• Accueil
  • > Recherche : Jacques Martel

Résultats de votre recherche

Lucie Bernier et Développement Personnel

Posté par othoharmonie le 28 septembre 2013


Lucie Bernier et Développement Personnel dans TRANSFORMATION INTERIEURE images-61Visionnez un extrait du témoignage de Lucie Bernier présenté lors du grand télésommet du développement personnel sur http://sommet2013.alchymed.com

 Lucie Bernier est psychothérapeute, conférencière et animatrice d’ateliers de développement personnel. Après avoir terminé ses études en droit, elle a été agente de bord, puis directrice de vol auprès d’une compagnie aérienne canadienne pendant 22 ans. Parallèlement, elle a entamé en 1989, un processus de travail sur « Soi ». Elle a suivi plus de 2150 heures d’ateliers de développement personnel. Elle enseigne le Reiki, entre autres au Québec et au Nouveau-Brunswick. Elle a collaboré à la production du livre Best-Seller « Le grand dictionnaire des malaises et des maladies » tout comme elle a participé à la réalisation de la deuxième édition.

Lucie raconte son Point de bascule

Cette rencontre a transformé ma Vie, m’amenant à m’ouvrir à la spiritualité et au merveilleux monde des émotions. Le fait de travailler sur « Le Grand dictionnaire des malaises et maladies » avec Jacques Martel m’a permis d’intégrer encore davantage le fait que chaque malaise ou maladie provient d’émotions mal gérées, de situations dans ma vie où j’ai interprété un manque d’amour. Que mon corps me parle afin de m’aider à prendre conscience de ce qui se passe à l’intérieur de moi et me permet d’apporter les changements nécessaires dans ma Vie afin d’être plus heureuse. Ce fut tout un changement d’attitude! Au lieu de voir les gens comme des « victimes » sans pouvoir et laissés à « leur destin », je prenais conscience de tout leur potentiel et de toutes les possibilités qui s’offraient à eux! Moi y compris! 

Le développement personnel et le mieux-être pour tous. Pour vivre mieux et plus heureux !

Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans TRANSFORMATION INTERIEURE | Pas de Commentaires »

Les p’tits bonhommes allumettes

Posté par othoharmonie le 29 août 2012

Par Jacques Martel. Une méthode toute simple et efficace pour améliorer des situations, couper des liens avec des mauvais ressentis ou mettre en action un projet.

Idéal pour libérer les liens avec des défunts, avec des parties de soi-même qui dérangent ou au contraire, se relier avec une partie de soi-même.

A faire aussi pour traiter une situation, la vente d’une maison, la recherche d’un travail…

Voici les explications en deux parties. Essayez et constatez !

 

 


Les petits bonshommes allumettes -- Partie 1 de 2 par EditionsATMA">http://www.dailymotion.com/video/
Les petits bonshommes allumettes -- Partie 1 de 2 par EditionsATMA

 

 

 

 


Les petits bonshommes allumettes -- Partie 1 de 2 par EditionsATMA">http://www.dailymotion.com/video/
Les petits bonshommes allumettes -- Partie 1 de 2 par EditionsATMA

 

 

 

 

 

 

 

© 2012, Le Jardin de Joeliah. Nétiquette : Vous pouvez partager en toute liberté en citant la source lejardindejoeliah.com 

 

 

Publié dans Travail sur soi ! | Pas de Commentaires »

Le grand dictionnaire des malaises et des maladies

Posté par othoharmonie le 27 avril 2011

 

Titre 

 

Le grand dictionnaire des malaises et des maladies   

 

Auteur

 

 

Jacques  Martel  

Le grand dictionnaire des malaises et maladies

Présentation de l’éditeur 

 

Voici le plus grand dictionnaire sur les causes des malaises et des maladies reliées aux pensées, aux sentiments et aux émotions. Il permet de prendre conscience de l’origine de nos malaises pour, grâce à la technique de l’intégration, permettre de changer nos attitudes et pensées, et désactiver la source du conflit. 

 

Plus de 75% d’informations ajoutées aux 800 malaises, maladies et parties du corps de la première édition.  Plus de 80 malaises et maladies ont aussi été ajoutés.  Dans les 250 pages ajoutées, on trouve « le langage des oiseaux », « les mots guérisseurs » et plus encore, tous reliés à une compréhension symbolique, faite par le cerveau, aidant à activer la prise de conscience du conflit à l’origine de la maladie. Tout ceci, afin de permettre une meilleure acceptation et intégration, conditions souvent préalables et nécessaires à la guérison. 

 

L’auteur vu par l’éditeur 

Conférencier émérite depuis 1978, Jacques Martel agit à titre de psychothérapeute et anime des ateliers de croissance personnelle depuis 1988. Dans son travail, sa formation d’ingénieur électricien lui permet d’allier un côté pratique à l’intuition et à l’expérience qu’il a acquise avec le genre humain. Sa formation comme rebirtheur professionnel (technique de respiration consciente) s’ajoute à son expérience de psychothérapeute dont il fait bénéficier les personnes qui suivent ses ateliers, ses conférences ou dans les rencontres individuelles. Ses activités se déroulent au Québec et au Nouveau-Brunswick (Canada) ainsi qu’en Europe. 

 

 

L’auteur   Le grand dictionnaire des malaises et des maladies dans L à  N 7

 

Jacques MARTEL : De 1978 à 1988, j’ai travaillé dans le domaine des compléments alimentaires que l’on nomme l’approche orthomoléculaire, cela signifie “fournir à l’organisme les nutriments nécessaires, comme les vitamines, les minéraux et autres nutriments, sous forme de nourriture ou de compléments alimentaires, pour aider à rétablir ou à maintenir une santé optimale“. Etc… 

 

Visitez également cet endroit en cliquant ici ! Pour obtenir plus d’informations…..

2zlwysb2 dans L à  N

si vous aussi vous voulez vous procurer ce livre, vous le trouverez ICI :    

http://www.amazon.fr/grand-dictionnaire-malaises-maladies/dp/291328115X 

livres

Publié dans L à  N | Pas de Commentaires »

Accepter sa guérison

Posté par othoharmonie le 20 août 2010

Accepter sa guérison dans Auto-Guérison guerison_th  Lorsque l’on a bien intégré la méthode d’auto-guérison de Jacques Martel comme je l’ai fait moi-même (ou une autre à votre convenance), rien ne nous empêche également de se parfaire avec les méthodes que j’ai également utilisées et comme je les suggère,  à la fois :

 ici : http://othoharmonie.unblog.fr/tag/zones-erronees/

et ici : http://othoharmonie.unblog.fr/tag/chemin-spirituel/votre-esprit-peut-vous-guerir/

Car comprendre la dimension plurielle et multidimensionnelle de l’être humain nous permet d’avancer plus rapidement sur la voie spirituelle ; ainsi, plus jamais la maladie ne fera partie de notre vie…. 

Tout Message à ce propos est intemporel dans son essence, dans sa spiritualité !

Pour comprendre quelque chose il faut le restituer dans son contexte historique, social, économique et politique. Ceci permet une compréhension globale et surtout évite des interprétations fausses ou bien loin de la vérité. Ce qui était d’actualité il y a des siècles ne l’est plus, ce qui était une réforme apparait comme naturel aujourd’hui. Dans la religion encore plus, la contextualisation apparait comme essentielle car elle nous permet de comprendre Le Message dans son essence et dans la période où il a été révélé et expérimenté. 

beautiful_light_photo_by_stefanie_l dans Auto-Guérison

Etant moi-même sortie de mon expérience personnelle rédigée ci-dessous, je m’en viens vous reporter, ici à l’appui, le témoignage vivant de l’expérience de Lucie Bernier – Psychothérapeute : 

pochoir-minis-fleurs-printanieres

« Prendre conscience de qui je suis et de ce que je suis en train de devenir est toujours très excitant. Quand ce que je découvre de moi-même et face aux autres est beau et positif. 

Qu’en est-il lorsque les découvertes qui résultent d’un cheminement personnel, quel qu’il soit, m’amènent à voir des facette cachées de ma personne, impliquant la nécessité que je devienne consciente des malaises et des maladies qui m’ont touchée ou qui auraient probablement pris place à l’intérieur de mon corps ? 

Et bien, c’est ce qui s’est passé tout au long de ces dernières années lorsque j’ai réalisé que les maladies s’étaient subtilement installées à cause d’émotions mal gérées et, qu’en apprenant à ré-harmoniser ce tourbillon d’émotions de toutes sortes qui m’habitaient, je pouvais avoir le pouvoir de guérison sur n’importe quel malaise ou n’importe quelle maladie que j’avais laissé s’installer en roi et maître dans mon Temple de Chair

Bien sûr, la responsabilité que j’ai acceptée de reprendre, face à ma santé, a été un long processus d’introspection et de remise en question de mes valeurs et surtout, m’a apporté la certitude que j’ai le pouvoir de me guérir

Pour ce fait, j’ai eu le privilège, de connaître Jacques, et de pouvoir acquérir des connaissances lors des multiples conférences et ateliers qu’il a animés. Par sa facilité à rendre simple et accessible un sujet qui, pour certains peut sembler très complexe, par son amour inconditionnel et son désir d’aider les gens à atteindre un plus grand bien-être tant physique, émotionnel que spirituel, il a été, et est toujours un pilier, un guide qui sait aider à faire fuir la culpabilité, pour la remplacer par une prise en charge de sa vie, afin que je me sente de plus en plus libre, bien dans ma peau, et maître de ma vie. Jacques m’a aidée à accepter la maladie, quelle qu’elle soit, comme une expérience positive, car elle est pour moi une occasion de m’arrêter, de m’interroger sur ce qui se passe dans ma vie. 

haba-activite-d-eveil-petites-fleursPour bien des gens comme moi, la maladie m’a donné l’occasion de demander de l’aide, choses que je veux bien souvent éviter. Je dois me souvenir que tomber, c’est humain ; mais se relever, c’est divin et que, pour amorcer un processus de guérison, il est essentiel de s’ouvrir aux autres, de s’ouvrir à soi-même et, en tout premier lieu, de s’ouvrir à l’ Amour, car tout malaise ou toute maladie peut guérir si je suis prête à accepter de laisser  tomber mes œillères et à jeter un regard nouveau et positif sur toute situation que je vis, aussi difficile soit-elle, car je sais que, lorsque j’aurai compris, dans mon cœur, la venue de cette expérience dans ma vie, elle pourra continuer sa route et je recouvrerai une santé parfaite. 

C’est ce que le livre de Jacques, que je considère comme un outil de transformation exceptionnel, se propose d’être. C’est une fenêtre ouverte sur ce monde encore très méconnu des émotions. C’est un instrument qui donne la possibilité de s’ouvrir à la graine qui a permis à ce microbe, ou à ce virus, ou à cette tumeur ou encore à toute autre affection physique, de germer dans mon cœur et de faire irruption au grand jour. En me permettant de m’aimer et de m’accepter au travers de toutes ces émotions mal ou non vécues, je ferai un pas vers plus d’harmonie, plus de paix, plus d’amour. 

En apprenant à déchiffrer mes émotions, je vais maintenant pouvoir investir sur mon capital santé, étant maintenant capable de prévenir et d’éviter bien des malaises qui me guettaient. 

J’ai été surprise de voir la somme de temps (des milliers d’heures) qu’il a fallu investir, sans compter toute l’énergie et l’ouverture requises pour canaliser toutes ces informations qui étaient mal gérées et qui, bien souvent, touchaient soit une période de ma vie personnelle, soit une situation vécue par une personne que je connaissais. 

Nous avons tous été dans notre vie au moins une fois, « malades » et le fait de « décortiquer » la cause d’un mal qui nous affecte, ou qui affecte une personne proche, nous amène à nous détacher (c’est-à-dire d’appréhender la maladie de façon positive, afin de nous défaire de l’emprise négative que nous lui permettons d’avoir sur nous) pour devenir témoins, et non plus victimes, de tous ces maux. 

C’est ce que je nous souhaite à tous, par l’entremise d’un quelconque outil, celui de votre choix. 

Que chacun d’entre nous devienne de plus en plus capable de reconnaître d’où proviennent les malaises et les maladies qui l’affectent ou pourraient l’affecter. Cette reconnaissance servira de prévention et apportera les changements nécessaires dans notre vie afin de recouvrer la santé. Il s’agit d’un complément extraordinaire qui s’ajoute à la multitude de techniques qui existent déjà, tant au niveau de la médecine traditionnelle que des médecines nouvelles, et qui s’avère essentiel non seulement pour une guérison au niveau physique, mais aussi et surtout au niveau du cœur (de l’amour), là où a lieu la vraie guérison… »

Merci à tous d’avoir bien voulu entendre ce message !

infini%20symbole

Publié dans Auto-Guérison | Pas de Commentaires »

Témoignage auto-guérison

Posté par othoharmonie le 18 août 2010

 

fleurTémoignage d’auto-guérison de Jacques Martel 

 

 

La santé a toujours été un sujet préoccupant pour moi. En effet, dès mon plus jeune âge, j’ai commencé à éprouver des problèmes de santé sans en connaître exactement la cause. Ma mère également a été confrontée à des situations difficiles qui, durant de nombreuses années, ont occasionné des soins (opérations, traitements) et des années d’hospitalisation.

 

En ce qui me concerne, comme l’on n’arrivait pas à trouver exactement ce dont je souffrais, un doute planait constamment ; je pensais que ces maux pouvaient être d’ordre psychologique. Je me suis dit alors : soit « c’est dans ma tête », soit « il y a une raison à ce qui se passe ». J’ai décidé d’opter pour le deuxième choix et c’est alors que j’ai commencé à rechercher ce qui m’amenait à vivre tous ces inconvénients.

 

En 1978, j’ai commencé à travailler dans le domaine de la santé, celui des compléments alimentaires. Je me suis rendu compte alors, par moi-même, au cours des consultations individuelles que je donnais et par mon observation, qu’il pouvait exister un lien entre les émotions, les pensées et les maladies.

 

J’avais commencé, intuitivement, à découvrir le lien existant entre certaines émotions et certaines maladies. C’est en 1988, lorsque je me suis inscrit à des cours de croissance personnel, que j’ai découvert ce que l’on appelle aujourd’hui l’approche métaphysique des malaises et des maladies. Je nous revois, moi et d’autres personnes, consultant la compilation des malaises et des maladies que Louise Hay avait élaborée dans son livre. J’observais aussi les gens qui commençaient leur investigation sur eux-mêmes, ou sur les autres, afin de vérifier le bien-fondé de ce que Louise avançait, tous passionnés qu’ils étaient de découvrir des pistes de recherches afin de mieux comprendre ce qu’ils vivaient.

 

Dès lors, mon intérêt pour cette approche n’a cessé de croître, d’autant plus que je me réorientais professionnellement dans ce domaine spécifique de la croissance personnelle. Depuis, je n’ai cessé de vérifier, au travers de mes consultations individuelles, des cours ou des ateliers que j’anime, la pertinence de ces données sur les malaises et les maladies. Aujourd’hui encore, il m’arrive, soit à l’épicerie ou lorsque je vais faire des photocopies, de poser des questions aux gens que je rencontre sur ce qu’ils sont en train de vivre, afin de trouver le lien avec leurs malaises ou maladies.

 

Je les vois encore me regarder d’un air étonné et interrogateur, se demandant si je suis un voyant ou un extraterrestre pour être capable de savoir tant de choses sur leur vie personnelle, sans qu’ils ne m’en aient rien dit. En fait, lorsque l’on sait décoder les malaises et maladies et que l’on sait à quelles émotions ou à quelles pensées ils sont reliés, il est facile de comprendre et de dire à la personne ce qu’elle vit. Alors, je dis aux gens que c’est simplement la connaissance du fonctionnement de l’être humain et des liens entre les pensées, les émotions et les maladies qui me permettent de donner ces informations. Dans un sens, je leur explique que l’on pourrait avoir un ordinateur rempli de données, puis demander à quelqu’un de nommer son malaise ou sa maladie, et l’information sur la vie personnelle de la personne s’inscrirait clairement, que celle-ci en soit consciente ou non.

 

Donc, il ne s’agit pas de voyance, il s’agit bien de connaissance.

 

Aujourd’hui, avec l’expérience et les connaissances que j’ai acquises, je puis affirmer qu’il est impossible qu’une personne souffre de diabète sans qu’elle ne ressente dans sa vie, un sentiment de tristesse profonde ou de répugnance face à une situation qu’elle a vécue. Pour moi, il est impossible qu’une personne souffre d’arthrite sans qu’elle soit très critique envers elle-même, quelqu’un d’autre, ou envers des situations de sa vie. Il est impossible qu’une personne souffre de problèmes de foie sans qu’elle ne ressente de la colère, de la frustration envers elle-même ou envers les autres, et ainsi de suite.

 

On m’a parfois fait la réflexion suivante : « Lorsque tu décodes les malaises et les malades, tu t’arranges pour que cela fonctionne. On me dit alors, que « tout le monde vit de la colère, de la frustration, de la peine, du rejet« . A cela, je réponds que tout le monde ne réagit pas de la  même façon. Par exemple, j’ai grandi dans une famille de douze enfants, avec un père alcoolique et une mère dépressive. Mes frères et mes sœurs ont eu les mêmes parents que moi, mais chaque enfant, y compris moi-même, sera ou non affecté, cela d’une façon différente en raison de son interprétation du vécu avec ses parents.

 

Pourquoi ? Parce que nous sommes tous différents et que nous avons des prises de conscience différentes à faire, dans notre cheminement personnel. Ainsi, le phénomène de rejet pourra déclencher une maladie chez l’un et pas chez l’autre. Cela dépend de la façon dont je me suis senti affecté, consciemment ou inconsciemment. Si mon stress psychologique est suffisamment grand, il sera transposé, par le cerveau, dans un stress biologique sous forme de maladie.

 

fleur

 

 

Dans l’un de mes ateliers sur l’approche métaphysique des malaises et maladies, à l’occasion d’un salon sur la santé naturelle, les malaises et maladies dont on me faisait part ont été décodés assez rapidement et avec justesse, à mon grand plaisir. Quelque temps plus tard, une amie qui était dans l’assistance lors de cet atelier me dit : « Jacques, tu devrais faire attention quand tu réponds aux gens et que tu donnes la réponse directement et rapidement. Les personnes qui étaient à mes côtés ont eu l’impression que l’atelier était arrangé, à l’avance, pour que ça fonctionne« . Il n’en était rien, bien entendu. Ce qu’il faut comprendre ici, c’est que :

 

·         Premièrement, la personne concernée par le malaise ou par la maladie sait que ce qui est énoncé est vrai pour elle, mais ce n’est peut-être pas aussi évident pour les autres qui ne sont pas concernés, personnellement.

 

·         Deuxièmement, ce qui est nouveau et dévoilé à notre conscience peut nous sembler irréel. Nier cette réalité peut aussi être une façon de se protéger pour ne pas se sentir responsable de ce qui nous arrive.

 

Voici une anecdote illustrant ce constat.

 

Le célèbre inventeur Thomas Edison rencontra les membres du Congrès américain pour leur présenter sa nouvelle invention, le phonographe, une machine parlante. Il est rapporté que lorsqu’il fit fonctionner son invention, certains membres du Congrès le traitèrent d’imposteur, disant qu’il devait y avoir une manigance quelconque puisque, pour eux, il était impossible que la voie humaine puisse sortir d’une boîte.

 

Les temps ont bien changé. C’est pourquoi il est important de rester ouvert aux nouvelles idées qui pourraient nous apporter des réponses innovatrices à bien des problèmes. Bien des personnes aux Etats-Unis et en Europe ont développé cette approche du lien existant entre les conflits, les émotions, les pensées et la maladie, cela fait connaître tout ce champ d’investigation non seulement au Québec, mais aussi ailleurs dans le monde.

 

Je dis souvent au cours de mes conférences, que j’ai un mental très fort, mais aussi une intuition très forte et que le plus grand défi de ma vie a été, et est encore aujourd’hui,  de concilier les deux. Ma formation d’ingénieur électricien m’a amené à concrétiser l’aspect logique et rationnel des choses. La physique m’a enseigné qu’à une cause est lié un effet bien réel.

 

C’est cette loi de cause à effet que, plus tard, j’ai pu appliquer au domaine des émotions et des pensées, quoiqu’il soit moins tangible que la physique. Mais est-ce bien vrai ? Même dans un domaine qui relève de la physique comme l’électricité, on travaille avec quelque chose que l’être humain n’a jamais vu : l’électricité. Car, en fait, on travaille avec les effets comme la lumière, la chaleur, l’induction électromagnétique, etc…

 

De la même façon, les pensées et les émotions ne sont pas nécessairement physiques au sens propre du terme, mais peuvent avoir des répercussions physiques sous formes de malaises et de maladies. C’es pourquoi l’un des buts est de montrer qu’à quelque chose de non visible telles que les pensées et les émotions, répond une réaction physique et mesurable, très souvent, sous forme de malaises ou de maladies. Puis-je mesurer la colère que je ressens ? Non ! Mais je peux mesurer ma température lorsque j’ai de la fièvre.

 

Puis-je mesurer le fait que j’aie souvent l’impression d’avoir à me battre dans la vie pour obtenir ce que je veux ? Non ! Mais je peux mesurer la diminution de mes globules rouges lorsque je souffre d’anémie. Puis-je mesurer le fait que la joie ne circule pas suffisamment dans ma vie ? Non ! Mais je peux mesurer mon taux de cholestérol et voir qu’il est trop élevé, et ainsi de suite. Alors, si je prends conscience des pensées et des émotions qui ont amené le malaise ou la maladie à se développer, se peut-il qu’en changeant mes pensées ou mes émotions, je puisse recouvrer la santé ?

 

J’affirme que OUI !

 

Cependant, cela peut être plus complexe ou plus profond que ce que je ressens consciemment. C’est pourquoi je peux avoir besoin de faire appel à des personnes travaillant dans le domaine médical ou à d’autres personnes utilisant d’autres approches professionnelles pour m’aider à effectuer des changements dans ma vie. Si je dois me faire opérer et que je comprends ce qui m’a amené à vivre une telle situation, il est probable que je m’en remette beaucoup plus rapidement qu’une autre personne qui n’a pas voulu savoir ce qui se passait dans sa vie ou qui l’ignorait tout simplement.

 

De plus, si je n’ai pas compris le message de ma maladie, l’opération ou le traitement semblera faire disparaître cette maladie, mais cette dernière pourra se répercuter sur un autre aspect de mon corps, sous une autre forme, plus tard.

 

Il est à espérer qu’il y aura de plus en plus d’entreprises qui deviendront conscientes du bien-fondé d’aider leurs employés dans leur cheminement personne, sur le plan émotionnel. Cela permettra de diminuer davantage les accidents dans l’entreprise et le taux d’absentéisme, et augmentera l’efficacité individuelle. Si ma vie personnelle, familiale ou professionnelle fait que je ne me sens pas bien vis-à-vis de moi-même, j’aurai plus de chance de « m’attirer », même inconsciemment, une maladie ou un accident pour pouvoir partir en congé ou pour que l’on s’occupe de moi.

 

C’est en 1990 que m’est venue l’idée de rédiger un dictionnaire traitant des causes métaphysiques des malaises et des maladies, et en 1991, je me suis mis à la tâche. Alors, je ne me doutais pas de la somme de travail qui m’attendait, heureusement, car si je l’avais su, je crois que je n’aurais jamais mis en branle ce projet. Mais je m’étais dis « Une chose à la fois ! Je vais y arriver ; je vais travailler jusqu’à ce que je sois suffisamment satisfait du résultat pour publier cet ouvrage« .

 

Je mentionne ceci, car cela demande beaucoup de travail, d’énergie et de volonté de faire des changements sur soi. Un auteur américain a écrit un jour ; « Seuls les courageux et les aventureux auront l’expérience personnelle de Dieu. » Ce que je comprend de ce passage, c’est que ma détermination à relever les défis et le courage d’expérimenter des avenues nouvelles pour moi, me procureront un certain état de réalisation et de bien-être. Cet état de bien-être correspond à sa santé physique, mentale et émotionnelle.

 

Auteur : Jacques Martel 

 

 

 

 

 

muguet

Publié dans Auto-Guérison | Pas de Commentaires »

Médecines douces

Posté par othoharmonie le 18 août 2010

cadeau de faby  Médecines douces et auto-guérison 

   

  

Ecrit par Jacques Martel 

 

De 1978 à 1988, j’ai travaillé dans le domaine des compléments alimentaires que l’on nomme l’approche orthomoléculaire, cela signifie « fournir à l’organisme les nutriments nécessaires, comme les vitamines, les minéraux et autres nutriments, sous forme de nourriture ou de compléments alimentaires, pour aider à rétablir ou à maintenir une santé optimale« . Je me basais alors sur les travaux de psychiatres et autres médecins, biochimistes et divers chercheurs canadiens et américains (surtout) qui, par leur expérimentation, ont démontré qu’en donnant les nutriments nécessaires, on pouvait améliorer, voire guérir dans certains cas la santé physique, mentale et émotionnelle. En fait, il existe plusieurs approches afin d’obtenir une santé optimale qui toutes ont leur importance, chacune d’elle agissant d’une façon ou d’une autre sur tous les aspect de notre être.

 

En 1996, j’ai vu un reportage à la télévision sur le Columbia-Presbyterian Hospital dans la ville de New York, où il était question d’un patient, monsieur Joseph Randasso, qui allait être opéré par trois pontages coronariens. Ce patient a bénéficié de séances de visualisation, de traitements énergétiques, de réflexologie avant son opération.

 

Pendant l’opération, il bénéficiait de traitements énergétiques. Après son opération, ce même patient a participé à nouveau à des séances de visualisation, a reçu des traitements énergétiques et de réflexologie pour lui permettre de récupérer plus rapidement. Ces interventions ont porté car le patient a récupéré beaucoup plus rapidement après cette importante opération que ne l’aurait fait un autre patient dans des conditions habituelles. Le médecin pratiquant, Mehmet Oz, mentionnait qu’il effectuait la même expérience sur 300 de ses patients pour analyser les résultats de l’ajout de ces thérapies alternatives au traitement médical conventionnel.

 

Ainsi, le dictionnaire des malaises et des maladies se veut un complément  à toute approche, qu’elle soit médicale ou en lien avec les médecines douces. Il traite donc à la fois de l’approche allopathique, plus médicale, et de l’approche holistique qui comprend davantage l’aspect physique, mental, émotionnel et spirituel de mon être. Je souhaite ardemment que tous les professionnels de santé, à quelque niveau qu’ils soient, se servent de ce dictionnaire en complément de leur pratique, comme outil de travail et d’investigation, pour aider leurs patients dans leur processus de guérison.

 

Pour ma part, j’ai expérimenté les opérations, la médecine traditionnelle, les médicaments, l’acupuncture, les traitements énergétiques, la radiesthésie, la naturopathie, les massages, la thérapie par les couleurs, la diététique, la vitaminothérapie, les essences florales du Dr Bach, la chiropratique, l’orthothérapie, l’iridologie, la psychothérapie, le Rebirth (respiration consciente), l’homéopathie etc… Je sais que si une technique était valable pour tout le monde, ce serait la seule utilisée. Mais ce n’est pas le cas, car l’être humain est l’animal de cette planète qui a le plus de possibilités, mais aussi la plus grande complexité.

 

C’est la raison pour laquelle je dois essayer de comprendre par moi-même ce que je vis en me faisant aider par d’autres, au besoin, dans le domaine respectif de leurs compétences. Le même auteur que je mentionnais plus haut écrivait un jour : « On DOIT APPRENDRE DE CEUX QUI SAVENT« . C’est ainsi que je dois rechercher le meilleur de ce qui existe dans chacune des professions. Lorsque je me retrouve devant un médecin, je me dis qu’il en sait plus que moi sur la médecine et que je dois être attentif à ce qu’il me dit et à ce qu’il me propose, me laissant le libre choix de décider par la suite de mon orientation. De même, lorsque je me retrouve devant un acupuncteur, je suis attentif à ce qu’il me dit ou au traitement qu’il me propose, parce qu’il connaît mieux que moi le fonctionnement de l’équilibre énergétique de mon corps vis-à-vis de mes méridiens. Il en va de même pour toutes les autres professions.

 

L’autre jour, une dame me disait qu’elle ne croyait pas à toutes ces histoires de pensées et d’émotions par rapport aux maladies. Je lui ai répondu que ce n’était pas nécessaire d’y croire. Après qu’on lui ait lu quelques textes qui se rapportaient à des malaises et à des maladies qu’elle avait déjà eus ou qu’elle avait encore, on a pu remarquer que son attitude avait changé et qu’elle était plus réceptive à cette approche. En fait, il y a une partie à l’intérieur de moi qui sait ce qui se passe et qui sait que ce qui est dit à mon sujet correspond à ce que je vis et que cela n’est pas dû au hasard. Il faut ici être prudent ; je ne dois pas me sentir coupable de ce qui m’arrive et croire qu’on me dit que c’est ma faute si je suis malade.

 

Je suis responsable de ce qui m’arrive mais, dans la plupart des cas, ce n’est pas ma faute. C’est la méconnaissance des lois qui régissent les pensées et les émotions sur le corps physique qui m’amène à vivre des situations de malaises ou de maladies. Je dois donc prendre conscience de mon cheminement personnel ou, au sens large du terme, de mon cheminement spirituel. 

 

Là où j’ai découvert qu’il n’y avait pas ou peu d’amour, je dois redécouvrir que l’amour était présent quand même. Par évident, me direz-vous ! Mais c’est comme ça. Si je me jette du haut d’un balcon et que je me casse une jambe, vais-je dire que Dieu m’a puni ? En fait, il existe une loi que l’on appelle la loi de la gravité qui tend à me ramener au sol. Cette loi n’est ni bonne, ni mauvaise, c’est la loi de la gravité. J’aurai beau argumenter et en vouloir à cette loi parce qu’à cause d’elle je me suis cassé une jambe ; cela ne changera rien à la loi car LA LOI, C’EST LA LOI. Ainsi, on explique que toutes les maladies proviennent d’un manque d’amour. On dit que l’amour est le seul guérisseur. Alors, si cela est vrai, ne suffirait-il pas simplement d’y amener de l’amour pour voir la guérison se manifester ?

 

Cela est vrai, dans certains cas. En fait, c’est comme si l’amour devait entrer par certaines portes pour que la guérison se produise, par ces portes qui ont été fermées à l’amour lors de mes blessures antérieures. Voilà tout un champ de découverte et de prise de conscience !

 

Le grand dictionnaire des malaises et maladies ne vise pas directement à apporter des solutions aux malaises et aux maladies, mais plutôt à m’aider à prendre conscience que le malaise ou la maladie que j’éprouve provient de mes pensées et de mes émotions et, qu’à partir de cela, je peux prendre les moyens que je juge à propos pour apporter des changements dans ma vie.

 

Cependant, le seul fait de savoir d’où provient mon malaise ou ma maladie peut suffire à apporter des changements dans mon corps physique. Dans certains cas, le changement positif peut être de 50 % et peut même aller jusqu’à 100 %, soit la guérison complète.

 

fleur

Pour ma part, lorsque j’ai connu les cours de croissance personnelle en 1988 et que j’ai pu prendre conscience des changements qui se déroulaient en moi, j’ai eu le sentiment que je commençais à renaître et j’ai vu poindre à l’horizon, l’espoir de jours meilleurs. J’avais enfin trouvé un moyen de   faire des changements importants dans ma vie et d’en voir les résultats. Il me fallait agir car j’étais en réaction par rapport à l’autorité, je vivais énormément de rejet, d’abandon et d’incompréhension. Je savais tout cela, mais encore fallait-il que je trouve le moyen de changer, de guérir mes blessures intérieures. C’est pourquoi je me suis engagé dans ce domaine d’activité qu’est la croissance personnelle. Mon travail me permettait de travailler sur moi-même tout en travaillant avec les autres à les aider à ouvrir leur conscience. Je crois sincèrement que chacun d’entre nous peut se prendre en main de façon de plus en plus autonome, et que chacun d’entre nous peut accéder à un degré de sagesse, d’amour et de liberté supérieur  - Nous le méritons tous.

 

Ce fameux dictionnaire se veut un outil d’ouverture de conscience et de recherche pour soi-même.

 

Lorsqu’il  m’arrive quelque chose en rapport à ma santé, je vais lire ce qui est écrit dans ce dictionnaire afin d’être encore plus conscient de ce qui se passe. En effet, l’être humain a facilement tendance à occulter, c’est-à-dire à faire disparaître de sa mémoire consciente ce qui le dérange. Ainsi, lorsque je lis le dictionnaire, je le fais avec les yeux de quelqu’un qui veut apprendre et être davantage conscient de ce qui lui arrive. Mon côté mental et intellectuel prend de l’information avec laquelle je vais avoir à travailler.

 

Car le seul vrai pouvoir que j’ai, c’est le pouvoir sur moi-même ; je suis créateur de ma vie. Plus j’en suis conscient, plus je peux faire les changements appropriés.

 

Depuis un siècle, et plus particulièrement depuis les cinquante dernières années, nous avons fait un bond extraordinaire au point de vue technologique, ce qui a permis, dans bien des cas, d’améliorer nos conditions de vie. Malgré tout ce progrès, on ne se rend pas bien compte que la science n’a pas la réponse à tout et qu’il existe, sur cette planète, beaucoup d’hommes et de femmes qui souffrent de maladie. Que l’on vive dans des pays industrialisés ou en voie de développement, on doit prendre soin de soi et faire face aux questions suivantes : Qui sui-je ? Où vais-je ? Quel est mon but dans la vie ? Il est important que je me serve de ce livre comme d’un outil de compréhension, d’investigation et de transformation. 

 

S’il me vient des idées nouvelles en lisant les textes, je peux tout à fait les compléter avec mes propres mots. Cet outil doit devenir un instrument vivant auquel chacun d’entre nous peut apporter sa contribution. C’est ainsi que certains passages du livre ont été rédigés à la demande  de certaines personnes.

 

Je vous dis donc : « bonne lecture » !

 

 

 

Jacques Martel.

 

fleur

 

Publié dans Auto-Guérison | Pas de Commentaires »

Technique d’intégration

Posté par othoharmonie le 29 juillet 2010

AFIN d’obtenir de meilleurs résultats d’AUTO-GUERISON ! 

 

divers

Le Grand Dictionnaire de Jacques Martel (ma bible) se veut un outil d’ouverture de conscience et de recherche pour soi-même, pour sa famille ou pour ceux qui nous entourent, ainsi qu’un complément à toute approche, qu’elle soit médicale ou en lien avec les médecines douces. Ce livre peut servir d’outil de compréhension, d’investigation et de transformation pour aider chacun dans sa démarche globale de guérison… 

 

Afin d’exploiter au mieux les données contenues dans ce livre précieux pour moi, il existe bien évidemment une technique d’intégration…. Et plus particulièrement une méthode de prononciation rythmée et séquentielle afin de bien intégrer le but à atteindre ! 

 

Et plus précisément, j’emploierais les mots de Lucie Bernier, Psychothérapeute, coordonnatrice des travaux de Monsieur Martel : 

 

Je peux me servir des informations contenues dans ce livre pour effectuer des changements au niveau de mes émotions. En procédant à l’exercice qui suit, je peux activer ma mémoire émotive et permettre que, de ma tête vers mon cœur, une partie des émotions soit guérie dans l’amour. 

 

Je dois prendre le texte d’un malaise ou d’une maladie et je le lis, syllabe par syllabe, en prenant au moins une seconde par syllabe. Par exemple, prenons la maladie suivantes : l’arthrite et le texte qui suit : 

 

ARTHRITE (en général) 

L’arthrite est définie comme étant inflammation d’une articulation. Elle peut affecter chacune des parties du système locomoteur humain : que ce soient les os, les ligaments, les tendons ou les muscles. Elle se caractérise par de l’inflammation, de la raideur musculaire et de la douleur qui correspondent sur le plan métaphysique à de la fermeture, de la critique, du chagrin, de la tristesse ou de la colère.

 

  

Ceci devient donc en prononciation monosyllabique

 

AR-THRI-TE (en-gé-né-ral) 

L’ar-thri-te-est-dé-fi-nie-com-me-é-tant-in-flam-ma-tion-d’u-ne-ar-ti-cu-la-tion. –Elle-peut-af-fec-ter-cha-cu-ne-des-par-ties-du-sys-tè-me-lo-co-mo-teur-hu-main : que-ce-soient-les-os,-les-li-ga-ments,-les-ten-dons-ou-les-mus-cles.-Elle-se-ca-rac-té-ri-se-par-de-l’in-flam-ma-tion,-de-la-rai-deur-mus-cu-laire-et-de-la-dou-leur-qui-co-rres-pon-dent-sur-le-plan-mé-ta-phy-si-que-à-de-la-fer-me-tu-re,-de-la-cri-ti-que,-du-cha-grin,-de-la-tris-tes-se-ou-de-la-colère. 

 

Et je continue la lecture avec le texte au complet que je lis dans le livre…. 

 

Il est très important d’aller très lentement, au plus, une syllabe par seconde ou plus lentement encore. Peu importe que je me demande si mon intellect comprend ou non les mots ou les phrases que je prononce. Il se peut que des émotions liées à de la peine ou de la tristesse se manifestent durant l’exercice ; il s’agit de mettre, avant tout, de l’amour dans la situation. 

 

Je peux prendre le texte d’une maladie que j’ai présentement ou d’une maladie que j’ai déjà eue ou d’une maladie que je pourrais avoir peur de contracter. 

 

Si je vis des émotions pendant l’exercice, je peux le reprendre plus tard dans la journée ou une autre journée, jusqu’à ce que je ne vive plus d’émotions et que je me sente à l’aise avec le texte. 

 

Je peux faire cet exercice, si je le désire, après une méditation ou après l’écoute d’une musique de détente ou d’une détente dirigée. 

 

Je peux faire l’exercice, aussi, en prenant le texte de la préface ou le texte d’introduction. 

 

Les informations qui suivent visent à donner davantage d’explications sur l’utilisation de cette technique. D’abord précisons que pour moi, le terme « intégration » réfère au fait de devenir conscient dans son être ; cela veut aussi dire, dans une certaine mesure « guérison » au sens que le malaise ou la maladie ne sont qu’un message que le corps m’envoie pour me permettre de faire une prise de conscience sur ce que je vis présentement. 

 

J’ai d’abord utilisé cette technique dans les ateliers « Retrouver l’Enfant en Soi« … elle est utilisée dans le cas où l’adulte écrit une lettre à son enfant intérieur et lorsque l’enfant intérieur répond à l’adulte. 

 

Que se passe-t-il lors de l’application de cette technique qui consiste à lire syllabe par syllabe le texte en prenant au moins une seconde pour chaque syllabe. Ce qu’il faut comprendre d’abord, c’est que plus vite je lis et plus ma lecture se situe au niveau de mon mental, dans ma tête. Plus je lis lentement, plus la lecture est en contact avec le centre d’énergie du cœur aussi appelé chakra du cœur

 

Tous les malaises et les malades sont des interprétations, consciences ou inconscientes, que j’ai faites par rapport à une situation ou une personne lors d’un manque d’amour. 

 

Alors, c’est comme si ce message, ou même cette blessure, pourrions-nous dire, a été enregistrée au niveau de l’amour qui correspond pour l’être humain au centre d’énergie du cœur. 

 

Mes blessures par rapport à un manque d’amour sont enregistrées dans mon cœur sous forme de rejet, d’abandon, de colère, d’incompréhension, de tristesse, de déception, etc… 

 

Pour pouvoir faire le changement de ce message enregistré à l’intérieur de moi-même je dois activer l’information au point de départ, c’est-à-dire, je dois être en contact avec la mémoire de cette blessure qui s’active lorsqu’une situation semblable se produit dans ma vie. C’est comme si la situation permettait d’activer l’émotion, car elle est mise en résonnance avec l’événement. 

 

Ainsi lorsque j’active dans mon cœur le souvenir de ce qui m’a causé de la peine, de la tristesse, de la colère, etc… j’ouvre ainsi le centre d’énergie du cœur pour laisser l’énergie d’amour entrer et apporter la guérison, par le fait même de la prise de conscience accompagnatrice. 

 

Afin que l’exercice de prononciation soit plus efficace, j’imagine que ma bouche se trouve au niveau de mon cœur et que des paroles en sortent. Je puis ressentir durant l’exercice, soit des picotements dans différentes parties de mon corps ou des courants de chaleur, de la peine, de la tristesse ou tout autres sortes d’émotions qui peuvent monter. 

 

En cas d’émotions fortes de peine ou de tristesse, il suffit de rester calme, car tout est sous contrôle et le corps sait ce qu’il est capable de gérer

 

Si pour une raison ou une autre j’avais des craintes de vivre trop d’émotion, je peux faire l’exercice en ayant une personne qui peut me soutenir dans ce que je vis, une personne responsable ou un thérapeute. 

 

 

                =========== 

 

 

Pour exemple, ce qui m’arrive parfois, ce sont des moments de stress qui s’emparent de moi sans aucune raison apparente…. Cela, même à mon réveil, sans encore avoir posé un pied parterre ! 

 

Je prends donc le livre de J.Martel, afin d’intégrer la démarche d’introspection concernant ce malaise et j’étudie mono-syllabiquement le contenu : 

 

 Le stress est une réponse d’adaptation face à un événement, une situation, un danger, réel ou imaginaire. La capacité de s’adapter dépend de différents facteurs : toute situation qui crée une demande plus grande à mon organisme m’amène à vivre du stress, qui se change en détresse si je la vis de façon extrêmement forte. 

 

Le stress peut être psychologique (la pression de l’entourage), physique (une forte demande pour mon corps liée au travail, au sport, à la chaleur, au froid etc…), chimique ou biochimique (médicaments ou changement hormonal). 

 

Le stress lui-même est en somme moins important que ma réaction face à celui-ci. 

 

Il peut être tout aussi positif, stimulant et créatif que menaçant pour mon corps. 

 

Selon ma réaction face aux situations et aux émotions sous-jacentes, l’effet stressant sera bénéfique ou nocif pour moi. Il est important de constater que même un événement heureux peut m’amener à vivre un stress important. Ainsi, je peux gagner un million de dollars à la loterie, ce qui peut avoir comme conséquence de me faire vivre une dépression parce que j’ai l’impression d’avoir tellement de choses à changer dans ma vie que j’ai peur de ne pas pouvoir y arriver : 

 

Vais-je garder mon emploi avec les gens que j’estime ? Mes amis resteront-ils les mêmes avec moi ? Vais-je devoir déménager ? Serai-je capable de m’adapter à tous ces changements ? 

 

 

 Je médite donc intensément sur ceci

 

« J’accepte de regarder à l’intérieur de moi et de questionner mes réactions, mes motifs et mes attitudes plutôt que de jeter le blâme sur les situations extérieures. J’apprends à relaxer et à considérer les bienfaits du stress. » 

 

 

            Ah ! l’ouverture de conscience soulage réellement les maux ! 

 

 

divers

 

  

Publié dans Auto-Guérison | 1 Commentaire »

L’auto-guérison

Posté par othoharmonie le 26 juillet 2010

Gifs...Papillons                  La guérison intégrale  

                              

Qu’elle soit symptomatique de manque d’amour ou consécutive à un désir spirituel de sanctification, la maladie nous exhorte toujours à trouver la voie de l’harmonie intérieure. 


Malheureusement, notre vision dualiste d’un divin uniquement extérieur à nous et nos préjugés à l’égard de ceux qui disent avoir “réalisé Dieu”, nous font appréhender cette notion de conversion spirituelle avec parfois un peu trop d’ironie… 

 

Je me  suis longtemps questionnée

 

Mais Jésus-Christ sur la croix ne nous a-t-il pas montré que l’ultime chemin de paix passait par l’abandon total au “Père qui est aux cieux” autrement dit, à cette flamme divine et salvatrice logée au plus profond de notre âme ? 

Et nous-mêmes, lorsqu’une épreuve nous exhorte au dépassement, ne cherchons-nous pas instinctivement à imposer silence à notre mental pour laisser parler en nous une Energie supérieure ?

 Ayant pour modèle Jésus, bien des déductions me sont apparues

En réalité, le miraculé n’est pas un élu touché par une grâce divine agissant indépendamment de son libre arbitre, mais un être qui a su s’ouvrir pleinement à l’harmonie intérieure qui l’habite. De même, l’état d’extase spirituelle tant évoqué par les mystiques n’est pas une récompense du ciel mais le fruit de la dilatation totale de l’ego à l’identité profonde de l’être

Mais s’il est vrai que l’idée d’une ouverture spirituelle subite nous paraît quelque peu utopique, nous pouvons tout au moins apprendre chaque jour à faire taire notre mental conditionné pour laisser parler notre cœur : notre divine conscience. C’est ainsi que nous ressentirons peu à peu l’envie et la force de nous construire en faisant le choix de la santé spirituelle. Et bientôt, nous serons tout surpris de voir guérir, à leur tour, les parties les plus denses de notre être… Car il est vain de soigner son corps physique sans chercher à répondre aux messages spirituels contenus dans toute souffrance, dans toute maladie. 

«Lorsqu’une âme vient vers toi pour te demander des soins, ne perds jamais de vue que c’est l’élévation vers la spiritualité qu’elle désire au plus profond d’elle-même… Tout ce qu’elle essaie de te dire à travers le langage de la maladie et de la souffrance, c’est : aidez-moi à retrouver le chemin qui mène au Saint des Saints… » 

Une telle démarche implique de toute évidence, une attention soutenue à Soi

A défaut de compter sur la réunion de toutes les bonnes volontés, considérons au moins l’intégralité de notre être surtout si nous avons “choisi” la douloureuse épreuve de la maladie. Abandonnons-nous le plus possible au Divin qui demeure en nous à travers cet Etre lumineux que nous sommes par essence, cet autre nous-mêmes. Essayons quotidiennement de redevenir cet Etre tout amour et manifestons-le dans des démarches positives tant pour notre santé physique que spirituelle. Ouvrons-nous aussi à ceux qui savent être des canaux de Vie. Nous sommes aimés et sauvés d’avance ; la “suite” est une question de libre arbitre… 

Gifs...Papillons

Parmi mes lectures professionnelles 

Carl JUNG a observé que l’homme oublie trop facilement la tâche qui consiste à s’auto-réaliser. Il est souvent bien commode d’éviter ce qui comporte le plus de sens pour nous en tant qu’être humain et de prendre le chemin de la moindre résistance. Le chemin qui mène au sens et à la réalisation de soi, Jung l’a appelé le « processus » d’individuation« . 

  Ce processus comporte deux phases

·          la première est en relation avec le développement de la « personna » qui est un masque ou une série de masques que nous portons dans la vie. Cette première phase passe à travers tous les défis rencontrés entre la puberté et l’âge de quarante ans. Cette période regorge de choix de vie opposés : la liberté ou l’engagement, le besoin de solitude ou l’intimité, pour n’en nommer que quelques uns. Cette phase alterne entre introversion et extraversion. 

·         la seconde phase, qui généralement commence vers quarante ans, apporte l’occasion de découvrir un sens plus profond et plus personnel à sa vie Cette phase comporte à elle seule, deux démarches

- devenir de plus en plus conscients de ces aspects de nous-mêmes que nous avions laissés de côté : quelle que soit la crainte que nous inspire cette entreprise, nos aspects cachés ont un cadeau magnifique à nous offrir. 

- la quête de l’intégralité. Ayant reconnu nos parties cachées, nous devons les accueillir et les intégrer. Elles nous enrichissent et nous font découvrir que le sens de la vie vient de la réalisation de l’unicité et de l’individualité. 

Il s’avère aujourd’hui d’une importance capitale, je pense, à être davantage conscient de nous-mêmes, c’est-à-dire faire l’expérience consciente de ce qui se passe en nous aux niveaux : physique, émotionnel, mental et spirituel.

Comme je vous l’ai déjà raconté sur ce blog dans « Expériences » qui se trouve ici : http://othoharmonie.unblog.fr/2010/04/09/maladie-et-auto-guerison/ 

le plus gros soucis de santé qui me soit donné à comprendre et à décortiquer, ce fut un problème de glande Thyroïde pour lequel j’étais alors sensée être prisonnière, « à vie », de la prise de médicaments, jusqu’à la possible opération dans les années qui auraient suivi. 

Or, mon choix s’est plutôt tourné vers la compréhension de ce que mon corps souhaitait me faire comprendre. Et je vous donne ici la méthode que j’ai utilisée pour entrer en communication consciente avec mon corps m’appelant « au secours » ! ….

Gifs...Papillons

 Et la révélation de mon état m’est apparue effectivement avec l’aide de ce livre :   

LE GRAND DICTIONNAIRE DES MALAISES ET DES MALADIES de Jacques MARTEL 

comprendre : Vidéo 1  - 8 min – 28 janv. 2008

Image de prévisualisation YouTube    

 

Ce dictionnaire se veut un outil d’ouverture de conscience et de recherche pour soi-même, pour sa famille ou pour ceux qui nous entourent, ainsi qu’un complément à toute approche, qu’elle soit médicale ou en lien avec les médecines douces. Ce livre peut servir d’outil de compréhension, d’investigation et de transformation pour aider chacun dans sa démarche globale de guérison, tout comme il m’a aidé moi-même. 

On peut ainsi recouvrer santé, bien-être et joie de vivre. 

Le lecteur peut utiliser la technique d’intégration expliquée dans ce livre pour lire les paragraphes concernés, afin de permettre un changement salutaire d’attitudes, de comportements ou de pensées, dans le but de désactiver la source du conflit qui est à l’origine du mal-être, conscient ou inconscient, amorçant ainsi le processus de guérison.

Je le répète ici encore : L’ultime but de la vie est de nous permettre de découvrir qui nous sommes vraiment. Vous avez pris une forme physique pour réaliser cet objectif, pour découvrir par vous-même que vous êtes….  un être spirituel

Vous découvrez au fur et à mesure de démarches introspectives qu’en réalité, tout est spirituel et que les étiquettes que vous attribuez aux différentes maladies et aux conflits psychologiques ne sont que des termes différents qui parlent tous du seul processus en cours : celui de l’éveil de la conscience

Dorénavant persuadée que la maladie est une forme de malaise localisé qui a été engendré à un moment de l’existence par la dénégation, la culpabilité, le jugement, la honte, l’autocritique et le manque d’amour. Rien n’empêche également de constater qu’elle est aussi liée à un réflexe biologique de survie qui est à mettre en relation avec la conscience primale de la vie, tant végétale, qu’animale ou humaine. 

  =========== 

Je viens donc vous reporter ici le support issu du livre de Jacques Martel avec lequel j’ai pu travailler d’arrache pied durant plusieurs mois pour mon cas personnel afin de venir à bout de ce problème de Thyroïde : voici ce que j’ai dû étudier, introspecter, méditer, comprendre… en un mot : TRAVAILLER

Vous allez vite comprendre, vous aussi, comment on peut changer lorsque l’on est fort à l’écoute de Soi

Gifs...Papillons

  

LE LANGAGE DE LA GLANDE THYROIDE

La GLANDE THYROIDE se trouve à la base du cou, sous le larynx. Elle est reliée directement à la gorge. Elle est en relation avec le système respiratoire, la gorge, la nuque, les mâchoires, les oreilles, la voix, la trachée, les bronches, le haut des poumons et les bras.

La THYROIDE est le centre de la parole, de l’expression verbale et de la créativité. Elle a également une action sur le système neuromusculaire. Cette glande est reliée à l’expression de soi, à la communication. Par ce centre d’énergie, j’exprime mes larmes, mes joies, mes angoisses et mes sentiments. Essentiellement productrice d’énergie, le rôle de cette Glande est de sécréter deux hormones très importantes, la thyroxine et la trio-thyronine qui ont comme particularité de contenir de l’iode, reconnu pour être un antiseptique puissant et nécessaire au bon fonctionnement du corps tout entier. Ces dernières activent le métabolisme cellulaire, la croissance et les fonctions cellulaires. Sans elles, je ne pourrais vivre. Puisque la thyroïde règle la température du corps, elle est aussi comme un thermostat qui fait en sorte que ce qui se passe à l’intérieur s’adapte à l’extérieur. Mon corps peut ainsi exprimer harmonieusement mes émotions et mes pensées.

La THYROIDE symbolise aussi ma capacité à exprimer ma divinité, à extérioriser ma créativité. Elle me montre comment je prends ma place au lieu de me laisser limiter par les autres. Ma thyroïde réagit lorsque j’ai le « souffle coupé ». Je suis impuissante car je ne peux que me taire dans une situation donnée. « Est-ce que je suis en accord avec les règles que je m’impose ? »

En dysharmonie, ce centre d’énergie indique une non-expression de soi. J’ai souvent l’impression d’avoir une boule dans la gorge, je rationalise, je deviens rigide et je me refuse le droit d’exister. Mes paroles seront brusques et ma communication deviendra conflictuelle. Je ne prends pas ma place, j’étouffe et je me sens prisonnier. Je suis comme un papillon dont on a coupé les ailes. Le taux d’hormones normal détermine le contrôle le soi : l’hyperthyroïdie, la chaleur et l’épuisement, et l’hypothyroïdie, le froid et le ralentissement.

Puisque ce centre d’énergie est relié aussi à l’expression de soi, un cas d’hyper ou d’hypo fonctionnement thyroïdien pourra se présenter si j’ai le sentiment de toujours ravaler des injures ou que la vie est injuste avec moi. Me complaisant dans ce rôle, j’en arrive même à provoquer autour de moi des situations problématiques afin d’être de plus en plus une pauvre victime. Je voudrais tout laisser tomber, déguerpir loin de mes problèmes, les expédier à l’autre bout du monde. Je voudrais que ces derniers s’évanouissent. Aussi, lorsque je vis un conflit avec le temps, et que je me sens obligée ou pressée d’aller plus vite ou plus lentement, la thyroïde va réagir. Je peux avoir l’impression de ne pas pouvoir créer, faute de temps, d’avoir eu à grandir trop vite et à devenir un adulte trop tôt, de ne pas être assez rapide pour attraper quelque choses, etc…

Le cou, reliant ma tête à mon corps me permet de faire les signes OUI ou NON et fait de cette région le lien entre le corps et l’esprit. Si mon orgueil est très fort et qu’il ferme mon cœur, je passe à côté de mes vrais besoins. Le centre d’énergie de la gorge représente ma créativité. Je peux me sentir en position de soumission face à une autorité extérieure. Je peux idéaliser les autres, mais cela m’amène à me sentir inférieure. Cette attitude peut amener mon corps à réagir pour une maladie plus grave encore de la thyroïde : les autres deviennent un outil pour combler mon vide intérieur. J’ai peur du pouvoir car je renie le mien, ce qu’il m’amène à vivre dans la passivité.

Lorsque la thyroïde est en harmonie, je me sens ouverte aux autres, à l’écoute. Je suis peu influençable. Je sais dire non si nécessaire. Je reste ouverte d’esprit et je deviens créative. Je suis en mesure de dire la vérité, sans jugement de moi-même ni des autres. Ce centre de créativité (la parole) me permet d’avoir un lien amoureux équilibré en exprimant mon amour. Au lieu de vouloir avoir du pouvoir sur les autres, j’ai avantage à faire confiance à ma voix intérieure.

A l’immédiat, j’accepte de m’exprimer librement et j’utilise tous mes moyens. Je développe mon esprit créateur. J’accepte de vivre dans la Vérité.

J’accepte de développer une attitude plus positive et de me prendre en main afin de pouvoir atteindre mes objectifs. J’accepte que la vie ne soit pas un « sprint » mais un marathon. Je réalise enfin mon pouvoir. Ainsi, je prends mes décisions et je crée mes actions selon mon discernement intérieur. Je suis cocréatrice de ma vie.

J’accepte de rester en contact avec mon corps émotif et physique. Je suis en sécurité et j’ai tout ce qu’il faut pour faire face à mes responsabilités. Je suis créatrice de ma vie. Je communique l’harmonie partout autour de moi. Confiante, je vois la vie avec un nouveau regard. Je me laisse soutenir par la vie tout comme le cerf-volant soutenu par le vent.

J’accepte de reconnaître et accueillir les émotions qui m’habitent. Je choisis de les verbaliser afin de m’en libérer. L’amour et la lumière que je véhicule forment un bouclier qui me protège à chaque instant.

Gifs...Papillons

 

 

Sans toutefois m’être arrêtée à ce stade d’étude de mon « problème »…

mais évidemment, j’ai développé également plus en profondeur l’activité de cette glande qui m’empêchait d’accéder à mon vrai potentiel et retrouver la pleine harmonie de mon intérieur !

c’est ainsi que je me suis vue étudier également :

-          GOITRE EXOLPHTALMIQUE

-          GOITRE

-          HYPERTHYROIDIE

-          HYPOTHYROIDIE

et   THIROIDITE

Tous répertoriés dans le Grand Dictionnaire des malaises et des maladies de Jacques Martel.

Cependant, je ne vais pas vous détailler toutes les fiches, je pense que vous aurez compris ma démarche de par ce premier exemple !

Gifs...Papillons

Voici donc la méthode la plus importante que j’ai moi-même utilisée pour ma guérison intégrale… celle aussi qui a transformé ma VIE et je souhaite que pour vous aussi, ce récit de mon expérience reste pour tous un MESSAGE D’ESPOIR ! 

J’en viendrai également à vous retranscrire d’autres soins méditatifs, d’autres pistes de réflexions pour d’autres guérisons… d’ailleurs si vous avez des demandes particulières, n’hésitez surtout pas à ma contacter, je me ferai un plaisir de les retranscrire sur ce blog, pour vous !

Merci à vous !

 Gifs...Papillons

Publié dans Auto-Guérison | 4 Commentaires »

Index

Posté par othoharmonie le 3 juin 2010

 Index dans LIVRES de Travail 0002043BVoilà, comme promis, j’ai reconstitué ici un panel de mes lectures à caractère spirituel et de développement personnel.

 Cela pourra peut-être vous guider pour un choix dans vos futures lectures. C’est ce que je vous souhaite de tout coeur ! 

barre-separation-4615172fc9 dans LIVRES de Travail

 

 00020490 

Abrezol           Dr. Raymond  Tout savoir sur la sophrologie 
Abelar  Taïsha  Le passage des sorciers 
Aird  kishori  l’ADN démystifiée 
Aïvanhov  Omraam M.  Pensées quotidiennes Vous êtes des Dieux Cherchez le royaume de Dieu et sa justice Et il me montra un fleuve d’eau de la vie 
Albert  Laurence  Les grands Saints 
Albom  Mitch  Les cinq personnes que j’ai rencontrées là-haut 
Allemann  Daniel  La puissance secrète de votre personnalité 
Altea  Rosemary  Une longue échelle vers le ciel 
André  Christophe  L’estime de soi 
Anderson  Marie-Noëlle  Nous les Celtes du Verseau 
Arcan  Pascale  Le temps des Maîtres 2012 Au cœur de l’amour 2012 Adonaï 2012 

 

 ——-->     n’oubliez pas de lire aussi Les Extraits : sous l’en-tête du blog 

+   la collection de Conversation avec Dieu et celle de Kryeon dans la marge de droite     —————>

mais également rendez-vous sur le lien de Diane Leblanc : Bianca Gaia

 00020491 

 

Barbarin 

Georges  Comment on soulève les montagnes 
Bardet  Solenn  Pieds nus sur la terre rouge 
Basset Chercot  Pascal  Toine 
Becker  Gavin de  La peur qui vous sauve 
Bellotto  Henri  La porte du silence 
Bennett  J.G  Sexualité et développement spirituel 
Benoit  Pierre  L’Atlantide 
Bercholz et Chödzin Kohn  Samuel Sherab                                Little Bouddha 
Bernoux  Philippe  La sociologie des organisations 
Bernstein  M.  A la recherche de Bridey Murphy 
Bertolino  Jean 

Chaman

Bettelheim  Bruno 

L’amour ne suffit pas

Beyala  Calixthe 

La plantation

Billon  Pierre 

Un bâillement du diable

Bloom  Howard 

Le principe de Lucifer – Tome I

Le principe de Lucifer – Tome II

Blunt  Gilles 

Le témoin privilégié

Boissière  Bernard de 

Maurice Zundel

Bottéro              et Ouaknin                   et  Moingt 

Jean  

                          Marc Alain                              Joseph

 La plus belle histoire de Dieu 
Bouchard   Nicolas 

L’hymne des démons

Bourdin  Jeanne 

Très sage Héloïse

Braibant  Daniel 

Les vérités interdites

Braudeau  Michel 

L’interprétation des singes

Bro  Bernard 

Thérèse de Lisieux, sa famille son Dieu, son message

Bromberg            et Trognon 

Marcel     

Alain  

Psychologie sociale et communication

Bromfield  Louis 

La mousson

Brown  Dan 

Anges et démons

Brown  Frédric 

Martiens, go home

Browne  Sylvia 

Aller – retour dans l’au-delà

Brunel  Henri  Guide de relaxation pour ceux qui n’ont pas le  temps 

barre de séparation

 00020492 

Cameron 

J.  La veine d’or 
Camus  Dominique  Voyage au pays du magique 
Camut               et   Hug  Jérôme                                  Nathalie  Les éveillés 
Caradeau  Jean-Luc  L’aventure spirituelle des sociétés initiatiques 
Cardinal  Marie  Les grands désordres 
le Carré  John  Une amitié absolue 
Cauwelaert  Didier Van  L’évangile de Jimmy 
Cesbron  Gilbert  Les Saints vont en enfer 
Chandra  Vikram  Le seigneur de Bombay 
Chattam  Maxime  Les Arcanes du chaos 
Chercot  Richard  Ma vie parmi les ombres 
Chia                          et  A.Arava  Mantak                                          Douglas  L’énergie sexuelle masculine 
Chia                             et  Chia  Mantak                Maneewan        L’énergie sexuelle féminine 
Chouraqui  André  La Bible Entête 
Clément  Catherine  Le voyage de Théo 
Coe  Jonathan  La maison du sommeil 
Comby  Bruno  Stress contrôle 
Condé  Bernard-Georges  Utilisation des énergies secrètes 
Corraze  Ghislaine  Eric  la voie intérieure 
Coulonges  Georges  La fête des écoles 
Crozier                    et Friedberg  Michel                                 Erhard  L’acteur et le système 

barre de séparation

 00020493 

 

Dalaï lama 

Le  La voie de la lumière 
    La grande Paix de l’esprit 
      L’art du bonheur 
Dahlquist  Gordon  Les mangeurs de rêves 
Dalke  Rüdiger  Mandalas 
d’Ansembourg  Thomas  Cessez d’être gentil, soyez vrai 
Declerck  Michèle  Le schéma corporel en sophrologie et ses applications thérapeutiques 
Denryck  Christiane  Comment développer votre puissance mentale 
Desarzens        et Humbert   Claude                  Jenny  Les thérapeutes de l’invisible 
Delaroche  Dr Patrick  Adolescence à problème 
Donner  Cécil  Le choc en retour 
Doty  Betty  Colère et agressivité 
Dubois  Geneviève  La radiesthésie 

barre de séparation

 00020494 

 

Egan 

Jennifer  L’envers du miroir 
Eliacheff           et Heinich  Caroline                      Nathalie  Mères-filles, une relation à trois 
Encausse  Gérard Dr  La Cabbale 

barre de séparation

 00020495 

 

 Frèches 

José  L’impératrice de la soie. Tome I : Le toit du monde 
     L’impératrice de la soie. Tome II : Les yeux de Bouddha 
     L’impératrice de la soie. Tome III : L’usurpatrice 
      Moi, Bouddha 
Fiore  Edith  Les esprits possessifs 
Follett  Ken  Les piliers de la Terre 
Fontana  David  Apprenez à mieux rêver 

barre de séparation

 

  00020496 

Gaarder 

Jostein  Le Monde de Sophie 
Gange  Françoise  Jésus et les femmes 
G.Dantec  Maurice  Villa vortex 
Genel  Jean Claude  Les jardins d’Anahmhr 
Gray  John  Mars et Vénus se rencontrent 
Gros  Patrick  L’art et la pratique spirituelle du Reiki 
Guitton                  et Antier  Jean                          J.Jacques  Le livre de la sagesse et des vertus retrouvées 

barre de séparation

  00020497 

Haaland 

Matlary  Quand raison et foi se rencontrent 
Hicks  Esther et Jerry  La loi de l’attraction 
Hoefler  Angelika  Karma, la chance de la vie 
Houel  Alain  Comment faire face aux gens difficiles 
Houellebecq  Michel  La possibilité d’une île 
Hubbard  L.Ron  La dianétique 
Hutin  S.  Hommes et civilisations fantastiques 
Huvet  Michel  Les années Decourtray 

 

 barre de séparation

 00020499 

 

Jagot 

P.Clément  L’influence à distance 
      Le pouvoir de la volonté 
Jampolsky  dr. Gérald  N’enseigner que l’amour 
Japrisot  Sébastien  Un long dimanche de fiançailles 
Jeury  Michel  Les yeux géants 
Jones  Aurélia Louis  Révélatons de la nouvelle Lémurie -Télos 
    Messages pour l’épanouissement d’une humanité en transformation 
    Protocoles pour la cinquième dimension -Télos 

 

barre de séparation

 0002049A 

  

Kahn                          et Jacquard 

Axel                              Albert  L’avenir n’est pas écrit 
Kahn  Axel  L’homme, le bien, le mal 
Kardec  Allan  Le livre des médiums 
      Le livre des esprits 
Kastenbaum     La réincarnation est-elle possible ? 
Kenyon                  et Sion  Tom                          Judi  Le manuscrit de Marie Madeleine 
Klein  Jean  Transmettre la lumière 
Kramer  Edward L.  Chemins vers la puissance 
Krishnamurti  Jiddu  Le sens du bonheur 
Kübler-Ross  Elisabeth  Mémoires de vie, mémoires d’éternité 
Kurth  Hans  Connaîs-toi toi-même pour connaître les autres 

barre de séparation

 0002049B 

Laborit 

Emmanuelle  Le cri de la mouette 
Lapierre  Dominique  La cité de la joie 
Laporte  Muriel  Les écrits de Lumière 
     Vers un nouveau regard 
      Le Pont d’Or 
Lefevre  Clémence  Chakras 
Lenoir                     et Cabesos  Frédéric                          Violette  La promesse de l’ange 
Linn  Denise  L’âme se nourrit de Vérité 
Linssen  Amour, sexe et spiritualité 
Loevenbruck  Henri  Le testament des siècles 
Loussouarn  Thierry  Initiation au yoga 
Louvigny  Philippe de  Les nombres, reflet de l’âme, clé du devenir 
Lowenstein  Tom  L’éveil du Bouddha 

barre de séparation

 0002049C 

Mam 

Ramathis  Les cités de lumières intraterrestres 
Marciniak  Barbara  Terre 
     Messagers de l’Aube 
     Famille de Lumière 
      Sagesse des pléiades 
Marquis  S.  Guide pratique des vies antérieures 
Martel  Jacques  Le grand dictionnaire des malaises et des maladies 
Maurer  Martine  Comment choisir son psychothérapeute 
Mc Gowan  Kathleen  Marie Madeleine 
Meurois              et Givaudan  Daniel                      Anne  De mémoire d’Essénien - tome I 
      De mémoire d’Essénien  - tome II 
Meyer  Catherine  Le livre noir de la psychanalyse 
Michel                          et  Thirion  Michel                     J.François  Des jeux et des ressources 
Millard  Josèph  L’homme du mystère 
Moody                    et Carroll  Harry                                David  Les chemins de l’harmonie 
Mora  Eveil du 3ème œil 
Morchain  Patrice  Mieux voir, mieux vivre 
Morse  Dr Melvin  La divine connexion 
Moryason  Alexandre  La lumière sur le Royaume 
Mosse  Kate  Labyrinthe 
Myss  Caroline  Contrats Sacrés 

 

barre de séparation

  0002049D 

Ndiaye 

Marie  La sorcière 
Neville  Katherine  Le cercle magique 
Nicole  Michel  Initiation au magnétisme curatif 
Nisargadatta  Maharaj  Je Suis 
Niffenegger  Audray  De toute éternité 

barre de séparation

 0002049E 

 

Ottenheimer        et Lecadre 

Ghislaine                       Renaud  Les frères invisibles 

 

barre de séparation

   0002049F

Paillardy 

Pierre            Mon code de vie 
Péan                                 et Cohen  Pierre                                Philippe  La face cachée du « monde » 
Peck  Scott  Le chemin le moins fréquenté 
Perrin                           et Jacob  Jean             M.Madeleine  Vers un monde d’amour 
Petit  jean-Pierre  Le mystère des ummites 
      L’année du contact 
      On a perdu la moitié de l’univers 
Pisani  Isola  Mourir n’est pas mourir 
Portelance  Colette  La guérison intérieure 
Pullman  Philip  A La croisée des mondes 

  

barre de séparation

  000204A1 

Rabanne 

Pacco  Le temps présent – les chemins des grands initiés 
Rampa  T.Lobsang  La caverne des anciens 
      Le troisième œil 
Ramtha     Une réflexion du maître sur l’histoire de l’humanité 
      Découverte de la perle de Sagesse ancienne 
Raquin  Bernard  Vous pouvez sortie de votre corps 
Ravalec  Vincent  L’effacement progressif des consignes de sécurité 
Redfield  James  La prophétie des Andes 
Reeves               et De Rosnay            et  Coppens          et Simonnet  Hubert                   Joël                       Yves                             Dominique  La plus belle histoire du monde 
Reynaud  Michel  L’amour est une drogue douce… en général 
Rosenfeld  Dr.Frédéric  Méditer, c’est se soigner 
Rother  Steve et le Groupe  R-appelez-vous 
Rouet  Marcel  La maîtrise de votre subconscient 
Rougier  Stan  Les rendez-vous de Dieu 
     Dieu écrit droit avec des lignes courbes 
      Dieu était là et je ne le savais pas 
Rubinstein  Jacques  Le grand livre de la Wica 
     Un sorcier vous parle 

 

 barre de séparation

  000204A2 

Sahebjam 

Freidoune  Je n’ai plus de larmes pour pleurer 
Salaün  Françoise  Message d’espoir 
Sapienza  Goliarda  L’art de la joie 
Sardou  Romain  L’éclat de Dieu 
Saura  Denis  La religion des Géants 
Secondé  J.Claude  Guide initiatique de la radiesthésie 
Stora  Philippe  Les douleurs du dos 

barre de séparation

  000204A3

Talec 

Pierre  La sérénité 
      La solitude douce Amère 
Tansley  David  L’aura le corps de lumière 
Tartt  Donna  Le maître des illusions 
Theobald       Saugier         Leroy                    Le Maire      Grésillon  Christophe                         Bernard                              Jean                                   Marc                      Dominique  L’univers n’est pas sourd 
Tipping Thorton Colin C. Betty Le pouvoir du pardon total Les douze lois cosmiques
Twist  Lynne  L’âme de l’argent 

 

 barre de séparation

  000204A6

Watson 

Lyall  Histoire naturelle du surnaturel 
W.Dyer  Dr Wayne  Vos zones erronées 
      Inspiration 
Werber  Bernard  Le papillon des étoiles 
      L’ultime secret 
      Nous les Dieux 
      Le souffle des Dieux 
      Le mystère des Dieux 
      Les Fourmis 
Wood  Barbara  La dernière chamane 

barre de séparation

  0002060B

Zimmer Bradley 

Marion  Les ancêtres d’Avalon 
Zundel  Maurice  Je parlerai à ton cœur 
      Quel homme et quel Dieu 
      Le problème que nous sommes 

 

 

 

 00020437 barre de séparation 00020437 

Publié dans LIVRES de Travail | 3 Commentaires »

Maladie et auto-guérison

Posté par othoharmonie le 9 avril 2010

Nous ne sommes pas sur terre pour souffrir. C’est en cela que je crois fermement !

TOUT MAL-ETRE, toute maladie est avant tout  un CONFLIT 

entre la programmation naturelle du courant de Vie dans notre corps 

NOTRE ÉTAT NATUREL EST LE BIEN-ÊTRE…….

Je crois et d’ailleurs j’ai expérimenté moi-même le fait que lorsqu’une partie de notre être physique se réveille à une douleur quelconque, il est important d’en tenir compte, de l’écouter et de connaître ce que celle-ci veut bien nous dire.  Beaucoup d’écrits nous expliquent cela avec panache…. 

J’ai en tête d’ailleurs, le livre de Lise Bourbeau dont on fait référence très fréquemment sur les forums, mais également le grand dictionnaire des malaises et des maladies de Jacques Martel et duquel je me suis longuement inspirée pour me guérir moi-même au début de ma quête de compréhension.  La souffrance physique possède son propre langage pour la simple raison de nous permettre de nous arrêter sur nous-mêmes et d’en reconnaître les manifestations intérieures qui s’expriment à l’extérieur de notre corps…. 

Toutes les maladies nous parlent…. 

prenons un exemple tout  bénin comme le fait de se faire une ampoule au pied…  dès son apparition, celle-ci saura mettre en évidence un certain manque de protection de ma part, très certainement d’ailleurs au niveau émotionnel puisque je n’ai pas su résister à ce mal qui se réveille à cet endroit bien précis… 

Il me faut alors me mettre en chemin pour décortiquer intérieurement, l’apparition de cette fameuse ampoule… et pour cela j’utiliserai : l’introspection. 

Par exemple, l’ampoule se situe au pied. Je prends conscience que le pied en général représente la direction, celle que prends mon existence ; si l’ampoule se trouve à l’arrière de mon pied, je considère alors de surveiller mes arrières ou bien encore mes ancêtres ou mes antécédents…  De là tout un panel de questionnement viennent à mon esprit : A quelles obligations ai-je manqué ? Qu’ai-je réalisé à contrecœur ? Me suis-je égarée du chemin dans une certaine situation de mon vécu ? Aurais-je pu faire différemment ?…. 

Et voilà comment tout émerge ensuite à notre conscience, et c’est ce qui nous permet de guérir .. armé de cela, ensuite, on fait beaucoup plus attention à soi, à ce que l’on pense, ce que l’on fait, comment on réagi à certaines situations etc….. afin de ne pas reproduire les mêmes schémas d’inconvenance dans notre propre corps…savoir rester en totale harmonie avec nos pensées, nos souhaits, nos désirs, notre VIE telle que nous la voulons ; dans le respect de ceux qui nous entourent… 

tout ceci pour vous dire que tous les maux méritent que l’on s’y attarde afin de faire le point sur sa propre vie… du pourquoi nous en  sommes arrivé à la douleur physique pour qu’elle prenne existence à nos yeux… alors que jusqu’à maintenant elle n’étant encore que tapie au très fond de soi ? Pourquoi la maladie n’a pas émergé à un autre moment que celui-ci ? etc…. 

Je répondrai : Pour comprendre, tout simplement, que nous ne sommes pas en adéquation avec ce grand fleuve que représente LA VIE que nous nous sommes choisie.

…… Maladie et auto-guérison dans Expériences Harmony……

Mon témoignage…….. 000204AB dans Expériences 

Alors en gros, je te raconte un peu mon parcours…. Lorsque j’étais plus jeune, j’étais très anxieuse, sans cesse en crises d’angoisse, tout le temps avec des maux de ventres, des crispations à l’utérus etc… ; à 23 ans, à la naissance de ma 1ère fille, j’ai perdu mon frère, je suis tombée en dépression… ensuite, j’ai perdu toute ma famille les uns après les autres… alors j’ai cherché des tas de réponses dans les bouquins en tous genres… et, de bouquin en bouquin, je tombais sur des tas de Vérités qui raisonnaient au plus profond de mon âme… comme si ça me réveillait, cela m’a transporté comment dire… dans un autre monde… j’ai fait une OBE !

A mon retour d’OBE, ce fut très pénible pour moi de devoir réintégrer mon corps de matière, j’y ai passé des mois petit à petit…. Mais ensuite, plus du tout la même comme tu peux l’imaginer, plus de confiance, la FOI quoi. J’ai touché à tout, au magnétisme, au pendule, aux cartes, aux élixirs, aux pierres, aux encens….. que sais-je encore !!! C’est à ce moment là que j’ai travaillé sur « moi »,  le petit « moi », cela ne m’a pas empêché pourtant d’avoir des maladies à cette époque, j’ai subi une ablation de l’ovaire droit, j’ai fait beaucoup d’infections en tous genres, j’attrapais des abcès pour un rien etc… puis un jour j’ai appris aussi que j’avais un sérieux problème de tyroïde, et qu’il fallait m’opérer… alors là, j’ai pris le taureau par les cornes comme on dit et j’ai bossé encore plus sérieusement sur moi, tellement qu’un jour mon esprit s’est ouvert sur une autre dimension encore, celle de l’introspection…. Je me suis mise à étudier les comportements humains, à prendre des notes, à recouper les choses, les dires, mon vécu, celui des autres… enfin bref, tout un tas de travail sur la façon de penser les choses qui m’a amenée à me soigner moi-même grâce à la Foi et cette force qui me faisait soulever les montagnes, avec Son aide lorsque ses paroles résonnaient au fond de mon être, je suis entrée en contact avec mon MOI, mais cette fois, le GRAND MOI.

Bien évidemment, je suis venue à bout de ce problème de tyroïde grâce à l’introspection qui m’a fait revivre de ma plus tendre enfance jusqu’à ce présent d’il y a maintenant 18 ans…. Ce travail a mis je crois, si mes souvenirs sont bons, à peu près 1 à 2 ans. Mais j’te raconte pas la tête des toubibs lorsqu’ils ont constaté que je n’avais plus rien.

 

……….harmonie-intarieure-a……..

 

 

Publié dans Expériences | Pas de Commentaires »

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...