• Accueil
  • > Recherche : amour lumiere

Résultats de votre recherche

Vous pouvez continuer à prier

Posté par othoharmonie le 15 novembre 2015

 

Famille-qui-prieC’est très important pour ceux qui sont partis de ce plan brutalement et surtout, en les visualisant, priez pour tous les êtres qui sont dans la désespérance, dans la souffrance de la séparation. Il est primordial de vous visualiser en tant qu’être divin, de visualiser la planète rayonnante de Lumière.

Visualisez les règnes végétal, animal et humain en parfait équilibre et en parfaite harmonie, et ce monde nouveau qui vous attend, qui vous ouvre les bras. Essayez de vous visualiser personnellement dans ce monde merveilleux de paix et de sérénité où l’argent n’existe plus, où il n’y a plus de pouvoir directeur, plus de gouvernements ni de religions, mais où règnent le service et l’entente, où tous les êtres humains ont compris qu’ils sont réellement frères, où chacun s ‘assume, un monde où les êtres vivent en paix parce qu’ils ne sont plus dans l’ignorance.

La projection et la visualisation de ce monde sont très influentes sur sa transformation. Plutôt que d’avoir du chagrin, de vous lamenter au regard de ce qui se passe sur cette planète et de toutes ces souffrances, ayez beaucoup de compassion et d’Amour et surtout, projetez-vous en permanence dans le monde de demain.

Priez, priez comme nous prions, priez pour votre propre évolution. Demandez à la Source, demandez à votre Divin qu’ils vous aident à grandir, à accepter ce que vous devenez. Priez pour vos proches. Nous vous incitons à vous tourner délibérément vers votre futur, d’utiliser toute l’énergie qui est en vous et que vous recevez pour vous construire, mais d’une très belle manière. Soyez assurés que lors de vos moments de méditations, de prières, vous serez assistés par vos Guides et par vos Frères de Lumière.

Il est important de prier pour soi, mais il est aussi important de prier pour ceux que vous désirez aider, en demandant simplement que le mieux soit pour eux et que la Source ou leur propre Divinité éclairent leur chemin. Souhaitez toujours le meilleur à l’autre et essayez de voir celui qui est en difficulté dans la sérénité et dans la paix, toutes ses difficultés ayant été consumées dans l’Amour de sa propre Divinité.

Si nous vous parlons de la prière, c’est qu’elle va prendre de l’importance dans votre vie. Imaginez que demain, il y ait des événements qui vous dépassent. Que fera à ce moment là l’humanité dans sa globalité ? Elle priera, mais de quelle façon ? Elle dira « Mon Dieu, aidez-nous. Père Divin, aidez-nous ». Elle dira bien sûr d’autres choses bien souvent générées par la peur ; à ce moment là, la réponse qui pourra être faite aux humains sera ; « vous êtes vous aidés vous-mêmes pendant que vous en aviez encore la possibilité. Avez-vous compris votre pouvoir intérieur ? Avez-vous compris qui vous êtes réellement ?

Si vous avez compris tout cela, vous savez que l’aide vous sera donnée automatiquement. La prière générée par la peur n’est pas porteuse, elle ne vous élève pas, elle peut tout au plus cacher un peu les effets de votre peur, parce que vous vous dite « si je prie, je serai automatiquement exaucé, et ce qui me terrorise ou me dépasse me sera enlevé de la route ».

Ce n’est pas ainsi que les êtres humains doivent fonctionner. Ils doivent  grandir en eux-mêmes, ils doivent devenir adultes, ils doivent quitter l’enfance pour se prendre en main réellement, pour comprendre réellement les trésors qui dorment en eux et qui attendent d’être utilisés.

Enfants de la Terre, la prière va devenir essentielle pour vous. C’est une manière de vous relier, d’évoluer, d’aider, de projeter hors de vous-mêmes les meilleurs intentions et tout se qu’il y a de plus beau. Pendant vos prière, bénissez en permanence, bénissez ceux qui vous entourent, visualisez(les dans la paix, dans la joie et dans la santé parfaite. Dans cette bénédiction, offrez aux autres vos plus belles pensées.

Apprenez à remercie le créateur votre Père pour toute la beauté qu’il a mise sur ce monde ; C’est la plus belle des prières que vous puissiez faire. Apprenez à respecter la Création, la prière c’est cela, c’est cela aussi. La prière est un état d’être avant tout. Cela aussi il faut que vous le sachiez.

Quand vous dite ; »Merci, Père, de la beauté que vous avez mise sur mon chemin », c’est une très belle prière. « Merci, mon frère, pour la joie que me donne ta présence », c’est une prière. « Merci mon compagnon, de l’Amour que tu me donnes », c’est une prière ; Apprenez que tout est prière et priez dans ce sens-là.

Lorsque vous êtes en prière, lorsque vous honorez le Divin en vous, et la vie autour de vous, lorsque vous envoyez beaucoup d’Amour à la Création de la Source dans sa moindre manifestation, lorsque vous vous émerveillez devant une fleur, un animal, un arbre, un ciel étoilé, lorsque vous sentez l’Amour fuser de votre cœur et aller vers votre mère La Terre, lorsque vous vous connectez à ce qu’il y a de plus beau en vous, à cet enfant Divin, à ce soleil intérieur, lorsque vous vous connectez à la Source, que vous l’honorez et que vous lui dites, avec l’Amour le plus beau, le plus pur de votre cœur, combien vous l’aimez, lorsque vous faites la même chose pour vos frères de Lumière, pour vos frères Humains, et pour toute vie, vous faites monter vos vibrations. Prier, honorer la vie est très important.

Lorsque vous envoyez gratuitement de tout votre cœur, de toute votre âme votre Amour le plus beau, le plus pur, l’Amour du Divin en vous à toute la Création, vous élevez votre fréquence vibratoire. Au contraire, lorsque vous êtes révolté, quand vous ne voulez pas lâcher prise, quand vous ne voulez pas accepter certaines expériences, quand vous vous mettez en colère, quand vous jugez vos frères, vous abaissez votre taux vibratoire.

Chantez la vie, aimez-la, aimez tout ce que votre Père, qui est la Source de toute vie, à créé pur vous et autour de vous.

Extrait de LA PRIERE – Association du Ciel à la Terre. Sur le blog de Francesca http://othoharmonie.unblog.fr/

Publié dans Penserie, UNE TERRE D'ALLIANCE | Pas de Commentaires »

Etre femme aujourd’hui

Posté par othoharmonie le 12 novembre 2015

 

mohamed-mahmoud-mural-008-001Toute femme porte en elle une graine de soleil. Il n’en reste pas moins que chaque femme doit parcourir un cheminement intérieur en intégrant les principes du féminin et du masculin pour aller à sa propre rencontre et pouvoir vraiment s’ouvrir à l’autre.

D ieu était une femme. Dieu était une femme pendant vingt mille ans de préhistoire. Cette Déesse-Mère à l’origine de toute création régnait en Déesse du Soleil et en Reine du Ciel. Souvenons-nous… Notre mémoire archaïque entre en résonance. La Déesse est vénérée sur toute la terre pour son courage, sa force, son sens de la justice, sa sagesse, son don de vision et de révélation. Selon les langues et les dialectes, l’ancêtre divine a de nombreux noms : Astarté, Inanna, Istar, Isis, Hathor, Gaia. Elle personnifie l’unité de toutes choses, elle inspire une société pacifique, une forme d’égalité entre l’homme et la femme, une absence de hiérarchie. La femme solaire La grande Déesse des Origines resurgit dans nos mémoires. Elle n’a jamais totalement disparu, elle a toujours été vivante, enfouie en chacun.

Chaque femme est dépositaire dans ses cellules de ce soleil intérieur. Chaque homme porte en lui comme une trace nostalgique de cette figure. Prophétesse, visionnaire, libre et indépendante, donneuse de vie et de mort, elle restitue aux femmes d’aujourd’hui les traces d’une puissance archaïque. Elle leur rappelle qu’elles sont reliées à l’arbre, qu’elles se ressourcent dans la nature, qu’une connivence fusionnelle les unit à la terre. Les femmes ont l’intuition d’une dimension sacrée de la sexualité, elles sont prêtresses d’amour, elles vivent naturellement l’acte sexuel dans le rituel et l’inspiration. La virginité est un accomplissement intérieur, une liberté d’épouse divine. Les deux faces de la vie sont intégrées, blanche et noire, bonne et mauvaise. L’évolution féminine demande déjà le développement d’un phallus psychique et un mariage du masculin et du féminin pour une réalisation de soi. Tels sont les messages incroyablement clairs et initiatiques que nous a légués la déesse plus de vingt mille ans avant J.C. Par les rituels au temple, les femmes d’un passé lointain se mettaient en contact avec Eros. Aujourd’hui, les temples sont retournés à la poussière et les statues ornent les musées.

Mais la Loi que personnifiait la Déesse Mère a gardé toute sa vigueur. L’antique principe féminin réaffirme sa puissance. La femme est royale et solaire par essence. Femmes et hommes: un ballet aveugle Depuis trop longtemps, l’homme et la femme ne parlent pas le même langage. La peur de la différence entre en lutte avec l’attraction. Chacun vit avec l’image de ses peurs avant de vivre avec l’autre. Ange ou Démon, Vierge Marie ou sorcière, mère ou putain, l’homme vit la femme comme une menace et comme un besoin impérieux dans une ambiguïté haine-amour ; la femme vit l’homme comme un oppresseur dont elle est la victime parfois contrainte, parfois complice. Chacun tourne autour de l’autre et de ses besoins, s’aliène en se rendant indispensable et tente de se faire aimer. La femme est une inconnue pour l’homme et une inconnue pour elle-même.

L’homme est un inconnu pour la femme et pour lui-même. Deux êtres aveugles sur leur vérité intérieure cherchent au cours d’une vie à pénétrer un peu de ce mystère marchant l’un vers l’autre et se demandant mutuellement un peu de lumière. La femme d’aujourd’hui porte la trace de ses mutilations, elle se relève encore incertaine, tente de croire à sa valeur, de persuader son entourage, mais elle n’a pas encore revivifié sa force intérieure. Par moments, elle entre en contact avec son creuset solaire puis le perd à nouveau. L’homme vient à la femme par pulsion et il découvre en elle, par elle, l’éveil du sentiment, l’enchaînement de la liberté, l’affinement de sa sensibilité et parfois l’esquisse de son visage en Dieu. Epreuves l’un pour l’autre, geôliers l’un pour l’autre, libérateurs l’un pour l’autre, l’homme et la femme engagés dans un ballet aveugle parviennent parfois à crever les voiles d’illusion et accèdent à la clairière de la conscience. Le temps est venu de regarder en face cette guerre qui s’est longtemps jouée entre l’homme et la femme, vieille guerre des sexes qui empoisonne la planète terre. La peur des différences a entraîné des dépenses infinies d’énergie, des souffrances et des errances qui continuent d’alimenter tous les jeux destructeurs. Le passé se rejoue en nous.

Nous pensons que nous sommes des êtres évolués et nous avons souvent des comportements archaïques. C’est comme si en une seule vie nous avions à repasser par toutes les étapes que l’humanité a traversées. Nous marchons tous sur le même sentier et pourtant nous avons l’impression d’avancer seuls dans une forêt obscure de sentiments, sans repères et sans cartes. Femme solaire et homme lunaire Chaque être humain, homme ou femme, traverse des épreuves pour parvenir à se comprendre et à comprendre l’autre, pour aborder une complétude de lui-même où il intègre le masculin et le féminin. Ce mariage intérieur change la rencontre, le prédateur découvre la gratuité du don et le sens du mot amour. La femme, lunaire dans sa nature, aborde sa créativité solaire.

L’homme, solaire dans son actif combattant, entre dans sa réceptivité lunaire. Deux êtres désormais plus complets avancent l’un vers l’autre. Ils découvrent avec émerveillement le bonheur d’une fraternité d’où le désir n’est pas exclu. Celui ou celle près duquel on peut s’arrondir, se lover, ronronner paisiblement, jouer follement, s’apaiser, s’endormir, travailler, rire et pleurer, devient véritablement l’âme-sœur. Ce couple solaire-lunaire est notre responsabilité, notre horizon et notre chance. La femme soumise était le portique d’une civilisation du sacrifice, la femme solaire ouvre sur une civilisation éclairée où l’homme et la femme instaurent dans leurs relations la coopé- ration et la co-création. Notre soleil intérieur Toute femme est enceinte d’un soleil intérieur qui éclaire et inspire sa personnalité. Toute femme est composée de plusieurs visages qui la révèlent à elle-même comme les morceaux d’un puzzle. Du plus archaïque au plus ultime sur la spirale du bonheur, chacune avance vers le centre de l’être, retrouvant de cercles en cercles les mêmes écueils, mais avec plus de conscience et moins de difficultés.

 La solarité archaïque et sauvage de la déesse-Mère devient une solarité consciente après la traversée de la domination, de la soumission, du conflit. Le masculin phallique et pénétrant s’intègre, s’équilibre avec la douceur du féminin. La créatrice quitte les aspects abrupts de la conquête pour aborder les rivages de l’aimance. L’amour de la vie, de soi et des autres vient tempérer le goût du pouvoir. La femme solaire organise sa vie sur le mode de la coopération et non de la compétition. Sa créativité se déploie dans le rire et la détente. Elle est l’amie des autres femmes, elle découvre la sororité, version féminine de la fraternité. Elle est l’amie des hommes et en particulier de ceux avec qui elle partage une intimité d’esprit ou de corps. Elle aime et préserve sa solitude pour pouvoir se mettre à l’écoute de son âme.

Le fil ne s’est jamais perdu. Il y a toujours eu des femmes solaires, mais elles étaient l’exception. Notre époque favorise cette émergence. La femme inspiratrice et muse, la femme idéale des poètes, la femme-soleil de la quête du Graal, la femme initiatrice sexuelle, la femme mystique, la femme créatrice, tous ces visages ouvrent le parcours et esquissent une trame d’accomplissement. La femme solaire est porteuse du flambeau de l’amour inspiré, elle est le creuset d’une magie vivante sans cesse renouvelée, son attrait magnétique n’a pas d’âge et pour l’homme, elle est l’éveilleuse. La femme d’aujourd’hui a accès plus directement à cette graine de soleil en elle, mais elle retraverse toutes les étapes et pour confirmer sa confiance, Etre femme aujourd'huielle s’entoure de la solidarité des autres femmes et de l’amitié des hommes. Elle se sent aspirée par une vie redimensionnée dans la conscience. Sa vie intérieure est comme un poudroiement d’or chaud

Paule SALOMON est philosophe. Elle enseigne le développement personnel dans un esprit socratique de questionnement et d’accouchement des êtres. Elle a enrichi son expérience d’une recherche spirituelle depuis plus de vingt ans. Auteure de nombreux ouvrages dont « La Femme Solaire » ou « La Sainte Folie du Couple », publiés chez Albin Michel. www.paulesalomon.org

Publié dans Etat d'être, LECTURES Inspirantes, TRANSFORMATION INTERIEURE | Pas de Commentaires »

Levez-vous en bonheur

Posté par othoharmonie le 7 novembre 2015

secrets-bonheurJ’ai demandé à mon ami Jean-Yves de me donner son avis sur ce sujet.
Jean-Yves est paralysé depuis plusieurs années suite à un accident de montagne. Il entend, nous comprend, sait encore lire. Si nous prenons le temps, nous pouvons communiquer avec Jean-Yves en prononçant l’alphabet lettre par lettre pour écrire un mot. Jean-Yves ferme un instant les yeux pour nous désigner la bonne lettre. C’est ainsi que Monsieur Jean-Dominique Bauby a écrit son livre « Le scaphandre et le papillon ».

Pour converser avec Jean-Yves, j’utilise la technique de la communication profonde accompagnée ou communication de cœur à cœur. Je me mets à l’écoute de Jean-Yves et j’entends ses pensées, voici ses réponses :

« Tout faire pour que le maximum de personnes voient en nous les êtres cérébro-lésés notre véritable identité, notre véritable valeur. Nous avons perdu notre parole dans un accident, mais nous avons également ouvert en grand notre cœur, notre connaissance, Nos frontières sont mobiles, le valide devient invalide lorsqu’il est borné et aveuglé par la vantardise, par l’envie de dominer par le pouvoir, par le besoin de se rassurer en écrasant les plus petits que soi. Nous sommes présents dans votre monde où l’argent est essentiel, où la corruption règne en maître, où le pauvre et affamé devient gênant, alors que dire à vos yeux de ma présence ici sur terre ! ?

L’essentiel est invisible pour les yeux : changeons de fréquence et alignons-nous sur le cœur, restons posés et centrés. Moi Jean-Yves je vous annonce des bonnes nouvelles, d’excellentes nouvelles : Je suis un être intègre au niveau mental et spirituel, j’apporte ma contribution à ce monde, j’apporte ma part de travail d’éclaireur spirituel.

Oui nous vivons tous à deux niveaux : le physique et spirituel et nous les êtres sans voix sommes en vie pour vous montrer la voie, le chemin d’élévation de votre âme.

Vous pouvez amasser tous les lingots, tous les diamants, toutes les fortunes pendant votre vie terrestre, vous pouvez vider vos bas de laine et les « mettre » à l’abri dans votre coffre-fort préféré, et en être satisfait car vos peurs de manquer seront comblées.


Est-ce ces actions que vous êtes venus faire ici sur terre ?

Toute la construction de notre système capitaliste est basée sur des énergies négatives de possession, rendez-vous compte que lorsque vous franchirez les portes de l’au-delà, aucun bien matériel ne sera comptabilisé, seule votre valeur humaine sera examinée ainsi que vos actions d’entraide aux nécessiteux.

La vérité est que moi Jean-Yves, ainsi que tous mes amis sans voix, sommes revenus de l’au-delà afin d’améliorer notre humanité. Il est temps, grand temps de nous réharmoniser sur la vibration de l’amour, sur la fréquence du cœur.
Mes guides célestes, nos guides nous demandent de prendre du temps pour prier, pour méditer, pour cesser de nous activer dans le mental et le jugement, afin de rendre grâce à Dieu, omniprésent, omnipuissant en toute création, et dans tout le cosmos.

Dieu est l’organisation universelle, une force d’Amour, d’harmonie et de paix.
Nous : les êtres privés de voix et de mobilité, nous envoyons dans nos prières et méditations énormément d’Amour en permanence, notre présence diffuse dans l’éther de l’univers une vibration de paix. Nous remplaçons les moines et les bonnes sœurs qui ont déserté depuis longtemps les couvents.

Toutes les nations devraient s’unir pour co-créer ensemble la paix. Ceci est en place dans les autres dimensions où seule l’énergie d’Amour règne et se diffuse aux quatre coins de l’Univers.

Je suis très heureux ici dans ce centre avec mes amis MUTIQUES. Nous œuvrons en chœur pour réaliser les nouvelles constructions énergétiques, pour réactiver les sites hautement importants, pour neutraliser les endroits très pollués par les émanations chimiques ou nucléaires.
Nous sommes des intermédiaires entre vous : les humains aux yeux fermés et les Maîtres de Lumière et les créatures célestes. »

Le livre de Jean-Yves sera disponible en novembre et a pour titre :
« Journal de bord de Jean-Yves, autrement capable », ESA Editions, de Eliane et Jean-Yves Fayolle.
J’espère qu’un jour Michael Schumacher et Vincent Lambert écriront eux aussi leur journal de vie.

En conclusion, vous êtes invités à vous poser, à vous lever chaque jour de bonheur et à vous aligner sur votre fréquence du Cœur, de l’empathie, de l’Unité. Vous êtes invités, par vos pensées et vos actions, à entrer dans cette dimension d’Amour. Vous êtes invités à co-créer une Nouvelle Humanité basée sur la Conscience du Cœur.

Odile Mourglia
Interprète des personnes privées de parole, intervenante au Symposium « Nouvelle Conscience, Nouvelle Humanité » www.symposium-international.com

Publié dans Chemin spirituel, Etat d'être | Pas de Commentaires »

Nos guides Attendent Notre collaboration

Posté par othoharmonie le 7 novembre 2015

nos guides

« Nos guides sont toujours là, à nous observer, à œuvrer de concert avec notre Présence JE SUIS pour co-créer notre réalité. Ils peuvent être angéliques, Maîtres Ascensionnés, ou autre, mais dans tous les cas, Ils sont pur amour. Ils nous aiment inconditionnellement. Leur bonté, leur bienveillance sont infinies.

Ils font preuve de profonde compassion. Ils facilitent la connexion à notre multidimensionalité et ainsi nous aident à nous relier aux plans supérieurs. En faisant appel à nos guides et à notre Présence Divine, ils nous aident ainsi, à mieux comprendre notre «mission de vie ».

De ce fait, Ils nous poussent à agir de façon juste afin de réaliser notre mission. Nos guides sont une pure caresse d’amour. Ils sont attentifs à notre évolution, à nos projets, à nos questionnements. Ils sont toujours avec nous et ils nous accompagnent, prêts à intervenir instantanément, dès lors que nous faisons appel à leur assistance. Nous pouvons avoir plusieurs guides. Certains nous aident à maintenir un équilibre en nous et d’autres se réjouissent quand ils nous aident à révéler notre magnifique potentiel. Leurs différents soutiens offrent la force qui nous permet de surmonter les épreuves et de faire des choix. Nos guides sont à nos côtés, et entreprennent le nécessaire pour induire la pensée, l’émotion ou l’action les plus belles et les plus justes. Quoi qu’ils mettent en place pour nous épauler, ils respectent pleinement notre libre arbitre, nos choix, nos décisions, nos relations, même si ceux-là manquent encore de lumière. Un guide n’interviendra jamais de « force », ni même ne poussera son protégé à faire des choix contre son gré.

 Cependant, nos choix conscients semblent parfois fabuleusement inspirés. Ces inspirations, si elles sont auréolées d’impeccabilité, sont souvent l’expression de leur intervention. Unis à Notre Présence Divine, ensemble, ils mettent des plans et des stratégies en place. Ces plans ont pour objectif de nous extraire de notre « zone de confort «, créant une instabilité afin de nous faire réfléchir et ainsi grandir. Ou bien, ces plans, en fonction du travail que nous avons entrepris, s’expriment de façon surprenante en nous présentant de magnifiques cadeaux! Comme le dit si justement Paolo Coehlo : «Rien dans ce monde n’arrive par hasard!».. Même s’il nous arrive de nous sentir « abandonné » par nos guides ou par la hiérarchie céleste, cela n’est jamais vrai.

Quand ce sentiment là se présente, c’est que nous sommes prêts à franchir une étape de plus dans notre processus d’évolution et que nos guides et notre Présence JE SUIS, ont co-créé cette situation afin de répondre à un désir profond de purification, de guérison ou d’évolution. Le langage des guides est le langage de l’Amour. En parlant avec le langage du Cœur, des liens plus profonds s’établissent et notre intuition se développe.

Tout peut aller très vite et notre sincérité est alors divinement récompensée. Grâce à l’amour que nous leur témoignons, nul besoin de rituel particulier. La relation devient plus consciente et notre perception de la Vérité Eclairée s’affine. Nous comprenons alors, que même si nous nous sommes cru « égaré », cela n’a jamais été le cas, car ils ont toujours et à chaque seconde veillé sur nous. Il est de notre intérêt de communiquer étroitement et quotidiennement avec eux. Plus nous nous appliquons à chérir ces relations, plus notre épanouissement spirituel se développe. De ce fait, notre conscience s’accroit et plus vite nous Ascensionnons. Parce que leur aide est très précieuse, ils nous évitent bien souvent de terribles cocréations.

Sachez que leur réponse se fait toujours. En revanche, la réponse qu’ils nous proposent peut se tenir à mille lieux de ce que nous avions imaginé. Ils se « régalent » à nous surprendre, c’est une façon de nous maintenir curieux et attentif. Quelque soit notre interrogation du moment, ils trouveront toujours un moyen de nous glisser une information ou un indice nous mettant sur la voie la plus juste. Ils agissent de manière douce, efficace et très appropriée. Souvent ils manifestent des «signes «dont le but est bien de baliser de lumière notre parcours. Ces signes sont perceptibles au quotidien dès lors que nous restons alertes : Une chanson qui passe à la radio au moment propice, un dialogue de film qui arrive au bon moment, un ami qui vous donne la réponse que vous cherchiez, un slogan publicitaire.. .

En effet, Albert Enstein nous dit « Le hasard, c’est Dieu qui se promène incognito !» Nous sommes tous capables de recevoir des réponses encore plus directes et évidentes. Pour cela, il nous est demandé de nous ouvrir à la finesse de ce qui nous entoure et de leur exprimer toute notre gratitude pour le soutien inconditionnel dont ils font preuve depuis la nuit des temps. Nos guides attendent notre collaboration…

Clothaire : www.guidesspirituels.fr.  

Ce que les guides nous enseignent:

• Tout ce qui vous agace, vous enseigne la patience.

• Tout abandon ressenti, vous enseigne à trouver la force en vous.

• Tout ce qui vous met en colère vous enseigne le pardon et la compassion.

• Tout ce qui exerce une emprise sur vous, vous enseigne qu’il est temps de reprendre votre propre pouvoir.

• Tout ce que vous « haïssez », vous enseigne l’Amour Inconditionnel.

• Tout ce que vous redoutez, vous enseigne à aller au-delà de vos peurs.

• Tout ce que vous ne pouvez maîtriser, vous enseigne le lâcher-prise

• Tout ce qui vous rend malheureux, vous enseigne qu’il est temps de vous aimer davantage.

source : http://www.dominique-claire-germain.com/

Publié dans Nouvelle conscience, Nouvelle TERRE | Pas de Commentaires »

Les secrets de l’aura du Christ

Posté par othoharmonie le 31 octobre 2015

L'aura du christ

L’aura est un champ magnétique fait d’énergie, d’âme, d’esprit, qui entoure chaque créature vivante. Comment harmoniser notre aura avec celle du Christ pour bénéficier de son pouvoir d’éveil et de transformation ? La clé est contenue dans l’idée de la fraternité universelle. Cette idée est vivante et il est donc tout à fait possible de communiquer avec elle et de l’accueillir en soi. Par résonance, elle fera fleurir en nous les meilleures forces et capacités. Son énergie permet de trouver un sens positif à la vie, de dépasser des problèmes d’ordre physique, émotionnel, mental ou spirituel qui paraissent insurmontables, d’obtenir des réponses inattendues à ses questions et de découvrir en soi des richesses inconnues.  

Une ancienne légende raconte que le maître Jésus a accompli tous ses miracles grâce au mystérieux pouvoir d’un vêtement de Lumière qui appartenait à l’homme originel. Alors qu’il était chassé du paradis, le Père de l’humanité aurait emporté avec lui ce vêtement magique. Par la suite, il se serait transmis de père en fils au sein des écoles des mystères. Jésus l’a reçu à son tour des mains du prophète Élie réincarné et des Esséniens, gardiens du savoir secret de l’Égypte du Pharaon. La robe de lin blanc que portaient les Esséniens était une image de cette robe de Lumière. Elle incarnait leur idéal d’atteindre cette conscience intérieure de l’unité et de l’amour fraternel. Cette robe est connue aujourd’hui sous le nom d’« aura ». Il s’agit d’un champ magnétique fait d’énergie, d’âme et d’esprit qui entoure chaque créature vivante. Cette belle légende signifie que, par son travail sur lui-même, Jésus était parvenu à réaliser en lui un état d’être divin. Son aura a alors fusionné avec celle de l’homme originel et c’est pour cela qu’il a rayonné autour de lui l’amour fraternel. C’est la qualité de notre aura qui détermine toute notre vie : nos réussites, nos échecs, la qualité de nos rencontres, la provenance de nos inspirations, de nos pensées, de nos sentiments, de nos désirs, de nos actes… L’aura atteint sa perfection par l’acquisition de la fraternité intérieure.

 

Prendre soin de son intériorité

Imaginez un homme qui aime se reposer auprès d’un petit point d’eau qu’il a aménagé dans son jardin. Dans ce lieu, il se sent inspiré et il écrit de très beaux poèmes. Voilà qu’un jour, tous ses voisins décident de jeter leurs poubelles dans son jardin si bien qu’il se transforme en décharge. Les rats, les moustiques, les maladies y élisent leur demeure. Notre homme a perdu le lieu de son âme, il ne peut plus écrire de poésies. Ce jardin existe en chacun. Nous nous sommes tellement écartés de la nature que nous avons perdu notre nature et que nous acceptons que n’importe quoi entre dans notre espace intérieur. Le moi est la chose la plus précieuse que possède chaque homme venant en ce monde. Il est une étincelle de feu, un joyau de l’âme, une terre fertile. Il est surtout de plus en plus ignoré et dénaturé. On a fabriqué un moi artificiel, inconscient, mécanique. Les humains tournent de plus en plus leur attention vers des choses physiques, visibles, grossières, alors que le moi est spirituel dans son essence, invisible, subtil. Mon expérience m’a montré qu’il n’y a pas d’autre sécurité pour l’humanité que celle qui puise son origine dans l’ennoblissement du moi. C’est une science et un art initiatiques. Coupez un homme de sa nature divine, de sa conscience profonde et tout peut arriver. Un tel être ne réfléchira plus, sa conscience sera en sommeil, il prendra tout pour de l’argent comptant. On lui dira qu’il est dans une démocratie et il le croira. On lui dira que c’est lui qui pense sa vie et il sera d’accord. On lui dira que c’est normal de déverser les poubelles dans son jardin et non seulement il sera d’accord, mais en plus il y prendra goût. Sur la croix de son supplice, le Christ a prononcé cette parole terrible : « Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font. » Lorsqu’il dit : « Ils ne savent pas ce qu’ils font », il sous-entend qu’ils sont sous l’emprise du mensonge, car ils n’ont pas trouvé l’être vrai en eux.

 

Purifier son aura Par l’éveil du moi supérieur

Dans toutes les cultures, la méditation est une science et un art de l’éveil, qui consiste à devenir conscient de tout ce qui se passe en soi. C’est une vigilance, une observation, une analyse de soi. Au bout d’un certain temps de pratique, la conscience s’élargit naturellement et accède à une réalité plus subtile, à ce que l’on pourrait appeler une conscience supérieure commune. C’est un état d’être absolument naturel que tout homme peut atteindre avec de l’entraînement. Beaucoup de traditions ont appelé cet état d’être : le moi supérieur et éternel de l’homme. Elles le décrivent comme le fondement de l’expérience de la vérité, l’origine de l’amour et de la sagesse dans l’humanité et dans le monde. Lorsque l’on en fait l’expérience, on s’aperçoit aussitôt que cette conscience supérieure est la véritable gardienne et l’inspiratrice de tout ce qui fait la beauté et la grandeur de l’âme humaine dans le monde. Chacun peut y avoir accès. Si ce chemin n’est plus connu ni enseigné d’une façon saine, libre et naturelle, c’est parce que le monde est sous l’emprise d’un mensonge et qu’il est souvent plus facile d’être faux, artificiel que de trouver sa vraie nature et de l’exprimer. La clé de ce chemin est l’observation et l’étude de soi. L’attention doit se tourner vers l’intérieur, vers ce qui est ordinairement invisible en soi. Alors l’éveil se produit naturellement, l’intelligence s’illumine, la lumière se fait dans la conscience. Vous vous apercevez que quoi que vous fassiez les-secrets-de-l-aura-du-christdans la vie, il y a une conscience supérieure aimante qui vous observe et vous protège. 

La porte pour l’atteindre est l’entrée consciente dans le silence et dans le calme profond. Lorsqu’elle est éveillée, cette conscience-témoin peut changer toute la vie. Elle éclaire sur ce qui ne va pas et elle donne la force de créer l’harmonie. Certains l’ont appelée le Christ, d’autres le Bouddha, le Messie ou la parole de Dieu dans le silence…

 

Par Olivier Manitara Sur le blog de Francesca http://othoharmonie.unblog.fr/

Publié dans En 2012-2013 et après 2016, LIVRES de Travail, TRANSFORMATION INTERIEURE | Pas de Commentaires »

Laissez rayonner la Lumière en Vous

Posté par othoharmonie le 29 octobre 2015

prends-main-lache-pasjecouterai-veux-dire-si--L-CwA2lPÀ ce moment-là vous verrez votre Calice de la Vie s’emplir, et lorsqu’il sera plein, vous pourrez de nouveau « ouvrir vos fenêtres », vous ouvrir sur l’extérieur, afin de laisser rayonner la Lumière en vous, sur l’extérieur.

En prenant totalement le contrôle de votre vie, celle résidant dans le calice qui vous a été confié lors de l’élaboration de votre projet d’incarnation, vous mènerez à bien l’expérience de vie que vous avez choisie, et aiderez par cela même, par votre exemple, les Autres autour de vous à s’ouvrir à la vie eux aussi et à rayonner. C’est ensemble, que telles des bougies exprimant la vie, que vous illuminerez la planète, cette planète, la Terre, qui vous a accueillis et qui se prépare à achever son ascension.

La Terre, que certains appellent Gaïa, à besoin de vous pour cela, tout comme vous avez besoin d’elle pour vivre cette deuxième partie de votre expérience, qui débute et qui va vous permettre de découvrir ce qu’est réellement la Vie telle qu’elle doit être exprimant l’amour, la joie, le bonheur, la paix… la Lumière.

Puisque vous avez choisi de vivre cela dans l’expérience de vie actuelle, et bien : ouvrez-vous à la Vie et Rayonnez. Vous seul devez tenir entre vos mains le Calice de la Vie, de Votre Vie. Par contre, je dois attirer votre attention sur quelque chose d’important, de primordial, dans la conduite de votre vie : responsable ne veut pas dire coupable ! Que nenni !

Les choix de vie que vous pouvez faire sont votre responsabilité et vous devez les assumer… mais ne culpabilisez pas si vous croyez vous être « trompé » ? Ne soyez pas dans le jugement de vous-même, sur les choix que vous avez pu faire.

Soyez simplement dans la compréhension qu’une route choisie peut s’avérer plus abrupte qu’une autre. Mais pensez-vous que la plus large, la plus facile, est aussi celle qui enseigne le plus ? Que Nenni ! Choisissez donc la route la plus difficile, la plus étroite, si vous vous sentez le courage de l’affronter, et vous en retirerez bien davantage !

Aujourd’hui vous êtes pourrait-on dire « à la croisée des chemins »… à ne pas savoir dans quelle partie du Calice de la Vie, vous souhaitez évoluer… Et bien, ouvrez simplement votre cœur, ouvrez-vous à vous-même, bien à l’intérieur de vous, et vous aurez la réponse !

Dites-vous bien que tout ce qui se passe actuellement dans votre vie, je dis bien TOUT, fait partie de votre plan de vie, choisi lors de son élaboration, pour l’expérience de vie actuelle. Aussi, inutile de demander à l’extérieur, car l’extérieur ne sait rien de vous. Par contre, l’Être de Lumière en vous, sait tout cela et ne souhaite qu’une chose : vous aider à progresser.

Donc, permettez-lui de s’exprimer en lui ouvrent la porte de votre cœur et en lui permettant de rayonner en vous, puis à l’extérieur de vous. Ce faisant, vous aurez les réponses à tous vos questionnements concernant la conduite de votre vie.

Comme vous le voyez, c’est bien vous qui tenez le Calice de votre Vie entre vos mains. Alors conservez-le précieusement et ouvrez-vous à la vie et non au vide.

Soyez et Rayonnez, mes chers Enfants de la Terre.

Je vous aime
Hilarion

Message du Maître Hilarion, reçu le 7 octobre 2015 par
Jean-Paul Thouny

Publié dans Channeling, LECTURES Inspirantes | 1 Commentaire »

Évolution spontanée – y assistons-nous

Posté par othoharmonie le 19 octobre 2015

 

 

Si au vu des nouvelles souvent alarmantes rapportées par les médias, vous vous demandez quel avenir nous attend, voici une constatation qui pourrait bien vous étonner : du point de vue de l’évolution, nous serions exactement là où nous sommes censés être. Selon l’éminent biologiste Bruce Lipton [Biologie des croyances] et le commentateur politique et culturel Steve Bhaerman, tout ce qui arrive aujourd’hui concourt à démontrer que notre espèce s’apprête à faire un incroyable bond évolutif.

volution-spontaneebiologie-des-croyances

Dans Évolution spontanée, nous sommes invités à découvrir une vision de la science et de l’histoire qui permet de mieux comprendre la prochaine étape « holistique » dans l’évolution de notre civilisation. À l’initiative de ces deux pionniers, nous pouvons ainsi explorer :

•  les trois questions éternelles auxquelles tout système de croyance doit pouvoir répondre, et pourquoi ces réponses ont changé au fil des siècles ;

•  les quatre « mythe-perceptions de l’Apocalypse » – les idées fondatrices de la pensée moderne – et pour quelles raisons ces mythes sont sur le point de s’effondrer ;

•  pourquoi le modèle pour un avenir durable et viable se trouve littéralement à l’intérieur de vous, encodé dans chacune de vos 50 000 milliards de cellules ;

•  ce que vous pouvez faire pour contribuer au plus grand changement de culture depuis la révolution copernicienne.

Bon nombre des idées et des institutions définissant la culture contemporaine s’apprêtent à disparaître, et c’est une bonne chose selon Lipton et Bhaerman. Cela fait partie du processus naturel d’élimination de ce qui ne nous sert plus, afin de laisser place à une nouvelle façon d’être qui nous mènera vers l’âge d’or qui s’amorce. Évolution spontanée offre une aperçu perspicace, par moment humoristique, mais surtout encourageant sur l’avenir qui nous attend, et montre comment nous pouvons jouer un rôle actif comme cocréateurs de notre destinée commune.

Voici comment les deux auteurs de ce livre phare décrivaient dans une récente entrevue ce qui les a poussés à l’écrire, ainsi que la vision qui les animait.

Steve Bhaerman : « Voilà plus de 25 ans que je m’intéresse de près à la psychologie, au mouvement de croissance personnelle et à diverses formes de méditation et de spiritualité. Depuis environ 7 ans, j’ai de plus en plus envie d’intégrer tout cela, et il me semblait que le moment était venu de le faire. J’ai d’abord eu l’idée d’écrire un livre qui s’intitulerait Guérir le corps politique. Ensuite, je me suis demandé avec qui j’aimerais réaliser un tel projet, en me disant que ce pourrait être, par exemple, un médecin holistique. Puis, environ 9 mois après avoir fait la connaissance de Bruce, je me suis dit : ‘Tiens… je parie que Bruce serait la personne idéale avec qui travailler sur ce projet’. Et, de fait, l’idée lui a immédiatement plu. Le premier titre auquel nous avions songé pour ce livre était L’évolution américaine, parce que Bruce et moi partageons une grande admiration et un profond respect pour les idées que les pères fondateurs de notre pays ont intégrées, il y a plus de 230 ans, dans la Constitution des États-Unis. Toutefois, comme Bruce enseigne souvent à l’étranger, nous avons bientôt réalisé que le thème de la révolution américaine nous limiterait peut-être et qu’il nous fallait donc donner à notre sujet à une portée plus universelle. »

Bruce Lipton : « Ce que l’on peut retenir de la révolution américaine est très important parce que les idées mises de l’avant par les pères fondateurs de la nation américaine ne concernaient pas uniquement les États-Unis. De leur propre aveu, les idées qu’ils offraient s’adressaient au monde entier. Comme tu l’as mentionné Steve, si nous avions adopté l’évolution américaine comme titre, cela aurait limité notre propos alors qu’il s’agit d’un sujet touchant l’ensemble de la planète. Nous avons donc finalement décidé que ce n’était pas la voie à suivre. Cependant, du point de vue de la biologie, et compte tenu de la situation désastreuse dans laquelle notre monde se trouve, il est clair que la civilisation humaine traverse une phase critique et que notre survie est vraiment menacée.

Cela me rappelle une chose que j’ai souvent observée dans le monde médical, soit lorsqu’un patient est déclaré en phase terminale et qu’aussitôt tout le monde autour de lui considère sa mort comme inévitable. Et puis soudain, quelque chose d’inattendu se produit. Un changement fondamental s’opère dans les croyances de cet individu, et ce changement dans ses convictions profondes se traduit par ce que l’on appelle une rémission spontanée. On a donc un patient en phase terminale, et puis, l’instant d’après, toute trace de maladie est disparue, ce qui constitue un choc pour le personnel médical. Ce phénomène a été fréquemment rapporté et on sait aujourd’hui qu’il existe bel et bien. Nous avons donc jonglé avec l’idée d’inclure dans le titre du livre ce concept de rémission spontanée, car selon nous, les nouvelles informations que nous y offrons donnent aux gens la possibilité de changer leurs croyances sur ce qu’est la vie, ce qui pourrait avoir un effet similaire à ce qui se passe dans le cas d’un patient qui guérit spontanément après avoir adopté de nouvelles croyances. Il nous apparaît en effet que les pensées des gens forment un système vivant, tout comme les cellules du corps humain ou celles de tout autre système vivant. Dans les deux cas, une rémission spontanée peut donc théoriquement survenir.

C’est en réfléchissant à tout cela que le titre Évolution spontanée s’est naturellement imposé à nous. Il met en effet en valeur le fait que l’évolution récente de la théorie de l’évolution, notamment en raison d’une meilleure connaissance des mécanismes épigénétiques, a complètement transformé la vision darwinienne que nous en avions. En effet, selon la théorie darwinienne, l’évolution est un processus de changement très lent et graduel, s’échelonnant sur des millions et des millions d’années, au bout duquel un organisme finit par se transformer en un autre organisme. Toutefois, grâce à ce qu’ont révélé les travaux de Steven Jay Gould et de Niles Eldridge, nous comprenons mieux aujourd’hui la nature de l’évolution. Je fais ici référence à leur théorie des équilibres ponctués. Ce que leurs recherches ont mis en lumière, c’est que l’évolution est faite de longues périodes d’équilibre, ponctuées de brèves périodes de changements soudains et spectaculaires, suivis de l’apparition subite de nouvelles formes de vie. C’est donc ce genre de phénomène que nous anticipons pour notre monde.

Nous ne pouvons tout simplement nous permettre le luxe d’attendre que les choses évoluent lentement et progressivement. Nous soumettons donc l’idée qu’à l’instar de l’évolution des espèces, notre civilisation puisse connaître subitement, au moment où la conscience des gens s’éveille partout très rapidement, ce que l’on pourrait appeler une évolution spontanée. Et ce ne serait pas selon nous une affaire de quelques millénaires avant que de profonds changements s’opèrent partout dans le monde, mais bien l’affaire de quelques années. »

Comment parviendrons-nous à déclencher une telle évolution spontanée ?

Là est toute la question. Ainsi que les auteurs l’écrivent dans le dernier chapitre de leur livre, « Comment passer d’un mode de vie reposant sur un paradigme désuet à un autre basé sur des vérités plus proches de la réalité ? Comment participer consciemment à l’évolution du superorganisme qu’est l’humanité ? (…) Ce qui importe avant tout, c’est d’activer l’éveil de toutes les âmes, créant ainsi un puissant champ d’amour, de sorte que les dirigeants au pouvoir puissent entendre la voix collective et équilibrée du superorganisme que l’humanité devient. Par conséquent, le véritable défi pour chacun de nous consiste à s’atteler à la roue de l’évolution, à apprendre les leçons du passé afin de ne plus avoir à les répéter, et à se rappeler que c’est de l’intérieur et non de l’extérieur que les cellules éveillées du corps de l’humanité vont changer le monde. Nous jetons désormais les bases d’un avenir lumineux, nous vivons chaque instant avec un pied au paradis et nous construisons un pont que l’humanité tout entière pourra bientôt traverser. Telle est notre histoire d’amour – une histoire d’amour universelle célébrant notre unité avec l’univers tout entier : vous, moi, tout le monde, et tous les êtres vivants unis par la grâce de l’évolution spontanée. » 

Résumé préparé par Jean Hudon, traducteur de Évolution spontanée paru aux Éditions Ariane en 2011

Sur le blog de Francesca http://othoharmonie.unblog.fr/

Publié dans APPRENDS-MOI, En 2012-2013 et après 2016, LECTURES Inspirantes, TRANSFORMATION INTERIEURE, Travail sur soi ! | Pas de Commentaires »

Un nouveau visage du Christ

Posté par othoharmonie le 18 octobre 2015

 

 

christPlus de 2 000 années se sont maintenant écoulées depuis la naissance d’un être dont l’influence et le rayonnement allaient se faire sentir pendant des siècles et qui, encore aujourd’hui, ne laisse personne indifférent. Près d’un quart de siècle s’est aussi écoulé depuis que l’Américain Eugene E. Whitworth mettait la dernière touche à un roman mystique retraçant ce qu’aurait pu être la vie de ce personnage incontournable de notre histoire collective. Il est difficile de décrire toute la magie qui s’empare du lecteur et la beauté et la profondeur des révélations que ce livre apporte sans en diminuer un peu à l’avance l’éclat pour qui n’a pas encore eu la chance de tenir entre ses mains « Les neufs visages du Christ ». Ouvrir les pages de cet ouvrage rédigé à mi-chemin entre la fiction et la réalité, c’est se faire prendre peu à peu au jeu d’une fabuleuse histoire qui, fondée sur les personnages historiques de Jeshua, fils de Joseph le charpentier et de Marie la Vierge immaculée, nous entraîne, à travers une profusion de détails extrêmement précis, à revivre la lointaine époque où l’histoire de notre civilisation judéo-chrétienne a vu le jour.

Qui était vraiment Jésus et quelle préparation a-t-il pu au juste recevoir au cours des premières années de sa vie et jusqu’à l’âge de trente ans avant d’entreprendre sa vie publique rapportée avec plus ou moins de précision dans la Bible ? L’histoire officielle est quasi silencieuse là-dessus si ce n’est certains éléments portant sur les prodiges associés à sa naissance et sur la marque profonde que ce jeune enfant doué laissa dans les esprits de l’époque par ses paroles de sagesse prononcées lors d’une cérémonie juive à la synagogue. Ce livre, « Les neuf visages du Christ » soulève en bonne partie le voile de mystère entourant le sujet depuis toujours en nous révélant un être à la fois très humain et très humble, mais aussi troublé par les doutes qui l’habitent devant le fardeau colossal de la mission qui l’attend, celle du Messie dont la venue est attendue de tous. Loin d’être le fruit d’un hasard divin, la formation de cet être unique fut confiée aux soins d’un groupe au mysticisme très avancé, les Esséniens, des gens fort discrets dont l’histoire officielle n’a retenu que l’apparente pauvreté extérieure et le dévouement à soulager les souffrances d’autrui. Son père était lui-même un maître de sagesse rattaché à la hiérarchie spirituelle de l’humanité alors que sa mère avait été préparée depuis sa plus tendre enfance à sa vocation de servante de Dieu.

Mais, encore une fois, les mots ne peuvent arriver que bien imparfaitement à faire justice à la qualité du récit et à la profondeur de son enseignement adroitement tissé au fil de sa trame. Déjà on pourra avoir un réflexe de recul à la vue des mots « Dieu » et « Christ ». Mais bien vite on dépasse ce premier niveau pour accéder au sens le plus élevé et à une vision des plus spirituelles, au-delà de tout ce qui peut limiter ou catégoriser. Car nous sommes bientôt plongés au coeur de ce que le cheminement d’une âme qui s’éveille au pourquoi son existence incarnée peut offrir de plus précieux à chacun de nous, aujourd’hui même. Nous sommes, chacun de nous, ce Christ qui, d’étape en étape, progresse vers la pleine manifestation de sa perfection divine immanente. Neuf initiations, neuf grands passages d’une réalité à une autre, encore et toujours plus grande, constituent l’architecture chronologique de ce récit prodigieux.

Quelle voie l’âme d’un être choisi pour incarner à la perfection le potentiel divin suit-elle ? Celle de l’initiation aux grands mystères de la vie. Quels guides peuvent aider cette âme à progresser à travers toutes les embûches parsemant la voie de l’éveil jusqu’à sa parfaite expression divine ? Les écoles de mystère de l’ancienne antiquité qui, à travers le monde et personnifiées par des maîtres enseignants impitoyables mais justes, ont toujours existé jusqu’à ce jour pour aider l’élève lorsqu’il est prêt à entreprendre le voyage le plus important de toutes ses existences successives. Quel but est visé par ce cheminement incroyablement long et ardu ? La création d’un corps de lumière immortel, transcendant toutes les limitations de la matière et capable de miracles en apparence inexplicables. Mais surtout, quelle mission le Christ réalisé s’était-il vu confier jadis pour sauver l’humanité? Créer la véritable religion universelle, celle qui allait ouvrir la Voie de l’illumination divine à tous les êtres qui voudraient s’y engager, une Voie que les structures de la religion chrétienne n’ont pas su incarner et qui n’étaient pas celles souhaitées à l’origine par l’être divin dont cette chrétienté a voulu utiliser la grandeur pour masquer ses propres imperfections.

Car c’est un accès direct au divin, sans intermédiaire ni “inter-prêtre”, que de sa vie Jésus voulait être l’exemple vivant. C’est aussi par l’incarnation dans chaque aspect de la vie, autant dans l’amour ressenti envers un conjoint, ses enfants, ses frères et soeurs et parents, autant dans la passion du coeur que la logique de la raison, que doit s’exprimer cette quête sacrée du divin, et non par d’interminables privations qui, si elles sont nécessaires parfois, ne peuvent être un but en soi. La vie et l’évolution du mystique passe par tous les volets de l’existence car la matière première de l’éveil de la conscience, c’est justement ce que nous sommes : des humains de chair et de sang, avec des émotions et des élans de passion. Voilà quelques-uns des enseignements parmi bien d’autres qu’une lecture de ce livre vous permettra de retirer.

Mais l’essentiel, le plus important, la quintessence de ce que vous retiendrez de l’expérience profondément bouleversante d’une identification complète avec les pensées et les émotions les plus secrètes de Jésus livrées à travers ces pages, c’est une profonde transformation de votre perception de ce personnage historique. Jamais plus n’entendrez-vous ou ne lirez-vous les paroles célèbres que l’histoire a retenues de Lui sans en comprendre en même temps une nouvelle dimension chargée d’une toute nouvelle signification. Ce qu’il a fait, et ce livre vous permettra de mieux l’apprécier, vous pouvez véritablement le faire vous aussi! Et le temps de réaliser ceci est enfin arrivé! Voilà sans doute pourquoi vous ne voudrez pas manquer, à l’instar de millions d’autres lecteurs et lectrices, de lire et relire « Les neuf visages du Christ ».

Présentation/synthèse réalisée par Jean Hudon, traducteur pour la version française.

 

Eugene E. Whitworth, l’auteur de ce livre, est originaire de San Francisco en Californie. Toute sa vie, il s’est passionné pour la religion et ses innombrables expressions à travers le monde. Lui et son épouse ont voyagé dans tous les coins et recoins de la planète à la découverte des rites religieux et des danses et chants sacrés. On dit que sa connaissance des religions est encyclopédique. Président-fondateur de la Great Western University aux États-Unis, il s’est spécialisé dans livrel’enseignement de la psychologie de la gestion en affaires à l’intention de directeurs de compagnies et d’étudiants. Il poursuit son oeuvre aujourd’hui en donnant des conférences partout dans le monde, faisant mieux connaître l’importance de l’universalité de la pensée religieuse afin de contribuer ainsi à l’avènement de la paix mondiale.

Voici en terminant ce que l’auteur de ce livre nous en dit sans sa préface: « Le personnage principal n’est pas Jésus. Des événements ressemblant à ceux rapportés sur Sa vie sont utilisés dans ce livre, mais ils sont également semblables à ceux entourant la vie des Avatars d’autres religions. Il n’existe aucune preuve écrite historique et officielle de Sa vie, ne l’oubliez pas. (…) Le personnage central de ce livre ne peut être autre que le grand Aspirant à l’Initiation éternelle — l’Esprit-Soi de la personne qui lit ! »

Pour commander Les Neuf Visages du Christ : http://ow.ly/eiCpk

Sur le blog de Francesca http://othoharmonie.unblog.fr/

Publié dans LECTURES Inspirantes, LIVRES de Travail, TRANSFORMATION INTERIEURE | Pas de Commentaires »

L’Alliance Sacrée

Posté par othoharmonie le 11 octobre 2015



Chers enfants de Lumière, depuis des années vous êtes en recherche de votre pouvoir divin co-créateur, cherchant comment manifester le meilleur dans votre vie. Plus vous avancez sur le chemin de votre re-connaissance intrinsèque, plus vous vous rendez compte que la joie, le bonheur et l’abondance que vous attirez dans votre vie sont proportionnels à la qualité de vos états d’âmes: plus vous êtes empreint d’harmonie et de sérénité intérieures, plus il en est de même dans la réalité qui vous entoure. 

guérisonpraniquePourtant, s’il subsiste encore des moments de doutes, de peur ou de dévalorisation, ceux-ci ont un impact direct et immédiat sur votre existence, parfois même avec douleur et fracas sur tous les plans. Pourtant, vous dites-vous, votre pratique spirituelle est régulière, vous avez fait le ménage parmi vos anciennes croyances et vous nourrissez des pensées de plus en plus lumineuses… Comment se fait-il qu’il y ait encore tant d’événements douloureux ou de sentiments de mal-être qui surviennent à l’improviste? 

Se pourrait-il que, tout en étant conscient d’être connecté à votre moi divin, vous ayez négligé le fait que cette parcelle divine est aussi reliée à tout ce qui vit? Ainsi, vous « savez » que votre rayonnement énergétique illumine et transforme votre entourage, mais il importe de réaliser que l’inverse est aussi vrai: il en est de même pour l’extérieur qui « influence » et, parfois, « affecte » votre intérieur… Alors, malgré le fait que vous vous soyez évertué à « travailler » sur vous-même depuis des années, que vous ayez choisi de vous entourer seulement de personnes ouvertes et conscientes, et que toute votre vie soit orientée vers la pleine réalisation de votre être, vous demeurez sensible et vulnérable à l’énergie des situations et des personnes qui croisent votre route, en particulier celles à qui vous vous êtes « attaché »… En fait, vous avez « choisi » d’attirer celles-ci sur votre parcours justement parce que vous « savez » qu’il existe entre vous des liens qui méritent d’être approfondis et « transformés » par la Grâce… pour que votre compassion devienne empathie et vos liens d’amour ou d’amitié soient désormais empreints de « détachement » c’est-à-dire, de respect, d’équité et d’un juste équilibre constant entre donner et recevoir. Il en va de votre qualité de vie comme de votre rayonnement lumineux! 

De la même façon, votre Essence divine « sait » qu’il ne sert à rien de vous « retirer du monde » ou de tenter de vivre constamment sur un petit nuage doré… Maintenant que vous avez accueilli et reconnu votre grande sagesse lumineuse, il devient essentiel et primordial de vous mettre en action dans votre milieu de vie immédiat pour que celle-ci fleurisse et porte fruit concrètement en vous et autour de vous! Depuis longtemps, vous savez ce qu’est « manifester »: attirer le meilleur dans le moment présent. Mais avez-vous appris à maitriser parfaitement votre capacité de matérialisation? Avez-vous réussi à faire émerger votre pleine puissance alchimique avec constance et régularité dans votre quotidien, sans déception ni mauvaise surprise? Se pourrait-il que la raison pour laquelle vous ne parvenez pas à assurer cette constance co-créatrice soit tout simplement due au fait que vous êtes encore soumis aux fluctuations extérieures qui, bien souvent, sont le reflet de vos fragilités intérieures, mais surtout, les conséquences de vos liens affectifs « co-dépendants » avec le monde qui vous entoure… 

S’il vous est de plus en plus aisé d’obtenir des faveurs et des bénédictions pour vous-même, vous remarquerez qu’il en va tout autrement lorsque d’autres personnes sont impliquées dans vos rêves, projets ou objectifs précis. Pourtant votre puissance de matérialisation devrait aussi pouvoir se concrétiser à travers vos relations avec les autres: un couple harmonieux, des amis nourrissants, une famille soutenante, un travail épanouissant, un milieu de vie riche et ressourçant… Si ce n’est pas le cas, c’est qu’il existe encore une certaine dose de dualité à l’intérieur de vous qui se reflète à l’extérieur. Vous avez besoin de vous engager plus profondément à vous respecter vous-même et prendre le temps régulièrement de vous recentrer sur l’essentiel, soit: accueillir votre lumière intérieure pour que votre divinité occupe le plus d’espace en vous-même… afin d’ensuite rayonner au dehors! 

Vous vous dites que vous « savez » déjà tout cela, mais s’il subsiste encore des lacunes ou des écarts entre votre vie spirituelle et votre réalité humaine, c’est qu’une partie de vous résiste à pleinement se reconnaître et oser révéler dans toute sa splendeur cette belle lumière divine présente en vous-même! En 2014, vous êtes donc invité à passer du stade des apprentissages (apprenti sage) à celui de la maîtrise (maître en soi)! 

Pour la nouvelle année qui débute, vous êtes conviés à créer des liens, vous engager dans votre milieu et apprendre à fleurir « là où la vie vous a planté », en vous appliquant à manifester votre sagesse et votre lumière à l’endroit même où vous ressentez les plus grandes noirceurs… Celles-ci vous appartiennent: elles font partie de votre vie, de votre passé, de votre lien avec l’évolution planétaire… Et VOUS avez le pouvoir de changer le monde! Non plus de « réparer » ce qui ne va pas ou de « soigner » ceux qui souffrent, mais bien d’activer votre puissance de création et de manifestation à plein régime pour, en vous alliant avec d’autres, matérialiser collectivement ce paradis terrestre auquel vous aspirez de tout votre être… 

Car c’est seulement dans la collaboration et la co-création vivante qu’il vous est possible d’intégrer parfaitement votre part divine! D’où l’importance de non seulement prendre conscience de cette reliance existentielle, mais d’en faire un engagement concret, une ALLIANCE SACRÉE! 

Or, vous le savez maintenant, vous n’êtes jamais seuls: vous frères et soeurs de lumière vous guident, vous accompagnent et vous apportent leur support aimant… Et ceux-ci ne sont pas seulement présents dans l’invisible: vous en côtoyez à tous les jours dans votre quotidien! Plus vous oserez dévoiler la lumière qui VOUS habite, plus vous serez sensible à leur présence et aux possibilités de vous joindre à eux pour mettre en pratique tout ce qui vous avez appris durant votre cheminement vers la maîtrise de votre puissance créatrice… 

Passez à l’action, unissez-vous, partagez vos idées, vos rêves, vos projets… Et sentez que votre complicité d’âme attire à vous les personnes avec qui vous avez le plus de chances de faire advenir le meilleur… Pas seulement pour vous-même, mais pour les gens qui vous entourent dans votre famille, votre milieu, votre quartier ou même votre planète toute entière… L’heure de vérité a sonné: fini les voeux pieux et les espoirs illusoires! Dorénavant, vous récolterez non plus seulement ce que vous semez à l’intérieur de vous, mais les fruits de ce que vous aurez partagé « autour de vous », en devenant un exemple vivant pour tous ceux qui vous entourent! 

Engagez-vous à « sortir de votre coquille », à déployer votre puissance lumineuse pour en faire bénéficier votre entourage et, ainsi, enseigner aux autres à faire de même. Que votre engagement soit ferme et constant pour que les résultats aillent dans le même sens. Rédigez votre propre contrat d’engagement à faire advenir le meilleur et appuyez-vous sur vos acquis intérieurs et votre reliance divine pour que votre capacité de manifestation devienne un véritable pouvoir de matérialisation à long terme. Tel est le véritable secret de l’ALLIANCE SACRÉ: faire éclore le divin dans l’humain en toutes circonstances… Il suffit de dire OUI!

 sommeil

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 1er janvier 2014,

aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte

à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes.

Publié dans DIEU, En 2012-2013 et après 2016, Nouvelle TERRE, UNE TERRE D'ALLIANCE | Pas de Commentaires »

De Cœur à Cœur Célébration

Posté par othoharmonie le 10 octobre 2015

 coeur à coeur

La fin de l’année est une période excellente pour réfléchir à notre parcours de vie : qu’est-ce qui ressort de cette année et quels sont nos projets pour la Nouvelle Année. 

Imaginez-vous en train de préparer une grande fête. Elle est censée célébrer la vie. Pendant vos préparatifs, vous vous réjouissez de plus en plus. Vous avez décidé d’inviter toutes les personnes formidables qui ont compté pour vous d’une manière ou d’une autre pendant cette année. Chaque jour qui passait, quelqu’un vous a marqué. Vous décorez votre maison en vue de cette réunion unique. Des fleurs remplissent les pièces, et des bougies donnent une lumière chaude et accueillante. Vous accueillez chaque convive à la porte d’entrée avec une accolade chaleureuse. Vous vous regardez profondément dans les yeux pour bien vous relier pendant un instant et établir le contact des âmes.

Vous invitez ensuite vos hôtes à passer dans une immense salle à manger où la table a été dressée avec la meilleure porcelaine de chine et des verres de cristal. Le repas le plus élégant et le plus délicieux est sur le point d’être servi. Il est si bon de voir les gens s’amuser et être heureux. Vous souhaitiez que cette réunion soit parfaite pour vos précieux hôtes, et elle l’est. En prenant place en tête de table, vous regardez encore chacun pendant un instant. Vous regardez votre mère, votre père, vos enfants, vos amis. Il y en a que vous ne voyez que de temps à autre ou que vous n’avez rencontrés qu’une seule fois, mais ils comptent tous tellement pour vous, à leur manière, unique et magnifique. C’est une réunion de famille de tous les êtres qui comptent dans votre vie. Vous vous sentez bénie d’avoir toutes ces merveilleuses personnes dans votre vie et le comprenant, un sourire se dessine sur vos lèvres. Elles vous ont aidé à découvrir qui vous êtes en étant un miroir qui vous reflète.

L’un après l’autre, vous ôtez vos lunettes pour vous porter un toast de remerciement individuel. Les gens racontent comment ils apprécient leur vie et puis ils se tournent vers vous pour vous dire ce que vous représentez pour eux. Le cercle d’énergie d’amour croît en passant de l’un à l’autre, et s’amplifie au fur et à mesure que chaque personne prend la parole. Cette fête, vous la donniez pour montrer à ceux que vous aimez à quel point vous êtes reconnaissant de les avoir dans votre vie. Le cadeau vous a été retourné. C’est cela, le cercle d’énergie d’amour. Ce que vous donnez vous est retourné. C’est maintenant à votre tour de remercier. En prenant une grande respiration, vous vous préparez à parler, mais des larmes de joie inondent votre cœur en réalisant à quel point vous êtes béni d’avoir toutes ces merveilleuses personnes dans votre vie. En levant votre verre pour porter un toast spécial, vous ressentez un tel bonheur de vivre ce jour. Vous reconnaissez la merveille de votre parcours de vie avec toutes les personnes qui vous entourent. Tout ce que vous pouvez dire est merci, car c’est le meilleur moyen d’exprimer votre gratitude et ces simples paroles vous viennent du fond du cœur.

Vous finissez la fête en vous remerciant vous-même. Cette vie, c’est vous qui l’avez créée. Sachez que lorsque vous vous donnez de l’amour à vous-même, vous pouvez en donner davantage à ceux qui vous entourent. L’année passée a été magnifique, pleine d’aventures, certaines positives et d’autres plus difficiles. La Nouvelle année est pleine de merveilleuses possibilités.

Amour et Lumière,

Barbara

We welcome your comments here.

Publié dans Bonjour d'amitiés, Chemin spirituel, UNE TERRE D'ALLIANCE | Pas de Commentaires »

La crise de guérison

Posté par othoharmonie le 8 octobre 2015

 

guérisonTravailler sur soi par la libération de noeuds karmiques, d’émotions densifiées, par la guérison de blessures anciennes et par la récupération d’extensions de vies passées ou parallèles permet à l’âme de descendre, de s’ancrer dans le corps physique (son véhicule par le fait de, justement, faire de la place ne se délestant de tous ces bagages encombrants. Il existe cependant un temps – plus ou moins long, selon les êtres – qui suit cette libération, cette guérison ou cette récupération et qui est une phase de déséquilibre, une phase de profond inconfort, sorte de néant douloureux, de béance intérieure.

En aucun cas il ne s’agit d’une rechute ou d‘un retour en arrière. Il est ici seulement question d‘abandonner l’accoutumance à la cohabitation en soi d’une densité, d’une souffrance à laquelle, en définitive, l’on s’était résigné et qui semblait, en quelque sorte, faire partie de notre décor intérieur, comme un repère ou une tranche d’identité.

Cette période d’ajustement, de rénovation de notre « maison » n’est pas agréable, osons le dire. C’est le temps où les vieilles tuiles du toit, le crépi défraîchi de la façade et les huisseries rongées ont été déposés et où l’on attend que soit installée la nouvelle parure. On se sent alors nu(e), ouvert(e), aux quatre vents, perméable à toutes sortes d’intrusions, fragile, laid(e) parfois. Comment procéder autrement ? En plaçant du neuf sur de l’ancien ? Chacun sait, intrinsèquement que c’est impossible, mêmes certains « thérapeutes » s’obstinent encore à vendre le contraire.

Quand bien même chacun(e) est prévenu(e) de cet aspect très particulier du processus d’accueil de la Lumière en soi (communément appelé « temps d’intégration »), il n‘en demeure pas moins que les symptômes qui apparaissent en laissant beaucoup dans d’inquiétants questionnements. Sans vouloir user de jeux de mots, la voie de la guérison n’est pas une promenade de santé. Bien peu entendent, en vérité, l’avertissement, car trop pressé(e)s de se défaire de leurs lourdeurs et de toucher ce fameux « réel » dont tant parlent.

La crise de guérison est une période de chahut intérieur, de mouvements brusques et de sensations de descente qui suit le bien-être immédiat relatif au soin reçu. La crise de guérison est un temps de purification, d’adaptation et de calibrage énergétique. Les symptômes, qui ne sont pas exclusifs les uns des autres, sont divers ; sentiment de tristesse, de colère, de vide intérieur, de fatigue, d’irritabilité, d’inutilité, de mal-être, hyperémotivité, sensibilité exacerbée, etc.

On ne peut parler donc de guérison sans évoquer la crise de guérison. En outre, la Lumière que l’on intègre en soi, tout naturellement, illumine, met en relief toutes nos parties encore souffrantes afin de nous guider vers notre libération. Elle fait son œuvre. Si l’on ne veut pas voir en face le monstre qui vit dans notre cave et le pousser à déguerpir, alors n’allons pas l’éclairer avec notre lampe… Mais si nous osons ce pas, alors ne nous plaignons pas qu’il passe devant nos yeux, ne serait-ce que le temps de quitter les lieux. Il s’agit-là de véritablement savoir ce que l’on veut.

La crise de guérison est un temps qui demande un peu de patience, beaucoup de lâcher-prise vis-à-vis de notre défunte structure et une grande quantité d’amour donné à soi-même. Mais le merveilleux des retrouvailles avec soi est la récompense de celles et ceux qui ont ce courage, au sens premier du terme, c’est à dire ce cœur qui agit.

source ; http://www.lasymphoniedesames.com

Publié dans APPRENDS-MOI, Auto-Guérison, En 2012-2013 et après 2016, TRANSFORMATION INTERIEURE | Pas de Commentaires »

Nous pouvons briser nos chaînes

Posté par othoharmonie le 6 octobre 2015

 

Brisons nos chaînesNous avons tous et chacun la disposition à changer notre vie pour le mieux. Notre vie présente peut changer en un clin d’œil, en changeant simplement l’image que l’on perçoit du monde. Notre vie est un miroir. Elle est l’irréprochable éclat de ce que l’on imagine et de ce que l’on a comme agencement émotionnel et moral dans notre cœur.

Nous pouvons changer nos problèmes en bonheurs, nos chagrins en joies, nos peurs en assurances et nos ressentiments en oublis. Il n’en tient qu’à nous de briser nos chaines et d’élever nos âmes vers le ciel de la délivrance.

La qualité et la valeur de notre vie est en harmonie avec notre pouvoir de l’imagination et de ce que l’on estime. Nos émotions, alliées à nos pensées, forment le moule de notre monde, de notre réalité objective. Tout ce que l’on voit et perçoit devient partie intégrante de notre âme.

Le monde des formes vient de l’intérieur. L’intérieur est notre inconscient, qui est un monde dans un monde. L’inconscient est le champ de force de toutes nos mémoires, croyances, pensées et sentiments. Le subconscient n’est pas séparé de notre conscience objective, il est seulement dissimulé sous forme de banque de souvenirs. Il est comme un réservoir renfermant tout ce que l’on est.

Pour changer notre vie, nous devons mettre du temps et des applications conscientes à la compréhension spirituelle, à la science de la vie. Par la pratique, par la constance nous pouvons changer telle une chenille en papillon. Toutefois ne visons pas la perfection, mais l’amélioration constante, jour après jour.

Choisissons un mode de vie sain. Une vie de tempérance, d’équilibre et de satisfaction. Cessons de courir et de tout vouloir d’un seul coup. Vivons pleinement chaque segment de la journée. Apprécions et ressentons la vie en nous et à l’entour de nous.

Soyons bons avec nous-mêmes!  Soyons authentique ! Faisons de notre mieux ! Écoutons ce que notre conscience nous dit et ce que notre corps nous dit dans le moment ! Pensons et agissons d’une manière positive. Concentrons-nous sur les bons côtés de la vie – même si cela n’est pas toujours facile. Entretenons des pensées constructives et réalistes  à longueur de journée. Nous serons plus en paix avec nous-mêmes et par conséquent – plus heureux.

Propageons la bonne humeur et l’amour à tous ceux qui croisent notre chemin autant que possible. Soyons lumière et faisons rayonnez notre étoile intérieure dans ce monde, pour ainsi éveiller les consciences et les cœurs de tous nos frères et sœurs terrestres.

P.S. Vous pouvez copier ou distribuer ce texte en autant que vous citez l’auteur et mettez un lien vers cette page.

Publié dans En 2012-2013 et après 2016, Etat d'être, Nouvelle TERRE | Pas de Commentaires »

Comment progresser sur le sentier lumineux

Posté par othoharmonie le 4 octobre 2015

sentier lumineuxEt bien tout simplement en ouvrant votre cœur, comme nous vous l’avons dit maintes et maintes fois, en libérant l’Être de Lumière qui est en Vous, enfoui au plus profond de votre cœur.

Ainsi que nous vous l’avons déjà dit maintes et maintes fois : SOYEZ et RAYONNEZ et vous verrez votre sentier devenir de plus en plus lumineux.

N’oubliez pas mes chers Enfants de la Terre qui lise ces lignes, Vous êtes venus cette fois-ci expérimenter la Lumière. Aussi, ouvrez votre cœur et laissez s’exprimer la Lumière en vous… rejoignez celles et ceux qui progressent sur le chemin de leur évolution, sans regarder derrière eux. Vous verrez votre Sentier devenir de plus en plus lumineux, sans jamais faiblir, car les lois divines sont ainsi conçues que la Lumière ne peut faiblir, mais seulement éclairer de plus en plus.

Ce qui veut dire que ne pouvant régresser sur le chemin de votre évolution, mais seulement progresser, votre Sentier ne peut devenir que de plus en plus lumineux.

Oui bien sûr, par moments, vous pouvez penser qu’il est très sinueux, qu’il fait des détours inutiles… mais en fait, il ne fait que suivre scrupuleusement le chemin de votre évolution, dont vous êtes le seul maître et sur lequel, seulement vous et vous seul, pouvez décider de progresser ou de faire une pause. Comme je vous l’ai dit tout à l’heure, votre Sentier Lumineux n’en est que l’expression… lumineuse !

Vous avez le choix de votre propre progression

Comme vous le savez, tous les chemins mènent au même endroit : à la Lumière. Vous, vous avez le choix de la direction, de l’orientation, qui vous fera avancer plus ou moins directement, plus ou moins rapidement.

N’oubliez pas que vous êtes un Être de Lumière, sous une carapace physique… le véhicule de votre âme… Vos proches, les personnes que vous rencontrez, que vous croisez, le sont aussi. Votre seule différence avec eux, qui n’a rien à voir avec le véhicule, est la volonté, les que vous pouvez faire, de progresser plus ou moins rapidement qu’eux.

Vous avez toutes et tous la capacité de sortir des zones de différents niveaux de lumière pour rejoindre La Lumière… Mais, le souhaitez-vous en votre âme ?

Aujourd’hui, beaucoup d’entrevous semblent se trouver à une « croisée » de chemins : soit emprunter une voie permettant d’accéder rapidement à la Lumière, soit de faire un détour, de prendre son temps… Consciemment, ils sont dans l’expectative, ne savent plus quoi penser, car ils ne parviennent pas à percevoir ce que leur âme a choisi pour leur futur proche… Ils s’en remettent aux voix de la désinformation et laissent à d’autres le choix de leur direction…

Respectez le choix des autres

C’est peut-être aussi cela qu’ils sont venus expérimenter… aussi, respectez leur choix, même si vous pensez qu’ils sont dans l’erreur et que vous souhaitez « pour leur bien » les ramener dans le « droit chemin ».

Oh non ! Ne faites rien de tel, laissez-les expérimenter pleinement ce que leur âme a choisi d’expérimenter ; ce qui correspond à leur degré d’avancement sur le chemin de leur évolution… se traduisant bien entendu par la luminosité de leur Sentier.

Aussi, je vous en conjure mes chers Enfants de la Terre, ne portez pas de jugement sur les faits et gestes des autres, sur leurs décisions, sur leurs choix d’expérimentation. Laissez-les vivre pleinement leur expérience avec leur libre arbitre total, sans chercher à les influencer dans un sens ou un autre, car ce faisant, vous influez également conjointement sur votre propre progression.

Aidez celles et ceux qui le souhaitent, mais n’essayez pas d’imposer votre propre vision de la progression aux autres, qu’ils soient proches, voire très proches de vous ou non. Soyez aidant à ceux qui e souhaitent, mais pas influents, même en pensées… car vos pensées ont un énorme pouvoir, bien au-delà de ce que vous pouvez imaginer.

 

Le moteur de votre progression : l’Amour !

Par contre, oui, envoyez des pensées d’amour à tous ceux, sans distinction, que vous voyez être dans des endroits, des zones, très faiblement éclairés, manquant de cette énergie de Lumière dont vous disposez.

La seule façon de progresser et d’aider tous ceux qui le souhaitent, à progresser, se résume à un seul mot : AMOUR. C’est l’amour de l’autre que vous pouvez l’aider à rendre son Sentier de plus en plus lumineux, et non pas lui disant « fais ceci » ou « fais cela »…

La lumière est disponible pour tous, pour tous ceux qui le souhaitent. Mais encore faut-il qu’ils le souhaitent maintenant…

 

Publié dans APPRENDS-MOI, Nouvelle TERRE, Philosophie de la VIE | Pas de Commentaires »

Les pratiques d’enracinement (ancrage)

Posté par othoharmonie le 4 octobre 2015

arbreAncrage, enracinement… bien des théories, des exercices, des pratiques circulent sur le concept de l’ancrage. Afin d’installer, de renforcer ou de parfaire notre ancrage, il suffirait pour certains de marcher pieds nus dans l’herbe, pour d’autres de visualiser des sortes de racines partant de dessous nos pieds et plongeant dans le sol et, pour quelques autres encore, de pratiquer le jardinage ou bien la pêche en rivière. En clair, toute une liste d’activités certainement très agréables, apaisantes, réjouissantes mais indéniablement temporelles, provisoires, ponctuelles et surtout fondamentalement extérieures.

L’ancrage n’est pas un exercice, une attitude ou une posture. L’ancrage est un état. Et il ne se décrète ni ne s’improvise. L’ancrage est intimement lié à l’incarnation, c’est à dire, littéralement, au fait de descendre dans la chair, dans le corps. Et que doit-on y descendre, dans ce corps ? Tout simplement notre conscience ou notre esprit, pour employer un terme plus vaste. Evidemment ! s’exclameront peut-être certains, persuadés de ne rien apprendre de neuf dans ces propos. Certes, sauf que cette descente complète est le processus spirituel le plus difficile, exigeant, confrontant et inconfortable que je connaisse. Sans une acceptation pleine, entière, inconditionnelle de notre incarnation, dans tous ses aspects (géniteurs, sexe, apparence physique, attributs psychiques, contextes familial, social, culturel, éducatif, géographique etc…) il n’y a point d’ancrage véritable. Sans une exploration courageuse (dans le sens étymologique du « cœur qui agit ») de nos sombres cavernes intérieures, il ne peut y avoir d’ancrage.

L’ancrage n’a que peu à voir avec le fait d’être « terre à terre », cartésien, organisé, pragmatique ou capable d’affronter sans faillir les aléas apparents de l’existence. L’ancrage n’est pas l’apanage des hommes ni de celles et ceux qui se définissent comme « réalistes » et ayant les « pieds sur terre ». L’ancrage n’est certainement pas la caractéristique de ceux qui occupent leur corps et uniquement leur corps. Ceux-là sont simplement enfermés dans la paisible illusion conférée par leurs cinq sens. Cela ne suffit pas non plus d’aimer la nature, les animaux ou se sentir en communion avec les Devas de la forêt pour asseoir son ancrage à la Terre.

Il est à concevoir que la Terre porte dans les cinquante premiers kilomètres de sa croute de bien lourds stigmates qui correspondent à tout le sang versé par l’humanité depuis ses origines, au travers de toutes les guerres, tous les massacres, sacrifices, meurtres, abattages et outrages qui n’ont cessé de se perpétrer depuis des milliers et des milliers d’années. Ne nous leurrons pas davantage. Ce sang, véhicule de l’esprit dans le corps, qui a imprégné le sol en des quantités dont chacun peut sans difficulté imaginer l’importance, ne s’est pas transformé miraculeusement en une belle eau cristalline en entrant au contact de la Terre. Ce sang est, de fait, resté porteur d’une information vibratoire très lourde, sorte d’empreinte émotionnelle de fréquence remarquablement basse qui demeure en quelque sorte prisonnière de cette épaisse couche sous nos pieds, tant que le niveau de conscience présent en « surface » ne permet pas une spiritualisation effective de la matière (toujours dans le sens de faire descendre l’esprit dans la densité). Cette spiritualisation de la matière doit s’harmoniser avec l’œuvre alchimique accomplie en permanence par le collectif des arbres-maîtres (que bon nombre d’humains s’emploient d’ailleurs savamment à abattre, en toute inconscience). En outre, à ce réseau souterrain d’épais ruisseaux émotionnels s’ajoute l’infinité des corps meurtris, porteurs de toutes ces mémoires traumatiques et qui ont été enterrés dans cette même couche.

Et ce redoutable magma énergétique se traverserait, se franchirait par la simple intention ou en s’aidant de quelques visualisations et autres méditations guidées ? Non. Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas. Ce qui est à l’intérieur est comme ce qui est à l’extérieur. En clair, il ne faut espérer s’ancrer durablement au cœur de la Terre si un travail intensément déterminé d’illumination de nos grottes intérieures n’a pas été produit, un travail d’éclairage, d’accueil, d’Amour de nos propres ombres et « monstres » enfouis, un travail réalisé sans jugement, avec le plus haut degré de compassion vis-à-vis de nous-mêmes. De la même manière, nos « promenades » dans les plans subtils ne peuvent nous mener ailleurs que dans les méandres du bas astral si nous n’avons pas épuré certaines fréquences de notre personnalité et clarifié sans équivoque nos intentions.

En effet, lorsque nous tentons de nous ancrer sans passer par ce travail préalable de mise en lumière, nos racines entrent, lors de leur déploiement vers le cœur de la Terre, en résonance avec les fréquences lourdes contenues dans le sol (tant au niveau physique que vibratoire) et font gronder nos propres « monstres » intérieurs. Et cela, personne ne le supporte bien longtemps.

De quoi la Terre a-t-elle besoin en ces temps d’Ascension ? Précisément de piliers d’ancrage de la lumière, c’est à dire d’hommes et de femmes conscients de leur essence, de leur rôle dans le processus d’implantation de la nouvelle grille magnétique de la planète, des êtres qui conscientisent le fait que leur puissance de rayonnement et de manifestation de l’Amour inconditionnel dépend de leur capacité à s’incarner pleinement dans leur corps.

L’ancrage est l’attribut des maîtres, c’est à dire de ceux qui ont atteint l’équilibre entre le haut et le bas, entre le vertical et l’horizontal, qui sont expression juste de cette fameuse « croix » de l’incarnation. De ceux qui, par leur conscience fusionnée, honorent avec un amour identique leurs corps, leur âme et leur esprit.

Sur le blog de Francesca http://othoharmonie.unblog.fr/

Source : http://www.lasymphoniedesames.com

Publié dans En 2012-2013 et après 2016, Exercices simples, L'Esprit Guérisseur, Travail sur soi ! | 1 Commentaire »

Sortez vos Vies d’Ange

Posté par othoharmonie le 3 octobre 2015

 

Ce titre vous fait rire?

notre vie d'angePourtant regardez ce qui se passe régulièrement dans votre vie : combien de temps passez-vous chaque semaine à chercher à vous améliorer, vous perfectionner, grandir et évoluer? Lorsque vous êtes constamment à la recherche de la « petite bête noire » qui vous empêche d’accéder à votre Lumière intérieure, c’est comme si vous sortiez de la maison chaque nuit pour vérifier que personne ne vient fouiller dans vos poubelles… Non seulement ce serait épuisant et inutile, mais cela vous empêcherait de jouir pleinement d’un sommeil réparateur! 

Ainsi en est-il dans votre vie actuelle : si vous êtes constamment occupé à arracher les mauvaises herbes dans votre jardin intérieur, il ne vous reste plus de temps pour contempler les milliers de fleurs qui sont continuellement en train d’éclore : les innombrables qualités, vertus, dons, richesses et sagesse déjà présents en vous-même! 

Si vous croyez aux vies antérieures, posez-vous la question : se pourrait-il que, à une époque ou une autre, vous ayez déjà été un ange… céleste ou terrestre? Que vous ayez mené une vie exemplaire, connecté à votre véritable lumière intérieure, serein, épanoui et rayonnant? Songez-y vraiment : l’univers étant en constance recherche d’équilibre, il est mathématiquement impossible que vous n’ayez accumulé que du « mauvais karma » à travers toutes ces existences terrestre ou interplanétaires… 

Et si, au lieu de « vouloir » sans cesse travailler (dur) sur vous-même, vous vous permettiez de partir à la recherche de toutes les « bonnes actions » que vous auriez pu faire dans votre vie (ou les précédentes) pour enfin reconnaître et « assumer » toute l’énergie POSITIVE (dharma) déjà présente en vous-même? 

Imaginer que, chaque fois que vous avez aidé quelqu’un, que vous l’avez écouté, accompagné, que vous avez été généreux envers une cause, un projet, un animal ou autre, vous ayez pu « engranger » des « bons points »… Que, dans l’au-delà, vous fassiez partie d’un « club fidélité » où vous avez accumulé des « points-mérite » pour chaque geste empreint d’amour et de lumière que vous avez posé… S’il s’agissait de points « Air Miles » certains pourraient probablement faire le tour de la planète plusieurs fois! 

Par conséquent, lorsque vous avez des moments difficiles, que vous vous sentez fragile ou ébranlé par les aléas de la vie, imaginez que vous vous permettiez de « réclamer vos points récompenses ». Songez-y vraiment : n’est-il pas temps de récolter les fruits de tout ce que vous avez semé, en vous et autour de vous, depuis si longtemps? Se pourrait-il qu’il y ait en vous beaucoup plus de lumière que de noirceur… et qu’il soit temps d’oser enfin révéler au grand jour l’Ange (En-Je) merveilleux que vous cachez si précieusement dans le secret de votre cœur? 

Aujourd’hui, en ce moment même, votre âme, votre Essence divine, vous invite à prendre conscience que la partie de vous qui a peur de se dévoiler, qui n’ose pas se trouver « beau, bon, efficace et lumineux » : c’est encore juste l’ego, de l’orgueil à l’envers! 

Car minimiser qui nous sommes  n’est pas moins « égoïste » que de s’enfler la tête… tout simplement parce qu’en refusant de se dévoiler dans toute sa splendeur, nous « empêchons » les autres d’avoir accès à notre Lumière, nous les « privons » de notre sagesse… et, pire encore, n’ayant pas d’exemple à suivre, il leur est sans aucun doute difficile d’accueillir leur propre connexion divine… 

Actuellement, au plan mondial, les personnes ouvertes, conscientes et éveillées sont accablée par le syndrome de l’enfant illégitime. C’est comme si vous saviez de quelle famille (divine) vous provenez mais que, alors qu’au fond vous n’aspirez qu’à exprimer vraiment qui vous êtes, vous vous sentez indigne, presque honteux de ne pas être encore assez « parfait » aux yeux de ceux que vous admirez ou qui, « officiellement » vous gouvernent (que ce soit au plan religieux ou institutionnel); que parce que vous ne maîtrisez pas « parfaitement » vos dons, votre capacité de co-création et/ou de guérison, vous vous sentez inférieur aux autres et, donc, déconnecté de votre partie lumineuse… 

N’est-ce pas là la plus grande illusion qui soit? Emprisonner votre Lumière de crainte qu’elle « aveugle » les autres n’est-il pas un leurre qui vous maintient dans la dualité? Croyez-vous vraiment que vos échecs, vos erreurs ou les événements douloureux de votre existence aient pu « entacher » votre Moi divin? 

Et si votre défi existentiel ne consistait plus à « sortir vos vidanges intérieures », mais bien à reconnaître, affirmer et rayonner ouvertement de toute la beauté et la magie présente dans toutes vos cellules vivantes? 

Vous n’êtes pas plus lumineux, brillant, divin et illimité que les autres : nous le sommes tous, de par notre filiation divine. Or, tout un chacun attend que l’autre ose se révéler pour ensuite, peut-être, emboîter le pas… Et la roue tourne, et la souffrance s’éternise. 

Revenez à l’intérieur de vous. Branchez-vous sur cette fabuleuse énergie cosmique qui vibre dans chaque parcelle de votre Être depuis des éons… et osez laisser enfin émerger cette puissance co-créatrice infinie afin qu’elle éclaire votre route, transforme votre vie… et illumine vos semblables tel un phare dans la tempête! 

N’est-ce pas là le plus beau cadeau que vous puissiez faire à l’humanité toute entière? Il suffit de dire « oui » ! 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 10 septembre 2015,

aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte

à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes.

Voir sur La vie Devant Soi : http://devantsoi.forumgratuit.org/

Publié dans APPRENDS-MOI, Chemin spirituel, UNE TERRE D'ALLIANCE | Pas de Commentaires »

La transmutation de nos ombres

Posté par othoharmonie le 25 septembre 2015

 

ombre-et-lumiereAvec l’amplification de la qualité d’énergie transmise par la Source (énergie neutre par essence) , beaucoup d’êtres en Réalisation observent actuellement en eux une double mise en exergue : à la fois celle de leur partie « lumière solaire » qui les conduit à s’élever, s’éveiller, se révéler et celle de leur partie « lumière sombre » qui correspond à ce que l’on appelle communément « les ombres ». Il est bien sûr à considérer qu’il  n’y a nulle frontière entre ces deux parties qui ne sont que des teintes ou nuances différentes du spectre de la lumière en nous.

La plupart des humains ignorent leurs ombres. Le plus souvent, ils les projettent dans des troubles somatiques, des obsessions, des fantasmes plus ou moins vastes, ou sur l’entourage. Elles sont « les autres », auxquels on prête la bêtise, la méchanceté, l’égoïsme, l’inefficacité qu’il serait tragique de reconnaître en soi. Elles sont ces aspects portés par les autres qui déclenchent jalousie, aversion, peur ou colère en soi. Peu ont la capacité d’envisager qu’une vie intérieure se déroule en eux-mêmes, et quand bien même ils sont ouverts à cette réalité, la nature même de ce qu’est l’ombre – pour résumer, la projection de leurs « défauts » sur les autres – est difficilement accessible. Nos « défauts » comme nos erreurs ne sont effectivement pas faciles à accepter.

L’ombre se protège derrière le mécanisme de la projection : la personnalité (le petit « moi ») pour refouler l’existence de l’ombre, dérangeante pour elle-même va projeter, c’est à dire relier les divers aspects de son ombre à des formes psychiques extérieures (souvent des personnes parfois des circonstances). L’Autre, parce qu’il est différent (par des opinions, son apparence, son attitude, son positionnement général face à la vie, etc…) devient ainsi le réceptacle de nos ombres. C’est l’éternelle histoire de la paille et de la poutre dans l’œil.

En nous, toute ombre qui n’a pas pu être mise en lumière remonte tôt u tard en surface. Il s’agit d’une loi immuable à laquelle personne ne peut se soustraire. Tout comme nous ne pouvons nous éloigner de notre ombre projetée sur le sol lorsque le soleil envoie sur nous ses rayons. Il est question de contempler l’ombre telle qu’elle est, en plongeant dans sa vibration. Ce faisant, nous ne sommes plus l’ombre, amis la lumière de la Conscience qui contemple l’ombre, et par cet éclairage de l’esprit, l’ego, le petit « moi » limité et limitant, cesse de s’agiter dans tous les sens. Il devient transparent, s’efface, laissant passer la lumière du soleil qui peut ainsi éclairer l’ombre, et lui permettre de redevenir elle-même pleine lumière car l’ombre n’est, en vérité, que de la lumière en gestation. Nous réalisons alors qu’au-delà des illusions auxquelles nous nous accrochions, par ignorance, nous n’avons jamais été rien d’autre que la lumière… nous réalisons que nous sommes lumière et que nous avons la capacité, à chaque instant, de projeter notre lumière sur toute « chose » afin d’y apporter paix, harmonie, guérison, etc.

Si le processus d’accueil des ombres est relativement simple, il est cependant moins aisé d’enrayer nos automatismes égotiques qui nous font réagir mécaniquement depuis si longtemps. Et là, encore une fois, nul miracle venant de l’extérieur, il s’agit de faire l’effort du lâcher-prise sur ces automatismes en revenant au ressenti, sans rien faire d’autre. Certes, les émotions qui se manifestent en nous ne sont pas toujours de notre goût. Parfois à l’inverse, nos ombres semblent nous satisfaire, nous aimons parfois même nous y complaire. Faut-il les réprimer, de peur de ne plus être aimé, ou bien leur céder, en les laissant nous définir ? La clé est d’abord d’accueillir ce qui est là, sans poser de jugement, mais sans se laisser emporter non plus.

Il s’agit d’observer nos réactions avec une certaine distance, en cessant de les qualifier de « négatives » considérant qu’elles sont simplement le fruit de circonstances, qu’il n’y a pas l’ombre vile d’un côté et la belle lumière de l’autre mais qu’ensemble elles ont le pouvoir de faire de nous des êtres complets. Si nous nions notre peur, nous minimisons notre courage. Si nous nions notre cupidité, nous amputons une part de notre générosité. Si nous nions notre jalousie, nous réduisons d’autant notre amour.

Une fois ces ombres repérées, il devient nécessaire de déterminer leur fonction, c’est à dire les raisons de leur existence. Souvent, ce sont des dispositifs protecteurs mis en place dans l’enfance, en réaction à certaines expériences blessantes ; soumission ou agressivité édifiée pour survivre dans un milieu violent, façade dure pour masque rune hypersensibilité, etc… Certaines trouvent aussi leurs origines dans des existence passées (rejet, trahison, condamnation, culpabilité etc..)

L’ombre est une part de notre identité qui s’est construite dans des moments de difficulté et de forte intensité émotionnelle. Normaux pour un enfant (ou une « jeune » âme), ces dispositifs protecteurs n’ont plus de raison d’être à l’âge adulte (ou  la porte de l’éveil). Il est de notre responsabilité de chercher à les comprendre et de ne plus se cacher derrière eux. En contactant la souffrance de  » l’enfant intérieur » (ou d’une incarnation passée), on donne du sens et de l’empathie à l’attitude qu’elle a engendrée et on peut commencer à la déconstruire. En fermant les yeux, en recherchant en soi un état de détente profonde, favorable à l’ouverture de conscience, il s’agit de poser sereinement l’intention de plonger dans nos ombres pour voir ce qu’elles révèlent. Quelles sont les croyances qui dirigent notre vie ? Comment sont-elles nées, sous l’influence de quelles personnes ou de quelles circonstances ? De quoi nous protégeons-nous (et nous privons-nous) en les perpétuant ? Il s’agit d’essayer d’identifier l’événement originel, afin de le dépasser et d’ouvrir la cage à la partie de nous qui s’y est cristallisée. Si c’est difficile, et cela l’est bien souvent, n’hésitons pas à nous faire accompagner. Quels sont les comportements qui nous agacent ou nous interpellent chez les autres ? Ils sont souvent le miroir de ce que nous refusons encore de voir en nous. Pourquoi nous perturbent-ils ? Contre quoi réagissons-nous ? Dans quelles situations avons-nous adopté une attitude similaire ? Au fur et à mesure, tout un tableau se dessine. Il n’est plus possible dès lors de diviser, d’enfermer, de porter des jugements péremptoires… Embrassons nos peur, acceptons notre vulnérabilité, prenons le risque de nous ouvrir, de nous découvrir. Aussi déstabilisante ou effrayante qu’elle paraisse, cette mise en mouvement – comme la mise en mots de ce que nous ressentons –nous libère de nos carcans.

Reconnectons-nous, régulièrement, à cet état de conscience, car nos parts d’ombre évoluent en permanence s’intégrant en quelque sorte à notre lumière, avec cohérence et conscience. Alors, étant illuminé intérieurement des rayons de lumière émanent de nous et se projettent dans notre environnement, et ce n’est donc plus au travers du filtre perceptuel de l’ego que nous faisons l’expérience de la réalité de l’instant, mais au travers d’une aura lumineuse. Et cette lumière éclaire les objets de notre contemplation, qui peuvent à leur tour nous renvoyer un reflet lumineux. C’est ainsi que l’être qui a réintégré son état primordial fait l’expérience de l’Amour qu’il voit partout où son regard se pose, que cela soit en lui-même ou dans le monde. Ce regard, soutenu et dirigé par la lumière, s’en approprie les vertus et qualités divines d’amour, de compassion, de sagesse.

Par le regard d’un tel être, ceux qui ne se sont pas encore éveillés à leur propre lumière se sentent enrobés de lumière ; ils en perçoivent la chaleur, la force, le rayonnement et cela éveille leur propre lumière. Telle est la nature de la lumière ; se démultiplier en se reflétant dans le monde, par les innombrables facettes que celui-ci lui expose. Tel est le propre de l’amour véritable, qui se multiplie lorsqu’il est offert inconditionnellement.

Francesca du blog http://othoharmonie.unblog.fr

Publié dans En 2012-2013 et après 2016, Philosophie de la VIE, TRANSFORMATION INTERIEURE, Travail sur soi ! | Pas de Commentaires »

Les chemins que prend la Foi

Posté par othoharmonie le 23 septembre 2015

 

LA FOILes croyants qui perçoivent leur route et leur destination, leurs devoirs et leurs responsabilités, voient tout de manière parfaitement claire et lumineuse. Ils posent les pieds là où ils sont supposés les poser sans le moindre souci et marchent vers leur destination sans crainte, le cœur confiant. Durant leur voyage, ils étudient l’existence et ce qui est au-delà d’innombrables fois. Les choses et les évènements, ils les distillent et redistillent un grand nombre de fois, patiemment. Ils essayent d’ouvrir chaque porte et cherchent à établir des relations avec chaque objet. Là où ils sont à court de connaissance, d’expérience et de découvertes, ils sont en harmonie avec les faits aussi longtemps qu’ils ont été confirmés par eux-mêmes et par d’autres, et ils poursuivent leur voyage.

Nous pouvons considérer qu’un voyageur de la foi qui agit selon ces critères a découvert une source de pouvoir très importante. Les munitions et le trésor qui appartiennent à l’Au-delà, et auxquels fait référence la formule Il n’y a de force et de puissance que par Dieu, sont une source de pouvoir et de lumière si importante que ceux qui les acquièrent n’ont besoin d’aucune autre : ils voient Dieu et Le connaissent toujours. Ils se pressent d’être en Sa compagnie et dirigent leur vie vers Lui et selon Lui. Ils peuvent défier tous les pouvoirs matériels en proportion de leur connaissance et de leur confiance en Lui et avec le ferme espoir de tout surmonter. Animés d’une ferveur pleine de joie, ils ne cèdent jamais au pessimisme, même dans les circonstances les plus défavorables. C’est là le sujet de quantité d’ouvrages, dont notamment la fameuse Collection des Risale-i Nur ; j’y renvoie donc le lecteur, et passe immédiatement au point suivant : le second attribut. 

Le second attribut des héritiers est l’amour, qui est considéré comme l’élixir de renouveau le plus important. Les gens qui emplissent leur cœur de la connaissance de Dieu et de la foi en Lui, ressentent, en proportion de cette foi et de cette connaissance, une profonde affection et un immense amour pour tous les êtres humains et, au-delà, pour toute création. Ils vivent ainsi toute leur vie dans le flux et le reflux d’un amour qui englobe tout, et dans le sentiment d’être attiré vers Dieu et les plaisirs spirituels. Comme à toutes les époques, il est aujourd’hui nécessaire que les cœurs deviennent exubérants, débordant d’amour et de ferveur, et dotés d’une nouvelle compréhension, afin de réaliser ce grand renouveau. Car en fin de compte, sans amour, aucun effort ni aucun mouvement efficace et durable n’est possible, – à plus forte raison si cette action et ce mouvement visent l’Au-delà. Nous pouvons alors concevoir l’amour de Dieu comme précédant Sa présence.

Nous devons comprendre notre place dans la Création dans le cadre des relations qui unissent les créatures à leur Créateur. Alors nous pourrons ressentir le plaisir d’être créé par Lui et d’être à l’ombre de Son être et de Sa lumière, – car aussi bien obtenir Son agrément est le but de toute créature et la raison première et dernière de toute la Création. De Dieu, nous devons toujours, inlassablement, rechercher et l’amour et la satisfaction. 

Extrait du Magazine Ebru   - Par M. Fethullah Gülen, penseur musulman turc, auteur de plusieurs articles et ouvrages.

Publié dans APPRENDS-MOI, Beaux textes, Chemin spirituel, LECTURES Inspirantes | Pas de Commentaires »

Votre Soleil intérieur se met à danser

Posté par othoharmonie le 19 septembre 2015

 

1 amour lumière«Comme nous nous réjouissons quand nous observons tous les efforts entrepris par chacun de vous pour atteindre d’autres niveaux de compréhension et donc d’élévation. Vous sortez de l’ignorance et maintenant il est temps de vous approprier pleinement ce que vous avez découvert au fur et à mesure de vos lectures et de vos expériences. Pendant des milliers d’années, vous avez cru que le monde extérieur était la source de votre vie. Vous vous êtes nourris les uns des autres et vous vous nourrissez encore trop souvent de fréquences provenant de sphères limitées sans vraiment saisir que ces nourritures inadéquates sont largement insuffisantes.

Aujourd’hui, nous vous encourageons à puiser votre force vitale dans la puissance de votre Présence JE SUIS et dans le rayonnement que nous vous offrons sans cesse. Car, Le Soleil que nous sommes, est un opulent émetteur de Vie. A chaque seconde, nous vous transmettons une énergie phénoménale qui gorge votre multidimensionnalité de Perfection Divine, d’informations et d’Amour Pur. Cependant, vous vous épuisez encore à attendre bien trop de l’autre (familles, amis, voisins, collègues..), de la société, de vos gouvernements, de vos médias, de votre travail…

Votre Présence JE SUIS, La Substance Universelle, les Maîtres Ascensionnés et Le Grand Soleil Central sont vos Ressources premières. En puisant dans ces Forces Divines et en leur exprimant votre plus sincère Gratitude et votre Amour, vous transformez votre vie et celle de ceux que vous croisez tous les jours. Bien sûr que les autres vous nourrissent également ainsi que vous les nourrissez et ceci est de grande valeur. Cependant, vous avez choisi de vous incarner pour expérimenter votre Omnipotence. Par conséquent, l’heure n’est plus pour vous d’aller vous sustenter encore auprès de sources extérieures.

Bien sûr que toute interaction, quelle qu’elle soit apporte des éléments nutritifs car tout est information. Mais les liens que vous entretenez avec votre univers extérieur se doivent de rester justes et beaux afin qu’ils contribuent à votre Ascension..

La souffrance que vous ressentez depuis si longtemps vient du fait que vous êtes encore trop dépendant du monde qui vous entoure et que vous portez une grande partie de votre attention aux réalités extérieures. Ces réalités ne sont réelles que parce que, encore trop souvent, vous vous abreuvez à des sources qui ne sont pas toujours régénératrices. Dès lors que vous vous tournez avec révérence vers des fontaines divines et éclatantes de splendeur, vous verrez très vite que cette réalité se dissout pour laisser la place à une autre bien plus satisfaisante. Tout ce qui est Divin est un breuvage illimité et enchanteur. Nos rayons sont des élixirs d’une extrême puissance, puissiez-vous les honorer comme nous vous honorons et pensez à honorer votre Sublime Présence qui sans cesse œuvre avec tous les attributs divins pour vous présenter vos propres merveilles et des merveilles infinies. Que votre soleil intérieur se mette à danser avec nous..

Merci et bienvenue dans votre Royaume Solaire. »

Canalisation de Hélios et Vesta par Dominique-Claire Germain de Juin 2015

S’aligner sur la fréquence d’un Nouveau Monde

Nous vivons une époque de défis et de potentialités comme jamais dans notre histoire. De nouvelles alliances seront créées. Bientôt, le parcours initiatique lui-même intéressera la science, qui sera fascinée par les facultés dites « spirituelles » des individus toujours plus nombreux qui s’avanceront pour en témoigner – adultes et enfants.

Depuis Descartes, les quêtes spirituelles et scientifiques ont fait chacune cavalier seul, avec de bonnes justifications historiques d’ailleurs, mais dorénavant elles convergeront, car cela est dans l’ordre des choses. Déjà, plusieurs auteurs de renom n’hésitent pas à établir des liens entre la spiritualité et la science. Il est à prévoir que des collaborations nouvelles s’établiront aussi progressivement entre la spiritualité et d’autres domaines d’étude, et même jusqu’au cœur des sciences économiques et de la gouvernance de nos sociétés. Ainsi, la démarche spirituelle – et ici nous distinguons la spiritualité de la religion – s’exprimera de telle sorte qu’elle influencera une société en transformation profonde à tous les niveaux de ces institutions.

Ces collaborations sont essentielles et elles seront le signe certain de progrès importants accomplis. Cependant, la nature première de la transition en cours nous demande de considérer des alliances de portée encore plus considérable. Le temps est venu de rendre accessible à tous l’histoire sacrée de l’humanité. Cette dernière doit comprendre qu’elle n’a pas été laissée seule dans ses défis évolutifs et que ceux qui l’ont guidée depuis des millénaires se révèlent maintenant. Leurs messages annoncent un cycle de grand éveil spirituel et de découverte de la vie dans d’autres dimensions de réalité. Ils nous parlent de convergence à réaliser.

Dans un premier temps, la notion de cycles dans notre évolution est fondamentale pour saisir la portée du passage que nous nous apprêtons à vivre. Cela nous permettra de mieux apprécier la phase actuelle d’alignement sur la fréquence du Nouveau Monde. Puis, nous aborderons la Nouvelle Alliance et le projet concret proposé pour participer à son actualisation – projet auquel vous, chers lecteurs, êtes invités à participer.

Pour atteindre la vérité, il faut une fois dans sa vie se défaire de toutes les opinions que l’on a reçues, et reconstruire de nouveau tout le système de ses connaissances (citation René Descartes)

Descartes ressentait bien l’ampleur de ce que la science allait apporter à l’humanité et à quel point celle-ci nous libérerait des dogmes de l’Eglise. Il a participé à introduire ce qui allait devenir l’ère du triomphe de la raison. Aujourd’hui, il apparaît plutôt ironique de le citer en regard d’une libération prochaine des dogmes mécanistes et matérialistes d’une science dont l’évolution est limitée par le refus de voir la nature unitaire et holiste de la vie, et de son sens.

Néanmoins, il est indéniable que nous sommes de maintes façons redevables aux nombreux scientifiques et à leurs découvertes. Ils ont aussi participé au fait que cette humanité se trouve désormais sur le seuil d’un des plus importants portails, ou points de passage, de son histoire. Pour la science, il s’agit à l’heure actuelle de prendre un certain recul et d’examiner dans un nouvel état d’esprit la matière qui pulse dans ses laboratoires. Elle a un message à livrer. D’ailleurs, le domaine de spécialisation scientifique qu’est la physique quantique établit de plus en plus que les échanges d’information observés entre les particules subatomiques font partie d’ensembles plus complexes de la matière en cohérence les uns avec les autres. C’est cette cohérence qui nous intéresse ne particulier, car elle indique des principes de fonctionnement qui se coordonnent interactivement sur plusieurs niveaux de complexité de la réalité.

Je vous Conseille la lecture de : Emergence d’un Monde Nouveau de Marc M.Vallée aux Editions ARIANE

Publié dans En 2012-2013 et après 2016, LECTURES Inspirantes, TRANSFORMATION INTERIEURE, UNE TERRE D'ALLIANCE | Pas de Commentaires »

Une impression de déjà vu

Posté par othoharmonie le 16 septembre 2015

- Séminaire par Sylvie Ouellet

En 2 soirées : jeudi 29 et vendredi 30 octobre 2015 de 19h30 à 22h30 à Lyon France

déjà vu

Et si tout était répétition ?

Le mot répétition emprunté du latin repetiton apparaît dans le vocabulaire vers les années 1300. Il signifie alors renouveler une demande en justice. Puis, son sens s’élargit quelques années plus tard grâce au mot répétition qui le fait d’être exprimé plusieurs fois. Aujourd’hui, quand on l’évoque c’est bien davantage pour parler de réitération d’une action ou d’un fait.

Pourquoi parler d’étymologie dans une chronique à caractère spirituel, me direz-vous ? Eh bien, parce que dans ce domaine, la répétition est souvent perçue comme quelque chose de négatif ou à tout le moins de culpabilisant. On en dit fréquemment qu’elle survient parce que la leçon n’a pas été acquise. On insinue ainsi que quelque chose a été loupé dans la compréhension des événements.

Se pourrait-il en conséquence que les choses se répètent alors pour une raison autre que l’incompréhension ?

Se pourrait-il que la modernité nous ait détourné des sens premiers de ce mot ?

 

Ce que tu fuis te suit… Ce à quoi tu fais face s’efface…

S’il est totalement vrai que ce que l’on fuit nous suit, avec le temps, force est de constater qu’il n’en est pas nécessairement vrai pour le reste de cette affirmation qui exprime que ce à quoi on fait face s’efface. En fait, il faudrait apporter davantage de précisions à cette allégation pour qu’elle conserve toutes ses lettres de noblesse.

Faire face à une situation permet effectivement de prendre conscience d’un mode réactionnel inconscient. Cela ouvre la voie à une transformation qui mettra en place une nouvelle manière d’agir. En ce sens, la réaction inconsciente disparaît pour donner lieu à une action lucide. Il y donc bel et bien quelque chose qui s’efface. Par contre, cette affirmation, telle qu’elle est véhiculée, procure l’illusion qu’en faisant face aux événements du quotidien, ils ne se répéteront plus. Or, c’est méconnaître les règles de l’incarnation qui se déroule par cycle de 7 ans pour amener l’être à s’observer de plus en plus profondément. Chacun de ces cycles apporte de nouveaux éléments malgré des allures de déjà-vu.

 

Une impression de déjà-vu

Comme à l’école, d’année en années, les leçons de français, de mathématiques ou de science se poursuivent non pas parce qu’elles n’ont pas été assimilées, mais pour aller toujours de plus en plus loin dans l’acquisition de nouvelles notions. Il en est de même avec l’incarnation. C’est à travers ce qui se déroule dans chaque cycle que l’être peut explorer pensées et émotions pour libérer de plus en plus son essence profonde.

Ainsi d’un cycle à l’autre, les événements extérieurs peuvent se ressembler étonnamment. Toutefois, cette répétition n’intervient pas systématiquement parce qu’il y a eu fuite ou incompréhension précédemment. Il s’agit bien plus souvent d’une occasion de perfectionner ce qui a déjà été mis en place dans le passé. Alors au lieu d’y voir un raté fort démotivant, il est de loin préférable d’accueillir l’expérience pour ce qu’elle nous apprendra de nouveau sur soi ; comme une nouvelle facette de notre être qui cherche à exprimer quelque chose qui n’a pu antérieurement être mis en lumière. Voilà qui nous ramène au sens du mot répétition : exprimer plusieurs fois quelque chose. 

Sous influence…

Mais à quoi bon me direz-vous ? N’est-ce pas un peu masochiste de retourner le fer dans la plaie ainsi ? En fait, il ne s’agit pas du tout d’une manigance perverse pour causer de la souffrance, mais bien davantage d’une manière de libérer ce qui cause justement de la souffrance inutile. Chaque cycle de 7 ans permet l’exploration d’un angle particulier pour identifier les pensées et les émotions qui limitent l’expansion de l’être. Toute l’énergie qui habite l’être durant cette période l’aide à conscientiser l’impact de cette limitation.

Il s’agit donc d’un système ingénieux pour accroître la connaissance soi. Le problème, c’est que la grande majorité des gens ne connaît pas l’existence ni l’influence de ces cycles. Il devient donc difficile d’en tirer pleinement profit.

Qu’en est-il au juste ? Tout au long de l’incarnation, un corps énergétique vient colorer de manière plus ou moins subtile selon le corps d’influence notre monde intérieur durant 7 années. La manière de percevoir l’extérieur sera donc teintée de cette influence. Le changement d’influence provoquera fréquemment des bouleversements tout à fait normaux. Nous aurions avantage à mieux connaître ce cycle pour comprendre la direction que souhaite notre être profond et ainsi l’accepter et la vivre avec plus de facilité. 

La juste demande
Nous avons vu dans la conférence Bienvenue sur Terre !(disponible en visioconférence), que l’âme qui s’incarne le fait avec des objectifs précis. Elle souhaite ouvrir sa conscience d’elle-même. Ainsi ce qu’on perçoit comme une impression de déjà-vu ennuyeuse devient à juste titre un appel de l’âme qui recherche à approfondir une leçon amorcée dans le passée pour une plus grande ouverture de conscience. La répétition reprend donc ici son sens premier : une demande en toute justice pour retrouver ce qui nous appartient ; renouer avec cette essence d’amour, de joie et de paix qui nous anime.

sylvie Ouellet

Séminaire

Tout cela sera plus longuement abordé dans le séminaire L’âme au service du mieux-être que je présenterai à Lyon les 29 et 30 octobre prochain. En voici une description plus détaillée :

 

Objectifs du séminaire :

• Comprendre le choix d’incarnation de l’âme et la leçon fondamentale qu’elle cherche à explorer ;

• Comprendre l’importance du passage de la naissance à titre d’indices sur nos blocages émotionnels ;

• Comprendre les cycles de 7 ans, leurs influences et ce qu’ils permettent d’explorer ;

• Découvrir des trucs pour dénouer ces blocages émotionnels et intégrer une nouvelle manière de vivre les relations avec l’entourage. 

À qui s’adresse ce séminaire :
À toute personne qui désire trouver un mieux-être et comprendre la source des blocages répétitifs dans sa vie ; qui désire trouver un mieux-être et apprendre à voir la vie avec les yeux de l’âme.

Déroulement des deux soirées :
À la fois théorique et pratique, ces deux soirées visent à vous donner des outils pour trouver un mieux-être au quotidien. Elles seront des moments au cœur de votre histoire d’incarnation pour trouver un fil conducteur aux différents événements qui s’y sont déroulés depuis votre naissance. C’est un temps d’arrêt pour faire le point et pour prendre conscience des répétitions et de comprendre ce que votre âme cherche comme mouvement d’expansion à travers elles..

Le nombre de participants étant limité, il est conseillé de réserver votre place dès que possible.

Sylvie Ouellet : Détentrice d’un baccalauréat en droit, d’un diplôme en droit notarial et d’un certificat en enseignement, elle a pratiqué la profession de notaire durant cinq ans. Elle a été enseignante et formatrice au Collège de Limoilou et à l’ENAP (École Nationale d’Administration publique). Intéressée par la psychologie, la parapsychologie et la spiritualité, elle a suivi de nombreuses formations et elle mène une quête personnelle depuis plusieurs années.

Son cheminement intérieur l’a amenée à écrire six livres, à donner des conférences, des ateliers et des consultations sur l’accompagnement de l’âme au Québec, au Nouveau-Brunswick et en Europe. Elle a été éditrice adjointe aux éditions Le Dauphin Blanc durant 6 ans. Elle rédige une chronique pour le magazine VIVRE depuis plus de 14 ans. Son travail sur la compréhension des passages de la naissance suscite de l’intérêt chez plusieurs scientifiques car il repose sur des bases concrètes, fouillées et accessibles.

Elle se spécialise dans la compréhension des divers passages de la vie du point de vue de l’âme (naissance, incarnation et mort) pour offrir des outils concrets et holistiques d’accompagnement pour les êtres en transition et trouver un mieux-être durant l’incarnation. Elle a développé ses capacités médiumniques il y a une quinzaine d’années. Ses écrits sont grandement influencés par les communications avec les défunts et avec sa guidance, mais ils proviennent aussi du fruit des recherches effectuées au fil de ces années tant du point de vue scientifique, ésotérique que spirituel. 

Sylvie Ouellet - Auteure, conférencière, formatrice - Courriel : sylvie@sylvieouellet.ca - un site www.sylvieouellet.ca
Inscription au séminaire (2 soirées) Coût :   120,00 € pour les 2 soirées 

Dates : 
  jeudi 29 octobre 2015 de 19h30 à 22h30
  vendredi 30 octobre 2015 de 19h30 à 22h30

Lieu :   Espace Marielle Girault -   2, rue de Thou – 69001 Lyon
  (salle au 1er étage, au-dessus de la porte cochère)       (plan d’accès)
  Métro :  Croix Paquet

Réservation :   40,00 € d’accompte, par Paypal :   Solde sur place, en espèces seulement.

Renseignements :   Jackie et Jean-Paul Thouny -   Tél. : 09 53 31 25 71 ou 06 75 85 68 44
  courriel : formations@energie-sante net

Conférences :   Savez-vous ce que vous êtes venus faire sur Terre ?

  mardi 27 octobre à Grenoble
  mercredi 28 octobre à Lyon
  Informations complémentaires ICI

Publié dans APPRENDS-MOI, Guérir en douceur, Travail sur soi ! | Pas de Commentaires »

LES 7 GRANDES RACINES HUMAINES

Posté par othoharmonie le 8 septembre 2015

 

racines humainesAu niveau du Mésocosmos (au niveau de notre planète), la vie se déploie en permettant l’existence de 7 grandes Racines Humaines. Il s’agit de 7 grandes étapes par lesquelles la vie part des dimensions subtiles, se densifie graduellement et revient au niveau subtil, en permettant à des êtres d’avoir découvert tout ce processus. Ainsi, la Terre a autrefois existé à des niveaux de densité ou de subtilité beaucoup plus grands que ce que nous connaissons aujourd’hui.

La première Racine Humaine porte le nom de Protoplasmique, il s’agissait d’êtres fluidiques, pouvant créer toutes les formes qu’ils voulaient. Ils vivaient dans la dimension mentale (mais ils avaient en eux également, la force causale, la volonté, ainsi que l’Amour et l’Intelligence universelle ou l’intuition). La deuxième Racine Humaine porte le nom d’Hyperboréenne, il s’agissait d’êtres un peu plus denses, ils vivaient dans la dimension astrale de la Terre, et leurs émotions leurs faisaient créer la vie et les formes autour d’eux avec davantage de turbulence ou de variations dans les états intérieurs. Ces êtres étaient hermaphrodites, autrement dit, sans apparence sexuée. La troisième Racine Humaine porte le nom de Lémurienne, il s’agissait d’êtres encore un peu plus densifiés, ils vivaient dans la dimension éthérique de la Terre.

C’est à cette époque de notre planète que les êtres ont choisi de se séparer en deux, pour créer des formes complémentaires féminines et masculines et s’amuser à jouer à la réunification. Les formes sexuelles des corps ont été créées à cette époque et pendant de nombreuses années, il n’y avait que l’extase sexuelle qui était connue. Un jour, ils intensifièrent jusqu’à un point extrême l’énergie sexuelle générée ensemble, cela provoqua l’orgasme de quelques secondes. L’énergie sexuelle était expulsée de leurs corps, comme dans un court-circuit énergétique. L’énergie fondamentale au cœur de leur Être, au cœur de leur colonne vertébrale, s’est graduellement amoindrie, l’énergie de la Kundalini comme on l’appelle, a diminué jour après jour, avec tous les orgasmes qu’ils ont choisi de vivre, jusqu’au point où la Kundalini est devenue un tout petit feu, qui sommeille à la base de la colonne vertébrale. En expulsant leur énergie ainsi par de multiples orgasmes, sur de nombreux millénaires, ils ont dévitalisé leurs corps, perdu de nombreuses capacités puisque avec la perte de cette énergie de vie en eux, les Chakras se ralentissaient et ne pouvaient plus capter aussi bien les énergies cosmiques.

Ce fut la perte graduelle de la polyvoyance, de la clairvoyance, de la télépathie, des capacités infinies de matérialisation et de dématérialisation à volonté… et les dysharmonies, les conflits, les difficultés relationnelles de toutes sortes ont émergé et se sont amplifiées. Ce fut la chute du Paradis, autrement dit, la perte de l’état énergétique Paradisiaque où les gens pouvaient créer à volonté ce qu’ils voulaient par leur puissance énergétique si grande (certains êtres toutefois, n’ont jamais plongé dans les expériences de dévitalisation par l’orgasme et ont toujours conservé leurs facultés divines, et leurs chakras pleinement éveillés et activés, ces êtres n’ont donc jamais connu par expérience, comme nous ici, la formation de l’égo, la vie dans les conflits et la densité de plus en plus grande, et la peur de ne pas retrouver notre nature divine et les mondes divins d’où nous venons). Pour mieux comprendre ces expériences reliées à notre chute énergétique… vous pouvez lire les définitions des termes « Kundalini », « Charkra », « Sexualité », « Tantrisme », « Dimensions », « Essence », et « Ego » dans mon Lexique de Psychologie Multidimensionnel.

Ce Lexique est offert gratuitement sur le web, dans la section Psychologie nouvelle de mon site L’ÉCOLE VIRTUELLE MULTIDIMENSIONNELLE: www.everyoneweb.fr/ecolevirtuelle

 La quatrième Racine humaine qui s’est ensuite développée sur Terre, fut la Race Atlante. Ils ont amené l’énergie dans la densité du monde physique, ils ont construit une vaste civilisation, une énorme puissance technologique (vaisseaux spatiaux, énergie nucléaire, utilisation de cristaux…) et se sont détruit par la puissance de leur égo devenu de plus en plus gros qui ne leur permettait plus d’entendre la voix de leur essence de lumière. L’égo d’orgueil, de luxure, de colère, de convoitise… a graduellement étouffé leur essence originelle. Les grands initiés de cette époque Atlante, ceux qui ont su décristalliser en grande partie leur égo, expérimenter les richesses de la sexualité tantrique et recommencer à vivre dans leur essence de lumière, formèrent le groupe de sages qui développèrent notre Civilisation actuelle. Ils s’étaient réfugiés en certaines régions protégées de la Terre… et graduellement, ils ont formé des écoles initiatiques et ont partagé la connaissance profonde qui régénère aux individus qui étaient ouverts pour la recevoir et l’appliquer dans leur vie. Notre Civilisation présente est la cinquième Racine Humaine, elle se nomme la Racine Aryenne (terme qui fut récupéré par Hitler, un initié de Loge Noire).

Elle a comme objectif de remonter l’énergie planétaire au niveau éthérique. C’est ce que nous sommes en train de faire, grâce aux énergies de tous les êtres spirituels qui apprennent à vivre dans l’Amour, la Paix, le Respect de la Nature et des êtres. Et grâce aussi à l’expérience de la Sexualité tantrique qui revitalise les êtres, qui leur redonne graduellement l’énergie fondamentale qu’ils avaient autrefois… Et comme nous sommes présentement dans une période de grande ouverture spirituelle, la connaissance initiatique peut être donnée ouvertement dans des écoles ouvertes à tous (celle-ci par exemple: www.gnosticweb.com  ) ou dans des textes comme celui-ci !

Vers 2042, plusieurs êtres spirituels entreront dans la 4ème dimension de la Terre et rejoindront les êtres qui ont choisi de rester à ce niveau de vibration et de protéger cette dimension de la planète (c’est en quelque sorte le Jardin d’Éden que nous retrouvons dans cette dimension éthérique). Entre 2100 ou 2500, selon le rythme d’éveil des gens… la Civilisation entière passera au niveau éthérique, ce sera le début de la prochaine Racine Humaine, la sixième, elle porte le nom de Coradi. La Civilisation Coradienne est reliée à l’ouverture du coeur. Viendra ensuite la suivante, dont je ne connais pas le nom, ce sera le 7ème et dernière grande Racine Humaine que portera notre planète. La Civilisation remontera alors au niveau astral, puis mental, puis causal, et tous les éléments égoïques au cœur des êtres seront éliminés. Les êtres vivront alors en permanence dans leur essence de lumière.

Extrait du livre de JULIE MORIN intitulé : LE GRAND BONHEUR ou Comment unifier en son cœur la Science, la Philosophie, l’Art et la Mystique ? Site web de référence : www.JulieMorin.ca

Publié dans En 2012-2013 et après 2016, LECTURES Inspirantes, LIVRES de Travail, Nouvelle TERRE | 1 Commentaire »

L’AUTO-GUÉRISON SANS MÉDICATION

Posté par othoharmonie le 2 septembre 2015

 

 guérisonpraniqueÀ travers son parcours, chaque être a développé graduellement de la culpabilité, des malaises ou des maladies. Il peut donc renverser ce processus et retrouver l’amour de soi, le bien-être et la santé. Ce cheminement s’enracine dans la fusion entre notre âme humaine, notre âme divine et notre Esprit divin (les dimensions de la volonté, de l’Amour et de l’Intelligence, en d’autres mots, les dimensions causale, psychique et atmique).

Tous les maux, tous les problèmes, toutes les maladies, proviennent de l’égo et du non-amour de soi, des autres ou du Divin. En remettant l’amour et l’intelligence de l’Esprit au cœur de notre vie, toutes les autres dimensions s’harmonisent graduellement. La volonté, la pensée, l’émotivité, la vitalité et les actions deviennent de plus en plus lumineuses et cette lumière vient guérir le corps. La guérison est donc spirituelle beaucoup plus que matérielle. Les médicaments physiques éliminent des symptômes physiques, mais après quelques temps, divers problèmes reviennent ou se déplacent ailleurs parce que les causes profondes n’ont pas été modifiées. Les causes sont toujours au niveau spirituel.

Les maladies émergent lorsque nos choix de vie ne sont pas faits en tenant compte de l’Intelligence et de l’Amour. L’Amour de soi en premier lieu. Car pour bien Aimer les autres, il est indispensable de bien s’Aimer soi-même. Pour bien respecter la liberté des autres, il est nécessaire de respecter notre propre liberté. Il suffit donc de réaligner nos choix sur ces 2 éléments fondamentaux et la santé revient. Les changements peuvent être très rapides parfois, car l’Intelligence et l’Amour sont des énergies extrêmement puissantes. Ils peuvent débloquer toutes sortes de situations et imprégner le corps d’une nouvelle énergie qui le régénère rapidement. Les miracles sont en grande partie des entrées d’énergies spirituelles en nous.

Il suffit d’être ouvert, d’avoir la foi, de sentir que le Divin, l’Amour, l’Intelligence universelle peuvent nous guérir, peuvent illuminer notre vie, si nous acceptons vraiment cette énergie… et l’énergie descendra à travers toutes nos dimensions pour venir nous guérir et nous réjouir. Il n’y a rien de plus rapide, de plus puissant, de plus efficace que l’énergie divine en nous pour tout restructurer, réorganiser, ré-harmoniser de façon à ce que notre vie devienne vraiment belle et heureuse. Il est important toutefois de comprendre que l’Intelligence et l’Amour véritables qui nous guérissent sont alignés avec notre Joie, et non avec des obligations ou des conventions. Nous sommes donc invités à découvrir les chemins Intelligents et Amoureux qui nous font nous sentir de plus en plus joyeux, si nous voulons véritablement guérir notre corps et l’ensemble de notre vie.

Extrait du livre de JULIE MORIN intitulé : LE GRAND BONHEUR ou Comment unifier en son cœur la Science, la Philosophie, l’Art et la Mystique ?

Publié dans Auto-Guérison | Pas de Commentaires »

25 AFFIRMATIONS POSITIVES SUR DIVERS THÈMES

Posté par othoharmonie le 29 août 2015

 

DIMENSION PHYSIQUE (5)
DIMENSION ÉTHÉRIQUE (5)
DIMENSION ASTRALE (5)
DIMENSION MENTALE (5)
DIMENSION CAUSALE (5)

potion_magique

DIMENSION PHYSIQUE :

1) Chaque partie de mon corps reçoit l’énergie lumineuse de mon être et se régénère. Mes pieds, mes chevilles, mes jambes, mes genoux, mes cuisses, mes hanches, mon sexe, mes fesses, mon dos, mon ventre, mon estomac, mes poumons, mon cœur, mes bras, mes coudes, mes poignets, mes mains, mon cou, mon visage, ma boîte crânienne et mes cheveux reçoivent cette belle énergie qui habite au fond de moi et qui les énergise de plus en plus.

2) Je respire profondément, je laisse mon sang se purifier, se remplir de lumière blanche et dorée. Je le laisse voyager partout dans mon corps, pour irriguer chaque partie du corps et donner à chaque cellule la nourriture dont elle a besoin pour vivre en santé.

3) Mon Esprit d’Intelligence Amoureuse infinie vient énergiser ma vie et me donner la force, la vigueur, la vitalité dont j’ai besoin pour travailler joyeusement, faire des exercices régulièrement, prendre des marches de santé et sentir mon corps devenir de plus en plus fort !

4) Je remercie chaque partie de mon corps pour tous les services qu’elle me rend chaque jour de ma vie en me permettant de me déplacer, d’agir, de parler, de travailler, de m’amuser avec les gens que j’aime. Je prends soin de ce corps si précieux qui m’accompagne à chaque instant. Je le traite comme un ami merveilleux qui m’accompagne partout où je vais.

5) Je me vois avec un corps parfaitement en santé, ayant un poids idéal, une flexibilité qui me permet de bouger librement comme j’en ressens l’élan, une force et une vitalité qui rendent chacune de mes actions simple et aisée. Je me laisse guider par la Source de Vie pour découvrir les chemins de santé les plus simples et les plus puissants qui soient pour moi et qui m’aideront à vivre toujours plus dans la Joie. www.everyoneweb.fr/lasanteillimitee

images (15)

DIMENSION ÉTHÉRIQUE :

6) Je suis de plus en plus doux ou de plus en plus douce avec moi et avec les autres, j’apprends à m’aimer profondément, à me respecter et à aimer et respecter les autres, en étant de plus en plus doux ou douce avec eux également.

7) Avec cette personne que j’aime, je développe des rapports de tendresse, de complicité, de partage vrai, de transparence et d’honnêteté. J’offre le meilleur de ce que je suis et j’apprécie immensément que cette personne m’offre aussi le meilleur d’elle-même.

8) J’embellis et j’enrichis constamment ma sexualité. J’apprends à maîtriser mon Feu sexuel, mon Feu sacré, et à prolonger les moments de sensualité. Je découvre de plus en plus ce qu’est l’Amour tantrique et la grande vitalité qui découle de la circulation interne de mon énergie sexuelle si puissante. www.everyoneweb.fr/sexualitetantrique

9) Je nourris mon corps d’aliments vivants, de fruits et légumes débordant de saveur, d’oxygène et de vitalité. Je ressens les bienfaits de donner à mon corps de bons ingrédients pour l’aider à bien fonctionner à chaque jour de ma vie.

10) Je vais marcher au grand air, dans un parc, dans un bel endroit de verdure, où l’air est vraiment sain et m’apporte une énergie nouvelle. Je contemple toute cette belle Nature remplie de vie… Je remercie de pouvoir voir tant de beautés et d’avoir le temps de contempler ces lieux apaisant, ressourçant, énergisant !

images (15)

DIMENSION ASTRALE :

11) J’écoute de belles musiques et je regarde de belles prestations artistiques afin de sentir mon âme s’élever de plus en plus haut…

12) J’inspire les gens par mes talents artistiques en partageant mes dons, mes créations, mes innovations… qui peuvent faire du bien aux personnes qui les côtoient.

13) Je me laisse porter par mes plus beaux rêves, mes plus belles visions intérieures et je m’ouvre chaque jour un peu plus afin de découvrir les nouvelles opportunités qui m’aideront à les matérialiser dans ma vie présente.

14) J’observe mes émotions… j’apprends à les aimer comme des enfants sages ou turbulents, et j’identifie les pensées qui les nourrissent. Je donne de moins en moins de force aux pensées qui provoquent en moi des émotions dysharmonieuses et souffrantes. J’invite et j’accueille librement les pensées qui provoquent en moi des émotions agréables et joyeuses. www.everyoneweb.fr/vivredanssonessence

15) Je m’ouvre à la possibilité de faire des voyages intérieurs merveilleux pour aller rencontrer dans d’autres dimensions des gens intéressants, de nouveaux enseignants, des guides, des parents disparus, dans des lieux magnifiques où je me sens vraiment bien.

images (15)

DIMENSION MENTALE :

16) Je vais me chercher à la bibliothèque ou en librairie de bons livres qui me permettent d’élargir mes horizons et d’apprendre de nouvelles choses inspirantes.

17) Je cherche sur Internet des informations qui me font du bien, qui m’apaisent, qui m’aident à solutionner divers aspects de ma vie ou encore qui me font rire, qui m’amusent, qui m’apportent un ressourcement précieux. www.everyoneweb.fr/ecolevirtuelle

18) Je réfléchis aux sujets qui me questionnent… j’en parle avec de bons amis, j’approfondis ma connaissance des thèmes qui peuvent améliorer ma qualité de vie. Je dis aux gens que j’aime que je les aime et qu’ils sont précieux dans ma vie ou je leur écris un petit message gentil, que je dépose quelque part où ils pourront le trouver et sourire en le lisant !

19) Je prends quelques minutes pour écrire ce que j’aime de ma vie, ce que je ne comprends pas, ce que je souhaite réaliser dans les mois ou les années à venir… Je laisse venir les inspirations créatrices, j’écris tout ce qui me passe par la tête et qu’il me fait du bien d’exprimer ainsi librement.

20) Je me donne des moments de repos pour mon mental, des moments où je pense le moins possible et où je contemple la nature, j’écoute ou je joue de la musique, je donne ou je reçois un bon massage, je prends un bon bain, ou je savoure un bon repas dans la tranquillité.

coeurs_1-572a6

DIMENSION CAUSALE :

21) Je visualise que partout sur Terre : au Nord, au Sud, à l’Est et à l’Ouest, les gens sont de plus en plus épanouis, de plus en plus heureux, de plus en plus créatifs, en santé, amoureux et joyeux !

22) Je m’ouvre pour découvrir de nouvelles avenues de collaboration et d’entraide avec les gens que je rencontre sur ma route. Je découvre comment nous devenons tous plus forts et plus heureux en partageant nos talents, nos ressources, nos dons de toutes sortes.

23) Chaque jour, je prends quelques minutes pour relaxer, méditer, écouter en moi les inspirations nouvelles qui me viennent, qui me sont données, et les solutions qui apparaissent tout à coup dans ma tête quand je suis calme et en paix. www.everyoneweb.fr/centredemeditation

24) Je visualise que les gens de tous les pays sur notre si belle planète se transforment, s’embellissent, deviennent plus lumineux, plus créatifs, plus disposés à laisser jaillir le meilleur de ce qui vit dans leur cœur :

Les grands-parents, les parents et les enfants, les enseignants et les étudiants, les médecins, les infirmières, les secrétaires, les préposés, le personnel de soutien, les mécaniciens, les informaticiens, les techniciens, les politiciens, les responsables d’équipe, les comptables, les administrateurs, les directeurs, les entrepreneurs, les illustrateurs, les chanteurs, les danseurs, les comédiens, les musiciens, les acrobates, les éclairagistes, les chorégraphes, les compositeurs, les sonorisateurs, les balayeurs, les nettoyeurs, les cuisiniers, les ouvriers, les bijoutiers, les menuisiers, les plombiers, les électriciens, les constructeurs, les rénovateurs, les décorateurs, les transporteurs, les camionneurs, les restaurateurs, les aubergistes, les hôteliers, les épiciers, les caissiers, les vendeurs, les empaqueteurs, les jardiniers, les maraîchers, les cultivateurs, les producteurs, les cinéastes, les réalisateurs, les scripteurs, les scénaristes, les écrivains, les conférenciers, les photographes, les vidéastes, les animateurs, les dessinateurs, les inventeurs, les humoristes, les coiffeurs, les maquilleurs, les esthéticiennes, les designers, les concepteurs, les cascadeurs, les entraîneurs, les athlètes, les journalistes, les graphistes, les dentistes, les peintres, les sculpteurs, les soudeurs, les chômeurs, les testeurs, les chroniqueurs, les superviseurs, les sauveteurs, les agents et assistants, les guides, les gardiens, les architectes, les archéologues, les ethnologues, les sociologues, les psychologues, les coachs, les thérapeutes, les consultants, les fabricants, les policiers, les pompiers, les juges, les avocats, les notaires, les actuaires, les recherchistes, les chimistes, les biologistes, les physiciens, les astrophysiciens, les livreurs, les facteurs, et tous les autres qui n’ont pas été nommés dans cette liste !

25) J’apprends à aimer sans juger les gens de tous les milieux, de tous les horizons, de tout âge et toute condition, et tout particulièrement : les bébés, les personnes âgées, les malades, les handicapés, les gens emprisonnés, les criminels, les êtres inconscients, les immigrants, les individus turbulents ou méchants… Je découvre comment ils sont souvent le miroir de parties cachés de mon être que je ne suis pas capable de voir et d’accepter à divers moments de ma vie. Je cherche à les comprendre et à me comprendre, à observer les ressemblances et les différences, et à voir que derrière toute limitation, toute difficulté majeure et toute méchanceté, se cache souvent l’inexpérience, la souffrance, la peur et surtout : le manque d’Amour de soi et de la Source d’où nous venons toutes et tous.

MERCI DE FAIRE VOYAGER CES INFORMATIONS LIBREMENT…

Julie MORIN sur http://juliemorin.ca/

Publié dans APPRENDS-MOI, En 2012-2013 et après 2016, Exercices simples, Philosophie de la VIE, TRANSFORMATION INTERIEURE, Travail sur soi ! | Pas de Commentaires »

Miroir, Miroir de notre humanité

Posté par othoharmonie le 25 août 2015

 

Narcisse_caravageTrès chers, vous êtes des créateurs. Vous créez chacune de vos pensées. Chacune de vos émotions est un déclencheur qui envoie la pensée à travers l’univers en vue de la manifester. Cela se réalise magnétiquement, à travers votre cœur. Cela se fait en lien avec tous les autres créateurs, et pourtant vous êtes un créateur « caché » – dieu qui s’incarne d’une certaine façon. Pour venir ici-bas et jouer le jeu de prétendre être un humain, il fallait entrer dans l’illusion du temps, car il est impossible d’être infini sur la planète Terre. Ce jeu consiste à prétendre être fini et à présent vous avez appris à y jouer presque trop bien puisque votre nature véritable est infinie. Pour créer cette illusion, chacun d’entre vous crée un espace sacré qui lui est propre; sa propre réalité à l’intérieur de sa propre bulle; et cela fonctionne très bien, jusqu’au moment où vous commencez à prendre conscience que vous n’êtes pas le seul créateur sur la planète Terre. C’est de là que viennent vos défis et si vous observez votre société, votre commerce, vos gouvernements et toutes vos vibrations collectives, qu’il s’agisse de religions, d’églises, d’organisations de toutes sortes dans lesquelles vous vous réunissez pour refléter votre magie, c’est de cela qu’il s’agit.

Regardez toutes les bonnes choses qui en ont résulté. Les religions ont suscité une force immense, l’unité et la communauté fondées sur une conscience d’amour. Elles ont renforcé les concepts et les idées que de nombreuses personnes avaient testés et utilisés avec succès. Pourquoi est-il si merveilleux que quelque chose de cette nature existe ? Parce que c’est un système de croyances qui peut refléter votre lumière. C’est un peu comme un miroir. Il y a plusieurs de ces miroirs sur Terre, cela ne se limite pas aux religions. Chacun d’eux reflète votre magie unique d’une certaine façon et contribue à vous rappeler qui vous êtes réellement. C’est là que vous régénérez l’esprit en vous, le dieu intérieur.

Pourquoi donc y a-t-il autant de religions sur la planète Terre ? C’est une question récente. La raison, c’est tout simplement qu’il y a différentes gammes de vibrations dans le monde et qu’il faut que toutes soient représentées. Peu importe celle que vous utilisez parce qu’elles reflètent toutes votre lumière. Les problèmes surviennent quand un dieu ne laisse pas de place aux autre dieux. La plupart des religions sont devenues exclusives et cela a engendré de nombreux problèmes et de nombreuses guerres. C’est pourquoi nous disons que vous êtes en évolution et que si vous souhaitez voir votre véritable reflet dans le miroir, il vous faut trouver un miroir suffisamment flexible pour évoluer avec vous.

Des miroirs de lumière

miroirQu’est-ce donc qu’un miroir de lumière ? Si nous vous donnons une pierre – une toute petite pierre – en vous disant : « Mets cette pierre dans ta poche et tout ira magiquement bien à partir de maintenant », cela marchera-t-il ? Si vous croyez que cela marche, cela marchera. C’est un miroir. Quand vous allez chez le docteur, le docteur vous dit : « Ce n’est rien, on va régler ça, pas de problème. C’est courant. Prenez simplement cette pilule, passez une bonne nuit de sommeil et ce sera fini. » Est-ce que cela marchera ? Si vous le croyez, oui. Si vous avez des doutes, si vous doutez même que la médecine allopathique marche pour vous, cela ne marchera pas. Ce n’est pas quelque chose de pur et dur qui marche pour tout le monde. C’est pour cela que chaque individu a son individualité. Au fur et à mesure que vous évoluez, la gamme des diversités s’élargira encore.

Ce que nous vous disons, c’est que ces choses sont des reflets de votre lumière. C’est ainsi que les petits dieux doivent utiliser leur énergie sur la planète Terre. Ils doivent la refléter d’une certaine manière pour pouvoir la voir eux-mêmes. Nous vous demandons donc d’être conscients de vos miroirs et nous vous demandons de collectionner des miroirs, beaucoup de miroirs, de les mettre dans votre maison et d’installer tous ces potentiels de façon à pouvoir vous y voir régulièrement. Non, nous ne parlons pas ici de miroirs visuels, vous pouvez vous relaxer. Cela ne signifie pas qu’il vous faille vous recoiffer chaque fois que vous vous voyez dans un miroir. Cela signifie que vous avez de nombreuses croyances flexibles à travers lesquelles vous pouvez utiliser votre pouvoir… qui peuvent refléter votre lumière.

De nombreux guérisseurs et enseignants entendent nos paroles. Nous faisons appel à de nombreux guérisseurs et enseignants car c’est avec cette énergie que nous travaillons sur Terre depuis de nombreuses, très nombreuses de vos vies et nous sommes très enthousiastes car vous êtes arrivés au point où vous commencez à soulever le voile. Vous commencez à entendre des sons, différentes choses derrière le voile que vous n’aviez jamais entendues auparavant. C’est votre évolution, c’est le changement dans votre être physique qui vous permet de faire cela. Cela prouve que vous commencez à devenir conscients. C’est une illusion de croire qu’il n’y a qu’une seule vérité et que tous ces fragments sont censés refléter votre vérité.

Pourquoi dis-je cela ? Pourquoi disons-nous que chacun d’entre vous a une vérité alors qu’il y en a en fait tellement sur cette planète ? Nous en avons déjà parlé. Nous vous avons dit qu’il fallait vous rappeler deux points importants. Premièrement, vous êtes dieu et vous avez la responsabilité d’utiliser vos pouvoirs créatifs. Deuxième point, et sans doute tout aussi important, vous n’êtes pas le seul dieu. Il vous faut également utiliser votre pouvoir en harmonie avec les autres créateurs qui vous entourent. C’est cela qui rassemble tout le collectif céleste qui doit être créé sur terre. C’est ce vers quoi vous allez – une société empuissancée (réalisée) – telle qu’elle n’a jamais existé sur Terre. Vous avez toujours eu le libre choix mais, en tant que vibration collective, vous n’avez jamais choisi de prendre réellement votre pouvoir. Qu’est-ce que cela signifie ? Si vous êtes dieu, est-ce que cela veut dire qu’en tant que dieu, vous n’avez dorénavant plus besoin de jouer à ce jeu ?

SOURCE : Espavo, LE GROUPE http://transbeacon.lightworker.com/

Publié dans En 2012-2013 et après 2016, Nouvelle TERRE, PENSEE MAGIQUE - LEITMOTIV et RITUELS | Pas de Commentaires »

Un rayonnement de Lumière, de pouvoir et d’Amour (Invocation)

Posté par othoharmonie le 22 août 2015

La Grande Invocation

La Grande Invocation

 

Les thèmes de la lumière, de l’amour et du pouvoir fleurissent dans les écrits mystiques d’Orient et d’Occident. La capacité de transformer un simple être humain en une conscience supra-humaine est l’un des pivots de tout enseignement véritable. Il est dit que lorsque le Bouddha accéda à l’éveil sous l’arbre de la bodhi, son aura s’épanouit en un geste spontané de bénédiction et de compassion pour la terre et chaque être vivant, par la lumière de sa connaissance. A cet instant, il devint la lumière du monde.

Dans la Bible, nous lisons que lorsque Jésus subit l’initiation de la Transfiguration, son rayonnement de lumière était tel que Pierre, Jacques et Jean, qui symbolisent les corps mental, astral et physique (le soi inférieur), ne pouvaient le contempler. Il les conduisit à la montage…

Le royaume de Lumière est le lieu de la parfaite Grandeur, et pour pénétrer cette frontière de haute énergie, nous devons être capables de vibrer en synchronicité avec sa fréquence. Nos corps mental, émotionnel et physique doivent être livres, débarrassés de la peur, de l’anxiété, des préjugés, de la colère, de l’orgueil et de l’envie, car ces éléments agissent comme des points de friction lorsque les énergies de haute fréquence de l’esprit les rencontrent.

Il est dit qu’aux yeux des grands esprits qui observent l’humanité depuis les plus hauts royaumes de la conscience, chaque être humain apparaît comme une minuscule unité de lumière. Ces lumières, parfois brillantes, parfois vacillantes, sont répandues sur toute la planète. Dans certaines zones, elles se forment en amas et leur effet est d’éclaircir les brouillards et les miasmes de l’illusion et de la peur qui entourent l’aura subtile de la Terre.

S’il en est ainsi, alors c’est rendre service à l’humanité que de commencer quotidiennement à emplir notre aura de lumière, à la faire rayonner doucement sur le monde dans une bénédiction silencieuse – ne cherchant rien en retour et recevant tout chose.

LA GRANDE INVOCATION

A partir du point de Lumière au sein d e l’Esprit de Dieu

Que la lumière jaillisse dans l’esprit des hommes

Que la Lumière descende sur Terre.

 

A partir du point d’Amour au sein du Cœur de Dieu

Que l’amour jaillisse dans le cœur des hommes

Puisse le Christ revenir sur Terre.

 

A partir du centre où se manifeste la Volonté de Dieu

Que la quête guide la faible volonté des hommes

La quête que les maîtres servent et connaissent

 

A partir du centre que nous appelons la race des hommes

Que le Plan d’Amour et de Lumière s’accomplisse

Et puisse-t-il sceller la porte du mal.

 

Que la Lumière, le Pouvoir et l’Amour restaurent

Le Plan divin sur Terre

 

Source : Francesca du blog http://othoharmonie.unblog.fr/

Publié dans A et B | Pas de Commentaires »

LA MÉDITATION DE DÉCRISTALLISATION DE L’ÉGO

Posté par othoharmonie le 20 août 2015

 

Image-10Tu prends le temps de relaxer, d’imaginer une scène de ta vie qui a été désagréable à cause de la présence de ton égo (peur, colère, jalousie, orgueil, luxure, convoitise, gourmandise, paresse…), tu revois la scène mentalement, comme un film, et tu demandes à l’Esprit divin en toi de t’expliquer ce que tu ne comprenais pas au moment où la scène a été vécue.

Tu lui demandes ensuite de te montrer quelle aurait été la scène idéale, si tu l’avais vécue dans ton essence de lumière. Tu vois à nouveau le film de cet instant de ta vie, mais cette fois, tu te vois agir avec Conscience, Liberté, Puissance, Amour, Créativité, Joie, afin de modifier ce qui a besoin d’être modifié et de jouer à la perfection cet instant de vie. Tu te vois avec les qualités de ton essence au lieu des défauts de l’égo.

Ces qualités peuvent se résumer ainsi: confiance, calme, joie pour le bonheur en soi et pour celui des autres, humilité, sexualité tantrique, simplicité volontaire, tempérance, dynamisme… Tu fais ces étapes jusqu’à ce que tu sentes que tu as compris quelque chose d’important et que tu as décristallisé une partie de ton égo, de ton inconscience passée, et que ton essence de lumière vient de grandir et de s’enrichir. Cette méditation est très puissante et elle transforme grandement notre vie si nous la faisons régulièrement avec nos facettes d’égo les plus désagréables.

Plus nous décristallisons notre égo, plus nous nous éveillons, plus notre lumière intérieure grandit, plus notre vie s’embellit. Il faut parfois faire cette méditation pendant x jours ou semaines sur un même type d’égo en nous afin de concentrer davantage nos énergies de compréhension et de transformation.

Si nous chassons trop de lièvres différents à la fois, nous risquons de tous les perdre, dit le dicton. Alors au lieu de choisir d’éliminer plusieurs facettes de notre égo en même temps, nous choisissons plutôt la facette d’égo qui nous dérange le plus, qui nous déséquilibre le plus, ou qui nous fait perdre le plus d’énergie. Ainsi, cette méditation agit de façon très efficace pour nous aider. Et lorsqu’un facette d’égo en nous est décristallisée, et que nous avons récupéré la qualité qui y était emprisonnée, l’essence qui était étouffée en elle, nous pouvons nous concentrer sur une nouvelle facette… et nous faisons ce processus, jour après jour, année après année, pour métamorphoser profondément notre vie !

Extrait du livre de JULIE MORIN intitulé : LE GRAND BONHEUR ou Comment unifier en son cœur la Science, la Philosophie, l’Art et la Mystique ?  Site web de référence : www.JulieMorin.ca

Publié dans APPRENDS-MOI, Auto-Guérison, Méditation | Pas de Commentaires »

12345...26
 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...