• Accueil
  • > Recherche : 2012 grand rassemblement

Résultats de votre recherche

Littérature Christique – Canalisation : Je sais qui je suis

Posté par othoharmonie le 19 septembre 2015

CHRIST

En cette période charnière, chaque individu qui a pris conscience de sa valeur tirera profit de son savoir et affirmera son identité de la meilleure façon. Un grand éveil vous échoit, mais vous devez assumer votre identité. Nous insistons sur ceci : vous êtes tous responsables de votre identité.

Vous vous identifiez par vos déclarations sur vous-mêmes : « Je sais qui je suis dans ma vie, dans mon travail, dans mes rassemblements et dans mes échanges ». Si vous avez une faible opinion de vous-mêmes, vous fonctionnez dans la peur et le manque. On ne vous a pas dit qui vous étiez et, conséquemment, vous vous identifiez à partir de structures qui vous limitent.

Cette nouvelle expérience identitaire qui vous fait voir le monde différemment vous fera adhérer à des possibilités inédites qui se dévoileront sous vos yeux. Vous êtes donc déjà prêts à accueillir les idéaux qui se présenteront par l’acquisition des informations que nous vous livrerons sur la valeur et le savoir. Il s’agit de votre propre savoir et de la valeur dont vous héritez en exécutant votre chant sur ce plan d’existence et en élevant celui-ci à un autre niveau d’incarnation.

Voici ce qui se passe présentement sur ce plan : plusieurs d’entre vous se sont réunis pour s’incarner au plus haut niveau possible. Pour ce faire, la connaissance de leur nature véritable leur était nécessaire. Quand il se produit une élévation de conscience massive, vous vous orientez vers la phase suivante de votre développement sur ce plan, et le plan lui-même doit se modifier de façon à refléter la nouvelle connaissance que vous avez acquise.

Certes, vous vous posez maintes questions à ce sujet : « A quoi ressemble mon monde » ? « Qui suis-je à cet autre niveau d’incarnation » ? – Nous vous le dirons. L’aspect du divin que vous êtes et que vous avez toujours été destinés à être demande à se réaffirmer : « Je sais qui je suis, je sais ce que je suis, je sais comment je sers« . Cette affirmation créatrice personnelle suscite un nouvel éveil de votre être par la manifestation du Soi christique.

Nous ne le disons pas dans un sens hérétique, mais au sens le plus véridique qui soit. Notre approche du Christ est la suivante : il s’agit de l’aspect du Créateur qui peut se manifester dans la forme. Le Christ que vous êtes dans l’enseignement du présent texte. L’homme peut-il être le Christ ? L’homme est le Christ, mais il ne s’y est pas encore éveillé. L’éveil dont nous parlons, c’est l’héritage du Créateur né en chaque individu éveillé à sa valeur en tant que manifestation du Créateur dans la forme.

Vous révélez votre valeur quotidiennement. Que cela vous plaise ou non, vous décidez vous-mêmes de ce que vous valez. Il en a toujours été ainsi. « Je suis un petit humain craintif ». – « Je suis l’heureuse mère de trois enfants, je sais qui je suis quand je les dépose à l’école et que je rentre chez moi pour faire la cuisine ». Vous affirmez votre identité en affirmant votre valeur, qu’elle soit petite ou grande, et vous n’affirmez votre valeur que dans la mesure où vous vous y sentez autorisés. Vous avez été diminués par des structures qui entretenaient en vous la peur d’affirmer votre valeur. Aujourd’hui, nous chantons le chant qui exprime votre âme afin que vous en appreniez les paroles.

« Je sais qui je suis, je sais ce que je suis, je sais comment je sers. Et en chantant, je le sais. Et en le sachant, j’incarne mon être véritable. Et cet être véritable est le Christ dans sa manifestation humaine ».

Vous devez prendre conscience, chacun et chacune d’entre vous, que vous pouvez affirmer ce que vous êtes destinés à être.

A chaque instant de votre vie, vous décidez de ce que vous êtes. « Je suis un homme qui a honte » – « Je suis une femme qui rit » – « Je suis celui qui apporte la joie » – « Je suis celle qui s’inquiète trop ». Ce que vous dites de vous-mêmes, vous l’incarnez, et cette incarnation détermine le niveau vibratoire de votre valeur.

Vous valez ce que vous dites vous-mêmes. Il en fut toujours ainsi. Si vous dites que vous valez deux dollars, vous ne vaudrez pas un sou de plus. Si vous savez que vous êtes le Christ, l’aspect du Créateur dans la forme, par la qualité de la connaissance et de la création qui vous est disponible à ce niveau, vous affirmerez votre identité d’une façon nouvelle et votre monde le reflétera.

Vous ne connaissez pas la magnificence de votre être parce que vous en ignorez la possibilité. On vous a indiqué la voie plusieurs fois, mais votre civilisation a adopté des paradigmes   cette vérité. Vous renoncez à votre autorité chaque fois que vous vous trouvez petits, chaque fois que vous êtes dominés par une structure censée en savoir davantage que vous.

Et c’est parce que vous le voulez bien. Vous êtes tellement habitués à jouer le jeu des limitations que vous créez à partir de ce jeu. Le chapeau qui vous protège du soleil devrait vous réveiller. « Je sais qui je suis dans mes limitations, dans ma pauvreté, dans ma peur, dans ma honte et dans mon ignorance ».

Vous savez peut-être certaines choses et vous affirmez peut-être votre savoir, mais il faudrait le faire en ayant conscience de votre valeur… ce texte ne vise pas à faire en sorte que vous vous sentiez mieux dans votre peau car ce n’est pas ce qui nous intéresse. Si c’est le cas, c’est néanmoins utile car vous serez ainsi plus attentifs. Le savoir que nous désirons vous voir acquérir, c’est celui de votre valeur intrinsèque.

« J’ai le droit de vivre ma vie en ayant conscience de mon être christique dans sa manifestation et de m’attirer les expériences, les expressions christiques qui correspondent à ce savoir ».

Les infirmations que nous vous fournissons ici ont le pouvoir de vous faire passer de la petitesse à la manifestation du Christ dans l’humain. Le saviez-vous ?

Le Christ peut naître humain en chacun de vous comme en tous ceux que vous rencontrerez ou ne rencontrerez pas au cours de cette vie. il en est ainsi parce que le Créateur vous accueille tous en ce moment même.

Canalisation spirituelle à New York entre le 22 novembre 2012 et le 11 avril 2013 reçue par Paul Selig. – Le Livre du Savoir et de Votre Valeur aux Editions Ariane

Sur le blog de Francesca http://othoharmonie.unblog.fr/

Publié dans Channeling | Pas de Commentaires »

Un processus déshumanisant

Posté par othoharmonie le 15 avril 2014

 

Dominique Rankin est homme-médecine et chef héréditaire algonquin. Victime des violences perpétrées au Canada contre les amérindiens, il a su dépasser la rancœur et la haine pour avancer vers le pardon et la réconciliation. Un parcours hors du commun.
Un processus déshumanisant dans APPRENDS-MOI DRankin

Vous aimeriez, vous, qu’on vous traite de maudit sauvage ? Qu’on vous arrache à votre terre et à vos parents ? Qu’on vous oblige à renier vos origines et vos valeurs ? L’histoire paraît d’un autre temps. Le chef amérindien Dominique Rankin, pourtant, du haut de ses 67 ans, peut en témoigner. C’est l’histoire qu’il a vécue, enfant, lorsque les Blancs ont exproprié sa famille pour s’accaparer la forêt où elle vivait. Lorsqu’ils se sont retrouvés parqués à proximité de la ville, sans avoir le droit de la fréquenter. Lorsque qu’il a été envoyé de force avec cinq de ses frères et sœurs au « pensionnat des petits sauvages », confiés aux bons soins d’hommes et de femmes d’Eglise « qui ne nous aimaient pas ».

Un processus déshumanisant

« Leur but était de faire de nous des Blancs, en tuant le petit indien à l’intérieur », se souvient Dominique Rankin. Interdiction de parler l’algonquin ou de porter des vêtements traditionnels. Interdiction d’être identifié autrement que par un numéro. Interdiction de croire en autre chose que dans le Diable et le Bon Dieu… La violence est morale, mentale, mais aussi physique. Chaque pas de travers est puni par des sévices corporels et des abus sexuels, perpétrés par des hommes autant que par des femmes. « Certains missionnaires étaient bons, tient-il à nuancer, mais ils se protégeaient les uns les autres. »

Les jeunes amérindiens sont cloîtrés, désemparés, incapables de concevoir ce qu’ils endurent et d’en parler.« Avant d’arriver là, nous ne connaissions pas la violence, rappelle Dominique Rankin. Dans notre langue, il n’y a pas de mot pour désigner le viol ; on n’en a pas besoin. » Au fil des années, les élèves se blindent, apprennent à répondre à la haine par la haine, à la violence par la violence. Après 6 ans au pensionnat, « à 14 ans, j’étais devenu dangereux, confirme le chef algonquin. Tout ce qu’on voulait, c’était faire mal », au point de s’organiser pour filer une raclée au plus sadique de leurs oppresseurs. Bilan : fracture du crâne pour l’agressé, passage devant la justice pour ses jeunes agresseurs, et là, miracle, l’oreille attentive d’un juge. Le magistrat écoute leur récit et ordonne qu’ils ne remettent jamais les pieds au pensionnat. 

Mais le mal est fait. « Nous avions appris à ne pas nous aimer, à ne pas aimer nos parents et à détester les Blancs », indique Dominique Rankin. Comme bien des siens, il sombre alors dans l’alcool et l’errance, jusqu’au jour où sa mère vient le chercher dans le parc où il a échoué. Sans un pourquoi, juste pour le ramener chez lui, à lui – car « pas de réconciliation possible avec les autres sans réconciliation, d’abord, avec soi-même ».

Retour à soi

Au contact de sa terre, des anciens et de leurs enseignements, Dominique Rankin retrouve ses esprits. « Dans la nature, tu as l’esprit et le cœur libres, estime-t-il. En observant les arbres, les plantes, les animaux, en les écoutant, tu reçois de purs enseignements. Quand je suis retourné dans la forêt, je suis redevenu moi ; non plus l’enfant du pensionnat mais celui de la forêt », que ses aînés avaient reconnu dès l’âge de 7 ans comme un futur homme-médecine. 

« Le pensionnat avait fait de moi un objet, une victime. » Au gré des initiations, au contact des anciens et du monde spirituel, il lâche prise de la violence et de la rancœur qui le rongeait. « Pendant des années, j’ai jugé : l’Eglise, les religieux, les Blancs. Dans ma tête, c’est tout ce monde-là qui m’avait violé. Mais ce n’est pas vrai ; c’est simplement l’homme et la femme malades ». La force de Dominique Rankin est d’avoir pris conscience que « l’autre » n’est pas « tous les autres ». Que le bourreau peut être aussi victime : d’un système, d’un schéma de pensée, d’un problème ou d’une pathologie personnelle… Et qu’il avait en lui la possibilité de recouvrer sa liberté d’être. « Ma chance est d’avoir eu des bases solides, dit-il. Merci à mes ancêtres, merci au grand esprit ! J’ai simplement eu à aller rechercher ce que j’avais délaissé. »

Dominique Rankin est devenu un exemple. Son témoignage a permis à d’autres de s’ouvrir et de faire le chemin. En tant que chef politique, il a œuvré pour l’affirmation et la reconnaissance de la culture amérindienne. Aujourd’hui, il se consacre à son rôle d’homme-médecine et de leader spirituel, tant pour les siens que pour les Blancs qui, de plus en plus, font la démarche de venir à lui pour bénéficier de sa sagesse et de ses enseignements. « Aujourd’hui, j’aime le monde, conclut-il. Avant je le détestais. » Mais impossible d’oublier. Le processus de guérison est quotidien. Tous les jours, il doit, nous devons tous, dépasser nos peurs et nos conditionnements pour faire l’effort de « nous trouver comme humains » et travailler, ensemble, au rassemblement. 

Rencontres avec Dominique Rankin en Europe

couv_853 dans LECTURES InspirantesOn nous appelait les sauvages, Dominique Rankin, Marie-Josée Tardif
Le jour (Mars 2012 ; 160 pages) 

Publié dans APPRENDS-MOI, LECTURES Inspirantes | Pas de Commentaires »

Marcher dans sa lumière

Posté par othoharmonie le 28 décembre 2013

 

r-97imageTom Kenyon, Wendy Kennedy – Propos recueillis par Martine Vallée

L’information contenue dans ce livre est ce qui correspond le plus à votre fréquence vibratoire actuelle et nous sommes vraiment enthousiastes de vous voir entreprendre cette nouvelle version de la réalité. Cette fenêtre temporelle comporte un potentiel extraordinaire qui n’est limité que par votre imagination. Pour y arriver, vous allez devoir vous libérer du jugement, des contraintes de vos vieilles croyances et savoir que tout est possible.

Tom Kenyon

Musicien, chercheur, auteur et thérapeute, Tom Kenyon possède une maîtrise en assistance sociopsychologique ; il a à son escient dix-sept ans en pratique privée. En 1983, il a fondé Acoustic Brain Research ou ABR (NDLT : Recherches cérébrales acoustiques) pour documenter les effets du son et de la musique sur la conscience, car son travail thérapeutique lui a permis de cerner leur vaste potentiel. Pendant dix ans, il a fait des recherches en neurologie dans le domaine de la psychoacoustique (un terme de son cru, référant aux effets du son sur la psyché) ; comme suite à ces recherches, il a effectué plusieurs enregistrements psychoacoustiques visant à accroître la créativité, la perception et l’illumination spirituelle.

Il est auteur de Brain States (New Leaf Publishing), un guide primé sur les potentiels cérébraux non utilisés. Il est aussi co-auteur de The Hathor Material (SEE Pubishing). Son livre, Mind Thieves (ORB Communications), est un roman de science-fiction visionnaire concernant les complexités de la mécanique quantique et de la conscience.

Tom offre régulièrement des formations et des stages partout dans le monde, sur des thèmes comme la guérison par le son, la conscience et l’illumination spirituelle. Il s’est joint à Judi Sion pour présenter le Manuscrit de Marie-Madeleine partout dans le monde.

 

AUTRES LIVRES DU/DES MÊME(S) AUTEURS(ES)

 

Publié dans AUTEURS A CONNAITRE, LECTURES Inspirantes | Pas de Commentaires »

Pourquoi avons-nous besoin de rituels ?

Posté par othoharmonie le 14 juillet 2013

 


 

Pourquoi certains adorent-ils Noël alors que d’autres prennent la fuite ? Pourquoi réinvente-t-on les traditions ? Peut-on vivre sans rituels ? Une psy et une philosophe échangent leurs points de vue.

On adore ou on déteste  les rituels. Pourquoi ?

 Pourquoi avons-nous besoin de rituels ? dans L'Esprit  Guérisseur abhinavagupta-inde-anime

 Sylvie Angel : Les rituels sont des moments de réunion plus importants qu’au quotidien, et qui dit réunion dit cristallisation des conflits, inquiétudes et anxiétés. Les repas de Noël, par exemple, sont souvent forts en tensions réactivées, surtout quand il faut aussi gérer la complexité des familles recomposées : tous les ingrédients sont là pour que ça explose ! De surcroît, celles-ci se retrouvent avec deux ou trois Noël à célébrer, à des dates parfois fantaisistes : le 28 février, pour une famille que je reçois en thérapie et qui ainsi est sûre de ne pas empiéter sur les autres Noël. J’en connais une autre qui a instauré « son » Noël le 14 juillet, qui a l’avantage d’être un jour férié. 

Mais on peut aussi adorer ces fêtes et leurs rituels. Elles permettent de revoir la famille élargie. Chacun met du sien pour que ces retrouvailles se passent bien, il y a le plaisir de voir les enfants découvrir leurs cadeaux… Mais un mot maladroit peut tout gâcher, voire faire exploser le groupe. Noël est un rite culturel religieux d’appartenance et d’union familiale : on fête Noël « en famille ».

 Frédérique Ildefonse : Je suis d’accord, on déteste les rituels quand on ne peut pas les associer à la fête, quand il n’y a pas de réunion possible entre les présents. On les déteste aussi parce qu’ils se sont réduits à la consommation : de nourriture plus ou moins luxueuse, de cadeaux qui s’accumulent sans qu’un sens soit exprimé, sans qu’une féerie permette d’aller au-delà du strict aspect compulsif. 

Un rituel produit un entrelacement entre l’action et la perception. La féerie est l’état réussi de cet entrelacement. J’ai assisté à des rituels de candomblé, au Brésil. Il y a de la musique, de la danse, de la lumière, des gestes ; il y a la transe et ce qui vient l’envelopper – d’autres personnes sont là pour contenir ou assister celui qui est en transe. La perception est en permanence sollicitée : cette très grande richesse s’oppose à la désolation que l’on constate souvent chez nous où la seule richesse vient de la consommation. Dans nos sociétés, le rituel peut nous relier à notre enfance, ou à une autre, celle que nous n’avons pas eue et que nous vivons alors. 

Peut-on réinventer les traditions?

 Sylvie Angel : Comparés au candomblé où tout est codifié, programmé, organisé comme un spectacle, nos rituels se sont appauvris. La mort, par exemple, s’est banalisée : on ne porte plus le deuil, on ne prend plus le temps de la ritualiser et, dans les entreprises, une journée à peine est accordée aux salariés endeuillés. A l’inverse, les naissances, plus rares qu’autrefois, se sont fortement ritualisées et des rites personnalisés sont inventés. Il en va de même pour les mariages, bien qu’un sur deux finisse par un divorce : chacun organise sa fête, avec les amis, la famille, parfois dans des destinations lointaines, et en surinvestissant ce moment. 

Dans notre société qui manque de rituels, on en invente de nouveaux, tel le baccalauréat, couvert par les télévisions et qui concerne l’ensemble de la famille. Certaines fêtes deviennent « traditionnelles » comme, depuis quelques années, le rassemblement des bacheliers sur le Champ-de-Mars, à Paris. Et on adopte des rituels venus d’ailleurs, tel le nouvel an chinois. L’innovation touche aussi des fêtes plus traditionnelles, y compris Noël, que l’on ne réinvente peut-être pas, mais que l’on peut célébrer de manière atypique, y compris à une autre date, tout en continuant de l’appeler Noël pour ne pas se démarquer de l’ordre établi. On n’annule pas la tradition, on se plie aux injonctions de la société, mais avec une créativité intéressante. 

 Frédérique Ildefonse : Le rituel est une sortie de la contingence – c’est ce que j’ai compris de l’expérience que j’en ai eue, et après y avoir réfléchi par rapport à l’Antiquité grecque. Autrement dit, il suspend la nécessité permanente d’inventer à laquelle nous voue la contingence : dans le rituel, on n’est plus dans la décision, on s’inscrit dans la tradition. On ne se pose même pas la question d’y entrer ou pas : on s’y trouve inscrit. Dans ce rythme imposé, le rassemblement s’opère de manière symbolique – j’entends par « symbolique » ce qu’on utilise sans être en mesure de le définir précisément. Je ne décide pas de la date ni de l’heure : l’année est rythmée de telle sorte que c’est à ce moment-là que la communauté se rassemble pour une cérémonie qui se déroule de telle manière et non d’une autre. Il y a levée de l’injonction permanente, que nous vivons tous, à nous investir, à produire de nouvelles significations, à être dans la vigilance. 

C’est ainsi que le rituel est un apaisement. Je ne dis pas pour autant qu’il faille entrer dans une matrice aliénante, ni se soumettre et se démettre totalement de notre capacité à inventer.

Un rituel est il forcément d’essence religieuse ?

 Frédérique Ildefonse : Il me paraît essentiellement lié au religieux, en tout cas au sacré défini comme une chose qui se produit dans le voisinage d’événements fondamentaux. Vous parliez, Sylvie Angel, de la naissance et de la mort : ce sont des moments qui trouent à tel point la trame du réel qu’il faut les envelopper, les inclure dans une scène que nous n’aurons pas nécessairement à chercher à comprendre. 

J’ai parlé de sacré, je pourrais aussi dire « divin », au sens où l’entend le philosophe Jean-Luc Nancy qui a travaillé à la fois sur le christianisme et le paganisme : le divin, dit-il, désigne le fait de ne pas en rester aux rapports que nous entretenons de manière ordinaire avec les choses et les êtres du monde. Dans un second temps, les rituels viennent assurer le rassemblement de la communauté.

 Sylvie Angel : Il existe des rituels religieux par essence et, pour certains d’entre nous, ils répondent à un besoin de sacré. Mais je pense que la volonté de restaurer le lien social est le fondement de la majorité d’entre eux – ils répondent à un besoin de social. Prenons les rituels de la mort. C’est aux Célèbes, en Indonésie, que j’ai assisté aux plus belles cérémonies. Quand il y a un décès, on réunit toute la diaspora pour une grande fête qui dure plusieurs jours. Mais dans une société très pauvre, pour que tous puissent être là, il faut parfois attendre deux, trois, quatre ans. Le corps du défunt est embaumé, on le garde à la maison, on fait semblant de le nourrir tous les jours, on organise un rite quotidien autour de lui. Mais le vrai rituel, c’est la fête, et celle-ci est très gaie, dominée par l’idée de restaurer la cohésion du groupe. La mort est transcendée par les retrouvailles. Certes, au bout de ces années, le travail de deuil a été effectué, la douleur est modifiée et le rituel, qui mêle émotionnel et relationnel, est surtout là pour marquer l’identité du groupe. C’est pourquoi, quand je reçois une famille en consultation, j’évalue comment elle gère les rituels et si elle en invente : sans eux, la cohésion familiale se délite.

 

Est-ce structurant pour l’individu ?

 Sylvie Angel : Les rituels ont évidemment un rôle structurant pour chacun d’entre nous : ils nous permettent d’avancer dans la vie, de dépasser des traumatismes, des douleurs. J’invite souvent ceux qui viennent me consulter à inventer leurs propres rituels. Je me souviens d’un patient qui, chaque année, en octobre, n’allait pas bien. Il n’avait pas lié son état à la perte, quelques années plus tôt, en octobre, d’un être cher dont il n’avait jamais fait le deuil, faute de rituels. Je lui ai demandé d’en instituer un : d’allumer une bougie, d’appeler sa famille, de marquer ce jour de manière à permettre le cheminement émotionnel qui l’aidera à mieux gérer son vécu par rapport à cet événement significatif de son histoire. 

Nous connaissons les étapes de la vie, mais nous ne les marquons pas toujours suffisamment. Cela aboutit à des désorganisations. Ce constat est valable au sein de chaque individu, de chaque couple, et bien sûr du groupe.

Frédérique Ildefonse : Ils libèrent surtout de la nécessité permanente d’un investissement qui ne soit que personnel, c’est-à-dire de la logique individuelle de clôture sur sa propre identité, dans un strict rapport à soi. Celui qui participe à un rituel n’est pas clos sur soi, il est dans un maillage, dans un tissage de la communauté. Le fait d’être dispensé du rapport à soi, ou du moins de le voir limité, apaise, voire libère. Je rejoins Alain Badiou qui, dans son « Eloge de l’amour », affirme que l’amour nous indique bien qu’on n’en reste pas à l’individu. Un rituel n’est jamais individuel : c’est toujours une rencontre entre au moins deux individus qui cessent alors d’être « individuels ». On donne l’exemple de l’explorateur anglais qui, seul dans la jungle, revêt son smoking pour le réveillon. Est-il seul ? Non, il se présente ainsi comme le membre visible d’une communauté invisible.

  Peut on vivre en groupe sans rituels?

 Sylvie Angel : La vie en société impose un minimum de rituels : les jours fériés, le rythme naissance-vie-mort… De fait, tout groupe établit des rituels, parfois à son insu, et parfois sous forme de non-rituels. Le fait même d’être dans la non-célébration nous place déjà dans une démarcherituelle, par opposition à tous ceux qui célèbrent ! Ne pas fêter Noël, « annuler cette fête », c’est se démarquer de l’ordre. Alors, certains choisissent cette date pour s’éloigner, voyager dans des pays où l’on ne fête pas Noël. Ce rituel leur permet d’éviter la confrontation douloureuse avec les autres. 

La question est aussi de savoir quand une activité régulière devient un rituel. Je pense aux femmes qui se réunissaient autrefois au lavoir : au-delà de laver leur linge, elles se parlaient, échangeaient, mais ne voyaient pas ce travail comme un rituel. Ces réunions ont été qualifiées ainsi quand elles ont disparu, elles ont été érigées en rituel dans le souvenir, par leur absence. On a compris après coup qu’elles avaient une fonction de cohésion par rapport au groupe, bien plus importante que le simple fait de laver le linge. Et l’on peut étendre ceci à de nombreuses activités de ce type.

 Frédérique Ildefonse : Quand il y a rupture au sein d’une famille, que les liens ne peuvent plus être restaurés, on se crée une communauté d’un autre ordre où se perpétue la fonction des rituels. Comme l’affirment les sociologues, un groupe a besoin de rituels pour se reconnaître comme existant. Nous avons besoin de leur féerie, de la temporalité et de l’espace différents qu’ils nous ouvrent, de la modification du régime ordinaire des affects qu’ils nous apportent. Nous avons besoin de sortir de notre régime ordinaire.

 Source http://www.cles.com/

 

Publié dans L'Esprit Guérisseur, PENSEE MAGIQUE - LEITMOTIV et RITUELS | Pas de Commentaires »

Rencontre du troisième type

Posté par othoharmonie le 17 novembre 2012

 

Extrait du livre : LA GRANDE REVELATION – L’arrêt du moteur de souffrance planétaire

L’inséparable cordon maternel : CHAPITRE 3 – TRANSMISSION MATERNELLE PIEUSE ET COPIEUSE – avec l’aimable autorisation de JG.VESONE http://www.la-grande-revelation.com/

Rencontre du troisième type dans Expériences barreseparation8

Rencontre du troisième type 

Au fil des années qui ont suivi j’ai eu des occasions bien surprenantes de rencontrer maman à nouveau post mortem et de comprendre aussi encore mieux qui j’étais. Ma maman n’avait aucune confiance dans la médecine officielle qu’elle jugeait barbare, mais elle avait par contre une très grande admiration pour tout ce qui était médecine parallèle et en particulier ce qu’on appelait autrefois les guérisseurs. C’est donc probablement guidé par elle que dans les années 90 j’ai visité le salon du GNOMA, le Groupement National de l’Organisation des Médecines Alternatives. Il se tenait dans les salons de l’hôtel Hilton-Tour Eiffel. C’était un rassemblement important de tout ce qui se faisait de mieux au niveau des médecines douces. Durant la visite des stands je fus captivé par une praticienne qui utilisait une antenne de détection des champs électromagnétiques du corps. Elle établissait ainsi un diagnostic sur l’état de santé.

Ma femme et moi l’avons attentivement observée. Nous nous sommes ensuite entretenus longuement avec celle qui est devenue par la suite notre amie Janette. Elle nous a permis de comprendre sa technique et nous y a même formés. Ma recherche sur mon fonctionnement personnel en a été grandement stimulée avec un effet d’ouverture et d’allègement au niveau des somatisations accumulées dans mes corps dits subtils. J’ai grâce à ces soins développé des capacités accrues pour la médiumnité. Par contre ce que j’ai vu beaucoup trop tard c’est que la très dévouée Janette représentait idéalement pour mon inconscient cette très ancienne ‘‘ nounou enchantée ‘‘ qui n’avait fait que passer telle une comète au début de ma vie et qui avait été mon tout premier amour de bébé. C’est avec Janette devenue magnétiseur-nounou que j’ai opéré par un processus bien connu de transfert une réparation sur le traumatisme de cette rupture affective au sortir de mon incubateur.

Une fois découverte cette stratégie nous a demandé de prendre une distance de sécurité devenue indispensable car il n’est pas possible de réinstaller réellement le passé dans le présent. Cette période coïncidait avec mes études sur le psychisme et j’ai pris cette expérience comme des travaux pratiques. C’est dans ce cadre là que j’ai choisi un exercice formel appelé « isolement bénéfique ». Il dure une semaine complète. Le sujet est coupé de toute relation dans une maison à la campagne. Il est sans activité et sans aucun moyen de communication. La vie devient alors très simple et demande un minimum d’énergie. Dans ces conditions le sujet se retrouve avec lui-même et peut à loisir orienter son exploration intérieure au plus profond de sa problématique personnelle. C’est un moment intense qui amène à un état d’illumination. Je bénéficiais d’une piscine en eau chaude dans laquelle une bonne partie des mémoires somatisées remonte. C’est là que j’ai eu une expérience merveilleuse concernant ma relation avec maman. Alors que j’étais en éveil à toutes mes sensations, intuitions et ressentis, j’ai eu spontanément la vision que ma mère m’attendait non loin de là, dans le champ voisin à quelques centaines de mètres de la maison où j’étais reclus. Me voilà donc courant au dehors et appelant ma maman comme si j’avais cinq ans. Je criais son nom tout en allant à sa rencontre.

Mon cerveau se demandait ce qui était en train de se jouer là. Quelle ne fut pas ma surprise de sentir que maman prenait ma main droite. Nous sommes partis aussitôt en courant sur le chemin, au milieu des blés, la main dans la main. Lorsque subitement j’ai senti qu’elle se détachait et partait. Je continuais à courir et à l’appeler quand, à un détour du chemin, je vois un paysan à vélo avec une fourche.

cropcircle- dans ExpériencesJe dépasse le paysan surpris de me voir crier tout seul et quelques dizaines de mètres après, je ressens ma mère me toucher à nouveau la main. Comme elle n’était pas dans ma dimension, la présence du paysan lui avait fait peur. Je reprends donc le parcours vers la maison maman. Je sens qu’elle veut visiter le pavillon où je loge. Elle m’entraîne curieusement vers la cuisine, lieu où je n’allais quasiment pas, sauf pour prendre mes plateaux-repas. Une force m’a fait stopper devant le grand frigo que j’ai ouvert. Maman n’avait jamais pu avoir de réfrigérateur, elle n’avait connu que des glacières avec des morceaux de glace. Elle voulait examiner cet appareil et que je lui montre comment il fonctionnait. Ce que je fis de mon mieux. Je ne vous cache pas que j’étais très surpris parce que cela voulait dire que ce contact, plus qu’imaginaire ou intuitif, était bien réel. Donc ayant réalisé qu’elle était tout heureuse de voir le frigidaire fonctionner, je voulais quitter la cuisine lorsqu’elle me ramène vivement vers un gros matou qui vient du sellier. Maman adorait les chats et elle voulait que je le caresse pour elle. Ce que je fis de mon mieux aussi. Le chat me regardait fixement le dos rond et le poil hérissé, comme sur la défensive face à une présence invisible. Là aussi j’ai été très étonné par son comportement étrange.

Alors qu’il était 13h et que mon repas était arrivé, j’installais ma mère dans l’un des fauteuils en rotin du salon où j’avais l’habitude de séjourner. J’avais maintenant bien rodé à notre mode de communication télépathique et nous avons alors plaisanté sur la situation bien particulière où nous étions tous les deux. Je lui ai proposée par exemple de partager mon repas et j’ai senti qu’elle riait beaucoup. J’ai ensuite entrepris plus sérieusement une longue série de questions-réponses avec maman où nous avons pu faire enfin la paix. J’ai pu lui expliquer les raisons objectives de mes recherches théologiques sur les textes anciens concernant toutes les religions. Son absence totale de contestation et même comme une sorte de satisfaction m’indiquèrent qu’elle avait complètement changé d’opinion. Cerise sur le gâteau elle me confirma que c’était pour mon bien qu’elle avait téléguidé, elle-même, ma rencontre avec Jeannette, la guérisseuse. Elle pensait indispensable que je résorbe les tensions de mon traumatisme postnatal avant de me lancer dans un travail énergétique important. Selon elle le blindage protecteur du pansement appliqué était un objet de souffrance et de déséquilibre comme le sont toutes les prothèses que les accidents de la vie nous imposent.

Pour finir cet entretien hors norme ma mère est ressortie en douceur de ma sphère de vie. Elle n’était plus la femme souffrante que j’avais connue. Elle était devenue merveilleuse et me prodiguait un amour aussi merveilleux. Elle n’était pas venue les mains vides et ce n’est qu’à la fin de cette semaine là que je l’ai à nouveau rencontrée. Le coach qui me suivait dans ce cycle de sept jours était venu me faire une séance de rebirthing assorti d’une technique qu’on appelle le drap humide. Voilà en bref le principe de cet exercice. Pour simuler les conditions de naissance, le sujet est mis en léger état d’hypnose par hyperventilation. Il est ensuite emmailloté dans un drap tiède et serré. Le praticien, pesant de tout son corps avec ses genoux sur la poitrine du sujet, simule la pression matricielle. J’ai aussitôt manifesté une pulsion puissante de dégagement.

Ne pouvant absolument pas m’extraire du drap, je suis parti dans un véritable voyage astral, sortant par le haut de mon corps et me trouvant flottant et allongé dans une barque initiatique que je savais être égyptienne. Dans un tunnel obscur mais aussi dans une douceur réconfortante je sentais la barque se balancer au rythme des pas d’une escorte composée de deux rangées de six porteurs munis de flambeaux. Ils portaient les uniformes des prêtres égyptiens. J’avançais dans une marche lente, progressive, chantant moi-même gravement avec ma gorge une psalmodie rythmée, sorte de mantras. Je sors du tunnel lentement pour apparaître soudain dans une lumière solaire aveuglante. Regardant au-delà de la barque et des deux rangées de porteurs qui me déposaient, je réalise qu’une foule immense assiste à mon arrivée. Au premier rang ma mère fait faire silence à la foule et proclame solennellement à voix haute : « voici mon fils ressuscité « . L’émotion de cette dernière expérience reste gravée en moi d’une façon qui semble ineffaçable. Ma mère avait conduit pour moi ce processus de résurrection et m’avait à nouveau enfanté. Je vous ai exposé ici toute une série d’évènements qui montrent combien la relation maternelle est fondamentale dans la maturité d’un être même si en apparence les relations semblent catastrophiques.

 

Lire la suite sur le site  

Publié dans Expériences | Pas de Commentaires »

Science et Conscience

Posté par othoharmonie le 17 août 2012

 

 

Je reçois ce jour la newletter  des Editions Ariane et j’apprends ceci :

 

Les Éditions Ariane ont organisé en mai de cette année un grand rassemblement à Toulouse sur la thématique 
Science et Conscience. Daniel Meurois, David Wilcock, Pierre Lessard, Christian Tal Schaller et Johanne Ramazanahey 
notamment étaient au nombre des conférenciers. Pour notre plus grand plaisir, les Éditions Ariane ont choisi de rendre 
l’ensemble de ces conférences vidéo disponibles sur internet. Qu’ils en soient remerciés !

Vous pouvez les visionner en accédant au lien suivant : Événement Science et Conscience

 

Bon visionnage à tous ! 

Science et Conscience dans Chemin spirituel logo-150x50

Publié dans Chemin spirituel | Pas de Commentaires »

Lee Carroll (Kryeon)

Posté par othoharmonie le 8 juin 2012

Lee Carroll (Kryeon) dans AUTEURS A CONNAITRE lee-nagyLee Carroll et Jan Tober, sa partenaire spirituelle, donnent des conférences partout dans le monde, en plus d’être les auteurs de plusieurs livres, d’articles et de cassettes audio. Depuis quelques années, des milliers de personnes se sont déplacées pour entendre leurs messages d’amour et d’espoir. Ils ont d’ailleurs eu l’occasion de présenter ces messages aux Nations Unies à trois reprises.

Après l’obtention de son diplôme en administration et en économie de la California Western University, en Californie, Lee Carroll ouvre un studio d’enregistrement à San Diego, entreprise prospère durant 30 ans.

D’où viennent à cet ingénieur ces idées sur le channelling et les enfants Indigo ? Comme il le dit lui-même, Dieu a dû le « frapper en plein visage » pour lui prouver que son expérience spirituelle était bien réelle. L’année 1989 est décisive : pour la première fois, un médium lui parle de sa voie spirituelle. Trois ans plus tard, un deuxième médium, sans aucun lien avec le premier, lui fait la même révélation !

C’est d’abord timidement qu’il présente ses premiers écrits à la communauté métaphysique de Californie à Del Mar. La suite est bien connue : au total, neuf livres sur la métaphysique publiés en sept ans. On compte aujourd’hui plus d’un demi-million de livres sur Kryon et les Indigos publiés dans quinze langues (espagnol, français, allemand, chinois, hébreux, anglais, danois, italien, grec, hongrois, russe, japonais, hollandais, finnois et turc) et distribués dans le monde entier.

jul3_t10 dans AUTEURS A CONNAITRELee et Jan Tober, sa partenaire spirituelle, ont fondé les groupes de lumière Kryon à Del Mar en 1991. Leurs rencontres sont rapidement passées d’un salon à une église de Del Mar. Ils donnent maintenant des conférences dans le monde entier devant des foules réunissant jusqu’à 3 000 personnes. Au début d’Internet, le site de Kryon était le site nouvel âge le plus visité dans l’histoire d’America Online. On trouve également sur le site un magazine en ligne où paraissent régulièrement des articles sur Kryon et les Indigos.

La conférence d’octobre 2000 à Tel-Aviv, en Israël, est peut-être l’une des plus émouvantes qu’il ait pu donner. Au milieu des conflits et des violentes contestations qui sévissaient alors au Moyen-Orient, le message positif et plein d’espoir de Kryon a été accueilli par plus d’un millier d’Israélites. (Ce message est disponible sur le site de Kryon).En 1995, Lee est invité à présenter Kryon aux Nations Unies (ONU) à New York devant la Société pour la Transformation et l’Illumination (Society for Enlightenment and Transformation, S.E.A.T.), un groupe reconnu par l’ONU. La réunion s’est si bien déroulée qu’il fut invité à deux autres reprises, en 1996 et en 1998, pour transmettre son message d’amour !Lee est l’auteur de neuf livres sur Kryon, incluant Les Enfants Indigo, co-écrit avec Jan Tober.

BARSEPA - st valentin coeurs 2

LIVRES DE CET AUTEUR

  1. 2011 – Devenir
  2. 2010 – Transition
  3. 2009 – La grande transformation
  4. 2008 – Au-delà du voile des illusions et de la confusion
  5. Levée du voile, La
  6. Entretiens avec Kryeon
  7. 2012 – Le grand rassemblement
  8. Douze couches de l’ADN, Les
  9. Enfants indigo, Les
  10. Célébration des enfants indigo
  11. Nouveau don de Lumière
  12. Nouveau départ, Un
  13. Partenaire avec le Divin
  14. Messages de notre Famille
  15. Retour, Le
  16. Graduation des Temps, La
  17. Franchir le Seuil du Millénaire
  18. Alchimie de l’esprit humain
  19. Aller au-delà de l’humain
  20. 2007 – Le retour de la lumière

Publié dans AUTEURS A CONNAITRE | Pas de Commentaires »

Un nouveau cycle de création

Posté par othoharmonie le 15 mai 2012

Un nouveau cycle de création est en cours

Par l’archange Mickaël

 

Mes braves amis, sachez que vous êtes parvenus au stade final d’une unité temporelle spécifique et que vous avez tous été soumis à un système de règles unique. Le libre arbitre total devait être un don magnifique, mais il est devenu un énorme fardeau lorsque l’humanité a sombré dans le large spectre de la dualité, ce qui a eu pour conséquence une immense souffrance. Les règles comportaient une clause de non-interférence et le temps spécifique prescrit pour cette phase particulière de la Création devait s’écouler avant que notre dieu Père/Mère puisse déclarer ; « C’est assez ! Il est temps d’intercéder. Ceux qui s’efforcent d’atteindre la maîtrise bénéficieront d’un don divin, et la Hiérarchie spirituelle ainsi que le Royaume angélique sont autorisés à prêter assistance par tout moyen approprié dans le contexte de la Loi cosmique ». La loi de Grâce est la  plus haute fréquence vibratoire de la Loi cosmique et elle s’appliquera désormais au groupe émergent des Serviteurs du monde autant qu’aux aspirants et disciples qui sont sur le chemin de l’ascension.

 Un nouveau cycle de création  dans En 2012-2013 et après 2016 dyn006_original_400_400_gif_2588214_491d1626676f2ae4487c4fbb701ddbfcComme vous retirez lentement votre attention et votre énergie de votre vieille réalité dysfonctionnelle tridimensionnelle et quadridimensionnelle, elle s’estompera peu à peu et cessera d’exister, car vous ne l’alimenterez plus de l’énergie nécessaire à son maintien.

 Lorsque cette ère prendra fin, un nouveau système de règles et de lois s’appliquera à tous les êtres humains/spirituels émergents. Un nouveau cycle de création est en cours, et tous ceux et celles qui s’efforcent d’atteindre un état de conscience unifiée seront désignés comme créateurs du futur ; en tant que rayons de Lumière divine, vous avez pour mission d’élargir les frontières de la conscience de dieu. Votre objectif consiste à devenir des maîtres de la manifestation en faisant jaillir l’Essence de la création, en l’activant dans votre Cœur sacré par les pensées spécifiques issues de votre Esprit sacré, et en donnant à la Substance divine une diversité infinie de formes. Vous deviendrez ainsi un véritable prolongement de notre Père/mère.

 En tant qu’individus, vous puiserez dans la Cellules de lumière appropriée de la conscience amplifiée contenant le prochain niveau de l’Essence divine du Soi supérieur qui vous convient à ce moment-ci. Il s’agit de l’Essence de l’ascension, laquelle vous attend depuis que vous vous êtes séparés de la Présence divine du Je Suis. Cette cellule de conscience divine renferme la sagesse, l’amour, le pouvoir et l’inspiration qui vous assisteront en ces prochaines années tumultueuses.

 L’humanité est au cœur d’un changement dramatique de ces Codes de vie, alors que vous, Semences d’étoiles, réveillez vos aptitudes extrasensorielles. Votre vue s’étendra au-delà du spectre de l’ultraviolet et votre vision naturelle deviendra plus panoramique tandis que votre vision périphérique augmentera d’un degré. De minuscules cristaux pyramidaux situés dans votre cerveau, plus précisément dans la région de la glande pinéale, s’activeront quand vous saurez utiliser le son et la couleur comme ils doivent l’être pour la guérison, l’équilibrage et l’harmonisation du champ aurique et du corps humain. Votre esprit superconscient téléchargera de plus en plus d’enseignements de sagesse portant sur les rouages de l’univers et sur la complexité de voter propre nature, ainsi que de l’information sur le futur de l’humanité ; quand votre Soi supérieur déterminera qu’il est temps que s’ouvre votre troisième œil, ce sera comme si vous receviez un afflux d’énergie sacrée sur le front. Ces vibrations spécialisées activeront également les cristaux semences de lumière à l’intérieur de la glande pinéale, ce qui accélérera le processus de réappropriation et de perfectionnement de vos aptitudes télépathiques.

 Vous recevrez de nouvelles informations sur la génétique moléculaire, les mathématiques, la musique et l’importance du son. Le processus de téléchargement des aspects multidimensionnels de votre nature s’accélérera et la Saint-Esprit / notre Déesse Mère bénie amorcera un accroissement spectaculaire des fréquences vibratoires de l’Amour émanant directement de son Cœur sacré.

 Nous vous demandons donc, bien aimés, si vous êtes prêts à fermer la porte sur le passé et à entrer sur le sentier qui vous conduira à un monde magique où tout sera possible. Le chemin vous a été préparé. Vous n’avez qu’à y consentir, et le processus vous sera révélé, étape par étape. Nous nous efforçons de vous faciliter cette transition le plus possible, car vous avez déjà assez souffert et c’est maintenant le temps de la facilité et de la grâce. Une grande alliance se forme, une réunification aux proportions magnifiques – nous, des mondes supérieurs, et vous, les représentants terrestres du Créateur, de nouveau unis pour un objectif commun. La séparation va bientôt prendre fin, mais paradoxalement, ceux qui croupissent toujours dans  l’illusion des troisième et quatrième dimensions se rassemblent aussi, unis de plus en plus étroitement dans leur combat pour maintenir la séparation en luttant au nom de la domination et du pouvoir, et nourris par la haine, a peur et la cupidité.

 Il y a très longtemps, nous avons fait une promesse à chacun d e vous qui partait sur son propre chemin pour remplir sa partie de la Mission divine universelle. Nous lui avons promis que nous serions unis de nouveau en un grand rassemblement lorsque l’expérience terrestre prendrait fin. Que même s’il oubliait ses origines au cours de cette expérience, nous l’aiderions à s’en souvenir au moment propice et à réclamer son héritage, et que nous avancerions ensemble, côte à côte et cœur à cœur. Ce temps est venu, mes bien-aimés.

 Nous vous demandons de vous engager à devenir les PORTEURS DE LUMIERE et des SERVITEURS DU MONDE. Ce faisant, votre conscience et votre efficacité s’accroîtront à pas de géant. Par la dynamique de la méditation de groupe à l’intérieur de la Pyramide des Serviteurs du monde de la cinquième dimension, vous deviendrez rapidement des maîtres de la cocréation et des exemples pour votre entourage. Le moyen le plus rapide d’obtenir l’attention des autres, c’est d’établir une théorie bénéfique, de la démontrer et de l’incarnation.

 Visualisez-vous en train d’établir une base solide et de créer l’unité avec la Terre en profitant des richesses et de la beauté qu’elle offre dans les trois premières dimensions ; puis accédez à l’abondance des formes-pensées positives emmagasinées dans la quatrième dimension pour vous aider à construire votre vision et à consolider vos rêves. Entrez ensuite dans votre Pyramide de pouvoir de la cinquième dimension afin d’accéder cette fois à la Force vitale créatrice et d’infuser ainsi le Feu cosmique dans vos créations.

 Par mandat divin, le processus de réunification sera activé au maximum afin d‘accélérer celui de l’évolution cosmique. Ainsi, les frontières et les barrières présentes dans les esprits et dans les cœurs de l’humanité auront l’occasion de disparaître et toutes les religions, toutes les nations, toutes les cultures et toutes les races auront l’occasion d’abandonner tout ce qui n’est pas en harmonie avec l’Esprit et avec les créations de notre dieu Père/Mère. Nous sommes unis dans les Mondes de lumière et nous vous tendons le cœur et la main pour vous attirer dans le cercle de l‘Unité cosmique. Franchirez-vous le pas ? Nous vous entourons et vous enveloppons d’un champ aurique d’amour protecteur.

Je suis l’archange Mickael.

 Extrait de 2012 – Le Grand Rassemblement – Propos de Kryeon, Marie-Madeleine et les Hathors recueillis par Martine Vallée. En supplément – Page 272.

Site électronique : RonnaStar@earthlink.net

Site internet : www.RonnaStar.com

 

Publié dans En 2012-2013 et après 2016, Nouvelle TERRE | Pas de Commentaires »

La Mort Humaine

Posté par othoharmonie le 8 mai 2012

TANTE MARTHA EST MORTE !
par
KRYEON

Extraits de sa canalisation OÙ EST TANTE MARTHA, 22 avril 2006.
SOURCE:
 http://kryeon.oldiblog.com/

La Mort Humaine

La Mort Humaine dans Channeling 220px-IsenheimerLe message de ce soir est un sujet que certains peuvent ressentir comme morbide, alors nous allons le lancer d’une manière telle qu’il ne le soit pas. Nous allons lui donner un titre mignon et amusant, lui donner une touche humoristique. Le titre sera, « Où est Tante Martha? » Nous allons parler de la mort Humaine, mais nous allons parler de cette mort d’une façon telle que vous comprendrez que ce n’est pas une conclusion, mais plutôt une transition. Nous souhaitons parler de ce qui la compose et de la façon dont ça fonctionne, pour que vous soyez plus à l’aise avec ça la prochaine fois que ça vous arrivera, et de sorte que vous le compreniez mieux quand d’autres autour de vous seront impliqués.

De notre point de vue, « la mort », c’est ce que vous faites quand vous n’êtes pas sur Terre. Je sais que ça a l’air bizarre, mais c’est comme dire: « Où est Tante Martha? » Nous disons: « Elle est dans l’autre pièce. » Vous dites: « Elle est morte. » Nos points de vue sont extrêmement différents. Pour vous, d’une certaine manière, elle est partie pour toujours. Pour moi, elle est simplement « dans l’autre pièce, en train de se changer »…

Vous allez et venez. C’est un cycle de vie. C’est la façon dont les choses fonctionnent, mais vous considérez souvent ça comme de l’obscurité. L’Être Humain est bâti pour respecter et honorer la vie, et l’Être Humain est bâti pour aimer ceux qui sont autour de lui. Ça fait partie d’un système de survie qui fonctionne très bien. Nous n’avons pas envie d’y changer quoi que ce soit. C’est correct, c’est approprié et, effectivement, ceux que vous avez perdus vous manquent beaucoup. Nous n’allons pas vous emmener dans les profondeurs de la compassion pour ceux que vous avez perdus, parce que nous voulons que vous compreniez que la transition est simplement cela. C’est un changement d’énergie d’un attribut à un autre, et en cela, il est dimensionnel. Pourtant, quand ils sont partis, ils sont partis. C’est la finalité de ceci, n’est-ce pas ? Il n’y en aura jamais un autre exactement comme eux.

Le vide qui s’ensuit, ceux d’entre vous qui ont perdu un partenaire savent de quoi je parle… Car la vie est partie et soudain il y a un trou vide là où ils étaient auparavant et rien ne le remplira à nouveau. C’est perçu ainsi. La vérité, c’est que le trou vide est à l’intérieur de l’esprit de la personne qui reste, et il supplie pour être rempli – pas par l’Être humain en vie qui respire – mais par les entités précieuses qui sont restées en arrière et qui sont désireuses de venir le remplir, et de vivre avec vous le reste de votre vie. Le saviez-vous? Tout le chagrin et le vide ont une solution toute trouvée après un laps de temps… La compassion de Dieu est totale et vous pouvez améliorer votre expérience de vie en profitant de ce qui est autour de vous si vous vous en donnez la permission. Mais beaucoup ne le font jamais… Ils se complaisent dans le chagrin jusqu’à ce qu’ils fassent eux-mêmes leur transition.

Donc, le processus de transition que vous appelez la mort, est ce dont nous allons discuter, mais d’une façon dont nous ne l’avons fait jamais auparavant, dans le but de vous donner quelques éclairages. Où est donc exactement Tante Martha? Tante Martha est morte. Elle est partie… Est-elle vraiment partie? Laissez-nous vous emmener à travers sa transition, pour que vous compreniez mieux la façon dont ça fonctionne, et de sorte que vous ne soyez pas effrayés. Discutons aussi de là où elle est, même après sa mort…

De notre point de vue, c’est simplement la fin de votre expression sur cette terre, et nous voyons ça d’une façon complètement différente de vous. Vous partez, soit parce que votre corps en a fini au niveau biologique, soit parce que vous êtes dans une impasse sur le plan spirituel. Est-ce que ce ne serait pas plus efficace, effectivement, de vous réincarner et de recommencer avec un corps jeune ? Il s’agit de la meilleure utilisation possible de votre lumière. Il s’agit du fait que la jeunesse, effectivement, a de l’énergie. Très souvent la mort est le résultat d’un accord, même si c’est un suicide, ou la mort d’un bébé… Tout étant approprié compte tenu de la raison pour laquelle vous êtes réellement ici. Mais chaque mort porte une énergie profonde pour les Humains qui restent. Avez-vous jamais pris ceci en considération? Il ne s’agit pas de votre mort, mais plutôt de ceux qui restent après votre départ.

Mais qu’est-ce qui arrive quand la transition se produit? Permettez-moi de vous le dire. Tout d’abord, vous ne partez pas tout de suite. Maintenant, vous le savez vraiment. Si je pouvais ouvrir le rideau magique et vous révéler ce qui vous est arrivé si souvent, ça violerait toutes les règles que j’ai devant moi. Car la peur de la mort vous empêche d’y pénétrer. Si vous saviez ce dont il s’agit, vous n’en auriez pas peur. Pourtant, même si vous n’en avez pas peur, la responsabilité que vous avez vis-à-vis des Humains autour de vous la maintient sous contrôle.

La première chose qui survient dans la mort, c’est la conscience qui se retire du physique, et d’une certaine façon, vous vous tenez à côté du corps 3-D et vous le regardez. Il y a vraiment une sorte de compréhension à ce moment-là. Quelquefois, il y a un peu de confusion, selon la sorte de mort dont nous parlons. Mais vous vous tenez là, en train de vous regarder. Une part de vous dit: « Je me rappelle ceci. » L’autre part est tellement reconnaissante du fait qu’il n’y ait aucune mort réelle qu’immédiatement la peur s’en va et que la curiosité et la perplexité la remplacent. Il n’y a aucune souffrance après votre retrait du physique. Votre esprit se retire du corps, qui doit maintenant mourir. Et mourir est vraiment une question d’ADN.

Nous vous avons dit que votre ADN est divin et que cet ADN a des morceaux et des parties interdimensionnelles. Nous vous avons dit que certaines parties sont divines. Certaines d’entre elles ont votre nom partout sur elles et vous ne pouvez pas partir avant qu’elles ne soient biologiquement mortes. Maintenant, dans la mort habituelle, le corps physique meurt plus lentement que la conscience. Cette chose que vous appelez l’âme n’est qu’un morceau et une partie de vous. Nous vous avons parlé de cela même dans le dernier channeling transcrit, appelé « Les multiples vous. »

Il y a beaucoup de parties interdimensionnelles en vous. Il y a celle qui est ici sur la planète et il y a le Soi Supérieur. Et puis il y a les morceaux qui ne viennent jamais sur la planète. Il y a des morceaux et des parties de vous dans ce que vous appelez un état quantique, partout dans l’Univers, et qui sont en fait impliqués dans des choses plus élevées pendant tout le temps où vous êtes ici. Ainsi, à l’intérieur du corps dans lequel vous vous promenez, seule une portion de votre totalité est là. Je vous dis ceci parce qu’un aspect de la mort est donc, en fait, une réunion ! C’est une de ces quelques rares fois où le Soi tout entier est là. La joie de la réunion est une très grande part de votre expérience de la mort. Vous avec vous. C’est un concept très difficile, mais c’est un concept que nous aimons présenter. Ça explique aussi pourquoi il y a une cérémonie.

Mais il y a une période de transition où toutes sortes de choses surviennent et elles ont des caractéristiques qui ont une incidence sur la question, « Où est Tante Martha? » En ce moment, Tante Martha se tient à côté de son corps. Donc, disons que Tante Martha est morte paisiblement à l’hôpital. Elle est là, en train de regarder son corps, et elle doit rester là jusqu’à ce que le corps tout entier meure. Cela peut prendre des heures, selon la température dans la pièce, ou ça pourrait prendre des jours. Mais, voyez-vous, l’âme de Tante Martha ne s’en soucie pas, parce que soudain, elle est dans un état interdimensionnel où le temps n’a pas de signification. Pas plus que la distance. Elle est suspendue, pourrait-on dire, dans un endroit où elle est très patiente, et en transition.

En matière de temps, des jours pour vous pourraient être un « battement de cil » pour elle. Et elle est là. Son essence reste donc jusqu’à ce que l’ADN expire et n’ait plus de vie. Et l’ADN attend la fin de l’alimentation et aussi que les déchets s’accumulent et tuent les cellules. C’est simplement de la biologie, et quand c’est achevé, elle peut continuer son chemin. Mais tant de questions surgissent concernant ceci, n’est-ce pas? … [Kryeon parle ici des états de coma et des transplantation; le lecteur intéressé peut référer à la source mentionnée au début du document]

Mormon baptism circa 1850s.pngOù est donc Tante Martha maintenant? Eh bien, elle se tient toujours à côté de son corps, attendant qu’il expire… En partie dans votre temps et en partie dans le temps angélique. Et ce moment est un moment magique pour elle, car Tante Martha est à moitié ici et à moitié ailleurs. Et c’est là où vous devez vraiment écouter. Il y a une énergie impressionnante autour de la transition, parce que cette énergie s’imprime sur la zone quantique alentour. La transition est un « tampon d’énergie » unique qui a un impact profond sur Gaia…

Bon, Tante Martha est presque prête à faire sa transition. Son âme se sent assez bien, elle aussi. Elle a eu assez d’expérience pour se rappeler où elle est. Maintenant, quelque chose de magique va se produire et c’est très, très difficile à expliquer. Nous en avons parlé il y a un moment. Être humain, écoute : l’Énergie n’est pas de la peinture ! L’énergie spirituelle n’est pas en 3-D. Vous « ne peignez pas une situation ou un Humain avec l’énergie spirituelle. » Au lieu de ça, l’énergie est dans un état quantique, particulièrement l’énergie de l’âme. En conséquence, elle s’imprime sur la Terre, sur l’Univers, pourrait-on dire, selon un mode hors du temps, et pas dans un quelconque lieu concret, comme vous avez tendance à le penser.

Les moments de transition de Martha sont, par voie de conséquence, imprimés dans les éthers de cet air que vous respirez. Ils ne sont pas localisés, puisqu’ils ne sont pas comme de la peinture, quand vous les appliquez à quelque chose ou quelque part. Ce n’est pas imprimé là où elle est morte. C’est partout. Nous vous disons donc ceci : la transition de Chaque Être humain sur cette planète a un attribut remarquable appelé, l’empreinte de la transition. Au moment de la véritable transition, quand on attend que le corps expire, là un marqueur cristallin interdimensionnel est généré par la planète. Que la mort soit rapide ou lente… Douce ou violente, cette énergie intemporelle est imprimée directement dans l’énergie de la planète! Elle est imprimée là parce que c’est un précieux moment de profondeur.

Où est Tante Martha ? Eh bien, elle est sur le point d’avoir une réunion. Nous appellerons ça la traversée Humaine. Elle est sur le point de faire le passage et quand elle l’aura fait, il va y avoir une réunion de groupe avec le restant de Tante Martha. Est-ce que vous suivez ? Je ne peux pas le décrire. C’est un cérémonial, hors de la 3-D, hors de l’espace. C’est un rassemblement d’énergies si profond que cette réunion laisse une marque sur l’énergie de l’Univers.

Nous vous l’avons décrit auparavant comme étant le Hall d’Honneur. Mais avant qu’elle puisse aller là, elle doit se rendre dans un autre endroit, le lieu de la « comptabilité de l’âme » de la planète. C’est la Grotte de la Création – un endroit qui a les empreintes, sous une forme cristalline, de toutes les âmes en activité sur terre. Il lui faut laisser partir l’énergie du seul cristal portant son nom. C’est fait pour elle tandis qu’elle regarde. Elle n’a pas besoin de savoir quoi faire, mais c’est une seconde nature, parce que Tante Martha l’a fait bien des fois. Qu’y a t-il dans le Hall d’Honneur ? C’est la cérémonie de réunion de toutes les parties de Tante Martha, plus quelque chose à quoi vous vous attendez tous intuitivement… Une réunion avec ceux que vous avez perdus pendant que vous étiez sur Terre, bien qu’ils puissent être revenus sur terre et vivre actuellement une autre expression Humaine. Est-ce encore confus ?

Maintenant, au fait, vous êtes sur le point de perdre Tante Martha pour de bon. Je vais vous dire pourquoi et comment : c’est parce qu’une fois que les éléments de la divinité qui étaient habituellement Tante Martha se rassemblent, elle cesse d’exister dans la forme 3-D et devient l’ange qu’elle était tout du long, en réalité. Souvenez-vous, le nom Martha était son nom Humain de naissance, seulement pour sa visite actuelle. Une part de la sensation d’irrévocabilité que vous ressentez avec sa perte vient du fait que cette combinaison Humaine de biologie et d’esprit ne sera jamais répétée. Elle devient maintenant plus vaste – beaucoup plus vaste – et c’est alors que toutes sortes d’autres choses ont lieu. Souvenez-vous en : la seule chose qui reste de l’ancienne Tante Martha, être Humain sur la terre, c’est l’empreinte qu’elle a laissée derrière elle. Souvenez-vous en pour ce qui vient ensuite.

Cette ancienne Martha, maintenant l’ange Martha, pour faire simple, commence immédiatement les séances de planification pour revenir. « Eh, attendez une minute! » allez-vous dire. « Tante Martha nous a dit qu’elle ne reviendrait pas. » Oh, oui elle revient! Je vais le dire encore une fois. Les humains n’ont pas la totalité de l’image, et dans leur constante fatigue de la vie, souvent ils se rassemblent et s’auto-félicitent mutuellement pour un travail bien fait, et ils ont l’impression d’avoir passé le concours menant à une forme d’âme qui peut maintenant d’une manière ou d’une autre prendre une retraite bien gagnée. Vraiment, c’est très drôle à nos yeux! Car votre but universel est de continuer à revenir.

Quand vous arrivez de l’autre côté, et que la majesté, la splendeur et le souvenir de qui vous êtes et de pourquoi vous êtes venus vous sont à nouveau connus, ainsi que ce qu’est réellement le scénario terrestre (ce qu’aucun de vous ne sait vraiment), vous faites la queue (métaphoriquement) pour revenir! C’est alors que les nouveaux parents sont choisis, et que le groupe karmique est révélé une nouvelle fois. Il y a de très, très fortes chances pour que vous naissiez à nouveau dans une famille de quelqu’un que vous connaissiez sur la Terre, à moins que ce ne soit chez un parent proche. C’est ainsi que ça fonctionne. Les groupes Karmiques sont maintenus ensemble afin d’interagir avec les attributs karmiques qu’ils sont censés revisiter, si c’est approprié. Ceux-ci ne sont pas des leçons, mais plutôt des améliorations. C’est-à-dire que lorsque vous avez du karma avec une autre personne, ça peut être un karma d’amour ou de partenariat. Il n’est pas question de qui a fait ça à qui, dans le but de prendre votre revanche, ce que certains pensent qu’est un attribut karmique. Il ne s’agit pas de ça. Le karma est une danse d’énergie et un puzzle qui améliore votre vie, pas quelque chose qui la rend difficile.

À présent, permettez-moi de vous ramener à cette empreinte que Martha a laissée derrière elle. Cela induit une grande partie de ce que vous voyez aujourd’hui, et pourtant vous ne savez même pas ce que c’est. « Est-il possible, Kryeon, que l’énergie psychique puisse entrer en contact avec Tante Martha? » Absolument. Ca se fait tous les jours, mais voici où ça devient compliqué. Préparez-vous à un casse-tête mental. Avant tout, dès que Tante Martha a transcendé, même tandis qu’elle attendait que sa biologie meure, elle est devenue interdimensionnelle. Tout en devenant interdimensionnelle, Tante Martha vivait tout ce que vous appelleriez des vies passées, toutes à la fois. Au moment où elle a traversé le voile, elle était « toutes les vies ». Alors que Tante Martha se tenait là, elle a commencé à comprendre qu’elle était aussi 30 ou 40 Humains de plus… Tous ayant auparavant vécu sur la terre avec son « âme » racine comme conscience.

Quand vous sortez du temps linéaire, toutes les couches de ce que vous considérez comme des vies passées sont activées et deviennent réelles. Donc, la grande question n’est pas: « Où est Tante Martha? » mais plutôt: « QUI est Tante Martha? » Vous êtes en face d’une grande énigme : si vous êtes un médium et que vous entrez en contact avec elle, vous devez isoler qui elle est de tous les autres qui ont partagé son âme, et qui pourraient en fait revenir sur Terre, la partageant à nouveau en ce moment en tant que Tante Martha réincarnée. Commencez-vous à voir la complexité de tout ceci?

Vous êtes là avec le médium, souhaitant entrer en contact avec Tante Martha de l’autre côté du voile, comme si d’une certaine manière elle maintenait tout ce qui était Humain, et comme si elle était à présent dans un fauteuil à bascule dans le ciel en train d’apprécier une boisson fraîche, et comme si ça allait rester ainsi pour toujours. C’est là où entre en scène l’empreinte de la transition dont nous vous avons parlé. Chacune de ses vies en transition a laissé une empreinte. Donc ces médiums, avec leur capacité de contacter les morts, doivent faire le tri dans les expressions de l’âme de Tante Martha. Ils ont besoin de parler spécifiquement à l’expression de Tante Martha (une parmi beaucoup). Quand ils le font, ils parlent seulement à l’énergie imprimée lors de la mort transitionnelle. Même si vous souhaitez beaucoup parler à Tante Martha de l’autre côté du voile, vous ne le pouvez pas, puisqu’il n’y a pas de Tante Martha là. Mais il y en a toujours une sur la Terre… L’énergie de la transition, engrammée dans Gaia.

« Kryeon, quelqu’un qui parle aux morts peut-il découvrir l’endroit où le trésor est enterré? » Oui! Voyez-vous, l’empreinte de Tante Martha est éternelle, elle contient la conscience de qui elle était et a toujours toute l’information sous forme de l’empreinte de son âme. Tout est là. Elle a toujours la conscience de tout ce qu’elle a fait sur terre en tant que Tante Martha et si elle a des secrets concernant l’endroit où se trouve le trésor, le médium peut être capable de les obtenir.

Cette empreinte existe pour toujours. Vous pouvez parler à cette empreinte à n’importe quel moment, selon le talent du médium et sa dimension inter-dimensionnelle. Mais il est important de réaliser que vous communiquez seulement avec l’empreinte de la transition de Martha. La prochaine fois où vous verrez ceci se passer – ce qu’on appelle parler aux morts – observez les réponses que le médium reçoit, car elles sont toutes semblables.

« Tante Martha, comment vas-tu? »
« Je suis joyeuse » dit Tante Martha.

« Comment c’est, de l’autre côté, Tante Martha? »
« J’apprends des choses » dit-elle.

« Décris ce qui t’entoure. »
« C’est sombre, mais je n’ai pas de crainte. »

« Tante Martha, peux-tu nous dire où se trouve le trésor? »
« Bien sûr. Il est enterré dans l’arrière-cour, sous l’orme. »

Elle a toute l’information terrestre qu’il faut, mais si vous voulez savoir comment elle est, il se peut qu’elle dise: « Je vous aime » car ceci est toujours dans son esprit dans son état transitionnel… Quelque chose d’imprimé sur cette planète et qui est là pour toujours. Elle ne peut pas vous dire non plus où elle est, parce qu’elle n’est pas dans une réalité qui puisse avoir du sens pour vous ou pour elle. Nombre de ceux qui ont entendu ceci appliquent immédiatement une perception 3-D et disent: « Tante Martha est coincée ! Réunissons un groupe de prière et décoinçons-la! » À nouveau, si vous appliquez la peinture de la 3-D sur cette réalité, alors vous partirez avec une compréhension limitée.

Sachez aussi que, selon la couche de l’empreinte de transition à laquelle le médium a accès, cela peut créer une réponse différente de la dernière communication. Ce n’est pas de la peinture, qu’on applique et qui sèche, puis qui est vue. Au lieu de ça, c’est une énergie dynamique, donnant l’impression que c’est en temps réel (ce n’est pas le cas), et elle a beaucoup de couches de réalité. Je vous dirai seulement que sa partie terrestre demeure. C’est la partie à laquelle parle le médium. Pour le médium, toute la communication a l’air d’exister maintenant. Mais l’empreinte vous donnera toujours l’impression que c’est maintenant. Elle existe dans un état intemporel, inter-dimensionnel.

Laissez-moi vous dire quelque chose que vous devriez aussi savoir au sujet de l’empreinte. Si certains dans la famille étaient affligés au point de laisser cette empreinte entrer dans leur conscience et leur coeur, ils pourraient charrier cet incroyable chagrin de sa mort pendant très longtemps. L’empreinte va rester avec eux aussi longtemps qu’ils la nourriront. Une partie de cette empreinte peut être ramassée et prise sous forme de peur, de chagrin, de déception et de colère par quiconque veut l’absorber. Ou ça peut être pris sous forme d’amour, de libération, de paix et de solution. L’empreinte de la transition est flexible, parce qu’elle est dans un état quantique. Saisissez-vous ce que je vous dis ici ? Combien d’entre vous charrient les résidus de l’empreinte transitionnelle de quelqu’un sous la forme d’un perpétuel chagrin ? On dirait que ça reste encore et encore, et la personne ne peut tout simplement pas surmonter la mort. L’expérience de la transition est à ce point puissante qu’elle peut influencer votre vie pendant très longtemps, presque comme une énergie ayant une « vie propre ».

250px-Holy_Spirit_as_Dove_%28detail%29 dans ChannelingLaissez-moi de vous dire quelque chose d’autre qui peut expliquer certaines choses très affreuses et effrayantes pour beaucoup d’entre vous: c’est l’énergie de ce que vous appelez les spectres. Les spectres sont très souvent le résultat de cette transition de la mort. Mais souvenez-vous … Ça ne ressemble pas à de la peinture. Donc ce n’est pas nécessairement localisé. Votre mental veut penser que c’est en 3-D, qu’une « énergie de spectre » reste à certains endroits, mais ce n’est pas le cas. C’est partout et n’importe où sur la Terre si vous souhaitez y accéder. Une famille peut déménager dans une maison, et ils sentent cette empreinte horrifique d’une mort, et ils ont très peur. Alors ils déménagent dans une autre maison. Bizarrement, le spectre (l’empreinte) semble y aller avec eux! C’est parce qu’ils y ont activement participé et ont produit de la peur autour de cela. Ils l’ont nourri.

La peur est une énergie très puissante qui attire toutes sortes de choses, et dans ce cas, c’était si puissant que cela a permis à l’empreinte de faire partie des vies de la famille. Elle sera avec eux où qu’ils aillent, jusqu’à ce qu’ils cassent le lien de la peur… Parce qu’ils l’ont accepté dans leur façon de vivre. Les exorcistes ne s’occupent pas de méchantes entités (bien qu’ils puissent penser qu’ils le font). Ils s’occupent des énergies de l’empreinte Terrestre qui se manifestent dans ce que l’exorciste veut « voir et croire ». Un vrai exorciste est celui qui se spécialise dans l’élimination de la peur.

Ces empreintes ne ressemblent pas à de la peinture. Elles ne déteignent pas non plus sur vous. C’est simplement de l’énergie qui reste, mais elle est interdimensionnelle, donc elle se comporte bizarrement à vos yeux, et ressemble aux sciences occultes pour ceux qui souhaitent qu’il en soit ainsi. L’empreinte transitionnelle est une partie puissante et belle de la planète, car elle est comme un souvenir de chaque Humain ayant jamais marché avec vous, et elle est nécessaire pour la vibration de la planète. La peur ou la joie sont dans l’oeil du créateur (vous) et comme tant de choses inter-dimensionnelles, elle peut être aimée (les anges) ou crainte (les spectres), mais entre les deux, l’énergie réelle est très semblable.

Je ne vous dirais pas ces choses s’il n’en était pas ainsi. Cette information vous est donnée afin que vous compreniez la beauté du système. Sentez-vous joyeux qu’une partie de toute vie demeure et qu’on puisse lui parler. Bien que l’empreinte semble être « une bande », jouée seulement quand on y a accès, ce n’est pas du tout comme ça. C’est vraiment Tante Martha, suspendue dans le temps, dans un état inter-dimensionnel, imprimé sur la mémoire cristalline de la planète. Elle n’est pas « coincée » non plus, comme certains voudraient vous le faire croire. Ce système est beau, profond et ressemble à un puzzle pour votre perception linéaire 3-D. Mais de même que vous acceptez que Dieu puisse être dans beaucoup d’endroits en même temps, de même changez votre façon de penser et acceptez que Tante Martha soit de la même énergie… Faisant partie de la Terre à jamais.

Est-ce qu’un médium peut contacter un Humain assassiné et lui demander ce qui est arrivé? Oui. C’est la même chose, ils n’aura accès qu’à l’Humain en transition, et n’obtiendra que ce que cet Humain savait à ce point.

Tout cela se rassemble sous la catégorie consistant à comprendre le soi inter-dimensionnel. Car vous tous avez aussi vos empreintes personnelles sur la Terre. Aussi difficile que cela puisse paraître, vous pouvez aussi y accéder, et même y prendre quelque sagesse et des talents que vous aviez l’habitude d’avoir, et les appliquer dans votre vie actuelle. J’appellerai ça « puiser dans l’Akash ». Ça peut vous permettre de penser différemment au sujet de la mort, mais surtout ça vous fait penser différemment quant à la vie. Ça fait partie du système qui améliore la vie Humaine. Ça fait partie du système construit pour vous donner la paix et pas le chagrin. Ça fait partie du système construit pour honorer votre divinité et créer quelque chose qui était là sans que vous le sachiez.

Alors où est Tante Martha? Autant qu’elle puisse l’être, elle est juste là, faisant partie pour toujours de la Terre, et disponible. C’est ainsi avec toutes vos vies, aussi, car la vibration Humaine est ce qui mène tout sur cette planète, et elle est responsable de ce qui arrive en ce moment… la possibilité réelle de créer la paix sur Terre et d’entrer dans la renaissance de 2012 avec des Artisans de Lumière bien informés, sans peur et sages dans les choses de la Terre, tant 3-D qu’inter-dimensionnelles.

C’est un espace sacré ici, vous le savez.

Kryeon

Traduction de Nicole Mocellin
Uniformisation, adaptation et mise en page du texte par Jean-M. Gobeil
Site : http://jean-marie44.conceptforum.net
Site : http://kryeon.oldiblog.com

Publié dans Channeling | Pas de Commentaires »

Résultat de la Fuite pétrolière

Posté par othoharmonie le 31 décembre 2011

 

Résultat de la Fuite pétrolière dans Nouvelle TERRECette fuite pétrolière du golfe du Mexique fut une comédie environnemental qui a causé plus de dommages à la vie aquatique qu’on ne l’a révélé et dont les conséquences seront beaucoup plus apparents  au cours des prochaines années. D’énormes efforts ont été fournis pour endiguer la fuite et l’on a accordé une grande attention à l’incident. La dépendance aux hydrocarbures a entraîné de plus en plus l’emploi de technologies non éprouvées pour repérer des dépôts de pétrole sans tenir compte comme il se doit de la sécurité et de l’endiguement.

 Au centre du problème : la cupidité et la manipulation entrepreneuriales. La fuite pétrolière du golfe du Mexique fut un accident causé par une erreur humaine ; ce ne fut pas le résultat d’une conspiration. Cette erreur humaine fut la conséquence des pressions exercées par les structures entrepreneuriales pour limiter les dépenses. On a donné préséance à l’idée que « le temps, c’est de l’argent » plutôt qu’à la sécurité et à la prudence technologique. La plupart de vos machines industrielles privilégient le profit avant tout.

 Cet événement comporte le potentiel d’éveiller les consciences quant aux sources énergétiques de remplacement. Ce ne sont cependant pas vos entreprises de modèle courant qui en prendront l’initiative, à moins que les profits générés par l’énergie « verte » se soient plus élevés que ceux qui proviennent  des hydrocarbures. Sachez que les technologies associées aux énergies de remplacement, telles l’énergie solaire, l’énergie éolienne, l’énergie des vagues, l’énergie des cellules d’hydrogène, sont largement achetées par les intérêts pétroliers. Une fois qu’elles sont acquises, on ne consacre qu’un montant relativement modeste à la recherche et à leur développement. Comme ces énergies de remplacement sont contrôlées par les sociétés pétrolières, elles sont exhibées pour des raisons publicitaires et très peu d’efforts sont déployés pour les répandre. Ces technologies énergétiques nouvelles sont achetées, puis contrôlées et mises à l’écart.

 Les progrès accomplis dans le domaine des énergies de remplacement seraient très avantageux pour l’humanité et pour la planète s’ils étaient développés davantage et révélés au public. Le problème, c’est qu’ils demeurent entre les mains et sous le contrôle des sociétés pétrolières et des méga-entreprises qui sont très engagées dans la poursuite de l’utilisation des hydrocarbures. La structure du pouvoir de vos méga-entreprises est ouvertement et secrètement liée à l’OPEP, et ces entreprises sont étroitement associées à des personnages politiques ou gouvernementaux qui en reçoivent d’énormes dons financiers et en servent donc les intérêts.

  dans Nouvelle TERREDe fait, le monde entrepreneurial exerce sur les masses une manipulation complexe pour que l’utilisation des hydrocarbures persiste jusqu’à ce qu’il lui soit profitable d’effectuer un changement, soit dans quelques décennies. Ceux d’entre vous qui conduisent une voiture ou qui voyagent en avion sont des partenaires involontaires du cartel pétrolier. Même vos voitures à motorisation hybride essence-électricité sont produites par des manufacturiers automobiles qui ont tout intérêt à continuer à fabriquer des véhicules à essence et à moteur diesel. Nous ne vous commandons pas un retour au cheval et à la bicyclette, mais nous vous montrons la manipulation exercée par les structures de pouvoir qui empêchent le changement.

 Sachez que le danger d’autres fuites pétrolières, bien qu’il soit absolument présent, représente beaucoup moins une menace pour l’humanité et pour la planète que les « puits de fracturation » et les puits d’injection d’eau actuellement utilisés par les compagnies pétrolières.

 Ces procédés de fracturation visant à augmenter la production pétrolière sont essentiellement des séismes miniatures créés par des explosions contrôlées, conçues pour fracturer les strates des formations rocheuses souterraines porteuses de gaz et de pétrole. Ils sont en usage partout dans le monde, particulièrement en Amérique du Nord. Cette pratique a pour conséquence une pollution massive des réserves aquifères. Sous le gouvernement Bush-Cheney, des lois ont été mise en place pour exempter les sociétés pétrolières de toute responsabilité en ce qui concernent cette pollution. Il en résulte que l’on fore sur de vastes secteurs des puits par fracturation et par injection d’eau traitée chimiquement, ce qui contamine des réserves d’eau essentielles. Ces pratiques ont lieu à une grande échelle et elles constituent pour la planète un risque beaucoup plus grand que les fuites pétrolières les plus dévastatrices.

 Il existe des groupes qui cherchent à éveiller le public aux dangers de contamination de l’eau par les intérêts pétroliers, et ils doivent continuer à le faire. C’est impératif.

 

 

 Extrait de 2012 – Le Grand Rassemblement – Propos de Kryeon, Métatron, Marie-Madeleine et les Hathors recueillis par Martine Vallée. Invités spéciaux : l’archange Michaël, le Haut Conseil de Sirius. Aux éditions Ariane – Page 159.

Publié dans Nouvelle TERRE | 1 Commentaire »

2012 Le Grand Rassemblement

Posté par othoharmonie le 31 août 2011

auteurs : Lee Carroll (Kryeon)
                 James Tyberonn
                 Tom Kenyon L'émergence d'une Nouvelle Terre, 2012L’année 2012 est en fait le début d’un grand rassemblement. Et l’émergence d’un monde nouveau est en fait le retour de l’ère lémurienne. C’est la sagesse de l’humanité qui éliminera les dictateurs, nettoiera votre environnement, vous permettra de vivre plus longtemps et créera finalement un meilleur équilibre entre les hommes et les femmes, dans le plus grand respect de leur nature divine. Ils s’harmoniseront avec Gaia, créant de l’énergie à partir de ses mers et de sa chaleur, et mettant fin à des milliers d’années de guerre. 

 Ce grand rassemblement est celui de l’ancienne conscience. Les Lémuriens, qui sont restés dans une capsule temporelle quantique pendant toutes ces années, en émergeront lentement. Vous n’en verrez rien, mais vous le sentirez. C’est à ce moment, et seulement à ce moment, que l’humanité pourra voyager jusqu’aux étoiles et planter ses propres semences pour les mondes à venir.  Les dates énergétiques qui auront une grande importance en 2012 sont extrêmement complexes, car elles sont porteuses d’une puissance extraordinaire et représentent une transition prodigieuse. Nous parlons des clés ascensionnelles du 12/12/12 et du 21/12/12, le solstice du 21 décembre 2012. Puis, en novembre 2012, se produiront deux éclipses, une masculine et une féminine, à deux semaines d’intervalle. Cela ouvrira la porte au 12/12/12. L’année 2012 sera incroyable et chaque date sera importante. Soyez conscients que votre croissance d’ajustement dans le creuset des énergies de 2011 et de 2012 est une oeuvre en devenir qui comprend la purification et la libération. Vous créez un futur ascensionnel et l’année 2011 est le milieu de la triade ascensionnelle, un temps de calibration omnipotente, d’amplification et de célébration. 

    

se procurer le livre en un clic ici …. 

Bientôt, je vous en rapporte les écrits… patience !

Publié dans | 2 Commentaires »

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...