L’inceste passé sous silence

Posté par othoharmonie le 7 avril 2010

Mon amie Hélène…. Mélie, Blanche est passée à la télévision le lundi 15 mars 2010 sur Fr.5 dans l’émission « L’oeil et la main ». Cette émission était intitulée : « L’inceste passé sous silence« …

Double silence pour mon amie Hélène… En effet, Hélène est une personne non-entendante ; beau témoignage cependant qu’elle nous a fait là dans cette émission, pleine de courage ma jeune amie.

Si vous voulez vous aussi visionner ce tournage télévisé vous pouvez vous rendre ici :

http://www.france5.fr/oeil-et-la-main/index-fr.php?page=archives&id_article=1193&showvideo=true

 Cependant, ma jeune amie Hélène ne s’est pas arrêtée là, en si bon chemin, non,  elle a également écrit un magnifique livre intitulé : « MELIE », par Pastel 

 vous avez envie de lire son livre, alors c’est ici :

 http://www.inlibroveritas.net/lire/oeuvre25709.html

 Date de publication originale : 2008 

Date de publication sur In Libro Veritas : 20 septembre 2009 à 16h34 Mélie, petite fille sourde est confrontée à l’inceste.

Petit extrait de son livre Mélie, page 18 :

« Mélie a 6 ans

La chambre des parents, par une belle journée. Un grand lit bien fait. Un bureau en bois bien ordonné. Une armoire bien cirée. La porte s’ouvre, une petite fille entre, suivi de son père Dada.

MELIE, inquiète : Dada m’a fait venir dans sa chambre…je n’arrive pas à lui dire d’arrêter de me toucher !


DADA, déshabillant la petite fille : Petite, je vais t’apprendre à bien faire l’amour !
MELIE, angoissée : Pourquoi me fais-tu encore ça ? Est-ce que c’est normal ? »

Saura-t-elle faire face à cette maltraitance ?


Comment trouvera-t-elle la force de grandir et de s’épanouir ? 

Oui, je le crois bien sincèrement, car Hélène est une jeune fille passionnée de plein de choses : des animaux, des insectes, de la nature, de son compagnon, d’origami, de peinture, de lecture, de zénitude, de cuisine… etc… et de tellement de choses encore….. elle crée énormément… sans compter qu’elle réalise également de magnifiques tableaux de « maître en herbe »…et que sais-je encore, la liste serait bien trop longue, tellement elle est remplie de ressources cette jeune fille !

Sans oublier que Mon amie Hélène se donne sans compter, elle a un coeur gros comme ça ….. L'inceste passé sous silence dans Librairie / vidéothèque 0002043B       

Voici Hélène !    blanch11 dans Librairie / vidéothèque  

Publié dans Librairie / vidéothèque | 1 Commentaire »

La Prophétie des Andes

Posté par othoharmonie le 7 avril 2010

 L’intégrale des romans de James Redfield

Le thème récurrent de La Prophétie des Andes est l’importance de prêter attention aux coïncidences et aux synchronicités.

La Prophétie des Andes dans Librairie / vidéothèque 51JVHRCFD5L._SS500_

 

Au début du récit, le héros de l’histoire a rendez-vous avec une amie qu’il n’a pas vue depuis plusieurs années, dans un aéroport des États-Unis. Elle lui dévoile qu’une importante découverte archéologique a vu le jour au Pérou, et lui explique qu’elle compte prendre l’avion dans la journée pour aller dans ce pays et en savoir davantage pour ses recherches personnelles.

Cette découverte serait un manuscrit vieux de 2 600 ans rédigé en araméen, dans lequel serait consignées neuf prophéties. Chacune de ces prophéties annoncerait une élévation spirituelle et philosophique de l’Humanité dans les années à venir. L’amie du héros détient une copie de la première prophétie, dans laquelle il est expliqué que chaque être humain ressent en lui-même ce pour quoi il est fait, quel est son but et son destin, mais que la société actuelle ne permet qu’à très peu d’entre nous de se réaliser et de découvrir le pourquoi de notre existence. Selon le texte, la vie sèmerait sur notre chemin des coïncidences, des synchronicités, qui se manifestent par des signes, des pensées abstraites voire des rêves, des rencontres, ou une conversation avec un inconnu. Si l’on apprenait à reconnaître ces signes, à les suivre ou à les écouter, puis à les interpréter, nous avancerions irrémédiablement vers la vie qui nous est destinée, c’est-à-dire vers le meilleur que nous puissions accomplir.

 

Ce texte suscite l’intérêt du héros pendant plusieurs jours, le temps d’une grande introspection, et en replongeant dans sa vie et ses souvenirs, le déclic se fait : il se décide à partir pour le Pérou sur un coup de tête pour découvrir les autres prophéties de ce fameux manuscrit.

 

C’est là que commence vraiment l’histoire du roman, à l’aéroport de Lima, où le héros sera conduit de rencontre en événement qui l’amèneront à découvrir, à travers une quête initiatique palpitante, un secret oublié depuis très longtemps. Mais deux factions entrent en jeu : ceux qui veulent faire partager ce secret, et ceux qui veulent l’enterrer à jamais.

L’utilisation de la première personne dans le roman peut conduire à une identification du lecteur au héros, le plongeant dans un univers onirique qui se veut utopique, et une façon d’améliorer les rapports humains.

Ce roman est riche de symbolisme, il possède des références philosophiques, sociologiques et religieuses, et également beaucoup d’informations culturelles et ethnologiques sur le Pérou.

Ce livre est un roman qui met en évidence les interactions énergétiques entre l’individu et son entourage (que ce soit un autre individu ou un végétal) à travers une histoire des plus palpitantes : un homme arrivé vers ce qu’il sent être comme un tournant de sa vie se trouve, suite à des rencontres plus que dues au hasard, embarqué dans une aventure à l’autre bout du monde.

Son chemin sera fait de découvertes surprenantes sur le monde, sur une nouvelle forme d’énergie qui semblerait coordonner les choses bien au-delà du visible ; tout cela par étapes, en cherchant des révélations dispersées d’un mystérieux texte ancien.

 fleur-rose dans Librairie / vidéothèque

 

La Prophétie des Andes a été adaptée au cinéma aux Etats Unis et a connu un très grand succès au box-office ! Aujourd’hui, nous pouvons en bénéficier également en France …

Sortie location DVD : 10/09/2008   

         

Avec :         Matthew Settle, Thomas Kretschmann, Sarah Wayne Callies, Annabeth Gish, Hector Elizondo

FILM De : Armand Mastroianni

L’origine, un manuscrit fabuleux rédigé 600 ans avant Jésus Christ et une prophétie : notre société va subir un grand bouleversement. Intrigué, le héros de cette histoire s’envole pour le Pérou à la recherche du mystérieux grimoire, objet de toutes les convoitises, qui va transformer sa vie. Commence alors une aventure magique et enchanteresse, une dangereuse initiation : une quête en neuf étapes qui le mène au sommet des Andes au coeur de la forêt amazonienne sur la voie des révélations de la vie… 

—-> vous pouvez visionner le film « La Prophéthie des Andes » ici, c’est gratuit : 

http://www.nous-les-dieux.org/The_Celestine_Prophecy

Publié dans Librairie / vidéothèque | Pas de Commentaire »

Histoire de mon enfance

Posté par othoharmonie le 7 avril 2010

 Histoire de mon enfance dans Sourire au rire 00020167 Je raconte cette toute petite histoire qui me vient de mon père, Moïse était son prénom. Il est décédé en debut d’année 2007.

J’ai souvent été bercée par cette histoire durant mon enfance, car mon père aimait à nous la raconter à mon frère Denis et à moi… Je la partage donc avec vous !

Mon père devait être tout en contradiction, une façon à lui de dire très certainement que rien n’est fixe, mais tout en mouvence, selon la réalité à laquelle on veut bien donner vie. Voici donc cette histoire :

 Il était une fois,

Par une sombre nuit d’été en plein jour,

Un jeune vieillard,

Assis sur un banc de pierre en bois,

Qui lisait son journal plié en quatre dans sa poche

A la lueur d’un réverbère éteint …

 

les-vieux dans Sourire au rire

 Image source :

Thierry EVRARD et ses marionnettes
2 rue de casse cou
18300 SAINT SATUR
06 89 50 56 91

Publié dans Sourire au rire | 1 Commentaire »

Mon illumination va un peu plus loin

Posté par othoharmonie le 6 avril 2010

Découvrir la Vérité, enfin… Ma Vérité en 2010

le 1er Avril 2010 

La conscience de soi est uniquement intuition d’elle-même, et non pas comme d’un soi distinct des autres, mais plutôt du SOI universel, qui est EN lui-même.

La conscience de soi n’est réelle QUE pour elle-même, car elle est mienne, sans se refléter dans d’autres consciences de soi (les autres). Cette conscience de soi est le fondement de toutes les vertus, de l’honneur, de l’amitié, du courage, de tout sacrifice, de toute gloire, etc.

Ce que l’on nomme le TOUT ne se réduit pas à un objet,  il contient aussi le JE, celui qui sait, et la relation réciproque entre moi et l’objet c’est ce qui forme la conscience.

De l’inconscience à la pleine conscience, de l’enfance à l’adolescence, de l’âge adulte et à la sagesse, les progrès humains cheminent de buts particuliers vers les buts généraux, jusqu’au but ultime.

 L’homme parfait est la parfaite image de dieu et contient en soi toutes les choses.  Il réunit en lui la forme de dieu et la forme de l’univers. Lui seul révèle l’essence divine avec tous ses noms et attributs. Il est le miroir par lequel dieu est révélé à lui-même et, par là, la cause finale de la création. Autrement dit, tous les progrès techniques, sociaux et intellectuels développés par l’humanité, sont destinés à améliorer la qualité du ressenti psychique humain.

Ainsi, quand tous ces progrès « matériels » auront atteint leur perfection, je crois sincèrement que notre espèce aura également atteint sa perfection sensitive : autrement dit l’extase … c’est-à-dire la jouissance du présent qui me fait dire : Je vis et non pas j’existe…

Ah, le beau scénario que je me suis fabriqué, afin d’apprendre que nous sommes  le TOUT et que nous cherchons si longtemps quelque chose que nous sommes déjà, pour découvrir que finalement… nous nous suffisons à nous-mêmes ! 

 Mon illumination va un peu plus loin dans Chemin spirituel 00020442 

Publié dans Chemin spirituel | Pas de Commentaire »

Le chemin est long

Posté par othoharmonie le 6 avril 2010

Approcher de la connaissance et de la vérité :

en 2005

La véritable liberté est donc la liberté intérieure, celle que l’on acquiert progressivement dans la foi d’un travail sur soi, dans la progression de la connaissance de soi, permettant d’écouter la voix de notre conscience inspirée, l’Esprit sain.

 Ainsi parcourir ce chemin de tolérance, c’est accomplir une libération intérieure, sortir des sentiers de l’esclavage de mon histoire personnelle, abolir progressivement l’ignorance en me retournant sur moi passionnément et amoureusement, en cherchant et touchant la vérité au cœur de ma conscience.

Marcher sur le chemin c’est donc aller vers soi-même à sa propre rencontre dans la présence, à l’intérieur, et devenir libre. Alors le chemin sauve et c’est ça le but. La connaissance de soi en vérité permet à l’individu d’accéder à une véritable liberté intérieure, sans que cela devienne une fin en soi. Cette liberté doit permettre à chacun d’agir de manière juste et bonne, rassemblée dans une éthique, une conduite de vie et la manière complexe de vivre avec les autres en société, de prendre soin de la terre qui nous a enfanté et qui nous supporte.

Je crois aussi que l’essentiel à mettre en pratique, comme le couronnement d’une vie morale et spirituelle, est l’Amour, celui qui est désintéressé ! et une vie réussie est une vie qui a mis la vérité en pratique – j’aimerai bien accéder à cet état d’être – « aimez vous les uns les autres. Il me semble bien que l’on ne peut connaître, aimer et respecter l’autre autant que l’on se connaît et s’aime soi même…à travers sa propre imperfection reconnue et aimée sur le chemin de nos découvertes intérieures. Face à la diversité humaine sans véritable égalité, il y a un endroit où nous sommes pourtant tous égaux : Tout le monde est imparfait sur terre et cela ne changera pas puisque c’est notre conscience qui juge. Nous pouvons le vivre bien ou pas bien, ce choix sera notre libre arbitre. Le vivre bien passera nécessairement par un engagement dans une voie, un chemin spirituel, où chercher le sens et La Vérité sur notre mal-être nous apportera au travers un dépassement de nous-mêmes, la liberté, l’indépendance à notre histoire, la connaissance et la paix en soi.

Nous sommes tous égaux face au grand mystère de la vie et de la mort, face aux difficultés d’entreprendre de se connaître et de mettre en pratique un travail sur soi. Mais c’est sérieux, il s’agit de notre propre sauvegarde dans l’avènement d’un monde meilleur. L’amour en regard de chaque chose est tout simplement le désir de retrouver notre unité originelle égarée, celle qui nous a mis au monde, de restaurer notre pleine et entière nature, de combler notre manque intrinsèque.

Mais cet amour cette promesse d’amour sans laquelle nous ne pourrions pas vivre, est une force aveugle qui demande maîtrise et ordre pour devenir une vertu et atteindre son but.

Et cela s’apprend…..

   Le chemin est long dans Chemin spirituel 0002011D 

Publié dans Chemin spirituel | Pas de Commentaire »

Se mettre en chemin

Posté par othoharmonie le 6 avril 2010

Le plus important je pense que c’est déjà de…  

       Se mettre en chemin : c’est ce que j’ai fait en 1998

Se mettre en chemin dans Chemin spirituel 450px-Fagus_sylvatica_JPG2a Que l’on sache ou pas au départ de quel but il s’agisse vraiment, marcher, se mettre en chemin amène immanquablement à en découvrir et à en préciser petit à petit la géographie autant à l’intérieur de soi, c’est-à-dire à travers celui qui vit l’expérience, qu’à l’extérieur par les repères et jalons posés, les transformations opérées dans le concret de nos vies.

Ainsi donc le chemin lui-même, d’instant en instant, prend toute son importance et le fait de mettre un pied devant l’autre pour avancer prend alors toute sa signification, puisque ce sont bien nos mouvements, nos pas sur ce chemin qui nous conduisent vers le but. Celui que nous voulons attendre…. 

Nos vies, vues de l’extérieur reflètent sans aucun doute ce que nous sommes à l’intérieur, par la manière dont nous savons arpenter et profiter de ce chemin dans les choix qu’il ne manque pas de nous offrir.

Cueillir le meilleur ! Est ce que la vie à travers les choix que nous faisons, nous offre une bonne vie ? 

À quels endroits je n’ai pas une vie agréable ? 

Si je ne suis pas dans une vie en paix avec moi-même c’est donc que je suis bloquée à un niveau et limitée pour aller plus loin. Une bonne vie, en équilibre dans tous les secteurs que je côtoie (repos, loisirs, plaisirs, famille, travail, lecture, nature…) est la base de toute vie spirituelle possible. Il est naturel d’aller vers une vie qui nous fait du bien, mais elle n’est pas automatique, loin sans faut.

Toute ma vie spirituelle est d’abord sous-tendue par l’attention que je me porte à moi-même, dans mon désir de vivre bien. Car comment concilier ou permettre un espace spirituel fécond développant mon existence si je ne suis que préoccupée par des difficultés de survivance ? Avant d’en être à l’heure d’adopter une voie intérieure, d’arpenter un chemin de développement intérieur, la plupart du temps on ne se pose pas trop de question sur soi et sur la vie, on fonctionne comme en automate, avisés ou pas, à travers l’éducation que l’on a reçu…  nous formatant et nous confrontant à la fois, à l’image de notre propre culture.

C’est pour une bonne part normal et nécessaire à la construction de notre identité on nous dit et un épanouissement personnel, mais c’est aussi une étape que nous sommes libres de dépasser ou non. 

Un jour, après l’expérience d’épreuves quelque peu maladroites à conséquences lourdes, nous nous réveillons, on a plus envie de subir,  moins envie de se battre, ni envie de mettre un pansement sur nos blessures profondes. Alors, on s’arrête pour regarder sa vie comme elle est et on ressent l’impérieuse nécessité de se mettre à chercher le sens de notre déconvenue et le moyen d’installer un mieux pour soi même. 

C’est peut être là, à ce moment, qu’en réponse on ressent un nouveau possible, comme un but à atteindre, une énergie idéale, en mouvement et en accord avec l’énergie de la vie toute entière, et non plus faussement subir ou entretenir inconsciemment le mensonge d’une routine fataliste nous figeant sur place.

 00020542 dans Chemin spirituel 

Publié dans Chemin spirituel | Pas de Commentaire »

En chemin vers la Spiritualité

Posté par othoharmonie le 6 avril 2010

   Apprendre sur soi : travail que j’ai engagé en 1996 

 …pour accéder à une liberté intérieure 

Quand on emprunte un chemin, en fait, c’est pour nous amener quelque part, vers un but à atteindre.  Nous prenons une direction et cheminons, mais peut-on savoir à l’avance ce que va être ce but, puisqu’il n’est pas encore atteint, et sommes nous sûr de l’atteindre jamais ? 

Est-il définissable en pensée une fois pour toute ou bien participe t’il d’une énergie insaisissable productrice d’une lumière cherchant seulement à guider notre vie ?

                                                    En chemin vers la Spiritualité dans Chemin spirituel 000203C4 

chemin_de_lumiere_2 dans Chemin spirituel

Publié dans Chemin spirituel | Pas de Commentaire »

1...130131132133134
 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...