• Accueil
  • > Recherche : omraam fleur vie

Résultats de votre recherche

La Vie en Pleine Lumière

Posté par othoharmonie le 2 octobre 2012

 

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

Lorsqu’il s’agit de la vie, tant d’opinions, d’expériences, d’histoires vécues, de joies, de peines ! Sans toujours comprendre, nous sentons parfois que c’est un usage inapproprié de nos capacités intérieures qui rend le déroulement de nos vies si mouvementé, compliqué et souvent inexplicable. C’est pourquoi il est si utile de lire ce qui peut apporter une lumière sur les causes de nos désordres intérieurs pour en tirer le meilleur bénéfice pour la vie à venir.

Omraam Mikhaël Aïvanhov éclaire à nouveau ses lecteurs sur la double nature qui anime la vie de l’être humain, celle de sa personnalité qui l’expose à tous les pièges du facile, des habitudes, de la tromperie, des tentations et des regrets, et celle de son individualité qui seule lui apporte la vraie compréhension des forces de vie. « Combien de personnes croient agir conformément au bien qu’elles comprennent et qu’elles aiment ! En réalité, elles font exactement le contraire, mais impossible de le leur faire admettre. Pourquoi ? Parce qu’elles s’imaginent qu’il suffit d’accepter mentalement un idéal et de souhaiter le réaliser pour y parvenir. Eh bien, non, malheureusement non, c’est même là que commence la partie la plus difficile. »

 

JOUR APRES JOUR, ACCOMPLIR SON PROGRAMME

La Vie en Pleine Lumière dans APPRENDS-MOI 220px-Boutre_indienLa vie est un flux ininterrompu dans lequel nous sommes constamment pris, mais il faut de temps en temps trouver le moyen de s’accorder à d’autres rythmes pour y voir clair dans notre existence. Comme l’arbre, l’être humain est une semence qui a un programme. « S’il n’est pas encore capable de le connaître, c’est qu’il ne cesse de se fabriquer lui-même des programmes qui ne font qu’obscurcir sa vue et le faire dévier de sa route. Il doit se garder intérieurement libre, disponible, pour découvrir le schéma inscrit profondément dans son âme. »

C’est pourquoi l’essentiel est d’apprendre à concilier les 2 programmes de la vie : celui de l’éternité, l’idéal vers lequel nous tendons, mais surtout celui de la journée, vivre chaque minute avec beaucoup d’attention. « Les dangers menacent toujours ceux qui ne font qu’une des deux choses : fixer leurs pieds ou regarder au loin. Il faut avoir les lois dans sa tête et les méthodes dans ses pieds ; autrement dit, vérifier à l’aide de la sagesse son orientation vers l’idéal, et utiliser tous les jours son cœur pour avancer sur le chemin. »

Année, mois, jour, heure, minute, seconde : « Toutes ces durées sont imbriquées les unes dans les autres, elles communiquent et s’enchaînent sans discontinuité. Il suffit donc d’organiser correctement les activités d’une seule journée pour que, maillon après maillon, toute la chaîne se déroule harmonieusement… Vous direz qu’il est toujours tentant de se projeter dans l’avenir… Oui, mais alors, concentrez votre attention et vos énergies sur aujourd’hui, c’est ainsi que vous préparerez demain et les jours qui suivront. Alors, jour après jour, lentement et sûrement, vous réaliserez, sans en être vraiment conscient, le programme que les Seigneurs des destinées ont inscrit en vous. Pour le moment, vous ne pouvez pas en avoir une idée claire, mais, après des années, quand vous vous retournerez pour considérer tout ce que vous aurez vécu, l’itinéraire, le plan se révélera clairement à vous. » Le présent seul nous appartient et doit imposer sa volonté pour transformer le passé et orienter l’avenir. « Introduire la paix et l’harmonie dans tout ce que vous faites afin d’être prêt pour le programme du lendemain, voilà ce qui doit vous préoccuper chaque jour. »

ETRE PRET A LA VIE … SANS LIMITES

fleur-300x225 dans APPRENDS-MOI« D’un jour à l’autre, combien de choses peuvent changer ! Dans le travail, dans la famille, dans la société, il faut toujours s’adapter. … L’existence est un perpétuel mouvement. Si on n’est pas prêt, voilà les surprises ! Et on sait les effets produits par les situations auxquelles on ne s’attendait pas : l’incertitude, l’agitation, le trouble. » L’existence est Une, mais nous nous sommes habitués à la découper en permanence : matériel et spirituel, veille et sommeil, vie et mort … Or, la vie est un océan sans limite, elle est inépuisable et dans tous ses aspects, elle permet à l’homme de travailler en plénitude à son programme. « Nous sommes descendus sur la terre pour y faire un travail comparable à celui des alchimistes. Une matière nous est donnée dont nous devons extraire la quintessence ; cette quintessence est la seule richesse que nous emporterons avec nous quand nous mourrons, et nous continuerons à travailler avec elle dans les autres mondes. Votre vie ne se limite pas seulement à ce laps de temps que vous venez passer sur la terre … Votre vie est très longue, infinie, c’est une succession d’allers et de retours entre la terre et le monde de l’au-delà … et celui qui comprend la signification de son existence terrestre quitte la vie avec la sensation qu’il a accompli la tâche pour laquelle il était venu, et il sait qu’il poursuivra ce travail dans l’autre monde. C’est pourquoi la mort ne l’effraie pas, il sait, il sent qu’il va continuer à vivre et à travailler ailleurs. »

NOURRIR EN SOI LE BESOIN D’AVANCER

Les messages d’Omraam Mikhaël Aïvanhov ont toujours un élan extraordinaire et ses mots éveillent à chaque fois la joie de la perspective de cet avenir lumineux et grandiose qui attend l’homme. Pour être vivant, il faut toujours nourrir en soi le besoin d’avancer. Pour éveiller les puissances endormies en nous, maintenir la jeunesse, et nous faire comprendre que la vie est une constante transformation, une adaptation, un travail sur soi-même. « Lorsqu’on se sent découragé, il faut savoir que toutes les puissances de régénération sont en nous et qu’il suffit parfois d’une impulsion infime pour les déclencher. » En ne renonçant jamais à avancer, quelques soient les circonstances, on permet à ces puissances intérieures de se manifester. « Dans tout ce que nous entreprenons, et quel que soit le domaine, matériel ou spirituel, ce qui compte ce sont les efforts. Seuls les efforts nous appartiennent, pas la réussite. Aucun effort ne reste sans résultat. Même si on ne les voit pas, il y a toujours des résultats dans les cœurs et dans les âmes. » « Votre bonheur futur est dans le travail, dans l’effort. Tous les efforts que vous faites sont inscrits, et grâce à ces efforts, que de bénédictions se préparent pour vous ! Parce que, par votre travail, vous vous êtes élevé jusqu’aux régions de la lumière et vous avez aussi apporté la lumière et la paix à des êtres qui étaient dans la détresse et l’obscurité. Je ne peux rien vous dire de plus. Continuez, marchez sur le chemin de la lumière. Qu’y aura-t-il au bout de ce chemin ? Vous le découvrirez en arrivant et vous serez ébloui. »

Publié dans APPRENDS-MOI | Pas de Commentaires »

Le Véritable Amour

Posté par othoharmonie le 13 mars 2012


Maîtres de Sagesse

Omraam Mikhaël Aïvanhov

S’il est nécessaire de faire tellement de lois pour régir les rapports des humains les uns avec les autres, c’est qu’ils ne sont pas encore habités par l’amour. Quand ils sauront ce qu’est le véritable amour, quand ils vivront dans cet amour, ils n’auront plus besoin que ces lois viennent leur rappeler ce qu’ils peuvent faire ou ne pas faire, ils le feront, car ils trouveront spontanément comment se mettre en harmonie les uns avec les autres.

Le Véritable Amour dans APPRENDS-MOIL’amour est l’unique force qui organise les choses, qui les fait croître et fleurir. Dès que l’amour entre dans une famille, une communauté, une société, il n’y a plus besoin de dire : « Faites ceci, et si vous ne le faites pas, gare à vous ! » Tous exécutent leur tâche avec plaisir. Là où est entré l’amour, la loi n’a plus de place.

L’enfant tout petit n’a pas d’autres préoccupations que de se nourrir, de jouer avec des objets qui l’entourent, et dès qu’on le contrarie un peu, il crie, il pleure. L’enfant est un petit monstre d’égoïsme ; oui, mais à cet âge-là, c’est naturel, et les parents savent qu’on ne peut rien lui demander d’autre. Mais l’enfant grandit et s’il garde ce même comportement, on le gronde, on lui donne même quelques petites tapes, car il doit cesser de tout ramener à lui. Plus tard, devenu adulte, il éprouvera le besoin de former un couple, puis d’avoir lui-même des enfants et il comprendra qu’il doit faire des sacrifices.

Pourquoi l’Intelligence cosmique a-t-elle conçu les choses ainsi ? Pour qu’ayant à s’occuper d’autres êtres qu’eux-mêmes (un mari ou une femme et des enfants, d’abord…) les humains sortent de leurs limitations. Mais combien ont compris cette leçon que veut leur donner l’Intelligence cosmique ? Combien sont capables de s’oublier vraiment pour se préoccuper sincèrement, de façon désintéressée, de leur femme, de leur mari, de leurs enfants ?

Le véritable amour est une vibration d’une extrême subtilité, et pour émettre cette vibration ainsi que pour la capter, il faut beaucoup d’attention, beaucoup de vigilance. Rien n’est plus important que de savoir donner et recevoir l’amour. Celui qui l’a compris ressent une telle plénitude, une telle joie que tout le reste à côté pâlit. Car l’amour est bien autre chose que cette attraction qui pousse les humains les uns vers les autres et qui les fait se séparer quand cesse cette attraction et qu’ils se sentent entraînés vers quelqu’un d’autre.

Le jour où vous saurez ce qu’est le véritable amour, vous retirerez de chaque rencontre des éléments plus purs, plus chaleureux, plus lumineux, des éléments d’immortalité, et chacun de son côté dira : « Mon Dieu, merci ! Tu m’as envoyé un être qui est pour moi comme le soleil qui me réchauffe et m’éclaire pendant l’hiver, comme un fruit délicieux et parfumé qui me nourrit, comme l’eau qui me désaltère, comme l’air qui me rend léger.

Pourquoi dire à quelqu’un que vous l’aimez ? Vous l’aimez, cela suffit. L’amour se sent, se voit, c’est même la chose la plus difficile à cacher : il se manifeste par le regard, les gestes, l’attitude, et il n’est pas nécessaire d’en parler. Les humains comptent trop sur l’expression verbale ou écrite de leur amour. Une fois qu’ils en ont parlé, ils croient que la question est réglée. Pas du tout, ils parlent, ils parlent et de plus en plus leur comportement montre que leur amour faiblit.

Il faut garder l’amour comme une chose très précieuse, la plus précieuse, et ne pas l’exprimer par des mots. C’est ainsi que peu à peu il crée dans l’âme la plus grande liberté, le plus grand enchantement. Si vous en parlez, il se produit bientôt de part et d’autre des réactions qui créeront des malentendus, et ce sera dommage. Ne parlez pas de votre amour et il vivra éternellement en vous.

Il y aurait beaucoup de choses à dire sur l’expression « déclaration d’amour ». Les hommes et les femmes ont l’habitude de se déclarer leur amour, sans savoir que dans cette manière d’agir se glisse un élément intéressé, égoïste. Ils veulent attirer, gagner, capturer la personne à laquelle ils s’adressent. Ils lui écrivent ou lui parlent le plus poétiquement possible, en choisissant les gestes, les mots, le son de voix appropriés, avec l’espoir que la personne, charmée, touchée, ravie, finira par se laisser convaincre.

fond-ecran-face-au-soleil dans SAGESSEL’amour que l’on exprime a trop souvent pour but de gagner et de garder l’être aimé pour soi ; à partir de ce moment-là, personne d’autre n’a le droit de s’approcher. Donc, c’est bien l’égoïsme et le manque de foi en la puissance de l’amour qui guident les humains. Comme ils ne possèdent pas le véritable amour qui fait des merveilles, ils s’empressent de le manifester par des moyens concrets : la parole, l’écriture, les gestes, afin d’emprisonner l’être qu’ils aiment. Et s’ils prétendent que c’est la force du sentiment qui les pousse à agir ainsi, en réalité, c’est leur propre faiblesse qu’ils avouent. Celui qui est habité par le véritable amour ne l’exprime pas, ce n’est pas nécessaire, car cet amour se sent : il rayonne.

Ne vous pressez pas d’avouer à quelqu’un que vous l’aimez. C’est votre amour qui vous rend heureux, qui vous donne l’impulsion, le sens de la vie ; mais comme l’être que vous aimez n’est pas encore une créature parfaite, s’il connaît votre sentiment, sans le vouloir il risque de tout gâcher. Il se dira : « Voilà une porte ouverte, allons-y, profitons-en. » Eh oui, c’est naturel. Quand vous sentirez que vous n’avez pas été compris, vous souffrirez, vous serez déçu, et alors que restera-t-il de votre amour ?

Comprenez que c’est l’amour qui est important, plus important que la personne que vous aimez, alors n’allez pas le sacrifier à quelqu’un qui risque de le détruire si vous faites l’erreur de le lui révéler. Vous pourrez en parler quand vous serez très préparé, très fort, et l’autre personne aussi. Mais en attendant, ne dites rien, continuez à aimer, car c’est votre amour qui vous nourrit, qui vous donne l’élan, le goût de vivre, le désir de surmonter tous les obstacles. Donc, ne le perdez pas.

Extraits des « Pensées du Jour » offertes par les Éditions Prosveta

Publié dans APPRENDS-MOI, SAGESSE | Pas de Commentaires »

Loi de la Réincarnation

Posté par othoharmonie le 16 septembre 2011

 

La loi de la réincarnation explique toutes les injustices apparentes de la vie – Extrait de la Collection Izvor n° 202 – Omraam Mikhaël Aïvanhov 

 

Flammes violettesOn rencontre dans la vie des êtres en bonne santé, beaux, intelligents, riches, qui bénéficient des meilleures conditions et réussissent tout ce qu’ils entreprennent, et d’autres au contraire tellement déshérités que, quoi qu’ils fassent, ils vont d’échec en échec. Quelle est l’origine de cette inégalité de conditions? Beaucoup de gens sont choqués souvent par ce qui semble être véritablement une injustice du destin. 


Si vous interrogez les scientifiques sur la raison de ces inégalités, la majorité vous dira qu’elles sont le fait du hasard. 


Et si vous allez trouver des prêtres, des pasteurs, ils vous répondront que c’est la volonté de Dieu. 

Quelquefois ils vous parleront de la prédestination et de la grâce, mais cela n’ajoute qu’une injustice de plus. De toute façon, dire « c’est la volonté de Dieu », n’est pas très différent de dire que « c’est le hasard »…

 

 … Non, en réalité, il y a une explication à toutes les injustices apparentes de la vie : c’est la loi de la réincarnation. Et l’Eglise ne s’est pas rendu compte qu’en niant cette loi, elle a présenté le Seigneur comme un véritable monstre. 

 

L’explication, c’est qu’à l’origine Dieu nous a tout donné, mais Il nous a donné aussi la liberté, et c’est de cette liberté que nous nous sommes servis pour faire des expériences coûteuses. Alors, le Seigneur qui est généreux, patient, nous laisse faire, en disant: 


 » Ce sont mes enfants. Les pauvres, ils souffriront, ils se casseront la tête, mais cela ne fait rien, car je leur donnerai encore mes richesses et mon amour. Ils ont de nombreuses réincarnations devant eux… Ils apprendront et ils s’assagiront. » 


Donc, Il nous a laissés libres, et maintenant tout ce qui nous arrive de mauvais est de notre faute, nous l’avons mérité. Et tout ce qui nous arrive de bon, nous l’avons aussi mérité, c’est le résultat de nos efforts dans les incarnations antérieures… 

 

Flammes violettes… La connaissance de cette loi de la réincarnation est aussi un des fondements de la morale. Tant qu’on n’a pas éclairé les humains sur cette loi des causes et des conséquences qui continue à agir d’une existence sur les suivantes, on peut essayer de les assagir en leur faisant tous les sermons que l’on veut, cela ne sert pas à grand-chose, ils ne changent pas. Et non seulement ils ne changent pas, mais ils se révoltent en s’estimant victimes de l’injustice sociale, ils jalousent et combattent ceux qu’ils trouvent plus privilégiés qu’eux, et ils ne font ainsi que compliquer la situation. Mais celui qui sait que les difficultés et les épreuves qu’il rencontre dans cette existence sont le résultat de ses transgressions passées, non seulement accepte ces difficultés, mais il se décide à travailler pour le bien, afin d’améliorer ses incarnations futures.

Gif barre fleurs

 

Vous pouvez vous procurer les livres d’Omraam aux Editions PROSVETA lien http://www.prosveta.com/ … 

Publié dans APPRENDS-MOI | Pas de Commentaires »

Le sens de la vie

Posté par othoharmonie le 9 juin 2011

  

Une école initiatique nous enseigne le sens de notre vie terrestre – Pensée du Maître Omraam Mikhaël Aïvanhov 

Qu’est-ce que la science initiatique ? 

Cette deuxième naissance, ce changement d’état de conscience qu’est l’Initiation, implique une si profonde mutation psychique qu’on ne doit pas l’entreprendre sans respecter certaines règles. Sinon, de grands dangers attendent l’imprudent. La science initiatique est un savoir millénaire, transmis avec amour de maître à disciple, et grâce auquel se réalise progressivement, harmonieusement, le passage vers l’illumination intérieure

La plupart des humains ne connaissent pas la raison de leur vie sur la terre, ils se demandent même ce qu’ils y font et, en attendant de repartir, ils se contentent de manger, de boire, de dormir, de s’amuser, de se bagarrer… Mais pour le disciple de la science initiatique, tout est clair: il sait qu’il doit réparer les erreurs commises dans ses vies précédentes. Ensuite, il cherche à comprendre pourquoi il est dans tel pays, dans telle famille, pourquoi il possède telles facultés ou telles lacunes et ce qu’on attend de lui. Enfin, il s’efforce de développer tous les germes des qualités et des vertus que le Créateur a déposés en lui depuis l’éternité. Voilà pourquoi une École initiatique est tellement indispensable: il n’y a rien au-dessus de la lumière qu’elle apporte au disciple sur le sens de sa vie terrestre.

Le sens de la vie dans APPRENDS-MOI tableau-moderne-trois-fleurs-zen

Publié dans APPRENDS-MOI | Pas de Commentaires »

Le sens du végétarisme

Posté par othoharmonie le 1 mai 2011

Le sens du végétarisme dans Méditation vegetarismePensée d’Omraam Mikhaël Aïvanhov 

« Il faut arriver à se nourrir comme les abeilles. Il n’y a qu’elles qui ne produisent pas de déchets malpropres. Ce qu’elles mangent, c’est le nectar des fleurs et ce qu’elles rejettent, c’est le miel. Voilà pourquoi les abeilles sont le symbole de la sixième race. Elles absorbent la nourriture la plus sublime, la transforment en miel et ne produisent pas d’impuretés.

À l’origine, l’homme était semblable à l’abeille. C’est à partir du premier péché que ses excréments ont commencé à sentir mauvais. Auparavant, tout était parfumé. Vous l’ignoriez peut-être, mais chez les hommes très évolués, les sécrétions et les excrétions ne produisent aucune odeur désagréable. Les esprits parfaits ne produisent que de la Lumière et de la Vie.

Ceux qui tuent les animaux pour les manger ont ensuite une lourde dette à payer. Les âmes des animaux viendront en eux et elles diront : « Nous venons en vous car vous avez entravé notre évolution ; à présent, faites-nous évoluer ! » Ainsi, ces hommes seront intérieurement entourés d’âmes animales. Ils les porteront et les nourriront. Ces âmes animales pousseront des soupirs en eux, si bien qu’ils auront un terrible fardeau à porter.

Ne vous étonnez donc pas que certains de vos amis ou de vos ennemis aient parfois un comportement animal. Quand ils mangent de la viande, ils se retrouvent fatalement dans des tempêtes furieuses. À ce moment-là, ils sont animaux, ils ne sont pas humains.

L’homme de la Nouvelle Époque ne connaîtra pas tout cela. Rien de ce que vous dénommez « humain » ne l’est encore véritablement. En réalité, l’homme n’est pas encore venu sur cette Terre. C’est encore le royaume des animaux qui se manifeste à travers l’humanité.

Quand l’homme se manifestera, on verra qu’il est l’image de Dieu. Alors, des événements splendides se produiront. »

 

 

Extrait de « Le sens du végétarisme », d’Omraam Mikhaël Aïvanhov
Éd. Prosveta – Collection Vidélina

vegetarisme_g dans Méditation

Publié dans Méditation | Pas de Commentaires »

AIVANHOV Omraam Mikhaël

Posté par othoharmonie le 16 juin 2010

Titre : 

Pensées quotidiennes 

Auteur : 

AIVANHOV Omraam Mikhaël 

  

Œuvres complètes – tome 22

Des pensées quotidiennes de Omraam M.Aïvanhov

AIVANHOV Omraam Mikhaël dans A et B 855302880_L

Page de couverture

Il est très important pour le disciple d’avoir en lui une pensée fondamentale autour de laquelle gravitent toutes ses autres pensées et de construire sur elle son existence, comme sur une charpente qui supporte tout l’édifice. 

Si vous avez un but précis et immuable, celui de vous perfectionner, toutes les autres pensées qui flottent trouveront leur maître et commenceront à obéir, à se soumettre, à participer au travail intérieur. Lorsque des pensées et des sentiments étrangers, négatifs rentreront en vous, ils seront amenés ainsi à se perfectionner et à se mettre au service du monde divin, à travailler pour Dieu comme vous aviez vous-même décidé de le faire. Ainsi tous les animaux qui viennent piétiner les fleurs de votre jardin intérieur seront soumis par la pensée fondamentale qui les dominera. 

Ayez chaque jour une pensée fondamentale pour donner aux forces du monde invisible, aux entités célestes, la possibilité de travailler en vous. 

Une pensée au hasard

L’homme a été doté par l’Intelligence cosmique d’un certain nombre de membres et d’organes qui lui permettent de se livrer à toutes sortes d’activités. Le cerveau, les yeux, la bouche, les oreilles, le nez, les poumons, les bras, les mains, les jambes, sont autant de moyens qu’il a à sa disposition. D’une façon ou d’une autre il est donc obligé de travailler, et les paresseux sont voués à la disparition. 

Prenez donc l’activité qui vous plaira, mais ne restez pas stagnant. Tremblez devant l’inertie comme devant le plus grand ennemi qui puisse s’approcher de vous, car c’est elle qui vous apportera le désordre, la maladie, la mort. Qu’elle soit intellectuelle, affective ou physique, il faut combattre cette inertie et s’en libérer. D’ailleurs, si vous ne le faites pas, c’est la nature qui vous y obligera en vous mettant à l’action d’une façon ou d’une autre. 

AVIS  :  Il est le maître. Quel que soit le sujet abordé, il est invariablement traité en fonction de l’usage que l’homme peut en faire pour une meilleure compréhension de lui-même et une meilleure conduite de sa vie.

  Si vous voulez, vous aussi, vous procurer ce livre, vous le trouverez ici : 

 http://prosveta-canada.com/Francais/CollectionF/OCF_16-22/body_ocf_16-22.html

  

0002033D dans A et B

 

 

La collection Synopsis en 3 volumes 

présente une synthèse de l’œuvre d’Omraam Aïvanhov 

Titre :  Vous êtes des Dieux 

   

Auteur :  AIVANHOV Omraam Mikhaël 

 

Coffret en 3 volumes de la Collection Synopsis

De quoi ça parle

« Jésus a été le plus grand révolutionnaire parmi les envoyés de Dieu, il a été le premier à transgresser tous les sages anciens, et il a expié sur la croix l’audace qu’il avait eue de dire qu’il était fils de Dieu, et que tous les êtres humains sont également fils et filles de Dieu. L’insistance avec laquelle Jésus soulignait la filiation divine de l’homme scandalisait et irritait les scribes et les pharisiens au point qu’ils tentèrent un jour de le lapider. Mais Jésus leur dit : « Je vous ai fait voir plusieurs bonnes œuvres venant de mon Père ; pour laquelle me lapidez-vous ? Les Juifs lui répondirent : Ce n’est point pour une bonne œuvre que nous te lapidons, mais pour un blasphème, et parce que toi, qui es un homme, tu te fais Dieu ». Et c’est alors que Jésus leur rappelle un verset des Psaumes : « N’est-il pas écrit dans votre loi : j’ai dit : vous êtes des dieux ? » 

Extrait de la page   

Chaque fois que vous introduisez dans vos pensées et vos sentiments les éléments de l’amour et de la sagesse, vous faites un pas de plus vers la vérité, vous touchez un certain aspect, vous atteignez un certain degré de la vérité. Et ces aspects, ces degrés sont en nombre infini ! La vérité, il faut l’avoir trouvée et en même temps continuer à la chercher ; c’est-à-dire qu’il faut s’attacher une fois pour toutes à ces deux principes irréfutables de l’amour et de la sagesse, et en même temps il faut toujours continuer à chercher les formes les plus convenables pour mettre ces deux principes en application. C’est ainsi qu’un jour vous sentirez que vous êtes en train de naître une seconde fois. 

L’auteur dit

« Pour l’être humain créé à l’image de Dieu, Jésus avait les plus hautes ambitions… En reprenant la parole du Psaume 82 « Vous êtes des dieux », il nous conduit à rechercher cette empreinte divine que nous portons en nous, afin d’en développer toutes les possibilités. 

Si vous voulez, vous aussi, vous procurer ce livre, vous le trouverez ici : 

http://www.prosveta.com/catalogue.phtml?language_id=1

  

0002033D

Auteur :  AIVANHOV Omraam Mikhaël 

Titre :  Cherchez le Royaume de Dieu et sa Justice 

  

Coffret en 3 volumes de la Collection Synopsis

De quoi ça parle

« Dans toutes nos activités, ce qui compte le plus, c’est le motif qui nous fait agir, le but que nous voulons atteindre. L’activité elle-même ne compte pas beaucoup : si elle nous attire de la considération, si elle nous rapporte de l’argent, il ne faut pas s’en préoccuper. Celui qui n’a pas compris cela s’attache à des valeurs qui sont fatalement destinées à disparaître. Pour accomplir une œuvre durable, il faut prendre racine dans ce qui est immortel, infini, éternel… c’est pourquoi, si vous voulez trouver une activité qui donnera véritablement un sens à votre vie, vous  devez mettre au centre de vos préoccupations cette parole de Jésus : « Cherchez le Royaume de Dieu et sa Justice, et tout le reste vous sera donné par surcroît ». 

Extrait de la page 651 

« Et il me montra la ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel… » Depuis presque deux mille ans que ces lignes ont été écrites, on n’a encore jamais vu une seule ville descendre du ciel, et on n’en verra jamais – inutile de regarder vers le ciel pour voir si elle arrive.  Pourquoi une ville devrait-elle descendre sur la terre ? 

L’auteur Le Maître Omraam Mikhaël Aïvanhow (1900-1986) philosophe et pédagogue français d’origine bulgare, vint en France en 1937. Ce qui frappe dès l’abord dans son œuvre, c’est la multiplicité des aspects sous lesquels est présentée cette unique question : l’homme et son perfectionnement…. 

Si vous voulez, vous aussi, vous procurer ce livre, vous le trouverez ici : 

http://www.prosveta.com/catalogue.phtml?language_id=1 

  

0002033D

 

Titre :  « Et il me montra un fleuve d’eau de la vie » 

 

Coffret en 3 volumes de la Collection Synopsis

De quoi ça parle

« Toutes les traditions spirituelles ont fait de la montagne, de l’arbre et du fleuve des symboles particulièrement riches et significatifs. Pourquoi ? Parce que depuis des temps immémoriaux, les humains ont pu voir en eux une représentation de la vie cosmique. La montagne, comme l’arbre, comme le fleuve, met le monde d’en bas en relation avec le monde d’en haut, elle fait le lien entre la terre et le ciel. Mais tandis que la montagne et l’arbre s’élèvent vers les hauteurs, le fleuve, qui prend sa source dans la Montagne descend et finit par rejoindre la mer… 

Le dernier chapitre de l’Apocalypse s’ouvre sur l’image d’un fleuve. Après lui avoir donné la vision de la ville sainte, la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel, l’ange montre à saint Jean « un fleuve d’eau de la vie, limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu… » Cette image du fleuve de vie descendant du trône de Dieu nous révèle donc, d’abord, que la vie vient d’en haut ». 

Extrait de la page   

Depuis les pierres et les plantes jusqu’aux Archanges et jusqu’à Dieu, tout ce qui a une existence dans l’univers existe aussi en l’homme. Dans notre corps physique même, tous les éléments de la création sont présents, rien ne manque ; aussi pouvons-nous progresser à l’infini, sans jamais nous arrêter : travailler sur notre propre matière, la rendre souple, transparente et la faire vibrer jusqu’à ce qu’elle exprime le monde divin. Pour y parvenir, l’Arbre séphirotique est la meilleure méthode de travail. Mais c’est une responsabilité très grave pour un Instructeur que de faire entrer des humains dans ce sanctuaire de la Divinité, l’Arbre de Vie, car il sait que très peu de personnes sont prêtes à recevoir ces connaissances et à les utiliser correctement.

L’auteur dit

 » Et il me montra un fleuve d’eau de la vie limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu ». La vie vient donc d’en haut…. Alors, quoi que vous ayez à faire au cours d’une journée, cherchez à vous mettre dans des dispositions d’esprit telles que vous sentiez cette vie divine couler en vous, et qu’à travers vous elle vivifie aussi toutes les créatures, tous les objets autour de vous ». 

Si vous voulez, vous aussi, vous procurer ce livre, vous le trouverez ici : 

http://www.prosveta.com/catalogue.phtml?language_id=1 

000201DD

Publié dans A et B | Pas de Commentaires »

 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...