas ?

   

Ainsi, très chers, le cortège se retire de ce groupe, repassant par la fissure du voile. Quel honneur pour nous d’avoir pu vous entourer pendant ces brefs instants ! Quel honneur de visiter la fondation qui est au centre de l’Univers !   

Kryeon 

LIVRE VII – page 78…. dans A et B 000203AD

Le désir de connexion  

Je vais exposer ici un autre attribut. Beaucoup parmi vous n’y ont jamais pensé, et il est temps de le représenter. Nous venons de vous apprendre que la structure de l’être humain ne se situait pas seulement dans le corps physique, qu’une partie se trouvait de l’autre côté du voile, une autre avec le groupe des Guides, et la dernière dans le passé. Bon, si vous êtes à ce point fractionnés, dispersés, ne devriez-vous pas sentir quelque chose ? Oui. J’aimerais vous livrer un attribut que les travailleurs de la lumière commencent à entendre, à reconnaître et à comprendre. Depuis longtemps, certians d’entre vous regardent et cherchent, espérant qu’un jour leur âme sœur se présentera à eux. Un jour, l’âme sœur, qui existe quelque part, vous le savez, reviendra. 

  

Oh ! Si vous aviez pu savoir ce que cela signifiait ! La voilà, la vérité : vous n’attendez aucun autre être humain, très chers ; au lieu de cela, vous demandez que toutes ces parcelles inter-dimensionnelles de vous-mêmes reviennent ne faire qu’Un avec votre Soi quadridimensionnel. Vous ressentez le désir de l’amour ; vous le voulez tellement ! Nous vous annonçons qu’il s’agit du désir de voir réunies toutes les parties de vous-mêmes !   

En définitive, qu’est-ce que cela vous révèle sur nos enseignements au cours de ces onze années ? Nous vous avons guidés et amenés à la découverte du Soi – c’est là toute la magie, c’est là qu’est l’amour ! Et maintenant, vous vivez au sein de l’énergie qui favorise cette ré-union, une ré-union si grandiose que toutes ces parties peuvent se toucher sur le plan interdimensionnel. Elles peuvent se saluer ainsi : « Il est grand temps que nous découvrions notre valeur immanente. Que nous tombions amoureuses de nous-mêmes. Il est grand  temps que nous foulions la Terre dans la grandeur, la prospérité, l’abondance et la fierté d’être ensemble. » C’est là le sens de ce sentiment. Cela fut de tout temps, et au sien de cette énergie, nous pouvons désormais révéler ces informations. La quête de l’amour de votre vie est souvent l’appel de reconnexion de toutes les parties de vous-mêmes qui sont dispersées. Béni soit l’être humain qui découvre le Soi, car il connaîtra l’amour intérieur – sans dépendance, sans soif aucune, satisfait de sa vie, phare grandiose d’énergie.   

 Extrait du channeling de Lee Carroll avec Kryeon 

A chicago, illinois, septembre 2000.

lire la suite ICI : http://othoharmonie.unblog.fr/kryeon-livre-7/


 

nouveau_depart_-_kryeon_t.7 dans A et B

Laisser un commentaire

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...