• Accueil
  • > Recherche : transformation 2009

Résultats de votre recherche

Et si Dieu était une femme

Posté par othoharmonie le 18 novembre 2015

 

Selon la Genèse, Dieu a créé l’homme et la femme à son image. Pourtant c’est une image très largement masculine de la divinité qui s’est imposée pendant des siècles. C’est une des questions fondamentales que pose Othmar Keel, professeur émérite de théologie de l’Ancien Testament, passionné d’archéologie et qui a rassemblé de nombreux textes, iconographies, et objets soulignant  des  traits  féminins  dans  le  dieu  biblique. 

 Dieu une femme

Et  si  par  cela  la  Femme ouvrait la porte du ciel à l’Homme ?

C‘est une question que je me pose à mon tour. Et si c’était une des questions primordiales de notre temps ? 

Un moment d’éveil de notre conscience  vers  la  réconciliation des principes masculins  et  féminins,  vers  une unification,  un  mariage, une  alchimie  de  la  rencontre  de l’homme et de la femme ?

En  ces  temps  d’urgence  où s’élèvent des quatre coins de la planète des cris de désespoir, de souffrance, une demande immense de transformation  se  fait  entendre. 

L’humanité  cherche  des  réponses qui  lui  apporteront  une  paix durable.  Une  de  ces  réponses  est l‘éveil  à  la  conscience  du  Sacré, incluant l’énergie féminine sacrée, afin que notre terre soit notre paradis et non notre enfer. 

L’énergie féminine, apparentée à la Mère Divine, à la Déesse en tant que force primordiale, est créatrice de  vie  dans  son  émanation d’Amour.  Elle  était  célébrée  du fond  des  âges  par  des  rituels  qui généraient  l’harmonie,  l’équilibre et  la  paix  avec  toutes  les  dimensions,  tous  les  règnes  et  tous  les êtres. 

En  d’autres  temps,  en  d’autres lieux, les femmes se rassemblaient les  soirs  de  pleine  lune  pour  se reconnecter  à  la  source  de  leur féminin sacré, pour se souvenir que toute vie passe par la matrice originelle et qu’il n’y a rien de plus précieux que la VIE.  Porteuses dans leur ventre de ces messages, les femmes sont de façon naturelle  les  gardiennes  de  la connaissance de cette loi de vie, de la paix sur terre. Ce qui fait dire à de nombreux sages qu’il n’y a rien de  plus  dangereux  qu’une  femme en colère. 

En tissant un lien de conscience, un lien profond de sororité, cette force de l’union des femmes nous replace  dans  notre  pouvoir  créateur. Il nous apporte  le courage et l’estime de soi pour apaiser les blessures infligées à notre petite fille, à l’adolescente, à la jeune femme, à la mère, à l’amante, à la créatrice. En  revisitant  notre  histoire  de femmes,  autour  d’un  cercle d’échange et de parole, nous pouvons faire remonter à la surface ces mémoires douloureuses afin de les transformer. Les chaînes de transmission d’une génération à l’autre sont ainsi rompues, et nos enfants sont préservés. 

Notre  époque,  avec  la  libération des mœurs, nous permet d’unifier tous  les  aspects  du  féminin.  Ils peuvent  prendre  tour  à  tour  la forme de la guérisseuse, la sauvage, la  magicienne,  la  mère,  l’audacieuse, l’amante, la prêtresse. Avec le temps viendra la réconciliation, l’’unité, qui rassemblera toutes ces facettes en une seule : la femme debout. 

Ces aspects du féminin unifié, qui sont à l’image de la déesse Shakti dans la symbolique tantrique,  ne  seraient-elles  pas les qualités du principe féminin de  Dieu ? 

Le  couple  dans  ses aspects  féminins  et  masculins unifiés ne serait-il pas un moyen d’accéder à la reconstitution de l’unité primordiale ? “la pratique tantrique ne s’apprend pas dans les textes. Elle repose sur la grâce  accordée  ou  reçue  et  le  lien sacré qui unit maitre et disciple, un lien  d’exigences  mutuelles  et  de risque pris en commun” – par Milarepa. 

Il  nous  faut  retrouver  d’urgence l’innocence  de  nos  sexes,  de  nos cœurs, de nos esprits, afin d’équilibrer  et  d’harmoniser  nos  propres roues de vie, nos portes du ciel, les chakras principaux et secondaires. Comme  nous  l’enseigne l’Ayurvéda, la mise en mouvement de ces roues nous relie au rythme des saisons, et aux cinq éléments, la terre, l’eau, le feu, l’air, l’éther, qui nous composent et qui constituent l’univers. Par ce travail nous émettons une fréquence d’harmonie, de guérison  pour  nous  et  notre  planète.  Nous  réapprenons  à  vivre pleinement  nos  émotions,  puis  à les  transmuter  pour  accéder  à  la vision  dans  le  non  jugement  :  la claire  voyance.  Quand  la  femme atteint  cet  état  de  grâce,  elle oriente  alors  son  regard  au  plus profond  d’elle-même. 

Par  cette porte du féminin sacré, qui active un  circuit  énergétique,  elle  développe ce sixième sens qu’est l’intuition, et accède à la connaissance. Son  corps  devient  l’écho  des rythmes de la nature, le reflet de son temple intérieur. Le temps de ses Lunes, de ses menstruations, est un  temps  d’écoute  propice  à  la capacité de retrouver ses fonctions sacrées : l’initiatrice, la guérisseuse et  la  prêtresse.  Son  rythme  est alors en harmonie originelle avec l’Univers et la destinée profonde de  sa  féminité,  sa  Déesse Intérieure. 

Les épreuves de la vie sont des messages de l’Univers, des miroirs qui nous renvoient à ce qui doit être changé en nous. Cela nous conduit à  retrouver  notre  authenticité  la plus juste, et façonner notre vie en harmonie avec nos véritables dons et  possibilités.  En  acceptant  les défis et les obstacles sur notre parcours de vie, en acceptant ce qui se présente  comme  une  source  de connaissance et de croissance, nous cheminons  intérieurement  vers  la liberté. L’Autre devient le messager du Divin. 

Le Sentier Sacré, chemin de rencontre entre notre être divin et terrestre,  nous  amène  à  courir  de grands  risques,  inconnus  et  solitaires. En choisissant cette voie, il nous conduira à l´abandon et à la fluidité  de  ce  que  nous  sommes dans  notre  Essence  Originelle. Pour que coule l’Amrita, ou Amrit, qui selon les religions dharmiques est un nectar. Il est la boisson des Devas, qui leur donne l’immortalité.  En  sanskrit,  le  mot  Amrita signifie littéralement “sans mort”. 

Dans la philosophie yogi, l’Amrita est  un  fluide  qui  s’écoule  de  la glande pinéale vers la gorge, dans les  états  de  méditation  profonde. Que ces femmes, qui ont transmis cet enseignement du Féminin Sacré à leurs enfants, depuis des générations,  soient  vénérées.  Aujourd’hui, plus que   jamais, Il devient important  de  reconnaître,  de remercier et d’honorer cette énergie féminine sacrée en chacun de nous,  afin  qu’elle  soit  réhabilitée en notre cœur. Pour que se fasse la rencontre alchimique de l’homme et de la femme, et ainsi retrouver notre  place  et  raison  d’  être  en toute noblesse au sein de l’humanité. 

DANSEZ DANS LA LUMIERE

Et si Dieu était une Femme ?

Marie Madeleine ne serait-elle pas, comme  de  nombreux  historiens  le disent aujourd’hui, une femme-déesse à l’origine du culte de la Femme Sacrée, et la principale détentrice de l’enseignement du Christ ? 

Marie-Madeleine de Francesco Hayez, (1825)

 Etre  dans  l’écoute  profonde  de  ce  «  SACREE » en moi, m’éveiller totalement à la vie en reliant mon corps, mon cœur et mon esprit dans une complète harmonie du masculin et du féminin. 

par Marie Jésus Sandoval-Amrita - http://www.esprittantra.org

 

Publié dans DIEU | 1 Commentaire »

APPARAÎTRE ET DISPARAÎTRE

Posté par othoharmonie le 14 septembre 2014

886505344 

Se pourrait-il que toutes les tribulations qui se vivent actuellement au plan mondial soient en réalité le signe que chaque humain sur terre est maintenant prêt à transcender sa peur ultime : celle de disparaître ? Et si les âmes de l’humanité toute entière s’étaient donné le mot afin que nous puissions tous ensemble nous entraider à surmonter cette angoisse existentielle limitative et à nous libérer de nos mémoires d’oppression une fois pour toute ? Serait-ce le signe que le nouveau monde tant attendu est sur le point de se concrétiser sous nos yeux et qu’il suffit de demeurer centré sur sa Lumière intérieure pour que le meilleur se révèle dans toute sa splendeur en nous et autour de nous?
 

Imaginez ceci : il y a de cela des éons, les êtres vivant sur terre connaissaient le bonheur d’une vie éternelle où il était aisé de passer d’un plan de conscience à un autre, voire même d’une dimension à une autre et d’un endroit à l’autre du cosmos, sans effort et sans contrainte. Or, l’attachement à la terre, au sens physique du terme (la force de l’attraction terrestre) a peu à peu fait en sorte que nos âmes aient fini par se densifier dans la matière et, donc, se retrouver emprisonnées dans un corps physique qui, lui, semble perpétuellement affecté par les « limites de durée » relatives à la troisième dimension.
 

Depuis de nombreuses générations, des Maîtres spirituels sont venus sur terre tenter de lever le voile de l’oubli pour nous rappeler que tout cela n’est qu’illusion et qu’il nous suffit de nous reconnecter à la Source, à nos origines célestes, pour que cette force d’attraction illusoire n’ait plus de prise sur nous. Par leur témoignage vivant, leurs enseignements et leur sagesse, ils ont manifesté dans leur propre corps cette capacité disponible à tout être humain d’incarner son Essence divine. Et certains d’entre eux sont même parvenus à transcender la mort pour fusionner avec la Lumière dans tout leur Être…
 

Certains d’entre eux ont laissé des traces de leur passage : Jésus, Bouddha, St-Germain, etc. Mais combien d’autres sont passé inaperçus ? Il a été dit que, lorsque les feux de forêt ont fait rage en Australie dernièrement, des peuplades entières d’aborigènes ont disparu sans laisser de trace. Plusieurs affirment qu’ils ont péri dans le brasier, mais personne ne peut expliquer pourquoi l’on n’a retrouvé aucun cadavre, aucune carcasse… Se pourrait-il qu’ils soient tout simplement passés dans une autre dimension, non perceptible par nos cinq sens ?
 

Tous ceux qui ont lu « La Prophétie des Andes » comprennent cette allusion : à la fin du bouquin, lorsque le personnage principal et ses amis se retrouvent cernés par les militaires, ils se connectent les uns avec les autres pour élever leur vibration et, tout à coup, ils semblent enrobés d’un cocon lumineux qui les rend invisibles à leurs opposants.
 

Des êtres humains « ordinaires » ont aussi connu ce phénomène, comme par exemple, cette religieuse à Hiroshima qui était en prière lorsque la bombe a sauté tout près d’elle et qui s’en est sorti indemne. Ou cette autre femme qui, lors du tsunami en Asie, se trouvait en profonde méditation dans sa maison sur la plage… qui semble avoir été « contournée » par la vague meurtrière.
 

Coïncidences ? Légendes urbaines ? Miracles accordés aux personnes imbues de « sainteté » ? Et si nous étions actuellement tous face au même choix : être terrassé par la peur (quelle qu’elle soit) ou fusionner ensemble dans la Lumière ?
 

Il s’avère que, depuis des millénaires, notre expérience humaine nous a fait croire qu’il y avait bel et bien quelque chose à combattre : le mal, la noirceur, la mort… Cette énergie de lutte pour sa survie a engendré une scission  profonde entre l’âme (qui sait que tout est parfait) et la raison (qui sans cesse doute et se remet en question).
 

Et si ce qui se passe sur terre à ce jour était, en fait, l’occasion parfaite, délibérément choisie par notre âme, de nous inciter à dire oui à la Lumière qui transcende les limites humaines… de gré ou de force ? Et si notre Moi supérieur, conscient de la possibilité pour l’ensemble des êtres vivant dans la troisième dimension d’accéder ensemble au paradis sur terre, avait pris la décision de « donner un grand coup » pour que nous faisions le saut (quantique) tous ensemble ?
 

Méditez ceci : à l’intérieur de notre peur de disparaître se trouve aussi la peur d’apparaître, c’est-à-dire de révéler au monde la Lumière exceptionnelle qui nous habite tous. La noirceur, le mal, la douleur, la souffrance et la mort ne représentent en réalité que ces parties de nous, ces espaces présents en nous-mêmes affectés par le vide, le manque, l’absence de Lumière. La part de nous vulnérable à la peur demeure celle que l’on a négligé d’alimenter, de nourrir, d’abreuver d’énergie divine en nous-mêmes…
 

Se pourrait-il que nous soyons actuellement comme des graines que l’ont a mise en terre et qui craignent de se transformer, de devoir « mourir », pour enfin se libérer de la « coquille » qui nous emprisonne afin de finalement germer et porter fruit comme il se doit ? Que nous soyons telles des chenilles se voyant immobilisées et impuissantes, à la merci du premier trouble-fête, ne comprenant pas que les « murs » qui se referment autour d’elle sont en réalité les parois de la chrysalide qui lui permettra d’effectuer l’ultime métamorphose : devenir un merveilleux papillon, déployer ses ailes et prendre son envol pour sortir des limites terrestres pour aller butiner avec grâce de fleurs en fleurs, de dimensions en dimensions…
 

Or, le fait de se laisser « envahir » par sa pleine Lumière, de goûter à la plénitude divine, demeure à la fois notre plus grande aspiration et notre plus grande appréhension. La peur de la transformation, de la transmutation cellulaire, c’est la peur de disparaître: la crainte pour l’Ego de perdre le contrôle, de ne plus exister… La noirceur et la lumière sont donc les deux faces d’une même médaille, de même que la vie et la mort, apparaître et disparaître : lutter ou accepter ? Combattre ou s’élever ? Donner l’exemple ou se sacrifier pour les autres ? Survivre ou vivre pleinement ?
 

Telles sont les questions qui nous sont posées à l’heure actuelle. Peu importe la réponse que vous choisirez, votre âme sait que ce sera la meilleure solution pour vous ici et maintenant… sachant que la vie continue et continuera encore pour des éons, en ce monde comme dans les dimensions supérieures !
 

Ainsi, plutôt que de chercher à « aider » nos semblables, recentrons-nous sur l’essentiel : oser apparaître ! Appliquons-nous à fusionner avec le meilleur en nous-mêmes, à communier dans l’Amour divin pour rayonner de mille feux et éclairer, par notre présence, des milliers de consciences prêtes à nous emboîter le pas…
 

Tout est parfait ! Tout est merveilleux ! Tout est divinement synchronisé pour que l’avènement du Nouveau Monde prenne naissance ici et maintenant à l’intérieur de chacun d’entre nous.
 

Et, bien entendu, vos Frères et Sœurs de Lumières sont toujours là, à vos côtés, et ne demandent qu’à vous soutenir à chaque instant. Osez faire appel à eux pour retrouver la paix du cœur et la sérénité de l’esprit. Ces Présences Éternelles affirment que 2010 sera l’année de la RÉSILIENCE, le moment parfait où l’ensemble de la population terrestre prendra conscience de la capacité intrinsèque de chaque être humain à transcender ses peurs existentielles pour que se révèle en lui sa véritable Lumière, sa divine Quintessence, infinie et illimitée. Laissez-vous inspirer par eux pour, à votre tour, apparaître dans toute votre splendeur ici sur terre. Il en va du meilleur pour tous et chacun d’entre nous.
 

Avec tout mon amour,

Bianca Gaïa
 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 15 septembre 2009,

aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte
à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes.

Publié dans Channeling | Pas de Commentaires »

L’ALCHIMIE DU MOMENT PRÉSENT

Posté par othoharmonie le 12 mai 2014

 

images (20)

Et si vous étiez un puissant alchimiste, doté de la capacité de transformer non seulement votre vie, mais tous les événements que vous rencontrez au quotidien? Tous ces problèmes, soucis, préoccupations et incidents de parcours qui viennent perturber votre existence, vous le savez, ne sont pas là par hasard! Au plus profond de vous-même, votre âme aspire à ce que vous vous reconnaissiez dans toute votre splendeur, que vous irradiez pleinement de toute cette lumière qui vous habite. 

Aussi, attire-t-elle sur votre route toutes les situations propices à votre développement sur tous les plans, dans toutes les dimensions de votre être (physique, émotionnel, intellectuel et spirituel). Son unique but : votre plein épanouissement, votre souveraineté christique… l’intégration totale de votre Essence divine dans toutes vos cellules et tous vos corps énergétiques. 

Aux yeux de l’âme, il n’y a que deux façons de fusionner avec le Divin en soi : « de gré » ou « de force »… Vous intégrez votre Divinité de plein gré chaque fois que vous reconnaissez que VOUS créez votre vie, que vous êtes LUMIÈRE, que votre êtes un Enfant de Dieu, semblable en tout point à votre Créateur, rempli d’Amour et de possibilités illimitées… Bref, chaque fois que vous vous percevez de manière positive, demeurant ouvert-e et conscient de votre place dans l’Univers, vous rayonnez d’Énergie lumineuse et irradiez la Gloire du Père. 

Sans doute connaissez-vous la question magique à la base de la Loi de la Quintessence? Elle se rédige en ces termes : une pièce de monnaie vaut-elle moins cher du côté pile que du côté face??? En d’autres mots, vos fragilités, vos défauts, vos « noirceurs », vos erreurs et vos « mauvais coups » entachent-ils de quelque façon que ce soit votre Lumière intérieure? La réponse est NON! 

De la même façon qu’un euro ou un dollar ont la même valeur que les déposiez du côté pile ou face lorsque vous vous en servez chez le boulanger, les expériences de la vie, les échecs et les traumatismes ne sont là que pour vous faire prendre conscience «  DE FORCE » de votre VRAIE VALEUR!!! 

Prenez un instant pour jeter un regard différents sur les moments les plus intenses, les plus difficiles de votre vie… n’est-ce pas dans l’adversité que vous avez développé vos plus grandes forces, déployé votre plus grande puissance intérieure, révélé vos talents les plus secrets et reçus les « cadeaux » les plus riches sur le plan de votre évolution? 

Et si, chaque fois qu’une difficulté se présente, vous pouviez vous demander « Quelle histoire dévalorisante suis-je en train de me raconter sur moi-même pour que mon âme éprouve le besoin de m’inciter à dépasser mes limites en relevant des défis qui me permettront de me reconnaître encore plus? » 

Tout se passe ici et maintenant, dans votre Esprit, dans vos pensées et les émotions qui vous animent envers vous-même. En fait, la vie vous traite comme vous vous traitez vous-même pour que non seulement vous preniez conscience de ce que vous vous faites subir comme « agression intérieure », mais pour vous prouver « hors de tout doute » que vous avez tort de vous dévaloriser ainsi… 

De gré ou de force… Je ME reconnais pleinement ici et maintenant, à chaque instant OU l’occasion me sera « offerte » de le faire à travers les défis (problèmes, épreuves, conflits, etc.) qui me sont présentés au quotidien. Plus j’ai de difficulté à croire en moi-même, plus les défis qui me seront « imposés » seront « grands », exceptionnels », « hors du commun » (lire : lourds, ardus, complexes, périlleux, etc.) 

Et si la solution aux problèmes de votre vie n’était pas de trouver le « moyen » pour les surmonter ou les éliminer, mais bien de constater que VOUS avez tout en vous-même pour y parvenir? Vous l’avez déjà maintes fois prouvé auparavant! Peu importe ce que vous avez subi, souffert, enduré, supporté… vous êtes encore là, debout, vivant, majestueux! Les épreuves et les blessures du passé n’ont rien enlevé à votre Lumière intérieure, à vos innombrables qualités, à votre ouverture à l’autre, à votre capacité de manifester le meilleur dans votre vie!!! 

En cela réside l’un des plus grands principes alchimiques de tous les temps : votre habileté à transformer votre réalité actuelle réside non pas dans la mise en place de solutions « extérieures », mais dans la pleine révélation de votre puissance divine « intérieure ». 

VOUS pouvez changer les choses, améliorer la situation. Il vous suffit de « CHANGER D’ATTITUDE », de voir la réalité pour ce qu’elle est réellement : une « opportunité » de refaire la paix en vous-même, ici en maintenant! 

Je vous donne un exemple : dernièrement, j’ai invité une amie très chère à venir travailler dans mon entreprise. Cette femme exceptionnelle, joviale, authentique et aux multiples talents me paraissait un atout précieux à adjoindre à mon équipe dynamique. Bien entendu, je reconnaissais en elle des qualités que JE ne m’appropriais pas. 

C’est pourquoi j’ai été fort déçue de constater qu’après avoir accepté mon invitation, elle se désistait au bout de quelques jours. Je me suis donc intériorisée et me suis demandé quel était le « cadeau » que mon âme m’envoyait dans une telle situation. Outre le fait que je ne me reconnaissais pas entièrement, j’ai pris conscience de mon besoin d’être davantage entourée d’amis avec qui je pourrais « avoir du plaisir » à travailler. Mon erreur? Le besoin d’associer « travail » et « amis »… 

Premièrement, comme je voyage beaucoup, je manque parfois de temps pour « cultiver » les amitiés qui me sont chères… Toutefois, ce n’est pas en associant mes amis à mon entreprise que je vais « travailler » moins! Deuxièmement, si j’ai le besoin de m’associer à ma meilleure amie et que celle-ci refuse, est-ce le reflet de comment je me traite? Puis-je affirmer haut et fort que JE SUIS ma meilleure AMIE? Sinon, pas étonnant que mon âme tente de porter ce fait à mon attention… de gré ou de force… 

Ces prises de consciences m’ont non seulement apaisée, mais m’ont permis de réaliser que ma copine ne me laissait pas tomber : au contraire, elle m’offrait l’opportunité de choisir de maintenir une relation davantage profitable pour toutes les deux, en préservant la nature « ludique » de nos relations. 

En identifiant le « cadeau », la « magie » qui opère en tout ce qui vit, la transmutation alchimique s’est opéré en moi ET à l’extérieur de moi. 

Par contre, il aurait pu en être autrement. Une autre amie d’enfance, fort attentionnée et jouant quelque peu au « thérapeute », m’a fait remarqué que j’éprouvais déjà des problèmes d’amitié dans mon tout jeune âge et que cela faisait sans doute partie de mon « karma » d’être laissée pour compte. Pour moi, c’était un petit « test » de l’univers : allais-je demeurée tournée vers l’avant, focalisée sur ma Lumière, ou me laisser envahir par le doute et les tourments intérieurs? 

Bien entendu, il est tellement facile de s’apitoyer sur son sort! Pour moi qui suis née rousse, tous les « malheurs du monde » associés à cette couleur de cheveux (que je n’aimais pas, soit dit en passant), me sont « tombés dessus » étant enfant. Outre les « Poil de carotte » et « Sorcière sortie de l’enfer », j’ai eu droit, entre l’âge de 6 et 11 ans, à l’insulte suprême : alors que je me lavais la crinière tous les jours, certains gamins ont décrétés que j’avais des « poux » et donc, qu’on devait me fuir ou croiser les doigts en me voyant pour ne pas les attraper. 

Si je me suis sentie « stigmatisée » pendant des années, cela ne m’a quand même pas empêchée de jouir d’amitiés solides et profondes avec des personnes qu’il m’arrive encore de croiser aujourd’hui. Néanmoins, l’événement actuel aurait pu raviver cette blessure en moi et m’affecter encore plus profondément, vous en conviendrez. 

C’est là que se joue toute la différence entre focaliser son attention sur le côté positif de la pièce de monnaie (comment je me suis sortie de cette douloureuse réalité au fil des ans) ou le côté négatif (ça m’arrive encore, pauvre de moi!). 

Chaque fois que l’on regarde en arrière, que le poids du passé s’impose sur nos épaules, que la souffrance remplit notre cœur… nous avons deux choix : manifester notre pouvoir alchimique de transformation dans le moment présent ou se laisser accabler et paralyser par les « illusions » du mental qui confond le présent et le passé en une seule et même douleur limitative. 

Le poids du passé peut devenir tellement lourd qu’il nous empêche de voir tout ce qu’il y a eu de beau et de bon qui soit ressorti de ces expériences que nous avons traversées. De focaliser son attention sur les blessures et incidents de parcours ne contribue qu’à nous faire se sentir encore plus impuissant face à la situation présente. 

Tandis qu’au contraire, le fait de prendre conscience de ce que ce vécu m’a apporté comme richesse (pour ma part, cela m’a véritablement ouvert le cœur à la souffrance des gens et au désir de les aider à grandir) – de tout ce que j’ai acquis, compris, intégré et guéri dans ma propre vie – me donne au contraire encore plus de puissance pour transmuter la situation actuelle en Lumière! 

Vous aussi vous avez le choix : chaque fois que vous vivez quelque chose de difficile : une rupture, un conflit, un accident, une problématique qui vous semble insurmontable… regardez-vous vers l’avant ou vers l’arrière? Y voyez-vous un drame ou une blessure qui ressurgit OU l’occasion de reconnaître vos acquis, cesser de vous dévaloriser et de vous révéler à vous-même toute la Lumière qui vous habite? 

Vous êtes un alchimiste! Vous possédez la puissance de transmutation requise pour métamorphoser la situation qui vous oppresse en victoire de l’âme sur la matière. Il vous suffit de vous élever et de CHOISIR de ne voir que le positif dans la réalité « illusoire » qui vous entoure! 

Vous méritez le meilleur : l’emploi de vos rêves, des amitiés enrichissantes, de l’amour à profusion, l’abondance illimitée, la santé parfaite, la plénitude à chaque instant… Ce que l’on visualise se matérialise, ce que l’on nourrit porte fruit, ce que l’on bénit nous ravit. 

L’ultime secret du bonheur : le moment présent. Tout est parfait, ici et maintenant. Les blessures du présent ou du passé n’ont plus de prise sur vous lorsque vous contemplez tout le chemin parcouru, que vous comptabilisez tous vos succès et vos réussites, que vous honorez l’ÊTRE merveilleux, divin et illimité que VOUS ÊTES RÉELLEMENT! 

Et, summum de votre triomphe, plus vous dévoilerez au monde cette divine puissance alchimique en vous-même, plus votre vie sera lumineuse… et plus vous incitez vos proches à eux-mêmes se reconnaître et transformer leur propre vie. Ainsi, tous ensembles, nous parviendrons à incarner dans notre chair la Lumière divine co-créatrice illimitée qui fera revivre sur Terre le Paradis dont nous rêvons tous… 

Se voir tel que Dieu nous a créé, c’est s’aimer tel qu’Il nous aime : inconditionnellement, irrémédiablement… à l’infini! 

Avec tout mon Amour!  Bianca

  

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 13 février 2009,

aussi disponible sur www.biancagaia.com.  

Publié dans APPRENDS-MOI | Pas de Commentaires »

La recherche spirituelle vaut d’être vécue

Posté par othoharmonie le 27 avril 2014

 

Depuis plus de quarante ans, à travers ses films, ses livres et les lieux de recherche qu’il a ouverts, Arnaud Desjardins transmet le message des grandes traditions orientales, du soufisme au bouddhisme tibétain. Alors que paraît sa biographie, il dresse avec nous le bilan d’une existence vouée à la sagesse.

Pascale Senk

images (2)Psychologies : Après toutes ces années de pratique spirituelle et la création de trois ashrams, diriez-vous que vous êtes un gourou ?

Arnaud Desjardins : Si j’étais dans un dîner mondain, je n’emploierais certainement pas ce terme, qui est devenu maudit à cause du phénomène des sectes ! Je dirais que je suis écrivain. Si, en revanche, mon interlocuteur semble s’intéresser à la spiritualité, alors oui, je lui dirais que j’ai consacré mon existence à cela : faire diminuer une certaine forme de souffrance. Le « guru », en hindi, c’est à la fois « celui qui a de l’expérience » et « celui qui disperse les ténèbres ». Pour moi, c’est l’un des mots les plus précieux qui soient. Il existe dans toutes les civilisations sous des noms différents : c’est le « cheik » en arabe, le « pir » en persan, le maître spirituel à qui l’on s’adresse dans toutes les traditions pour recevoir une éducation émotionnelle et spirituelle. Ce travail intérieur, je l’ai d’abord expérimenté sur moi, grâce à l’aide d’un maître indien, Swâmi Prajnânpad. Depuis 1974, j’enseigne comme lui comment « se transformer de fond en comble ».

Et selon vous, les sagesses orientales donnent des clés pour cette transformation ?

Oui, mais pas seulement elles. C’est pour cela que j’ai cherché, partout, dans les groupes Gurdjieff comme dans les Evangiles, dans le bouddhisme tibétain comme chez Maître Eckhart. Et ce qui m’a passionné, c’était de découvrir peu à peu que ces enseignements si différents se rejoignaient sur plusieurs points essentiels, qui sont vraiment des clés pour se transformer. Trois sont fondamentales. C’est d’abord « connais-toi toi-même ». Ensuite, « vis dans l’ici et maintenant ». Enfin, « accepte ce qui est », que mon maître Swâmi Prajnânpad traduisait par : « Il faut dire oui à l’indiscutable réalité de l’instant. »

Vous insistez particulièrement sur cette acceptation inconditionnelle du réel…

C’est cela, la pratique spirituelle, l’ascèse. Cela veut dire s’exercer. Accepter ce qui se passe à l’intérieur de notre être, devenir beaucoup plus présent, attentif, le plus souvent possible et notamment dès que nous nous sentons affectés soit par une émotion négative, soit par une émotion euphorique, qui peut tout autant nous aveugler. Accepter aussi ce qui est. Je me réveille un matin et mon enfant est malade ? Je m’exerce à ne pas perdre mon énergie dans des conflits intérieurs, comme : « Mais pourquoi l’ai-je sorti sans manteau hier ? Pourvu qu’il n’ait rien ! » Non : pas de discussion, pas de décalage avec la réalité. J’appelle immédiatement le médecin. Apparemment, le comportement est le même que pour n’importe qui, mais l’attitude intérieure est totalement différente.


Dit comme cela, ça a l’air simple…

La simplicité, c’est l’aboutissement. Un swâmi hindou, à qui j’avais demandé, lors de l’un de mes premiers voyages en Inde, « qu’est-ce que c’est la spiritualité ? », m’avait répondu dans un éclat de rire : « Quand il pleut, j’ouvre mon parapluie. Quand il cesse de pleuvoir, je le referme. » Voilà : l’acceptation de ce qui est, l’action juste ensuite. Mais pour parvenir à une telle attitude intérieure, le chemin est très long, très difficile.

Pourquoi ?

Parce que nous vivons la plupart du temps dans l’illusion. Les enseignements traditionnels tiennent des propos extrêmement durs sur notre condition humaine ordinaire. Ils parlent « d’aveuglement », de « sommeil » de « non-vérité ». Il nous faut sans cesse faire des efforts pour revenir au réel, parce que nous sommes soumis à une certaine forme d’esclavage, celui de notre mental tortueux. Cela, la plupart des chercheurs spirituels ne l’entendent pas vraiment. Or, je le répète : il faut se remettre complètement en cause pour avancer, c’est l’affaire d’une existence entière. Cet engagement sur la voie n’est pas seulement une activité bénéfique que l’on ajouterait à notre existence comme des cours de piano. C’est toute notre existence qui doit se confondre avec la voie spirituelle. Chaque épreuve, chaque moment de ma vie devient alors un point d’appui sur lequel j’exerce ma vigilance et ma compréhension.

Et qu’est-ce qui peut motiver dans cette ascèse si difficile ?

L’envie de se développer dans la ligne de l’être, et non dans celle de l’avoir. Et la rencontre directe avec des personnes qui ont déjà accompli ce travail. Vous savez, Swâmi Prajnânpad, mon guru, n’était à peu près rien, socialement parlant. Mais nous, ses quelques disciples français qui avions des moyens financiers, eh bien je peux vous dire que nous étions des mendiants à côté de lui, des infirmes du cœur… Un jour, je l’ai vraiment compris. Je sortais de l’ORTF, où je travaillais, et il pleuvait des trombes. Je ratai le bus. Mon mental se mit à tourner en vrille. Intérieurement, je ne cessais de me plaindre : « Pourquoi dois-je vivre ça, à attendre sur le trottoir, après une journée de travail, etc. ». A ce moment-là, un producteur très célèbre à l’époque est passé devant moi, confortablement installé dans sa limousine. Je râlais de plus belle : « Oui, évidemment, moi je suis sur le trottoir, trempé, pendant que d’autres… » Et soudain, du plus profond de moi, une question est montée : « Arnaud, de quoi as-tu le plus envie dans ta vie ? Veux-tu ce que possède ce producteur ou bien ce que vit Swâmi Prajnânpad ? » Eh bien, la réponse, évidente, ne s’est pas fait attendre. Et je me suis immédiatement apaisé.


De ce qu’avait votre maître, que désiriez-vous ?

La liberté, la plénitude, la présence. Il était comblé et ne demandait rien. C’était lui le plus riche d’entre nous. Et ce qui dominait chez lui, comme chez tous les maîtres authentiques que j’ai approchés, c’est l’amour. Non pas « l’amour émotion » dans son sens galvaudé d’aujourd’hui, mais un amour profond, une bienveillance, un sentiment qui a à voir avec la bonté, l’intelligence du cœur. Ma fille, qui avait 4 ans à l’époque, a demandé à celui que nous appelions Swâmiji s’il possédait des pouvoirs miraculeux comme certains yogis. Il lui a répondu : « Infinite love, infinite patience » (« Amour infini, patience infinie »). Aujourd’hui, je réalise à quel point c’était vrai. Donc, c’est cela qui motive : trouver quelqu’un qui vous donne envie de ce qu’il est et non de ce qu’il a.

Vous avez expérimenté cette transformation promise par les enseignements spirituels. De quoi est-elle faite ?

Je dirai d’abord qu’il y a une diminution de l’égocentrisme et que, donc, notre perception du monde, des autres, devient plus vaste. Il y a aussi la disparition progressive de ces émotions qui sont toujours liées à « moi, mes souffrances ; moi, mon bonheur ; moi, ma réussite » ; la neutralisation de toutes sortes de pensées inutiles qui sont des projections, des peurs, des illusions ; et ainsi de plus en plus d’ouverture spontanée et aisée aux autres, de plus en plus de présence au moment présent.

Et cela, même dans les pires circonstances ?

Oui. En juillet 2000, j’ai eu un gros problème, un œdème pulmonaire aigu. Peu à peu, je sentais l’eau monter dans mes poumons comme si j’allais mourir noyé. Les secours n’arrivaient pas. Jusque-là, je ne savais pas si je serais capable de « dire oui à la mort ». Et bien, après toutes ces années d’exercice de l’acceptation, je n’ai pas résisté. J’étais calme, entièrement prêt à cette nouvelle expérience. Ce que nous enseignent les spiritualités, « vivre dans le climat du oui », opérait encore. En cela, je veux témoigner : même si j’ai réalisé tous mes rêves d’enfant, comme celui de réussir, d’avoir du succès, de connaître des gens célèbres, de voyager, l’aventure qui de loin reste la plus importante, celle qui surpasse toutes les autres, c’est cette transformation intérieure.

Arnaud Desjardins

Arnaud Desjardins

En quête… au bout du monde

Avant d’être une quête, la vie d’Arnaud Desjardins a d’abord été menée par le goût de l’enquête. Très touché dans ses jeunes années par la lecture des livres de la collection Spiritualités vivantes, qu’avait fondée Jean Herbert aux éditions Albin Michel, ce jeune fils de protestants austères n’avait de cesse de vouloir vérifier si les sages dont parlaient les textes existaient vraiment.

Devenu réalisateur de télévision, il entreprend son premier voyage en Inde en 1959 à bord d’une Peugeot Break. C’est pour lui le début d’une série de rencontres avec des hommes et des femmes remarquables, comme Swâmi Ramdas ou Mâ Anandamayi. En 1965, il rencontre celui qui sera son maître, Swâmi Prajnânpad. En 1968, l’ORTF diffuse ses films (AshramsLe Message des Tibétains). Arnaud Desjardins devient célèbre. Pendant quelques années, il se partage entre sa carrière professionnelle, sa vie familiale – il a eu deux enfants avec Denise Desjardins et une aventure médiatisée avec Dalida – et sa quête spirituelle, qui l’amène à faire de fréquents séjours en Asie.

En 1974, son maître l’encourage à ouvrir un ashram. Depuis cette date, Arnaud Desjardins se consacre à la transmission de ce qu’il a appris. A Hauteville, en Ardèche (écrire aux Amis de Hauteville, 07800 Saint-Laurent-du-Pape), il accueille à la fois des personnes en recherche spirituelle et des philosophes ou des représentants de diverses religions, qui souhaitent partager ensemble l’essentiel des spiritualités, dans un profond souci de tolérance et d’ouverture à l’autre.

La puissance du cœur : Extrait de La Voie du cœur (La Table ronde, 1987).

« Naturellement, un bébé sur le sein d’une maman émerveillée se sent aimé. Naturellement, si vous êtes dans les bras d’une femme ou d’un homme qui ne vous a jamais déçu et qui vous redit une fois encore : “Tu es le grand amour de ma vie”, vous vous sentez aimé. Mais l’expérience réelle, dont on ne peut parler, au sujet de laquelle on peut à peine tenter de dire quelque chose, le vrai silence intérieur, la découverte ultime, est un état dans lequel on se sent intensément aimé alors même que nous serions entourés de gens qui ne nous aiment pas, qui nous considèrent comme un ennemi, qui essaient de nous critiquer ou de nous faire du tort. »

A lire……

D’Arnaud Desjardins : EXTRAIT

• Les Chemins de la sagesse
Les premiers textes rédigés entre 1968 et 1972 : Desjardins, disciple, comprend les fondements de la spiritualité hindoue. Un ouvrage essentiel (La Table ronde, 1999).

• Pour une vie réussie, un amour réussi
Et si la vie à deux était aussi une voie spirituelle ? (La Table ronde, 1992).

• Arnaud Desjardins, l’ami spirituel de Jacques Mousseau (Perrin).
La vie d’Arnaud Desjardins est balisée par une succession de crises intérieures et de voyages au bout de l’Asie. Jacques Mousseau, son biographe, est parvenu à restituer à la fois la profondeur des interrogations et la couleur des paysages, qui devaient marquer à tout jamais cette âme en recherche. Ses heures d’entretiens avec Arnaud Desjardins et ses proches permettent une plongée authentique dans cette vie toujours à contre courant et assoiffée de liberté.

A voir…..

Parmi les documentaires d’Arnaud Desjardins :

• Le Message des Tibétains
Deux parties : le bouddhisme et le tantrisme.

• Himalaya, terre de sérénité
Tous ses films sont disponibles en cassette vidéo : Alizé Diffusion, BP3, 07800 Saint-Laurent-du-Pape.

Peur de la mort ou de la vie ?

Extrait de L’Audace de vivre (La Table ronde, 1989).

« “Vous n’avez pas peur de la mort, vous avez peur de la vie.” Un jour, cette réponse s’est imposée à moi : la peur de la mort est d’autant plus grande qu’on n’a pas osé vivre. Si vraiment vous n’avez plus peur de la vie, vous ne pouvez plus avoir peur de la mort parce que vous avez découvert en vous-même ce qu’est vraiment la Vie – non pas votre vie, mais la Vie unique et universelle qui nous anime, avec cette évidence que cette vie est indépendante des naissances et des morts. »

Parution Arnaud Desjardins : de juillet 2009

Publié dans Nouvelle conscience, SAGESSE | Pas de Commentaires »

Naissance d’une Nouvelle Humanité

Posté par othoharmonie le 4 septembre 2013

La Naissance d’une Nouvelle Humanité
Par 
Drunvalo Melchizedek 06 juin 2010  

Naissance d'une Nouvelle Humanité dans Nouvelle TERRE geo

Ce qui suit est ma réponse aux questions survenues suite à la diffusion de « La naissance d’une nouvelle humanité ». Même si je ne peux pas répondre à toute les questions posées, j’ai tout de même regroupé celles qui me semblaient les plus importantes et pertinentes et je ferai de mon mieux pour y répondre. Alors, allons-y. J’espère que ce qui suit vous aidera à comprendre la nature de cette incroyable transformation de la conscience humaine qui émerge en ce moment. Le monde extérieur peut sembler terrible et même, sans espoir mais le monde de la conscience intérieure humaine s’apprête à fêter une renaissance à l’échelle mondiale.

Q Dans quelle dimension nous retrouverons-nous suite à cette transition ?

R C’est-là une question très compliquée parce qu’on ne sait pas exactement comment Mère Terre va réagir. Elle prend toujours toutes les formes de vie de la planète en considération, y compris les êtres humains. Différents scénarios peuvent donc se dérouler. Je peux peut-être vous en énumérer quelques-uns. La plupart des gens nous placent dans la troisième dimension mais d’autres perçoivent et savent que nous sommes dans la quatrième dimension et que nous nous apprêtons à accéder à la cinquième.  Ce que j’ai découvert dans ma propre vie c’est que la Mère terre est entrée en quatrième dimension en 1999 mais à maintenu l’apparence de la troisième dimension. Pourquoi ? Par amour pour nous, car nous n’étions pas prêts. Un grand nombre de gens n’étaient pas prêts pour cette transformation de conscience et ces quelques années supplémentaires dans un environnement plus familier leur a permis d’effectuer la transition de manière plus douce. Pensez-y…Auriez-vous écouté cette diffusion il y a onze ans ?

Regardez les nouveaux Enfants Super Psychiques à travers le monde. La raison pour laquelle ils peuvent accomplir toutes ces choses incroyables c’est parce qu’ils peuvent accéder à la quatrième dimension qui nous entoure tous. Nous pouvons tous y accéder mais la plupart d’entre nous ne le savent pas.

Néanmoins, quand la Mère Terre nous enverra consciemment dans la quatrième dimension, ça sera une énorme surprise pour ceux dont la conscience est moins développée. Cette transition se produit habituellement immédiatement avant ou pendant le déplacement physique des pôles. Cela se produit rarement après.

Q Vous avez dit que la Grande Pyramide d’Egypte a été construite de haut en bas. Comment peut-on dater cela au carbone avec précision ?

R Je n’ai peut-être pas été suffisamment clair. Tout le système incluant les pyramides, les temples, les églises, les monastères etc, a d’abord été construit dans la quatrième dimension. Bien sûr, tous les éléments naturels tels les lacs, et les volcans étaient déjà là. C’est ainsi que presque toutes les choses arrivent sur Terre. De plus, il vous faut savoir que le temps est différent dans chaque dimension. Nous avons une certaine expérience du temps en troisième dimension mais une courte période de temps en troisième correspond à une très longue période en quatrième dimension. Quelques heures ici correspondent à peut-être cent ans dans la quatrième. Je ne suis pas sûr de l’équivalence précise mais c’est l’expérience que j’en ai. Donc ce que j’essaie de dire c’est que la Grande Pyramide — le premier grand édifice de ce système incroyable — a d’abord été construite dans la quatrième avant d’être transposée dans la troisième dimension, mais pas de la même façon que les autres 83 000 structures. Celles-ci ont été construites de façon normale et guidées par une conscience supérieure. De plus, le processus de construction de la Grande Pyramide ne pourrait être considéré normal ou même plausible par la science moderne. Autrement dit, la science ne pourrait pas expliquer cet édifice parce que sa construction a été dirigée par un niveau de conscience humaine de quatrième dimension.

Q Quelle est le rôle de la Lémurie dans tout cela ?

R La Lémurie n’est pas directement reliée à l’Atlantide puisqu’elle n’existait pas à la même époque. En fait, il y avait et il y a encore des vestiges de la Lémurie comme, par exemple, l’ile de Kauai à Hawaii et l’Ile de Pâques dont nous avons parlé lors de la diffusion. Toutefois, le continent même avait déjà disparu quand tous ces évènements se sont produits en Atlantide. De toutes manières, la plupart des habitants de l’Atlantide provenaient de la Lémurie. La Lémurie a sombré sous la mer il y a 65 000 ans, bien avant les évènements en Atlantide qui remontent à 13 000 ans.

Q Que va-t-il arriver à la grille sur laquelle nous nous trouvons présentement ? Est-ce que certains d’entre nous y resterons pendant que d’autres iront sur la nouvelle grille ?

R Il y a beaucoup de spéculation à ce sujet parmi les peuples indigènes et les leaders spirituels de la planète. Voici ce que j’en retiens. La majorité des autochtones américains croient que quand cela se produira, la plupart des êtres humains sur Terre mourront et retournerons à leurs étoiles d’origine. Leur transformation sera ainsi plus facile. Quant aux autres, ceux que les autochtones américains appellent le peuple du « Cœur Uni », ils deviendront un seul peuple, respirant tous à l’unisson. Ils deviendront véritablement un seul être vivant même s’ils vivent éparpillés sur la planète. C’est à partir de là que nous nous transformerons en une nouvelle humanité.

Du point de vue de la Conscience de Melchizedek, il se passe beaucoup plus de choses au niveau universel que ne le réalisent les gens sur Terre. Les Mayas ont parlé de ces cycles du temps, mais ces cycles étaient tous basés sur le système solaire et sur notre galaxie. Nous savons que la fin de la Précession des Équinoxes correspondra également à la fin d’un plus grand cycle cosmique et que cela changera bien des choses sur notre planète et modifiera toutes les prophéties sur notre avenir. Cependant, c’est là le sujet d’une autre rencontre. On peut toutefois affirmer qu’en général la vieille grille, la planète, et le reste de la troisième dimension retourneront dans le vide. Cela n’est pas une « mauvaise » chose. L’humanité s’apprête à évoluer vers une nouvelle forme de conscience, bien au delà de notre imagination, et à recommencer à nouveau d’une manière magnifique et indescriptible. C’est un cadeau de la Source.

Q Est-ce qu’on se souviendra du niveau de conscience plus élevé qui prévalait au temps de l’Atlantide et des grands prêtres ? Pourra-t-on, à partir de cet espace, se joindre à la Mère Terre ?

R Se souvenir d’une conscience supérieure et se connecter à la Mère Terre vont de paire. A partir de ce point de conscience, le nouveau cheminement de la conscience humaine fera ses premiers pas vers les possibilités infinies de la vie.

Q Dans la quatrième dimension, est-ce que nous garderons nos souvenirs et est-ce que nos enfants resteront avec nous ?

R La mémoire est la clé de la conscience élevé. Quand un être devient immortel, ce n’est pas dire qu’il vivra éternellement dans son corps, enfermé dans une prison. Nous dépassons toujours la forme physique que nous habitons lorsque nous voulons aller de l’avant. Cela veut dire que nous gardons le souvenir de nos vies antérieures sans interruptions d’une vie à l’autre. C’est cela la vie immortelle. Ceux d’entre nous qui feront partie de L’Être Vivant Unique sur la Terre après la transition deviendront définitivement des êtres immortels. Nous nous réincarnons après chaque vie parce que nous ne savons tout simplement pas mourir consciemment. Ceci remonte au « problème » de l’Atlantide. Nous mourons ici sur Terre, et nous nous dirigeons vers la quatrième dimension. Une fois rendu là, nous perdons nos souvenirs humains. Puis, nous vivons sur la quatrième, nous mourons et nous revenons sur la Terre sans se souvenir de la quatrième dimension. Nous répétons ce cycle à maintes reprises jusqu’à qu’on apprenne à mourir consciemment. Une fois que nous atteignons ce niveau, nous ne « mourons » plus, voulant dire que nous gardons nos souvenirs.

Nos enfants resteront-ils avec nous ? Ca dépend de la personne. Oui, ce sont nos enfants; mais ils ne nous appartiennent pas. Ils sont leur propre maître et ils appartiennent à l’univers. Ils feront leur choix.

Nous voyageons souvent en groupes dans l’univers. C’est ce qu’on appelle parfois les «groupes d’âmes ». Je me suis aperçu que ces groupes étaient composés d’à peu près trente-deux personnes. Dans une vie vous êtes la mère ou le père et ils sont vos enfants; dans l’autre, ce sont eux les parents et vous l’enfant. C’est parfois plus compliqué mais vous comprenez où je veux en venir. Cependant, nous sommes toujours libres de commencer un nouveau cycle si nous le désirons.

Q Y-a-t-il des “avant-gardistes” qui peuvent aider les autres dans ce processus ou est-ce que tout le monde se trouve dans le même espace et est donc assuré de se retrouver dans la Nouvelle Grille de la Mère Terre ?

R Il y a définitivement des précurseurs de cette nouvelle conscience. Certains sont arrivés tôt. J’étais un de ceux-là. Mon corps est né en janvier 1941 et je suis entré dans ce corps le 10 avril 1972. La première vague d’enfants a débuté en janvier 1972. Le premier enfant super psychique a été découvert en chine en 1974. Il pouvait voir avec ses oreille encore mieux que vous ne pouvait voir avec vos yeux. Maintenant, presque tous les enfants nés sur Terre ne proviennent pas de la Terre et prennent une forme humaine pour la première fois. Ils amènent leurs souvenirs et leur connaissance d’une conscience avancée et ceci nous aide tous à atteindre de plus hauts niveaux d’être. Ces premiers enfants, rendus adultes maintenant, aideront le reste de l’humanité au fur et à mesure que les évènements se dérouleront.

Si vous êtes une de ces personnes et que vous le savez, soyez patients. Le moment viendra où on aura besoin de vous et où vous serez apprécié à votre juste valeur. Merci d’être venu sur cette petite planète au milieu de nulle part.

Q Comment changerons-nous de conscience ? Garderons-nous la même forme ? Comment est-ce que ce déplacement affectera nos vies et le reste du monde ?

R La transformation de la troisième à la quatrième dimension est décrite en détail dans le deuxième volume de mon livre « L’Ancien secret de la fleur de vie ».

Mais en résumé, vous serez guidé à travers une série de mouvements et d’expériences de la conscience absolument extraordinaire. Le chemin est déjà codé dans votre ADN. Il n’y a rien à apprendre car c’est exclusivement un processus de rappel. Une fois que vous serez pleinement dans la quatrième dimension, la plus grande difficulté sera de vous rappelez que VOUS créez votre monde – chose que tout le monde sur la planète en ce moment tend à oublier. Oui, vous êtes le Créateur. Malheureusement, je ne peux pas entrer dans les détails de ce phénomène complexe dans le cadre de cette discussion aujourd’hui.

Dans ce nouveau monde, vous serez tel un nouveau-né. Tant que vous resterez dans l’amour et que vous verrez la beauté autour de vous, tout ira bien. Mais si vous prenez peur, vos peurs se manifesteront; elles vous dévoreront et vous serez renvoyé dans la troisième dimension – celle que vous venez de quitter. De là, vous serez envoyé ailleurs dans l’univers pour compléter votre croissance. Il n’y a pas d’enfer ou de paradis : il n’y a que ce que vous créez !

Il est si important d’être sans peurs et de savoir que vous êtes le Fils ou la Fille de la Source Créatrice. Lorsqu’on comprend cela, la transformation de la conscience est non seulement facile mais elle est même extrêmement agréable. Croyez en vous. Faites-vous confiance. Vous verrez qui vous êtes réellement.

Q Comment peut-on s’aider dans le quotidien ? Doit-on se détourner de la vie moderne ? Devrait-on méditer ? Y-a-t-il quelque chose de spécifique à faire ?

R Personnellement, je vis dans deux mondes. Le premier est le monde de tous les jours que l’on connait tous et je le vis comme s’il allait toujours exister : je paie mes factures, j’aime ma famille, je prends soin d’eux et j’aide dans le monde comme je le peux. Je planifie ma vie comme si la vie sur terre était éternelle. Ceci est caractérisé par le vieux proverbe Zen «Avant l‘illumination je porte l’eau et je coupe le bois. Après l’illumination, je porte l’eau et je coupe le bois ». Mais en même temps, je sais ce qui s’en vient et je me prépare intérieurement. Il y a très peu de choses significatives à faire dans le monde extérieur face aux changements qui s’en viennent. Ce n’est pas une mauvaise idée de creuser un trou et d’enterrer de l’eau et de la nourriture. Cependant, il faut réaliser que cela ne sera pas d’une grande utilité à un niveau inter-dimensionnel.

La méditation demeure l’activité la plus importante dans laquelle vous pourriez vous impliquer. Méditer ne veut pas seulement dire s’assoir dans la noirceur. C’est beaucoup, beaucoup plus. L’objectif est de devenir un être qui a réalisé son Moi Supérieur. Sur le plan externe, aider les gens à se rappeler qui ils sont et être au service de l’humanité sont les seuls activités qui aident à développer le caractère. Ca vous sera utile lorsque vous entrerez dans un niveau de conscience plus élevé.

Vivez dans votre cœur et non pas dans vos têtes. Reliez l’amour provenant de votre cœur au cœur de la Terre. C’EST LA CLÉ. Les Mayas croient qu’il faut aussi se relier au cœur du Soleil.

Lorsque vous êtes ainsi reliés, vous créez en vous une vibration reconnue par la Mère Terre et vous devenez gagnant au jeu de la Vie. Lorsque les changements de dimensions ou les déplacements des pôles se produiront, vous n’aurez rien à faire. Mère Terre vous connait et vous protégera en toutes circonstances car elle s’assurera que vous ferez partie de L’Être Vivant Unique qui commencera son cheminement au-delà des étoiles. En vérité, la Naissance d’une Nouvelle Humanité est aussi simple et naturelle que la naissance d’un bébé sur Terre.

C’est le moment d’être joyeux et de célébrer ! Quand les gens s’inquiètent de complots ou qu’ils sombrent dans la peur et le désespoir, serrez-les dans vos bras et laissez-les ressentir votre vibration. L’énergie de votre amour, combinée à l’amour de la Mère Terre est ce qui guérit les ténèbres de l’âme.

Q Quelles étaient les dates des cérémonies à Moorea et Sedona ?

R La cérémonie de Moorea a eu lieu en janvier 2008 et la dernière de Sedona en Arizona, le ____ février 2008. Ces dates correspondaient à une éclipse de la lune et du soleil.

Q Qu’en est-il des Agarthéens et de la Terre Creuse ? Nous aideront-ils ?

220px-sirius_a_and_b_hubble_photo dans Nouvelle TERRER La Terre Creuse est plus vivante que bien des gens ne le pensent. En fait, au cours des deux dernières années – 2009 et 2010 – même la science a commencé à changer d’avis à ce sujet. Tous ce que je peux dire c’est que notre compréhension des Agarthéens est extrêmement limitée et que, oui, je crois qu’ils nous aiderons plus que n’importe quelle autre race – à l’exception peut-être des « Siriens »  qui ont engendré notre race humaine. Ceux du premier groupe sont des IT (intra-terrestres) et ceux du second sont des ET (des extra-terrestres) provenant de l’étoile Sirius (Sirius B, la troisième planète).

La prochaine présentation que j’aimerais faire (si Dieu le veux) serait dédiée à ceux qui vivent à l’intérieur de la Terre. Il y une abondance d’information, de vidéo et de photos réelles et un message de leur part qui vous fera chaud au cœur. Ils ont des millions d’années de plus que nous, ils nous perçoivent comme des frères et des sœurs et ils désirent vraiment nous rappeler qui nous sommes réellement. Nous pouvons nous attendre à les voir à nos cotés lors de cette transformation.

Q Si la grille est en place, est-ce que cela veut dire qu’il n’y aura pas de déplacement des pôles – ou du moins, rien de radical – et que la transition se fera plus en douceur ?

R Seule la Mère Terre détient la réponse à cette question. Cependant, en communiquant avec elle, je lui ai demandé si le déplacement des pôles pourrait être rendu plus facile pour la vie à la surface de la planète. Elle m’a répondu que toute nouvelle vie nait dans la violence et que la naissance d’une nouvelle humanité n’est aucunement différente. Il y a des raisons à cela que la race humaine a du mal à comprendre ou à accepter. Vous n’avez qu’à suivre l’éruption d’un volcan pour les nouvelles formes de vie émerger.

Les Mayas disent que lors des deux derniers déplacements des pôles, il y 13 000 et 26 000 ans, il a été difficile de survivre. Et c’est dans ces cycles que nous nous trouvons présentement. Ils s’en souviennent. L’Atlantide a sombré lors du dernier cycle, emportant 10 million de personne en une nuit. Donc, ce n’est pas à moi de décider. Discutez-en avec la Mère Terre. Peut-être changera-t-elle d’avis.

Mais peu importe sa réponse, si vous voulez être libre de toute violence, restez connecté au cœur de la Mère Terre par votre amour et VOUS serez en paix durant cette transition.

Une fois de plus, ne vous inquiétez pas du monde extérieur. Il sera transformé, tout comme vous, intérieurement et extérieurement. Quand le tout sera terminé, vous serez né dans un nouveau monde et la vie recommencera à nouveau.

Ne regardez pas la noirceur. Regardez seulement la beauté qui vous entoure, regardez l’amour qui se trouve dans les yeux de ceux que vous aimez et VOUS émergerez dans un monde de beauté et d’amour. Sachez apprécier votre vie et la Vie sera reconnaissante envers VOUS.

Je sais qu’il y a bien d’autres questions mais je ne peux toutes y répondre. Si vous voulez savoir la réponse à toute question, vivez dans le cœur ; dans le petit espace de votre cœur. A l’intérieur de cet espace se trouvent toutes les réponses.

J’espère que cette présentation de « La Naissance d’une nouvelle humanité » vous aidera à vous souvenir de qui vous êtes à l’aube de la naissance d’un magnifique monde nouveau.

Merci d’avoir le courage de suivre votre cœur.

Directement de mon cœur au votre,

DrunvaloSource  

Publié dans Nouvelle TERRE | Pas de Commentaires »

Changer par la magie des contes

Posté par othoharmonie le 12 décembre 2012

 

Jean-Pascal Debailleul

 

 « De tous temps, les mythes ont fécondé le politique, les contes ont transmis de façon simple et populaire l’art de traverser les épreuves et de se ressourcer aux origines de l’humain. Clefs de sagesse et portes d’inspiration, ils ouvrent des passages qui permettent de comprendre et d’agir dans une réalité de plus en plus complexe », dit Jean-Pascal Debailleul.

A 60 ans, cet inlassable quêteur de vérité a suivi des chemins variés : publicitaire, éditeur, thérapeute, consultant, formateur, il a ensuite mis au point une méthode de connaissance et de réalisation de soi par les contes merveilleux (1). 

Changer par la magie des contes dans Mythologie/Légende contesLes contes mettent en scène un monde non linéaire, un monde en volume où tous les règnes s’interpénètrent. Les animaux parlent, les objets sont vivants, et tout agit en interdépendance et en réciprocité. 

Il était une fois deux hommes qui voyageaient ensemble, comme ils s’étaient arrêtés en chemin pour laisser tomber la chaleur, l’un d’eux s’étendit à l’ombre. Tandis que l’homme dormait, l’autre crut voir une mouche sortir de la bouche de son compagnon et entrer dans le squelette d’une tête de cheval qui se trouvait par là, et cette mouche tourna dans la tête de cheval dont elle visita tous les recoins puis elle revint « dans » la bouche du dormeur. Celui-ci dit à son réveil : « Si tu savais le beau rêve que je viens de faire, j’ai rêvé que j’étais dans un château où il y avait une infinité de chambres toutes plus belles les unes que les autres et sous ce château, jamais tu ne voudrais le croire, était enterré un grand trésor ». L’autre lui dit alors : « Tu veux que je te dise ce qui s’est passé : regarde, tu es allé dans cette tête de cheval, oui… Oui j’ai vu ton âme sortir de ta bouche sous la forme d’une mouche et se promener dans tous les recoins de ces ossements puis elle est rentrée dans ta bouche ». Alors, les deux hommes soulevèrent cette tête et creusèrent dessous et ils découvrirent un grand trésor. 

Le vœu oublié 
Les contes réveillent en nous un vœu oublié, le rêve d’une réalité qui se conforme à nos aspirations profondes, et qui s’ajuste à notre désir d’être qui tarde tant à s’accomplir : voler, marcher sur l’eau, donner, guérir, aimer, être…Ces grands vœux nous effleurent, et le conte, puisant dans les sagesses les plus anciennes, nous indique comment les réaliser. « Les contes invitent à une créativité d’intuition, de vision, d’inspiration. C’est de là que je suis parti pour élaborer ma méthode de transformation de soi par les contes, il y a 20 ans et extraire des contes des outils de connaissance de soi qui permettent cet accomplissement intime. Mais aujourd’hui, dans le foisonnement novateur de notre époque en pleine mutation, c’est en créateurs que nous devons imiter le héros des contes. Et j’ai créé pour cela la démarche d’Eurêka qui synthétise la puissance créatrice du héros. » 

L’Eurêka ! au niveau psychologique 
Le cerveau contrôle notre conscience et tient tout fermé, comme la chambre noire de l’appareil photo. Soudain, l’obturateur se déclenche et l’intuition surgit, c’est le moment d’ouverture de l’appareil : la lumière se grave sur la pellicule, le contact avec la réalité est direct. C’est un lâcher prise. Eurêka ! est un instant de vérité. « Eurêka ! » c’est découvrir les solutions latentes, évidentes et lumineuses, des problèmes majeurs que nous rencontrons.

La démarche d’Eurêka ! est un entraînement au mode intuitif de résonance et de lâcher prise qui donne à faire vivre personnellement l’expérience d’Eurêka ! à volonté dans tous les domaines pour ensuite induire cette expérience, la stimuler, la déclencher ou la provoquer chez les autres. Le savoir-être de l’archétype du Héros des mythes et contes millénaires, ainsi que la méthodologie Horaklès de la Voie des Contes, forte de son expérience de ces 25 dernières années, en apportent les clés pratiques. 
Les praticiens Eurêka se forment à la création en un double programme : un séminaire sur la synchronicité pour acquérir la posture d’ensemble à la croisée des tendances et un cursus de pratique de l’Eurêka individuel et collectif, dans tous les domaines (développement personnel, coaching, thérapie, conseil).

a-point dans Mythologie/Légende

(1)Cette méthode est enseignée dans les séminaires et ateliers de La Voix des Contes 25 rue Titon 75011 Paris. Tél 01 40 09 21 11 Réunions de présentation en septembre. Site internet : www.lavoiedescontes.com
Jean-Pascal Debailleul a publié plusieurs ouvrages : Changer par la magie des contes (éditions Albin Michel, 1998) ; Se réaliser par la magie des coïncidences (Jouvence, 2000) ; La synchronicité par les contes et Le Jeu de la voie des contes (Le Souffle d’or, 2003 et 2007). Horaklès, le jeu du héros (Guy Trédaniel, 2009)

Publié dans Mythologie/Légende | Pas de Commentaires »

La Pensée

Posté par othoharmonie le 8 août 2012

La Pensée dans Etat d'être RFA1031-300x300On définit la pensée comme la faculté de former des concepts dans son esprit ou comme l’acte particulier de l’esprit qui se porte sur un objet.  On peut la considérer comme un moule silencieux sur l’écran de son esprit.  Mais le mental n’élabore pas les pensées, qui sont des choses, il les attire conformément à son taux vibratoire.  Ainsi, la pensée provient de l’intellect, activé par l’âme, non de l’intellect seul.  En revanche, la pensée reste la seule réalité de l’Univers à pouvoir créer une vibration et, plus sûrement, si elle est renforcée par le son.  Elle est colorée par l’énergie du désir de ce qu’on veut voir se manifester dans sa vie et dans son expérience.  Car, répétée, la pensée forme un moule qui accueille une énergie qui se densifie, et d’autant plus rapidement que l’idée est vibrante, claire, nette et précise.   En fait, penser, c’est entretenir un état de rêve ou d’illusion qui, à force d’être maintenu, devient une réalité qui limite la conscience.  Pour sortir de l’illusion, il faut cesser de penser afin d‘enter en contact avec une réalité supérieure qui, elle, préexiste à la pensée.  Ainsi, la pensée est le premier moteur de l’esclavage ou de la libération. 

 La pensée exprime une onde vibratoire du mental d’une fréquence particulière.  Elle participe du premier niveau de la création et elle évoque une idée formatrice ou un concept original, car elle est formée autour d’une idée.  Elle exprime l’acte particulier de l’esprit qui se porte sur un objet et qui en élabore une notion.  Quelqu’un l’a décrite comme un moule silencieux sur l’écran de son esprit.  Mais le mental n’élabore pas les pensées, qui sont des choses, il les attire conformément à son taux vibratoire.  Ainsi, la pensée provient de l’intellect, activé par l’âme, non de l’intellect seul.  En revanche, la pensée reste la seule réalité de l’Univers à pouvoir créer une vibration et, plus sûrement, si elle est renforcée par le son.  Elle est colorée par l’énergie du désir de ce qu’on veut voir se manifester dans sa vie et dans son expérience.  Car, répétée, la pensée forme un moule qui accueille une énergie qui se densifie, et d’autant plus rapidement que l’idée est vibrante, claire, nette et précise.   En fait, penser, c’est entretenir un état de rêve ou d’illusion qui, à force d’être maintenu, devient une réalité qui limite la conscience.  Pour sortir de l’illusion, il faut cesser de penser afin d‘enter en contact avec une réalité supérieure qui, elle, préexiste à la pensée.  Ainsi, la pensée est le premier moteur de l’esclavage ou de la libération.

Au niveau créatif, la pensée représente une énergie élevée du feu subtil ou de la puissance nucléaire construisant les mondes intermédiaires.  Elle permet de saisir les concepts, d’éclairer le sens profond de l’existence.  Alliée infiniment précieuse de l’être humain, c’est son ange familier qui le guide, lui collant à la peau.  La pensée relie à la Terre.  Qui ne pense pas assez ne trouve pas de solutions, mais qui pense trop s’attire des troubles de comportement aveugle.  La pensée constitue une énergie qui concrétise son intention dans la réalité.  Pour se manifester, la pensée doit surtout bien d’imprégner de violet pour inclure l’accomplissement spirituel;  de bleu pour  se pénétrer de créativité;  de jaune doré pour se maintenir dans l’ordre;  et de rouge, pour entrer dans la sphère d’influence terrestre et s’y concrétiser.  Elle prend d’autant plus de force qu’elle se fixe sans le vouloir et la concentration. 

On comprendra mieux ce processus en étudiant les modalités de la créativité.    

La pensée recouvre l’ensemble des opérations cognitives, mais elle sert d’abord à réunir et à distinguer, ce qui donne l’analyse et la synthèse.  C’est l’outil essentiel pour comprendre, manœuvrer et œuvrer au sein du monde terrestre.  En cela, chacun est le fruit de ses pensées.  La pensée est la faculté qui attire les idées, les compare, les combine, les assemble, les associe, leur assigne un but ou qui interprète les différentes perceptions internes et externes.  L’idée est un concept simple, la notion que se forme l’esprit d’une chose.  La pensée est un assemblage d’idées dans un lien logique et rationnel.  Il faut apprendre à penser et à diriger sa pensée, car elle dirige les énergies cosmiques à travers soi.  En changeant une pensée, on change un état, en soi ou à l’extérieur de soi.  Tous les mouvements vibratoires (ondulatoires) de la pensée  et du sentiment, émis du centre vers l’extérieur de soi, traversent les couches superposées de la conscience vers l’extérieur et vont y créer des canaux de passage, correspondant à leur longueur d’onde.  Inversement, ces canaux deviennent des portes ouvertes pour toutes les vibrations identiques, venant de l’extérieur.  Il appartient à chacun de se modeler  sur un courant de pensées créatrices, constructives, évolutives, parce que claires, nettes, précises, vivantes, immédiates, amoureuses.  En effet, la Connaissance procède de l’Amour et retourne à l’Amour.

Le niveau des pensées individuelles détermine non seulement ce que l’être humain attire, mais aussi ce qu’il influence.  Par ses pensées, chaque être émet avec une puissance qu’il ne soupçonne pas. 

Selon la nature de ses pensées, chacun se lie à d’autres pensées similaires, facilitant ou compliquant sa montée de l’Échelle évolutive.  Même que, chaque fois qu’un être pense à une autre personne, sans nécessité, il attire à lui les sentiments qu’elle porte et le niveau de pensée dans lequel elle évolue à ce moment même.  Alors, il prend une partie de sa vie en lui.  C’est pourquoi, dès qu’il pense à elle, il importe de lui envoyer de l’amour.   C’est la seule vibration qui empêche de recevoir et d’intégrer ce qu’elle émet.  Dès que la vibration d’une personne traverse son esprit, il doit lui adresser de l’amour et la laisser repartir.  Un être perdrait beaucoup à fixer son attention sur ce qui arrive à un autre dans sa vie, car il attirerait sa réalité dans la sienne.   

Chaque pensée est une force créatrice dans la substance cosmique et elle crée l’expérience qui fait naître la réalité.  Elle révèle l’Esprit en mouvement, qui aspire à se manifester, à accomplir son Plan.  La pensée est captée par le cerveau, mais n’habite pas le cerveau.  Pour distinguer les pensées  intuitives des pensées purement mentales, il suffit d’en étudier le contenu.  Les pensées d’origine mentale se fondent sur la peur, le manque, la culpabilité.  Les pensées d’origine intuitive engendrent l’harmonie, de façon subtile et paisible.  En fait, elles sont toujours de nature rassurante, encourageante, pleines d’amour.  Ces pensées passent par le cœur plutôt que par la tête (rigidité mentale) ou le plexus solaire (jeux de pouvoir).  Les suggestions intuitives se révèlent toujours très douces et sereines.  Chaque pensée est une chose qui circule librement à travers l’espace et le temps et que l’on attire par magnétisation.  Un être négatif attire des pensées négatives; un être positif attire des pensées positives.  Il ne faut pas trop penser avec la tête ou le ventre, mais beaucoup penser avec le cœur.  Autrement, l’individu se fait des raisons que rien ne réussit à ébranler avant qu’elles ne chutent d’elles-mêmes, entraînant un malheureux dans leur sillage.  

Ainsi, chacun attire des pensées qui lui ressemblent, pour son bonheur ou son malheur.  Rien de ce que l’être humain imagine ici-bas n’est original.  La sphère a été tirée de la configuration cosmique; la roue a été imaginée par intuition de la Roue du  temps; la télévision a été élaborée à partir du phénomène de l’écran mental.  L’homme n’est pas toujours conscient que, dans ce qu’il croit une invention, il imite ou reproduit un prototype cosmique, mais c’est le cas.  Il attire simplement, parce qu’il est consciemment ou inconsciemment accordé, des formes virtuelles qui ont un modèle invisible, par son magnétisme particulier.  Si la pensée est un instrument efficace pour le cerveau, elle ne vient pas de lui.  C’est même le cerveau qui est un instrument efficace pour la pensée.  Alors, il faut employer les pensées avec respect et simplicité, sans orgueil intellectuel.  Toute pensée préexiste dans la Pensée cosmique.  Le visible procède de l’invisible, non l’inverse.  

Le Cosmos, qu’on appelle le Corps de Dieu, est un système mental en perpétuel mouvement, non un système purement matériel.  Chacun se meut au sein d’un océan de pensées visibles et invisibles.  Les objets et les  êtres sont des pensées cristallisées. 

C’est par la pensée que l’homme crée son atmosphère psychique et son destin.  Tel un homme pense en son cœur, tel il est.  Selon son taux vibratoire, l’être humain attire à lui, dans l’invisible, des pensées virtuelles.  Alors, il peut se les approprier temporairement, se concentrer sur elles et les forcer à se manifester dans son univers.  En réalité, la pensée est un acte réflexe de l’âme par laquelle elle devient consciente d’elle-même est des autres réalités extérieures à elle-même.  Dans ce processus en perpétuel mouvement, elle cherche à comprendre sa relation avec l’Univers et son degré de réalisation personnelle pour mesurer ce qu’elle pet déjà comprendre ou ne pas comprendre afin de toujours s’accomplir davantage.  La pensée est libre, en tant que chose vivante, et plus elle s’approche de la vérité, plus le pouvoir de la vie afflue à travers elle.  

Dans sa première acception, la pensée est l’essence de tout ce qui existe dans l’Esprit divin.  Elle devient ensuite l’outil dont l’être humain se sert  pour se comprendre et pour saisir sa place dans l’Univers.  Alors, elle apparaît comme un produit de la conscience humaine.  En ce sens, elle représente l’expression la plus profonde de sa conscience, associée à l’esprit en action ou à la conscience dirigée du moi.  Les pensées constituent les images à travers les quelles les réalités s’engendrent dans l’être humain.  Le but de la pensée est l’évolution créatrice ou la réalisation du genre humain dans l’existence.    

La pensée n’a donc rien à voir avec ce que croit le profane, l’homme de la rue.  C’est une forme énergétique cristallisable qui circule librement sur une longueur d’onde propre.  L’individu ne forme pas vraiment ‘une pensée.  Comme un appareil de radio capte les ondes sonores, les attirant comme un aimant, ainsi l’homme magnétise les pensées, attirant celles qui lui ressemblent.  Au moyen de son synthonisateur intérieur, il accroche les pensées qui passent après les avoir détectées avec son antenne.  Il attire les semblables de la pensée qu’il retient: s’il retient une pensée sombre, il s’attire le désastre; s’il retient une étincelle de lumière, il illumine sa voie.  La plupart des pensées portent une énergie faible, mais leur répétition les rend puissantes.  Les pensées plus élevées et pleines d’amour sont beaucoup plus puissantes que les pensées négatives.  La récurrence des pensées forme les habitudes qui constituent la plus grande partie du comportement.  Les schèmes de pensée tendent à rechercher les manières d’être familières plutôt que les nouvelles façons de penser.  Il faut donc savoir que pour changer un schème de pensée, il faut s’adonner, progressivement, à toute une gymnastique mentale.  Un schème mental ne peut être changé que dans la concentration et la résolution.  En guise d’information, les voyants assurent que le mental est sollicité par quarante à cinquante mille penséespar jour. 

Il est heureux que, au niveau de la densité matérielle, les pensées ne créent pas instantanément la réalité qu’elles portent en potentiel.  La vie d’un être changerait trop rapidement s’il en était ainsi.  Si tout changeait à la vitesse des pensées, l’individu verrait tout son monde changer constamment, ce qui l’empêcherait de fonctionner dans la sérénité et la stabilité.  Aussi l’être humain a-t-il tissé un voile entre ses pensées et lui.  S’il veut hâter la manifestation de ses pensés, il doit donc s’élever sur un plan plus élevé que ce voile, dans un domaine débordant d’amour.  Celui qui n’a pas comblé ses carences amoureuses se détruirait s’il pouvait densifier ses pensées instantanément.  Alors, puisque ses pensées engendrent sa réalité, il gagne à émettre des pensées qui conçoivent toujours une meilleure réalité pour lui.  En ce sens, il doit prêter attention à ses pensées limitatives en relevant le défi d’imaginer en tout son amélioration.  Il doit s’entraîner à cesser d’écouter les suggestions mentales disant qu’il ne peut pas avoir ce qu’il désire.  Il doit se faire observateur pour les attraper au vol, dès qu’elles surgissent, pour les remplacer par des idées plus constructives, parce qu’il ne désire sûrement pas qu’elles s’infiltrent dans sa conscience, par inattention, en engendrant des réalités moindres que ce qu’il souhaite. 

Chaque pensée que l’être humain émet crée un événement dans l’Univers, attirant à lui, par magnétisme, les événements, les êtres et les autres réalités qui sont en affinité avec elle.  Bien plus, chaque fois qu’il émet produit un effet sur la transformation de la planète.  Voilà pourquoi il importe qu’il cultive des pensées nobles.  Par elles, il favorise son destin e celui de toutes les autres créatures. 

Et, plus une pensée est élevée, plus elle dissout les basses pensées.  Une seule pensée de parfaite bienfaisance ou d’amour impersonnel peut éliminer dix mille pensées de basse fréquence et presque instantanément.  Toute pensée orientée sur le bien  se multiplie au centuple à travers l’être qui l’a distille et de façon exponentielle à traves tous les autres êtres accordés à son taux vibratoire.  En faisant évoluer ses propres pensées vers l’idéal, l’être humain fait évoluer sa planète, son système solaire, sa galaxie, tout l’Omnivers.  

Chacun peut changer ses habitudes de pensée en leur substituant des pensées plus élevées.  Par exemple, au lieu de penser à un problème apparemment insoluble relevant de sa responsabilité, il peut se centre sur l’amour inconditionnel, sur la paix intérieure, sur la sagesse infinie de Dieu.  Peut-être que, les premières fois, il ne réussira pas à se centrer sur ses nouvelles pensées plus que quelques secondes.  Mais, avec le temps, le mental s’habituera à s’immerger dans des principes et des idéaux plus nobles.  En découvrant de plus en plus de sujets d’éveil et d’émerveillement, il parviendra à courtcircuiter les schèmes habituels de pensée et tous les messages qui sont reliés à ce niveau de conscience inférieur.  Mais lorsqu’un être émet des pensées d’amour vers une autre personne, cette autre personne n’est pas obligée de répondre à son énergie positive.  Elle peut même maintenir son énergie négative, si elle sent que ces énergies lui sont imposées.  Si un être à qui on envoie de l’amour ne change pas d’attitude à son endroit, la sagesse invite à cesser ces émissions pour qu’il trouve lui-même son centre d’équilibre, un centre qui réside dans ce qu’il veut vraiment pour lui-même.  Sevré de ce qui lui était envoyé, l’autre commencera souvent à le rechercher.  Il n’y résiste plus parce qu’il ne ressent plus d’attentes et qu’il se sent enfin libre de le faire.        

Tout être humain peut cristalliser une pensée qu’il attire pour en former une réalité.  Chacun manifeste sans cesse les circonstances et les événements qui correspondent à son état d’être, à son degré intérieur d’évolution, à son expansion de conscience, à sa fréquence vibratoire, à son paysage d’ombre ou de lumière, de laideur ou de beauté, de désordre ou d’harmonie.  Toute pensée est une messagère, une entité vivante, capable de se mettre, d’elle-même en communication avec toutes ses semblables.  Elle revient ensuite, chargée; de ce qu’on y a déposé, que ce soit en bien ou en mal.  

Les pensées opèrent conformément à la Loi d’Action et Réaction.  Elles peuvent survivre à la vie terrestre et accompagner son auteur après la transition.  Les pensées qu’on émet tracent autour de solides cercles lumineux ou sombres, selon leur nature, courent à travers le Cosmos, pour trouver leurs semblables, se lier à des pensées analogues ou corollaires.  Tous peuvent se protéger contre l’influence néfaste et indue des autres, mais nul ne peut se protéger contre les pensées qu’il émet, à part ce qu’il accepte de changer, de programmer différemment, d’harmoniser librement, car chacun dispose du libre-arbitre pour attirer ou repousser ce qu’il veut.  

Toute pensée qu’on émet reste liée à soi par un fil subtil infrangible, va suivre sa course à travers le Cosmos pour se charger d’énergie manifestante, et revient, comme un boomerang, avec la force qu’elle a acquise dans son parcours, capable  d’abaisser ou d’élever, d’opprimer ou de libérer, d’obscurcir ou d’illuminer, de vivifier ou de détruire celui qui l’a émise.  Chacun doit faire le tri dans ses semences invisibles pour ne pas planter trop de graines d’ivraie.  Les pensées lumineuses ne font pas bon ménage avec les pensées obscures.  Ensemble, elles interfèrent l’une sur l’autre, causant l’inquiétude, la peur, l’angoisse, qui peuvent dégénérer en névrose, en psychose ou en folie, selon les circonstances.  

De par son rôle, l’être humain est invité, de par son rôle, à manifester dans le concret des formes qui, sans lui, planeraient en vain dans un monde indifférencié, où tout existe en potentiel.  A sa naissance, l’homme a reçu un bloc de marbre vierge  et intact dans lequel il peut sculpter, par ses moules-pensées, la plus merveilleuse ou la plus horrible des sculptures, selon son talent, ses choix, sa conscience.  L’homme moule son destin dans la substance cosmique par les pensées qu’il attire, retient et émet.  En émettant une pensée claire, nette, précise, vivante, appuyée, déterminée, persévérante, chacun peut manifester une force qui doit se manifester.  Chacun manifeste ses pensées avec les perfections et les imperfections, la liberté et les limites qu’il y a lui-même incluses.  C’est donc par sa manière de penser qu’on se crée son propre ciel ou son propre enfer sur terre, et personne d’autre n’en est responsable que soi.  

soleil-234x300 dans Nouvelle conscience

Satprem confirme : Nous ne créons pas plus de la pensée que l’abeille ne crée le miel — il y a miel et miel, c’est tout.  Janakanandâ résumait ainsi le processus créateur  de la pensée:  Si nous voulons attirer quelque chose, il suffit d’y penser pour la polariser et la magnétiser.  En revanche, si nous découvrons que cela ne correspond pas vraiment à l’objet de notre désir, dès que nous changeons complètement la direction de notre pensée, dans notre polarisation de cette chose, nous emmagasinons des énergies différentes, de nature à nous dégager de ses émanations.

La pensée humaine est une vibration qui se propage  à l’infini à raison de trois cent mille kilomètres à la seconde.  Concentré, le rayon d’une pensée enveloppe la terre en un septième de seconde.  Dans une concentration exclusive, une pensée peut se manifester devant soi en trente-quatre secondes.  La pensée est, en elle-même, énergie, donc pouvoir.  En concentrant une pensée constructive, on peut, non seulement créer pour soi, mais encore influencer le psychisme ou le subconscient d’une autre personne.  I1 suffit de se détendre, de se concentrer sur elle, de lui envoyer des pensées bénéfiques, pacifiques, amoureuses, pour voir le résultat qu’on souhaite pour elle se manifester, si elle accepte cette aide ou cette influence.  Si elle refuse cette assistance, elle revient sur son auteur, multipliée au centuple.  Seules les pensées de bien se multiplient au centuple.  Les pensées de mal s’annulent d’elles-mêmes, bien qu’elles peuvent s’allier à d’autres pensées similaires, pour revenir chargées d’un impact plus grand que ce que l’on pourrait prévoir, qui paraît en conséquence souvent disproportionné avec sa cause (la pensée initiale de mal).  

Une pensée, c’est un complexe vibratoire qui circule dans le cerveau et autour de lui.  En se concentrant sur une pensée particulière, on accélère et on stimule ses vibrations.  Pour mettre à l’œuvre le pouvoir créateur du mental, il suffit de visualiser (d’imager) une chose ou une situation.  A partir de là, on construit une image mentale vivante, ressentie, confiante, qu’on accepte comme immédiatement réalisée, puis, après quelques instants de concentration, on la libère.  On y revient de temps à autre jusqu’à ce qu’on ait réussi à former une image claire, nette et précise dans le mental.  Cette image pourra dès lors irradier sa propre nature et attirer des vibrations correspondantes dans le moule ciselé pour se manifester.  Cette rencontre vibratoire pourra même donner à son formateur, en retour, l’intuition sur les démarches à entreprendre pour en accélérer la manifestation.  Aussi, faut-il rester alerte, vigilant, pour ne pas manquer les occasions favorables.   Les pensées sont conçues et formées objectivement, puis elles sont transmises au subconscient.  On dit avec raison qu’un être est ce qu’il pense.  Mais c’est la conscience personnelle qui est toujours le premier facteur de sa propre vie.  Ainsi, en connaissant sa conscience, on connaît les principes de la vie.  Mais les formes-pensées ou moules-pensées, parcelles séjournant dans le plan mental, indépendantes, mais disponibles, influent indubitablement sur la conscience et la vie d’un sujet.  Celui qui peut orienter ses pensées pour influencer bénéfiquement les autres, développe des talents d’hypnotiseur (suggestion mentale) ou de télépathe (lecture de pensée).  Les pensées nonorientées sont, pour leur part, à l’origine des prémonitions, des inventions, des découvertes, des intuitions diverses.  

Les formes-pensées sont de deux natures.  Il y a les pensées qu’un individu peut plus ou moins cristalliser dans la substance cosmique, par son imagination et sa concentration.  Puis il y a les formes pensées qui circulent déjà dans la substance universelle (ou dans l’éther) qui viennent d’autres personnes qui ne savent pas que les pensées sont des choses et qui n’ont pas mis l’insistance qu’il faut pour les voir se matérialiser.  Le voyant peut les récupérer à son avantage puisqu’elles n’appartiennent à personne.  On appelle forme-pensée ou moule-pensée, une pensée claire, nette, précise, appuyée, qu’on se forme intérieurement, par l’imagination et le ressentir de foi, et qu’on retient assez longtemps pour qu’elle s’imprime dans la substance plastique du Cosmos.  

En fait, la pensée est un acte de l’âme par lequel  elle devient consciente d’elle-même et des choses extérieures à elle.  La pensée engendre la parole et la parole, à son tour, engendre la pensée.  La pensée est une vibration constante émanant de l’Énergie suprême et de l’Esprit créateur de Dieu.  En elle-même, la pensée n’a pas de véritable puissance.  C’est le sentiment.  C’est le sentiment (le ressentir vivant et confiant), déclenché par la pensée, qui a de la puissance.  Les ondes mentales ont donc une puissance correspondante au sentiment qui les anime.  On le rappelle : Tel un homme pense en son cœur, tel il est. Dans l’activité mentale, il faut donc allier le sentiment à la pensée.  

Ainsi, plus une pensée est vivante, confiante, ressentie, plus elle est créatrice.  C’est toujours le sentiment prédominant dans l’homme qui l’emporte.  Qui demande quelque chose et n’y croit pas ne reçoit rien.  Qui demande quelque chose, mais pense qu’il se contentera d’une demi-réalisation ou d’une manifestation au rabais n’obtient rien non plus, car il y a redoublement, dans la demande, qui brouille la pensée.  La peur, l’amour et la gratitude sont les vibrations les plus puissantes.  La peur crée d’autant plus vite qu’elle est intense.  Voilà comment Paul pouvait dire, dans l’une de ses épîtres: Tout ce que je veux ne m’arrive pas et tout ce que je ne veux pas m’arrive.  Il devait douter de la possibilité que ses demandes se réalisent ou craindre qu’elles ne se réalisent pas.  Il n’a sûrement pas écrit ce passage par hasard.  Il a dû désirer éclairer la lanterne de ses frères sur une incidence importante du ressentir qui accompagne une pensée.  L’imprécision de la pensée est généralement fonction de la formation intellectuelle ou de l’application d’un sujet.  L’attention de l’homme ordinaire est généralement trop dispersée, hâtive, superficielle pour créer avec autorité.  

La pensée évolue dans un processus ininterrompu, procédant à des échanges et à des changements incessants, grâce auxquels les idées et les jugements revêtent diverses formes.  Les pensées multiples, diversement colorées et alimentées, tendent à se manifester, à se réfléchir, à se succéder les unes les autres, s’adaptant au temps, au lieu, à la manière, dans une diversité extrême. Ainsi, il n’existe pas d’état stationnaire ou statique dans une conscience éveillée.  Chaque jour, chaque heure, chaque seconde, chaque instant, on produit de nouvelles images, qui se combinent avec celles qui les ont précédées, augmentent le nombre des pensées, permettant, par la réflexion, l’évolution de l’être.  Les pensées ont des vibrations qui se propagent sans limite, jusqu’aux confins du Cosmos.  Elles peuvent ainsi se libérer instantanément dans la Conscience cosmique et se propager dans l’espace pour toucher la conscience de tous les êtres.  Il faut donc surveiller ses pensées, surtout celles sur lesquelles on s’arrête, car elles restent toujours plus près de leur auteur que des autres et, par l’alliance avec des pensées similaires, elles peuvent avoir les effets de la dynamite ou de l’éclair.  D’ailleurs, les pensées négatives amenuisent le pouvoir créateur, tandis que les pensées constructives le renforcent.  

On ne peut pas se servir de l’Esprit pour transmettre une Pensée mauvaise, mesquine ou égoïste.  En tant qu’Énergie cosmique et consciente, il ne peut pas travailler contre lui-même.» Tout royaume divisé contre lui-même périra.»  Mieux dit, l’Intelligence cosmique, qui réside en l’homme, exprime une impulsion inhérente qui va dans le sens de l’évolution.  Par conséquent, toute pensée destructive ferait surgir dans la conscience de celui qui la formerait des émotions dissolvantes et des impulsions discordantes.  Tenter d’émettre une pensée négative vers une personne, c’est peine perdue. Par résonance, cette pensée ferait surgir dans la conscience d’autrui, spontanément, la force psychique protectrice, gardienne de l’évolution, de l’Intelligence cosmique de son être.  Cela se passerait de la même manière que la Vie déclenche en chacun, contre toute agression physique, sa propre impulsion vitale, guidée par l’instinct de conservation.  L’expéditeur subirait un puissant choc en retour, qui ne saurait tarder à se manifester.  Une pensée maléfique n’atteint donc qu’un être qui sait ce qui se trame et qui redoute ce qui se passe.  C’est par sa peur qu’il fait des ouvertures à l’influence de l’autre qui, en réalité, n’en a pas.  Mais la peur crée, elle aussi, exactement selon ce que l’on craint, non selon ce que l’autre aurait vraiment envoyé.   Le mental de l’être humain ne peut opérer qu’à l’aide des instruments qu’il a reçus, des matériaux qu’il a à sa disposition et des expériences qu’il a menées.  La pensée résulte d’une combinaison et d’une analyse d’idées qui surgissent en soi à la suite d’expériences sensorielles.  Ces perceptions constituent ses blocs de construction mentale.  Lorsqu’on en prend conscience pour la première fois, les pensées semblent avoir un ordre fixe et précis.  Prendre conscience de cet ordre, c’est développer sa connaissance.  Mais si on commence à  raisonner et à réduire cet ordre à sa nature première, on constate qu’on est en présence d’un certain nombre de facteurs séparés.   Par exemple, la conception personnelle d’un fruit quelconque est composée par des facteurs tels que sa forme, sa couleur, son odeur, son goût.  Par le raisonnement, on peut employer ces facteurs pour les réassembler à sa fantaisie.  On peut mentalement en changer la couleur, la forme, ou simplement associer une partie des facteurs entre eux, ou ajouter des facteurs non inclus dans la première observation, comme l’expérience du toucher, l’inversion du fruit, etc.  Ce processus nous amènerait à prendre conscience d’une autre forme qui, bien qu’entièrement nouvelle, s’appuie sur des éléments sensoriels réels, précédemment perçus.  Le monde réel n’a pas changé dans ce jeu imaginaire.  On ne lui a rien ajouté, mais son propre concept mental à changé, lui.  Il y a fort à parier que si on lui donnait de la force, il parviendrait à se manifester, au moment opportun, quand la Nature aurait suffisamment évoluée pour le rendre manifeste.  

Bien des êtres de la Nature sont apparus pour rappeler à l’homme la puissance bénéfique ou maléfique de ses pensées.  Par exemple, ne dit-on pas que la mouche illustre les petites pensées mesquines, importunes, lancinantes d’un sujet ou qu’elle exprime la nécessité de prendre du recul par rapport à une situation?  

                      2009 Bertrand Duhaime (Douraganandâ)

=================

Note : Autorisation de reproduire ce document uniquement dans son intégralité –donc sans aucune suppression, modification, transformation ou annotation, à part la correction  justifiée d’éventuelles fautes d’accord ou d’orthographe et de coquilles–  veillant à en donner l’auteur, Bertrand Duhaime (Douraganandâ), la source, www.lavoie-voixdessages.com, et d’y joindre la présente directive, en tête ou en pied de texte.

Publié dans Etat d'être, Nouvelle conscience | Pas de Commentaires »

Patricia Cori

Posté par othoharmonie le 8 juin 2012

Patricia Cori dans AUTEURS A CONNAITRE promophot%5B1%5DOriginaire de la région de la baie de San Francisco, Patricia Cori a activement participé au mouvement nouvel âge depuis l’émergence de celui-ci au début des années 1970. Elle n’a cessé d’utiliser ses facultés de clairvoyance dans son travail de guérison et de soutien, et elle a consacré sa vie à l’étude du mysticisme, de la philosophie, des civilisations anciennes, de la guérison métaphysique, de la spiritualité et de la vie extraterrestre.

Enseignante dévouée, Patricia aide de nombreuses personnes à découvrir leurs facultés naturelles de guérison, à élever leur conscience et à intégrer les fréquences supérieures qui baignent notre espace alors que le système solaire tout entier se prépare à son ascension. Par-dessus tout, elle s’est donné pour mission de motiver les gens à passer à l’action, à surmonter leur peur et leur sentiment d’impuissance, et à devenir des membres plus responsables de nos sociétés planétaires et universelles.

Figure importante du mouvement nouvel âge, Patricia Cori est également bien connue dans le circuit des conférences internationales grâce aux cours, aux séminaires et aux ateliers qu’elle offre partout dans le monde sur une gamme étendue de sujets reflétant sa vaste connaissance des méthodes alternatives de guérison, sa mission consistant à être la voix du Haut Conseil de Sirius et à faire usage du remarquable don qu’elle a d’aider les autres à raviver et déclencher l’expression de leur pouvoir intérieur.

Ses programmes SoulQuest™ Journeys ont aidé des centaines de personnes, guidées vers les secrets des sites sacrés, à effectuer leur initiation aux mystères. Ses ateliers et ses voyages organisés très prisés ont eu lieu notamment au Népal, au Tibet, en Égypte, sur les terres des Mayas, en Thaïlande, à Angkor Vat, sur l’île de Crète et dans les sites sacrés de l’Angleterre, de pair avec ses explorations des agroglyphes qui y apparaissent chaque été.

Elle a régulièrement canalisé les porte-parole du Haut Conseil de Sirius (des êtres de lumière de la sixième dimension) depuis sa première visite en 1996 pour voir des glyphes des champs, et elle continue à donner des conférences et à transmettre leurs messages pour les personnes en quête de sagesse.

Élève assidue de l’Esprit, Patricia dédie ces enseignements à l’humanité afin de l’aider à soulever le voile et à prendre la place qui lui revient comme membre à part entière de l’univers multidimensionnel.

BARSEPA - automne et glands

LIVRES DE CET AUTEUR

  1. 2010 – Transition
  2. 2009 – La grande transformation
  3. Au-delà de la matrice
  4. Haut conseil de Sirius, Le

Publié dans AUTEURS A CONNAITRE | Pas de Commentaires »

Lee Carroll (Kryeon)

Posté par othoharmonie le 8 juin 2012

Lee Carroll (Kryeon) dans AUTEURS A CONNAITRE lee-nagyLee Carroll et Jan Tober, sa partenaire spirituelle, donnent des conférences partout dans le monde, en plus d’être les auteurs de plusieurs livres, d’articles et de cassettes audio. Depuis quelques années, des milliers de personnes se sont déplacées pour entendre leurs messages d’amour et d’espoir. Ils ont d’ailleurs eu l’occasion de présenter ces messages aux Nations Unies à trois reprises.

Après l’obtention de son diplôme en administration et en économie de la California Western University, en Californie, Lee Carroll ouvre un studio d’enregistrement à San Diego, entreprise prospère durant 30 ans.

D’où viennent à cet ingénieur ces idées sur le channelling et les enfants Indigo ? Comme il le dit lui-même, Dieu a dû le « frapper en plein visage » pour lui prouver que son expérience spirituelle était bien réelle. L’année 1989 est décisive : pour la première fois, un médium lui parle de sa voie spirituelle. Trois ans plus tard, un deuxième médium, sans aucun lien avec le premier, lui fait la même révélation !

C’est d’abord timidement qu’il présente ses premiers écrits à la communauté métaphysique de Californie à Del Mar. La suite est bien connue : au total, neuf livres sur la métaphysique publiés en sept ans. On compte aujourd’hui plus d’un demi-million de livres sur Kryon et les Indigos publiés dans quinze langues (espagnol, français, allemand, chinois, hébreux, anglais, danois, italien, grec, hongrois, russe, japonais, hollandais, finnois et turc) et distribués dans le monde entier.

jul3_t10 dans AUTEURS A CONNAITRELee et Jan Tober, sa partenaire spirituelle, ont fondé les groupes de lumière Kryon à Del Mar en 1991. Leurs rencontres sont rapidement passées d’un salon à une église de Del Mar. Ils donnent maintenant des conférences dans le monde entier devant des foules réunissant jusqu’à 3 000 personnes. Au début d’Internet, le site de Kryon était le site nouvel âge le plus visité dans l’histoire d’America Online. On trouve également sur le site un magazine en ligne où paraissent régulièrement des articles sur Kryon et les Indigos.

La conférence d’octobre 2000 à Tel-Aviv, en Israël, est peut-être l’une des plus émouvantes qu’il ait pu donner. Au milieu des conflits et des violentes contestations qui sévissaient alors au Moyen-Orient, le message positif et plein d’espoir de Kryon a été accueilli par plus d’un millier d’Israélites. (Ce message est disponible sur le site de Kryon).En 1995, Lee est invité à présenter Kryon aux Nations Unies (ONU) à New York devant la Société pour la Transformation et l’Illumination (Society for Enlightenment and Transformation, S.E.A.T.), un groupe reconnu par l’ONU. La réunion s’est si bien déroulée qu’il fut invité à deux autres reprises, en 1996 et en 1998, pour transmettre son message d’amour !Lee est l’auteur de neuf livres sur Kryon, incluant Les Enfants Indigo, co-écrit avec Jan Tober.

BARSEPA - st valentin coeurs 2

LIVRES DE CET AUTEUR

  1. 2011 – Devenir
  2. 2010 – Transition
  3. 2009 – La grande transformation
  4. 2008 – Au-delà du voile des illusions et de la confusion
  5. Levée du voile, La
  6. Entretiens avec Kryeon
  7. 2012 – Le grand rassemblement
  8. Douze couches de l’ADN, Les
  9. Enfants indigo, Les
  10. Célébration des enfants indigo
  11. Nouveau don de Lumière
  12. Nouveau départ, Un
  13. Partenaire avec le Divin
  14. Messages de notre Famille
  15. Retour, Le
  16. Graduation des Temps, La
  17. Franchir le Seuil du Millénaire
  18. Alchimie de l’esprit humain
  19. Aller au-delà de l’humain
  20. 2007 – Le retour de la lumière

Publié dans AUTEURS A CONNAITRE | Pas de Commentaires »

L’Alchimie du moment présent

Posté par othoharmonie le 27 mai 2012

Tulilautta3.jpg

Et si vous étiez un puissant alchimiste, doté de la capacité de transformer non seulement votre vie, mais tous les événements que vous rencontrez au quotidien ? Tous ces problèmes, soucis, préoccupations et incidents de parcours qui viennent perturber votre existence, vous le savez, ne sont pas là par hasard ! Au plus profond de vous-même, votre âme aspire à ce que vous vous reconnaissiez dans toute votre splendeur, que vous irradiez pleinement de toute cette lumière qui vous habite.

Aussi, attire-t-elle sur votre route toutes les situations propices à votre développement sur tous les plans, dans toutes les dimensions de votre être (physique, émotionnel, intellectuel et spirituel). Son unique but : votre plein épanouissement, votre souveraineté christique… l’intégration totale de votre Essence divine dans toutes vos cellules et tous vos corps énergétiques.

Aux yeux de l’âme, il n’y a que deux façons de fusionner avec le Divin en soi : « de gré » ou « de force »… Vous intégrer votre Divinité de plein gré chaque fois que vous reconnaissez que VOUS créez votre vie, que vous êtes LUMIÈRE, que votre êtes un Enfant de Dieu, semblable en tout point à votre Créateur, rempli d’Amour et de possibilités illimitées… Bref, chaque fois que vous vous percevez de manière positive, demeurant ouvert-e et conscient de votre place dans l’Univers, vous rayonnez d’Énergie lumineuse et irradiez la Gloire du Père.

Sans doute connaissez-vous la question magique à la base de la Loi de la Quintessence ? Elle se rédige en ces termes : une pièce de monnaie vaut-elle moins cher du côté pile que du côté face ??? En d’autres mots, vos fragilités, vos défauts, vos « noirceurs », vos erreurs et vos « mauvais coups » entachent-ils de quelque façon que ce soit votre Lumière intérieure ? La réponse est NON !

De la même façon qu’un euro ou un dollar ont la même valeur que les déposiez du côté pile ou face lorsque vous vous en servez chez le boulanger, les expériences de la vie, les échecs et les traumatismes ne sont là que pour vous faire prendre conscience « DE FORCE » de votre VRAIE VALEUR!!!

Prenez un instant pour jeter un regard différent sur les moments les plus intenses, les plus difficiles de votre vie… n’est-ce pas dans l’adversité que vous avez développé vos plus grandes forces, déployé votre plus grande puissance intérieure, révélé vos talents les plus secrets et reçus les « cadeaux » les plus riches sur le plan de votre évolution ?

Et si, chaque fois qu’une difficulté se présente, vous pouviez vous demander « Quelle histoire dévalorisante suis-je en train de me raconter sur moi-même pour que mon âme éprouve le besoin de m’inciter à dépasser mes limites en relevant des défis qui me permettront de me reconnaître encore plus ? »

Tout se passe ici et maintenant, dans votre Esprit, dans vos pensées et les émotions qui vous animent envers vous-même. En fait, la vie vous traite comme vous vous traitez vous-même pour que non seulement vous preniez conscience de ce que vous vous faites subir comme « agression intérieure », mais pour vous prouver « hors de tout doute » que vous avez tort de vous dévaloriser ainsi…

De gré ou de force… Je ME reconnais pleinement ici et maintenant, à chaque instant OU l’occasion me sera « offerte » de le faire à travers les défis (problèmes, épreuves, conflits, etc.) qui me sont présentés au quotidien. Plus j’ai de difficulté à croire en moi-même, plus les défis qui me seront « imposés » seront « grands », exceptionnels », « hors du commun » (lire : lourds, ardus, complexes, périlleux, etc.)

Et si la solution aux problèmes de votre vie n’était pas de trouver le « moyen » pour les surmonter ou les éliminer, mais bien de constater que VOUS avez tout en vous-même pour y parvenir. Vous l’avez déjà maintes fois prouvé auparavant! Peu importe ce que vous avez subi, souffert, enduré, supporté… vous êtes encore là, debout, vivant, majestueux! Les épreuves et les blessures du passé n’ont rien enlevé à votre Lumière intérieure, à vos innombrables qualités, à votre ouverture à l’autre, à votre capacité de manifester le meilleur dans votre vie !!!

En cela réside l’un des plus grands principes alchimiques de tous les temps : votre habileté à transformer votre réalité actuelle réside non pas dans la mise en place de solutions « extérieures », mais dans la pleine révélation de votre puissance divine « intérieure ». 

VOUS pouvez changer les choses, améliorer la situation : il vous suffit de « CHANGER D’ATTITUDE », de voir la réalité pour ce qu’elle est réellement une « opportunité » de refaire la paix en vous-même, ici en maintenant!

Je vous donne un exemple : dernièrement, j’ai invité une amie très chère à venir travailler dans mon entreprise. Cette femme exceptionnelle, joviale, authentique et aux multiples talents me paraissait un atout précieux à adjoindre à mon équipe dynamique. Bien entendu, je reconnaissais en elle des qualités que JE ne m’appropriais pas.

C’est pourquoi j’ai été fort déçue de constater qu’après avoir accepté mon invitation, elle se désistait au bout de quelques jours. Je me suis donc intériorisée et me suis demandée quel était le « cadeau » que mon âme m’envoyait dans une telle situation. Outre le fait que je ne me reconnaissais pas entièrement, j’ai pris conscience de mon besoin d’être davantage entourée d’amis avec qui je pourrais « avoir du plaisir » à travailler. Mon erreur, le besoin d’associer « travail » et « amis »…

Premièrement, comme je voyage beaucoup, je manque parfois de temps pour « cultiver » les amitiés qui me sont chères… Toutefois, ce n’est pas en associant mes amis à mon entreprise que je vais « travailler » moins ! Deuxièmement, si j’ai le besoin de m’associer à ma meilleure amie et que celle-ci refuse, est-ce le reflet de comment je me traite ? Puis-je affirmer haut et fort que JE SUIS ma meilleure AMIE ? Sinon, pas étonnant que mon âme tente de porter ce fait à mon attention… de gré ou de force?

Ces prises de consciences m’ont non seulement apaisée, mais m’ont permis de réaliser que ma copine ne me laissait pas tomber : au contraire, elle m’offrait l’opportunité de choisir de maintenir une relation davantage profitable pour toutes les deux, en préservant la nature « ludique » de nos relations.

En identifiant le « cadeau », la « magie » qui opère en tout ce qui vit, la transmutation alchimique s’est opéré en moi ET à l’extérieur de moi.

Par contre, il aurait pu en être autrement. Une autre amie d’enfance, fort attentionnée et jouant quelque peu au « thérapeute », m’a fait remarqué que j’éprouvais déjà des problèmes d’amitié dans mon tout jeune âge et que cela faisait sans doute partie de mon « karma » d’être laissée pour compte. Pour moi, c’était un petit « test » de l’univers : allais-je demeurée tournée vers l’avant, focalisée sur ma Lumière, ou me laisser envahir par le doute et les tourments intérieurs ?

Bien entendu, il est tellement facile de s’apitoyer sur son sort! Pour moi qui suis née rousse, tous les « malheurs du monde » associés à cette couleur de cheveux (que je n’aimais pas, soit dit en passant), me sont « tombés dessus » étant enfant. Outre les « Poil de carotte » et « Sorcière sortie de l’enfer », j’ai eu droit, entre l’âge de 6 et 11 ans, à l’insulte suprême : alors que je me lavais la crinière tous les jours, certains gamins ont décrété que j’avais des « poux » et donc, qu’on devait me fuir ou croiser les doigts en me voyant pour ne pas les attraper.

Si je me suis sentie « stigmatisée » pendant des années, cela ne m’a quand même pas empêchée de jouir d’amitiés solides et profondes avec des personnes qu’il m’arrive encore de croiser aujourd’hui. Néanmoins, l’événement actuel aurait pu raviver cette blessure en moi et m’affecter encore plus profondément, vous en conviendrez.

C’est là que se joue toute la différence entre focaliser son attention sur le côté positif de la pièce de monnaie (comment je me suis sortie de cette douloureuse réalité au fil des ans) ou le côté négatif (ça m’arrive encore, pauvre de moi !).

Chaque fois que l’on regarde en arrière, que le poids du passé s’impose sur nos épaules, que la souffrance remplit notre cœur…, nous avons deux choix : manifester notre pouvoir alchimique de transformation dans le moment présent ou se laisser accabler et paralyser par les « illusions » du mental qui confond le présent et le passé en une seule et même douleur limitative.

Le poids du passé peut devenir tellement lourd qu’il nous empêche de voir tout ce qu’il y a eu de beau et de bon qui soit ressorti de ces expériences que nous avons traversées. De focaliser son attention sur les blessures et incidents de parcours ne contribue qu’à nous faire se sentir encore plus impuissant face à la situation présente.

Tandis qu’au contraire, le fait de prendre conscience de ce que ce vécu m’a apporté comme richesse (pour ma part, cela m’a véritablement ouvert le cœur à la souffrance des gens et au désir de les aider à grandir) – de tout ce que j’ai acquis, compris, intégré et guéri dans ma propre vie – me donne au contraire encore plus de puissance pour transmuter la situation actuelle en Lumière!

Vous aussi vous avez le choix : chaque fois que vous vivez quelque chose de difficile : une rupture, un conflit, un accident, une problématique qui vous semble insurmontable… regardez-vous vers l’avant ou vers l’arrière ? Y voyez-vous un drame ou une blessure qui ressurgit OU l’occasion de reconnaître vos acquis, cesser de vous dévaloriser et de vous révéler à vous-même toute la Lumière qui vous habite?

Vous êtes un alchimiste ! Vous possédez la puissance de transmutation requise pour métamorphoser la situation qui vous oppresse en victoire de l’âme sur la matière. Il vous suffit de vous élever et de CHOISIR de ne voir que le positif dans la réalité « illusoire » qui vous entoure!

Vous méritez le meilleur : l’emploi de vos rêves, des amitiés enrichissantes, de l’amour à profusion, l’abondance illimitée, la santé parfaite, la plénitude à chaque instant…« Ce que l’on visualise se matérialise, ce que l’on nourrit porte fruit, ce que l’on bénit nous ravit. »

L’ultime secret du bonheur : le moment présent. Tout est parfait, ici et maintenant. Les blessures du présent ou du passé n’ont plus de prise sur vous lorsque vous contemplez tout le chemin parcouru, que vous comptabilisez tous vos succès et vos réussites, que vous honorez l’ÊTRE merveilleux, divin et illimité que VOUS ÊTES RÉELLEMENT!

Et, summum de votre triomphe, plus vous dévoilerez au monde cette divine puissance alchimique en vous-même, plus votre vie sera lumineuse… et plus vous incitez vos proches à eux-mêmes se reconnaître et transformer leur propre vie. Ainsi, tous ensemble, nous parviendrons à incarner dans notre chair la Lumière divine co-créatrice illimitée qui fera revivre sur Terre le Paradis dont nous rêvons tous… 

Se voir tel que Dieu nous a créé, c’est s’aimer tel qu’Il nous aime : inconditionnellement, irrémédiablement… à l’infini!

Avec tout mon Amour!  Bianca

 barre de séparation

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 13 février 2009,
aussi disponible sur www.biancagaia.com.
Vous êtes invité à faire circuler ce texte à condition d’en respecter l’intégralité,
y compris ces quelques lignes. Pour vous inscrire sur notre liste d’envoi, cliquez ici.

Publié dans Beaux textes | Pas de Commentaires »

Sur la Voie du Tantra

Posté par othoharmonie le 18 mai 2012


Pour la première fois en France : un Festival Tantra Planète 2012

 4 Jours sur la Voie du Tantra : Vie, Amour et Spiritualité du 24 au 28 juillet 2012 au Domaine Château Bellevue à Dole

Sur la Voie du Trantra dans SEXUALITE Tantra%20Chateau%20Bellevue

Le Tantra est en lui même un chemin pour l’individu, qui met à l’honneur l’unicité de chaque être humain, lui révèle toute sa profondeur, toute son immensité et qui vise à apporter l’harmonie entre l’homme et la femme, le corps et l’esprit, le sexe et la superconscience. Afin de faire découvrir ce qu’est le Tantra dans son essence première, ce festival va permettre à chacun de pouvoir avancer sur ce chemin spirituel vers l’ouverture et la transformation de votre être profond. 

« L’approche du tantra à travers la vie, l’amour et la spiritualité a le pouvoir de transformer cette terre en un paradis ici et maintenant. Lorsque nous apprenons à célébrer l’être humain et à embrasser les contradictions grâce à une conscience méditative, nous devenons alors sage, joyeux, sensuel, innocent et sensible. Lorsque l’on découvre cette sensibilité accrue à l’intérieur de nous, il devient impossible de nuire à un autre être humain ou à la terre mère. L’ensemble de la vie devient la demeure du divin et chaque instant devient sacré. » Mahasatvaa Sarita Enseignante Tantra 

Dans ce Festival nous privilégions l’approche vers le sacré et l’exploration de ce qu’est l’être humain dans toutes ses dimensions. 
– De nombreux intervenants internationaux ont été conviés pour participer à ce Festival et apporter ainsi leur propre parfum : Mahasatvaa Sarita & Chintan AELGAR, Diane Bellego & Patrick Ferrer, Bhagvati Granier, Samadhana Alok, Vasanti Véronique Vachet, Gaya & Mariusz Wisnienski, Niten & Santoshi, Avi Fedida, Aditi Devi… 

  Ateliers Tantra tout au long de la journée : 
Dans ce partage et ces rencontres, chaque journée permettra de goûter à différents ateliers où des enseignants Tantra renommés apporteront leur propre vision et compréhension de ce qu’est cet art et cette science du Tantra en tant que voie d’expansion, embrassant toutes les facettes de la vie. 
De nombreuses méthodes tantriques originelles inviteront à explorer notre façon d’être en ce monde à travers la méditation, la danse, la polarité Homme/Femme, la respiration, l’éveil des sens, l’énergie de la sexualité, l’équilibre entre les chakras et l’harmonie des contraires. 

L’esprit du Tantra est vivant et facilement accessible pour chaque être humain et ce Festival a pour vocation de permettre à toute personne de venir le découvrir (débutante ou non). 

  Au Programme : 

6 Ateliers de Tantra thématiques par jour, des méditations guidées (convenant à la fois aux débutants ou personnes confirmées), yoga, satsang, marche consciente, exercice des 5 Tibétains, taï chi, rituels et célébrations tantriques, conférences et débats sur “ce qu’est le tantra” et ses origines à travers la Tradition. 
Concert exceptionnel avec PRAFUL le jeudi 26 juillet à 21h, musicien méditatif talentueux. 
Soirée tantra danse/tantra rythme avec DJ, repas bio végétariens orientés ayurveda (indien). 
Dîner tantrique expérience de partage et éveildes sens à travers la nourriture. Espace de soin et relaxation. 

  PRIX -PASSEPORT D’ENTRÉE DU FESTIVAL : 190€ pour les 4 jours pour toute réservation avant le 31 mai 2012 (prolongation) puis après 220€ (Participation réservée aux adultes à partir de 18 ans) 
  Lieu du Festival : Domaine Château Bellevue à Dole (à côté de Dijon) 

Sur la Voie du Tantra dans La Sexualité Sacrée barre-de-separation-guitare

  Contact & Réservation du FESTIVAL TANTRA PLANETE 2012 
  Roshani : 06 15 34 74 21 
  ou Richa : 06 67 32 13 64 
  Email : mu.terre@gmail.com 
  Site Internet : www.tantrafestival.wordpress.com 
http://www.meditationfrance.com/ pa…

Publié dans La Sexualité Sacrée | Pas de Commentaires »

L’appel à un changement salutaire

Posté par othoharmonie le 4 mai 2012



L'appel à un changement salutaire dans Nouvelle TERRE pembrokeshire-eco-village-3_8jfyA_11446Nous cherchons bonheur, paix et harmonie dans la consommation. Or, le monde nouveau appelle à un changement majeur. Selon Dominique Rankin, le pouvoir et le matérialisme sont trop souvent mis en priorité dans nos gouvernements et dans notre société… Il est très important de revenir au respect des ancêtres et de se concentrer davantage sur les générations futures, sans oublier la santé de notre Terre-Maman. Depuis plusieurs années, un vent de changement  s’installe et nous sommes conscients qu’il est nécessaire de transformer notre façon d’agir.

À ce sujet, Anne Givaudan nous dit : Je me rends compte que nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir autre chose que simplement manger et boire. Notre époque frôle l’implosion, ce qui est en même temps bénéfique, car partout surgissent des porteurs d’idées nouvelles. Par exemple, au Québec, il y a un mouvement de  « simplicité volontaire » qui propose de se contenter de ce dont nous avons besoin. En Italie, le mouvement « Slow Food » vise à contrecarrer toutes ces nourritures dévitalisées et nuisibles. 

En France apparaissent les « villes lentes » où il fait bon vivre.

Le changement est amorcé. Nous sommes plus conscients de nos gestes, de nos pensées et surtout de leurs répercussions. Cette transformation s’accélère depuis quelques années et nous incite à faire des choix sensés pour nous et pour notre environnement. Comme le dit si bien Annie Marquier : Le temps est venu de transcender ces niveaux inférieurs de la conscience (peur, plaisir, pouvoir et séparation) pour atteindre d’autres niveaux plus élevés. L’humain a tout ce qu’il faut en lui pour réussir et plusieurs sont prêts. Au sein de mon accompagnement, j’ai été témoin de l’accélération du processus de transformation. Celui-ci s’avère infiniment plus rapide, plus pratique et plus puissant qu’il y a quelques décennies. Cela montre qu’il y a assurément un espoir concret de changement de notre monde grâce à ce changement de conscience.

Texte de Sylvie Ouellet issu de l’infolettre du site  www.terre-de-lumiere.com

Publié dans Nouvelle TERRE | Pas de Commentaires »

Tout se passera avant la fin 2012

Posté par othoharmonie le 12 décembre 2011

Tout se passera avant la fin 2012 dans En 2012-2013 et après 2016 gif-papillons-2012« Il y a fort longtemps, nous avions parlé du changement de cycle. Nous aimerions vous en parler d’une autre façon. ».

Transformations à venir

« Bien sûr, il y aura des transformations sur votre monde, mais il ne faut pas que cela vous affecte. Il en sera ce qu’il doit être car vous êtes en fin d’études. Tous les êtres présents sur ce monde à l’époque actuelle vont passer les grands examens qui les propulseront vers une conscience tellement plus élevée qu’ils ne peuvent l’imaginer.
Le travail qui aura été accompli dans l’énergie et dans les expérimentations pendant cette incarnation sera considérable. Vous ne vous rendez pas compte de tout ce que vous avez accompli, expérimenté, pas forcément dans le sens involutif, mais aussi dans le sens évolutif. Vous vous rendez plus compte de ce qui est involutif parce que cela crée une souffrance, qu’elle soit physique, affective ou émotionnelle, mais vous ne vous rendez pas compte de tout ce qui a été évolutif dans le sens positif de votre évolution.

Soyez heureux, très heureux de vivre, dans votre matière, ce changement de cycle tellement important. Imaginez que pour l’instant vous êtes à l’intérieur de vous-même, que les fenêtres et les volets sont fermés et vous empêchent de voir votre propre réalité ainsi que l’immensité de la vie et l’Univers. Avec ce changement de cycle, non seulement les fenêtres s’ouvriront, mais aussi les volets.

Vous aurez une conscience tellement différente ! Vous pourrez percevoir, ressentir tout ce que vous n’avez encore pas pu percevoir et ressentir. Ce sera un immense cadeau pour toute vie.
Avant d’en arriver là, tout doit évoluer, tout doit se transmuter. Cette évolution, cette transmutation peuvent avoir lieu, pour certains, et même pour les divers règnes, au travers d’une souffrance. Une renaissance est souvent liée a une souffrance.

Lorsque vous naissez à ce monde, vous ressentez une très grande souffrance parce que vous avez conscience de tout votre programme de vie, parce que vous ressentez des énergies qui ne sont pas en harmonie avec ce que vous étiez avant, sur d’autres plans. Il en est de même pour les humains qui sont en train de renaître à eux-mêmes, et cette renaissance passe obligatoirement par une certaine souffrance. Si vous acceptez tout ce qui se passe en vous et autour de vous, vous annulez une grande partie de celle-ci.

Gif_anime_Cendrillon_04 dans En 2012-2013 et après 2016Fin de cycle extraordinaire

Cette fin de cycle sera extraordinaire. Oubliez tout ce qui sera un petit peu difficile à vivre, oubliez « l’avant ». Focalisez toute la force de votre pensée, tous vos désirs de beauté, de bonté, de Lumière et d’Amour sur 2012 et après. Ne pensez pas à ce que cette année pourra vous faire vivre de difficile, de négatif.

Vous êtes en pleine renaissance, et ce changement de cycle vous apportera le plus beau des cadeaux, celui qu’un si grand nombre d’entre vous a espéré, c’est-à-dire nous retrouver et également vous retrouver.

Il ne vous reste plus beaucoup de temps pour arriver à cette fin de cycle. Cependant, si le niveau de conscience d’une grande partie de l’humanité bascule dans le sens de la Lumière et de l’Amour, ce changement de cycle aura lieu de façon totalement différente.

Tout est inscrit à l’avance, mais tout peut être désinscrit en fonction de la pensée humaine, en fonction du désir profond d’évoluer hors de la souffrance. Rien n’est inéluctable. Les Mayas avaient la possibilité de voyager dans le temps … ».

 

Le monde des Mayas

god1MayaJe suis maintenant projetée dans le monde étrange des Mayas.
« Ce n’est pas le monde des Mayas que vous connaissez, celui dont on vous a parfois si mal parlé.
Les Mayas, les Olmèques et d’autres peuples étaient en permanence en contact avec leurs frères galactiques. Comme nous l’avons déjà dit, il y avait des portes intemporelles, et ils pouvaient se projeter dans le futur en empruntant ces portes. Ils ne le faisaient pas en projection de conscience mais en réalité. C’était comme un voyage dans le temps. Il y avait des ajustements. »

Ils me montrent quelque chose d’assez difficile à expliquer. Il y a comme des mondes parallèles. Je vois la ligne du temps où se passent des événements que nous pourrions avoir à vivre. Ils me disent : « Cette ligne peut se scinder en deux ou trois, donc en fonction du niveau de conscience de l’humanité, vous pouvez basculer sur une autre ligne du temps. A ce moment-là la destinée du l’humanité est différente.

Souvent, les grands prophètes qui se projetaient dans l’avenir au travers des portes intemporelles pouvaient voir une ou deux lignes du temps, donc une ou deux possibilités d’événements. Ils ont laissé des traces de ces « voyages » pour vous avertir, pour vous dire que vous avez encore votre destin dans les mains jusqu’à la dernière seconde, parce que vous pouvez changer de ligne du temps, donc changer votre ligne d’expériences. C’est un immense espoir. ».

Lignes de temps

Je vois trois ou quatre lignes du temps parallèles. Il y en a peut-être plus mais ils ne m’en montrent que deux ou trois. Cela peut paraître assez inconcevable. J’ai du mal à bien l’expliquer car moi-même je ne comprends pas très bien ce qu’ils me montrent.

afw394jg« Donc en fonction de la conscience humaine, vous pouvez aller sur une ligne du temps difficile ou une ligne du temps moins difficile. Les grands prophètes ont inscrit le livre ces prophéties dans la pierre ou dans les écrits qui ont traversé les époques et les millénaires pour vous avertir, pour vous faire prendre conscience et pour vous faire sauter une ligne afin que ce soit beaucoup plus doux, beaucoup plus facile à vivre pour l’humanité. ».

Je me retrouve de nouveau avec ces êtres dont je ne sais pas s’ils sont Mayas. Ils vivent sur Terre. Ils me donnent l’année 6.260 avant Jésus-Christ.

Je suis projetée vers cette année 6.260 av JC, et je vois des êtres beaux dans l’énergie. Je ressens leur pureté. Tout est simple.

Je vois maintenant une petite communauté. Les gens ont l’air tellement heureux ! Ils vivent en parfaite harmonie avec leur environnement. Je crois que cela se passe au Pérou, mais pas le Pérou que je connais.
Ils me disent : « Pour nous, la distance n’avait pas la même réalité que la vôtre. Nous pouvions nous déplacer par la force de la pensée.

Il est dommage que l’homme se soit enfoncé dans les ténèbres, mais après toutes les souffrances vécues par les humanités depuis si longtemps, ce sera un immense cadeau et une grande joie pour l’humanité que de retrouver la Lumière.

Les humanités ont terriblement souffert, mais elles ont « voulu » cette souffrance. Elles n’ont pas su rester libres. Elles se sont engagées dans une voie sans issue, et cette voie vous mène à ce que vous vivez aujourd’hui. »

Ils me montrent maintenant un groupe de trois êtres. Ils sont habillés de couleurs très pastel. Je vois un bleu et un jaune très clairs, l’autre est presque dans les blancs. Un des êtres est habillé d’une sorte de combinaison très ajustée, les autres ont des vêtements beaucoup plus amples. Ils me disent : « Nous avons fait beaucoup de voyages dans l’avenir de la planète. Nous y avons découvert des choses extraordinaires, mais nous avons aussi vu tout ce que vous avez vécu et que vous vivrez encore pendant un certain temps.

L’espoir en étant sur la bonne ligne de temps

Si nous nous manifestons au travers de ce canal, c’est pour vous dire de garder l’espoir quoi qu’il arrive, de garder l’espoir que vous serez sur la bonne ligne du temps, sur celle qui vous protégera de beaucoup de difficultés.C’est pour cela qu’il est demandé, au travers de vos guides, d’être le plus possible en harmonie. 

Pour la période que vous vivez actuellement, nous avons laissé énormément de balises, énormément de signes, qu’ils soient matériels ou spirituels, et toutes ces balises, tous ces signes dont font partie les crânes de cristal seront retrouvés très bientôt.

Il y aura une très grande fraternité entre les hommes, car ils vivront certaines expériences qui les rapprocheront. L’homme comprendra l’homme. Nous, nous nous aimions totalement, nous étions en harmonie avec tout ce qui nous entourait, nous pouvions voyager dans les étoiles, nous avions nos portes de « transport ». ».

C’était comme des portes dans lesquelles ils se dématérialisaient et ils se matérialisaient de nouveau. Ils me disent ceci : « Nous viendrons en force pour fêter cet immense événement. Tout se passera avant la fin de l’année 2012. Si vous êtes sur la bonne ligne du temps, si vous avez fait suffisamment d’efforts, vous verrez comme une résurrection, comme l’avènement du paradis sur ce monde.

C’est pour cela que nous qui vous parlons, ainsi que tous nos frères galactiques ou nos frères de Lumière, avons fait tout notre possible pour vous éclairer, pour vous guider, et aussi pour vous faire prendre conscience que vous êtes des êtres qui sont bien au-delà de l’apparence humaine, que vous êtes des êtres spirituels et divins, que vous avez en vous d’immenses possibilités. Vous ressentirez un éveil différent. Votre corps réagira différemment parce que votre ADN en train de changer sera différent, parce que la Lumière intérieure est en train de grandir et d’illuminer toutes vos cellules.

S’il y a un refus à ce changement, qu’il soit conscient ou inconscient, il y aura automatiquement souffrance. Il faut absolument que chacun de vous se prenne en charge et prenne conscience de ses immenses possibilités…

Vous êtes une immense famille spirituelle, vous êtes tous et vous êtes UN, ce qui veut dire que vous êtes tous semblables et uniques à la fois. 

Réveillez-vous, réveillez-vous à vous-même, réveillez-vous à la vie. N’acceptez pas systématiquement tout ce qu’on essaie de vous faire accepter. Ne vous laissez pas manipuler. Trop de peuples, pendant trop de millénaires, se sont laissé manipuler. Vous avez un tout petit laps de temps pour bien vous affirmer en vous-même, pour travailler au maximum sur vos peurs et sur la confiance.

Soyez votre propre maître. Ne donnez jamais de puissance sur vous-même à quiconque. Cela concerne tout ce que vous représentez en tant qu’individu. Soyez votre propre maître au niveau de votre santé parfaite, au niveau de toutes les décisions positives que vous devez prendre. Évitez au maximum d’avoir des pensées involutives, parce qu’elles vous tireront toujours vers le bas. Dans ces pensées involutives nous incluons toutes les peurs, qu’elles concernent votre santé, vos relations, votre travail ou votre vie…

afw394jg2012 ne signifie pas une « Fin » mais le début d’une autre vie

Il ne faut pas que vous puissiez vous dire : si en 2012 tout est terminé, ce n’est plus la peine que nous nous investissions dans telle ou telle entreprise, dans telles ou telles études. Vous ne devez pas rester statiques, parce que tout ce que vous entreprendrez sera une expérience qui vous grandira.

Il faut simplement que vous sachiez que dans un certain temps, les expériences que vous aurez à vivre seront totalement différentes, que l’argent n’existera plus. Il ne faut donc pas avoir un attachement trop important à l’argent, parce que lorsqu’il disparaîtra vous pourriez en souffrir.

Quoi qu’il arrive, ayez toujours confiance. Vous n’êtes et vous ne serez jamais seuls. Les Hiérarchies de Lumière suivent de très près l’évolution de la Terre et l’évolution de toutes vies, mais le cycle doit s’accomplir d’une manière ou d’une autre.

Il y aura tout ce qui a été vécu  avant 2012 et tout ce qui sera vécu après cette date, et cette date n’est pas un couperet pour l’humanité. C’est simplement la date du passage dans une autre conscience, la date d’une immense ouverture sur un autre avenir, sur une autre vie.

Nous espérons qu’il en sera ainsi pour vous et que la ligne du temps sur laquelle vous serez sera réellement la bonne.

Que notre Amour vous accompagne. Nous serons souvent près de vous. »

BARSEPA - étoiles

Message des Êtres de Lumière, reçu le 25 mai 2009 par
Monique Mathieu
site web de Monique Mathieu

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et que vous citiez la source.

 

 

Publié dans En 2012-2013 et après 2016 | Pas de Commentaires »

Neutraliser Les Problèmes

Posté par othoharmonie le 10 juillet 2011

  

 

LA PURETÉ FONDAMENTALE DE L’ESPRIT par SA SAINTETÉ LE DALAÏ LAMA 

Extraits de son livre LEÇONS D’AMOUR, p. 27 à 38 – Plon 2006 

 

Neutraliser Les Problèmes dans Méditation 38228_dalai-lama-une

Analysons maintenant les émotions conflictuelles comme la convoitise, la haine et la jalousie. Ces comportements découlent de la vision erronée que les objets existent comme des entités indépendantes, alors qu’en réalité, il n’en est rien. La force d’une telle ignorance génère toutes ces émotions désagréables. Le maître yogi indien Dharmakirti répond à l’analyse que nous venons d’effectuer pour savoir si l’ignorance et les problèmes qui l’accompagnent sont intrinsèques à la nature même de l’esprit en disant : « La nature de l’esprit est une claire lumière. Les souillures sont superficielles. » La nature de la conscience la plus profonde et la plus subtile est pure. La colère, l’attachement sont accessoires et ne subsistent pas dans l’essence de l’esprit. Nous l’appelons l’esprit inné et primordial de la claire lumière. Il est aussi surnommé la nature du Bouddha, car il rend possible l’illumination. Il se trouve à la racine de toute conscience. Nous exprimons tous de la compassion à des degrés de développement et d’ampleur différents. L’intelligence nous guide pour distinguer le bien du mal. Voilà les conditions indispensables pour atteindre l’illumination. 

 

Après avoir admis que les souillures ne sont pas gravées dans l’esprit, s’y opposer et les éliminer est possible en créant des antidotes, des attitudes qui vont agir comme des médicaments pour les combattre. Si les souillures étaient indissociables de l’esprit, les pensées négatives – la colère, la haine, etc. – devraient persister dans l’esprit aussi longtemps qu’il existe. Mais ce n’est pas le cas. Vous n’êtes probablement pas en colère tandis que vous lisez ces lignes et que vous réfléchissez. L’esprit peut s’affranchir des penchants comme la colère et l’attachement. 

 

Parfois, dans notre vie, nous ressentons de la colère et de l’attachement. À d’autres moments, du détachement, de la satisfaction, de l’amour et de la compassion. Le désir et la haine envers une personne ou une chose ne s’expriment jamais au même moment. Ces deux attitudes s’opposent. Quand l’une prend de l’envergure, l’autre s’affaiblit. 

 

La connaissance de la nature ultime des choses consolide l’amour et la compassion. L’ignorance conçoit les objets de manière erronée en leur attribuant une existence intrinsèque. Quelle que soit la force de la haine ou de la fierté, ces attitudes négatives naissent de l’ignorance. La méprise sur la nature des êtres et des choses est à l’origine de la haine et du désir. Heureusement, les sentiments qui s’opposent à la haine et au désir s’expriment, qu’il y ait ou non une conception erronée d’une existence indépendante des choses. 

 

Lorsque l’ignorant et le sage observent un phénomène, leurs perceptions s’opposent. La sagesse s’appuie sur la vérité et l’ignorant sur de mauvais principes qui provoquent une vision déformée de la réalité. Renforcer la sagesse affaiblit l’ignorance. La sagesse amoindrit la méprise sur la nature des choses et des êtres jusqu’à la disparition totale de l’ignorance. 

 

Drag and drop me   LE TOURMENT EST INTÉRIEUR  Drag and drop me 

Les événements extérieurs ne sont pas à l’origine de notre souffrance. L’esprit non maîtrisé est la cause de toute souffrance. L’apparition d’émotions conflictuelles dans notre esprit pousse à des actes négatifs. Les émotions et les visions erronées recouvrent l’essence pure de l’esprit. Leur force nous pousse alors à commettre des fautes qui engendrent inévitablement la souffrance. Nous devons éliminer, consciemment et avec soin, de telles attitudes dommageables. Agir comme si nous devions disperser les nuages, pour qu’un ciel bleu éclate. Les actes nuisibles cessent avec la disparition des attitudes, émotions et conceptions dommageables. Le grand yogi tibétain Milarépa (XIe-XIIe siècle) disait: « Naître, naître de l’univers; se dissoudre, se dissoudre dans l’univers. « Il faut être à l’écoute de sa conscience pour savoir détruire les idées mal fondées et donner une impulsion pour revenir à une réalité plus profonde. Le ciel existait là avant que les nuages ne l’envahissent et il sera encore là lorsqu’ils se seront dissipés. Même si les nuages recouvrent chaque centimètre carré jusqu’à l’horizon, il est toujours là. 

 

L’eau, aussi sale qu’elle puisse être, est par nature propre et non polluée. De la même façon, l’essence d’un esprit, fût-il troublé, n’est pas souillée. Les émotions conflictuelles comme la haine ne peuvent pas affecter l’esprit de claire lumière. La prochaine fois que la haine surgira, sortez de cette exaltation mentale et observez la haine en pleine action. Dans « Je hais … », la « haine » et le « moi » sont liés l’un à l’autre. Et pourtant, en vous plaçant en tant qu’observateur, vous avez écarté légèrement la haine. Toutes les anomalies qui ont provoqué cet état d’emportement se révèlent alors. 

 

Pour réaliser cet exercice, il faudra d’abord développer vos aptitudes à surveiller vos pensées. Tant que votre conscience conceptualise, il est difficile pour la pensée d’observer la pensée. En devenant capable d’observer les pensées dès qu’elles naissent, le potentiel de la conscience à se concentrer sur elle-même augmente progressivement. Et, dès que surgit une expression de haine, l’esprit ne verse plus dans la colère. En étant proche de la conscience, à la fois comme expert et objet expertisé, vous pouvez dorénavant reconnaître ce que l’on appelle la « conscience ordinaire », non affectée par le fait d’aimer ou de ne pas aimer, de désirer ou de ne pas désirer. Quand l’esprit n’est pas sollicité par ses multiples fonctions, sa clairvoyance se manifeste. Et si vous persistez, cette capacité de clairvoyance se développera. La haine se mélange lentement à l’essence de la conscience, car la nature profonde de la haine est aussi lumière et connaissance. 

 

Le flux de vos idées et de vos pensées ne doit pas être interrompu intentionnellement. Ne vous laissez pas emporter par elles et ne laissez pas votre esprit se fondre en elles. Alors l’esprit reprendra sa forme originelle pour que la clairvoyance se révèle. Et sa pureté fondamentale s’exprimera. 

Lorsque vous comprenez que la claire lumière est l’essence de votre esprit, des qualités de plus en plus grandes telles que l’amour se déploient. La transformation spirituelle n’est pas motivée par l’environnement extérieur. Il ne sert à rien d’accumuler encore et encore plus d’objets matériels: vous resterez insatisfait. 

 

La libération est atteinte par la connaissance de l’essence ultime de l’esprit lui-même. Personne et rien d’autre ne peut nous l’accorder. Le bonheur s’acquiert avec la maîtrise de l’esprit. Sans elle, le bonheur est inaccessible. Nous ne serons pas affligés ou nous ne causerons pas de souffrance si nous avons confiance dans la luminosité fondamentale de la nature de l’esprit, la claire lumière. 

 

Drag and drop me   L’ESPRIT DIAMANT  Drag and drop me 

Cette claire lumière, fondamentale et lumineuse, est l’origine de tout esprit, à jamais indestructible, inaltérable comme un diamant. Pour le bouddhisme, cet aspect de l’esprit est permanent dans le sens où il est perpétuel, sans aucune interruption. Il a toujours existé et existera à jamais. Il n’est pas un phénomène qui naît de la causalité. 

 

Notre esprit d’origine est pur, naturellement libre de tout problème. Les phénomènes purs et impurs apparaissent à l’intérieur de cet esprit comme les manifestations de sa spontanéité. Le rayonnement sans entrave de l’esprit est appelé la compassion. Les actions compatissantes émergent de sa nature spontanée et de sa pureté. 

 

L’esprit diamant est libre de toute souillure, comme un ciel couvert de nuages, même s’il émet des sentiments bons ou mauvais comme le désir, la haine ou la confusion. L’eau peut être très sale: sa nature profonde reste claire. De la même manière, toute émotion conflictuelle, quelle que soit sa puissance, générée par l’esprit diamant est un artifice. L’esprit fondamental est perpétuel et demeure non affecté par les souillures. 

 

L’esprit diamant originel possède toutes les qualités spirituelles extraordinaires comme l’amour ou la compassion illimités. Elles se manifestent seulement lors de circonstances particulières. Dans un sens, aux prémices du commencement, nous étions « illuminés », dotés d’un esprit à l’origine profondément bon. 

 

Drag and drop me    ÉVALUER NOTRE SITUATION PRÉSENTE Drag and drop me 

 

Cette renaissance humaine se fait dans un corps qui sera l’instrument nécessaire pour atteindre plus facilement tous les buts, qu’ils soient provisoires ou définitifs. Il ne faut pas gâcher cette vie. Cette renaissance parmi la myriade de formes de vie possibles dans ce monde est tellement unique et avantageuse! Votre potentiel intérieur ne sera pas pleinement réalisé si vous ne vous employez qu’à atteindre une meilleure existence pour vos prochaines renaissances, ou si vous cherchez seulement à vous libérer individuellement des liens qui vous attachent à la souffrance. Sous cette forme humaine, vous devez faire tout ce qu’il est possible pour achever un développement spirituel total et parfait. 

 

Méditation 

  1. Méditez sur votre potentiel actuel pour effectuer un développement spirituel : vous avez un corps humain, l’enseignement spirituel est à votre portée. Vous avez la capacité d’intérioriser les enseignements spirituels. Vous possédez un esprit diamant. 

  2. Appréciez les opportunités présentes pour exercer une pratique spirituelle. 

  3. Établissez comme motivation le souhait d’aider, en dehors de vous-même, tous les êtres vivants. 

  4. Ayez pour but d’aider les autres. 

 

Sa Sainteté le Dalaï Lama 

 

dalai-lama_toulouse2011_copie dans Méditation

Publié dans Méditation | Pas de Commentaires »

Le coaching toltèque

Posté par othoharmonie le 29 avril 2011

 

Le coaching toltèque dans Guérir en douceur aztec-man-130x130  Apprendre à développer son pouvoir créateur. Se réconcilier avec sa vie. Programme d’accompagnement et d’apprentissage chez vous (tél & courriel) : l’art de la traque toltèque (attention, transformation, intention, création) soutenu par la pratique de l’Ho’oponopono et l’accès à des espaces intérieurs créateurs. 


Laurence Aubourg accompagne des personnes depuis 2005 dans
ce processus doux et puissant de transformation.
 

 

 

fleche dans Guérir en douceur Visitez vous-même son site : http://coaching-tolteque.blogspot.com 

 


Stage « Ho’oponopono – Faire la Paix avec ce qui est »  :  week end du 14 et 15 mai à coté de Narbonne  -fleche
Informations ici 

 

Calendrier 1er semestre 2011 

 

05/03 : Activer la loi de l’attraction dans un projet individuel ou collectif  

18/06 : La marche de vision 

25/06 : La roue de medecine 

02/07 : Entrer en relation avec sa déesse intérieure (pour les femmes) 

09/07 : Découvrir le Ho’oponopono – Se réconcilier avec « ce qui est » 

30/07 : programmation d’un des ateliers

 

prochainsStages

 

61238906

 

 

Publié dans Guérir en douceur | Pas de Commentaires »

Devenir quantique – 2011

Posté par othoharmonie le 30 décembre 2010

KRYEON  

2011 Devenir 

« La pensée quantique requiert de considérer toute chose dans son existence complète, non par couches historiques ou temporelles. L’humain voit le temps comme une structure qui contient tout. Il y applique ses préjugés axés sur la trimensionnalité et pose des questions en fonction des ces préjugés ». 

  • L’année 2011 sera une période où les forces cosmiques bienveillantes supporteront magnifiquement votre voyage. Vous êtes entrés dans ce que nous appelons la phase transitionnelle, et ce, depuis le 10 juillet 2009, date à laquelle votre organisme humain a reçu une clé solaire supplémentaire permettant d’amplifier le processus d’activation de l’ADN. 2011 sera donc l’année de votre transformation la plus importante. Voilà pourquoi vous devez utiliser l’année 2010 pour «élaguer» tout ce qui n’est plus utile. Tout est propice pour le détachement de l’ancien, au renouvellement de soi et à la découverte d’une réalité nouvelle. 

  • Les événements qui auront lieu dans les quelque douze prochains mois, surtout entre mars 2011 et avril 2012, seront pour vous tous révélateurs de qui vous êtes vraiment et de tout ce que vous avez toujours voulu savoir. Les cinq prochaines années marqueront non seulement un saut quantique dans l’avancement de l’humanité en matière de progrès scientifiques, mais aussi et surtout un bond considérable dépassant toute attente en ce qui a trait à la découverte de la nature même de votre existence dans ce monde. 

  • Beaucoup de choses changent en 2010 pour permettre les potentialités de 2011. Par conséquent, on pourrait dire qu’en 2011 seront établies les fondations de 2012. Le combat entre l’ancien et le nouveau est à son apogée et ce sont les guerriers de la Lumière qui liront ce livre en premier. 

  • Il est temps pour vous de DEVENIR les maîtres que vous êtes tous destinés à être. 

  • Il est temps de DEVENIR quantiques 

Devenir quantique est la question ou le problème du moment présent. C’est difficile, puisque cela vous demande de penser d’une manière différente. Chers Êtres Humains, vous êtes actuellement dans une phase d’évolution. C’est une évolution de la pensée qui se rapporte au magnétisme qui parle à votre ADN, et ceci vous offre une opportunité de créer un changement inter-dimensionnel de conscience. C’est la chose la plus difficile à enseigner. 

Il y a trois ans, j’ai dit à mon partenaire qu’il allait éventuellement enseigner des choses qui sont considérées comme impossibles à enseigner. Voilà qu’il est maintenant en train de le faire. Il y en a qui vont saisir le sens de cet enseignement, alors que d’autres ne le feront pas. Si vous avez étudié le sujet des états quantiques, vous êtes conscients de certains attributs, et nous allons parler uniquement de l’un d’entre eux, aujourd’hui. Seulement un, mais il aura la particularité de vous aider à sortir la linéarité de certains attributs de votre vie. Il va vous montrer ce que « devenir quantique » peut faire pour vous. 

Les Êtres Humains sont émotionnels et c’est bien ainsi, parce que les émotions sont du domaine quantique. Vous savez qu’elles sont parfois incontrôlables, autant dans un sens que dans l’autre… Que ce soit une émotion de haine ou d’amour, elle ne se conforme pas au type rationnel, n’est-ce pas ? Il faut un intellect qui érige une sorte de mur autour de ces émotions, afin que vous puissiez maintenir ce que vous appelez « équilibre ». Donc, vous commencez déjà à voir que le mental humain est un attribut quantique. Le cerveau humain a été conçu pour penser d’une manière quantique. C’est seulement à travers l’équilibre logique et intellectuel que les synapses deviennent linéaires. « Kryeon, nous ne comprenons pas ce que tu veux dire. » 

Regardez un Être Humain qui est autiste. Vous êtes devant un Être Humain qui a un attribut où il semble manquer quelque chose. Avez-vous déjà été en présence de diverses sortes de consciences autistes ? Si oui, vous savez ce qui manque. C’est la construction linéaire, car un esprit ou un mental autiste ne comprend pas la linéarité. Il cherche sans cesse à saisir l’ordre et la symétrie des choses. Il essaie désespérément d’ériger une construction autour de sa conscience, pour qu’il puisse donner un sens au monde. La vérité est qu’il est beaucoup plus quantique que vous l’êtes ! Avez-vous déjà pensé à ceci ? Cela signifie que la fondation est en place. 

Tout ce que vous avez à faire, est de savoir comment ouvrir et fermer différentes synapses, afin de créer le genre d’Être Humain qui commencera à faire partie de ceux qui sont à l’avant-garde de l’évolution. Est-ce que ce point de choix sera atteint, tout en maintenant un état de vie qui ne soit pas perturbé ? Est-ce qu’un Être Humain qui devient soudainement illuminé, fait un choix, pour ensuite rétrograder dans un état d’obscurité ? La réponse est, non, et vous le savez. Vous changez et vous ne revenez pas en arrière. Ceci crée un nouveau départ, n’est-ce pas ? Dans le cycle actuel, vous avez ce que l’on pourrait appeler « le joker », cette carte abracadabrante qui n’a jamais existé auparavant. Voilà pourquoi Kryeon est venu en 1989, et pourquoi il est ici, en ce moment. Ce changement est devant votre porte. En réalité, vous êtes déjà assis au milieu de ce changement. 

Channeling de Kryeon par Lee Caroll – dans « Devenir 2011″ Eveiller le grand potentiel humain

                                                                                                       ——-->       Lire la suite…..

Devenir quantique - 2011 dans A et B 2011_Devenir_

Publié dans | Pas de Commentaires »

La Grande Transformation – Kryeon

Posté par othoharmonie le 21 décembre 2010

                  GRANDE TRANSFORMATION 

            2009 L’ANNEE DE LA COCREATION

 

La Grande Transformation - Kryeon dans A et B barre-de-separation-bandeau

L’énergie planétaire est maintenant arrivée à point, prête à s’accomplir. Cette année 2009 marque un tournant énergétique important à la fois pour vous et pour la planète. A cause de ce partenariat, il sera dorénavant beaucoup plus facile de vivre en tant que travailleurs de la lumière.

Plusieurs parmi vous ressentiront alors un second souffle en ce qui a trait à leur mission.  

Puisque 2008 est aussi l’année de la pensée créatrice, de l’intuition qui sait, c’est une année accélérée. Si vous comprenez que l’accélération du temps et de la lumière est un outil important pour accélérer la pensée et pour créer, alors 2009 est l’année de la création. C’est l’année où ce qui est créé est expérimenté. Ainsi, si 2008 inaugure la pensée créatrice de tout ce que vous désirez créer et si 2009 en est la pleine expérience, vous pouvez commencer à en profiter dès maintenant.

 

 

 

INTRODUCTION de Kryeon

 

Salutations, très chers. Je suis Kryeon, du Service Magnétique.

 

Une fois de plus, vous abordez la lecture de ces pages avec l’espoir de recevoir une communication provenant de l’autre côté du voile, mais nous devons d’abord mêler plus étroitement nos énergies respectives.

 

Tous les humains qui daignent poser leurs yeux sur ces lignes ont quelque chose en commun : ils viennent ici ensemble, dans l’unité, pour vous livrer avec amour un message combiné. La plupart ne se connaissent pas entre eux et ne se verront jamais, mais la « voix » qui s’exprime à travers eux est porteuse d’un seul message d’amour. Cette communication ne provient pas d’entités qui vous sont étrangères, mais constitue plutôt une amplification de la douce voix intérieure qui est innée en vous. Elle est la connexion à la famille et au Soi supérieur que nous formons tous. Plutôt qu’un étrange message ésotérique provenant « d’ailleurs », il s’agit effectivement d’une communication issue de la source, du foyer.

 

L’énergie est maintenant mûre. Cette année 2009 marque un tournant énergétique important à la fois pour vous et pour la planète. A cause de ce partenariat, il sera dorénavant beaucoup plus facile de vivre en tant que travailleurs de la lumière. Plusieurs parmi vous ressentiront alors un second souffle en ce qui a trait à leur mission. Cette motivation retrouvée vous portera intuitivement à accomplir certaines choses. Mais si vous considérez ces communications comme un simple divertissement, vos n’avez rien compris au but de ce livre. Chacune de ces communications vous livre le même message éclatant : vous êtes exactement comme nous, éternels, dans un univers construit pour vous. Vous appartenez à la force créatrice de toutes choses et vous jouez un rôle majeur dans le destin de cette planète.

 

En lisant cet ouvrage, réfléchissez aux voix qui s’y font entendre. Ce ne sont pas d’étranges forces venant de l’au-delà, mais plutôt celles de votre famille. La différence entre votre réalité tridimensionnelle et notre réalité multidimensionnelle ; crée un mur ou un voile à travers lequel il est souvent difficile de communiquer. Mais, alors que l’énergie se clarifie et que vous commencez à comprendre vraiment QUI parle, peut-être pourriez-vous faire une pause d’un instant et dire : « Merci, chère famille, pour ton amour« . Longtemps avant de recevoir le message tridimensionnel, vous nous sentirez traverser le voile avec notre amour pour vous. Sur cette planète, vous n’êtes qu’un petit groupe à prendre le temps de vous intéresser à ces sujets ésotériques. Je sais qui lit ces lignes, je vous dis que vous appartenez  à une lignée spirituelle et que le moment est propice à une nouvelle considération de la fonction du channeling.

 

Vos organisations spirituelles vous encouragent à prier et vous le faites souvent. Elles vous exhortent à chanter pour Dieu et vous le faites aussi. Jamais alors vous ne considérez que vous êtes en contact avec des « entités de l’au-delà« . Non. Plutôt vous souriez et parlez volontiers à ce que vous considérez comme la force créatrice de l’Univers, c’est à dire Dieu. Sachez qu’il n’y a aucune différence. Lorsque vous lisez ces lignes, vous faites une prière à double sens, et la force que vous trouvez si important (DIEU) vous parle réellement. Quand vous souriez car vous savez que j’ai raison, nous sentons le chant s’élever de votre cœur. Il est temps de vous rendre compte que vous avez réclamé cette communication et que vous pouvez y participer. C’est sans aucun danger. Elle est sacrée, et elle devient enfin commune et belle, chaleureuse et appropriée.

 

La famille va donc s’adresser à vous. Nous vous fournirons des informations qui vous guideront dans la phase suivante de cette grande transformation que nous vivons tous. Car ce qui se produit sur la Terre se produit partout. C’est un peu difficile à expliquer mais, en vérité, vous êtes ici pour une raison précise et vos actions exercent un impact sur tout.

 

Il est temps de ne plus voir dans votre miroir un simple humain parmi sept millions, mais une énergie représentant la force vitale de Dieu. 

 

Que débutent les chants !

 

Vous n’êtes jamais seuls. Vous êtes aimés tendrement.

 

KRYEON.

bleu11 dans A et B

 

 

 

Publié dans | Pas de Commentaires »

Le Temps des Maîtres

Posté par othoharmonie le 13 octobre 2010

Le Temps des Maîtres dans A et B Arcan

 

Titres

LE TEMPS DES MAITRES 
Auteur Pascale ARCAN 

 

Le Temps des Maîtres Transmis par Marlice d’Allance 

Le Temps des Maîtres : Transmis pas Marlice d'Allance

                                                                                                                                                      
 
                                                                                                                                                        

            Parce que nous sommes assez nombreux à avoir demandé que la Lumière divine revienne sur la Terre et que notre Père nous a entendu, nous entrons maintenant dans Le Temps des Maîtres.  

Les temps tels que vous les avez connus touchent à leur fin. Une nouvelle ère et une nouvelle Terre sont sur le point de naître. Réveillez-vous et prenez part à cette naissance. Faites-le tout de suite, pas la semaine prochaine ou même demain. Bientôt il sera trop tard. ”  

                                                                                 Le temps des Maîtres est votre temps davantage que le nôtre. Et pour cela nous sommes à vos côtés, prêts à vous servir, au moindre geste, au moindre appel, en attendant de célébrer par une fête comme vous n’en avez jamais vue votre retour au Foyer. ” 

Avant-Propos – Introduction – L’Etat Christique – Qui Etes-Vous Vraiment ? – Le Temps des Maîtres – Vos Priorités – La Peur – L’Illusion de la Puissance – Où est le Paradis ? – Jeunes et Adultes – Une Nouvelle Phase – La Loi des Contraires – Qu’est ce que le Non-Faire ? – Le Non-Positionnement – Les Mots – Passé, Présent, Avenir – L’Amour Inconditionnel – L’Acceptation – A Ceux Qui Sont Encore dans la Dualité – Le Dépassement de Soi – La Séparation – L’Accélération de Votre AscensionLa Loi de la Non-Loi – Le Pardon – Le Souffle – Les Miracles – Les Religions – La Transhumance – La Lumière au fond du Tunnel – Les Enfants des Etoiles – Le Mariage – La Joie  

Extrait du livre : 

Introduction  

Ce qui suit sont des messages du Seigneur Maitreya, le Logos Solaire, qui vient apporter à la Terre les clés qui lui permettront d’ascensionner sur d’autres dimensions. Écoutez Ses paroles, car avec les pauvres mots humains qui expriment si mal les choses de l’esprit, passent de Lui vers vous les énergies puissantes contenues dans ces écrits, lesquelles ne vous demandent que d’ouvrir votre cœur pour les accueillir. 

Il ne vient pas seul. Avec Lui il y a tous les Maîtres Ascensionnés qui, depuis des siècles et des siècles essayent de nous aider, de nous guider, de nous enseigner, sans parvenir à nous sortir d’un sommeil profond qui nous a fait oublier même qui nous sommes. 

Et au premier plan nous revient notre Berger, Jésus (Maître Sananda), Celui qui a tout sacrifié pour semer en nous les graines de la Vérité et de l’Amour. 

Que Ses fidèles se réjouissent ! Il est bien là, plus aimant que jamais, pour nous apporter le bonheur de Sa présence, mais cette fois dans l’allégresse. On ne parlera plus de crucifié, de passion et de mort, mais du Ressuscité qui nous a montré le triomphe de la Vie sur la Mort, de la Lumière Divine sur l’obscurité. 

Moi qui, comme quelques autres, suis leur canal pour vous apporter les messages qui aideront tous ceux qui se réveillent, tous les êtres de bonne volonté, à ascensionner avec la planète, je vous répète les mots qui jaillirent de mon cœur après un séminaire auquel je viens de participer. Dès mon retour chez moi, j’étais bouillonnante d’énergie. Le matin de ce lundi 22 mars à 5 heures du matin, je n’avais plus sommeil et je revivais ces deux journées que je venais de connaître, sous le titre « Voie d’Amour, Voie de Transformation, Voie d’Abondance ». 

Une pensée m’est venue : « Je n’avais pas vécu quelque chose d’aussi merveilleux depuis… depuis la Pentecôte. » (Et le mot sortit tout seul de mon cœur). Je ne parlais pas d’une quelconque célébration, mais bien du véritable événement vécu il y a 2000 ans. 

Cela veut-il dire que j’y étais en chair et en os ? Ce n’est pas impossible pour ceux qui savent que l’on vient sur Terre une fois et une autre. Mais il est probable que, comme des milliers d’autres êtres, peut-être comme vous qui me lisez, j’y étais en esprit, en tant que graine des apôtres des nouveaux temps, graine dans ces semailles qui ainsi se terminaient. 

Ces graines sont aujourd’hui mûres et la moisson va commencer.  

Oui, j’y étais, et peu importe sous quelle forme ou absence de forme.  

J’éprouve aujourd’hui le même sentiment d’amour profond, d’enthousiasme, de plénitude, comme si mon âme était soudain devenue trop grande pour être contenue dans mon corps et qu’elle se déversait sur toute la planète et au-delà. 

Je ressens les dons de l’Esprit retrouvés, encore très mal maîtrisés  à portée de main, les potentiels infinis de la Vie et de l’être humain/Divin réunis par l’Amour de soi, du Père, de toute la Création. 

Et je ne puis que dire comme Jean-Sébastien Bach :  

 « O Seigneur, que ma Joie Demeure ! »

 

 Mon vœu le plus cher, en commençant cet humble mais exaltant travail de scribe, est de transmettre fidèlement ce qui m’est dicté, afin que dans vos cœurs, chers lecteurs, s’épanouisse la fleur d’amour, de paix, de lumière et de joie qui s’ouvre dans le mien. 

Et que nous soyons tous réunis, sur nos plans manifestés et sur ceux non-manifestés, dans cette communion de l’amour inconditionnel et de la fraternité vraie. 

  

         L’Auteure : avatar-user-2219721-tmpphpWh2TQw dans A et B

   (suite dans l’ouvrage Le Temps des Maîtres de Marlice d’Allance © http//:www.editionhelios.com)                           

Pascale ARCAN 

Auteure de nombreux livres aux Editions Hélios,conférencière. 

Localisation :  France 

Mes centres d’intérêts :  Ecrivain, Amoureuse de la Vie 

Les communautés de Pascale ARCAN :  Amour et relations , Cheveux aux quatre vents , Communauté des Consciences , Communauté des gens heureux , Connaissance de soi , Esotérisme et Spiritualité , Les petites lucioles d lumiere , La table ronde , Les essentiels de Belle Vie , New-Age  

Tags :  Spiritualité , Connaissance de soi , Messages , Renseignements , Aimer la Vie, Être Qui Nous sommes ! 

Son blog Créé le 11/05/2009 

Réapprendre Qui Nous sommes…de toute éternité ! 

Catégorie : blog Littérature  

liv17

si vous aussi vous voulez vous procurer ce livre, vous le trouverez ICI : http://www.amazon.fr/dp/2880633281?tag=editionhelios-21&camp=1414&creative=6410&linkCode=as1&creativeASIN=2880633281&adid=09SK18Q51D36AR1RYV42&

 

 

dyn001_original_750_500_gif_2571562_bcfa22903e6f8cfbcd3f9ec5d3e94cc2

Publié dans A et B | Pas de Commentaires »

Voyage avec le Tarot

Posté par othoharmonie le 11 octobre 2010

Petit voyage à travers les cartes du Tarot de Marseille 

 (Je vous donne la lecture de chaque carte)

Voyage avec le Tarot dans Tarots et tirages Cartes tarots

Le tarot se présente comme un parcours initiatique dont la première carte est le Bateleur    

et la dernière le Monde. Il forme un tout structuré et de forte cohérence. Chaque arcane contient le message ou la somme des parcours initiatique de la précédente soit dans son évolution soit dans son accentuation. La preuve en est donnée par les couples de L’Empereur/Impératrice et du Pape/Papesse qui ont de toute évidence un lien entre eux ou bien par la présence d’un arcane sans nom (L’arcane sans Nom) et d’un arcane sans nombre (Le Mat) ou le sceptre symbole de pouvoir que l’on retrouve dans L’Empereur, L’Impératrice et Le Chariot. Il est notoire, que tous ces liens ne sont pas le fruit du hasard et semblent bien obéir à un dessein plus grand

  

Le Bateleur (I) est la première impulsion, le point de départ, le commencement du parcours. C’est le coureur au début de la course, l’étudiant face à sa vie. Il réunit entre ses mains tous les instruments nécessaires pour faire le voyage. On pourrait se hasarder à formuler l’hypothèse d’une division du parcours, puis par la similitude entre les chapeaux du Bateleur et de la Force qui pourraient représenter la première partie du parcours puis entre Le Pendu et Le Monde qui se présentent tous les deux sous la même position (debout avec une jambe repliée sur l’autre) mais inversés l’un par rapport à l’autre  

tarot_10 dans Tarots et tirages Cartes

 

Le pèlerin commence son voyage et rencontre la Papesse (II). Il se trouve de ce fait confronté à la connaissance spirituelle et à ses secrets. Le livre ouvert sur les genoux de la Papesse concerne l’homme comme l’atteste sa couleur chair. D’ailleurs, si on place les deux cartes cote à cote, on constate que La Papesse est tournée vers le Bateleur, elle semble le regarder et elle tient son livre exactement au même niveau que la bourse qui est posée sur la table du Bateleur. En continuant notre raisonnement on pourrait supposer que La Papesse se reflète dans le quatrième pied de la table qui n’apparaît pas sur l’image du Bateleur et qui de ce fait symboliserait le monde de l’invisible, monde sur lequel règne La Papesse. 

tarot_10

 

Le Bateleur continue son parcours de la connaissance de l’univers et il rencontre l’Impératrice (III) dont il prend l’intelligence et la vivacité intellectuelle, il obtiendra ainsi avec aisance le pouvoir, la puissance matérielle et spirituelle qui se manifestera dans l’Empereur (IIII) et grâce au Pape (V) sa puissance matérielle s’élargira au monde spirituel.    

Puis, déçu de l’illusion du pouvoir, qui, matériel ou spirituel, ne constitue pas la véritable connaissance, il se trouvera confronté à des choix. Un grand conflit intérieur le déchirera dans la carte de l’Amoureux (VI) . C’est dans cette carte que l’on retrouve Le Bateleur en compagnie de deux femmes. Ces deux personnages semblent symboliser un choix que devra faire Le Bateleur entre la vertu ou la légèreté, à moins qu’il ne s’agisse d’un passage symbolisé par les deux femmes et l’ange dans le plan supérieur de la carte. Quoiqu’il en soit, il sortira visiblement victorieux de l’épreuve comme le symbolise Le chariot (VII). Ici Le Bateleur, possesseur des attributs royaux : la couronne et le sceptre. aura enfin acquis l’expérience du pouvoir et obtenu une reconnaissance méritée. Il peut alors commencer son initiation spirituelle pour atteindre un niveau de connaissance supérieure   

Cette première épreuve lui a donné une grande force et une grande énergie. Il est très sûr de lui, mais n’a pas encore appris les limites et les interdits que lui inculquera La Justice (VIII). Il devra apprendre à contrôler sa fougue et ses impulsions, à se plier aux lois et respecter les règles sociales   

Suite à ce premier avertissement, il décide de commencer sa recherche initiatique avec L’Hermite (VIIII), le pèlerin prend son bâton et dans la solitude et l’éloignement du monde, retraite voulue et jugée nécessaire, il commence sa méditation. C’est un temps d’arrêt, le temps de se pencher sur soi et sur son passé, de faire son chemin intérieur. Ce repli est nécessaire pour se recentrer et découvrir le sens profond des choses qui échappent au premier regard

tarot_10

 

C’est là, qu’il apprend que rien n’est jamais acquis avec les aléas du hasard et du destin dont il est la victime, ainsi que l’implacable logique suivant laquelle toutes les choses évoluent avec La Roue de Fortune (X).    

Suite à cette constatation et après avoir subi le cycle infernal de l’éternel recommencement, il possède suffisamment de Force (XI) psychique intérieure pour finir son cycle avec Le Pendu (XII).    

Le deuxième cycle est bien plus difficile et dangereux que le premier. Avec l’Arcane sans Nom (XIII), il fait l’apprentissage de la mort physique pour apprendre à renaitre sous une autre forme spirituelle. Libéré de son corps et suite à la transformation qu’est la mort, il entame une période de lente mutation où il doit comprendre la vérité non pas telle qu’elle apparaît mais, dans son essence pure. Un immense sacrifice est nécessaire pour cela. Une fois qu’il a compris le chemin qu’il doit prendre, il connait la renaissance symbolique avec La Tempérance (XIIII).    

Il fait ce travail avec son esprit, mais ce repos est de courte durée, car il se trouve vite confronté à la bassesse de ses instincts les plus vils avec Le Diable (XV). Dans son égarement, il sera rappelé à l’ordre par La Maison Dieu (XVI). Il devra apprendre à résister aux tentations comme celles de l’orgueil et de l’ambition démesurée qui sera punie par le châtiment divin. Il recommencera tout à nouveau, en faisant table rase sur son passé

tarot_10

 

C’est alors, qu’un guide apparaîtra sous la forme de L’Etoile (XVII) qui lui permettra de commencer sa véritable construction et de naître ainsi enfin affranchi de toutes les vicissitudes du monde et des hommes   

Un dernier avertissement lui sera cependant encore donné par La Lune (XVIII) avec le risque de la mort spirituelle et de l’inconscient. Ultime épreuve qu’il devra affronter et réussir pour mériter de se laisser réchauffer aux doux rayons du Soleil (XVIIII) et se régénérer, suite à une dernière épreuve celle du Jugement (XX) des hommes où il devra savoir assainir son monde intérieur et spirituel. Il pourra enfin savourer une victoire méritée et se complaire dans la plénitude avec le Monde (XXI) 

Retrouvez le langage de chaque carte à la suite …..

 76127348foto-cours-site-gris-gif

Publié dans Tarots et tirages Cartes | Pas de Commentaires »

Beaune (21)

Posté par othoharmonie le 8 octobre 2010

Beaune (21) dans Ma Bourgogne En détails beaune_hoteldieu

 

Beaune est une commune française située dans le département de la Côte-d’Or et la région Bourgogne. Beaune est la capitale des vins de Bourgogne.

Elle est une Ville fleurie récompensée de quatre fleurs et de la distinction Grand Prix National. Médaille d’Or au concours européen de l’Entente Florale en 2006.

 

Blason Blasonnement 

« D’azur à la Vierge tenant l’Enfant Jésus sur son bras senestre, le tout d’argent, les bords de la draperie étant d’or, la mère et le fils auréolés du même, la Vierge tenant de sa main dextre une grappe de raisin de sable tigée et feuillée de sinople, l’Enfant Jésus tenant dans sa main senestre un monde cerclé, cintré et croisé d’or. » 

Malte-Brun, dans la France illustrée, rapporte deux blasonnements pour les armes traditionnelles de la ville de Beaune :

1°) jusqu’en 1540 : « Une Bellonne d’argent sur un fond d’azur, debout, tenant de la main droite une épée nue, et la gauche appuyée sur la poitrine. »

2°) après 1540 : « D’azur, à une Notre-Dame, tenant l’enfant Jésus de la main gauche, et une grappe de raisin de la main droite ; l’enfant Jésus tenant un cep de vigne d’or. » avec ces mots : « CAUSA NOSTRÆ LÆTITIÆ », changés plus tard en ceux-ci : « ORBIS et URBIS HONOR ».

9782876293113FS dans Ma Bourgogne En détails

Églises de Beaune  

Du premier millénaire, subsistent aujourd’hui à Beaune trois anciennes églises actuellement désaffectées : Saint-Martin de l’Aigue, Saint-Baudèle et Saint-Flocel.

Photo_detail_tapisserie

Saint Baudèle  

Saint-Baudèle se trouve au cœur du castrum, près de la source de Belenin qui donna son nom à la ville. La première église fut probablement édifiée à la fin du Ve siècle sur les ruines d’un temple d’Apollon. Elle renfermait les reliques de saint Baudèle (ou saint Boil) qui était un contemporain de saint Martin. C’était un soldat qui a subi le martyre à Nîmes vers 395. Un petit monastère fut élevé sur son tombeau et Grégoire de Tours rapporte qu’il s’y opéra plusieurs miracles. Vers 720, lorsque les Arabes menacèrent le sud de la France, l’abbé saint Romule et 80 moines s’enfuirent vers le nord avec quelques os de saint Baudèle. Quelques fragments de relique furent confiés à Beaune et la cathédrale prit le nom de saint-Baudèle. Les remparts du castrum protégèrent certainement l’église lors de l’invasion de 731. L’église était le siège d’un important archidiaconé du diocèse d’Autun. En 1099, le pape Urbain II réaffirmait dans une bulle la prééminence de Saint Baudèle sur les autres églises de Beaune. Elle demeura l’église principale de la ville jusqu’à la construction de Notre-Dame au XIIème siècle. Elle fut ensuite progressivement désaffectée et fut vendue comme bien national en 1791. Elle appartient aujourd’hui à la maison de négoce en vin Joseph Drouhin. Elle ne se visite pas. Elle était constituée d’un vaisseau avec une voute en berceau plein-cintre. On peut encore y voir deux colonnes et un petit baptistère pouvant remonter au IXe siècle.

week-end-beaune  Beaune1

 

Fondation des Hospices de Beaune en 1443

En 1422, Nicolas Rolin fut nommé chancelier de Philippe le Bon, duc de Bourgogne. Il fut très lié à Jean sans Peur, qui fut le parrain de son troisième fils. Veuf, il épouse en 1421, Guigone de Salins issue de la noblesse comtoise, avec qui il fonde les Hospices de Beaune, en 1443, où il crée en 1452 un nouvel ordre religieux : Les sœurs hospitalières de Beaune. C’est lui qui commande le polyptyque du Jugement dernier au peintre flamand Rogier van der Weyden, pour les hospices.

 

Beaune musée des Hospices en images

 Image de prévisualisation YouTube

 

Création de l’École pratique d’Agriculture et de Viticulture, la « Viti » en 1884

En 1881, la commission des Hospices de Beaune mets en place un projet pour transformer son école horticole en école de viticulture. Le projet soutenu par la municipalité et le département voit le jour en 1884 comme l’École pratique d’Agriculture et de Viticulture de Beaune. C’est le député Sadi Carnot qui intervient auprès du ministre de l’agriculture, en Mars 1884, pour faire de ce projet, une priorité nationale et l’arrêté de création paraît le 25 octobre. L’école est destinée a former des chefs de culture et une instruction professionnelle aux fils de viticulteurs. L’entrée de l’école se fait alors sur concours, et accueille 30 élèves la première année, pour un cycle de 3 ans d’études. En 1962, avec la transformation de l’enseignement agricole, la « Viti », devint un Lycée agricole: Le Lycée viticole de Beaune

 

Les monuments inscrits de la ville 

 

  • Une maison du XVIe siècle, située 16 place Carnot   

  • Un immeuble du XIVe siècle, située cour des Chartreux   

  • L’ancienne chapelle des jacobins, située rue Eugène-Spuller et place de Morimont   

  • L’ancienne maladrerie de Saint-Gilles de Mauves, située rue de l’Hôtel-Dieu et rue Nicolas-Rollin   

  • L’école de jeunes filles, actuellement collège Jules Ferry, situé 45 bd Jules Ferry  

  • Trois maisons, situées 18, 22 et 24 rue de Lorraine.  La première maison attribuée à l’architecte bourguignon Hugues Sambin (Gray 1518-Dijon vers 1601) est classée à l’inventaire des monuments historiques (décembre 1927). Elle est depuis le XIXe siècle occupée par une étude notariale. C’est dans l’un des bureaux donnant sur la cour que Maître Paul Laneyrie, notaire et résistant fut arrêté en 1944 par la Gestapo pour être déporté à Neuengamme (Allemagne), dont il ne revint pas. 

  • La maison du Colombier, située 1 rue Maufoux et 2 rue Charles-Cloutier   

  • Une maison du XVe siècle située 29 rue Maufoux   

  • L’Hôtel Moyne-Blandin, situé 40 rue Maufoux    

  • L’école libre de garçons, impasse Notre-Dame   

  • Les vestiges des fortifications , contrairement à Dijon, Beaune a gardé une grande partie de sa ceinture fortifiée. Le tour des remparts constitue une belle promenade et permet d’admirer plusieurs tours, bastions et boulevards

  • Une maison du XIIIe siècle, 10 rue Rousseau-Deslandes  

  • Un immeuble du XIIIe siècle, 18 rue Sainte-Marguerite  

  • L’ancien couvent des Carmélites, place Ziem   

  • La Chapelle du domaine de Bapteault   

  • L’ancien couvent des Ursulines   

  • Le Bastion Saint-Martin   

 

Ballade à la vente des vins Hospices de Beaune 2009 

 Image de prévisualisation YouTube

 

 

Manifestations culturelles

24 Heures de Beaune 

Cette manifestation est une course de vélos originaux se déroulant sur vingt-quatre heures à l’instar des 24H du Mans.

Les vélos sont des tandems à 3 roues (2 avant,1 arrière)et sont généralement décorés de plaques en carton peintes.

Il existe un prix bien sûr pour l’équipe gagnante, mais aussi pour celle dont le vélo est le plus embelli. Ainsi les équipes ont le choix entre décorer leur vélo au mieux et le décorer un minimum pour l’alléger et tenter de gagner la course.

Festival d’opéra baroque 

Le festival international d’opéra baroque se déroule tous les ans durant l’été. (Site web).

1178807888_festival-beaune

Festival du film policier 

 

Article détaillé : Festival international du film policier de Beaune

Le festival cinématographique du film policier, a été tenu par la ville de Cognac de 1982 à 2007. Depuis 2009, il est repris par la ville de Beaune, la première édition se déroulant du 1er au 5 avril 2009. Il implique de nombreux commerçants dans l’évènement, mettant la ville à contribution.

le-nouveau-tavernier-en-ouverture-du-fes

 

Vente des vins   

La fête de la vente des vins est une vente aux enchères des vins des Hospices de Beaune, cette manifestation a lieu le troisième dimanche de novembre. La première vente remonte à 1859, la réputation devient mondiale en 1924. En 1934, la Confrérie des Chevaliers du Tastevin instaure les Trois Glorieuses, manifestation culturelle dont fait partie la vente des Hospices de Beaune.

Aujourd’hui, de nombreux concerts, activités et spectacles de rue font office d’animation dans la ville durant tout le weekend.

encheres_beaune

 

Beaune est la capitale des vins de Bourgogne. Elle est située au cœur de la Côte d’Or, entourée par de multiples villages aux noms prestigieux pour tous les amateurs de vins : Pommard, Meursault, Pernand-Vergelesses, Puligny-Montrachet. En 1285 déjà, Jacques Bretel écrit qu’on boit du vin de Beaune lors des festivités du Tournoi de Chauvency.

Musée du vin de Bourgogne, avec la collection d’André Lagrange complétée en permanence.

 

logo_beaune

 

Publié dans Ma Bourgogne En détails | Pas de Commentaires »

La Papesse (2)

Posté par othoharmonie le 4 octobre 2010

 Interprétation des cartes du Tarot de Marseille 

     


 

La Papesse (2) dans Tarots et tirages Cartes 00020260

  

 

LA PAPESSE 

 

Le

 

g6jrrnbe dans Tarots et tirages Cartes

 

Signification de la carte dans un tirage du Tarot de Marseille  

 

La carte est tirée à l’endroit :  

Cette carte symbolise l’évolution secrète des choses. C’est une carte positive mais, son action ne se situe pas dans le monde matériel mais, plutôt dans tout le coté mystérieux et secret. La Papesse agit mentalement. Elle exprime plutôt la croissance intérieure et tout ce qui touche à l’esprit. Toutes choses arrivent lentement après maturation, après un long processus de transformation secrète et cachée du monde. 


Avec
Le Bateleur, La Papesse symbolise les deux axes sur lesquels l’homme doit se développer : le monde de l’action physique et le monde de l’esprit. 

 La carte est dotée de toutes les qualités et valeurs féminines (la patience, la constance, la fécondité, la prudence, la modération). Le consultant obtiendra un résultat positif à la question mais seulement après une longue période de maturation des événements.
Elle annonce la réflexion, elle est l’antithèse de l’excès, de l’emportement. Tout doit être contrôlé, canalisé. 


Résumé : fécondité, patience, méditation, stabilité, secret, prudence, harmonie, réserve, attente confiante, bienveillance, clairvoyance, bonne influence de l’esprit, succès par le travail, paix, sérénité. 

 

La carte est tirée à l’envers

Elle concentre en elle tous les opposés de l’arcane tiré à l’endroit : superficialité, impatience, passivité, inertie, égoïsme, mesquinerie, vengeance. Lorsque cette lame sort à l’envers elle annonce généralement le blocage d’une situation très souvent indépendante de la volonté du consultant 

Résumé : stérilité (physique ou spirituelle), séparation, vengeance, blocage, mauvaise intuition, hypocrisie, inaction, paresse, rancune, indécision, pièges.  

 

 

 Synthèse :  

 

La Papesse est le symbole de la fécondité et de la richesse spirituelle. La sphère spirituelle dans laquelle elle évolue nous demande de prendre un temps de réflexion et de méditation sereine et pacifique pour voir les choses avec bienveillance. 

 

Nous tirons les cartes en pensant à une personne en particulier

 

Dans le domaine professionnel / vous pouvez lui faire confiance les yeux fermés, elle vous soutiendra, mais ce n’est pas une personne très active, attendez-vous plutôt à un important soutien moral qu’à la résolution concrète de vos problèmes 

 

Dans le domaine sentimental : vous avez affaire à une personne sage, et vous n’avez aucune crainte à avoir sur la sincérité des sentiments qu’elle vous porte. Elle est très intuitive et ressent les choses avec acuité. Pour elle le plus important dans une relation est l’harmonie et la sincérité. Si la carte sort à l’envers, vous aurez dans ce cas à faire à une personne dissimulatrice 

Dans le domaine financier : Votre approche à son égard devra être mitigée, elle peut certes vous aider mais méfiez-vous de son côté secret.  

 

  

  Le message général de La Papesse

Méditez et écoutez votre intuition avant de vous décider. 

 

 

francesca

Et maintenant, pour aller un peu plus loin dans l’analyse 

 

La Papesse représente une femme sans âge, passive en position assise qui la place plutôt en observateur qu’en être actif à l’opposé du Bateleur. L’immobilité physique de la Papesse se retrouve partout dans l’arcane (pieds recouverts donc pas de mouvement, elle est assise et plutôt de face). 


Son manteau arbore les couleurs de la spiritualité et de la sagesse (BLEU et ROUGE). 


La Papesse correspond au culte de la mère nature, de la Terre fécondatrice. 


Elle est la gardienne du secret. Pour connaître ce secret, il faut parcourir un long chemin initiatique qui ne réside pas dans le savoir mais plutôt dans les forces de l’inconscient. 


La Papesse tient un livre sur ses genoux, mais bien qu’il soit ouvert, c’est à dire présenté à tous, on ne peut pénétrer ce livre que par la voie intuitive, par son coté féminin, avec son coeur et son âme. Le Livre fait référence au travail intellectuel et à l’apprentissage. 


Sa couleur CHAIR  nous informe que le livre concerne l’être humain. Il est ouvert, donc la connaissance est possible. 


La Papesse est associée à la lune (tout ce qui est féminin) et elle régule l’émotivité. 


Les draperies (couleur chair) qui entourent sa tête semblent la protéger des tentations du monde extérieur et lui donne une dimension très humaine.Elle porte une tiare, à trois étages qui symbolise les plans : physique, psychique et spirituel. C’est l’ordre du ternaire. 


La Papesse qui semble immobile dans sa position est une des plus libres du jeu. Elle révèle ainsi la supériorité de l’esprit sur la matière. Son corps apparaît caché de même que ses cheveux pour mieux retranscrire ses valeurs mentales et spirituelles. 

 

 

Interprétation des couleurs dominantes dans cette carte du Tarot  

 

 

 

Le bleu


Cette couleur s’oppose au rouge et crée une dualité symbolique. C’est un bleu intense, vif mais foncé. C’est la couleur de l’extérieur. Elle ne peut être dedans. Le bleu est une couleur faite de multitudes de couches, c’est une couleur collective ou impersonnelle, peu violente tout à l’inverse du rouge. Elle rappelle la couleur des profondeurs, de la mer, du ciel, c’est la couleur de l’infini, des grands espaces. C’est une couleur impalpable. On retrouve cette couleur sur les vêtements, les cheveux, les plantes, les étoiles, les chevaux… Le bleu est la couleur du plan spirituel, du pouvoir intemporel. Il exprime la stagnation mais aussi la permanence des choses. Il peut rappeler à certains égards l’inconscient collectif. 

 

 

Le rouge 


C’est la couleur du sang, du feu. C’est une couleur pleine de vie et d’énergie, c’est la couleur de l’action, de l’oxygène nécessaire à la vie. Le rouge, qui symbolise le sang dans le jeu doit rester dans le corps (signe positif de santé) lorsqu’il s’en échappe, il change de couleur. Cette couleur est la couleur de l’intérieur dans l’ordre naturel des choses. Le rouge est la couleur du plan matériel, du désir, du pouvoir temporel mais absolu. Il s’oppose diamétralement au bleu. Le rouge sert à habiller les personnages du tarot et nous donne l’indication de leur position par rapport à son complément qui est le bleu. 

 

La chair 


Cette couleur n’est pas éclatante, elle est un peu blafarde. C’est la couleur de la peau, elle symbolise l’humain, l’homme. On la retrouve sur les personnages mais aussi sur les objets qui deviennent alors des prolongements de l’homme. C’est aussi la couleur de la conscience, du pouvoir sur le temporel et le spirituel. 

 

 

 

Vous pourrez apprendre vous-même ici : http: // le-chariot.com/methodes.html  

tirages-du-tarot

Publié dans Tarots et tirages Cartes | Pas de Commentaires »

Perth (6)

Posté par othoharmonie le 10 septembre 2010

Initiation

 

Choses cachées

 

Secret

 

Perth (6) dans Runes Perth

 

RUNE (6) : PERTH

  

Rune hiératique, empreinte de mystère, Perth fait allusion à ce qui dépasse nos maigres pouvoirs de manipulation. Cette rune se situe en effet du côté du ciel, du côté de l’inconnaissable, et le phénix, cet oiseau qui se consume et qui renaît de ses cendres, lui est associé. Elle obéit à des principes secrets, cachés.

 

De puissantes forces de transformation sont ici à l’œuvre. Cependant la nature des accomplissements est ici difficilement communicable. Après tout, la conquête de l’intégrité de notre être et les moyens de cette conquête demeurent un profond secret.

 

Sur le plan terrestre et quotidien, nous aurons peut-être des surprises ; il n’est pas impossible que nous enregistrions des gains inattendus. Sur le plan de la nature humaine, cette rune a pour symbole le vol de l’aigle : un vol vers les hauteurs, libre de toute entrave, où nous nous élevons au-dessus du flux et du reflux incessant de la vie ordinaire pour embrasser une vision plus large – tout cela est indiqué par cette rune, la rune de la recherche.

 

Inscrite elle aussi dans le cycle de l’initiation, Perth est associée à la couche la plus profonde de l’être, le plateau rocheux sur lequel s’établit notre destinée. Rien d’extérieur n’a ici d’importance, sauf dans la mesure où nous est révélé le reflet de sa nature intérieure. Dans certains tirages, Perth peut indiquer une mort psychique. Si tel est le cas, laissons faire – ne cherchons pas à retenir. Ne mettons rien à part, n’excluons rien. Il n’est question de rien de moins que du renouvellement de l’esprit.

 

SIGNIFICATION RENVERSEE

 dans Runes

 

Il nous est conseillé de ne pas attendre trop, ou d’attendre de façon différente : l’ancien ordre des choses touche à sa fin, et nous ne pouvons espérer à la fois continuer dans nos habitudes et ne pas souffrir. Ressemblons nos énergies dispersées, concentrons-nous sur l’état actuel de notre vie, sur ce que notre développement personnel exige précisément de nous. Plus important encore : Perth nous conseille de ne pas nous attacher aux résultats et de ne pas nous laisser encombrer par le souvenir des réalisations de notre passé.

 

En effet, ces attachements nous empêchent de faire l’expérience du présent authentique, le seul moment où nous puissions réaliser la transformation de nous-mêmes.

 

Nous sentons-nous épuisé à force d’affronter les obstacles qui se sont succédés sur notre chemin ?

Nous n’en avons pas moins le choix, à tout moment ; soit nous ne voyons, dans toute cette apparente négativité, que de la malchance, soit nous reconnaissons en elle une sorte de course d’obstacles, une suite de défis inscrits dans la logique de notre processus actuel d’initiation. Lors de ces périodes où notre être profond se transforme et se perfectionne au-dessous du niveau conscient, il nous faut de la patience, de la constance et de la persévérance. Restons concentré, ne cessons pas de percevoir l’humour de la situation et persévérons.

new-top-secret

 

Publié dans Runes | Pas de Commentaires »

Se connecter à la lumière

Posté par othoharmonie le 29 juillet 2010

Connexion à la lumière 

divers  Respirez profondément et détendez-vous. Imaginez la lumière chargée de particules emplir vos poumons et circuler dans votre corps. 

Trouvez le point où vous êtes harmonisé à votre attention et trouvez la partie de vous-même qui observe qui vous êtes. Transportez-vous maintenant jusqu’à l’énergie passant par votre souffle puis dans votre corps, jusqu’à un plan subatomique. Remplissez cet endroit de lumière. 

Simultanément, ressentez l’énergie autour de vous alors que vous êtes assis calmement, tout en maintenant vos idéaux. Imaginez douze chakras s’épanouissant en couleurs et en lumières, tournoyant dans votre corps et à l’extérieur. Ressentez l’énergie qui circule entre vos chakras et formulez l’intention de vous ouvrir aux codes, aux mystères et aux secrets sexuels conservés à l’intérieur de votre être par les qualités transformationnelles de l’or. 

Ecoutez attentivement afin de discerner tout son en résonance avec votre corps. Suivez ces sons et visualisez-vous étendu sur une table faite d’or à vingt-quatre carats. Maintenez tout ce qui se présente à votre esprit. Observez la table avec minutie. Ressentez votre corps étendu là, absorbez la chaleur de l’or. 

L’or est un conducteur primaire. Imaginez cette table d’or transmettant des codes d’impulsions électriques dans les cellules même de votre corps. Vous êtes en paix, étendu sur cette table. Vos guides et votre moi intérieur se tiennent autour, supervisant et vous surveillant. Vous êtes complètement détendu, à l’intérieur de votre corps, en un lieu d’espace profond. Dans cet espace, vous sentez la lumière dorée et percevez les pulsations d’électricité qui se meuvent en un espace bien éclairé dans votre corps toujours étendu. 

Les quatre coins de la table rectangulaire tiennent lieu de points d’ancrage où l’énergie peut entrer.

 Demeurez dans cet état de conscience subatomique et faites l’expérience de la transfusion d’énergie électrique sur le plan subatomique, comme si d’immenses éclairs passaient d’une planète à l’autre. Ce sont des chocs électriques passant entre les atomes. Vous avez chaud et vous vous sentez stimulé par un son qui vous appelle où vous vous immergez comme dans une berceuse. Vous regardez cet espace dans votre corps comme si vous observiez un orage électrique dans l’immensité de la campagne. 

Les lumières et les clignotements de cette énergie électrique rechargent les particules informes de votre corps qui s’animent et se souviennent de leur identité, vous informant qu’elles sont douées de conscience. Imaginez-vous tourbillonnant dans votre corps, rencontrant avec enthousiasme les atomes qui s’éveillent. 

Sentez votre corps décréter une volonté, une intelligence et un désir de coopérer avec la direction que vous établirez. Ressentez l’exaltation de cette découverte, du fait que des possibilités s’ouvrent à l’infini. Laissez-vous glisser vers une détente et une confiance de plus en plus profondes, vous abandonnant à un processus qui vous réorganisera et accordera à votre moi sexuel, sensuel, un sens et un dessein plus vastes. 

Dérivez dans le doux oreiller du souvenir en reconnaissant votre valeur et en la reflétant ainsi que votre appréciation des autres. Dans ce moment d’abandon, visualisez quelque chose qui apportera du sens à votre vie et qui sera une contribution pour la planète, touchant plusieurs personnes. 

                                          Ressentez la stimulation électrique, douce et continue, et ce soir, lorsque vous vous endormirez, rêvez que vous êtes sur la table d’or et voyagez dans les perspectives transformationnelles de la valeur sexuelle. 

Issu du livre Terre channeling de Barbara Marciniak 

Avec les Pléiades

Se connecter à la lumière dans Exercices simples 96344692lumiere-monde-jpg

Publié dans Exercices simples | Pas de Commentaires »

2009 – La grande transformation

Posté par othoharmonie le 25 juillet 2010

2009 – LA GRANDE TRANSFORMATION 

L’ANNEE DE LA COCREATION 

Gifs...Papillons

L’année de l’Unité 

Gifs...Papillons

Kryeon,  Les Hathors et Marie Madeleine, 

Le Haut Conseil de Sirus, Invitée spéciale : Gaia 

KRYEON  - aux éditions ARIANE par Lee Carroll 

Page 97 à…   

Le paradoxe du temps 

Il y a d’autres façons de considérer le temps. Notre perception mécaniste moderne n’en est qu’un aspect. Quand nous transcendons le temps ou cessons de le percevoir (comme par la méditation ou par d’autres pratiques ésotériques), cela devient très intéressant. 

En effet, quand nous sortons ainsi du sillon du temps perçu, nous entrons plus facilement dans d’autres sphères de l’expérience humaine. Ces états mentaux et physiques inhabituels ont été décrits depuis fort longtemps par des mystiques, des yogis et d’autres êtres illuminés. 

La description de leurs rencontres avec le numineux (terme jungien pour désigner les sphères d’existence remplies de lumière), ils l’ont évidemment exprimée à travers le filtre culturel de leur époque. Ainsi, le langage des grands mystiques et contemplatifs chrétiens est différent, à première vue, de ses pendants judaïque et islamique. De plus, ces descriptions sont certainement encore plus différentes de leurs contreparties asiatiques, soit celles issues du yoga bouddhique et du yoga hindou, ainsi que des alchimies taoïstes  de la Chine. Cependant, sous la surface de leurs différences apparentes résident de profondes similitudes. 

Ces similitudes ne sont pas liées à la croyance, à la filiation spirituelle ou au dogme. En effet, plusieurs traditions mystiques ont des points de vue totalement opposés au sujet de dogmes fondamentaux. Malgré ces différences, il existe de frappants points communs entre les méthodes utilisées par ces disciplines mystiques et yogiques pour entrer dans le numineux. En outre, l’altération de la perception du temps, qu’elle soit atteinte par la transe méditative, par la prière contemplative ou par le chant, est au centre de toutes ces traditions. 

Du point de vue de la neurophysiologie moderne, nous pourrions effectivement dire que c’est par cette altération de la perception du temps (et par les changements afférents de l’état du cerveau) que tous les yogis, les mystiques et les saints appréhendent ce qu’ils appellent le Divin, le Soi transcendant ou le Tao (selon leur tendance philosophique ou intellectuelle). 

Autrement dit, les expériences mystiques et religieuses se produisent (au niveau neurologie) par suite de divers changements dans le fonctionnement du cerveau. Je ne veux pas dire que les expériences mystiques peuvent se réduire à des changements physiques dans le cerveau ni en être le simple résultat, mais elles se caractérisent incontestablement par des événements simultanés dans le système nerveux. Certains pourraient dire que nous coupons ici les cheveux en quatre, mais, pour ceux qui sont engagés dans la poursuite d’une compréhension scientifique des états d’esprit mystiques, il est essentiel d’être le plus rigoureux possible. 

Personnellement, je suis convaincu que la sphère du numineux (c’est-à-dire l’expérience mystique) nous ouvre un territoire de potentialité humaine d’une richesse fascinante, mais seulement une fois démantelée la prison du dogme (religieux et/ou culturel). 

Du point de vue de la neuropsychologie, l’information canalisée n’est qu’une expression de plus du potentiel de notre esprit et de notre cerveau, une expression similaire, sous certains aspects, aux états mystiques  de l’esprit. 

Le channeling n’est cependant pas un acte religieux. C’est plutôt une incursion dans le territoire inconnu de la psyché (le numineux) pour voir ce qui en émergera en matière de contact (avec d’autres intelligences) et d’information (sous la forme de nouvelles visions). 

En tant que psychothérapeute engagé dans la recherche sur le cerveau depuis plus de dix ans, je considère les channelings en général comme un type d’expérience transpersonnelle de la psyché. 

En effet, de mon point de vue, le channeling est simplement l’art de modifier l’activité des ondes du cerveau de diverses façons, ce qui crée en retour des expériences et des informations transpersonnellles. 

Le processus du channeling 

Quiconque fait du channeling y parvient en altérant sa conscience d’une façon ou d’une autre. Quelle que soit la méthode utilisée, il en résulte que le chanel entre dans un état de conscience profondément altéré ou internalisé. Pendant la période de temps que dure la communication, il est plus ou moins détaché et en quelque sorte  suspendu de sa façon normale d’être dans le monde, y compris de sa perception du temps. Cela résulte directement de changements à l’état de son cerveau, c’est-à-dire d’une augmentation de l’activité alpha et thêta. 

Aussi étrange que puisse paraître l’état propre au channeling, je crois que c’est une aptitude innée chez la plupart des humains, sinon tous. Il s’agit simplement d’apprendre à changer volontairement l’état de son cerveau. 

Il y a toutefois un autre élément du phénomène du channeling qu’il est crucial de comprendre. C’est la question des filtres. Personnellement, je ne crois pas qu’un channel puisse être entièrement « clair ». Il peut s’approcher de l’état de channel ouvert et clair, faire de son mieux pour être impeccable, mais la Présence ou l’Information qui se présente à travers lui est nécessairement affectée par son état émotionnel, par ses croyances inconscientes et par ses miasmes (distorsions toxiques personnelles). 

Cet inévitable filtrage de l’information dans l’état de channeling est la raison pour laquelle j’ai affirmé plus haut, qu’il fallait toujours avoir près de soi une boîte imaginaire. Si une partie d’un message canalisé n’a aucun sens pour vous, jetez-la dans la boîte. Ne l’acceptez pas comme une vérité. Mettez-la à l’épreuve à l’aide de votre propre discernement, par votre propre expérience de vie et par vos propres valeurs. 

J’ai l’espoir que vous agirez ainsi en lisant ces messages. Voyez ce qui fonctionne pour vous et rejeter le reste. 

A mon avis, l’une des pires choses que l’on puisse faire de cette information, ce serait de la déifier, de l’instaurer en un culte du Nouvel Age. Considérez plutôt ces messages comme une simple information provenant d’une autre dimension de la conscience, un point de vue unique sur notre monde, qui vous permettra sans doute de posséder davantage de ressources et d’être plus heureux dans la gestion de votre vie. 

Le moment présent 

Ce mouvement que vous appelez le Nouvel Age a accompli des merveilles pour l’accélération de la conscience, mais il n’a pas fait grand-chose pour le moment présent. Il a tenté de lier l’ancien au nouveau sans permettre au moment présent d’exister. Ainsi, essentiellement, il a créé un fossé, une bulle. Parfois il vit dans cette bulle et parfois sans elle. Le Nouvel Age vit dans le passé et l’avenir lointains, mais ne choisit pas souvent d’être dans le moment présent. 

Celui-ci est associé à la santé et au bien-être, à la motivation et à la conscience. En fait, il est le seul moment qui le soit. Il est donc important pour ceux qui lisent ces lignes de simplement être. Pourquoi est-il si important d’être dans le moment présent ? Parce qu’il contient tout. Il détient toutes le clés ; toutes les pensées. Votre avenir n’est pas là-bas ; il est ici, maintenant, en ce moment. Votre santé et votre bien-être également. 

Vous devez vous rendre compte qu’une partie de la raison pour laquelle la guérison ne progresse pas, c’est que l’humanité se demande si elle ira mieux demain. Cette seule question éloigne davantage la guérison. Si vous faites des guérisons à distance, éliminez la distance. Comblez le fossé. C’est la distance qui retarde la guérison. La lumière ne met pas grand temps à parvenir quelque part.  Plus vous voyagerez à la vitesse de la lumière, sans penser à l’évaluer, plus rapidement vous connaîtrez l’expérience. Tout ce qui est associé à une certaine durée deviendra vraisemblablement désuet. 

 […]

Kryeon nous explique que nous sommes tous channels ICI : http://othoharmonie.unblog.fr/la-grande-transformation-kryeon/

2009 - La grande transformation dans A et B 9782896260447FS

Publié dans | Pas de Commentaires »

Interprétation de rêves

Posté par othoharmonie le 9 juillet 2010

Interprétation de rêves dans Rêves le-reveVoici rien que pour vous, quelques interprétations de rêves… rien que pour le plaisir de connaître ou de se re-connaître ! Comme tout rêve a sa signification, en voilà donc quelques pistes de compréhension …. 

 ABEILLE

Rêver d’abeille est un symbole très positif du monde onirique. De tous les insectes, c’est le seul avec laquelle il y ait un rapport direct avec l’homme. L’abeille représente le monde industrieux féminin. L’action de l’abeille symbolise le dépassement de soi, la conscience qui s’élève purifiées et qui participe à un ensemble plus vaste, en accord avec la vie. Elle représente aussi l’individu qui se réalise au niveau d’un groupe, au sien d’une collectivité harmonieuse (la ruche), là où le travail s’accomplit de façon efficace et joyeuse. 

En rêve, elle symbolise la conscience de sa force et de sa place au milieu du groupe. L’individu est ainsi mieux armé pour défendre ses convictions et ses valeurs morales. 

L’abeille est aussi un symbole de fécondité et de connaissance. Sa couleur dorée et le miel qu’elle produit représente une richesse intérieure, l’aboutissement d’un travail. 

Il ne faut pas confondre l’abeille et la guêpe au symbolisme négatif. Si cependant, ces deux images venaient à se confondre en rêve, cela suggérerait une certaine peur du monde féminin industrieux. Nous gardons aussi une image oppressante et omniprésente de notre mère assimilée à la Reine des abeilles. 

Féminin positif, collectivité, comportements sociaux harmonieux, capacité professionnelle. 

22878683reves-jpg dans Rêves

ACCIDENT 

Un rêve d’accident est le constat d’une conduite dangereuse ou indisciplinée. Cette image nous signale que nous avons été emportés dans une suite d’actions négatives et irréversibles, parfois, à notre insu. 

Pour comprendre les causes de cet accident, il faut s’attacher à déchiffrer les éléments du rêve : si nous sommes en voiture, si nous la conduisons, si elle est en bon état, si nous sommes à un croisement. Si le conducteur est responsable de l’accident, c’est que dans la réalité, le rêveur a une telle conduite à risque qu’elle va l’amener à un choc violent dans sa vie, qu’elle soit professionnelle ou  affective. Mais le rêveur peut n’être que la victime passive. Dans ce cas, l’avertissement doit être pris avec le même sérieux. 

Ne pas être responsable (conscient) de ses actes est parfois un comportement d’autruche. Le rêve vient nous rappeler à l’ordre. 

Un accident de la circulation est aussi une mise en garde contre un mode de vie trop fatigant. La circulation et le flot des voitures peuvent représenter le flux sanguin et l’accident d’une menace d’infarctus suite à un surmenage prolongé, une dépense d’énergie trop importante. C’est une invitation à ralentir une activité trop épuisante, à éviter davantage de surmenage.  

22878683reves-jpg

ANIMAUX 

Les comportements ou particularités physiques des êtres humains offrent souvent beaucoup de similitudes avec ceux des animaux. Le rêve qui anime les analogies va se servir de ces images simples pour définir ou caricaturer des comportements trop marqués. 

Les rêves d’animaux réels ou parfois mythologiques sont très fréquents. Notre psychisme est imprégné de ces symboles, de ces particularités propres à chaque animal auquel il s’identifie ou qu’il personnifie pendant la période de rêve. Ce sont des aspects archaïques, les forces ou tendances qui habitent l’esprit humain. Il convient de se reporter à chaque animal pour approfondir le sens du rêve. 

On peut noter que les représentations de la mère ou de la femme sont très souvent animalières. Chez l’enfant, de l’araignée à l’ours, ces images mettent souvent l’accent sur des aspects négatifs. Les représentations du père ou de l’homme sont plus rarement animalières. 

22878683reves-jpg

AUTOMOBILE (ou voiture) 

La voiture représente le corps physique que le conducteur – le mental –  dirige de façon consciente dans son action. La conduite symbolise notre évolution dans la vie et la façon dont nous nous conduisons dans le monde physique. La couleur de la voiture est importante dans la lecture du rêve. 

Si nous conduisons la voiture sans problème, c’est que tout va bien. Nous sommes maître de notre corps et de notre destinée. S’il y a  d’autres personnes avec nous nous sommes capables de diriger les autres, de les entraîner dans notre sillage. Mais si nous ne contrôlons pas notre véhicule ou avec difficulté, c’est que nous faisons fausse route, que les éléments sont temporairement contre nous. 

Les infractions au code de la route sont des avertissements relatifs à un comportement qui ne respecte plus les règles morales qui sont les nôtres ou celles du groupe dans lequel nous évoluons. Nous ne sommes plus en accord avec nos actes. 

Si nous tombons en panne d’essence, c’est que nous manquons d’énergie, nous sommes en perte de vitalité. L’immobilisme, aussi contrariant soit-il, semble être la meilleure des solutions pour le moment. 

Les autres pannes relatives à une usure ou à des pièces défectueuses indiquent une faiblesse passagère ou un organe malade. 

Si nous ne conduisons pas la voiture, cela signifie que nous ne dirigeons pas notre vie  actuellement. Si le conducteur ne maîtrise pas du tout le véhicule ou fait n’importe quoi, il est temps de nous reprendre en main. Mais, si la conduite et la direction sont bonnes, nous pouvons nous laisser guider. Le conducteur est un compagnon de route sur lequel nous pouvons nous reposer. 

La voiture peut symboliser aussi le corps d’une autre personne. Chez de nombreux hommes, dans la réalité, la voiture est assimilée à une forme féminine. Ce sens est parfois le même dans certains rêves. La voiture peut représenter la compagne ou une femme avec qui le rêveur a eu des relations sexuelles. Elle symbolise celle qu’il a conduite ou dirigée sur les chemins du plaisir. Si la clef de contact fait bien démarrer le moteur, le sens du rêve est évident. Celui qui se fait voler sa voiture a le sentiment qu’on lui « vole » sa femme. 

 

reve_arc

BATEAU

De toutes les embarcations, c’est le bateau qui apparaît le plus souvent dans nos rêves. En opposition avec un symbole précédent – la barque – le bateau est le véhicule des vivants, de leur vie, de leur histoire. Il s’agit toujours d’une histoire vécue avec plusieurs personnes, histoire qui va s’inscrire dans un long déroulement temporel (le temps de la traversée). Celle-ci est d’autant plus importante que le bateau est gros. Mais ce voyage ne se fait pas dans le dépouillement. Nous emportons notre culture et nos richesses. Par contre, nous serons captifs de cette cellule, le temps du voyage. 

Par exemple, un couple qui s’unit et qui va engendrer, se doit, logiquement, de rester à bord pour assumer les fonctions inhérentes à la vie maritale et parentale. 

Quand il s’agit d’un départ d’un quai, le bateau symbolise un changement d’existence, mais pas existentiel, une nouvelle histoire qui commence. L’importance de l’histoire est relative à la taille du bateau et à son apparence. Le paquebot est très fréquent dans les rêves. 

Prendre un bateau, c’est prendre un départ, un nouveau cap, mettre tout son espoir dans une direction de vie qui implique une collectivité, soit réduite (familiale) soit plus ou moins importante (professionnelle). Il est donc important de savoir dans quelle histoire nous nous embarquons et avec qui. 

Si nous avons manqué le départ et si, sur le quai, nous regardons le bateau s’éloigner, c’est que nous avons conscience d’avoir laissé échapper une opportunité importante. Celle-ci pouvait être professionnelle ou familiale. 

 

reve_arc

DAME 

Il existe des personnes qui sont visitées dans leurs songes par une femme belle et lointaine. Cette apparition imprécise est pourtant suffisamment forte pour laisser une trace dans la mémoire du rêveur. La plupart du temps, la dame regarde le rêveur avant de disparaître. 

Cette présence correspond à un désir très fort, celui d’une présence maternelle et féminine. Bien souvent, la véritable mère a été absente. Soit physiquement, soit affectueusement. Un enfant a besoin d’être regardé avec amour et il a besoin plus que tout de la présence d’une mère. Ces rêves ont pour fonction de rassurer l’enfant. Plus tard, devenu adulte, ils peuvent produire l’effet contraire si la personne n’a pas réussi à se débarrasser de ce vide affectif. Ils la rappellent à celui-ci. 

Cette image est celle qui hante l’imaginaire de tous les hommes. C’est l’image de la femme parfaite, la mère symbolique qui regarde avec amour ses enfants, la beauté inaccessible l’éternel féminin.  

reve_arc

DENTS 

Voici un des symboles dont chacun de nous a déjà rêvé au moins une fois. Ces rêves sont ceux qui marquent le plus la mémoire tellement ils laissent une impression pénible, angoissante et désagréable. Ils se produisent aussi bien chez les enfants que chez les adultes. Le plus souvent, les dents se déchaussent sont abîmées, deviennent friables, nous restent entre les doigts ou tombent toutes seules. Le réveil est soulageant, mais il subsiste une certaine appréhension. 

Contrairement à ce que dit la tradition populaire, ces rêves de chutes de dents ne sont pas prémonitoires d’une mort prochaine. Des morts, il y en a tous les jours. Il est donc difficile de faire un lien avec un futur proche hypothétique. Par contre, cette angoisse et ce sentiment morbide sont fondés sur une réalité précise. Ces rêves sont liés à une perte de vitalité, une perte d’énergie. 

Ils sont symptomatiques d’une grande fatigue, d’un état de faiblesse et de vulnérabilité. Il est important d’être à l’écoute de ce type de rêves et de chercher les causes de cette faiblesse perçue comme une mise en danger par le psychisme. Cette perte de vitalité est appréhendée comme une perte de vie. 

Heureusement, après chaque mort symbolique, il y a une renaissance et le rêveur averti va avoir accès à une nouvelle vitalité. 

Dans une interprétation de rêve, sur la radio, un auditeur qui perdait ses dents a évoqué le fait qu’il pourrait être un « perd dents ». Ce sens de perdant rebondi parfaitement avec celui de la perte de vitalité. En effet, à ce moment-là, nous ne sommes certainement pas au mieux  de notre forme pour être un gagnant. 

Reve.h1

FAMILLE

Les membres de notre famille sont évidemment des personnages de nombreux rêves. Dans l’interprétation du rêve, il est difficile de savoir ici s’ils sont présents en tant que symbole ou comme simple membre de la famille. Presque toujours, les personnages de nos rêves, réels ou fictifs, sont des aspects, des facettes de notre personnalité. Ils nous renvoient une image que nous ne percevons pas dans la réalité. Les membres de la famille ont le même rôle, d’autant plus que plus nous les côtoyons, plus ils impressionnent notre psychisme. 

Nos comportements sont conditionnés par la culture familiale, et à notre insu, nous reproduisons des attitudes d’un proche. Si ce phénomène semble normal quand un enfant imite ses parents, l’inverse existe aussi. Il suffit que l’enfant ait une personnalité assez forte. Ce mimétisme ou cette influence existe aussi entre les époux. 

Mais parfois, les proches parents sont ce qu’ils semblent être, c’est-à-dire eux-mêmes. Dans ce cas, les rêves ont un sens qui concerne le groupe familial, ils indiquent une direction commune, à deux, à trois ou plus. Le plus souvent, le sens du rêve continue une action commencée la veille ou les jours précédents. 

Donc, une petite réflexion est nécessaire avant d’interpréter le rêve, à savoir si l’autre est un symbole ou un compagnon de route. Les membres de la famille symbolisent ainsi des états proches. Parfois, ils servent aussi de repères spatio-temporels pour situer le rêve dans l’histoire personnelle du rêveur, pour en préciser le sens. 

Fille/fils : le plus souvent, c’est un aspect de nous-mêmes qui est en train de grandir ou d’évoluer et dont il faut s’occuper comme on le ferait de son propre enfant. Cette facette intérieure est encore fragile, influençable, mais porteuse d’une énergie propre à la jeunesse. Le sexe de l’enfant indique quelle polarité et quelle qualité nous développons. 

Les rêves où vous voyez votre enfant dans une situation dramatique ne sont pas à prendre au pied de la lettre. Ils ne sont pas prémonitoires, mais révélateurs d’une angoisse. C’est la peur qu’il lui arrive réellement quelque chose qui génère ce rêve. Ces rêves ont une fonction positive. Ils confirment les dangers réels pressentis les jours précédents et ils vous invitent à redoubler de vigilance. Ils viennent aussi résoudre une projection négative, une pensée terrifiante dirigée sur l’enfant et non sur le danger. 

Frère/sœur : les liens fraternels sont les plus proches symboliquement. A ce titre, une personne avec qui nous avons des liens très forts peut apparaître sous les traits d’une sœur ou d’un frère. 

C’est une part très importante de la personnalité qui est représentée par le frère ou la sœur. Ils sont les personnes avec qui nous avons grandi, subit les mêmes influences au même âge. Même si les démonstrations affectives fraternelles sont souvent violentes et brutales, à la limite de l’exaspération, le psychisme de l’individu est lié de manière très affective à son frère ou sa sœur. C’est un double, d’autant plus qu’il est du même sexe. 

Les rêves les concernant vont donc osciller longtemps entre deux attitudes, celle de l’amour ou de la haine qu’on leur porte et celle du nécessaire processus de détachement de l’autre.

Reve.h1

INDE 

Pays de la sagesse, lieu de naissance du Bouddha. L’Inde symbolise la partie spirituelle en nous, ou l’espace spirituel à atteindre. C’est une dimension ou une aspiration mystique. 

 

Reve.h1

MAGASINS 

Les rêves de magasins sont toujours liés à des désirs de changements. Ils symbolisent les différentes facettes de la personnalité. Si vous visitez des magasins de vêtements, c’est un désir de changement d’apparence qui est symbolisé. Ces rêves sont principalement féminins. 

Négatif : la plupart du temps, quand vous entrez dans un magasin, vous êtes en quête de quelque chose qui vous manque. Ce manque est souvent réel, surtout si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez. Ces rêves correspondent à des périodes de mal-être. Vous ne vous sentez pas bien dans votre peau, vous doutez de votre véritable identité. Si vous n’avez pas assez d’argent pour acheter l’article qui vous fait envie, vous ressentez une fatigue  liées à cette période de stress. 

Positif : vous êtes dans un grand magasin ou dans une rue pleine de boutiques charmantes où vous trouvez tout ce que vous cherchez. Mieux encore, vous découvrez un article exceptionnel que vous pouvez acquérir à un prix dérisoire. Vous êtres enchanté, même si vous n’étiez pas venu pour cela ; vous êtes dans une période de changement, vous découvrez des potentiels intérieurs que vous ne soupçonniez pas. La vie vous sourit.

Vous vous donnez les moyens de vos transformations, vous êtes inventives. 

D’une manière générale, les magasins symbolisent votre propre corps que vous visitez, un corps aux possibilités infinies ou réduites. 

Quand il s’agit d’un marché, vous êtres en positon d’ouverture sur le monde, vous avez moins besoin d’un environnement protecteur. 

Quand c’est une boutique qui est clairement nommée, le sens du rêve est légèrement différent. Si vous rêvez qu’un homme pénètre dans votre boutique, c’est votre intimité secrète que vous lui dévoilez ou qu’il découvre. 

Potentiels intérieurs, inventivité, désir de changement, transformation, stress, mal-être…. (Voir également boutique…) 

n-avez-vous-jamais-reve-d-un-bassin-dans-votre-jardin-large

 REPTILES OU AMPHIBIENS 

Un rêve de reptile, quand son apparence est indéfinie, correspond à la résurgence d’une mémoire archaïque interne. Nous possédons tous un cerveau reptilien qui est en relation avec les fonctions vitales élémentaires et inconscientes du corps. 

Les rêves de reptiles sont plutôt négatifs, inquiétants en tous cas. Le caractère dominant des reptiles est celui de bêtes dangereuses ou affamées. Cette caractéristique  leur donne une apparence menaçante alors que cela peut être eux qui  sont menacés. Si nous voyons des reptiles qui semblent menaçants, c’est peut-être nous qui devenons dangereux pour nous-mêmes. Nous pouvons l’être aussi pour les autres dans nos comportements, si nous oublions nos fonctions élémentaires, celles des besoins du corps, cela peut signifier que nous sommes pris dans une activité cérébrale trop importante. 

Le corps oublié réclame son dû, de la reconnaissance, de l’amour, de l’exercice, une nourriture plus équilibrée, l’expression de sa sexualité et un accord avec le mental. Si ces conditions ne sont pas remplies, notre santé, comme notre équilibre psychique risquent d’être sérieusement perturbés. 

Fonctions vitales élémentaires, comportements dangereux.  

n-avez-vous-jamais-reve-d-un-bassin-dans-votre-jardin-large

TELEPHONE 

Le téléphone symbolise les moyens de communication relationnelle, mais aussi les communications internes, plus subtiles, celles que l’individu est capable de faire avec lui-même. 

Ce sont les liens véritables que l’individu entretient avec lui et avec le monde extérieur, les connexions internes qu’il a su développer permettant à tous ses aspects de communiquer. 

L’apparition historique du téléphone correspond à celle des débuts de la psychanalyse. Très souvent, il symbolise ainsi cet aspect introspectif et l’action psychanalytique. 

Communications externes et internes, psychanalyse, liens véritables, relations, contacts, rapprochement. 

n-avez-vous-jamais-reve-d-un-bassin-dans-votre-jardin-large

TRAIN 

De tous les symboles relatifs aux chemins de fer, le train est le plus présent dans nos rêves. Il représente une action en cours, un nouveau départ ou une continuité sur le chemin de notre vie. Nous sommes « en train » de faire quelque chose. Le train symbolise les déplacements et changements relatifs à l’histoire du rêveur.

 

Malheureusement, les rêves les plus fréquents sont ceux où nous laissons partir le train sans nous. Nous sommes en retard, nous ne trouons pas le bon quai, le bon train ou la gare, les horaires ne sont pas respectés ou sont illisibles.

Le train que nous avons laissé échapper symbolise l’opportunité que nous avons manquée. C’est une histoire impliquant une autre personne ou un groupe de personnes, une décision professionnelle, un changement de vie opportun. L’angoisse ressentie pendant le rêve à la vue du train qui part sans nous, fait comprendre combien il était important de prendre ce nouveau départ. 

Si ce sont les bagages que nous portons qui nous ralentissent et nous font manquer le train, le sens du rêve est simple. C’est le poids du passé qui nous encombre, qui nous empêche de prendre la bonne décision, au bon moment. Le contenu d’une valise qui se renverse peut nous renseigner utilement sur ce passé. 

Celui qui peut monter dans le train, être là au bon moment, avant qu’il démarre est un être qui sait saisir les opportunités, capable de prendre la bonne décision au bon moment. C’est une faculté, celle d’être réceptif au présent, à ses courants porteurs.   

n-avez-vous-jamais-reve-d-un-bassin-dans-votre-jardin-large

TRIANGLE 

Comme le carré et le cercle, le triangle est une forme première parfaite.

 

Intimement lié au chiffre trois, le triangle en est la représentation spatiale. Il apparaît plus fréquemment que les autres dans sa forme simple ; les constructions ou dessins triangulaires étant plus rares que les carrés ou les cercles. Son dessin évoque la pointe d’une flèche. Il indique une direction, un sens. Il possède une dynamique. Le triangle est un symbole d’énergie. 

Un triangle avec la pointe en l’air indique une polarité masculine. Son énergie est dirigée vers le haut. Il contient le sexe masculin. 

Un triangle avec la pointe en bas est de polarité féminine. Son énergie descend. Il dessine le sexe féminin. 

Le triangle peut apparaître comme une surface colorée. La couleur qu’il contient est importante dans la lecture du rêve pour comprendre la qualité de cette énergie. 

 

doux_reve_tableau

VACHE 

La vache symbolise des aspects maternels un peu négatifs. Malgré sa taille et sa force, cet animal est soumis à l’homme. La vache représente une femme docile dont l’énergie est utilisée au profit des autres, de son mari ou de ses enfants. Sa personnalité est complètement effacée. Seul apparaît son aspect maternel et nourricier. Cette image de la vache est vraie, surtout si nous visualisons la vache dans un troupeau. 

Une femme qui rêve de vache a l’impression de se faire exploiter, sans possibilité d’exprimer son intelligence et son libre arbitre. On l’aime, mais pour une fonction précise. Par extension, la vache peut symboliser une personne dont on profite, une « vache à lait« . 

Dans certains cas, la vache peut représenter le caractère mauvais de la mère ou de la femme, la « peau de vache« . C’est vrai principalement si la vache est agressive dans le rêve. 

Dans le rêve de Joseph (Genèse CH,41) la vache symbolise la prospérité ou la disette selon son aspect. + aspect nourricier 

-         Soumission, exploitation, femme trop maternelle. Mère mauvaise. 


 
 

doux_reve_tableau


VOL D’ARGENT

 Si vous rêvez que vous volez de l’argent, vous constatez que vous utilisez l’énergie des autres. Vous vous servez d’eux ou vous vous substituez à leur succès. Il n’en ressort aucun mérite personnel. 

Si on vous vole de l’argent, le rêve signale que vous dépensez de l’énergie inutilement. Vous vous faites exploiter ou bien votre travail n’est pas reconnu à sa juste valeur. 

Perte d’énergie, fatigue, exploitation, travail ingrat. 

  000200FF 

D’après Tristan-Frédéric MOIR
http://tristan.moir.free.fr/Nouveausite/separateur.jpg

Psychanalyste – Psychothérapeute – Onirologue
Analyse et interprétation de rêves
http://tristan.moir.free.fr/Nouveausite/separateur.jpg

En direct chaque mercredi de 23h à 1h30 sur “Radio Ici & Maintenant !” 95.2 FM

281208-reve

Publié dans Rêves | 2 Commentaires »

12
 

katoueluv |
jeanneundertheworld |
darkangelusmag |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | debbyka
| nouvelles du front ... en a...
| Les ateliers d'Anissina Tur...